N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Dim 14 Aoû - 0:10

Oh. Donc il y avait bien une histoire avec ces escaliers. Et ça les rendait d’autant plus flippants. QUOI. QUOI. MON DIEU. ILS AVAIENT TELLEMENT DE PERSONNALITE LA QU’ILS POUVAIENT AVALER LES GENS OU CA SE PASSE COMMENT. La peur de sa vie. Sans aucun doute. Il écoutait tranquillement son professeur quand celui-ci s’était littéralement dérobé sous ses pieds. Comme si le sol avait disparu soudainement. Mais en baissant un peu plus la tête il vit un trou. Un vil trou. Et horrifié, il ne put que regarder son interlocuteur dégringoler les escaliers. Il avait mal pour lui. Très très mal. Il était comme pétrifié, sachant à peine respirer. Il était vivant au moins ? Pitié. Il était vivant, ce n’était pas possible autrement. OH. IL BOUGEAIT. Et avait fait un peu de bruit aussi. Il bénissait tous les saints qu’il connaissait. Et tous les escaliers s’étaient mis en ligne droite juste pour lui visiblement. Ils n’étaient pas totalement sans cœur. Ils avaient des trous mais ne voulait pas leur mort. Bonne chose.

Suivant le roux, il descendit quand même nettement moins vite, faisant attention à chaque marche, s’agrippant très ferment à la rampe. Non. Il ne se ferait pas avoir. Il vivrait. Et ne se ferait pas plus mal que nécessaire. Soit. Même si il avait l’air d’être en état de s’asseoir, le deuxième professeur ne semblait pas vraiment en état de faire autre chose. Il avait l’air assez mal en point, et le teint un peu pâle. Il n’allait pas vomir quand même, si ? OH. IL SAIGNAIT DE LA MAIN. Non il n’aimait pas le sang. C’était pas beau, et ça voulait dire que la personne avait mal. Mais pour une fois, il pouvait servir à quelque chose. Si, si vraiment. Farfouillant dans ses poches de sa main libre, il finit par sortir un pansement, qu’il tendit l’air inquiet au blond, miraculeusement plus grand que lui. C’était bien la première fois qu’il croisa ça d’ailleurs.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Dim 14 Aoû - 0:39

La question était : était-il réellement en vie ? Il n’en était même pas certain. Mais sa cheville vint se rajouter à la liste des douleurs, pour lui rappeler que oui, c’était bel et bien réel. Petite catin. Bon ce n’était pas de sa faute si elle s’était retrouvée dans ce trou. C’était de la faute de ce stupide trou que personne ne prenait la peine d’arranger. Il allait le tuer. Le manger. N’importe quoi. Si on lui demandait un jour de tuer quelqu’un dans l’enceinte de Poudlard, il le ferait d’abord tomber à cause du trou. Voilà. Ca l’affaiblirait bien. Mais alors qu’il était en train de penser à tous les plans possibles, il vit à peine le roux arriver vers lui. Il ne s’en rendit compte qu’à sa prise de parole. Qui le fit sursauter. Légèrement. Il en profita pour relever sa tête vers lui, esquissant un léger sourire en l’écoutant. Au moins il arrivait encore à faire ça.


« ▬ Ca ira, ne t’en fais pas. Je cherchais justement un moyen de descendre plus vite pour gagner du temps, on dirait que ça a pas mal fonctionné. Bon. Faut encore mettre des choses au point. »


Tout sauf l’infirmerie. Stanford n’en serait que trop content. Pour faire plus vrai, il voulut commencer à rire, mais arriva juste à provoquer une quinte de toux. Par Salazar. On lui avait broyé les côtes au passage où ça se passait comment cette chute ? Il grimaça durant quelques secondes, avant de voir la main de son homologue. Ah. Se lever. Il n’en avait pas la moindre envie. Mais si il demandait à rester à terre, il allait devoir aller à l’infirmerie non ? Alors il n’allait pas faire des siennes, et prit la main qu’on lui tendait. Bon. Vu le gabarit de son homologue, il ne valait mieux pas qu’il fasse le sac à patate, et vu leur différence de taille aussi, mais il ne fut pas totalement inutile. Il arriva à se relever, et à tenir sur ses jambes par un certain miracle. Il le remercia – encore une fois, ça commençait à devenir louche- alors que l’élève arrivait, et chercha quelque chose, avant de lui tendre…Un pansement. Hm. Comment dire. Sa plaie était un peu plus grand que ça.

Mais il ne voulait pas le vexer. Alors il le prit. Et. Cet. Elève. Était. Adorable. Tout simplement adorable. On aurait rien pu lui refuser, très sincèrement. Il dégageait une profonde naïveté candide. Le pauvre. Comment faisait-il pour vivre ici. Avec cette aura ? Les gens du coup n’osaient rien faire ? En même temps, il était grand. Et mignon. Voir beau sous certains angles. Oh. On va se calmer. Tout de suite. Il a beau n’avoir que dix centimètres de différence, c’était un élève. De quoi. Quatorze ans ? Ou quinze ? Il se souvenait vaguement avoir entendu qu’il avait pris une année sabbatique pour apprendre l’anglais. Le blond secoua sa tête quelques instants – il n’aurait de toute façon pas l’air plus ridicule- avant de prendre le pansement, qu’il posa sur sa main blessée. Hrm. W..Waw. Absolument pas efficace. Mais on ferait comme si de rien n’était.


« ▬ Merci beaucoup. Je n’en avais plus et je comptais en mettre un en rentrant, donc merci »


Bon. C’était totalement faux. Mais il ne voulait pas le vexer d’une manière ou d’une autre, alors il lui sourit. Et lâcha la rampe qu’il agrippait assez fort pour pouvoir se tenir. Tellement que ses jointures avaient palis. Il essaya de faire quelques pas, vers les cachots. Ils y étaient presque. A voir, ils étaient au rez-de-chaussée. Mais il se rendit bien vite compte que ça n’allait pas du tout. S’il devait faire l’aller retour depuis les cachots, il allait mourir à coup sûr. Surtout pour remonter les escaliers. Reprenant le plus vite possible la rampe, il tourna la tête vers Fingal.


« ▬ Par contre, ce n’est pas que je vous aime pas, mais ça m’arrangerait vraiment si tu pouvais le ramener, Buchanan. Promis, je t’attends ici pour remonter. Mais actuellement, moins j’emploierai d’escaliers, mieux je me porterai. »


Et aussi, il ne les ralentirait pas plus que nécessaire. Il était déjà tard, et le roux en particulier avait l’air fatigué. Il ne voulait ni leur imposer ça, ni s’imposer ça. Il resterait tranquillement ici, en essayant de reprendre un peu de ses forces voilà. Comme ça il pourrait monter un peu plus vite en compagnie de l'autre enseignant. Et s'éviter un aller direct pour l’infirmerie. Si jamais il retombait en présence du roux, il pourrait lui faire les premiers secours par lui-même non? Au pire. Le blond les connaissait. Il dirait quoi faire. S'il était conscient. Sinon ce serait la fin du monde.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Dim 14 Aoû - 11:23

Oh, belle tentative d’humour. Très belle. Fingal en eu même un petit sourire malgré sa fatigue. Avant de se rappeler que l’autre professeur aurait pu gravement se blesser et que ça aurait vachement compliqué la situation.

« Je vois ça oui. La prochaine fois pense à mettre un amortisseur en bas, t’aurais pu te briser quelque chose. »

Et dans ce cas-là ils auraient vraiment dû se rendre à l’infirmerie. Et pas sûr que c’aurait été génial. Non  mais ho, il en avait marre qu’on vienne lui chercher des noises alors qu’il ne faisait rien de mal. Peut-être qu’il aurait dû faire des études en médecine avant de devenir prof, ça lui aurait été utile. Il aurait peut-être pu faire autre chose que de l’aider à se relever, par exemple. Enfin bon, Icalurus semblait réussir à tenir debout. Ce qui est déjà bien. Par contre s’il se mettait à boiter comme l’infirmier flippant, ça allait être drôle. Ah, même sans avoir fait d’études concernant le domaine, Fingal réalisa que le pansement qu’avait tendu Strugatsky au blessé était un peu trop petit. Mais c’était tellement adorable de sa part qu’il espéra bien que l’asperge ne refuse pas. Voilà pourquoi le roux avait voulu être professeur, aussi. Parce que temps en temps, on tombe sur des élèves tels que le Poufsouffle ici présent, et ça valait bien le coup. Strugatsky était vraiment adorable. S’il en avait eu la taille, Fingal lui aurait tapoté gentiment la tête.

Bien, donc tout le monde était à nouveau prêt, ils pouvaient y aller. Ah. Ah bah non. Macnair ne semblait pas décidé. En même temps, Fingal comprenait. Lui-même n’avait pas spécialement envie de faire l’aller-retour et pourtant, il n’était pas blessé. Juste fatigué. Alors, n’étant pas un enfoiré, il hocha la tête.

« Evite de trop bouger. »

Oh, dit comme ça ça ressemblait presque à un ordre. Mais ça serait très con qu’Icalurus se mette à tourner en rond pour une quelconque raison, et qu’il glisse et se casse encore la figure dans les escaliers. De toute façon, Fingal reviendrait assez vite. D’ailleurs, après avoir fait un signe de tête et sourit à l’élève, il se remit en route. Il ne leur restait plus beaucoup de chemin à faire. Et ils étaient enfin aux cachots. En passant il eut une idée. Au lieu de directement se rendre devant la salle commune des Poufsouffle, il s’arrêta devant la cuisine. Et il y entra, tout comme l’autre jour. Après un lumos, il prépara deux tisanes à la camomille. Il se disait que peut-être que ça pourrait aider l’élève à mieux dormir, il ne savait pas trop. Une fois ceci fait, il sortit de la cuisine et tendit une des deux tasses à l’élève.

