N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Sam 6 Aoû - 11:55

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalNouvelle année. Nouvelles têtes. Beaucoup de nouvelles têtes. Surtout en cette année. En même temps c’était un peu plus spécial que d’habitude pour le blond. Faux blond. Il venait de finir ses études. Et d’avoir un tout beau bout de papier appelé diplôme. Qui lui avait permis de postuler à plusieurs endroits. Dont à Poudlard. Et il avait été miraculeusement accepté. Enfin. Miraculeusement étant un grand mot. Il avait été le meilleur pour ce poste point final. Il avait dû sublimer le directeur lors de son entretien avec lui. Voilà tout. Maintenant il avait ses élèves et sa propre salle de classe. Parfait. Parfaitement parfait. Et il n’était pas le seul nouveau. Il y en avait eu un autre. Pile de son âge. Un Poufsouffle. Qui avait essayé de l’ignorer lorsqu’ils s’étaient revus. Ahahaha. S’il croyait s’en sortir comme ça le tout petit Fringale. Il allait voir ce qu’il allait voir.

Pour couronner le tout, sa salle de classe se trouvait juste en face de la sienne. Le blond pourrait se divertir à longueur d’année. Si ce n’était pas joli ça. Il pourrait facilement se changer les idées. Joie. Mais il n’avait pas encore eu le temps de se présenter. Même s’ils se connaissaient déjà. Et c’était dommage. Très dommage. Il allait arranger ça tout de suite. Il aurait pu commencer à préparer un cours, mais non. Il le voyait. De sa porte entrouverte. Il fallait trouver un moyen d’approche. Subtil. Toujours avec lui. Il aurait besoin de son acolyte. Wolodymyr. Son chat quoi. Qui ne le quittait jamais. Il ne savait même pas s’il était censé pouvoir l’amener en cours. Mais tant pis. Il ne le quitterait pas. Et il l’aiderait.

Sortant de sa salle de classe silencieusement, son chat à ses trousses, il se rapprocha de celle de Fingal. C’était bel et bien lui. Et il n’allait pas le rater. Il eut un léger sourire. Qui n’annonçait rien de bon. Ses sourires n’annonçaient jamais rien de bon. Dans ses poches, il avait toujours une ou deux friandises pour Wolodymyr. Ce qui expliquait sans doute son surpoids. Mais non. Il avait juste beaucoup de poils. Arrêtez de l’insulter. Soit.

Il prit donc une de ses friandises en main, la montrant ostensiblement au félin, qui compris bien vite qu’il s’agissait d’un truc bon à manger. Que c’était intéressant. Icalurus ne tarda donc pas à le lancer. Pile sur le bureau de l’autre professeur. C’est qu’il visait bien en plus. Et une furie blanche fit son apparition. Très silencieuse. Mais rapide. Effrayante en fait. Il fit un bon énorme sur le bureau, dérapant à moitié sur les quelques feuilles présentes, il ne tarda pas à manger ladite friandise. Avant de se retourner vers Fingal. Et de le regarder de haut. En s’asseyant. Puis il commença à se lécher la patte avant, semblant vouloir laisser le plus de poils possibles sur le bureau. Puis il commença à s’ennuyer. Pauvre petit bête. Qui se mit donc à miauler à la mort. Pour appeler son maître sans doute.

Alors dans un élan de bonté, Icalurus passa sa tête par la tête, gardant son sourire en toquant à la porte. Il n’allait pas perdre sa politesse. Mais il n’allait pas non plus attendre à ce qu’il lui réponde. Donc il entra. Sans plus aucun respect non. Et fit semblant d’être étonné en le voyant.

« ▬ Oh, je suis extrêmement désolé, il vient de s’enfuir, je n’ai pas réussi à le reprendre à temps, désolé du dérangement. »

Prétexte pour se rapprocher du bureau. Il reprit Wolodymyr dans ses bras, ne le tenant pas vraiment très fort Le but était qu’il parte en fait. Et le félin comprit une nouvelle fois. Aussi intelligent que son maître visiblement. Il avait vu une étagère. Alors le chat était monté dessus. Et voulait cette place à lui tout seul. Pas de place pour les choses futiles qui la décorait. Il commença à tout balancer par terre à l’aide de coup de pattes. Et Icalurus fit comme si de rien n’était. Oups. Il était plus amusant de se pencher vers son homologue, ou plutôt sa chaise, en posant un coude dessus. Et sa tête sur la paume de sa main. Bon il devait vachement se pencher, mais c’était pour la bonne cause.

« ▬ Buchanan, c’est ça ? Ca fait un bail. Comment ça va depuis le temps ? »

© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Sam 6 Aoû - 14:21

I wish I was bored again
Stop annoying me ••• Fingal avait été heureux d'être accepté en tant que professeur à Poudlard. Il se voyait mal avoir un autre emploi. C'est vrai qu'il avait pensé à travailler dans les relations publiques avec les moldus, histoire de voir s'il pouvait améliorer quelque chose. Mais il se disait qu'avec les efforts fournis durant sa scolarité, il était capable de faire quelque sorte ayant plus d'impact sur la société actuelle. Il avait cependant désiré rester dans un domaine dans lequel il n'avait aucun problème. L'étude des moldus s'était révélée à lui comme la meilleure matière à enseigner. S'il pouvait prouver que les moldus étaient loin d'être inutiles, il le ferait. Il avait ressenti une certaine nostalgie en rentrant dans la classe qu'il avait si longtemps fréquentée durant sa jeunesse. Et une certaine fierté, aussi. Être enfin prof à la place du prof, c'est cool.

Bien sûr, il y avait des trucs moins cools. Genre ses collègues. Certains de ces collègue. Bon, un collègue en particulier, qui avait été dans son année. Ce monstre là, Icalurus. Saleté qui l'avait pratiquement maltraité pendant sept ans. C'est long, sept ans. Surtout quand une asperge décide de nous faire chier. Quand Fingal l'avait reconnu, peu après être embauché à Poudlard, il avait cru qu'il allait devoir démissionner. C'est pas possible, de tous les sorciers sur lesquels il aurait pu tomber, ça avait été lui. Ce Sang-Pur péteux insupportable. Mais le roux devait rester fort, et ne pas se laisser décourager. Pas devant l'ancien Serdaigle, en tout cas. Ils étaient maintenant des adultes, alors il osait espérer que ça ne serait pas comme avant. En espérant que ça ne soit pas pire. Difficile de faire pire, oui, mais il connaissait Macnair. Il avait de quoi s'inquiéter.

Il aurait du se douter que quelque chose clochait, déjà, alors qu'il était assis à son bureau, en attendant que les cours ne reprennent, comme une personne normale, et qu'un truc bizarre atterrit sur son bureau. Ça ressemblait aux trucs qu'il donnait parfois à son chat lorsque celui ci était vivant. Une friandise, quoi. C'était déjà bizarre qu'une friandise pour chat n'atterrisse sur son bureau. Un sourcil haussé, il avait levé un peu son chapeau. Il ne s'était pas attendu à ce qu'un monstre ne fonce et saute sur son bureau. Un monstre, oui. C'était un chat blanc, vraiment gros. Lourd, ça se voyait. Ce monstre, il avait glissé et fait tomber la plupart des feuilles se trouvant sur le bureau de Fingal ! Lui qui aimait avoir un espace de travail organisé et propre..!

Alors qu'il allait se lever pour prendre le chat et le sortir de sa classe, parce que ce monstre avait commencé à miauler bien trop fort pour ses pauvres oreilles, le sorcier eut une vision d'horreur. Là. LÀ. DERRIÈRE LA PORTE. ICALURUS. Qu'est ce qu'il voulait ?! Oh mon Dieu. Non. Il entrait. Le monstre entrait. Ils étaient au premier étage, si Fingal sautait il s'en sortirait non ? Si. Si, il pourrait.

Pourquoi il ne croyait aucune des paroles de l'autre professeur ? Parce qu'il avait appris à le connaître, bon sang. Sa voix avait à peine changé. Argh, il s'était rapproché. Qu'est ce qu'il lui voulait, sérieusement ? Même son chat semblait être une copie parfaite de lui, version animale. Il venait de faire tomber plein d'affaires bien rangées sur l'étagère de Fingal. Pourquoi. Qu'est ce qu'il avait fait pour mériter ça, très sérieusement. Là, il devait avoir l'air vachement pâle. Il avait pensé pouvoir survivre à l'année en évitant Macnair, mais ce dernier semblait avoir décidé de contrecarrer ses plans. Est ce qu'il allait pouvoir réussir à parler ? Il allait devoir essayer. Mais l'autre prof était bien trop proche de lui pour le moment. En soupirant, il releva la tête et planta ses yeux dans ceux du grand truc? Argh. Merlin, qu'on le sauve.

" Content de voir que tu te souviens de moi, Macnair. Ça allait très bien jusqu'à maintenant, j'ose espérer que je ne t'ai pas manqué. "

Il était hors de question qu'il rende ça facile pour Icalurus. Il n'était pas prêt de se laisser faire à nouveau.

" Qu'est ce que tu me veux, sincèrement ? "
© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Sam 6 Aoû - 15:31

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalUn jour, il donnerait une médaille à Wolodymyr. Il la méritait après tout. Il lui avait rendu de nombreux services à de nombreuses reprises. Dont ici. Et il allait continuer durant des années entières. Parce qu’il l’avait décidé. Et puis il était jeune aussi ce chat. Il avait quoi. Un an et deux mois ? Quelque chose comme ça. Pas plus. Et ils s’entendaient déjà comme pas possible. Ca promettait. Oui en si peu de temps il avait réussi à prendre autant de poids le félin. Soit. Icalurus était beaucoup trop heureux de revoir son ami d’enfance. Fingal. Ce gentil Fingal. Quoique. Pas si gentil que ça. Il avait failli toucher son chat. Non. On ne touchait pas à Wolodymyr. Surtout ce Poufsouffle de ses fesses ok. Qui ceci dit en passant semblait plus que ravi de le voir. Un peu pâlot. Un peu beaucoup. Merlin qu’il aimait ça. Ça lui avait manqué. Très fort. Enfin. Le persan continuait d’enlever tout ce qui était à sa portée. Et semblait s’amuser au plus haut point. Bon. Il avouait, il faisait parfois la même chose le soir dans sa chambre. Mais il n’y pouvait rien. Icalurus était certain que si jamais il essayait de l’arrêter, il ne le ferait même plus chez Fringale.

Soit. Il se releva après quelques instants. Il n’avait pas envie de rester dans cette position peu confortable très longtemps. Et puis il le regardait dans les yeux. C’était plus que suffisant. Il lui répondait. Nouveauté. C’était beau. Il avait pris de l’assurance loin de lui ? Très possible. Il faisait des efforts. Et c’était d’autant mieux. Il n’avait pas envie d’écraser simplement l’équivalent d’une loque. Avoir le pouvoir sur quelqu’un qui se laissait faire ça n’avait rien de marrant. C’était même le contraire. Il devenait même intelligent. Joie. Pas au point du faux blond, mais soit. Durant quelques instants, il fixa son persan, gardant son sourire à ses yeux.


« ▬ Voyons, je ne vois pas comment j’aurais pu t’oublier, nous avons passé tellement de bons moments ensemble. Et jusqu’à maintenant, cela ne m’avait pas marqué, mais je me rend compte que si en fait, tu m’as énormément manqué. »


Il n’avait pas pu le martyriser tout ce temps. Il allait falloir rattraper le temps perdu. Icalurus comptait bien rester longtemps  à son poste, il ne savait pas si c’était le cas de son homologue, mais ils auraient du temps pour que le temps ne soit plus perdu. Si ce n’était pas magnifique. Soit. Se redressant, il alla se mettre contre le bureau du roux, de sorte à être légèrement face à lui, faisant malencontreusement tomber le reste des feuilles. Histoire de finir le travail de son chat. Ce serait dommage que ce ne soit qu’à moitié fait. Adieu petit tas bien rangé. Et ce n’était que le début de la fin, que le roux se rassure. Un avant-goût de ce qu’il allait devoir subir en quelque sorte.


