N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Ravissant cireur de pompes


396 messages.
Inscrit le 02/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème
Maison: Serdaigle



MessageSujet: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Ven 12 Aoû - 1:27

Ceci est un event entre admins ( histoire si ça marche pour tout le forum dans le futur wesh! Donc en gros, tous les noms, adjectifs et lieux ont été piochés au sort. La bise! )

Rodolphus ( qui doit être épouvantable, en même temps il se tape encore Lysou) commence le rp qui se déroule avec Lysander ( qui doit être prodigieux, montre lui ta supériorité!)

Vos mots à utiliser sont :

▬ Assaisonnement
▬ Querelle
▬ Saucisse
▬ Anneau
▬ Gémissement
▬ Bulldozer

BONNE CHANCE LES SAUCISSES WESH Very Happy

_________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accio-maraudeurs.forumgratuit.be

avatar

Luxe & Vanité


250 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Ven 12 Aoû - 14:46

C’était quelque chose auquel Rodolphus ne s’était pas attendu, ça. Il aurait pensé le Gryffondor malchanceux assez intelligent pour ne pas aller prévenir un professeur de la querelle qu’avaient eu Lysander et lui-même. C’est bête hein, maintenant le Serpentard allait devoir l’éliminer. Le rayer de la surface de la terre. Non mais sincèrement, il n’y avait pas cru. Parce que ça s’était passé il y a au moins une semaine, il avait presque oublié avoir vu ce petit Gryffondor débile alors qu’il était occupé à taper sur McGuire. Oui, quand McGonagall l’avait arrêté dans le couloir alors qu’il se rendait en cours et qu’elle lui avait dit d’aller chercher le Serdaigle parce qu’elle voulait les voir dans son bureau, il avait tout misé sur ses talents d’acteur, histoire de faire comme s’il se demandait bien pourquoi. Alors qu’en vrai il se doutait bien que c’était à cause de leur dernière bagarre. Heureusement, elle n’avait rien pu déceler dans son regard, et s’était contenté de le juger d’un air sceptique avant de repartir. Vieille peau.

Mais Rodolphus n’avait pas le choix. Il devait aller chercher McGuire en classe d’Arithmancie. Elle lui avait donné un mot à remettre au professeur pour expliquer la raison de l’enlèvement non permanant du Serdaigle. Déjà, c’était loin. Et ça avait fait chier Rodolphus de devoir se rendre là-bas. Pourquoi n’y avait-elle pas été elle-même ? Et de plus… Si jamais elle découvrait que c’était vrai, ils allaient mourir. Et Rodolphus ne voulait pas ça. Pour lui, en tout cas. McGuire pouvait mourir quand il le voulait. Alors Le Serpentard stressait terriblement. Il en avait la nausée. C’était de plus en plus difficile de ne pas le montrer. Mais il réussit à arriver jusqu’à la classe d’Arithmancie. Sans vomir. Tant mieux, il n’avait pas envie de rendre les saucisses qu’il avait mangées ce midi. Elles étaient bonnes. Elles avaient quand même un peu manqué d’assaisonnement. Dommage. Mais bref, il n’avait pas vomi. Et après avoir toqué à la porte, il expliqua ce que McGonagall avait demandé. Bien. Le professeur le laissa emmener McGuire. Fantastique. Maintenant, ils étaient sur le chemin pour retourner au bureau de McGonagall. Fantastique.

« Je propose de nier. On n’a pas de marques visibles, et je ne veux pas d’ennuis. »

C’était clair et net. Il n’avait pas le courage d’en dire plus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Ven 12 Aoû - 16:37

Le cours d’Arithmancie était sans aucun doute son cours préféré. Où il écoutait avec une attention particulière. Bon. Il écoutait tous les cours avec passion. Mais ce n’était pas la même chose. Il y avait quelque chose de plus ici. Et il s’entendait aussi assez bien avec le professeur. Tout était parfait. Et il s’en sortait plutôt pas mal. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus facile, mais il s’en sortait très bien. Et encore aujourd’hui, il avait visiblement excellé à la dernière interrogation. Bon au moins il n’avait pas à s’en faire pour cette Buse. Un souci en moins. Enfin, il n’allait pas se reposer sur ses lauriers. Il ne le faisait jamais. Il allait se démener et avoir un Optimal. Il ne voulait que des optimal. Quitte à ne plus quitter la bibliothèque pour étudier. Et quitte à devenir hargneux envers quiconque briserait ses plans.