« Buvez-ça, sait-on jamais que ça vous aide à dormir. Je vais vous laisser ici, la salle commune est juste là si je me souviens bien. Si vous êtes trop fatigué demain, je pourrais écrire un mot à l’attention des autres professeurs. Dormez-bien Strugatsky ! »

Comment ça il n’avait certainement pas l’autorité nécessaire pour ordonner quoi que ce soit aux autres professeurs ? Eh, c’est pas parce qu’il était nouveau cette année qu’il devait s’écraser. Au contraire, faut bien tenter de s’imposer de temps en temps non ? Soit, après s’être assuré que Strugatsky rentrait bien dans sa salle commune, Fingal se remit en route en buvant une gorgée de sa tisane. Il espérait que l’autre professeur n’avait pas fait de connerie en son absence. Bien qu’il doute du nombre de possibilité de conneries faisables à cette heure-ci dans les escaliers. Quoiqu’il en soit, il revint assez vite. Et ouf, Icalurus était toujours là.

 « J’ai fait aussi vite que j’ai pu. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Dim 14 Aoû - 17:39

Il avait pris son pansement. Il l’avait pris. Et il l’avait mis. Bon ça avait l’air d’être un peu petit, et durant un instant Artur fut légèrement déçu, mais son enseignant lui dit le contraire. Il l’avait même beaucoup aidé vu qu’il n’en avait plus. Alors un sourire illumina son visage. Il aimait rendre service aux gens. Comme un peu tout le monde sans doute. Mais rien ne pouvait lui faire plus plaisir. D’habitude c’était l’inverse donc autant en profiter. Maintenant ils allaient pouvoir y aller, hm ?

Oh. Non. Peut-être pas tous. Malgré son pansement, il ne semblait pas vraiment aller mieux. En même temps, il s’était bien ramassé. Et pas qu’un peu dans les escaliers. Il était logique qu’il ait mal un peu partout. Et qu’il préfère éviter de descendre un escalier qu’il remontera par la suite. Puis ça ne leur prendrait pas longtemps, il pourrait vite retrouver son ami voilà. Du coup il le salua assez rapidement avant de suivre l’autre professeur. Bon ils étaient bientôt arrivés. Mais il ne prit pas la chemin direct vers sa salle commune, allant d’abord à la cuisine. Euh. Il était censé le suivre non ? Donc il lui calqua une nouvelle fois le pas, et le regarda faire.

Et il se mit à faire…Du thé ? Un truc dans le genre. Et il en fit deux. Bon. Et bien il n’allait pas critiquer hein. Surtout qu’il lui tendit une tasse. Bon. Il ne savait pas ce que c’était mais apparemment ça l’aiderait à dormir, donc autant ne pas cracher dessus. Il sourit une nouvelle fois, avant de faire un léger geste de la tête.


« ▬ Merrci beaucoup ! Passez une bonne nuit aussi Prrofesseurr ! »


Il n’y avait pas de raisons à ce qui ne le lui dise pas après tout. Du coup, il ne tarda pas à rentrer dans son dortoir, hésitant à faire un signe de la main au professeur, et se décidant au final à lui adresser un autre sourire. Bien. Maintenant il allait pouvoir regagner tranquillement son lit. Et boire sa tisane aussi. En y pensant. La tasse. Une fois vide. Il allait en faire quoi ? Elle appartenait à l’école. Était-ce considéré comme du vol ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Dim 14 Aoû - 18:10

Aha. Il avait réussi à le faire sourire. Si ce n’était pas beau ça. Malgré son humeur peu engageante, il avait réussi. Mais ce n’était une nouvelle fois, pas ça qui allait l’aider à se soigner. Ou en tout cas, à faire partir les maux. Et il avait aussi réussi à faire sourire l’élève. Beaucoup trop adorable. Qu’on lui redise encore une fois ce qu’il foutait ici ? Sérieusement. Et heureusement qu’il était à Poufsouffle, ils avaient l’air d’être plutôt unis. Enfin. Toutes les maisons l’étaient entre elles. Mais ce serait la dernière fois de la journée qu’il allait voir le Poufsouffle en question. Parce qu’il allait rentrer tranquillement dans son dortoir. Voilà. Et lui attendrait le retour du roux. Qui devait être rapide. Face à l’espèce d’ordre qu’il lui donna, il ne put qu’acquiescer. Il n’avait pas la force d’encore blaguer là tout de suite en fait. La force de rien. Alors à peine étaient-ils partis qu’il se laissa glisser contre le côté de la rampe et se rassit par terre, étendant ses jambes.

Si quelqu’un voulait passer, bah il passerait au-dessus hein. Parce qu’il bloquait un peu le passage. Juste un peu. Et puis personne n’était censé passer maintenant. Ah. Sauf les chats. Qu’il entendait se battre un peu plus loin. De plus en plus proche. Ils courraient sans doute. Et une espèce de grosse boule de poil lui fonça mollement sUR LE GENOU GAUCHE ARRETEZ CA TOUT DE SUITE. C’était une conspiration. Une énorme conspiration malsaine. Si cela n’avait pas été un chat, il l’aurait frappé. Voilà. Mais c’était un chat. Adorable. Qui se faisait visiblement poursuivre par un autre. Qui était parti en le voyant. Ok. Le courage ultime. Maintenant restait le gros machin brun tremblant. Pauvre petite chose. Petite grosse chose. Il avait l’air adorable. Et venait de miauler. AHEHG. MIGNON. VOILA. Bon. Moins que Wolodymyr. Mais mignon.

Alors il se mit à le caresser. Réflexe parfaitement normal. Et vit qu’il avait une petite médaille autour d’un collier vert clair. Jolie couleur. Tuuuu. Tundra. Joli nom aussi. En la tournant il remarqua qu’il s’agissait du chat du Poufsouffle somnambule. Drôle de coïncidence. Mais son chat était tout aussi adorable que son maître. Voilà. Alors il s’occupa en le caressant et en jouant un peu avec lui le temps que son homologue arrive. Ce qui ne tarda pas trop. En le voyant, il reposa le chat par terre et se releva ; Bon assez lentement, mais il l’avait déjà aidé auparavant donc inutile de l’embêter une nouvelle fois avec ça.


« ▬ T’inquiètes je me suis fait un nouvel ami en attendant. J’imagine que ça a été pour le ramener ? Je ne lui avais jamais vraiment parlé, mais il a l’air d’être adorable. J’espère pour lui que ça ne lui arrivera plus. »


Comme ça, ça lui éviterait aussi de se re péter la jambe et autre. Autant penser à tout hein. Même si lors de ses prochaines rondes, il ferait encore plus attention à ce qu’il y avait autour de lui. Regardant le roux, il remarqua alors une tasse qu’il avait en main. Non il ne l’avait pas avant. Du thé ? Une tisane ? Certainement pas de l’alcool. Et vu le temps, ce n’était pas pour se réchauffer.


« ▬ Dure journée ? »


Regardez comme c’est mignon. Il s’inquiéterait presque pour lui. Mais ça l’intéressait aussi en fait. Parce qu’il aime bien être au courant de tout.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Dim 14 Aoû - 20:06


Oh, mais c’est qu’il est mignon ce chat. Les chats sont mignons  par définition. Fingal aime beaucoup les chats. Il aimait beaucoup le sien, en tout cas. Il ne savait toujours pas s’il en reprendrait un jour, d’ailleurs. Lorsque le chat, une fois par terre, vint se frotter contre ses pieds, Fingal s’accroupit et sourit, caressant l’animal de sa main libre. Il était tout doux en plus. Quand Icalurus lui parla, le roux releva la tête.

« Oh, il n’y a eu aucun problème. Il est très calme à comparer de certains élèves. Il est dans ma classe, c’est honnêtement un des élèves que je préfère. »

Sa sœur faisait quelques crises de somnambulisme, lorsqu’ils étaient enfants. Avec le temps, ça lui avait passé. Peut-être qu’il en serait de même pour Strugatsky ?

« J’espère pour lui oui. Il avait l’air assez déboussolé, le pauvre. Je n’aurais pas aimé être à sa place. »

Non mais c’est vrai quoi, en plus c’était probablement la première fois qu’il se trouvait dans la salle de bain des préfets. Il méritait vraiment une bonne nuit de sommeil, ce pauvre garçon. Tout comme Fingal. D’ailleurs, ce dernier se releva et laissa le chat tranquille suite à la question d’Icalurus, qui le surpris un peu, il faut le dire.

« Un peu, surtout longue. Un élève malade, mes affaires qui s’envolent par la fenêtre, et tout ça. Je me demande si j’ai fait le bon choix en revenant ici, en fait. »

Enfin. Il doutait que ses plaintes intéressent énormément l’autre professeur, alors il sirota un peu sa tisane. Puis il commença à se remettre en route pour le premier étage, ça ne serait pas une mauvaise idée. Il allait y aller doucement, histoire d’être sûr que le blond le suive.

