N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mer 3 Aoû - 10:42

Déception. Maintenant, il était sonné. Sonné et presque certain qu'il aurait un bleu bien assez tôt. S'il continuait comme ça à se cogner la tête n'importe où, à la fin de la journée il ne lui resterait plus énormément de neurones. Peut-être avait-ce été le but initial de McGuire quand il avait ouvert la porte de l'armoire juste au passage de Rodolphus. Éliminer la concurrence, sans doutes un truc comme ça. Quelle honte. Il devait admettre que ce n'était pas un stratagème particulièrement débile. En plus, l'autre n'avait même pas lâché sa baguette. La prochaine fois que McGuire le menacerait avec, Rodolphus en ferait de même.

Mais pour l'instant, McGuire semblait plus décidé à le faire chier en disant n'importe quoi. Suite aux paroles du Serdaigle, Rodolphus haussa un sourcil. S'il pouvait se taire, ça serait pas mal. En fait s'il pouvait juste se transformer en sac de frappe, ça serait pas mal aussi. Quitte à ce qu'il soit un sac de frappe immobile. Tant qu'il était silencieux.

« Juste à me rappeler que je te suis supérieur, c'est tout. »

Voilà. Parce que Rodolphus n'avait rien à prouver, non mais oh. Il savait qu'il était plus fort que McGuire, voyons. C'était juste un automatisme, il ne voyait pas pourquoi il se laisserait faire. Et puis être en position de force, c'était simplement plus pratique pour lui s'il voulait pouvoir frapper l'autre correctement.

Pour le coup, il s'était laissé distraire. Il était encore sonné par sa rencontre des plus amicales avec le banc. Alors quand McGuire l'avait tiré vers le sol, il n'avait pas eu le temps de réagir et s'était bien éclaté la tête contre le sol. Putain, encore son front maintenant ! Il allait le tuer. Ouais. Complètement. Même si dans l'immédiat il avait plutôt envie de rester la tête contre le sol et de ne bouger que dans quelques années. Mais il ne pouvait pas arrêter là, alors avec un grognement il se redressa le plus vite possible et sacrifia sa pauvre tête en donnant, bah, un coup de tête, plutôt violent à McGuire après l'avoir un peu soulevé du sol par le col. Quitte à avoir la migraine.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mer 3 Aoû - 18:14

Vraiment ? Lui rappeler qu'il était supérieur ? Il en doutait. Ou alors il avait de sérieux problèmes. Il devait y avoir une autre raison. Il aurait été plus plausible si c' était pour le rapeler au Serdaigle. Enfin. Il n'allait pas en faire tout un plat. Quoique. S'il voulait se faire encore plus haïr c' était la bonne manière de faire. La question était de savoir s'il voulait être encore plus énervant. Et la question ne se posait presque pas en fait. Face à Lestrange, il n'allait pas se priver de ça.


« - Vraiment ? Tu as besoin de te le rappeler ? Je ne me savais pas si susceptible de te faire sentir en danger à ce niveau-là. »


Et il afficha un sourire. Le genre de sourire qu'on avait envie de faire disparaître dans l'immédiat. Le brun en avait bien conscience. Ce pourquoi il arrêta assez vite de l'afficher . Ce n'était pas vraiment son genre. Et il l'énervait lui-même. Puis ce n'était pas non plus le moment. Il devait sans doute déjà énerver énormément le Vert et Argent. Alors ils allaient se calmer. Enfin. Il allait se calmer légèrement. Peut-être que je coup qu'il venait d'asséner à Lestrange, en le tirant vers le sol le calmerait aussi.

...Ou pas du tout. Il lui rendit la pareille. Et Merlin que ça faisait mal. Durant un instant, il perdit tous ses repères. Juste une énième douleur. Puis tout lui revint. En quelques secondes. Celui qui avait un énorme problème, c' était Lestrange. Qui venait sans doute de se faire autant de mal que lui.


« - Si on pouvait faire un arrangement. On ne vise plus la tête. J'ai une ronde ce soir, je peux encore mettre ça sur le dos de l'entraînement, mais si on continue j'aurai du mal à le faire passer pour tel. »


Ce n'était pas du dégonflage. Juste question pratique. Il n'avait pas envie de devoir passer par la case McGonagall après avoir fait son rapport de ronde. Ou n'importe quel autre professeur. Soit. Il ne voulait pas le laisser croire qu'il se laissait aller. Alors il lui mit un coup de genou où il le pouvait. Dans la cuisse.


« - Sans rancune pour le reste, hm ? »


Bon il espérait que le Serpentard respecterait le fait de ne plus le frapper au visage. Il posait ses conditions, mais c' était pour le bien de tous. Y compris du septième année. Pour ne pas qu'il le balance.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mer 3 Aoû - 22:35

Un jour, Rodolphus devrait apprendre à ne pas faire attention aux provocation qu'on lui lançait. Enfin, généralement il se fichait de ce qu'on lui disait. Tant que ça ne venait pas de quelqu'un qu'il appréciait. Mais le Serpentard appréciait peu de gens, et McGuire était loin d'en faire partie. Si ses paroles énervaient Rodolphus à un tel point, c'est uniquement parce qu'il ne supportait pas qu'un être inférieur à lui, il en était en effet persuadé, ne se permette de lui faire une quelconque remarque. Surtout lorsqu'il s'agissait d'un né-moldu. En bref, toutes les conditions étaient réunies pour faire en sorte que Rodolphus ne soit furieux et perde le contrôle. Certainement qu'après il s'en voudrait, qu'il serait déçu par lui même. Parce parce qu'il avait frappé Lysander mais parce qu'il s'était laissé emporté et qu'en temps normal il se vantait de son calme. Il se vantait de bien d'autres choses aussi, mais le fait est qu'il n'appréciait pas du tout être contredit. Sincèrement comment Rodolphus pourrait se sentir en danger fasse à McGuire ? C'était tout simplement impossible. L'autre devait probablement le savoir, ce n'était que des conneries dédiées à la provocation. Tout comme ce sourire. Sourire qui lui donnait vraiment envie de lui éclater la figure, de le frapper encore et encore. Et c'est probablement ce qui se serait passé su jamais McGuire l'avait affiché pendant quelques secondes de plus.  Et puis maintenant qu'il lui avait rendu le coup à la tête, peut être qu'avec un peu de chance il arrêterait les provocations. Bon, c'était beaucoup demandé oui.

« Dit comme ça ça me donne très envie de justement te frapper là. Mais j'accepte. »  

Pour pas que ça se remarque trop une fois qu'ils seraient sortis des vestiaires. Puis bon, c'est vrai que s'ils continuaient de s'abimer le crâne, ils ne seraient plus au meilleur de leur forme pour frapper autre part. Et varier les plaisir c'est toujours mieux, hm ? McGure semblait bien l'avoir compris, d'après le coup que Rodolphus venait de se prendre dans la cuisse, le faisant avoir un spasme. Le petit enfoiré:

« Sans rancune. »

Ce qui était bien avec l'uniforme de Poudlard, c'est qu'il ne laisserait pas voir aux autres les blessures qui allaient suivre à cette altercation, si tous deux tenaient leur parole. Et justement, après s'être un peu reculé, il a abattit d'un geste rapide son coude sur le torse de McGuire, au niveau du sternum. Fallait qu'il repose un peu ses mains, okay.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Jeu 4 Aoû - 0:14

La dernière chose qu'il voudrait faire serait de laisser tomber. D'abdiquer et que le Serpentard ne s'attribue la victoire. Mais il savait très bien que déjà de base il avait une endurance moins bonne que celle de Lestrange, alors si en plus on le prenait de court, après un entraînement et une journée de cours, il ne fallait pas s'attendre à des miracles. Voilà pourquoi il ne préférait pas se battre. Et puis on l'avait toujours éduqué contre la violence. A toujours s'en tenir aux mots. Désolé Mère et Père. Mais Lestrange l'avait fait basculé du mauvais côté. Il n'allait pas se laisser marcher dessus indéfiniment. Et malgré la haine bien présente, il y ressentait une once d'amusement. Mêlé à de l'adrénaline. Ce qui le faisait tenir sans doute. Sinon il serait l'êquivalent d'une loque sur le sol actuellement.