« ▬ Tu as remarqué leur délicate attention ? Nos classes se retrouvent l’une en face de l’autre, si ce n’est pas magnifique.


Oui il l’ignorait. Totalement. Un problème ? Soit. Il ne se souvenait pas que ces deux classes se retrouvaient l’une en face de l’autre lorsqu’ils étudiaient là-bas. Maintenant il n’avait jamais mis les pieds au cours d’Etude des moldus. Quel dommage. Il laissa son regard se balader dans toute la pièce, avant de le reporter sur le roux. Un regard qui n’annonçait pas vraiment quelque chose de bon. En même temps. Il ne savait même pas s’il savait faire quoi que ce soit de bon.


« ▬ Voyons, je viens juste te dire gentiment bonjour. Essayer de rattraper le temps perdu. 7 ans déjà. Je me demandais ce que tu avais bien pu devenir. »


Il n’allait pas non plus lui balancer qu’il allait continuer de s’amuser avec lui. Le roux n’avait pas l’air d’aimer donc bon. Soit. Il était touche à tout. Alors très naturellement, il prit un objet posé sur le bureau, le faisant rouler entre ses mains. Assez dangereusement. Aucune idée de si c’était fragile. Il leva vaguement un sourcil, intrigué malgré tout.


« ▬ Qu’est-ce ? »


Voilà. Il faisait un effort. Il s’intéressait. Enfin. Wolodymyr avait fini de tout mettre en désordre, et ne semblait pas extrêmement bien sur cette étagère. Sans doute trop dure pour lui. Alors il se leva silencieusement, s’étira, et se décida à retrouver les jambes de son maître. Du coup il chercha à sauter dessus. Mais ça n’aurait pas été drôle s’il l’avait fait en un coup. Il était passé par une des épaules de l’autre professeur, semblant mettre au moins les trois quart de son poids dessus. Avant de rejoindre tranquillement Icalurus, ronronnant telle une locomotive. Sachant très bien qu’il n’aimerait pas rester là longtemps, il le reprit dans ses bras. En faisant attention de garder en main l’objet inconnu. Là.


« ▬ Qu’est-ce que tu as fait durant tout ce temps, à part tes études ? »


Demandons gentiment sur quels points il pourrait le casser plus tard tiens. C’était toujours utile. En espérant qu’il réponde.


© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Sam 6 Aoû - 16:11

I wish I was bored again
Stop annoying me ••• Un cauchemar. Voilà, il était en train de faire un cauchemar. Un affreux cauchemar, et il allait juste finir par se réveiller pour constater que non, Macnair n'était pas professeur à Poudlard. Il se pinça pour vérifier. Merde, il ne se réveilla pas. Il recommença, un peu plus fort. Mais non, Fingal était toujours assis à son bureau, et le montre était toujours accoudé à sa chaise. Ah non, plus maintenant. Maintenant il était en face de lui. Fantastique. Mais merde, il le faisait exprès ? Bien sûr qu'il le faisait exprès, quelle question. Comme si le but ultime d'Icalurus était de pousser Fingal à bout. Ce n'était pas très compliqué, pourquoi tournait-il autour du pot ? C'est vraiment un enfoiré. Il aurai intérêt à ramasser ce qu'il avait fait tomber. C'était rêver, possible. Mais bordel, il était en train de flipper. Sans déconner. Si dans sa jeunesse il avait craint Macnair, il sentait que c'était pire maintenant. D'ailleurs, Fingal ne lui avait toujours pas répondu. Il se dite que c'était peut-être le moment.

" Ce serai mentir si je disais que c'est réciproque. "

Et Fingal ne mentait jamais. Il avait été tellement soulagé de quitter Poudlard, de se dire qu'il était enfin libre de l'horrible emprise qu'avait exercé l'ancien Serdaigle sur lui. Il n'avait sincèrement pas pensé qu'ils pourraient se revoir un jour. C'était tellement improbable, et trèèès douloureux. Aussi douloureux que le rappel que venait de lui lancer l'asperge. Leurs classes se faisaient face, oui. Il aurai pensé pouvoir résoudre le problème en fermant simplement la porte, mais ça ne serait visiblement pas suffisant. Il devrait songer à une nouvelle alternative.

" J'ai vu, oui. Ce n'était pas le cas avant. "

Il aurait préféré que ça soi comme avant, en effet. Ça devait se voir.

" Eh bien bonjour. Tu ne dois pas aller préparer ton cours ? "

Oui, il voulait voir le monstre disparaître le plus rapidement possible. Pars tôt et reviens tard. Très tard. Puis bordel, c'est quoi son problème à toucher ce qui ne lui appartenait pas ? Fingal n'avait pas eu le reflexe de reprendre ce que Macnair venait de prendre sur son bureau. Il s'agissait d'un cadeau de sa soeur, auquel il tenait quand même pas mal. Encore un peu plus maintenant qu'il réalisait la figurine de porcelaine, car voilà ce que c'était, risquait très fortement de finir éclatée en plein de morceaux au sol.

" Un cadeau, de la porcelaine, ça représente un buste. Ça se voit, non ? "

Ses explications étaient les plus courtes possibles. Il ne voulait pas gaspiller son temps à parler avec lui. Il n'en valait pas la peine.

Icalurus avait un problème, c'est sûr. Un gros problème mental. Mais il semblait en être de même pour son chat ! Tout ce qui avait été sur l'étagère était maintenant répandu au sol. Il y avait des choses fragiles, en plus. Il allait sûrement devoir les racheter. Fantastique. Comme s'il n'avait que ça à faire, gaspiller son argent pour les conneries d'un imbécile absolument pas mature ?! Fingal avait l'envie de prendre le chat et de le jeter à la figure de son propriétaire lorsqu'il était passé sur son épaules. Monstre. Tous des monstres. Mais il s'était retenu. Parce que lui il avait du savoir-vivre.

" J'ai passé du temps avec ma famille. En quoi ça peut t'intéresser de toute façon ? Tu es clairement là pour me pourrir la vie, comme quand on était élèves? Alors vas-y, qu'on en finisse. "

Il n'avait pas le coeur à résister plus que ça. Il n'attendait qu'à voir ce que Macnair avait préparé pour le pourrir.  

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Sam 6 Aoû - 19:08

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalOh. Il essayait de lui faire mal à son petit kokoro ? Ce n’était donc pas réciproque ? Tu m’étonnes. Mais il fit quand même semblant d’être offusqué. Juste pour le plaisir. Parce que c’était drôle. C’était toujours drôle. Soit. C’était très drôle de tout mettre à terre en faisant semblant de rien. Oui c’était totalement un connard. Parfaitement. Est-ce que ça posait un problème ? Non. A personne. Sauf à Fringale. Et on allait pas lui faire plaisir à ce petit fourbe. Oui il était fourbe. Il l’avait décidé. Et ce qu’il avait décidé était une affirmation. Que personne ne pouvait réfuter. Il avait raison, tout le monde avait tort. Ils avaient peut-être grandi, mais jamais il ne laisserait tomber l’affaire. Il aimait bien trop l’emmerder. C’était plus qu’une passion. Mais emmerder gentiment. Par rapport à ce qu’il faisait d’habitude, oui c’était gentil. Ou ce qu’il avait pris l’habitude de faire. Mais il allait sans dire qu’il s’amusait bien plus présentement que lors d’une mission. Même si certaines d’entre elles pouvaient être amusantes, ce n’était pas toujours le cas. Pauvre petite chose qu’on ne prenait pas la peine d’amuser. Il ne fallait pas s’étonner par la suite qu’elle aille faire chier son monde hein.

Enfin. Les coïncidences semblaient être de son côté. Quelle chance. Il ne savait pas comment cela se faisait pour les salles de classes. Mais il n’allait pas s’en plaindre. Bien au contraire. Par contre il aurait bien changé l’emplacement de McGonagall. Qui n’était pas indispensable.


« ▬ Il me semblait bien. Même si je n’ai jamais mis les pieds dans une quelconque classe d’Etudes des Moldus. Vous êtes beaucoup d’ailleurs dans ce cours ? »


Vas-y que je te rappelle que mon cours est obligatoire et pas le tiens. Donc plus intéressant. Voilà. Une nouvelle fois il l’avait décidé. Oh. Oooh. Il essayait de l’envoyer balader. Méchant. Méchant petit monsieur. Mais ça ne marcherait pas vraiment comme ça. Surtout pas avec un Macnair. Et ce Macnair en particulier. Il était têtu. Et ce qu’il voulait, il l’obtenait. Ca avait toujours marché comme ça. Ca marcherait toujours comme ça. Point final.


«  ▬ Hm. Non, je l’ai déjà préparé en fait. Actuellement, j’ai tout mon temps. J’aurais bien fait une interrogation surprise, mais ils n’ont pas encore eu assez de matière. C’est dommage. »


Oh oui. Très très dommage. Mais quand il en aurait l’occasion, il le ferait. Et ce sans aucune pression. Il savait parfaitement ce que les personnes avaient l’habitude de passer. Ce qu’elles n’aimaient pas étudier. Il était passé par là aussi. Mais il n’allait pas faire son fourbe à ce point-là. Il avait envie d’être un bon Professeur quand même. Alors il mettrait le principal. Ce qui leur serait utile. A leur culture. Soit. C’était donc un buste en porcelaine. Ok. Rien à battre en fait. Si ça tombait, ça ne serait absolument pas grave. De toute manière, ça n’était pas à lui. Il se contenta de gratter la tête de son chat, tenant du bout des doigts la porcelaine, regardant cette dernière d’un air dédaigneux.


« ▬ Hm. Mouais. Quand on le précise. J’ai pas l’habitude d’en voir des si petites. »


Et oui, pour couronner le tout, je suis étonnamment riche. Voilà. La bise. Oh. Oooh. Il se remettait à dire clairement ses intentions. Il voulait savoir pourquoi il était là ? Non. Jamais il ne le lui dirait. Voilà. Il reporta son regard sur le roux, prenant une tête innocente. Oui il savait faire ça. Et il aurait pu être très crédible, si une de ses jambes interminables ne s’était pas relevée, et avait posé son pied sur le dos de la chaise du Professeur d’Etude des Moldus. En y exerçant une pression. Ooooh. La chaise se penchait. Ooooh c’est drôle. C’est divertissaaaant. C’est choueeeette. Enjaillement ultime. Allait-il le pousser un peu trop fort et le faire tomber ? Peut-être. Peut-être pas. C’était comme jouer au lotto. En mieux.


« ▬ Voyons, j’ai simplement pimenté nos années de scolarité. Que serait la vie sans quelques dragons ? Strictement rien. Tu devrais plutôt me remercier. Et passer mon bonjour à ta famille d’ici là. Des Moldus, c’est ça ? »


Bien sûr que s’en était. Il voulait juste lui rappeler un peu plus son rang. C’était drôle. Une nouvelle fois. Oh. Son chat avait de nouveau décidé de partir un peu plus loin. Et d’aller renifler la manche de l’homologue de son maître. Ok. Si ça l’amusait. Mais visiblement ça ne l’amusa pas extrêmement longtemps étant donné qu’il s’intéressa assez vite à la porcelaine que le blond avait en main. Sans doute habitué à ce qu’il y ait des friandises. Non. Il comptait la garder pour le moment. Alors le faux blond pris une friandise de son autre main et la lança un peu plus loin. Oooh. Sur les feuilles déjà à terre. Quel dommage. Espérons que son félin bave au passage tiens.


© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Sam 6 Aoû - 23:06

I wish I was bored again
Stop annoying me •••  Quand est-ce que l'autre comptait partir, sincèrement ? Il devenait très chiant. Oui, bon, il avait toujours été chiant. Chiant, et terriblement terrifiant. Alors oui, Fingal voulait bien faire de son mieux pour s'imposer, ne pas se laisser faire. Se défendre. Mais c'est un peu compliqué quand on sait que son adversaire mesurait au moins une bonne tête de plus que lui, ça ne met pas trop en confiance. Voire pas du tout. Et il n'effacerait jamais l'image qu'il avait d'Icalurus celle du tyran sadique qui lui avait pourri une bonne partie de sa jeunesse. C'est impossible de l'effacer, maintenant. Surtout qu'il réalisait que l'autre n'avait pas l'air d'avoir changé du tout, aussi bien physiquement que mentalement. Il avait du prendre quelques centimètres en plus, sûrement.

Un soupir échappa à Fingal. Comme si Macnair ne savait pas que son cours n'avait qu'un succès très très limité. Certains semblaient même le mépriser. Autant le cours que lui même. Ce qui était injuste, de son point de vue. Il n'avait rien fait de mal, et si ce cours existait, c'était bien pour une raison. Il n'y pouvait pas grand chose, de plus. C'est pas comme s'il en avait été le créateur.

" Pas tellement, mais ce n'est pas un drame. C'est plus facile d'enseigner à un petit groupe, on a plus de temps pour aborder plus de matière. Mes élèves ne n'ennuient pas. "

Pas encore. Il ne se faisait pas tellement d'illusions. Mais il se contenterait du peu d'élèves qu'il aurait, si c'était comme ça. Tant qu'on était respectueux pendant ses cours, il n'y avait pas de soucis, et il exerçait son métier de manière tout à fait convenable.

Il eut envie d'éclater sa propre tête sur le bureau quand Icalurus lui dit qu'il avait tout son temps. Fantastique, il allait encore devoir le supporter pour une durée de temps indéfinie. C'est tout ce dont il avait besoin, hein ? Bordel. Il allait avoir besoin de s'enfiler pas mal de bouteilles ce soir. Ou de cachetons. Peut-être les deux en même temps,ça irait plus vite. Alors il hocha la tête rapidement suite aux paroles de l'autre professeur. Bien, bien, allez parle, parle et tire toi. Vite.

Non mais c'est qu'il était insupportable ! Il étalait sa richesse, il n'avait jamais appris à se montrer modeste et humble, par Merlin ? Il semblerait que non. Fingal leva les yeux au ciel.

" Je me fiche de sa taille, c'est un cadeau et j'y tiens. "

Il n'aurait peut-être pas du dire ça. Le monstre allait probablement avoir encore plus envie de le faire tomber. Que le petit buste repose en paix.

..Eh, qu'est ce qu'il foutait maintenant ? S'il avait du cran, Fingal se serait levé, et aurait collé son poing dans la figure du grand truc. En se mettant debout sur sa chaise. Mais le fait est qu'il était quelqu'un de plutôt.. Faible, quand ça concernait ce monstre. Il n'était pas suicidaire, et souhaitait vraiment ne pas l'énerver de trop. Alors il s'accrochait comme il pouvait à sa chaise, en priant pour ne pas que l'autre ne pousse sa chaise trop fort.  

" Te remercier ? Je ne vois vraiment pas pourquoi je devrais te remercier. Tu m'as juste pourri la vie alors que je ne t'ai jamais rien fait.. "

Nan, il ne craquerait pas. Non mais oh, faut pas pousser.

" Oui, des Moldus. Cela te pose un problème ? Ils ne sont pas dignes de recevoir ton bonjour ? "

Ah, il allait peut-être craquer. On ne s'en prenait pas aux Moldus. Surtout pas à sa famille. Mais vu qu'il n'osait pas montrer qu'il commençait à s'emporter, il continuait de fixer le sol. Sol où le chat/monstre du vrai monstre marchait. Sur ses feuilles. Ses préparations au cours. Merlin.

" J'aimerais que tu t'en ailles. Maintenant. "

Sa voix n'avait pas flanché, il était fier de lui. Restait à savoir combien de temps il allait pouvoir encore tenir.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Dim 7 Aoû - 0:22

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalIL SOUPIRE. IL A UNE EXPRESSION. Merlin. Trop de choses. Il avait simplement le souvenir d’une personne qui se laissait marcher dessus en fait. Et qui ne lui répondait pas toujours. Ce n’était pas forcément drôle d’ailleurs. Cette année allait sûrement changer. Tout s’annonçait en tout cas pour que ça change. Il avait un peu plus de répondant. Bref. Il ne s’en plaindrait certainement pas. Il le distrairait encore plus. Il pourrait mieux décompresser à ses côtés. A son plus grand malheur visiblement. Ne pas être désiré, et pourtant rester, c’était parfait. Surtout quand on savait que la personne n’aurait pas le cran de faire grand-chose contre vous.


« ▬ Au moins, ils sont motivés généralement, non ? Ca doit être mignon »


Ooouh le beau ton on ne peut plus moqueur. En fait il se fichait totalement de son cours. Mais comme de sa première chaussette. Ca avait l’air nul. Voilà. Maintenant, il devait avouer que de tenir le sien n’était pas non plus des plus faciles. Certains avaient tendance à s’endormir. Mais il ne les laissait pas. Il ne les laisserait jamais. S’ils voulaient dormir, qu’ils le fassent la nuit hein. Et le faux blond pouvait être très chiant. Son interlocuteur pouvait le confirmer. Il serait sans doute même prêt à faire une pétition.

Oh. Il faisait quoi à hocher de la tête. Geste très intéressant. Pour voir ô combien il était stupide. Voilà. C’était le bon adjectif ça. Stupide. Et pauvre visiblement. C’était quoi cette réflexion. Un cadeau. Ok. Qui offrait une chose pareille. Bon après la personne méritait de recevoir ça hein. Mais quand même. Il aurait presque pitié de lui. Presque. Mais il y tenait. Bon à savoir. Pour la suite. Là il allait en profiter pour le faire espérer et le reposa délicatement. Il n’était pas totalement un barbare. Paas totalement.

Il ignora donc pertinemment la remarque. Qui par contre elle était loin d’être pertinente hein. C’était plus drôle de jouer avec la chaise. En plus il étirait ses jambes comme ça. C’était juste parfait. Il se sentait vraiment bien. Oh. Le Poufsouffle ne voulait pas le remercier. Méchant. Il essayait pourtant d’être un minimum gentil.


« ▬ Ooh. Tu m’en vois très clairement désolé. Je ne me rendais pas compte. A vrai dire je suis désolé,   je ne t’ai pas vu. »


Petit rappel de leur rencontre. Oui il était très rancunier. Et alors. Ca ne posait aucun problèmes soyons d’accords. Tous d’accords. Mais il l’avait cherché le petit brun. Voilà. Mais la conversation prit un tournant qui lui plut. En même temps le contraire aurait été difficile avec le roux en face de lui. Et il eut un sourire encore plus étendu en l’entendant. Il voulait qu’il parte. Il le demandait gentiment. C’était déjà ça. Après tout, il l’était lui aussi avec le jeune homme. Ils étaient toujours restés polis. Les gestes peut-être pas, mais les paroles c’était autre chose.


« ▬ Tu en es certain ? »


Son sourire ne pouvait pas être plus entendu que ça. Lâchant enfin la chaise, il se remit sur ses pieds, restant un instant de plus contre le bureau. Avant de se diriger de nouveau vers la chaise du Professeur. De sa démarche étonnement féline. Qu’il avait perfectionnée durant des années. Et qui lui permettait d’être discret généralement, et ce malgré sa taille. Une fois derrière la  chaise, il s’accroupit, mettant ses mains de part et d’autres du roux.


« ▬ Aucun problème. D’ailleurs, vu que j’ai toujours du temps à perdre, je pourrais toujours aller leur passer mon bonjour. Une merveilleuse idée. »



Et oooops. Sa main a glissé un peu plus loin. Vers le soi disant cadeau. Qui rencontra le sol. Et le blond le regarda d’un air faussement désolé. C’était facilement réparable après tout, merci la magie. Puis il tourna son regard vers son homologue une nouvelle fois.


« ▬ Oops. Je te le réparerai si tu veux. C’est assez simple comparé à d’autres choses. »


Ou des gens. Maintenant il dit ça, il dit rien. La bise.



© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Dim 7 Aoû - 10:07

I wish I was bored again
Stop annoying me •••

Wow, c’est qu’il semblait maîtriser le sarcasme et l’ironie à la perfection, ce monstre. Il n’avait décidemment pas changé. Du tout. Fantastique. Comment il était censé survivre, lui ? Est-ce que l’abruti qui avait changé les locaux de place avait seulement eu la moindre idée de ce qu’il faisait ?! Non mais ce n’est pas possible. Il allait demander à McGonagall ne faire quelque chose. Même, à Dumbledore si c’était nécessaire. Mais il ne pouvait juste pas continuer comme ça. Ce n’était pas possible, même en faisant des efforts. C’était mentalement insurmontable. Il allait craquer si Macnair décidait de venir l’emmerder ne serait-ce qu’une heure de plus. Il n’avait pas fait des études pour en arriver là, quand même. Il n’allait même pas être capable de donner cours normalement s’il savait l’autre en face de lui.

«  Tais-toi. »

Quelle répartie. Mais que pouvait-il dire de plus ? Il n’avait juste pas le courage ni la force de répondre.  En plus il était sûr que ça avait été une très mauvaise idée de dire ça à l’autre. Et si ça lui donnait juste envie de continuer à provoquer Fingal ?

Quand Macnair eut dit être désolé, qu’il ne l’avait pas vu, Fingal leva les yeux au ciel. Il n’allait jamais s’en remettre ou bien quoi ?! Tout ça parce qu’il lui avait accidentellement marché sur le pied. Quand ils avaient onze ans. Ça remonte à assez longtemps, quand même. Sale type rancunier et mesquin.

« Tu ne veux pas passer à autre chose ?! On a vingt-quatre ans, bon sang. On pourrait juste ne plus se parler. »

Il doutait que ses paroles ne soient d’un quelconque effet. D’ailleurs, quand l’autre professeur lui demanda s’il était sûr de vouloir le voir partir, il déglutit. Il aurait dû se taire, bon sang il aurait juste dû se taire. Non, il ne relèverait pas la tête en entendant l’autre se déplacer. Hors de question de tenter de croiser son regard. Pourquoi il se rapprochait, d’ailleurs ? Oh Merlin. Là il était juste derrière lui. Beaucoup trop proche. Il en avait des sueurs froides, c’est insupportable. Est-ce qu’il allait faire un malaise ? La question était pertinente. Et puis qu’est-ce que l’autre foutait avec ses mains ? Qu’il dégage, par pitié.

Mais il changea rapidement d’état d’esprit en entendant le Serdaigle. Enfin, Serdaigle, comment ça se faisait qu’il n’avait pas été à Serpentard ce con ? Bonne question. Enfin soit, ce qu’il venait d’entendre était clairement une menace envers sa famille. Fingal se retourna rapidement pour fixer le monstre qui était visiblement enfin à sa hauteur.  Oui, il flippait. Clairement. Mais il se leva tout de même, brusquement, et donna un coup de pied plutôt violent à sa chaise pour la dégager du chemin.