« Et toi ? Sans vouloir t’offenser, tu étais un peu bizarre aujourd’hui. Plus que d’habitude je veux dire. »

Oops. Pas sûr que ce soit une bonne idée de dire ça. Mais il était fatigué, il pouvait utiliser ça comme excuse de ne pas vraiment savoir ce qu’il disait.

« Erh… Oublies. Je dis un peu n’importe quoi, je suis crevé. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Dim 14 Aoû - 23:02

Oh. Strugatsky avait pris aussi Etudes des Moldus. Mais il n’était pas un Sang Pur. Sinon il le saurait tiens. On lui avait rabâché les oreilles avec tous les noms. Peut-être qu’il l’avait pris pour pouvoir mieux suivre ? Il devait un minimum connaître tout ce qui touchait aux Moldus après tout. Et ce n’était pas une critique qu’il faisait. Juste une supposition, il essayait de le cerner. Il aimait bien essayer de cerner les gens.

« ▬ C’est certain. Voir même parfois un peu trop calme, mais ce n’est pas du tout déplaisant. Je l’apprécie beaucoup aussi, mais j’ai un peu peur pour lui. Il est du genre à se laisser un peu marcher sur les pieds non ? »

Il acquiesça à ses paroles. Très déboussolé. En même temps, il ne devait pas être encore très habitué au Château, et il s’agissait du genre d’élève aussi à suivre les règlements à la lettre. Il avait dû avoir extrêmement peur aussi. Le pauvre. Oui il avait pitié de quelqu’un. C’était totalement possible. Il aimait bien ses élèves après tout.

Oh. Il avait donc visé juste aussi à propos du roux. C’était facile à deviner en même temps. Il n’avait pas encore réussi à avoir un élève malade. Mais peut-être que cela ne saurait tarder. Soit, il eut un léger sourire en l’écoutant. Il doutait de son choix sur son retour au Château ? Cela pouvait être compréhensible. Vu sa journée. En doublant le fait qu’il avait dû le supporter les jours d’avant.


« ▬ On est un peu tous revenus pour des élèves comme Strugatsky, non ? Et puis, je ne sais pas pour toi, mais je considère Poudlard comme un peu plus que ma deuxième maison. »


En même temps. Il s’était nettement plus amusé ici que chez lui, à suivre toutes les règles. Soit. Le voyant commencer à marcher, il le suivit, cette fois-ci cramponné à la rampe. Elle pouvait être utile dans des cas comme ça. Bon. Il se déplaçait assez doucement, grimaçant de temps à autres. Il avait l’impression de se retrouver après un cours de vol en première année. Il avait trouvé ces cours exécrables. Il avait eu des courbatures immondes et n’était jamais arrivé à voler correctement. Quoique. C’était pire aujourd’hui.

Mais cela ne l’empêcha pas de rire légèrement en écoutant une nouvelle fois son homologue. Il avait bien visé. Mais il avait été tout sauf discret lui aussi. Ou plutôt, il avait dû embrouiller l’esprit du roux. Ce qui était tout aussi possible.

« ▬ Ce n’est rien, je n’ai jamais cherché à être normal non plus. »

Il se reconcentra un instant sur les marches, ayant quand même énormément de mal à les passer, faisant une légère pause. Oh. Oooh. Maintenant c’était son dos qui s’y mettait en plus. La joie, vraiment. A ce train-là, il regagnerait sa chambre dans une bonne heure.


« ▬ Enfin. Je ne suis pas certain que cela puisse t’intéresser. Il s’agit plus d’une concurrence d’évènements se terminant par un escalier on ne peut mieux conçu. »


En soi, cela ne le dérangerait pas de lui expliquer. Il lui ferait juste un peu peur sans doute. Pour changer. Enfin. Il se remit lentement à son ascension, qui ne lui avait jamais parue aussi longue et pénible. S’il s’écoutait, il se laisserait tomber là tout de suite sur la marche. Et attendrait que ça aille mieux.


« ▬ Tu sais, si tu es vraiment fatigué, tu peux aller en avant. Je me débrouillerai, je n’ai pas non plus envie de trop te retarder. »


Oui. Et il le retrouverait le lendemain en train de dormir sur une des marches. Ou plusieurs en fait. Ce serait plus confortable hein.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Lun 15 Aoû - 0:19

Ah oui, Fingal avait déjà constaté que Strugatsky n’était pas du genre à énormément s’imposer. La question était, y avait-il un Poufsouffle capable de s’imposer ? Fingal n’en n’était pas sûr. Il ne se souvenait pas d’en avoir croisé, que ce soit lorsqu’il était élève ou bien cette année.

« C’est vrai. J’aimerais que ce soit quelque chose qui soit plus  surveillée, mais je doute qu’il y ait assez de professeur pour surveiller chaque élève qui se laisse marcher sur les pieds. »

Il voulait bien aider, mais il avait l’impression qu’il aurait quand même un peu de mal. Voir beaucoup. Alors il se contentait de surveiller, ceux qu’il pourrait. Comme Strugatsky. Les élèves tels que lui méritaient un minimum de protection. Et beaucoup de surveillance.

Exactement. C’est pour ce genre d’élèves qu’il avait voulu devenir prof, lui aussi. Mais il n’avait visiblement pas assez pensé à ce qui pourrait arriver, il n’avait pas non plus pensé ne pas pouvoir être capable de supporter une dure journée. Mais par contre, il n’était pas totalement d’accord pour Poudlard. Poudlard était totalement différent de chez lui. D’ailleurs, quand il y pensait, il n’avait pas de chez lui à proprement parler. Il vivait ici, et chez ses parents. Parents qui avaient plusieurs fois essayé de le convaincre de se trouver un propre chez lui. Il n’en voyait pas l’intérêt, s’il ne revenait que très rarement chez eux. Il ne voyait même pas en quoi sa présence pourrait être encombrante.

« Oui, c’est vrai que ça compense un peu. Quant à Poudlard.. Je ne sais pas. C’est peut-être pour ça que je me demande bien ce que je vais faire. »

Il n’aimait pas prévoir ce qu’il allait faire à l’avance, et avait moins de difficultés à tout faire sur le coup. C’est donc pour ça qu’il attendait encore, genre il attendait la révélation qui lui dirait quoi faire.

Oh, il n’avait donc pas vexé Icalurus ? Il semblerait que non. Tant mieux, il était trop fatigué pour réussir à supporter un Macnair vexé. Surtout si ce dernier décidait de l’emmerder. Il n’aurait jamais l’habitude de ça non. Ah bah oui, pour ne pas être normal, le blond ne l’avait jamais vraiment été. Fingal pouvait témoigner. Trop bizarre, ce Serdaigle.

Quand l’autre s’arrêta, le roux s’arrêta aussi. Ah non, il n’allait pas faire un malaise ou quoi hein ? Même s’il n’était pas sûr qu’il ait une quelconque raison de faire un malaise… On ne sait jamais. Mais non, Icalurus semblait toujours conscient. C’est déjà ça.

« Faut se dire que demain sera un jour meilleur. »

Mouais, il n’avait pas l’air convaincu lui-même. Pour la peine, il reprit une gorgée de tisane.

« Non non. Je préfère m’assurer que tu arrives bien à ta chambre. Imagine que tu tombes encore et que je ne sois pas là, j’ai pas envie d’être accusé de non-assistance à personne en danger. Et puis je peux bien tenir encore un peu. »

Et il s’était remis en route, lentement mais sûrement.

 « Tu veux faire une pause ? Ce ne serait pas malin de se faire plus mal que nécessaire. »

Il avait bien compris que ça ne saurait pas aussi rapide qu’il ne l’aurait pensé. S’adossant à la rambarde de l’escalier, il jeta un coup d’œil à son collègue en attendant sa réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Lun 15 Aoû - 1:00

Ca, c’était certain. Il n’y aurait jamais assez de professeurs pour tous les élèves. En plus de devoir faire leur travail habituel. Préparer leurs cours, faire leurs corrections. Tout. Il pouvait toujours faire la demande, mais le blond n’était pas certain que ça aboutisse. Quelqu’un d’autre avait déjà dû essayer. Et avait échoué. Ce n’était pas possible autrement. Mais si le roux se sentait d’humeur, il ne l’empêcherait pas. Après tout il était assez grand pour faire ses propres décisions.

« ▬ C’est certain. Il faudrait penser à engager des gens spécialisés j’imagine. Mais ce serait compliqué, peut-être pas assez de budget. »

Beaucoup trop de choses à prendre en compte. Il n’en avait fait qu’une maigre liste. Et il était certain qu’elle pouvait s’étendre. Beaucoup plus. Nettement plus s’il cherchait un peu. Mais il ne voulait pas non plus détruire ses rêves de suite, alors qu’il l’attendait et l’avait aidé. Ce serait un peu méchant. Un peu beaucoup. Et il n’était pas foncièrement méchant. Ou alors il ne s’en rendait pas compte. Ce qui était peut-être encore pire au final. Oops.

« ▬ C’est vrai ? Enfin, j’admets, tous les élèves ne sont pas géniaux, y a des Serdaigles vraiment bizarres et totalement chiants qui ne te lâche pas la grappe, mais certains professeurs compensent plutôt bien non ? »

Ce n’était pas un reproche. C’était de la pure autodérision. Oui il en était parfaitement capable. Même assez souvent. Quand il était d’humeur. Mais même s’il avait son opinion sur le sujet, il pouvait comprendre qu’il ne considère pas spécialement le Château comme sa maison. Soit. Un jour meilleur, vraiment ? Il laissa échapper un léger rire. Le roux ne semblait même pas convaincu de ce qu’il disait. Ce qui était assez triste. Mais bon, autant le laisser croire. Et. Et il tenait à rester avec lui. Merlin. Il ne s’était pas attendu à ça. Il fut même choqué durant quelques secondes. Surpris plutôt. Mais agréablement.