« - Garde ça pour la veille des vacances, ou un jour où McGonagall sera occupée à Pré-au-Lard. Je préfère éviter de recroiser la furie qu'est devenu mon père la dernière fois. »


Bon, après il ne devrait plus lui annoncer qu'il sortait avec son voisin de chambre. D'ailleurs il n'avait toujours pas avalé l'information et refusait totalement d'en parler. Il l'évitait, et parlait le moins possible à son fils, hormis lorsqu'il s'énervait. Alors là, le brun en prenait pour son grade. Et à la moindre incartade, il pouvait apercevoir un extrait de la fin du monde si son père était Godzilla. Heureusement que ses soeurs étaient là pour lui sauver la mise la plupart du temps. Et que son père travaillait la journée. Il faudrait bien un jour où l'autre qu'ils aient une discussion. Dans le calme si possible.

Mais là, le pseudo calme qui régnait fut brisé par sa propre respiration qui se coupa, en faisant une sorte de bruit semblable à un vieux ballon se dégonflant. Au moins, ce n'était pas la tête. Mais il aurait peut-être préféré. Ça aurait fait moins mal. Et il ne put se retenir de grimacer. Très bien. S'il ne voulait pas trop se fatiguer, il y avait quelque chose de magique. Le noeud coulissant. Il avait à peine à lever la main. Et à tirer. D'un coup assez sec. Sans exagérer non plus une nouvelle fois. Le but était de faire mal, pas de tuer.


« - Tu ferais mieux de faire plus attention à ton uniforme, il vaut mieux être impeccable si on ne veut pas perdre de points. »


Ce n'était pas la tête ok. C' était le cou. Totalement différent. Bon maintenant, il avait droit à la tête de Lestrange en plan rapproché, mais ce ne serait pas pour l'infini fort heureusement. D'ailleurs cela pourrait être écourté. Le brun venait d'entendre un bruit. Son imagination ?  Une quelconque personne qui allait entrer ?  Ou un balai fourbe qui voulait se venger ?

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Jeu 4 Aoû - 1:20

Oh mon Dieu. En repensant au père McGuire, Rodolphus en eut des frissons d'horreur. Pas particulièrement à cause de l'homme même, mais surtout à cause de cette affreuse journée qu'ils avaient vécu. L'altercation, le bureau de McGonagall, les parents, les répercussions. C'était sûr qu'à partir de maintenant, il y aurait toujours quelque chose de différent entre ses parents et lui. Même s'ils finissaient par lui faire confiance à nouveau, il y aurait des séquelles. Là, par exemple. Il était indirectement en train de leur mentir, il n'avait pas tenu sa promesse. Lui qui pensait que jamais il ne recommencerait à chercher les ennuis avec McGuire, que ça serait facile. C'était une réflexion stupide, vu la situation dans laquelle ils se trouvaient. Il n'avait pas pensé qu'ils puissent se battre sans que personne ne le sache. Drôle de secret, ouais. Mais c'est parce qu'il le voulait bien, aussi. C'était comme une drogue, en fait. Avec des effets secondaires pas spécialement agréables. Bordel, il serait pas en train de devenir masochiste quand même ?

Quelle satisfaction il avait ressenti lorsque qu'il avait vu le visage du Serdaigle se décomposer. Le coup avait été efficace, tant mieux. S'il pouvait désormais avoir des problèmes de respiration jusqu'à la fin de ses jours, ça serait cool aussi.

« Ah, tu as fini de sourire ? »

Lui avait souri. Mais pas longtemps. Parce que Rodolphus aussi avait eu la respiration coupée pendant un court instant. Pris à son propre jeu ? Il ne même pouvait pas l'accuser de plagiat, McGuire avait opté pour la cravate. Rodolphus avait même manqué de s'étouffer.

« Les points de ma maison vont très bien pour le moment. Mais je peux enlever mon uniforme si ça t'inquiète tant. Je doute que tu le veuilles. »

Sa voix était un peu plus faible qu'avant, c'était sans doutes du à la pression de sa propre cravate autour du coup. Et il finissait tout juste de se remettre de ses coups à la tête. Alors il n'entendit aucun bruit bizarre. Il manqua de faire un avc quand deux balais, ou trois, tombèrent sur son dos. Il ne les avait pas du tout vu venir, et ça l'encombrait plus qu'autre chose. Sérieusement, on ne pouvait pas penser à réparer la porte de l'armoire, juste histoire que son contenu ne se déverse plus sur le premier venu, dans le cas présent principalement lui ?!

« Euh.. Ça-Ça va ? »

Woh. Cette voix, c'était pas la sienne. Ne celle de McGuire. Ça venait plutôt de la porte. Le Serpentard tourna la tête vers ladite porte, pour tomber sur un élève qui semblait être en cinquième ou quelque chose comme ça. Un Gryffondor dont il ignorait l'identité. Il semblait un peu déboussolé. Mais vu le regard que Rodolphus lui lança, il avait du soucis à se faire.

Personne n'était sensé être au courant, c'est pas ce qu'ils avaient dit ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Jeu 4 Aoû - 2:02

Pour le coup, oui il avait bel et bien fini de sourire. Manquer d'air n'était pas trop son truc. Et souffrir non plus. Même s'il avait tendance à ignorer la plupart du temps les nombreuses plaintes de son corps. Il préférait finir tout ce qu'il entreprenait plutôt que de se reposer. Ou manger. Ou dormir. Et après il s'étonnait d' avoir des cernes. Ridicule. Il ne comptait plus le nombre de fois où il avait sauté des repas pour faire ses devoirs en avance. Et regretter par la suite. Mais il n'apprenait jamais la leçon. Comme ici. Il savait qu'il ne devait pas taper sur Rodolphus ni commencer à le provoquer, mais c'était plus fort que lui. C' était son oxygène.

En attendant, le bruit l'intriguait. Et cela ne l'empêchait pas de garder son emprise sur la cravate. Il n'allait pas non plus la lâcher de sitôt. Une nouvelle arme fatale, on ne lâcherait pas dessus. Mais la pseudo provocation du Serpentard l'occupa. Et se chargea de le faire légèrement sourire à nouveau. Sourire qu'il perdit en voyant l'armoire à balais s'ouvrir une nouvelle fois toute seule et déverser son contenu sur le Vert et Argent. Wow. Prévenez la prochaine fois.


« - Oh tu te trompes, je rêverais de te voir sans ton uniforme. Et tu sais, si tu apprécies tellement de me voir me pencher devant toi, dis-le tout de suite plutôt que de t'en prendre aux balais.»


Puis surgit la nouvelle voix. Seigneur Dieu. D'où il sortait lui. Il ne devait pas du tout tenir à la vie. En même temps, il ne pouvait pas savoir. Par pur réflexe, il avait tiré légèrement dans l'autre sens sur la cravate du Serpentard. Au moins il ne mourrait pas par sa faute. Joie. Soit. Il vit le nouveau venu une fois que ce dernier bougea la porte de l'armoire, s'avançant vers eux d'un air craintif. Bah voilà. Une fois qu'il n'y avait plus d'obstacles c' était plus simple de voir.


« - À merveille. Il était intéressé de voir comment on pouvait contrer quelqu'un au rugby, alors j'essaye de lui apprendre. Il se débrouille plutôt pas mal. »


Ok dakkor il avait son explication maintenant qu'il la gobe et part bien gentiment. Sous l'effet de la pression, il arrivait plutôt bien à mentir à un inconnu. Magnifique. Il avait légèrement redressé son buste en prenant appui sur ses coudes, position peu confortable mais au moins il voyait. Et n'avait plus qu'à espérer qu'il ne croit à son excuse. C'est bête. Parce que Lysander n'y connaissait rien au rugby. Il avait peut-être raconté n'importe quoi. Bah. Dans le pire des cas, si le Gryffondor s'y connaissait il penserait qu'il racontait n'importe quoi pour le faire partir. Surtout s'il avait intercepté le dernier passage de leur conversation. Difficile de faire comme si de rien n'était dans cette position.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Jeu 4 Aoû - 9:07

Très sincèrement, s'il n'y avait pas eu cet intrus qui avait pénétré la pièce sans même toquer, impoli de Gryffondor, Rodolphus aurait rit. À la place il haussa un sourcil en jugeant l'élève. Non mais oh, qu'il se mêle de ce qui le regarde ! Il y avait maintenant cinquante pourcent de probabilité que le Rouge et Or aille chercher un prof, maintenant. Fantastique. Mais Rodolphus ferait tout pour que ça n'arrive pas. Alors qu'il allait se mettre à l'insulter et à vociférer des insultes et des menaces, McGuire avait parlé. Et pas pour dire quelque chose de trop stupide. Bien que lui-même n'y connaissait rien au rugby, il espérait que ce soit le cas de McGuire et pas celui du Gryffondor. Mais en attendant, pour approuver les propos du Serdaigle, il hocha vivement la tête. Et maintenant, il allait dégager, l'autre ? Il avait l'air sceptique. M'enfin il avait l'air plutôt con, il devrait pas poser trop de questions. Heureusement qu'ils étaient pas tomber sur un Serdaigle.