Alors qu’il venait de prendre sa bonne résolution, et qu’il s’était replongé totalement dans le cours, il entendit à peine une personne toquer et entrer. Bah. Ca ne devait pas être important. Lui il préférait en attendant noter ce qui lui semblait important. Mais il reconnut bien vite la voix. Pardon. Que faisait Lestrange là. Non il ne tournerait pas la tête. Il ne lui accorderait pas le moindre regard. Il s’en irait bien vite non ? …Pourquoi. Pourquoi il venait d’entendre son nom. Et pourquoi le professeur le regardait maintenant en lui laissant le champ libre. Non. Non. Il voulait rester ici. Il voulait assister au cours. S’il vous plaît ? Ses notes ?

Lâchant un léger soupir, il ferma son cahier et rangea rapidement ses affaires. Il ne savait pas vraiment combien de temps cela prendrait et puis il ne faisait pas vraiment confiance non plus. On lui demandait déjà assez de fois ces notes. Alors si en plus il les laissait à qui les voulait. Jamais de la vie. Ils n’avaient qu’à suivre aussi. Soit. Il comprit bien vite ce qu’il se passait en voyant la tête de Lestrange. Sans doute que McGonagall était au courant. De leur dispute de l’autre jour. L’autre Gryffondor avait dû le lui rapporter.

« ▬ Bonjour à toi aussi. Et ça me va, je n’ai pas envie d’entendre tes gémissements devant elle pour ne pas qu’elle prévienne nos parents. Ou autre, je n’ai pas non plus envie de me taper une retenue. »


Et puis bon. Il visait aussi le poste de Préfet en Chef dans quelques années. Alors s’il continuait comme ça, ce serait détruire tous ses efforts avec un énorme bulldozer. Au moins, il aurait toute sa sixième pour se rattraper. Sans Lestrange de loin ou de près. Joie ultime.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


250 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Sam 13 Aoû - 1:31

Quelle joie de revoir le visage de McGuire aussi vite. C’est presque qu’ils ne pouvaient plus se passer de se voir, en fait. Wow. Plus sérieusement, Rodolphus n’avait absolument pas besoin de ça. Déjà, de voir McGuire. Avec ce qui s’était passé, non merci. Il aurait juste voulu ne plus jamais croiser le Serdaigle. Parce que maintenant, ce dernier avait un bon moyen de pression contre lui. Genre pire qu’avant. Ah mais s’il avait voulu que quelque chose de pire arrive, ça n’aurait juste pas été possible. Enfin bon. S’ils faisaient ce que Rodolphus avait proposé, ils ne devraient pas s’en sortir trop mal. Sauf si le Serdaigle décidait de faire sa pute et de balancer l’histoire de la salle de bain à McGonagall. Dans ce cas-là, Rodolphus n’hésiterait pas à dire la vérité sur leur dernière altercation. Quitte à sombrer, autant tirer le plus de monde avec lui. Spécialement s’il s’agissait de McGuire.

D’ailleurs, quand celui-ci ouvrit la bouche, Rodolphus grimaça et lui jeta un regard noir. Rah. La voix même de McGuire donnait au Serpentard l’envie de l’assassiner. Pas sûr que ce soit une très bonne idée, considérant qu’ils se rendaient chez la vieille qui puait. Oui, elle puait. Absolument. Il ne savait pas tellement ce qu’elle puait, mais elle puait. Les biscuits. Elle puait les biscuits qu’elle refourguait à tout le monde. Ils étaient certainement périmés. Tout comme sa tête. Voilà.