« ▬ Si tu es certain que tu arriveras à tenir encore un moment, ce ne serait pas de refus. Je suis vraiment désolé. »

Bon, il n’y pouvait pas grand-chose non plus hein. Ce n’était pas un effet secondaire d’une de ses blagues à deux balles. Ou autre chose dans le genre. Non là, il avait voulu tout simplement aider. Aider un élève et lui répondre gentiment à ses questions. Et voilà comment il avait fini. Complètement mort dans un escalier. Ce serait beau tiens le lendemain. Enfin il aurait le temps de laisser reposer ses muscles et ses blessures aussi. Donc ce serait sûrement moins douloureux. Et il saurait marcher correctement. Ou presque. Il espérait.

Allant se mettre juste à côté du roux, il posa son dos aussi contre la rambarde, laissant un instant sa tête penchée en arrière. Pas trop non plus. Il n’avait pas envie d’une manière ou d’une autre arriver à tomber en arrière. Et faire une commotion cérébrale. Ou autre. Non. Il ne voulait rien imaginer. Et bien que son corps soit extrêmement fatigué, son esprit ne l’était pas. Il n’avait envie plus que d’une seule chose en fait.

« ▬ J’peux te faire un câlin ? »


Depuis le temps qu’il voulait le demander. Il s’était enfin décidé à le faire. Peut-être qu’il aurait pitié à la vue de son état. Peut-être. Rien n’était certain pour le moment.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Lun 15 Aoû - 10:09

Pas assez de budget ? Possible. Fingal ne savait rien de l’argent possédé par l’école, mais ça  expliquerait pas mal pourquoi il avait l’impression que la moitié du personnel engagé par le directeur, bah… Il avait l’impression qu’il y avait beaucoup de cas sociaux, quand même. Même lui, il n’était pas sûr d’être tout à fait normal. Aha. Le roux eut une moue un peu boudeuse, et haussa les épaules tout en hochant la tête. C’était bien compliqué, tout ça.


Au début, Fingal fronça les sourcils, puis manqua de s’étouffer avec la gorgée de tisane qu’il était en train de prendre. Ok, il avait ri. Encore. Peut-être est-ce la fatigue ? Il ne savait pas trop. Mais en tout cas, il avait bien ri, même avec de la tisane brulante lui remontant dans le nez. Bien, il avait les larmes aux yeux maintenant.

« Oui, on peut dire ça comme ça. Enfin, ça fait partie du boulot, je finirais bien par m’y habituer.  »

Fingal se demandait si McGonagall avait eu du mal elle aussi, au début. Quand on la voit maintenant, on ne dirait pas. Fingal l’avait toujours appréciée, c’était une bonne enseignante  bien que  quelques foi un peu flippante lorsqu’elle se met en colère. Mais elle ne s’est jamais vraiment mise en colère contre lui. En plus, elle donne souvent des biscuits. Il aimerait bien devenir comme elle, un jour. S’il arrivait à survivre encore un peu à ce travail.

« Pas de soucis, c’est pas comme si tu y pouvais quelque chose, cette fois. »

Oups. C’était pas pour vexer l’autre, encore une fois. Mais bon sang, faudrait vraiment qu’il aille se coucher pour éviter de dire encore de la merde.  Un soupir lui échappa. Il se désespérait lui-même. Pour la peine, il finit d’un coup sa tisane. Elle n’était même plus brûlante. Dommage, ça lui aurait peut-être empêché de dire n’importe quoi.

..Quoi. Nouvelle tentative d’humour ? Fingal ne saisissait pas le concept. Il se tourna vers l’autre professeur, les sourcils haussés. Hah, dans l’obscurité il n’avait pas spécialement l’air de préparer une blague. C’était peut-être parce que sa journée avait été dure ? Dans ces cas-là c’est vrai qu’un câlin est toujours le bienvenu, et puis c’est pas comme s’il y avait énormément de gens aux alentours. Il pouvait donc comprendre. Alors il sourit un peu.

« Oui, si tu veux. »

Le roux faisait rarement des câlins. Parce qu’il ne savait pas à qui en faire. Ca devait faire depuis quoi, depuis son enfance ? Et encore, c’était ses parents. Il ne se souvenait plus précisément. Triste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Lun 15 Aoû - 11:00

Et bien voilà. Il n’avait strictement rien perdu de son sens de l’humour, même après s’être très bien ramassé dans les escaliers. Au moins il lui restait ça. Ce qui serait toujours utile si quelqu’un se décidait à le ramener à l’infirmerie, non ? Il emmerderait tellement Stanford avec ses stupidités qu’il le relâcherait. Sans rien demander de plus. Que de le soigner. Ce qui était son travail premier, avant d’enquêter un peu partout dans le Château. Soit. Il préférait faire de l’autodérision dans un couloir en ayant un mal de chien que de se forcer à faire un humour pourri à l’infirmerie. Maintenant, il fallait espérer que le roux ne se soit pas trop étouffé avec sa tisane en riant. Ce serait dommage qu’il y ait un troisième blessé quand même. Et extrêmement triste.


« ▬ C’est sûr, et puis le reste du corps professoral cette année a l’air sympa. Spécial pour certains, mais sympas. »


Il n’avait encore eu aucune réelle altercation avec qui que ce soit. Ce qui était plutôt rare. Bon. McGonagall avait l’air de le trouver parfois un peu louche, surtout lorsqu’il squattait la classe du roux mais. C’était un peu logique. Donc il ne lui dirait rien. Ils devaient faire partie des plus jeunes, mais au moins, ils étaient deux dans ce cas. Et personne ne semblait vouloir leur imposer leur autorité quelconque. Même s’il essayait de ne pas trop la ramener en réunion. Essayait. Lui demander de ne pas parler et de ne pas donner son avis c’était un peu comme lui dire d’arrêter de respirer.

Il ria légèrement une nouvelle fois face à sa réponse. Il avait pensé exactement la même chose en fait. Mais il se garderait de le dire. Il n’allait pas non plus lui donner clairement le bâton avec lequel se faire battre. Il lâcha un léger soupir en s’arrêtant, fermant quelques secondes les yeux. Et lorsqu’il les rouvrit, il remarqua le regard de son homologue. Il n’avait pas l’air de le croire. Tant pis. En même temps il ne s’attendait pas non plus à une réponse positive du premier co…

Quoi. Il venait de dire oui. Et il souriait. Un peu, mais il souriait. Quel était donc ce miracle. Était-ce un saint ? Visiblement il lui avait vivre une espèce d’enfer pendant son adolescence. Et il acceptait maintenant son câlin. Bon en même temps, il le lui avait demandé aussi, et ce poliment. Il avait des manières quand même. En plus, le roux était une marche plus haut que lui. Donc un peu plus grand que d’habitude. Il ne le dépassait toujours pas , mais ce serait plus pratique.

Avec un nouveau sourire, il passa ses bras dans son dos, et le serra légèrement contre lui. Le but n’était pas non plus de l’étouffer. Certainement pas. Surtout qu’il avait eu ce qu’il voulait. Joie. Oui il était content. Peut-être un peu trop. Ou alors il en avait juste vraiment besoin. Mais il était bien là. Pourquoi il n’en avait pas encore fait son coussin d’ailleurs. Très bonne question.


« ▬ Si ça te dérange tu le dis hein. »


Voix légèrement étouffée vu qu’il s’était décidé que ce serait nettement plus confortable de mettre sa tête sur l’épaule du roux. Oui dessus. Un peu comme s’il se facepalmait, magnifique. Ce qui était aussi magnifique, c’était qu’il avait réussi à dépasser un minimum son égoïsme naturel pour lui faire la remarque. Noël devait approcher.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Lun 15 Aoû - 13:02

Sympa ? Peut-être bien. Après tout, Fingal n’était là que depuis le début de l’année, et disons que les circonstances ont fait en sorte qu’il ne prête pas énormément d’attention à la sympathie ou non de ses nombreux collègue. Il était sûr de ne pas en avoir croisé la moitié. Et ce serait une bonne idée, pourtant, qu’il se fasse des amis. Surtout en considérant le fait qu’enfant, il en avait pas mal, des amis. C’est sûr qu’une fois adulte, tout change. Même le simple fait de se faire des amis. Si c’est pas triste.

Oh. Oh. OHhhh. Mais il lui fait vraiment un câlin, en fait. Allez savoir pourquoi il avait cru que ça pourrait être encore une blague pas drôle. Mais ça faisait bizarre, parce que Fingal avait complètement oublié comment c’était. Et ce n’était pas désagréable, au contraire. Il était même très bien là, si bien que lui aussi passa un bras dans le dos de son homologue. Qu’un bras, parce que l’autre était quand même un peu occupé à tenir la tasse de  tisane vide. Qu’est-ce qu’il allait en faire de cette tasse, d’ailleurs ? C’est bête, parce qu’il a une tasse fétiche dans son bureau, avec un Leprechaun dansant. Oui. Cliché. Pas de sa faute, cadeau de sa sœur. Encore. Elle est chiante, mais elle lui fait pas mal de cadeau. Des cadeaux nuls, certes, mais on dit que c’est l’intention qui compte hein ?