« Du rubgy ? M-mais..

- Parfaitement. Et j'aimerais parfaire ma technique. Donc si tu pouvais décamper, ça serait sympa de ta part. »

Il avait bien fait attention à faire en sorte que son regard soit fixé dans celui du Gryffondor inconnu, et que ce même regard soit le plus meurtrier possible. Et ce fut plutôt concluant, car l'élève s'emmêla en s'excusant, et sembla pressé de retrouver la sortie. Il eut du mal, et se prit la porte ouverte de l'armoire dans le bras. Bien fait, ça lui apprendra à se mêler de ce qui ne le regarde pas. Avec un soupir, le Serpentard reporte son attention du McGuire.

« Du rugby hm ? Pas bête. »

De son pied, il donna un coup au mollet de l'autre. Tieeens.

« On en était où ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Jeu 4 Aoû - 15:42

Jésus, Marie,  Joseph et tous les autres êtres bibliques. Il allait rester longtemps là à les observer ? Lysander se força même à afficher son léger sourire habituel, pas celui qui servait à provoquer son interlocuteur, comme pour inciter le Gryffondor à croire à ses propos et non pas à le voir comme une petite victime qui n'osait rien dire. Regaaaarde comme le Serdaigle se sentait bien là plaqué sur le sol avec un Serpentard de deux ans son aîné et sans doute quelques kilos en plus sur lui. Meilleure place du monde. Et puis il était réputé que le préfet et le septième année s'entendaient à merveille. Une baston ?  Jamais. Un bon préfet ne laisserait pas passer n'est-ce pas ?

Oh merde. Il avait l'air de vouloir réfuter son argumentation. Du rugby, de la lutte. Aucune différence. Ils faisaient du sport, ils s'entretenaient le corps et l'esprit ok.  Alors qu'on les laisse faire leur programme de remise en forme au calme. Merci bien. Oh. Oooh. Les paroles de Lestrange faisaient effet. Le brun s'autorisa à lâcher un soupir de soulagement. Alors que je rouge et or s'en allait, se prenant aussi l'armoire. Bien. Qu'il retienne la leçon surtout. Et qu'il ne revienne pas. Pars et ne revient jamais.


 « - Merci. Même si la lutte aurait été une excuse plus plausible, sans vouloir te vexer, nous n'avons pas vraiment les gabar...»


Il ne finit pas sa phrase, un coup dans son mollet le coupant. Ksh. Bon au moins c' était moins douloureux que le précédant. Il n'allait pas cracher dessus. Au contraire. D'ailleurs il avait eu le réflexe nerveux de relever sa jambe après le coup. Aucune idée d'où il l'avait frappé. Dommage. Mais si cela se trouvait il le saurait bientôt.


« - À ton uniforme débraillé. »


Bon. Au point où il en était il n'allait plus rien craindre. Il utilisait sans doute des coups plus fourbes que le Serpentard lui-même mais tant pis. Se laissant volontairement retomber par terre, il profita du léger espace pour prendre la ceinture du fourbe et tirer dessus. Non il n'allait pas l'enlever non plus, faut pas rêver. Même s'il n'avait aucune idée de ce que ça pouvait provoquer, ça ne devait pas non plus être trop grave.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Jeu 4 Aoû - 17:46

Maintenant, ils n'avaient plus qu'à espérer que l'élève ne s'était pas enfui parce qu'il comptait aller chercher un professeur. Il n'aurait pas de raison pourtant, après tout ils ne faisaient que s'entraîner au rugby. Ce qui leur serait très utile. Mais oui, dans une vie prochaine. En attendant, il préférait retourner à leur activité actuelle, qui en effet ressemblait plus à de la lutte, comme l'avait dit Lysander avant d'être interrompu par le coup dans le mollet. Hehe. Ah. Moins hehe. Rodolphus venait de se prendre un coup dans la jambe aussi, à la cuisse. Seigneur. S'il était décalé de quelques centimètres seulement, il aurait fini stérile. Sérieusement. C'est pas comme s'il comptait avoir des enfants, mais il doutait que c'aurait été agréable. Quitte à ne pas se frapper à la tête, ils pourraient au moins faite gaffe à ne pas frapper là non plus. C'est en réalisant ça que Rodolphus avait pâlit. Pas trop longtemps non plus, pas de raison de pâlir face à McGuire.

« Surveilles tes spasmes, si tu veux bien ! Ça devient dangereux. »

Il eut du mal à saisir le but de McGuire, parce que ce qu'il venait de faire servit juste à faire glisser les genoux du Serpentard, ce qui le fit tomber sur McGuire. Bravo. Après avoir haussé un sourcil, il se redressa en s'appuyant d'une main  sur l'épaule du Serdaigle. Avait-il appuyé bien plus fort que nécessaire ? Oui. Était-ce volontaire ? Possible. Oups, il avait dérapé, il dut recommencer. Et oui il s'appuya tout aussi fort.

« Tu sais, si tu tiens vraiment à me voir sans uniforme, on peut s'arranger. Mais ça serait bien que tu le précise, je vais finir par mal interpréter tes actes. »

Eh, il pouvait bien tenter la carte de la provocation tant qu'il le pouvait, surtout tant qu'il s'était calmé.

« Je dis ça comme ça. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Jeu 4 Aoû - 18:57

Surveiller ses spasmes. Bien entendu. Et puis quoi encore. Respirer à sa place ? Quoique il voudrait bien tout simplement pour ne plus respirer et le laisser mourir tout simplement. Ce serait simple. Très simple. Et vite fini. Plus vite qu'on ne le penserait. Oh. Et puis mental n'était pas fait n' est ce pas ? Sinon Lestrange ne parlerait plus. On ne l'entendrait plus grouiner. Quel dommage. Il ferait attention la prochaine fois. À bien viser.


« - Oh pardon. Je leur ferai passer le message, mais avec eux on ne sait jamais trop à quoi s'attendre. Ils aiment l'improvisation.»


Oh. Nul. Il avait juste réussi à le faire tomber sur lui. Ce n'était pas vraiment voulu. Il avait espéré lui faire mal. Ne serait-ce qu'un peu. À la place il lui broyait l'épaule. Méchant Serpentard kipuh. En plus il recommençait. Si son épaule pouvait ne pas finir déboîtée ce serait gentil. Il en avait besoin.

Oh. Et il le provoquait en plus. Comme si son aîné supporterait ne serait-ce que de le toucher si ce n'était pas pour se battre. Et puis de toute manière Lysander se fichait tout aussi totalement de Lestrange. Qui ne vivrait pas bien longtemps si Darius s'en mêlait. De toute manière il n'était pas sérieux.


« - Merlin tu es trop gentil. Je n'osais pas te le demander, c'est mon plus grand rêve depuis que je suis entré ici. Ta... Beauté ? M'a sublimé. Toutes ses années et enfin un aboutissement. »


Au moins, ce qu'il avait le plus appris de son père c'était bien l'ironie. Et le regard qui allait avec. En même temps, sa tête était modelée pour porter le regard du jugement. Quand il s'y mettait. S'il n'avait pas pu être un Sang-Pur, physiquement parlant il réunissait pas mal de leurs traits. Peut-être qu'un jour cela lui serait utile. Tout pouvait l'être.


« - Je te laisse même le choix du lieu et de la date. Je ne tiendrais pas à vous déranger, Sire.»


Sa gentillesse le perdrait un jour ou l'autre. Alors pour lui éviter de se faire trop d'espoirs quant à sa gentillesse, il lui donna un autre coup de genou dans les côtes. Nahmaisoh .

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Jeu 4 Aoû - 22:27

Okay. Okay, il acceptait de jouer le jeu, d'utiliser l'ironie. C'était tout aussi amusant que de se taper dessus. Moins douloureux, aussi. Mais encore une fois, s'il n'était pas d'accord avec les conséquence de se battre, il serait parti depuis longtemps.