« Fantastique. Donc on nie, et on part. Voilà. »

C’est chiant tous ces trajets à faire dans cet énorme  château. Pourquoi ne pouvaient-ils pas transplaner, hein ? Ca serait plus rapide et moins chiant. Enfin. Sur le trajet, Rodolphus ne pipa mot. Il ne voulait pas parler à McGuire. Il n’avait pas de raison de lui parler, de toute façon. Ils ne s’entendaient pas, c’était comme ça. Et le trajet avait beau avoir été long, sans parler, ils finirent bien par y arriver. Et jetant un dernier coup d’œil à McGuire, le Serpentard toqua à la porte du bureau de McGonagall.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Sam 13 Aoû - 12:10

Franchement. Depuis quand on les interrompait en plein cours. Sérieusement. Même si McGonagall le faisait, où allait le monde ? Surtout pour en plus être en compagnie du Serpentard. Mais bon. Une nouvelle fois, ils l’avaient cherché. S’ils avaient été plus discrets, ou mieux encore s’ils ne s’étaient pas tapés dessus, il n’y aurait eu rien de tout ça. Tout aurait été plus que parfait. Et il suivrait son cours. Et non en train de subir le regard noir du Serpentard. D’ailleurs ce dernier, n’avait pas que ça à se reprocher. Et le brun avait un énorme dossier sur lui maintenant. Dommage hein. Il avait un énorme moyen de pression sur lui. Même si en vrai, il ne le ferait sans doute jamais. Déjà parce que ça incluait Regulus, et puis il n’était pas du genre à balancer. Il ne l’avait jamais fait. Ce n’était pas dans ses principes.

« ▬ Elle ne nous laissera sans doute jamais partir aussi facilement mais bon, si ça peut te faire espérer. »


Lui il préférait être réaliste. Il s’était préparé mentalement. A la voir. Et aux remontrances, de cette sympathique dame dans la quarantaine. Sans doute qu’elle avait l’âge de ses propres parents en fait. Il ne plaça pas non plus un seul mot par la suite, se contentant de retrousser ses manches et de marcher aux côtés du Serpentard. Magnifique. Ils arrivaient à ne pas s’insulter ni se taper dessus. Et son aîné fini par frapper à la porte. Mais alors qu’ils attendaient qu’on leur réponde, ou ouvre la porte, il entendit quelqu’un derrière eux l’appeler. Merlinkesskilavaitenkorfait.

Durant une seconde, il grimaça, avant de reprendre son air normal et de se retourner, prêt à se prendre une autre remontrance. Et fit face au Directeur de sa Maison. Le Professeur Flitwick. Oh. Ce ne serait en tout cas pas aussi dur que McGonagall. Peut-être un changement d’horaire dans les rondes ? Ou tout simplement une réunion.


« ▬ Monsieur McGuire ! Tant que vous êtes là, je voulais vous féliciter pour votre dissertation sur le sortilège de Mutisme et ses emplois. J’en ai rarement vu de ce niveau ! En plus de votre note, elle vaut bien vingt points à Serdaigle ! »


Oh. Oooh. Il ne s’était pas vraiment attendu à ça. Il n’eut même aucun mal à lui sourire en retour. Il fallait croire que cette journée n’était pas si mauvaise que ça. Après l’Arithmancie, voilà qu’il avait une nouvelle bonne place assurée dans un autre cours. Et il ramenait des points à sa Maison. Que demander de plus. Mais alors qu’il allait répondre, une autre voix fit son apparition. De nulle part oui. Ou plutôt de derrière lui.