« Du tout. Il en faut bien de temps à autre. »

Mais oui. Un câlin ne peut pas être dérangeant, tout de même. Sauf si c’en est le but. Mais ce n’était pas le cas ici présent, et Fingal avait l’impression que ça leur était nécessaire à tous les deux. Même s’il n’aurait jamais pensé que ça puisse arriver un jour. Mettons ça sur le compte de la fatigue, une nouvelle fois.

« Je pourrais presque m’endormir comme ça, si je ne savais pas qu’on était dans des escaliers. C’est dire. »

C’est que ça serait dangereux de s’endormir ici, ne sait-on jamais qu’il tombe. Et paf, encore un blessé. Non mais ça allait pour aujourd’hui, le quota de blessés. À croire qu’ils allaient vraiment vraiment vraiment devoir se rendre à l’infirmerie.  Et personne ne voulait vraisemblablement de ça. Mais il était tellement fatigué, et Icalurus était étonnamment tellement confortable..

« Ça t’arrive souvent, de demander des câlins comme ça.. ? »

Quand même, faudrait qu’un jour il se dise d’arrêter de parler quand il est fatigué. Parce qu’il a beau dire n’importe quoi, ça ne l’empêche pas de parler.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Lun 15 Aoû - 14:22

Voilà. Il allait passer la nuit ici. C’était plus confortable et il pourrait se reposer sans avoir trop mal. Parfait. Mais il n’était pas certain qu’ils tiendraient très longtemps dans cette position. A la longue ce serait fatiguant non ? Surtout pour les jambes. Et les siennes n’étaient pas dans leur meilleur état actuellement parlant. Puis aussi, ce n’était pas des plus intelligents que de se montrer d’une telle manière devant les élèves. Ils auraient l’air parfaitement ridicule. Mais actuellement, il s’en fichait totalement. Parce que ça lui faisait du bien. Et cela ne semblait pas vraiment déranger le roux non plus. Sinon, pourquoi lui aurait-il mis un bras derrière son dos ? Il avait rarement l’occasion d’en faire ceci dit. Ce n’était certainement pas avec ses parents qu’il en demanderait un, et avec Auriga, c’était totalement différent. Ils agissaient comme des amis. A se charrier les trois quarts du temps. Et là tout de suite il se voyait mal lui demander un câlin. Ce serait très difficile aussi. A moins d’aller jusqu’en Espagne.

Non vraiment, là il faudrait qu’il en fasse plus souvent. C’était même reposant. Et escaliers ou non, Il aurait très bien pu s’endormir. Le lieu ne le dérangeait pas, mais il n’avait du tout la moindre envie de risquer de retomber. Ce serait un peu ennuyeux. Un peu beaucoup même.


« ▬ Moi aussi, et sans vouloir t’offenser, je ne t’aurais jamais cru aussi confortable. »

Il faut dire qu’il n’aurait jamais pensé lui en faire un avant non plus. Maintenant, il n’avait plus aucune envie de partir. Voilà. Il resterait comme ça toute sa vie. Ils deviendraient des statues. Et les gens se souviendraient d’eux. Et du câlin ultime. Fin. Mais ils auraient un peu de mal. Alors il se contenta de le serrer un peu plus. Voilà. Oui ils devaient encore aller jusqu’au premier étage et ils avaient du faire au grand maximum cinq marches et alors. Il se donnait du courage ok. Ou une excuse pour ne pas continuer tout de suite à monter. Une excuse confortable qui plus est.


« ▬ Mh, très sincèrement, non jamais. Mes fréquentations sont rarement aptes à en faire. »

Sans blague. Le jour où il se ramènerait chez les Mangemorts à distribuer des câlins, on le tuerait dans les trois secondes qui suivent. Ce serait un peu triste. Il n’en aurait même pas. Et une nouvelle fois, il était inutile de demander à ses parents de lui en faire. Non, vraiment, en y réfléchissant, il ne voyait personne d’autre. Et c’était assez triste. Très même. Au fond, il aimait bien en faire.


« ▬ Je suis sûr que si je ne m’étais pas éclaté dans tous les sens du terme, dans l’escalier, je pourrais te porter comme ça. Mais je tiens un minimum à nos vies. »


Juste un tout petit peu. Il essayera ça une autre fois. Et pas dans un escalier de préférence. Il doutait que le roux apprécie la démarche, et s’il se débattait, il valait mieux ne pas être sur cette chose fourbe à trous.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Lun 15 Aoû - 17:04

Woh. Là, Fingal peinait vraiment pour rester éveillé. Mais il se forçait, parce qu’il doutait du fait que s’endormir et commencer à baver sur Icalurus comme un gosse le ferait ne soit une très bonne idée. Pas sûr hein.

« T’es confortable aussi. »

Waw. Cette conversation  tellement normale. On va dire que c’est toujours mieux que lorsqu’ils étaient élèves, hein. He. HEEEEE. MAIS C’EST VRAI. IL EST CENSÉ LUI AVOIR POURRI LA VIE L’AUTRE LÀ AVEC LES CHEVEUX BIZARRES. Mais il s’est excusé. Et il avait l’air sincère. Et il lui faisait un câlin. …Bon. Il avait de la chance que Fingal soit fatigué. Parce que sinon il ne se serait jamais laissé faire aussi facilement, oh.

Ah mais non. S’il continuait de serrer, Fingal allait vraiment finir par s’endormir. Mais c’est pas si grave, si ? Non. Si. Non. Si. Argh. Il soupira. Aw, mais c’est triste ça, de pas pouvoir faire de câlins à quelqu’un. Enfin c’est quasiment la même situation que celle dans laquelle le roux se trouvait. Woh. C’est vraiment triste, du coup. Pauvres professeurs en manque de câlins qu’ils étaient.

« C’est triste. »

Bravo pour la constatation. Oh, un rire lui échappa à nouveau. C’était pas vraiment un rire, plutôt un bruit sorti de son nez et n’ayant aucun sens. Mais considérons cela comme un rire. L’intention y était.

« C’est dangereux, en effet. Une prochaine fois. »

Oui, il projetait absolument une prochaine fois. Une autre fois où Fingal serait encore fatigué. Ou peut-être pas. Maintenant qu’il se souvenait de ce qu’un câlin pouvait procurer, il allait devoir trouver des gens à qui en faire. C’est dur à trouver ce genre de gens. Il doutait que McGonagall ne soit partante. Et puis il n’avait pas spécialement envi de lui faire des câlins, à elle. Elle faisait encore un peu trop peur pour ça.

« Ca ne me dérangerait même pas de rester comme ça pour toute la nuit. Même si j’ai des doutes quant à la réaction des gens demain matin. »

Ah. Il avait lâché la tasse. Rip. Elle roula dans les escaliers, enfin elle roula sur genre deux marches avant de tomber dans un espace et alla se briser un peu plus loin… Bon bah tant pis hein. Les elfes de maison s’en occuperont. Maintenant, il n’avait plus la main prise, au moins. Il pouvait même faire un câlin correct à l’autre prof.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Lun 15 Aoû - 18:35

Durant un instant, le blond se demanda quelle heure il était. Leur ronde devait être terminée maintenant et la relève devait déjà être partie. Non ? Sans doute. Bah. Elle avait tout le château pour pouvoir fouiner et trouver d’autres élèves, au moins Strugatsky était dans son lit. Et eux en train de faire leur câlin. Très bonne occupation. Et confortable visiblement, apparemment il l’était aussi pour le roux. Tant mieux. C’eut été un peu triste si ça n’allait que dans un seul sens en même temps. Triste. Comme leur destin sans câlins. Mais il y avait maintenant de l’espoir, non ?

« ▬ Assez. Mais bon, maintenant, je sais visiblement vers qui me tourner, ça sera nettement moins triste pour ce genre de journée. »

Il était même prêt à faire des efforts pour arrêter de l’emmerder. Essayer. A la place, il pourrait lui faire des câlins. Voilà. Pas sûr que ce soit mieux mais soit. C’était en tout cas plus pacifique non ? Et il aurait même droit à cet espèce de bruit qui devait sans doute à la base être un rire. Ne relevons pas. Ils étaient tous les deux fatigués, point. La raison pour laquelle ils étaient dans cette position aussi d’ailleurs. Oh. OH. Il acceptait même d’essayer un jour qu’il le porte. Était-il sérieux ? Il en avait l’air. Voilà. Il était encore plus content. Il en faut peu pour être heureux, vraiment. Surtout quand on s’appelait Macnair. Bon aller, Icalurus. Il n’était pas certain que ses parents soient très axés sur les plaisirs du quotidien.

« ▬ J’espère ne pas trop devoir attendre pour essayer. Ca promet d’être drôle. »

Voilà. Sa vie se résumait à un amusement presque permanant. Si ce n’était pas beau ça. Bon, après il y avait des moments où il était un peu plus forcé à être sérieux. Mais il préférait voir le bon côté des choses. Au moins il pouvait mieux s’amuser par la suite. Le réconfort après l’effort.

Quoi. Quel avait été donc ce bruit. Un bruit assez chelou. Oh. Peut-être sa tasse ? Le deuxième bras de son homologue arrivant dans son dos lui confirma cette hypothèse. Bon bah. Adieu petite tasse, tu trouveras bientôt un heureux propriétaire qui arriver à lancer un Reparo. Maintenant il pouvait pleinement profiter de son câlin. Même s’ils avaient l’air ridicules. Complètement sans doute, mais il n’y avait personne n’est-ce pas ?