« Oh, merci. Je savais que tu étais quelqu'un de bien. »

Grosse blague. Personne n'était quelqu'un de bien. Même pas Saint Lysander. Non non non, il faut se méfier des apparences. Enfin il peut y avoir des exceptions, mais c'est rare. Les gens biens doivent certainement beaucoup souffrir au cours de leur vie. C'était pas trop le trip de Rodolphus de souffrir. Il faisait de son mieux pour que ça n'arrive jamais.

Avec un sourire qu'on pourrait qualifier de fourbe, il tapota la joue du Serdaigle.

« J'en étais sûr. Tu aurais du me le dire avant, moi aussi j'attend ça depuis tellement longtemps. Tu vois quand tu m'as bousculé dans les escaliers ? J'avais déjà des soupçons avant, mais là ça a été la révélation. »

Avec son ton exagéré, ça devait être magnifique. Il ne savais pas vraiment, il ne s'en rendait pas tellement compte. Mais il s'amusait bien, presque autant que quand il frappait McGuire.

« C'est fort aimable. Je dirais le 31 février prochain. Pendant la nuit, de préférence. »

Il ne s'était pas attendu au coup de genou. Rah, il s'était laissé distraire par ce petit jeu stupide, honte à lui. Après avoir lâché un hoquet de surprise, il pressa une main autour du cou de McGuire. Oui, encore. Mais c'était pour mieux le tenir en place le temps que le Serpentard se relève peu et enfonce son genou dans le ventre de McGuire. Espérons qu'il ne vomisse simplement pas.

« Je suis vraiment heureux qu'on en soit arrivé là.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Sam 6 Aoû - 22:36

Bien sûr qu’il était quelqu’un de bien. Il avait toujours été quelqu’un de bien. Peut-être ? Non. C’était impossible. Et sa plus grande erreur avait été d’aller voir Rodolphus et de commencer à le frapper. Bon il n’avait pas commencé. L’autre brun avait dû occuper cette place. Sans doute. Soit. Pourtant il avait bel et bien essayé de le faire. A plusieurs reprises. De bien faire. Sans trop de succès. Ce qui était assez triste. Il savait bel et bien que ce ne serait pas facile. Qu’il devrait s’y reprendre à plusieurs fois. Mais là, c’était pire que tout. Ceci dit, cela ne se saurait pas. N’est-ce pas ? Le Gryffondor ne ferait rien. Il n’irait chercher personne. Et tout irait mieux dans le meilleur des mondes. Il reprendrait son semblant de vie rangée. Et n’enquiquinerait plus personne. Sauf Rodolphus. L’exception qui confirmait la règle quoi. En gros. Il fallait bien qu’il se défoule un jour ou l’autre.

En attendant il ferait mieux d’être sur ses gardes. Personne ne savait exactement ce qui allait se passer dans la tête du Serpentard. Et il eut un léger mouvement de recul lorsqu’il vint lui tapoter la joue. Oh. Qu’il ne lui fasse plus de frayeurs pareilles. S’il vous plaît. Sinon il ne tarderait pas à mourir d’une crise cardiaque. Un jour ou l’autre. Mais ça restait gentil. Comparé à ce qu’ils se faisaient de temps à autres. Bien. Il suivait aussi sur l’ironie. Tant mieux. C’était un domaine qu’il connaissait mieux que les batailles physiques. Beaucoup mieux. Qu’il avait déjà exercé à de nombreuses reprises aussi. On ne peut mieux.

« ▬ Le 31 février ? Tu oserais me faire attendre jusque-là ? »


Autant continuer à son tour. En essayant de ne pas se faire prendre à son propre jeu. Ce serait pas plus mal. Après tout, il voulait le dernier mot. Mais ne l’aurait pas de si tôt s’il continuait de se faire à moitié étrangler. Oh. On va se calmer. Tout de suite. Il aimerait rester vivant si c’était possible. Et le coup dans son genou ne l’aida pas le moins du monde. Bien au contraire. Il en perdit encore un peu plus son souffle. Heureux ? C’est ce qu’on allait voir. Il ne sut pas vraiment ce qui lui prit. Mais dans l’urgence de la situation, il se rabattu sur la première chose qu’il vit. Entre autre le bras du Serpentard. Et il le mordit. Voilà. Dans sa position actuelle, il ne pouvait pas faire grand-chose d’autre. Bon. Il ne mordait pas non plus à sang. Il ne voulait pas de ça dans sa bouche quand même.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Sam 6 Aoû - 23:30

C'est vrai que si jamais quelqu'un avait le malheur de vouloir écouter à la porte, il allait se poser pas mal de questions. L'ironie était un art qui avait la particularité de ne pas être comprise par tout le monde. Une sorte de sélection naturelle. Encore une fois, Rodolphus avait été sélectionné et surpassait pas mal de monde dans ce domaine. Mais il devait admettre que Lysander se débrouillait vraiment pas mal. Pour un Né-Moldu. Enfin, si ça se trouve, le Gryffondor avait juste été chercher une partie de ses amis et comptait jouer aux voyeurs. Et beh ils allaient être déçus. Ou pas, ça dépendait de s'ils avaient l'habitude de voir des types randoms se battre dans les vestiaires. Eh, faut penser à innover de temps en temps.

" Désolé, j'ai un emploi du temps très chargé, avec les cours. Je peux essayer de trouver un autre moment plus tôt, mais je ne te promet rien, chaton. "

Chaton enragé, oui. Au moins, maintenant que Rodolphus avait encore fait une tentative d'étouffement peu concluante et qu'il lui avait légèrement écrasé le ventre, le Serdaigle s'était tut pendant un petit moment. Un moment tellement reposant pour les oreilles de Rodolphus. Il se demandait même s'il n'allait pas exiger qu'ils se taisent tous les deux et continuent de faire leur affaire sans bavarder de tout et n'importe quoi. Car aussi amusant que ça puisse être, parler fatigue. Même en utilisant cette sublime ironie. Mais McGuire avait décidé d'innover. Bien. Très bien. Enfin il avait mordu Rodolphus, donc c'était pas non plus super cool vu que ça faisait mal.

" Eh bien, voilà quelqu'un qui sait utiliser sa bouche correctement. Ça devient bizarre."

Il n'allait pas laisser cet affront impuni. Ses poings s'étant reposés, il pu en coller un, le libre, dans les côtes du Serdaigle. Mais après ça, le Serpentard se recula jusqu'à ne plus surplomber le bigleux, au péril de son bras mordu. Il devrait penser à ne pas toujours remonter les manches de ses chemise. Bref, c'était histoire de lui laisser une chance d'essayer de reprendre le dessus s'il le souhaitait. Mais Rodolphus ne disait pas qu'il se laisserait faire. Il voulait juste voir ce dont McGuire était capable. Alors  il le regardait avec un sourire amusé, attendant de voir ce que l'autre comptait faire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Sam 20 Aoû - 15:17

Il n’avait pas la moindre idée de comment tout ceci allait se terminer. Bien ? Mal ? Il espérait que si c’était mal, ce serait sans l’intervention d’un quelconque professeur. Ils avaient déjà assez donné à ce niveau-là hein. Pas besoin de revoir la tête de l’un deux. Ils pouvaient se débrouiller tout seul. Ils étaient assez grand. Bon il n’était pas majeur, mais ça ne saurait tarder. Ils arrivaient encore à parler, et à utiliser l’ironie. Donc, tout allait bien. Chacun savait réfléchir.


« ▬ J’espère que ce sera assez rapidement, je ne peux plus attendre d’utiliser mes griffes pour toi. »


Parfois, il oubliait qu’il n’avait pas l’âge du Serpentard, et se disait qu’il se prenait peut-être un peu trop de haut, de ses quinze ans. Qu’il ferait mieux de se taire et de laisser passer. Qu’il ne savait pas grand-chose . Mais il refusait cette manière de penser. Donc il continuerait de se comporter comme tel. Il n’était pas non plus totalement immature.

Mais immature ou non, le coup qu’il reçut dans ses côtes lui fit faire un sifflement bizarre. Seigneur Jésus. Il allait vraiment pas finir par ne plus pouvoir respirer. Et mourir. Ou devoir aller à l’infirmerie. S’il pouvait éviter ce serait bien. Il avait encore à faire ce soir. Il lui aurait bien répondu, mais il préféra se concentrer sur la douleur, fermant les yeux, et portant une main à son côté. Ceci dit, il le senti se reculer. Il n’était plus juste au-dessus de lui. Bien. Devait-il en profiter ? C’était peut-être sa seule chance. Mais il le voyait, le sourire du plus âgé. Un sourire amusé. Qui semblait n’attendre que sa réaction.