« ▬ Faut-il espérer maintenant qu’il ne les fasse pas perdre à cause de ses passe-temps douteux avec Lestrange. Ravie de savoir en tout cas que cela ne semble pas déteindre sur ses notes. »


Oops. Et comment ça ses passe-temps douteux. Ils s’étaient simplement battus deux fois. Aller une officiellement. On allait pas en faire tout un plat, si ? Soit. Il remercia rapidement l’autre professeur, avant de s’excuser et de se retourner vers McGonagall. Non. Elle n’allait pas détruire sa bonne humeur. Voilà. Il allait se tenir bien. Et personne ne saurait ce qu’il s’était passé. Après quelques instants, elle les invita à rentrer, puis à s’asseoir. Génial. Elle projetait déjà que ça allait durer.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


250 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Sam 13 Aoû - 20:45


Gnah gnah gnah. Non mais il en avait marre hein, clairement. Il voulait pas se taire le Serdaigle ? Si seulement. Ca serait trop rêver. Tout était trop compliqué avec ce chieur de toute façon. S’il était quelqu’un d’honnête et qu’il savait mettre sa fierté de côté de temps en temps, Rodolphus aurait admis que lui aussi il posait problème. C’est qu’il lui arrivait de réagir un peu trop excessivement, parfois. Ce qui expliquait les coups perdus. Bon, ça n’expliquait pas non plus tout. Mais de toute façon, il n’admettrait jamais rien. C’est sa fierté, il l’avait depuis toujours et elle n’était sûrement pas prête à partir. Il n’admettait jamais rien avec ça. Et il n’avait pas envie de parler, lui. Alors dans sa tête, en gros, il se disait juste que le Serdaigle avait plutôt intérêt à essayer. S’il ne voulait pas d’ennui. Dans son état, Rodolphus était presque sûr qu’il serait capable de faire toute une scène, même dans le bureau de McGonagall. Il fronça les sourcils pour la peine.

Woh. Wohhh. Qu’est ce qui vient de se passer. QUOI. Comment ça vingts point à Serdaigle. Mais c’est dégueulasse. D’un air outré, Rodolphus se mit à fixer McGuire. D’une manière très insistance. Avec une lueur un peu assassine. Un peu. Beaucoup, même. C’est pas juste. C’est juste pas juste. Pourquoi lui, Slughorn ne venait pas le voir en le félicitant pour la qualité de la confection des dernières potions, et rajouter vingts points à Serpentard pour chaque potion ?! C’est pas juste. Favoritisme. Immondice.

Hah. Mais comme si ça ne suffisait pas, McGonagall était là maintenant. Ce qui avait fait sursauter Rodolphus. Et il avait manqué de grimacer suite à sa supposition. Ah, si elle savait. Mais non, elle ne savait rien, et il devait rester impassible si jamais elle continuait de les accuser. Elle n’avait même pas de preuve ! Bon, ils allaient nier de toute façon, et personne n’aurait de problème.

Après être entré, le Serpentard s’assit comme l’avait demandé la femme. Bon. C’est quoi ce regard suspicieux, déjà ? Non mais oh, c’est du racisme. Attention, il allait s’énerver.

« Je savais que je finirais par vous revoir ici tôt ou tard. J’ai entendu dire que vous aviez eu une certaine altercation dans les vestiaires, la semaine passée. Vous pourriez m’expliquez, si ce n’est pas trop vous demander ? »

Ahah. Bien sûr qu’ils pouvaient expliquer. Ahah.

« Pardon ? C’est faux. Je suis allé dans les vestiaires, c’est vrai, mais pour récupérer un gant oublié par une amie. J’ai croisé McGuire, qui rangeait. Et je suis partit. C’est tout. »

Il avait un air très sérieux, presque surpris qu’on puisse l’accuser. Innocent qu’il était.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Dim 14 Aoû - 10:58

C’est maintenant qu’on allait bien rire. Haaa.Haaaa. Ha. Bon, au moins il avait une chaise sur laquelle se reposer. Rester debout ce n’était pas trop son truc. Surtout s’il se faisait engueuler. Bon au moins il n’était pas tout seul. C’était déjà une bonne chose, même si c’était en compagnie de Lestrange. Qui n’avait pas eu l’air d’apprécier l’intervention de Flitwick. Bah. Il n’y pouvait pas grand-chose s’il avait fait un devoir exceptionnel hein. Même s’il ne doutait pas des capacités du Serpentard, il avait passé des heures à la bibliothèque à essayer de ramener le plus d’informations sur ce sortilège. Et ça avait bien payé.