« ▬ Au pire, on s’en fiche non ? Ils n’avaient qu’à faire une ronde aussi voilà, ils comprendront un peu mieux par la suite. »

Bon sans doute qu’aucun ne tomberait dans les escaliers mais tant pis. Il resterait ici pour l’éternité. Il se sentait même moins fatigué. Non, il se sentait juste bien avec lui. Il se permit de lâcher un léger soupir de bien-être. Il avait trouvé son but pour le futur. Rester à lui faire un câlin. Bon, peut-être pas dans les escaliers hein maintenant. Ce serait bien de changer un peu d’endroits.


« ▬ Et bien, c’est ici qu’on enterre les haches de guerre ? Ca fait plaisir à voir pour une fois. »


KFKFKFKFKFHH. Voilà. Wolodymyr avait déteint sur lui et mentalement il produisait les mêmes bruits que le félin lorsqu’il avait peur. N’était-ce pas magnifique ? Mais il ne l’avait pas entendue arriver. Pas du tout. Du coup il avait légèrement sursauté. Et ouvert les yeux. Par contre se bouger et changer de position, non. Il était trop bien oh. Qui que ce soit – bon il avait reconnu son ancien professeur de métamorphose à la voix- il n’allait pas se bouger pour lui. Elle en l’occurrence.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Lun 15 Aoû - 22:02

 
Fingal allait donc devenir ‘la-personne-vers-qui-se-tourner-en-cas-de-manque-de-câlin’ d’Icalurus ? Bien. Ca lui convenait tout à fait. Parce qu’on va pas se mentir, il se sentait nettement mieux qu’il y a quelques minutes. Tant mieux non ? Peut-être que ça lui éviterait d’insulter tout le monde et d’être en rogne pour rien. Là il n’avait pas envie d’insulter Macnair, étonnamment. Chose rare ces derniers temps, hm ? On ne va pas s’en plaindre de trop.

« Lors de la prochaine ronde ailleurs, dans un couloir où il ne risquera pas d’y avoir d’escaliers. Ca va mieux d’ailleurs ? »

Oui ça le préoccupait quand même un peu. Il savait bien que faire des câlins avait des bénéfices, mais il doutait que ça puisse soigner les courbatures. Peut-être bien que ça avait un certain niveau de magie, mais pas celui-ci.

Oui, il approuvait totalement les paroles d’Icalurus. Non mais c’est vrai quoi, faire des rondes c’est pas toujours de tout repos, il n’y a qu’à voir celle-là. Elle était bien partie en cacahuètes quand même. Alors un câlin après ça, c’était juste nécessaire. Voilà. Pour la peine il serra juste un peu plus fort.

« Oui. On ne devrait pas laisser les nouveaux profs faire de rondes, c’est trop dangereux. Et fatiguant. »

Voilà. Voilààà. C’était fatiguant de parler, pour la peine il allait arrêter. Et il bailla, aussi. C’est définitif, il allait s’endormir là et maintenant.

WOHHHH. CEKI. KI. QUI OSE VENIR LES DÉRANGER PENDANT L’HEURE DU CÂLIN DE MINUIT. Fingal doutait qu’il soit minuit, en fait. Mais soit. Qui. Fatigué, il avait du mal à reconnaître les voix. Alors il desserra un peu son emprise, un peu parce que oh faut pas déconner maintenant qu’il avait trouvé la position parfaite, et se pencha. Et oh. Bonsoir professeur McGonagall. Pourquoi elle est là. Ah. Sa ronde. C’est vrai qu’ils étaient censés avoir fini la leur. Bah. Qu’elle parte. Il avait la flemme de parler lui.

« Oh, nous ne faisions que finir notre ronde. »

En la terminant par un câlin, oui. Nouvelle tradition. Parce que bon, enterrer les haches de guerre, voilà un bien grand mot. Trop compliqué pour sa pauvre petite tête fatiguée.

« Je suppose que vous commencez la vôtre ?

-En effet. Et je vais donc la continuer, je vous souhaite une bonne fin de soirée.

-Bonne nuit, madame. »

Madame. Parce qu’il ne savait pas vraiment comment l’appeler, cette madame. Il la regarda donc continuer son chemin, puis se remit dans sa position initiale.

« Au fait, vous devriez peut-être changer d’endroit. Les escaliers sont plutôt dangereux, la nuit. »

Et elle disparut. Comme un fantôme. Le roux eut presque envie de rire. Il avait bien remarqué que c’était dangereux. Heureusement pour lui qu’il n’en n’avait pas fait les frais.

« Je n’ai pas envie de bouger. Du tout. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Mar 16 Aoû - 14:46

Pourquoi était-elle arrivée. Franchement. Ils étaient bien. Vraiment bien. Elle n’aurait pas pu passer à côté sans rien dire ? Vu qu’elle était contente qu’ils ne fassent plus n’importe quoi. Heureusement le roux répondit à sa place. Très bien. Il n’avait plus envie de parler. Et avec un peu beaucoup de chance, elle ne l’avait pas reconnu. D’accord c’était impossible. Même dans le noir ses cheveux devaient être reconnaissables. Et sa taille aussi peut-être. Taille qui ne l’avait pas du tout aidé lors de sa scolarité avec les lits beaucoup trop petits des dortoirs.  Il avait essayé de se plaindre, mais ils n’étaient jamais arrivés à agrandir le lit correctement, il dépassait du coup et tout le monde se le prenait. Triste vie.

Oui c’est ça bonne fin de soirée. Il lâcha un léger grognement approbatif, en guise de bonne nuit, ayant parfaitement la flemme d’articuler. Bon. Elle le regarda un peu bizarrement mais tant pis. Ce n’était pas de sa faute non plus s’il était fatigué. Tout était de la faute de l’ancienne Gryffondor. Qui se ramenait ne plein milieu du câlin des gens. Voilà tout.

OooOOH. Elle va se calmer et les laisser faire leurs câlins où ils veulent. Pshshsh. Plus loin. Bien. Maintenant ils étaient enfin calme. Bon. Ce n’était pas non plus comme si elle avait crié partout en agressant leurs pauvres petites oreilles très fatiguées. Oui les oreilles se fatiguaient. Parfaitement. Un problème avec ça ? Non. Aucune.


« ▬ Je te rassures, moi non plus. Et ça va peu mieux, mais j’imagine que si j’oses bouger je ne dirai plus la même chose. »

C’était décidé, maintenant il allait faire plein de câlins. Tout le temps. Si ce n’était pas une bonne décision ça. Mais il n’était pas certain que ce soit très légal sur les élèves. L’était-ce ? Il n’allait pas se renseigner et se contenter du roux hein. Qui était visiblement une personne à câliner de haut niveau. Maintenant il n’en manquerait plus, en plus il habitait juste en face. Comment faire plus simple ?

Lâchant un autre léger soupir, il remonta ses mains dans le dos du roux. Voilà il était encore mieux maintenant. Au moins il avait bien fait de lui demander ce câlin. Il aurait certes pu se faire envoyer balader, mais cela n’avait pas été le cas. Joie. Ultime.


« ▬ Du coup, tu en demandes aussi souvent ? »



On sait jamais hein. Et puis waw. Il s’intéressait à lui. Si ce n’était pas beau ça.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Mar 16 Aoû - 16:39

Voilà. Parfait. Plus personne, plus aucun dérangement, bien plus de câlin. C’est cool. Et puis en plus le blond n’avait pas envie de bouger non plus, pour une fois qu’ils s’entendaient pour quelque chose, quelque chose de bien. Un câlin. Voilà, au lieu de faire la guerre les gens devraient se faire des câlins, c’est beauuucoup plus agréable et il y a moins de risque que quelqu’un ne se blesse. À moins de serrer trop fort l’autre personne. Ce qui n’était pas le cas, non là la pression était juste parfaite, tout est parfait. Voilà.

« Alors ne bougeons pas, ça serait con de se refaire mal. »

Heh. Si tous les deux étaient d’accord pour ne pas bouger, c’est que tout allait bien. Et ils pouvaient alors continuer. Même si McGonagall revenait encore, pour sa ronde. Il n’y avait marqué nulle part que les câlins dans le château étaient interdits, pas vrai ? Même de nuit. Même que tout le monde devrait au moins faire un câlin par jour, tant c’est bénéfique. Il y aurait sans doutes moins de problèmes de violence, de stress, tout ça tout ça. En tout cas si jamais il y avait une pétition pour l’instauration du câlin journalier, Fingal la signerait volontiers.

« Non, jamais. Pas depuis que je suis adulte, en tout cas.  Je me voyais mal en demander à qui que ce soit… »

Mais maintenant, c’était différent ! Fingal était certain que lorsqu’il serait fatigué, il irait en demander à Icalurus. Même s’il apparaîtrait certainement comme ridicule. Après l’avoir martyrisé pendant des années, il pouvait bien lui accorder ça. Et puis le roux pensait bien que ça ne le dérangerait pas, au fond. Les câlins, c’est la vie. Voilà la nouvelle philosophie de Fingal.