Il se redressa, ne voulant pas trop rester à terre trop longtemps, couché face à lui qui plus est, et en profita pour prendre le balai sur lequel son coude était posé depuis un petit temps, l’utilisant pour lui donner à son tour un coup dans les côtes. Rien de bien méchant. Il ne fallait pas abîmer le balai hein. Mais c’était nettement plus efficace que son poing sans doute. Il n’avait pas spécialement de force.


« ▬ Elle sait faire encore beaucoup de choses. Mais je ne pense pas que tu ne veuilles spécialement l’expérimenter. »


Et lui non plus d’ailleurs hein.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mar 23 Aoû - 13:02

Bon. C'est pas qu'il commençait à s'ennuyer, au contraire il s'éclatait plutôt bien, mais Rodolphus était presque sûr que Wilkes attendait avec impatience son gant. Et il ne l'avait toujours pas. Il allait devoir penser à trouver un moyen de couper court à cette dispute, non ? Enfin, dispute, c'était plus une séance de défoulement. Et c'était très bien comme ça, c'est pour cette raison que le Serpentard hésitait à écourter tout cela. Roooh, le gant pouvait bien attendre un peu. Pour le moment, il pouvait bien rire un peu.

« Eh bien, j'en serais presque flatté !»

Comme si. C'est vrai qu'un rien flattait le septième année, en vrai. Mais même lorsque ça arrivait, il ne le faisait que rarement savoir. Mais c'était très drôle de faire usage de l'ironie de cette manière, il n'allait donc pas se priver de dire tout et n'importe quoi. Tant qu'il arrivait à trouver ça marrant. Parce que bon, les bleus qu'ils allaient avoir n'était pas la chose la plus drôle qui soit.

Haha, ça c'était drôle aussi par exemple, le bruit bizarre que McGuire avait fait. Il veut pas recommencer, pour voir ? Non ? Roh. Oui bon, Rodolphus allait essayer de ne pas recommencer lui, parce qu'il n'avait pas non plus envie de voir le Serdaigle mourir. Enfin si, mais pas de ses mains. Trop de soucis, un cadavre. Surtout si McGonagall l'apprenait. Alors là ça serait la fin de Rodolphus.

Oh. Ooooh, il ne l'avait pas vu venir, ce coup là. Il n'avait donc pas pu l'anticiper. Ouch. C'est que ça faisait vraiment mal ! Il en tira une grimace de douleur et une exclamation surprise. Bon. Il n'avait pas pensé que McGuire utilise le balai. Mais ce n'était pas une mauvaise idée, il devait l'admettre. S'il avait moins été de mauvaise foi, peut-être bien qu'il aurait applaudit cette technique. Mais là, il avait surtout envie d'abandonner la limite qu'il s'était fixé et de mettre fin aux jours de McGuire. Du coup, il ne sut se retenir de lui lancer un regard noir quand il se mit une nouvelle fois à parler.

« En effet. »

Et pour la peine, de là où il était, il donna un coup de pied au Serdaigle. Bon, ce n'était sans doutes pas le coup le plus violent qu'il avait porté, mais il faisait de son mieux.

« Fais attention, tu risque de casser le balai. Ce qui serait bien dommage. Si quelqu'un l'apprenait. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Dim 28 Aoû - 18:27

Bon. Visiblement le Gryffondor n’était allé chercher personne. Joie. Ils allaient pouvoir continuer. Mais si c’était uniquement oral, ça l’arrangerait un peu plus. Surtout que le Serpentard avait clairement l’avantage. Certes il arrivait à se défendre, mais il n’avait presque aucun doute sur le fait que si jamais Lestrange le souhaitait, il pourrait totalement le maîtriser. Bon. Après s’être fait mordre et griffer, et avoir attendu que le plus jeune n’ait plus de force. Mais c’était possible.

« ▬ Tu es si distant et si inatteignable ! Si j’abandonnais ma dignité, je pourrais presque m’abaisser assez pour effleurer ton niveau. »

Niveau de quoi, il ne savait pas. Mais il trouverait bien quelque chose dans le cas où il lui demanderait n’est-ce pas ? Même si ça ne se tenait pas. Tant pis. On ne lui avait pas demandé de faire quelque chose de construit. Surtout lorsqu’un septième année qui avait failli l’étrangler était juste au-dessus de lui. Bon ce n’était pas la meilleure des choses à faire mais au point où ils étaient on ne s’en faisait plus. Il savait de toute manière que le Vert et Argent ne le tuerait pas. Pas aujourd’hui en tout cas.

Ou presque. Ce pourquoi il s’était défendu avec le balai. Ce qui avait surpris son aîné. Tant mieux. Il avait du coup la confirmation qu’il pouvait le surprendre, et essayer de reprendre le dessus. Ou en tout cas, se retrouver à égalité. Ce qui serait déjà un bon début. Et lorsqu’il lui lança un regard noir, il répondit par le plus innocent des regards qu’il pouvait avoir. Lui ? Non il n’avait rien fait. Du tout. Il ne voyait pas le problème. Ah si. Juste en face de lui. En uniforme de Serpentard.

ET QUI VENAIT DE LUI DONNER UN COUP DE PIED. Vil. Bon il avait fait pire. Mais ça ne faisait jamais du bien. Oh. Lui casser un balai ? Jamais. Il ne se le permettrait pas. Il se suiciderait sûrement si ça arrivait aussi. On ne cassait pas les affaires des autres. De personne.


« ▬ Ca ne risque pas d’arriver, sauf si tu décides de le briser, et compte sur moi pour te le faire avaler si tu le casses. »


Perdu pour perdu, autant en faire quelque chose d’utile hein. Au moins ça apprendrait à l’autre de ne plus rien casser. Mais il ne se laisserait sans doute pas faire. Se redressant légèrement, il le poussa du pied, espérant dans un sens qu’il tombe. Au pire il aurait juste l’air ridicule.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mar 6 Sep - 8:24

Ah, mais si le Serdaigle abandonnait sa soi-disant dignité, ça n'aurait plus le même intérêt. C'était plus amusant, ainsi. Rodolphus n'aurait pas souhaité qu'il en soit autrement. Il était certain qu'il ne se serait pas autant amusé. Bon. C'était à voir, en fait.

« Bien moins que tu ne peux le penser. Ah oui ? Ça m'étonnerait que tu ne réussisses à atteindre mon niveau concernant quoi que ce soit, malheureusement pour toi. J'espère que ça ne t'attriste pas trop ? »

Ah bah non, sinon ça serait très très triste, à un tel point que le Serpentard pourrait en faire couler de fausses larmes. Pas dit que quiconque puisse le croire, pourtant, c'est qu'il n'a jamais pris de cours de théâtre. Et cependant, c'était un peu ce qu'ils faisaient non ? Ils jouaient une sorte de rôle ? Moui, ça lui semblait bien compliqué dit comme ça, alors que la situation n'avait pas l'air de tellement l'être. Il fallait un peu parler, et trouver des moyens divers et variés de frapper son adversaire. En fait, il se demandait bien pourquoi ça le divertissait autant. Si jamais quelqu'un apprenait qu'il s'adonnait à ce genre de pratiques primitives.. Bah Rodolphus n'en n'aurait pas grand chose à faire, en fait. Sauf si c'était ses parents. Encore. Là, ça serait plutôt embêtant. Mais sinon, il faisait bien ce qu'il voulait. Une réputation de brute ? Même si quelqu'un osait le lui dire clairement, ce qui était peu probable, c'est pas comme s'il frappait énormément de gens non plus. Juste McGuire, d'ailleurs ce dernier devrait se sentir honoré. Défouloir ingrat.

Oh, donc comme ça il ne comptait pas abîmer le matériel ? C'est vrai qu'en tant que préfet, le bigleux lui faisant face se devait d'avoir une attitude admirable. Haha. Raté hein ? C'est pour ça que Rodolphus, lui, n'avait jamais souhaité être préfet. Trop de responsabilités. Pas qu'il ne se serait pas senti capable de les assumer hein, mais il préférait laisser ça à ceux qui ont besoin de ce genre de poste pour se sentir supérieur aux autres. Lui, il se savait supérieur, pas besoin de le prouver.