« Ne t’approches pas d’eux. N’y pense même pas. Tu les approches, je te tue. Ne pense pas que je n’en serais pas capable. »

Il était capable de tout si ça concernait sa famille. Même défier Icalurus… C’était l’adrénaline ? Il se fichait totalement que le buste se soit brisé. Parce que là il avait juste peur que ce ne soit son cœur qui finisse par se briser tellement il battait fort sous le stress. Là, l’adrénaline descendait et il se rendait compte qu’il n’aurait jamais dû oser dire ça à Macnair.

«  S’il te plaît. Tu n’as qu’à faire n’importe quoi de moi, peu importe, laisse ma famille tranquille. »

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Dim 7 Aoû - 22:11

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalQUE SE PASSE-T-IL. Il lui a dit de se taire. Non. Nooon. Il n’a pas osé. C’était beau. En même temps, sa scolarité s’était résumée à une compilation de «  ta gueule » différents. Et ce même au sein de sa propre maison. Du coup, cela ne lui faisait. Strictement rien. C’était même drôle en fait. Et il se retint de rire. Il avait un minimum de respect. Minimum. C’était beau de voir le roux lui répondre. Très intéressant. Et divertissant. Il bénissait la personne qui les avait réunis. Il ne savait pas qui cela pouvait bien être, mais bon. Inutile de se décarcasser la cervelle pour une chose pareille. Il se contenta de fixer l’ancien Poufsouffle, qui eut l’air de regretter ses paroles. Ridicule. Mais le blond aimait ça.

Mais c’est qu’il continuait. Il cherchait vraiment à ce qu’il le détruise ? Mentalement parlant bien évidemment, il ne voudrait pas non plus avoir trop de problèmes. Ce serait bête de détruire sa si belle couverture pour ça là-bas en roux. Il remettait en cause la raison de sa haine envers lui. Comment osait-il. Son pied s’en souvenait encore. Il était vexé. Il avait mal. Et ce depuis 13 ans d’accord. Si c’était possible.


« ▬ Hm. Non, j’ai pas envie. Puis vu les autres autour, t’as l’air d’être le plus amusant à emmerder. Voilà tout. »



Oh il disait clairement ses intentions. Si ce n’était pas beau ça. Maintenant, devant les élèves il n’irait pas non plus l’enfoncer. Il ne voulait pas s’attirer les foudres des autres. Il saurait très bien se fondre dans la masse. Tout en lui mettant la pression durant quelques secondes, où il serait certain que personne ne regarderait. Une nouvelle fois assez fourbe. Mais c’était totalement son genre. Ce n’était pas de sa faute si c’était son passe-temps préféré. S’il en avait besoin pour vivre. Ne serait-ce qu’un peu.

Le meilleur, était quand même qu’il faisait de l’effet au Poufsouffle. Il le sentait. Sa peur. S’il le pouvait, il s’en nourrirait très certainement. Elle lui avait manquée. Ce sentiment lui avait manqué. Même s’il avait pu le ressentir avec d’autres personnes au cours des dernières années, ce n’était pas réellement la même chose. Beaucoup plus amusant de faire ça avec des connaissances. De longues dates. Ce que Fringale était.

Oh. Il s’était retourné. Très rapidement. Il ne l’avait presque pas vu venir. Il fut presque étonné. Presque. Puis il se leva. Et shoota dans sa chaise. Fourbe. Le blond aurait pu perdre son équilibre. Mais non. Il avait juste l’air ridicule maintenant accroupi de la sorte. Et non il n’avait pas encore décidé de chier par terre sur la salle de cette classe. Quoi. Quoi. Quoii. Il venait de le menacer sérieusement ? Il eut du mal à garder son rictus pour lui-même. Belle tentative. Il haussa légèrement un sourcil. Quoi. C’était quoi le s’il te plaît. D’où il sortait. Pourquoi. Mais c’était d’autant plus beau. Faire n’importe quoi de lui ? Il y comptait bien. Son plan dès le départ. En fait. Il n’avait pas le choix.

Soit. Il se releva. Assez lentement. Sans s’aider de ses bras. Puis il s’avança vers le roux. Le petit homme. Tout petit homme. Et il prit un assez grand plaisir à le regarder de haut. Sans fournir le moindre effort. Exprès, il laissa un léger blanc, où il se contenta de le fixer. Ses yeux émeraudes dans le bleu de son interlocuteur.


« ▬ Me tuer ? Vraiment ? »


Il garda son sourire, avant de le regarder clairement de haut en bas. Regard du jugement extrême. Voilà. C’était bien aussi ça. Puis il se pencha. De sorte à être presque à la même hauteur d’yeux. Presque. Il n’avait pas non plus envie de se péter le dos pour lui hein, rapprochant son visage du sien par la même occasion.


« ▬ Fais toi plaisir. Mais c’est nettement plus difficile que tu ne le penses. Tu te suiciderais sous le poids des remords. »


Ca ne ferait aucun doute. Il ne le voyait pas autrement d’ailleurs. Puis même. Il serait totalement impossible à son homologue de tuer qui que ce soit dans le moment présent. Par contre l’inverse. Enfin. Ce ne serait pas intéressant. Il ne voyait pas pourquoi il le ferait non plus.



© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Dim 7 Aoû - 23:02

I wish I was bored again
Stop annoying me ••• Ah, bah il ne voulait pas. Bien. Qu’est-ce que Fingal était censé répondre à ça ? Pas grand-chose. Il avait regretté d’avoir parlé déjà, il n’allait pas non plus objecter. Alors il se contenta de baisser la tête. Encore. C’était pathétique, il se décevait quand même pas mal. C’était pas lui qui avait dit, en voyant Icalurus, avait dit qu’il ne se laisserait plus faire, qu’il se défendrait ? Eh bien il avait essayé. Ca n’avait pas duré longtemps, ça c’est sûr. Et puis peut-être que s’il ne faisait plus rien pour se défendre, l’autre allait finir par se lasser. Oui, voilà enfin une bonne idée. Il allait faire ça.

Il ne comprenait même pas pourquoi l’ancien Serdaigle tenait tant que ça à l’emmerder lui, spécialement lui. Il n’avait rien de spécial, à part le fait d’être pas mal peureux. Il devait tellement avoir l’air stupide, à avoir voulu faire comme s’il se sentait capable de défier Macnair, ne serait-ce qu’oralement. Il aurait dû réfléchir un peu avant de parler. Sa franchise finirait par le perdre, un jour où l’autre. À cause de ça, il avait juste envie de s’enterrer sous terre, ou de se jeter par la fenêtre.

Et puis c’était quoi son problème à l’autre, d’être aussi grand là ? Il était tellement grand ce type, ça ne faisait que renforcer son côté monstrueux. Et puis lui, à côté, il était… Pitoyable. Pathétique, du haut de son mètre soixante. Beaucoup d’élèves le dépassaient déjà, ce n’était pas toujours facile de les regarder dans les yeux sans se sentir agacé. Et là, pourtant, quand Fingal regardait les yeux d’Icalurus, il ne se sentait en aucun cas agacé. Plutôt effrayé. Comme s’il était né dans l’unique but de lui rappeler qu’il n’était qu’une petite merde et qu’il lui était supérieur, même en taille. Il ne sut donc pas garder ses yeux fixés dans ceux de l’autre professeur pendant très longtemps. Il finit par se mettre à fixer ses chaussures, tiens. Elles sont bien cirées, dis donc. Grands pieds.

Et voilà, il savait qu’il n’aurait jamais dû dire ça. Il s’était juste emporté, comme à chaque fois qu’on disait du mal de sa famille.  Ils n’étaient que des gens normaux et tolérants, ils ne méritaient pas qu’on puisse dire quoique ce soit de mal sur eux. Ils méritaient juste de vivre en paix, sans être mêlés au monde magique. Et tant pis pour les répercussions que subirait Fingal suite à ça.

Euh. Ouais non, pas trop tant pis quand même. Il n’aimait pas du tout voir l’autre professeur aussi proche. Et ce qui est con, c’est qu’il ne put que se pencher un peu en arrière parce qu’il était déjà contre son bureau. Il  aurait dû s’esquiver sur les côtés lorsque c’était encore possible. Là, dans l’immédiat, il se voyait mal continuer de fixer les chaussures du monstre alors qu’il était juste devant lui, alors le roux se força à le fixer. Argh, il en déglutit. Il allait finir par s’étouffer à un moment où un autre.

« Non. Tu sais que je ne voulais pas dire ça comme ça, c’est juste sur le coup, je.. »

Il ne doutait pas du fait qu’il se suiciderait sous le poids des remords. Il n’était même pas sûr d’avoir besoin des remords pour ça. Au moins, c’en serait fini et il serait tranquille.

«  Je suis désolé. »

Ça lui arrachait presque la bouche de dire ça, mais il avait l’impression que ça irait mieux comme ça, s’il s’écrasait encore un peu plus. Que l’autre se sente supérieur si ça lui chantait, c’était la réalité. Autant laisser les choses comme elles sont.
© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Lun 8 Aoû - 11:11

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalOh. Il baissait les yeux. Etonnant n’est-ce pas. Il ne s’était pas le moins du monde attendu à une telle réaction de sa part. Parfaitement étrangère. Mais tout cela ne faisait que lui donner un peu plus de confiance en lui. Confiance qui était déjà bien trop grande. On le lui reprochait souvent. Mais il n’en faisait pas fi. Grâce à elle, il pouvait faire pas mal de choses. Entre autres avancer dans la vie, plus vite que certains. Plus vite que le Poufsouffle visiblement. Et ça ne faisait aucun doute. D’ailleurs. Comment avait-il réussi à devenir professeur ? Et ce en même temps que lui, vous qu’il avait aussi dégourdit qu’un Veracrasse ? Aucune idée. Mystère. Dumbledore avait dû avoir pitié. Ceci dit, il ne savait pas non plus comment il avait réussi à se faire engager sans qu’on ne lui dise rien.

Du point de vue du blond, il était parfaitement impossible que le directeur n’ait rien remarqué. Ou alors, il se faisait vraiment trop vieux. Ou encore, il avait vraiment réussi à le tromper. Peut-être à laisser le doute. Le Seigneur des Ténèbres ne prendrait pas le risque d’envoyer un incapable sur le terrain, surtout ici. Il avait confiance en ancien Serdaigle, et ce dernier ne comptait pas le décevoir. C’était tout dans son intérêt aussi de ne pas le décevoir. Soit. En attendant, il allait s’amuser. Tant qu’il en avait la possibilité. Maintenant il fixait ses chaussures. Waw. Certainement plus belles que celles du roux. Voilà. Tout était plus beau chez le blond.

Bon. Ce ne serait pas drôle de pousser le vice jusqu’au bout n’est-ce pas ? Ses bras commençaient à fatiguer. A ne rien faire, oui parfaitement. C’était très dommage. Il fallait absolument qu’il les repose. Et le bureau était l’objet le plus proche. Il se pencha du coup encore un peu, posant ses avants bras de part et d’autre de son homologue. Ah. C’est con hein. Maintenant le roux ne pouvait réellement plus bouger. Bon. Ceci dit, il portait une attention particulière à ne pas le toucher. Il ne faudrait pas qu’on l’accuse de quoique ce soit non plus.