« J’aurais dû, c’est beaucoup trop agréable. Surtout après une journée pareille. »

Comme quoi, cette journée, bah elle s’achèverait sur une belle note positive, s’il ne s’endormait pas dans les prochaines minutes qui suivraient. Il se mit à rire doucement, sans raison apparente. La fatigue, sûrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Mar 16 Aoû - 20:00

Les portraits devaient se poser quelques questions non ? Tant pis. Ils n’avaient qu’à se faire des câlins eux aussi. Personne ne le leur interdisait hein. Même pas eux. Et ils ne les jugeraient même pas, n’était-ce pas miraculeux ? En tout cas, il ne s’était certainement pas attendu à ça. Déjà, il avait eu du mal à imaginer le roux accepter son câlin, et si ça l’était, il l’aurait imaginé assez court. Du coup, il ne pouvait demander mieux. Il n’en avait plus fait depuis des années, et encore, il ne s’en souvenait même plus. Triste vie qui trouvait enfin un sens. Enfin. Si on trouvait un sens à la vie grâce aux câlins, ça se saurait. Très vite.

Par contre si le Professeur revenait, continuant sa ronde, elle se poserait beaucoup de questions. Déjà elle leur dirait sûrement de regagner leurs chambres, sinon ils seraient fatigués. Et alors. Ils pouvaient très bien dormir ici. Il était nettement plus agréable de s’endormir dans un câlin que dans son lit. Voilà. Même si c’était dans les escaliers. Tout était bien. Parfait.

Oh. Donc lui aussi n’en avait plus fait depuis des lustres. A croire qu’à partir d’un certain âge, tout cela disparaissait. N’était-ce pas d’autant plus triste ? Sans doute. Et ils étaient dans le même cas. Personne à qui demander. Pourquoi d’ailleurs l’avait-il demandé au roux ? Il avait sa petite idée, mais il préférait la garder pour lui. Il était fatigué, il serait inutile de dire n’importe quoi.

« ▬ Je comprends totalement. A croire que les gens préfèrent se morfondre que de paraître stupide. »

Bon après, il admettait qu’il avait rarement peur du ridicule. Et qu’il devait souvent paraître stupide aux yeux des autres. Sur lesquels il s’asseyait. De toute manière, il était plus grand. Donc prout. Il pouvait les regarder de haut constamment. Enfin. La seule chose qu’il pouvait admirer pour le moment c’était l’épaule de son homologue. Qui sentait bon. Bon. C’était sûrement sa cape qui sentait bon et pas l’épaule mais voilà.


« ▬ De fait. Ca devrait être obligatoire tous les jours. Enfin. Ca dépend avec qui. Sans vouloir offenser qui que ce soit qui ne pourra de toute façon pas nous entendre, je n’ai pas spécialement envie de me retrouver dans les bras de certaines. »


Ah bah oui. Il était sélectif hein. Faut pas trop pousser non plus. Le roux devait être honoré. Voilà tout. Comme il aurait dû être honoré d’être son passe-temps. Mais pour ça il pouvait comprendre qu’il ne soit pas spécialement heureux.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Mar 16 Aoû - 20:42


En plus, ils étaient vraiment d’accord sur tout ce qu’ils disaient. C’assez inespéré quand même, hm ? N’allons pas nous en plaindre. En tout cas, Fingal ne s’en plaignait pas. L’ancien Serdaigle est bien plus agréable en tant que coussin à câlin qu’en tant que bourreau, sans grand étonnement. S’il pouvait rester comme ça jusqu’à la fin des temps ça serait cool. Bon, il y aurait moins « d’action » qu’avant mais Fingal se disait ça parce que justement, étant fatigué, l’action était tout ce dont il n’avait pas besoin.

« Oui. Et c’est encore plus stupide.. »

Woh. Stupide de ne pas vouloir paraître stupide. Trop compliqué pour son niveau de fatigue. Il soupira. Autant de fatigue que d’exaspération que de bien-être. Ce qui donna un soupir absolument pas normal. À ce niveau-là, il se fichait d’être normal ou pas. Il verrait bien comment redevenir normal. Au moins il ne se morfondait justement pas, là était toute l’importance.

S’il n’était pas aussi bien positionné, le roux aurait vivement hoché la tête pour approuver les propos d’Icalurus. À la place, il émit un petit « hm », si petit qu’il n’était même pas sûr qu’on puisse l’entendre. Rah, il allait devoir parler du coup. Tant que ce n’était pas à McGonagall il pouvait bien faire un effort.

« Exactement. Et pareil, du coup on devrait n’en parler à presque personne et ne mettre au courant que les gens bien.. J’ai pas envie de devoir faire un câlin au directeur moi. Il fait peur. Ni à McGonagall. Ni Slug…Eh. Mais en fait.. »

Woh, c’est qu’il commençait à faire des calculs compliqués dans sa tête, voir à qui il voudrait bien faire des câlins. Mais il n’y avait pas grand monde, juste une personne en fait. Hah. Sans blagues. Il tourna la tête.

« J’ai envie de faire des câlins à personne d’autre que toi, en fait. Ca doit être parce que t’es grand et confortable. »

Bah oui, ça coule de source voyons. Totalement logique et prévisible. Bah voyons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Mer 17 Aoû - 0:39

Depuis qu’il avait été engagé, sa meilleure journée était bien celle-ci au final. Oui ça valait le coup de tomber dans les escaliers si c’était pour avoir un câlin après. Il n’était pas totalement certain que si cela ne s’était pas passé, le roux aurait bien voulu lui en faire un. Mais à quoi bon se poser toutes ces questions. Vu que c’était arrivé. Et ils étaient même en train de philosopher. Chose que ses parents ne feraient sans doute pas s’ils savaient qu’il était en train de câliner un Né-Moldu. Mais pourquoi s’en faire ? A moins qu’ils n’arrivent maintenant, cela n’arriverait pas. Donc. On s’en fiche. Et puis c’était un adulte non ? Il faisait ce qu’il voulait quand il voulait. Point final.

Mais il allait vraiment finir par s’endormir ici. Dans quelques instants. Il ne savait pas pourquoi il était si confortable. Il ne l’aurait jamais imaginé. Et il n’aurait jamais imaginé pouvoir dormir sur quelqu’un un jour aussi en plein milieu des escaliers. Ce n’était pas une chose vraiment normale. Mais qu’était-ce, la normalité ? Être un sorcier n’était-il pas déjà la transgresser ? Tout dépendait du point de vue. Et là il était en train de se donner un fameux mal de tête. Arrêtons ça tout de suite.

Et visiblement il n’était pas le seul à se donner mal à la tête pour le moment. Bon il arrivait encore à le suivre, c’était déjà ça. C’était bien. Une bonne chose. En plus, il était d’accord avec lui. N’était-ce pas magnifique ? Cet escalier devait être magique. Avoir quelque chose de positif. Un sort qu’on aurait lancé ? Mh. Non. Trop compliqué. Qui ferait ça dans une école hein. Strictement personne. Les gens aimaient bien voir les autres se battre généralement.

Oh. Ooh. OH. Était-ce un compliment qu’il venait de lui faire ? On aurait bien dit. Il ne s’y attendait pas du tout non plus. Il en lâcha même un énième rire. Il n’arrivait presque à faire que ça pour le moment. Rip le sommeil des tableaux aux alentours. Il prit même la peine de relever légèrement la tête et de la tourner vers l’ancien Poufsouffle. Effort de l’année.


« ▬ Je prends ça comme un énorme compliment, merci. C’était mignon. Comme toi. J’aurais bien dit beau, j’imagine que tu aurais préféré cet adjectif, mais mignon te colle nettement mieux. »


Wooo. C’est que ça commençait à voler haut cette conversation. Tellement haut qu’il risquerait de retomber une deuxième fois dans les escaliers s’il essayait de la rattraper. Quoique. Sa hauteur devait être égale à la position de McGonagall dans les cachots désormais. Ou de celle de la feu tasse.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Mer 17 Aoû - 1:07

Oh, un papillon de nuit. Qu’est-ce qu’il fout là ce con. Mais c’est qu’il est moche ! POURQUOI IL VIENT ICI MERLIN IL NE VA QUAND MÊME PAS SE POSER SUR-Ah non. Il est reparti. C’est ça, enfuis toi et vole, tant que tu le peux, petit papillon laid. Berk. Fingal n’a jamais aimé les insectes. Moches. Ni les arachnides Très moches. Ni les reptiles. Flippant. Ni même les poissons, en fait, avec leur air de débile profond. Il n’appréciait que les mammifères terrestres, en fait. Les petits. De genre des chats. Les gentils petits chats mignons tous gentils qui se laissent caresser sans montrer le moindre signe d’agressivité. Bon, il n’avait pas de problèmes non plus avec les volatiles, c’est juste qu’eux, il se sentait un peu jaloux quand il les voyait. C’est qu’ils sont toujours libres, à pouvoir voler quand ils le veulent, où ils veulent, sans demander leur reste… Sauf les poules. Les poules c’est nul. Et moche. Et ça sert à rien d’autre qu’à pondre des œufs. Ses parents avaient, et ont toujours, quelques poules. Elles sont en liberté constamment, et ce sont de vrais monstres. Toujours à l’attaquer quand on l’envoyait chercher des œufs. Voilà une des rares raisons pour lesquelles Fingal est heureux de ne pas être chez lui pour le moment.

Woh. Mais c’est qu’il s’est perdu dans ses pensées là. Se serait-il endormi ? Tout de même pas. Il avait l’impression de toujours être au même endroit, et dans la même position. Tout allait bien alors. Oh. Non, tout n’allait pas bien. Icalurus venait soudainement d’attraper de la fièvre, pour dire de telles sottises. Inquiétant, parce qu’il n’a pas l’air malade du tout. Hm. Oh mon Dieu. Il avait l’air sérieux. C’est un compliment.