Méchant Gryffondor. Bon. Vu qu’ils devaient nier, il laissait le Serpentard faire hein. Lui mentir c’était pas trop son truc. Du tout. On le voyait généralement à trois kilomètres aussi. Et tant mieux. S’il commençait à mentir, il n’irait plus très loin dans la vie. Ou au contraire. Mais il n’avait pas envie de savoir et encore moins d’essayer. Et Lestrange avait l’air de gérer hein. Donc voilà. Aller. Il allait un peu l’aider. Sans mentir. Si c’était possible.


« ▬ J’ai trouvé le gant en rangeant, et je le lui ai rendu. »


Comment ça il y avait un énorme trou temporel dans sa phrase ? Non. Pas du tout. Il avait omis de développer les faits, mais il avait fini par lui rendre ce satané gant hein. En même temps il n’en aurait rien fait de spécial. Mais le Professeur ne semblait pas du tout convaincue par leurs paroles. Bien au contraire. Alors il baissa la tête pour ne pas avoir à la regarder. Comment ça, c’était la position par définition du coupable ça. Tant pis. C’était soit ça, soit il lui disait tout maintenant tout de suite.


« ▬ Bien sûr. Et c’est pour ça qu’un élève dans cet échange amical y a plutôt vu une dispute peu pacifique en vous incluant, Lestrange en train d’essayer d’étrangler McGuire ? Et visiblement ressentir une certaine menace, pour ne venir m’en parler que maintenant ? »


Oups. Il s’y connaissait donc en rugby lui là-bas en rouge qui suivait tranquillement son cours ? Lysander changea légèrement de position, mal à l’aise. Nier ? Et comment ils étaient censés faire là tout de suite ? La regarder et dire que ce n’était pas eux ? Lui dire que l’élève avait halluciné ? Arrêtant de fixer le sol, le brun releva le regard vers le Professeur. Seigneur. Elle le fixait. Non. Fin du monde. Elle le savait sans doute faible à cette attaque. Il détourna le regard quelques instants, laissant ses yeux bleus se poser sur le Serpentard, dans un regard légèrement désespéré. Et d’excuses pour une fois. Vraiment. Il était désolé mais ne pouvait pas tenir plus longtemps face à elle. Alors il la regarda une nouvelle fois, prenant une inspiration


« ▬ C’est parti d’un malentendu. J’ai ouvert la porte de l’armoire lorsqu’il est entré, il ne l’a pas vue, je ne l’ai pas vu arriver, et il se l’est prise. »


Après c’était parti totalement en vrille. Mais ça elle devait s’en douter. Un tout petit beaucoup peu. A son regard il vit qu’elle n’était pas le moins du monde convaincue. Mais il ne pouvait rien y faire, c’était la vérité.


« ▬ C’est parti en dispute… On s’est frappés mutuellement. »


Bon sa dernière intervention était un peu inutile, mais il préférait préciser. Parce qu’à la vue de ce que lui avait raconté le Gryffondor, et de ce qu’il avait pu admirer, Lestrange était la personne qui l’avait agressée. Et même si c’était le cas, le brun avait tout autant riposté.


« ▬ Un malentendu ? Si l’un sans le faire exprès lance un Souaffle à quelqu’un, et que l’autre se le prend malencontreusement dans la tête, pour se venger, il fait passer l’autre à travers l’un des anneaux du terrain ? Il faut vous enfermer dans vos dortoirs respectifs pour que vous vous arrêtiez ? »


Ah ça non. Ce ne serait pas possible. Parce que Rodolphus bah il jouait pas au Quidditch. Donc ce serait difficile. Mais le cinquième année préféra se mordre l’intérieur de la joue pour s’empêcher de parler plutôt que de sortir cette stupidité qui ne l’aiderait pas le moins du monde.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