« C'est vrai ? J'aimerais bien voir ça. »

Oui, il aurait bien aimé voir ça. Mais McGuire en avait visiblement décidé autrement. Et Rodolphus bascula, manquant de tomber. Mais heh, bon sens de l'équilibre, pas tombé. Il se contenta de hausser un sourcil et de totalement se relever avant de se diriger vers l'armoire à balais. Là, il y avait un balai à côté. Bon, il y avait plein de balais partout à côté. Mais celui là avait attiré l'attention de Rodolphus. Il ne savait pas pourquoi hein, peut-être qu'il était plus beau que les autres. Enfin. Le Serpentard s'empara donc du balai, assez rapidement histoire que McGuire n'ait pas l'étrange idée de l'empêcher d'accomplir ce qu'il avait entrepris, pris les deux extrémités du manche du balais et le brisa contre son genou. Ouuups. Çafaitunpeumalheinilauraitdupenseràuneautremanière mais ouuups. Avec un sourire, il laissa les bouts de bois retomber au sol.

« J’attends. »  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mar 6 Sep - 18:48

Un jour ils arrêteraient peut-être de se regarder en chien de faïence. Déjà s’ils pouvaient commencer par ne plus se sauter à la gorge, ce serait déjà bien. Le pire, était qu’ils avaient déjà bien démontré qu’ils pouvaient s’entendre. Et se parler normalement. Mais il fallait croire que c’était des moments uniques. A garder en mémoire. En attendant, ils continueraient de s’insulter. Et de se frapper aussi visiblement.

« ▬ Moins je me rapproche de ton exécrable niveau, mieux je me porte. Et c’est ta tête qui m’attriste. »

Attention haut niveau. Très haut. Tellement que ça ne l’avait même pas aidé à faire tomber le Serpentard. Tristesse infinie. Il aurait bien aimé le revoir à terre. Et perdre l’équilibre. Comme ça lui se serait tranquillement relevé. Avant l’autre brun. Mais il ne comptait pas non plus rester à terre éternellement, et se décida à son tour de se remettre sur ses pieds. Jésus. Ca faisait mal en fait de se tenir comme ça maintenant. Espérons que cela passe après une nuit. Ou deux. Optimiste mais pas trop non plus, histoire de ne pas être déçu. Ce serait très dommage.

Oh. Pourquoi il allait vers l’armoire. Dans quel but. Non. Ne touche pas à ça ptit con. Grand con. Débile infini. Déchet de l’Humanité. La prochaine fois, il se débrouillerait pour ensorceler les balais, afin qu’ils puissent se défendre tout seuls. Lorsqu’il seront face au Serpentard machiavélique à la recherche d’un stupide gant. Qui gisait dans son sac ceci dit en pass…Pardon. Pardon. P a r d o n  . Il venait de. Briser. Le balai. De. L’école. Là. Sous ses yeux.

Alors qu’il laissait retomber les bouts de bois sur le sol, le Serdaigle se senti devenir livide. Il n’avait quand même pas osé. Mais si. Il était bien brisé en deux. Même qu’un des bouts de bois venait de rouler à ses pieds. Comme pour l’implorer. Lui demander de transmettre ses derniers mots à sa femme encore dans le placard peut-être. Tragédie. Il le fixa durant quelques secondes, jusqu’à ce qu’il atteigne le bout de sa chaussure, avant de relever la tête vers le Serpentard.


« ▬ Tu sais que ça coûte une fortune ? »


Et pas qu’une petite. Même si ce n’était pas le balai dernier cri, ça n’était jamais donné. Surtout que ceux-ci étaient employés par les première années pour leur cours. Et par lui aussi en fait. Vu que cette fortune il ne la possédait certainement pas pour avoir le sien. S’accroupissant un instant, alors qu’il venait à peine d’être fier de s’être levé, il ramassa les deux bouts, les fixant une dernière fois, avant de les mettre sous son bras et de partir en direction de la sortie. Oups. Il avait percuté très malencontreusement le Serpentard. Pas du tout fait exprèèès.

Prenant son sac au passage, il en sorti le gant, qu’il lui balança à la figure. Littéralement. Et pas de main morte. Sinon ce ne serait pas drôle. Peut-être bigleux mais il savait encore viser. Stupide chose qui lui faisait face.


« ▬ C’est ça que tu cherchais non ? »


Bon. Maintenant ça allait être drôle d’expliquer ça à quelqu’un du corps enseignant. Sans parler de la bagarre. Tant qu’il ne tombait pas sur McGonagall ça devrait aller. Et il se résignait à se changer plus tard. Si ce n’était pas magnifique.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mar 27 Sep - 16:37

Bah voyons. Quelle répartie.. Bon, s'il était tout à fait honnête, Rodolphus admettrait que McGuire avait plus de répartie que la moitié des gens qu'il connaissait. Pour un Né-Moldu, en tout cas. Hoh, faut pas trop pousser non plus. Mais c'était assez compliqué de trouver un adversaire à sa taille. Enfin pas littéralement à sa taille, hein. Ça c'était moins compliqué. Bref. Ça aussi, le Serpentard était bien loin de l'admettre. Et il n'en n'avait pas besoin, de toute façon. Tout ce dont il avait besoin, c'était de trouver des trucs à rétorquer. Le jour il n'arriverait plus à faire ça, il commencerait à s'inquiéter pour sa propre santé, oui.

« Ma tête t'attriste ? J'en suis désolé, j'imagine qu'effectivement, ça doit faire assez mal de voir un visage aussi parfait quand le sien n'est pas génial. Je compatis à ta douleur. »

Oui, c'était très nul. Mais bon, ce que venait de dire McGuire n'était pas non plus des plus élaboré. Alors Rodolphus ne comptait pas se fouler non plus. Non mais oh, imaginons un instant qu'il ne se fatigue de trop à réfléchir à quelque chose qui ferait définitivement taire le Serdaigle. Il aurait une migraine, à force. Et il n'en voulait pas.

Ah, comme quoi il n'avait pas vraiment eu à trop réfléchir. Il suffisait d'avoir cassé un des balais ? Il y repenserait. Et le jour où McGuire le ferait un peu trop chier, il sortirait un balai d'il ne savait pas trop où, et le briserait sous les yeux du cinquième année. Voilà. Il ne put se retenir de pouffer de rire. Oh, pauvre petite personne pauvre.

« Une fortune ? Tu plaisantes. Ça vaut rien, ces trucs. C'est pas ce que les moldus utilisent pour faire le ménage ? Ça y ressemble, en tout cas. Je pourrais en racheter une centaine si je le voulais. »

S'il le voulait. Et il n'en n'avait pas la moindre envie. Non, c'était plus amusant de regarder McGuire ramasser les bouts de balai. Repose en paix, petit balai. Personne ne t'a jamais aimé, saches-le.

Oh, il faisait quoi là. Il bougeait. Bien, c'est ça, il bousculait maintenant. Oh, tellement triste, Rodolphus feint alors d'être peiné. Il allait pleurer, si le Serdaigle continuait comme ça. Mais.. Il allait vers la sortie non ? Hahaha. Jamais. Sans doutes qu'il allait tout cafter à un quelconque prof. Et le Serpentard n'avait pas envie d'avoir des ennuis. Alors il s'avança vers.. Oh. Ohhh. Ça fait mal de se recevoir un gant en pleine figure. Pas autant que la porte de plus tôt, mais ça fait mal quand même. Mais.. OH. MAIS C'EST LE GANT. Le gant qu'il cherchait depuis le début. Le. Gant. Oh putain. C'est McGuire qui l'avait depuis le début. Ce petit enfoiré de merde. Et il comptait partir comme ça, sans plus d'histoire ? Bien sûr. Non non, parce que Rodolphus le rattrapa et le pris par le col.

« Pourquoi tu ne me l'as pas donné plus tôt ?! »

La réponse était plutôt claire, en fait, c'était pour l'emmerder. Oui, il ne savait même pas pourquoi il avait posé cette question. Mais ça le faisait chier de se dire qu'il avait perdu autant de temps pour se rendre compte que c'était ce crétin qui avait ce qu'il cherchait depuis le début. Saloperie va.

« T'es vraiment une plaie. » 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mar 27 Sep - 23:48

Jésus. Qu’est-ce qu’il pouvait l’énerver. Bon ce n’était pas nouveau pas nouveau du tout. Mais là, il dépassait tout. Ils étaient déjà arrivés à s’ignorer. Mais c’était très visiblement un temps totalement révolu. Malheureusement. Parce que à ce train-là, ils étaient certains d’ameuter d’une manière ou d’une autre, un professeur, et se recevraient un savon. Pas des moindres. Surtout vu l’état de la pièce. Et leur état. Mais ce n’était pas pour ça qu’il allait arrêter.