« ▬ Ca ne pose donc aucun problème si je passe leur dire bonjour. Après tout, je ne me souviens pas non plus les avoir menacés. Tu es devenu bien paranoïaque dis-moi. »


Bon. Il l’avait clairement fait comprendre, mais c’était totalement différent soyons d’accord. Tant qu’il ne le formulait pas directement, tout allait pour le mieux. On ne pourrait une nouvelle fois rien lui reprocher. Et c’était ça qui était bien. Avoir le contrôle entier de la situation. Et voir l’autre patauger. Pire que dans de la panade. Voilà sa principale source d’amusement. Qu’on ne lui avait jamais reprochée. Sauf McGonagall les rares fois où elle l’avait pris la main dans le sac. Comme le jour où il avait délibérément déchiré le devoir du roux. En pleine classe. Oups. Il avait pourtant vaguement essayé d’être discret. Et avait essayé de faire passer ça pour un spasme nerveux. Bizarrement, elle ne l’avait pas cru. Ksh. Méchante madame. Mais elle avait dû voir bien pire. Il restait assez discret en général. Et ce malgré qu’il soit presque forcé à se baisser à chaque porte.


« ▬ Besoin de se détendre ? »


Un jour, il réussirait à lui faire faire une crise cardiaque sans doute. Ce n’était pas possible autrement. En attendant, il se contenta de se rapprocher encore un peu de lui. Pourquoi s’en priver après tout. Ce ne serait pas drôle de ne pas le pousser à bout. Par contre, si qui que ce soit entrait à ce moment précis, il aurait un peu de mal à trouver une explication non bancale. Bah. De toute manière il avait passé l’âge pour qu’on le reporte à ses parents. Donc il s’en fichait un peu. Sauf si c’était son épouse. Ce serait un peu triste là. Autant le faire passer pour un vieil ami d’enfance. Peut-être qu’elle le goberait.


© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Lun 8 Aoû - 12:00

I wish I was bored again
Stop annoying me ••• En fait, Fingal devenait de plus en plus pâle. Il n’en n’avait aucune idée, mais c’était évident. Enfin, on ne devait pas voir grand-chose, il était déjà assez pâle à la base. Un truc d’irlandais. Oui, dès qu’il allait au soleil, il cramait. Genre écrevisse. Mais là, il était juste très blanc et très nauséeux. Pas que c soit la tête d’Icalurus qui lui donne envie de vomir, ça serai un peu triste. Mais à force de stresser, il allait finir par rendre son petit-déjeuner sur les si jolies chaussures du prof d’histoire de la magie. Pas sûr que ça lui plaise.

Ah oui mais non, ça n’allait rien arranger à son état ça. Comment il était censé s’échapper maintenant ? Il ne serait pas assez agile pour sauter sur le bureau et se tirer en courant pour aller chialer dans les jupons de McGonagall. Concrètement, il ne pouvait rien faire d’autre que d’attendre patiemment que le grand machin n’ait fini de s’amuser. Parce qu’il semblait tellement s’amuser, c’est fou. Lui il ne s’éclatait pas le moins du monde. Il voulait juste partir, et faire en sorte de ne plus croiser Macnair. Sept ans, pendant sept ans il l’avait supporté. Il ne savait même pas comment il avait fait pour survivre. Il n’était pas sûr de pouvoir vivre ça à nouveau. Et plus le temps passait, plus il trouvait l’ancien Serdaigle bien plus effrayant qu’avant.

« M-Mais.. »

Mais quoi ? Si ça se trouve, l’autre avait raison et il était juste en train de devenir paranoïaque. C’est comme ça à chaque fois qu’on mentionne sa famille, sauf que d’habitude il arrive à les défendre et peut tenir une conversation pleine d’argumentation, et parfois réussit même à faire fermer le clapet à son interlocuteur. Sauf que là, il faisait face à Icalurus Macnair. Ce qui était loin d’être pareil qu’avec quelqu’un d’autre.

« Il n’ont pas besoin de ton bonjour.. »

Ouais, bah il espérait que ses paroles n’agacent pas l’autre. Ce serait vachement embêtant. Après, ça allait vraiment tourner aux menaces et Fingal finirait en position fœtale sous son bureau.

« Oui j’aimerais bien honnêtement, ma-.. »

Woh. WOH. NON MAIS STOP. IL ÉTAIT DÉJÀ ASSEZ PROCHE. Pourquoi il se rapprochait encore, pourquoi ? Stop. Le bruit bizarre qui s’échappa de la gorge de Fingal, il ne saurait pas l’expliquer. Une sorte d’exclamation outrée et choquée et inquiète. Là il venait de passer du blanc, au vert, au rouge. Non mais il allait mourir là. Faire un arrêt cardiaque. Quelque chose comme ça. Ou pleurer. Peut-être que s’il pleurait l’autre prendrait pitié et le laisserait mourir dans un coin ?

« Non, non tout va très-très bien comme ça ! »

Tout irait mieux si l’autre décidait de partir oui ! Histoire de ne pas le voir plus s’approcher, il lâcha d’une main le bureau auquel il s’était agrippé, et la plaqua contre le torse de la grande asperge, et essaya de le pousser. Bizarrement, il avait l’impression que ça ne serait pas fort concluant.

« Recules ! »

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Lun 8 Aoû - 17:57

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalÉtait-ce aussi amusant il y a sept ans de cela ? Il ne s’en souvenait pas. Sans doute que non. Quelque chose avait changé. En bien. Mais il n’arrivait pas exactement à mettre le doigt dessus. Ce n’était en tout cas pas le chapeau horrible et affreux que portait son congénère. Non. Il était beaucoup mieux. Il avait de beaux cheveux en plus. Regardez, il est gentil, il le complimente. Le roux c’était très beau. Lui, il avait eu des cheveux noirs de jais. Extrêmement noir. Il avait cru qu’il n’aurait jamais réussi à les faire changer de couleur. Merci la magie. Sans elle il ne serait pas vraiment loin niveau coiffure. Maintenant il avait une belle couleur blé. Mêlé à du noir certes. Mais il avait essayé d’être entièrement blond. Et c’était parfaitement dégeulasse, il n’allait pas mentir. Même Wolodymyr aurait eu s’il l’avait eu à cette époque. Parce que bon, c’était bien beau d’être un Sang-Pur, mais si c’était pour arborer un air d’enterrement h24, ce n’était pas trop son truc. Puis sa mère avait des beaux cheveux châtains. Qu’il n’avait pas eu. Alors il avait le droit de bouder face à ça, tout simplement.

Maintenant qu’il y pensait, il ne savait pas non plus s’il lui parlait de la même manière. Était-il plus avenant désormais ? C’était bien possible. Il ne s’en rendait pas forcément compte. Il avait eu le temps de peaufiner sa manière de menacer les gens. On pourrait être fier de lui au moins. Ne serait-ce qu’un peu. Mais il n’était pas certain que le Poufsouffle soit très heureux de cette nouvelle. Oh. Ils n’avaient donc pas besoin de son bonjour ? Vraiment ? Ce n’était pourtant pas ce qu’il disait quelques instants plus tôt.


« ▬ Même pour montrer ma bonne foi ? Je ne voudrais pas avoir l’air raciste. »


Ahahah. Il en rigolerait lui-même s’il ne risquait pas de faire tomber à l’eau son petit jeu à deux balles. Qui ne devait amuser que lui présentement. C’est dommage hein ? Le roux n’avait aucun humour. Vraiment aucun. Il allait falloir qu’il lui donne des cours. Et du coup, le voir assez souvent. Donc squatter chez lui. Ca arrangerait tout le monde. Tout. Le monde.

Oh. Oooh. Ca change de couleur. C’est drôle. Il peut le faire souvent ? Et le bruit qui va avec. Si ce n’était pas magnifique. On aurait dit un jeu pour chien. Qui couinait. Magnifique. Il pouvait le refaire ? Aller. Pour lui faire plaisir. Juste une fois. Mais s’il s’approchait, il le toucherait sûrement. Et il n’en avait pas spécialement envie. Le roux non plus d’ailleurs au vu de sa main qui était sensée. Le pousser ? Oui sans doute. Il y avait une légère pression. Mignon. Très mignon. Il avait deux choix maintenant. Soit partir, soit prendre un air innocent et lui demander ce qu’il y avait de mal. Alors il pencha légèrement la tête sur le côté.


« ▬ Si c’est ce que tu veux, il va falloir faire mieux que ça. »


Il avait oublié de mentionner la troisième option ? Quel dommage. Mais il s’amusait. Beaucoup. Beaucoup trop. Par contre Wolodymyr, qui venait de passer sa tête de derrière le bureau le semblait moins. Ah. C’est vrai. Il était un peu jaloux. Un peu. Et vu le bruit qu’il était en train de faire en fixant Fringale, ça n’annonçait rien de bien bon pour le roux.



© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Lun 8 Aoû - 20:43

I wish I was bored again
Stop annoying me ••• S’il avait juste la moindre opportunité de s’échapper et de fuir en courant, Fingal la saisirait. Non mais sincèrement, il envisageait même de démissionner. Très sincèrement. Alors qu’il n’était là que depuis quelques semaines seulement. Tant pis, il avait réussi ses études, il trouverait bien un travail correct quelque part. Il pourrait même tenter sa chance dans le monde du travail moldus. Il était sûr qu’il n’aurait pas de soucis à trouver quelque chose qui lui conviendrait. Oui, il était prêt à se retirer totalement du monde des sorciers pour pouvoir échapper à Icalurus. C’est plutôt triste, dit comme ça, mais ce n’est que la simple vérité. Il n’en pouvait déjà plus, et était au bord de la crise de nerfs.

Sa bonne foi ? Est-ce que c’était une tentative d’humour ? Parce que Fingal n’avait absolument pas envie de rire. C’était pas drôle du tout. Il était certain que l’autre prof se fichait totalement de paraître raciste à propos des moldus.  Alors l’ancien Poufsouffle secoua la tête en déglutissant.

« Ce ne sont que des moldus, je sais bien que tu ne voudrais pas perdre ton temps à aller les voir. »

Oui, il venait de s’auto-insulter, un peu. Lui et sa famille. Ce n’était que pour donner raison à Icalurus, que celui-ci se lasse enfin et finisse par le laisser partir. Mais Fingal était certainement un peu optimiste. Il  allait devoir trouver mieux s’il voulait que le grand truc le laisse en paix.

Et essayer de le repousser n’avait pas l’air d’avoir été très efficace. Voire pas du tout. Il n’aurait pas dû essayer. Sûrement qu’il allait le regretter. Bravo Fingal. Faire mieux que ça ? Comment ? Il venait juste de mobiliser toutes ses forces, là. Toutes ses forces et tout le courage dont il était capable de faire preuve. Et autant dire que Fingal n’était pas un homme extrêmement courageux. Surtout que quand le chat se mit à faire un bruit tout droit sorti des enfers, tout ce que lui réussit à faire fut de laisser retomber sa main et de pousser un petit cri paniqué. Pi. Toy. Able. Il avait honte, ça c’est rien de le dire. Mais en même temps, ce chat semblait être l’incarnation même du mal ! Le professeur réfléchissait à toute vitesse pour essayer de trouver une échappatoire. Il allait finir par disjoncter comme le faisaient souvent les ordinateurs chez lui, et faire un malaise. Peut-être que l’autre partirait, maintenant. Il devrait peut-être essayer.