« Vraiment ? C’est gentil, ça me convient. Merci. »

On ne relèvera pas le fait qu’il venait de tourner la tête dans l’autre sens comme pour nier le fait qu’on venait de lui faire un compliment. Surtout que c’était un compliment de la part d’Icalurus. Serait-ce Noël ? Dans ce cas.

 « Eh bien toi t’es très beau, si tu veux tout savoir. Même si je pense que tu le savais déjà avant. »

La soirée des câlins/compliments. C’est magique. C’est beau. C’est absolument pas ridicule, vu qu’ils sont visiblement sincères. En tout cas, hors de question que Fingal ne bouge d’ici. Il devait avoir atteint le point de non-retour niveau volonté. Bah. Pas comme s’il en avait déjà eu, de la volonté. Sinon il ne serait pas là à faire un câlin à Icalurus comme à un nounours en se disant qu’il est content d’être là.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Mer 17 Aoû - 1:23

Au final, était-ce un rêve ? Il commençait à se poser réellement la question. Ou alors. Ou alors avait-il perdu conscience après sa chute dans les escaliers, et il était à moitié dans le coma ? En réalité Fingal était en train de lui marcher dessus ? Non. Quand même pas. Il n’oserait pas. Personne n’oserait. Mais il aurait très bien pu perdre connaissance. Ceci dit tout avait l’air trop réel. Comme la douleur. Qui était devenue plus vague. Et tant mieux. Il n’allait pas s’en plaindre après tout. Elle laissait place à autre chose. Dont il n’arrivait pas à mettre un nom dessus. Pourquoi devait-il en mettre un d’ailleurs ? Ca faisait au moins cinq minutes qu’il disait qu’il était bien. Alors inutile de chercher plus loin. Mais il n’aimait pas ne pas réfléchir. Même s’il était fatigué. Alors il essayait de comprendre pourquoi lui aussi ne voulait faire que des câlins à son homologue.

Parce qu’ils avaient le même âge ? Parce qu’ils avaient grandis ensemble ? Noué des liens ? Bon. Des liens un peu spéciaux, convenons-en. Mais des liens quand même. Peut-être le tout ? Après tout, il était la personne qu’il connaissait le mieux dans la Château jusque maintenant. Et il le resterait. Sept ans, ça ne se récupérerait pas en un seul coup. Même s’ils ne se ressemblaient en rien, cet instant prouvait qu’ils pouvaient bien s’entendre. Pouvaient. Même si dans la tête du blond, lors de leurs adolescence à certains moments, il s’agissait déjà de bon moments. Vision faussée par son amusement douteux.

Qu’il n’avait que moyennement perdu. Chasser le naturel, et il revient au galop. Puis.. OH. OOH. UN COMPLIMENT. C’était rare. Surtout venant de Fingal. Merlin. Il était encore plus content qu’avant. Si c’était totalement possible. Un enfant heureux. Voilà ce qu’il était. En ce moment. Il en perdit les mots durant un instant.

« ▬ Merci à toi aussi. Et le penser est encore différent de l’entendre, c’est gentil de gonfler mon égo, rares sont les personnes qui osent essayer de le faire. »

Sans blague. Avec son égo de bouse de dragon qui devait rivaliser avec la taille du Château, personne ne risquait de lui faire énormément de compliments hein. Au moins il en avait aussi conscience. Ce qui était peut-être pire en fait. Même s’il avait conscience de certains de ses défauts il ne faisait rien pour changer. Pourquoi faire des efforts ? Il se disait que de toute manière dans tous les cas, quelqu’un aurait quelque chose à redire.


« ▬ Je ne me suis jamais senti aussi bien. Et je t’assure que la marche n’a rien avoir avec ça. »


Ah ben non. Il était pas masochiste non plus le grand petit fourbe.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Mer 17 Aoû - 1:47

Il allait finir par croire qu’il était mieux ici que dans son lit. Bon, il y avait certes une différence de température, il était plus au chaud sous sa couette qu’ici, à la merci des courants d’air présents dans le château, mais ça ne le dérangeait même pas, au contraire, c’était plutôt agréable. Il était vêtu en circonstances, de toute façon. Encore une preuve qu’il ne devait bouger d’ici sous aucun prétexte. Aucun. Même pas si McGonagall revenait. Elle avait qu’à aller dormir, voilà. Eux ils étaient très bien ici, et serait fort probablement plus reposés qu’elle demain matin. Haha, c’est qu’ils auraient eu raison, et pas elle. Une occasion pour eux d’enfin ne pas donner raison à la femme s’offrait à eux.

Encore une fois, Fingal manqua de rire. Ah, parce que c’était encore possible de gonfler l’égo de l’autre professeur ? Même fatigué, le roux s’en rendait toujours bien compte.

« Au point où nous en sommes, ce n’est pas un compliment de plus ou de moins qui bouleversera tout. C’est que les autres sont trop peureux. »

Et lui trop stupide quand trop fatigué. Il devrait penser à le noter quelque part, « stupide quand fatigué ». Bizarre, parce qu’il était  sûr qu’en temps normal, il ne ferait certainement pas de compliment à Icalurus. D’abord parce qu’il ne faisait que très rarement des compliments. Et ensuite, bah parce qu’Icalurus. C’est une explication amplement suffisante.

« Tant mieux, moi aussi. Je ne pensais même plus ça possible avec ce boulot. »

Si tout le monde se sentait bien, c’est que tout allait bien, logiquement. Alors tout allait  très bien. Même s’il avait à nouveau envie de parler pour dire n’importe quoi. Non mais faites qu’on lui couse la bouche quoi.

« C’est marrant, j’aurais pensé que tu me détestais, avec toutes ces années de quand on était élèves. »

Marrant, pas sûr que le terme soit approprié. Enfin, le le blond avait dû penser que c’était réciproque. Ce qui avait une part de vérité. Mais même si la rancœur est difficile à ignorer, Fingal n’était pas non plus un monstre sans cœur. Il ne devait pas oublier que l’autre s’était excusé. Même s’il y avait une possibilité que le blond le déteste toujours, d’ailleurs. Il ne pouvait pas savoir. Eh beh, tant qu’il continuait à lui faire un câlin et qu’il ne l’embêtait pas de trop pour le moment, Icalurus pouvait très bien le détester s’il le voulait. Peu importe. Fingal il veut juste des câlins et un peu de repos, par Merlin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


226 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Mer 17 Aoû - 2:00

Finalement, s’ils en étaient arrivés là, n’était-ce pas grâce à Strugatsky ? Sans lui, ils auraient terminé leur ronde, tranquillement. Ou presque. Presque hein. Parce que bon. On va se l’avouer, Icalurus avait été imbuvable au début. Par moments. Mais il n’avait pas su s’en empêcher. Il n’y arrivait jamais. Il faudrait peut-être qu’il consulte un jour ou l’autre. Mais certainement pas chez Stanford. Il irait parler à quelqu’un. Voilà. Une bonne connaissance. C’était très bien. Oui. Bien sûr. Cela lui laissait exactement le choix entre deux personnes. Dont une à l’étranger. Waw. Que de choix. Et l’autre, il était en train de lui faire un câlin. Il se voyait assez mal lui parler de ses problèmes de comportement. Était-ce même un problème ? Ou tout simplement son caractère ? Bah. Il s’en fichait un peu au final. Au moins, cela pouvait pimenter les soirées et la vie des gens. Un peu trop parfois même. Il faudrait simplement qu’il arrive à mettre un frein. Ce serait une très très bonne idée ça. Personne ne serait contre. Il espérait.

Restait encore à arriver à mettre ce dit frein. Et s’il en avait envie. Sans son comportement de début de soirée, ils ne se seraient pas retrouvés à la salle de bain à ce moment précis, n’est-ce pas ? Alors autant ne rien changer. Et comme ça ils étaient parfaitement bien dans leur câlin. Point final. Ses pensées commençaient à tourner en rond. Quelle tristesse. Qui ne l’affectait pas vraiment plus que ça au fond. Penser était la clef, et ce qui lui permettrait de rester un minimum conscient. Ecouter son interlocuteur.

« ▬ Pareil, à vrai dire je n’y avait pas vraiment pensé, pour moi cela s’arrêtait à l’enseignement et le contact avec les élèves. Je tâcherai de réfléchir un peu plus loin la prochaine fois. »

Ce qui ne serait pas vraiment un problème pour lui soyons d’accord. Il aimait bien réfléchir après tout. A n’importe quoi. Quand il savait qu’il pouvait avoir raison. Parce que si c’était perdu d’avance, ce n’était pas marrant. Pas marrant du tout. Heureusement, il ne prenait pas forcément la mouche. Sinon on n’en serait pas loin. Il n’y mènerait pas très large.


« ▬ Vraiment ? Pourtant, c’était plutôt l’inverse. Enfin. Je n’ai jamais vraiment su comment montrer un quelconque geste d’affection, du coup je faisais ce que je pouvais en attirant l’attention. Mais je ne m’étais jamais réellement rendu compte que cela t’affectais autant… Ma stupidité me perdra un jour. »


Mais pas aujourd’hui. Non. Là tout de suite, ce sera sa fatigue. Ou alors ses courbatures tiens. Les fourbes qui essayaient de se faire oublier là.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal]

Revenir en haut Aller en bas

[Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» mais il est malade !!
» le chef est malade......(pv fumée et la lieutenante ^^)
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Cinquième Etage :: Salle de Bain des Préfets-