« ▬ Vraiment. Je préfères plutôt passer des heures devant un miroir que de te voir ne serait-ce qu’à un coin de couloir. Tes cheveux tu es forcé de faire régulièrement une permanente ou c’est naturel ? »

Bon ça devenait de plus en plus bas. Mais ce n’était pas non plus de sa faute. En réalité il se fichait pas mal du physique du Serpentard. De tout le monde même. Sauf du sien. Il avait tendance à passer un peu trop de temps le matin, que ce soit à se coiffer, ou à mettre correctement son col ou ses manches. Bon là pour le coup, c’était plutôt raté avec ce qu’il venait de se passer. Mais généralement il détestait quand il ne se savait pas correctement habillé. Ou coiffé. Non ce n’était pas du narcissisme. Bon d’accord. Peut-être un peu. Était-ce réellement mal ? Noon. Jamais. On allait pas le critiquer de s’aimer quand même. Il ne passait pas non plus son temps à se regarder dans un miroir de poche. Seulement dans les vitres.

Enfin. Là son physique ne lui importait plus du tout. Le balai, si par contre. Pauvre balai. Jamais ils ne trouveraient un remplaçant à sa hauteur. Chaque balai était différent n’est-ce pas ? Et puis bon. Il valait mieux éviter les dépenses inutiles à l’établissement. Et comment il était censé le présenter aux professeurs hein ? Bon il n’avait rien fait. Mais sans lui, Rodolphus n’aurait pas brisé ce balai en deux. Triste vie. Triste destin. Brisé sur un genou d’un triple crétin.

« ▬ Tant mieux pour toi. Figure toi que tout le monde n’a pas le loisir de pouvoir briser des balais après chaque petit déjeuner. Imbécile. »

Waaa. Quelle insuuulte. Il en trouverait une autre prochainement. Il valait mieux. Sinon il aurait l’air vraiment ridicule. Et ce n’était pas son but. Du tout. Non là c’était de trouver quelqu’un. Cela ne devait pas être impossible quand même oh. Et il était déterminé à le faire. Avant de se faire à moitié sauvagement étrangler une nouvelle fois. Ca finissait par devenir une habitude ça. Et il n’appréciait toujours pas être interrompu dans sa lancée parce qu’un stupide élève le prenait par le col. Alors il le regarda d’un air exaspéré.

« ▬ Parce que je voulais déballer le tapis rouge pour sa Seigneurie. Mais je l’avais oublié, me le pardonnera-t-elle ? Dans les deux cas, elle peut se le carrer dans le cul. »

C’était déjà un peu mieux ça comme réponse. Bon. Maintenant on pouvait le laisser tranquille ? Parce que vue sur les yeux de Rodolphus non merci hein. Ca allait trois secondes.

« ▬ Alors soit tu lâche la plaie, soit elle te crache dessus, au choix. »

Belle menace. Mais il serait encore capable de les mettre à exécution.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mar 4 Oct - 15:24

D'accord, là Rodolphus n'avait plus du tout envie de rire. Du tout. Ses cheveux, une permanente ? Non mais pour qui le prenait-il ? Comme si Rodolphus avait besoin d'une permanente pour arborer une telle chevelure ! Sérieusement. C'est désespérant ce que cet abruti est capable de sortir. Si le Serpentard avait ri auparavant, ce n'était vraiment plus le cas maintenant.

Et honnêtement, heureusement qu'il avait brisé le balai. Parce que sinon, il aurait continué de frapper le Serdaigle. Et encore, il en avait vraiment envie. Mais genre vraiment envie. Mais bizarrement, il sentait que ce n'était pas une bonne idée. Du tout. Ils en avaient déjà assez fait comme ça, non ? Si ça continuait, ils allaient encore avoir des soucis. Trop de soucis.  

« Oh, mais je ne le fais pas. Ça serait trop fatiguant pour moi, tu vois. Et ça me ferait perdre du temps. »

Tout comme il était en train d'en perdre actuellement, c'est vrai. Il serait bien parti, s'il n'avait pas l'impression que le fait que McGuire aille prévenir un professeur ou l'autre était une très mauvaise idée. Vraiment, si ça continuait comme ça, Rodolphus n'était même pas certain de pouvoir terminer son année ici. Et ça serait beaucoup trop embêtant, ça. Mais du genre réellement embêtant. Il n'osait même pas imaginer sa réaction de ses parents si jamais cette catastrophe se produisait.

Oh. Il aurait presque retrouvé son sourire, là. Presque. Bon, d'accord, il avait un sourire agacé en coin.

« Je ne pense pas pouvoir pardonner ça, non. Mais j'apprécierais que tu fermes ta gueule. »

Ca serait vraiment appréciable, oui. Enfin, ça serait un peu con si McGuire se taisait vraiment, parce qu'étant donné que Rodolphus ne comptait pas le laisser parler. Ils n'allaient pas se regarder comme ça sans rien dire pendant toute la journée, quand même. Alors bon, peut-être qu'il voulait bien permettre à McGuire de parler. Peut-être.

« Vraiment ? Je ne crois pas que tu en serais capable, McGuire. »

Il avait un doute. Mais il ne faut jamais laisser place au doute devant l'ennemi, ça non. Alors il haussa un sourcils, comme s'il attendait. Bon. Si le Serdaigle finissait par vraiment lui cracher dessus, là il serait légèrement mécontent. Légèrement.  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mar 4 Oct - 16:57

L’avait-il énervé ? Il l’espérait bien. Après tout, c’était un peu le but final du brun. Du moment. Il avait quand même autre chose à faire de sa vie à côté hein. Heureusement. Sinon il n’irait pas bien loin. Mais cet objectif pouvait plus lui mettre des bâtons dans les roues qu’autre chose. En tout cas dans sa future carrière. Ou ses futurs objectifs. C’est qu’il visait le rang de Préfet en Chef. Rien que ça. Avec un peu de chance, le professeur McGonagall aurait un problème cette année là, et personne ne serait présent pour dire quelque chose contre lui. Et ce serait parfait. Et puis bon. Même s’il y avait ces quelques accrocs, il n’avait pas baissé les bras au niveau des études, bien au contraire. Et les autres années, il n’avait eu aucun problème. Voilà. Tout venait du Serpentard. Absolument t o u t. Bon. D’accord, il le provoquait lui aussi il l’admettait. Mais il ne s’en était pas vraiment pris à d’autres personnes que le Serpentard en question.


« ▬ C’est sûr qu’une permanente ne se fait pas en un claquement de doigt. »


Promis, il allait arrêter. Mais ça avait eu l’air de l’énerver donc pourquoi ne pas continuer hein ? Temporairement. Il n’avait pas non plus envie de s’en reprendre dans la figure. Ou autre part même. Sauf s’il l’énervait encore, là il aurait peut-être envie de continuer. Mais seulement de taper son interlocuteur. Parce que non il n’appréciait pas réellement de devoir avoir mal en fait. En fait. Et il ne voulait pas non plus qu’un autre balai ne souffre. Il ferait d’ailleurs bien de trouver quelqu’un pour en parler. Avant que quelqu’un d’autre n’arrive et ne le trouve.


« ▬ Ne compte pas sur moi pour t’implorer. Ni même te faire plaisir. Si seulement ça fonctionnait je t’aurais spécialement fait un enregistrement. Le plus drôle c’est que tu n’aurais sans doute même pas su l’arrêter correctement. »


Très dommage. Il aurait bien voulu voir ça. Au moins, il aurait une fois servi. A le divertir, certes, mais c’était déjà très bien. Ah. Aaaah. Pourquoi il lui avait fait cette menace hein. En sachant qu’il n’allait jamais lui cracher dessus. C’était parfaitement répugnant. Totalement répugnant. Et même s’il n’aimait pas Rodolphus, il ne souhaitait pas au fond réellement lui cracher dessus hein. Très bien sur le moment, il avait pensé pouvoir le faire. Mais non. Mais il n’allait pas non plus baisser les bras devant lui pour ça. En plus, il le testait. Il le savait. Et le plus jeune n’avait pas pu s’empêcher de grimacer légèrement en l’entendant, sachant qu’il aurait du mal à le faire. Et il fallait qu’il prenne rapidement une décision.