« S-S’il te plaît ? J’aurais qu’à te rendre un service après, je ne sais pas, mais s’il te plaît laisse-moi juste un peu tranquille ? »

Finalement, il essaya de faire ce à quoi il avait pensé un peu plus tôt. De ses mains, il s’appuya sur le bureau et essaya de sauter. Mais tout ce qu’il réussit à faire fut d’atterrir en position assise. Toujours sur le bureau. Waw, c’est qu’il avait l’air fin. S’il avait l’air moins mal à l’aise, ça aurait été mieux. On aurait pu croire que tout était normal.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Mar 9 Aoû - 0:06

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalQue des moldus ? Il se rabaissait lui-même. Il stressait à ce point-là ? Peut-être que le blond avait été trop loin. Peut-être. Il n’en était pas vraiment certain. Lui il s’amusait tout simplement. Comme il ne l’avait plus fait depuis longtemps. Du coup il en avait profité. Bon il ne faudrait pas qu’il lui fasse faire une crise cardiaque non plus. Visiblement, il avait atteint ses limites. Il n’irait pas plus loin. Dommage. Il faudrait arranger ça. Et le cri qu’il poussa en entendant Wolodymyr relativement de mauvaise humeur confirma ses pensées. Il n’allait pas relever. Mais lui se releva, sans lâcher son sourire alors que le roux venait de réussir à s’asseoir sur son bureau. Encore un peu et il se pèterait la gueule. Après une semaine ce serait dommage. Et le blond aurait quelques problèmes. Donc il se décida à se reculer. Et à prendre son chat dans ses bras au passage. Ce qui sembla le calmer.

En quelques enjambées, le blond alla s’asseoir sur la chaise désignée au Professeur. Voilà. Il fallait pas shooter dedans. Maintenant c’était la sienne. Et elle était chaude. Yuk. Il faut souffrir pour arriver à ses fins n’est-ce pas ? Et une fois installé, il étendit ses jambes de tout son long. C’était peu pratique, quand on était pas debout en fait. Il passait le plus clair de son temps à changer de position et à essayer d’en trouver une bonne. En 24 ans, il n’y était toujours pas arrivé. Soit.


« ▬ Un service ? Du genre ? Il vaudrait mieux pour toi de donner un exemple que de me laisser choisir. »


Comme il était gentil. Il lui donnait même le choix. Un énorme choix. Trop de gentillesse en lui. Par contre, il était moins sûr du bon fond de son propre chat. Qui après un léger miaulement, décida de quitter ses bras, et sans aucune pression descendit en utilisant les jambes de son maître comme pont. D’accord. Fais ta vie. Il n’allait pas le rappeler, il lui avait déjà pas mal obéit, et puis il avait aussi droit à ses temps libres. Surtout qu’il restait dans la classe de l’autre enseignant. Il se trouverait bien une occupation. Au moins, le roux avait maintenant du arrêter de paniquer.


« ▬ C’est fou comme c’est plus lumineux par ici. Ca rends les pièces totalement différentes alors que niveau disposition, rien ne change. »



Bonjour bipolarité. Mais au moins le roux pouvait se rassurer, il avait fini pour le moment de le martyriser. Il n’avait pas du tout la bonne position pour, ayant mis la tête bien en arrière, pour regarder par les fenêtres sans faire trop d’efforts. Parfaite position pour se faire égorger. Mais ce n’était pas du tout dans les cordes d’un Poufsouffle de faire ce genre de choses. Ni d’un Serdaigle en fait normalement. Pourquoi était-il dans cette Maison déjà ? Bonne question.


« ▬ Tu n’as aucun animal en fait ? »


Il n’en voyait aucun. Et autant dire que s’il avait un chat, il irait tout de suite sympathiser avec lui. Ou un hibou c’était parfait.


© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Mar 9 Aoû - 0:52

I wish I was bored again
Stop annoying me ••• Oh. OH. Il avait reculé. Finalement, Icalurus avec reculé. Avec son démoniaque chat et ses démoniaques bruits. Voilà qui calmait un peu le roux. Un peu, seulement. Parce qu’il n’était pas sûr que l’autre prof ne prépare rien. Ce fourbe. Ce grand grand fourbe. Il était sûrement déjà en train de comploter mentalement avec son diable de chat. Oui, Fingal était certain qu’il y avait une connexion entre l’animal et son maître. Eh, ils étaient tous les deux tout aussi monstrueux, et malfaisants. Argh. Il était vraiment mal entouré. Bon, il n’allait pas se plaindre, même si l’autre avait décidé de coloniser sa chaise, au moins Fingal pouvait maintenant descendre de son bureau et se dégourdir les jambes s’il le souhaitait. Le fait est, maintenant qu’il avait l’occasion de descendre, il ne le ferait pas dans un but autre que la fuite. Et pour le moment, il décidait de ne pas fuir. Pour le moment. Parce qu’il était un peu con. Un peu beaucoup. Il se disait que l’ancien Serdaigle n’était peut-être pas si terrible que ça, s’il avait finalement accepté de reculer. C’était vraiment devenu un problème pour Fingal, d’accorder des chances supplémentaires à tout le monde.

« … J’en sais rien, je pourrais te laisser mon petit-déjeuner le matin.. ? Ou bien ranger ton bureau, j’en sais rien… »

Il disait des trucs totalement au hasard, et espérait vraiment qu’Icalurus oublie cette idée de service. Voilà, encore un exemple d’un moment où l’ancien Poufsouffle aurait mieux fait de se taire. Il finirait par se perdre à cause de sa grande gueule. Si c’est pour regretter après, il allait devoir apprendre à se modérer… Quand il vit le chat du prof d’histoire de la magie commencer à faire sa vie dans le local, il fronça les sourcils. Malgré son respect pour tous les animaux domestiques, Fingal allait devoir se débarrasser de ce chat un jour ou l’autre. Il avait l’impression qu’il ne lui apporterait que des problèmes. Maudite bête mal élevée. Sale démon. Voilà.

Décidemment, le blond-noiraud était louche. Pourquoi faisait-il semblant d’être aimable ? Fingal savait bien que ce n’était pas le cas. Sûrement se forçait-il. Cela devait être extrêmement douloureux. Ou alors il avait vraiment décidé d’essayer d’être sympa ? Argh. Il ne savait pas. C’était perturbant. Trop perturbant pour totalement être décontracté. Du haut de son bureau, qui n’était honnêtement pas très haut, Fingal haussa un sourcil et tourna sa tête vers la fenêtre. Sans doute, Icalurus avait raison. Peu importe.

« Peut-être. C’est donc ça, tu veux qu’on échange nos classes ? Peu m’importe, j’ai tellement peu d’élève qu’il faudrait autant faire en sorte de placer ici un cours plus fréquenté. »

Si ça pouvait servir à quelque chose. Voilà, il était à peine arrivé à Poudlard, plutôt retourné, qu’il se fichait déjà du bien-être de son peu d’élèves. Et puis avec un peu de chance, c’était vraiment ce qu’Icalurus voulait, et il arrêterait de l’emmerder.

Quand l’ancien Serdaigle lui posa la question de l’animal, Fingal fronça les sourcils et baissa la tête. Ah. Chouette sujet à aborder.

« Pas depuis la cinquième non. J’avais un chat, je ne sais pas si tu t’en souviens. Il est mort et je me voyais mal le remplacer. »

Bonjour dépression. Bon, il avait appris à s’en remettre, c’est juste qu’il se sentait encore un peu nostalgique en y pensant. C’est juste qu’il s’était attaché à ce chat, il l’aimait beaucoup, et celui-ci était mort du jour au lendemain. Fantastique. Bref, passons le sujet.

« Tu l’as depuis combien de temps ton chat, toi ? »

Ce chat des enfers. Oui, ça l’intéressait un minimum. Il était curieux et s’intéressait à tout, en vrai. Même aux animaux diaboliques, oui. Eh. Minute. Serait-il en train d’essayer d’avoir une conversation normale ? Fort possible.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Mar 9 Aoû - 10:54

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalBon il ne semblait plus sur le point de faire une crise cardiaque. On lui éviterait déjà ça. Magnifique. Et maintenant, on pouvait vraiment croire qu’ils se parlaient tranquillement, comme deux personnes totalement normales. Des vieilles connaissances. Ce qu’ils étaient. Et il lui proposait de. Lui. Laisser son petit déjeuner. Vraiment. Même s’il n’en ratait aucun, il était plutôt difficile, et passait son temps à juger les plats devant lui sans vraiment manger. Et si par hasard, une immondice arrivait dans son assiette, elle se retrouvait tout aussi bizarrement dans la bouche de Wolodymyr quelques secondes plus tard. Très bizarre. Et puis bon. Son bureau. Il était quelqu’un de bizarrement très ordonné. Cela partait d’une bonne intention, mais il ne supporterait pas que qui que ce soit touche à ses affaires. Même si c’était pour les bouger de quelques millimètres. Pour nier cette idée, il fit un léger mouvement de main.

Il ne prit pas vraiment la peine de répondre, se penchant légèrement sur le côté, entendant un léger bruit sans aucun doute causé par Wolodymyr. Allez savoir ce qu’il était en train de faire. Il avait toujours été touche à tout. Et il n’aimait pas les nouveaux endroits. Au contraire. Il adorait connaître tous les endroits, pour pouvoir se cacher en troisième vitesse si besoin. Il pouvait courir extrêmement vite malgré sa masse corporelle. Et ça avait toujours étonné Icalurus. Le chat adorait tout aussi se cacher des heures durant, ne laissant apercevoir que ses deux yeux verts, semblables à ceux de son maître. Peut-être qu’il l’avait choisi pour cette raison, inconsciemment. Aah. Il s’en souvenait encore lorsqu’il était tout petit. Un petit chaton tout mignon qui avait du caractère. Et qui détruisait toutes les chaussures à sa portée. Ce qui n’avait pas trop enchanté ses parents. Sans blague.

Hm ? Maintenant voilà qu’il proposait d’échanger leurs classes. Était-ce possible de s’écraser encore plus ? Absolument pas. Il en était presque choqué. Mais il ne le montra pas. La lumière, elle était cool quand on se reposait, pas quand on essayait de travailler, surtout en plein été. Ou même au printemps.


« ▬ Hm, non merci, mais c’est gentil de proposer. – Un peu trop - . Les dates les font déjà assez souffrir que pour ne leur demander de rester concentrés en ayant une belle vue sur le par ensoleillé je pense. »


Ce qui était totalement vrai. Il y avait des limites à la torture des élèves. Oh. Il avait donc eu un chat, il avait quelques souvenirs de la bébête d’ailleurs. Une écaille de tortue non ? C’était la seule chose dont il se rappelait de lui. Ah. Il était mort. Rip. Il eut même un instant mal pour lui. Réellement. Il était mignon en plus ce chat.


« ▬ Je suis sincèrement désolé. Elle était tricolore non ? »


Il s’y intéressait oui. Et visiblement le roux s’intéressait à Wolodymyr, qui était toujours en train de fouiner un peu plus loin. Allez savoir quel était son but final. Soit. Ils avaient une conversation normale. Magnifique. Bien que cela n’étonne pas spécialement le blond.


« ▬ Un an et quelques mois. Deux je crois. Je ne comptais pas spécialement en prendre un à la base, mais c’était lui ou un héritier. Je ne regrette pas le moins du monde mon choix à vrai dire. »


La grande joie des mariages arrangés. Déjà on lui avait demandé se marier assez tôt, avec quelqu’un qu’il n’aurait pas forcément choisi, et en plus on leur faisait comprendre trèèès subtilement que ce serait cool si la lignée continuait. Etant soudainement compatissant, il avait pris comme excuse la peur de ne pas être encore prêt, et qu’il valait mieux commencer par un chat. Histoire de ne pas faire n’importe quoi. Et c’était totalement bien passé. Magie. Mais son excuse commençait à dater, il faudrait qu’il réfléchisse pour en prendre une autre bientôt.



© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Mar 9 Aoû - 13:45

I wish I was bored again
Stop annoying me •••  Ah. Bah l’autre n’avait pas l’air convaincu par ses propositions. Eh, tant pis pour lui, Fingal essayait juste de trouver quelque chose qui lui conviendrait, il n’y pouvait pas grand-chose si Icalurus était difficile ! Bon. Essayons de changer de sujet discrètement.

Ah bah oui il comprenait ce point de vue. C’était donc pour ça que ses propres élèves passaient la plupart de leur temps à regarder par la fenêtre plutôt que d’écouter ce qu’il déblatérait. Petits imbéciles irrespectueux. Un jour il mettrait des rideaux aux fenêtres. Surtout que la plupart du temps il n’était absolument pas assez autoritaire pour faire chier ses élèves avec ça. Cela dépendait de son humeur. Mais généralement, il se contentait de soupirer et de donner cours à ceux qui voulaient bien l’écouter. Heureusement qu’il n’utilisait que rarement les dates, lui.

C’est fou qu’ils aient réussi à entamer une conversation normale, quand même. Parler de chats, quoi de plus normal ? Franchement, même si ça lui faisait un peu de peine de parler de la pauvre Nougatine qui n’était plus vivante depuis déjà neuf ans alors qu’il n’avait pas encore fait son deuil. Il n’allait très certainement jamais s’en remettre. Mais bon, c’était déjà ça, il préférait parler de ça que d’essayer de fuir l’autre professeur. Mail il ne devait pas laisser tomber sa garde, c’était peut-être, voire sûrement, de la manipulation. Pour mieux pouvoir le casser après. Eh, il n’était plus dupe. Non mais oh.

« Oui, écaille-de-tortue. Elle s’appelait Nougatine. Je n’ai pas choisi le nom. Et puis bon, elle commençait à se faire vieille… »

Et elle était sage. Pas comme la chose blanche dont il ne voulait même pas connaître le nom. Comment est-ce qu’il avait été élevé, sincèrement ? Pas très bien, voilà une chose sûre. Il était vraiment comme Icalurus ce chat en fait, à avoir des moments où il était calme. Bizarre. Très bizarre.

Il avait haussé un sourcil en entendant l’autre prof. Ah bah oui, ça aussi il comprenait. Quitte à choisir, à sa place il aurait aussi préféré un chat. Mais heureusement, il n’était pas à sa place. Comme quoi, parfois, leurs trucs de Sang-Pur à la con là, bah ça pue. Nah. Lui il pouvait épouser qui il voulait, s’il le voulait. Et pour le moment, il voulait rester seul. Voilà. Seul avec son chapeau. Tranquillement. Personne n’était là pour lui mettre la pression. Ewai.

« Je vois, il est encore jeune. Les chats sont de bonne compagnie, de toute manière. Ils ne hurlent pas autant qu’un enfant, et font généralement moins de bêtise. »

Généralement. Hm. Il n’avait absolument pas fixé le chat démoniaque tout en disant ça, pas du tout. C’est bizarre, pour le chat marchait, plus les objets autour de lui se cassaient la figure. Saleté.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Mer 10 Aoû - 0:32

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalNougatine. C’était donc ça. Enfin. Il ne l’avait jamais entendu ce nom hein. Et il ne l’aurait jamais deviné. A moins d’être legilimens. Et il n’avait jamais essayé de le devenir. Triste n’est-ce pas ? Il n’arrivait déjà pas à se dépêtrer de ses propres pensées. Alors si en plus il devait écouter celles des autres. Il ne s’en sortirait pas. Jamais. Et il ne serait plus capable de parler correctement. Serait encore plus bipolaire que d’habitude. Ce qui serait peut-être plus difficile à vivre pour certains. Peut-être. Il ferait encore plus peur à d’autre. Ca, ça ne faisait aucun doute. Ce dont il se fichait totalement en fait. C’était plutôt pratique. La peur, elle traînait avec elle l’autorité. Il avait déjà pu le remarquer. Que ce soit avec le roux, ou au sein même des Mangemorts. Même s’il pouvait très bien côtoyer tout le monde calmement, sans créer de problèmes, il s’était peut-être un peuuuu emporté à queeelques reprises. Rien de bien grave. Pas de crise de colère. Juste assez pour faire peur à ses interlocuteurs. Assez pour se faire respecter. Bien qu’il n’avait pas trop de mal grâce à sa taille, quand on connaissait son âge, les gens essayaient d’en profiter. Viles personnes malfaisantes.

Heureusement que les chats étaient là. Pour tout rattraper. Eux, ils étaient gentils. Mignons. Obéissants. Même si Icalurus ne cherchait pas à avoir une quelconque autorité sur son chat. Il le considérait plutôt comme son meilleur ami. Oui. Même s’il l’avait pris en excuse pour ne pas avoir de fils. Tout allait parfaitement bien. Parfaitement. Tiens. En parlant du loup, il continuait d’entendre des bruits. Continuait-il de tout casser ? Marchait-il sur les débris ? Il risquerait de se faire mal, le pauvre. Il se pencha légèrement une nouvelle fois, essayant de l’apercevoir, avant de faire un bruit à l’aide de ses lèvres, qui eut pour effet de faire revenir au pas de courses le félin. Qui montra toute sa non grâce en courant le plus vite qu’il le pouvait. Et il courrait assez vite. Icalurus aurait juré que son animal avait frôlé les jambes de son homologue, avant de sauter presque gracieusement sur ses genoux. Et de se mettre à ronronner comme une machine.


« ▬ Parfaitement. Et ils sont plus faciles à éduquer. Enfin. J’imagine. Puis quel dommage, un enfant n’a pas vraiment sa place ici tant qu’il n’a pas onze ans. Il vaudrait vraaaiment mieux éviter de le traumatiser. »


Ah ben oui déception intense. Ca se voyait sur son visage et à son ton. Il aurait vraiment aimé avoir un fils. Sa plus grande joie. Son plus grand rêve. Fallait pas non plus pousser le bouchon trop loin. Mais il était content. Il avait trouvé sa nouvelle excuse. Soit. Voyant Wolodymyr se mettre sur le dos, il en profita pour lui gratter le ventre, avant de le laisser lui attraper un doigt dans sa gueule, le mordillant légèrement. Bah. S’il s’amusait c’était le principal. Et visiblement c’était l’éclate totale. Il en faut peu pour être heureux.


« ▬ Quoique. Il le serait de toute façon dès le moment où il entendrait son prénom. Et le comprendrait. »


Oops. Ca lui avait échappé. Mais vraiment. Voilà qu’il commençait à taper sur les Sang-Pur. Ca lui arrivait de temps en temps. Mais c’était parfaitement justifié. Quitte à trouver des noms d’étoiles pour tout le monde, autant se limiter à Aster et Astrid hein. Et tout le monde serait content. Ou presque.



© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Mer 10 Aoû - 1:17

I wish I was bored again
Stop annoying me •••  Argh. Le chat diabolique l’avait effleuré. C’est quoi ce truc. Pourquoi il était venu aussi proche, c’était une nouvelle technique pour le leurrer ? Et puis déjà, question, pourquoi est-ce qu’il obéissait comme ça à son maître ? Il avait une tête à n’en faire.. Qu’à sa tête. Et puis généralement, les chats ne sont pas du genre à écouter qui que ce soit. Comme quoi, celui-là avait vraiment quelque chose de spécial. En plus d’avoir un lien de parenté avec Satan. Ah mais non, il en était juste persuadé. Un point c’est tout. Mais il n’allait pas le maudire trop longtemps, déjà parce qu’il était presque sûr que le chat le sentirait, et puis parce que dans l’immédiat, il était calme, sur les genoux de son maître. L’irlandais devait-il encore se méfier ? On ne sait jamais. Des fourbes, ces Serdaigles.

Fingal était d’accord avec son homologue, étonnamment. Même si lui aussi ne faisait qu’imaginer. Après tout il n’avait pas d’enfant, et n’avait eu à s’occuper d’aucun frère ou sœur cadet. Ce n’est  pas quelque chose qu’il aurait apprécié faire, d’ailleurs. Devoir partager le peu qu’il avait, encore une fois ? Non merci. Sa sœur ainée était déjà assez suffisante. Elle était chiante, déjà. À le regarder de haut tout le temps parce qu’elle mesure quinze centimètres de plus que lui. Ce n’est pas comme si tout le monde faisait ça, hein. Pas du tout. Et puis bon, dans sa famille de moutons roux, Fingal était le seul qui pouvait se vanter de pouvoir faire léviter des objets, ou allumer un feu. Et ça c’est cool, d’accord. Non mais oh. Faut pas trop le prendre pour un petit truc inutile quand même. Enfin bref. Il acquiesça suite aux paroles de l’autre professeur.

« J’imagine bien oui. »

Ok, là il dut se retenir de rire. Heureusement qu’il savait plus ou moins s contrôler. Non mais c’est vrai quoi. Ils avaient beau faire les malins ces Sang-Pur, il y en avait pas mal qui s’étaient pris dans la gueule un nom à coucher dehors dès la naissance. Fingal les plaindrait presque, s’il n’éprouvait pas une once de méfiance envers eux tous. C’est à cause d’Icalurus ça. Maintenant l’ancien Poufsouffle était traumatisé à tout jamais des Sang-Pur.

« C’est pas si terrible. Au moins, les étoiles, ça peut faire un effet distingué.. Nous on a la plupart du temps les prénoms de nos ancêtres, des prénoms qui sonnent bien d’après nos parents, ou des prénoms inventés qui ne rendent bien que très rarement. »

Ahem. Il n’avait pas le nom de son arrière-grand-père, c’est absolument faux. Non mais sincèrement, c’est quoi le principe de donner des noms de génération en génération quand on sait que le nom de base est laid ? Fingal. Non mais c’est quoi pour un nom ça. Il avait vraiment rien gagné dans la vie, ce pauvre gars.

« De mon point de vue, mieux vaut avoir un nom d’étoile qu’un nom de comté irlandaise. »

Après, c’est sûr que ça dépendait juste de la famille sur laquelle on tombait. Il devait y avoir des Nés-Moldus avec des noms parfaitement  corrects, ça serait vraiment triste sinon.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Mer 10 Aoû - 14:21

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalQu’il était mignon ce chat. On ne peut plus adorable. Lorsqu’il l’avait vu, il l’avait choisi tout de suite. Sans aucune raison particulière, il avait su que ce serait le bon. Que c’était celui à prendre. Et il avait fait le bon choix. Allez savoir pourquoi il s’entendait si bien avec lui. Et comment ses pseudos tentatives de le dresser avaient marchées. Un vrai miracle. Même si là, pour une fois, il agissait comme un félin à peu normal, à lui mordiller un doigt, et essayer d’attraper sa main avec ses pattes. Bah. Tant qu’il ne cherchait pas clairement à lui faire du mal, il le laisserait faire. Là il avait l’air de s’éclater. Tout simplement. Comme un gentil petit animal. Il n’allait rien lui dire. Au moins il ne cassait plus rien. Il avait déjà cassé pas mal de trucs, n’est-ce pas ?

Oh. Il était d’accord. En même temps, c’était compréhensible. Certains devaient beaucoup trop souffrir. Bon. Cela aurait été un peu son cas soyons d’accord. S’il n’avait pas été aussi grand et s’il n’inspirait pas non plus la peur. Pourtant, il n’avait jamais réellement menacé quelqu’un. A part le petit roux. Mais les autres non. Pas du tout. Du tout du tout. Peut-être que sa tête ne leur revenait pas. Bref. Il changeait d’avis. Légèrement. Un effet distingué ? Oui peut-être. Pour certains. Ceux qui étaient chanceux. Puis il y avait les autres. Mais il n’avait pas tort. Ceux des ancêtres ou inventés n’étaient parfois pas mieux. A voir lesquels étaient les pires au final.