Au départ le Serdaigle s’était apprêté à lui répondre, essayer de changer de sujet peut-être. Puis il changea d’avis encore une fois. Alors oui, il lui cracha dessus. Mais sur sa chaussure. Il ne pouvait pas se résigner à lui cracher autre part d’ailleurs. Bon. Il avait à moitié bien visé, mais au moins ce n’était pas totalement raté hein. Et miracle, son aîné le lâcha suite à ce geste. Bon. Et bien c’était sympa allez salut. Courage : -521. Il n’allait pas sagement attendre sa réaction et se faire insulter ou taper dessus une nouvelle fois. Alors avec une lâcheté qui lui était peut-être un peu trop familière par moment, il évita soigneusement le septième année pour reprendre ses affaire et tourner les talons.

Maintenant il allait pouvoir aller chercher quelqu’un pour le balai. Mais il ne savait pas qui. Ceci étant dit, alors qu’il se dépêchait de sortir, à peine un pied mis dehors qu’il remarqua deux personnes arriver. Bon pas spécialement vers les vestiaires, mais ils le verraient ça ne faisait aucun doute. Et pour couronner le tout, il s’agissait de deux professeurs. Du coup, plus par réflexe qu’autre chose, sachant que Lestrange pouvait sortir à tout moment, sûrement hors de ses gonds et il le comprenait pour une fois, Lysander préféra marcher à reculons, en priant qu’on ne l’avait pas vu. Sauf qu’il n’avait pas prévu que le Serpentard soit en train de sortir. Et cette fois ci, il lui fonça dedans, une nouvelle fois sans le faire exprès. …Ils étaient censés paraître normaux maintenant ? Oui il voulait prévenir pour le balai, pas pour la tentative de meurtre qui venait de se dérouler.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


184 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mar 18 Oct - 17:39

Fatigue. Vraiment très grosse fatigue. En même temps, vu l'heure à laquelle il s'était couché la veille... Pas étonnant que Fingal ait des cernes jusqu'aux joues et des poches dignes de celles des kangourous. Il n'avait pas arrêté de bailler, et avait manqué de s'endormir sur son bureau plusieurs fois, alors qu'il laissait ses élèves travailler en silence. Parce qu'il avait besoin de calme, aujourd'hui. Déjà que ce matin il ne savait plus trop où il était. Bon, il était dans son lit, il n'avait pas mis longtemps à s'en rendre compte. Mais sur le coup... Il s'était posé des questions en voyant une autre personne dans son lit. Bizarre, parce qu'il ne s'était pas souvenu avoir bu au point d'amener le premier passant dans son lit. Il ne se souvenait même pas avoir bu. Alors quelle fut sa surprise en constatant que le passant en question était son collègue, le professeur d'histoire de la magie. Et puis Fingal avait commencé a se souvenir. C'était parti de la ronde, il y avait cet élève fatigué, et ils étaient très fatigués et maintenant il aimait Icalur-Quoi. En quoi cette situation était-elle normale ? En rien du tout, exactement. Il avait déclaré être amoureux du type qui l'avait fait chier pendant sept ans, alors que ce type était sûrement pas sérieux quand il en avait parlé, et qu'il était probablement marié comme beaucoup de personne de son rang. C'était assez ridicule, et si ça se trouve, la veille, le blond s'était joué de lui. Ce qui ne serait pas étonnant, une blague de plus ou de moins, ça n'allait rien changer. 

Mais il s'était plus tard avéré que ce n'était en rien une plaisanterie, au grand étonnement du roux. Et à son grand soulagement, aussi. Parce qu'il avait beau y avoir réfléchi comme un dingue pendant de longues minutes, il n'avait aucun doutes quant à ses sentiments à lui. Sans doutes parce que la soirée qu'il avait vécu la veille était vraiment agréable. Mais ça ne pouvait pas être ça, on ne tombe pas amoureux en cinq minutes, quand même. Donc voilà, pour résumer, il avait passer sa journée à se questionner sur le pourquoi du comment. Avant de se dire que de toute manière, c'était comme ça, et que ça serait mieux s'il ne cherchait pas plus loin. Parce que du coup, il était content, et c'est bien là le principal. Mais du coup, contrairement à ce qu'ils avaient espéré la veille, ils n'eurent pas de jour de congé. Et Fingal avait bien cru qu'il allait finir par s'écrouler de fatigue. Surtout qu'en fin de journée, ils eurent encore droit à une ronde. Fantastique, franchement il était suuuper heureux. Rah. De toute façon, ce soir, il se demandait s'il n'allait pas sauter le repas et directement aller se coucher. Ça serait pas mal.

« C'est pas tous les jours que j'irai me coucher aussi tard qu'hier. J'ai eu du mal aujou.. »

Ah. Des élèves, dans les vestiaires pour le Quidditch. C'est bien, c'est normal. Alors il sourit en s’apprêtant à continuer son chemin pour la ronde. Avant de constater que ça ne semblait pas si normal que ça. D'abord, la tête des deux élèves. Ils avaient pas l'air tranquilles. Et puis c'était bien un balai cassé que tenait le Serdaigle, non ? ... Qu'est ce qui s'était encore passé ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


237 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU] Mar 18 Oct - 22:34

Jamais il ne se serait réveillé, si une douce présence remplie de poil dont l’estomac était réglé comme une montre ne s’était pas mise à lui lécher le visage, puis lui marcher dessus sans aucune gêne, voyant que la première tentative n’était pas concluante. Bon. Le blond avait un peu beaucoup retardé le moment où il allait ouvrir les yeux, mais céda lorsque son charmant animal de compagnie avait commencé à lui mordre légèrement les cheveux, en continuant de lui écraser le visage en prime. Et après la magnifique vue de l’arrière-train du félin, il remarqua que quelque chose clochait. Oh. Sa chambre elle ressemblait pas à ça. Pas du tout. Et là ses pieds dépassaient clairement du lit. Où est-ce qu’il pouvait bien-être. Et il eut sa réponse en se tournant sur le côté. Aah. Ahaha. Impossible de confondre cette tignasse rousse. Et petit à petit, il se souvint de la soirée. Magnifique d’ailleurs. Son corps se chargea parfaitement de le faire aussi lorsqu’il se décida à bouger. Mais il était quand même totalement perdu. Et complètement à côté de la plaque. S’il avait eu le temps, il aurait bien posé quelques questions, certain que le roux devait aussi en avoir.

Mais le félin affamé était déjà beaucoup trop persistant, ne se contentant plus de lui marcher sur les pieds, miaulant à tout va, en le fixant d’un air malheureux. Et pressé. Du coup, prenant sa chemise au passage – comment même était-elle arrivée là-, il était rentré se préparer et donner à manger à la bête féroce. Et fut pile à l’heure à son premier cours. Bon un peu retard. Cours où il eut un peu de mal d’ailleurs. A rester éveillé et concentré. Donc à la première pause, il s’était rendu chez son collègue. Se souvenant à peu près de toute la soirée, c’était plus facile. Pour mettre les choses au clair. Et un meilleur moment pour lui dire que non ce n’était pas de la grosse blague. Non. Il l’aimait. Clairement. Et il en aurait bien plus dit une nouvelle fois, si la cloche n’avait pas sonné. Pft.

Et même s’il arriva à un peu mieux se concentrer, ce n’était pas pour autant que sa fatigue allait partir. Il avait passé la moitié de son temps à tenir sa tête et à bâiller plus ou moins discrètement. En espérant secrètement pouvoir regagner son lit le plus vite possible. Mais non. Ils allaient devoir faire une ronde. Bon au moins il était avec Fingal. Ca aurait pu être pire. Bien pire. Et une fois dans le parc, il soupira légèrement au moins, avec l’air frais, il resterait éveillé un moment. Quelques minutes de plus. De toute manière, personne ne ferait n’importe quoi et il pourrait très vite all…Ah bah non. Mais. C’était une. Blague. Ils ne pouvaient pas prétendre de ne pas les avoir vus ? Ses yeux s’étaient fermés. Dommage hein. Mais non, ils s’étaient arrêtés. Trop tard. Bon. Et c’était quoi ce balai.


« ▬ Un problème ? »


Non sans blague. Mais autant aller de suite dans le vif du sujet.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU]

Revenir en haut Aller en bas

C'est une comédie. [ PV ROUDOUDOU]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Glee [Comédie]
» [Débat] Une comédie musicale ?
» [UPTOBOX] Des pissenlits par la racine [DVDRiP]Comédie
» Les répliques cultes des comédies françaises...
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Extérieur :: Terrain de Quidditch-