« ▬ Palilistij. Unuk. Vindemiator. Canopus. Et j’en passe. Ca ne ressemble même pas à des noms. Au moins, même si c’est un nom de comté irlandaise, ça y ressemble déjà plus, non ? Botejn »


Oui bon le petit dernier c’était plus pour le plaisir. Et qu’il lui était revenu en tête bien après. Finalement, il était encore heureux de ce qu’il avait eu. Peu commun, mais au moins ça ressemblait à un nom. Vindemiator. Il aurait vraiment fait peur à tout le monde, rien qu’avec son prénom. On aurait dit qu’il voulait marcher sur l’école et tout briser sur son passage. Ce qui n’était pas encore le cas. Pas encore. Sait-on jamais qu’il continue de grandir hein. Et qu’il marche malencontreusement sur le Château qu’il n’aurait pas vu en voulant aller travailler. Ce serait très dommage.



« ▬ A croire qu’ils essayent juste de pourrir la vie de leur gosses dès leur plus jeune âge. »



Bon d’accord c’était aussi tout à fait son genre de faire ça. Il n’allait pas nier hein. Mais il oublierait juste de le préciser. Un tout petit peu. Dommage. Fort dommage.



« ▬ T’as déjà croisé tout le personnel dans le Château ? J’ai l’impression qu’il en manquait à la réunion. »



Il en était même certain. Mais par politesse il avait laissé le doute. Il y avait eu quelques chaises vides. Des retardataires ? Des gens désintéressés ? Il n’en avait pas la moindre idée. Mais il savait qu’il en avait manqué à l’appel. C’était sûr et certain.



© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Mer 10 Aoû - 20:36

I wish I was bored again
Stop annoying me ••• Ah oui. Oui en effet. C’est sûr que vu comme ça, il était plutôt soulagé de s’appeler Fingal. Surtout Vindemiator quoi. C’est quoi ce nom. Il espérait sincèrement que personne dans la famille d’Icalurus ne s’appelle de cette manière. Ca serait triste pour lui. Ahah, preuve que Fingal était quelqu’un de compatissant. Gentil Fingal.

« Moui. On en est au même point, visiblement. »

Et puis au fond, à quoi ça sert les prénoms ? Ils devraient tous s’appeler en fonction de leur naissance. Genre le premier à être né s’appellerait n°1. Le suivant n°2. Et ainsi de suite. Comme ça il n’y aurait pas de jaloux, pas de soucis. Dommage que ça soit trop tard. S’il avait travaillé au ministère, il aurait pu s’arranger… Mais non. Il se retrouvait là, à être prof, et à essayer de survivre. Alors qu’il n’était là que depuis peu de temps, ok. Il se demandait s’il allait rester ici très longtemps, en fait.

Ah oui, ils cherchaient à pourrir la vie des enfants ? Ah bah tiens, quel étonnement. En vrai, Fingal il avait peur des Sang-Pur. Il était certain que tous cherchaient à rabaisser ceux qui leurs étaient « inférieurs », comme les Né-Moldus, entre autre. Il avait aussi l’impression qu’ils étaient tous.. Tout un peu tarés. Ouais. Non mais sérieux, il n’y avait qu’à voir la tête d’Icalurus.

«  Peut-être que c’est parce que certains enfants ne sont pas désirés. Enfin, je veux dire, vous devez faire perdurer vos lignées non ? Alors peut-être que ce sont des vengeances injustes.. »

Un jour il arrêterait de dire de la merde. Promis. Mais ça lui avait échappé. Il ne disait même pas ça méchamment, c’était juste son point de vue. Il espérait que l’autre professeur ne le prenne pas mal. Et puis ça aussi, c’était trop tard.

« Non, je ne pense pas avoir croisé tout le monde. Il faut croire qu’ils ne sont pas tous intéressés à l’idée de participer et de voir les nouveautés. Dont les nouveaux professeurs. Ils doivent y être habitués. »

C’était plutôt triste en fait. Mais soit, c’est comme ça, c’est comme s’ils entraient à Poudlard pour la première fois. Ce qui était loin d’être le cas, hein. Il se souvenait sans grande difficulté de ses années en tant qu’élèves, hein. Il sentait que ça allait très difficile à oublier.

« Mais on a encore le temps de tous les rencontrer. J’ai l’impression qu’on est très nombreux dans le personnel. »

C’est pas comme si son but était  de rencontrer tous les autres profs. Bien sûr, il n’avait rien contre le fait de sympathiser avec eux, il suffisait juste qu’il n’ait pas la flemme d’aller les voir. Et puis si c’était pour tomber comme des cas sociaux comme Icalurus… Il avait appris à le supporter, mais il n’arriverait pas à en supporter un deuxième.

© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Dim 28 Aoû - 19:11

Please don't leave me alone 'cause I barely see at all. #FingalLes prénoms. Toute une histoire. Une longue histoire. Trop longue bien souvent. Les gens se décarcassaient à savoir la signification de leur propre prénom alors que si cela se trouvait, leurs parents l’avait pris au hasard. Totalement au hasard. Ou en regardant un magazine près d’eux à ce moment-là. Ce qui était aussi parfaitement possible. Mais soit. Tous deux n’avaient pas trop à se plaindre pour le coup. Ils auraient pu avoir pire.


« ▬ Oui. Mais vous avez quand même un plus large panel. A moins que tout le monde ne cherche un donner un nom existant déjà dans la famille ou quelque chose dans le genre ? »


Non il n’en savait trop rien en fait. Dommage hein. Mais au moins là tout suite il prenait la peine de s’informer. Grande peine. Grand pas aussi pour l’humanité des sorciers. Icalurus réussissait à s’intéresser à son collègue roux au lieu d’essayer d’avoir son attention d’un moyen parfaitement risible et ridicule. Si ce n’était pas beau. Il faudrait photographier. Et peut-être que leurs doubles sur la photo ne se battraient pas. Ce serait parfait. Ou presque.

Oh. Oooh. Il avait totalement raison. Est-ce qu’un seul enfant était-il désiré ? Allez. Peut-être deux sur sept, soyons gentils. Non il n’en savait strictement rien en fait. Mais dans la plupart des cas, oui ils étaient obligés. Et ils se vengeraient sur les prénoms ? Bonne théorie. Elle se tenait. Il l’applaudirait presque s’il n’avait pas la flemme de faire rejoindre ses mains plusieurs fois d’affilée. Pour éviter l’applaudissement sarcastique.


« ▬ Oui c’est bien ça. Mais quand même. Même si je n’ai pas le moins du monde envie d’avoir un enfant, je ne vais pas l’appeler Vindemiator pour autant. Si c’est pour qu’il se suicide et devoir en avoir un deuxième, non merci. »


Encore un peu, et on aurait dit qu’il parlait de paires de chaussettes. Magnifique. Il n’avait rien contre les enfants. Juste que c’était bruyant et inutiles. Surtout inutiles. Et il n’en voulait pas, point final. Malgré son avis, il savait parfaitement d’une manière ou d’une autre qu’il finirait par en avoir un. Ce n’était pas comme s’il allait se monter contre le système instauré. Ahaha. Jamais. Plutôt mourir. Voilà. Parlons du corps professoral, c’était nettement mieux.


« ▬ C’est certain ! Et ça fait bizarre aussi d’en retrouver, par exemple le Professeur Slughorn. Je me souviens de ses cours comme si c’était hier ! Et dire que maintenant on est ses collègues. »


Et en étant professeur il éviterait d’être invité à ses dîners. Peut-être. Mais il fallait dire que ce n’était pas la meilleure des choses qui lui soit arrivée durant sa scolarité, d’être invité là-bas. Encore obligé de faire bonne figure. Alors qu’il ne pouvait pas saquer la moitié des gens. Triste vie. Bah. Il se rattraperait maintenant.


© 2981 12289 0

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh] Sam 3 Sep - 16:43

I wish I was bored again
Stop annoying me ••• Un large panel ? Oui, généralement c'était le cas des autres familles. Les familles normales. Parce que bon, pour des moldus, la famille de Fingal n'était pas spécialement normale. Entre ses parents et leur âge mental à la hauteur de celui d'adolescents, voir d'enfants, sa teigne de soeur, ses oncles alcooliques, et sa grand-mère refusant d'admettre qu'elle avait eut des enfants pareils, il était bien entouré lors des repas de famille annuels. Sans parler de sa cousine et de ses deux cousins qui avaient l'air d'en vouloir au monde entier. Il ne savait même pas pourquoi ils étaient comme ça. La non-joie de se trouver ici ? Oui bah lui non plus ça ne lui plaisait pas, et il se forçait à manger son ragoût sans commentaire en souriant. Et après on le traitait d'hypocrite. Ouais bah faut pas rêver, il était le préféré de sa grand-mère, c'est lui qui aurait la plus grosse partie de son héritage qu'elle leur réservait. Et vive le ragoût.

« Ma soeur a eu un nom tout à fait correct sorti de la tête de notre mère, enfin je crois que c'était le nom d'une de ses employée du temps où elle tenait encore son pub, bien qu'elle l'ait toujours nié, mais moi j'ai eu le nom de mon arrière-grand-père. Génial hein ? »

Non, c'est pas génial. Ça pue. Voilà. Non mais sérieux, c'est moche comme nom. Il aurait pu en avoir un plus banal qui sonnait mieux, ça ne l'aurait pas dérangé, loin de là.

Jesus Christ, il n'allait jamais se remettre de Vindemiator. On dirait une machine de destruction, c'est effrayant. Et presque aussi moche que Fingal.. Quoique ce dernier n'aurait certainement pas souhaité s'appeler Vindemiator.

« C'est sûr que ça serait un peu triste qu'il ne se suicide à cause de ça. Enfin, je ne pense pas qu'il y ait grand chose de compliqué ou de désagréable dans le fait d'avoir un enfant, le tout c'est de devoir s'en occuper par après. Non mais ils pourraient pas naître en sachant déjà parler et marcher ? Je suis certain que ça serait déjà moins épuisant de s'occuper d'eux. »

Il disait ça, mais Fingal n'avait heureusement eu à s'occuper d'aucun enfant. De toute façon, il sentait qu'il ne serait pas doué pour ça. Déjà qu'il n'avait jamais su comment porter un gosse, si en plus on lui demandait d'en élever un, ça n'allait pas aller. Il était très satisfait à s'occuper de l'éducation des enfants qui n'étaient pas les siens. Voilà.

Le Professeur Slughorn avait toujours la même tête que dans ses souvenirs, d'ailleurs. Fingal l'avait toujours apprécié. Bien qu'il fasse un peu peur. Il avait apprécié beaucoup de ses professeurs, en fait. Ils avaient de la chance, de leur temps, de bénéficier d'enseignant aussi doués. Pas certain qu'il n'arrive à leur hauteur un jour, il en avait bien peur.

« C'est vrai oui. Ce n'est pas comme s'il avait beaucoup changé, j'ai l'impression ! Tu penses qu'il continue d'organiser ses dîners ? Je me suis toujours demandé à quoi ça ressemblait. »

Parce que non, il n'avait jamais eu l'occasion de s'y rendre. Il n'était certainement pas assez qualifié. C'est plutôt triste en fait, il avait l'impression d'avoir plutôt bien travaillé pourtant..
© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh]

Revenir en haut Aller en bas

Merveilleuses Retrouvailles [ Fringaleuh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Premier Etage :: Cours d'Etudes des Moldus-