250 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Dim 14 Aoû - 19:22

Rodolphus était tout à fait satisfait de ce qu’il venait de dire. Sa voix n’avait basculé à aucun moment, et il était certain que son visage était resté parfaitement impassible. Après tout, ce n’est pas comme si Rodolphus ne savait pas mentir. Il excellait dans cette compétence. Vu le temps depuis lequel il s’y entraînait, heureusement qu’il était doué pour ça, à défaut de faire gagner des points contraire. C’est que ça serait un peu triste s’il ne savait pas le faire, mentir est presque un art.  Et il n’avait jamais eu l’impression que McGuire sache exceller dans cet art-là. Alors quand il ouvrit la bouche, Rodolphus ne put s’empêcher de le toiser. Oui oui, c’est ça, il lui avait rendu le gant et il était parti. Et eux, maintenant, ils peuvent partir ?

Ah. Ah bah non. Elle les regardait bizarrement. Comme si elle savait quelque chose qu’ils ne savaient pas et qu’ils allaient regretter le fait qu’elle sache presque tout ce qui se passait dans cette école. Elle n’avait pas de preuve, elle ne pouvait pas savoir. Rodolphus était plus ou moins confiant à ce sujet-là. Il suffisait juste qu’ils continuent de nier, et…


Ah. Elle savait vraiment. Cet enfoiré de Gryffondor, balance de merde, petit s.. Bon. Il ne devait pas se laisser abattre. Ils pouvaient toujours nier, de toute façon. Faire passer ça pour autre chose. Le pire c’est qu’il ne se souvenait même clairement de ce qui s’était passé. Alors c’est qu’il aurait l’air d’autant plus sincère. Nooon, ça ne pourrait pas poser de problème, tout irait parfaitement b.. Non. McGuire. C’est quoi ce regard. Arrête tout de suite. Lorsque le Serdaigle ouvrit la bouche, Rodolphus  perdit toute ses couleurs. Non, il n’allait pas faire ce qu’il pensait qu’il allait faire, quand même ?

Oh. Salazar. Il l’a fait. Non. Noooooon. Bordel. Le con. Très très con. Qu’est-ce qu’il foutait à Serdaigle, d’ailleurs ? Pourquoi était-il en vie, même ? Si personne ne le tuait, Rodolphus allait se jeter par la fenêtre tout seul. MAIS C’EST QU’IL CONTINUAIT EN PLUS. Avec une plainte le faisant ressembler à un animal blessé, Rodolphus se prit la tête entre les mains. C’était pas sérieux ça quand même, si ? Si. Et McGonagall semblait exaspérée. Comment ça allait encore se terminer, cette merde ? Rodolphus se redressa et se mit à fixer la femme. Elle avait intérêt à le regarder.

« C’est moi. Bah oui, c’est moi qui ai commencé, il avait pas fait exprès de m’ouvrir la porte dessus et je me suis emporté. Du coup j’ai frappé, il a répondu, mais c’est de ma faute. Bien, envoyez un hibou à mes parents, ramenez les même ici, renvoyez moi j’en sais rien, mais faites qu’on en finisse. On sait bien que le problème c’est moi, ça suffit maintenant. »

C’était peut-être une mauvaise idée de s’énerver face à McGonagall. Mais c’est fait. Ce n’était pas par sympathie qu’il prenait toute la faute, mais par simplicité. Ho, s’il devait encore une fois se trouver face à McGuire pour  une quelconque punition, ça n’allait pas le faire. De toute façon, il aurait été sanctionné d’une manière ou d’une autre.  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Lun 15 Aoû - 13:07

Adieu. C’était tout ce qu’il avait à dire. S’il ne se faisait pas complètement défoncer par McGonagall, ce serait Rodolphus qui s’en occuperait. Le brun ne savait lequel des deux il préférait à mettre maître de cette tâche. Enfin, s’il ne se désartibulait pas les doigts à force de les triturer. Pose tes mains. Tout de suite. Il réussit à les lâcher durant environ trente secondes. Puis recommença son manège. Ca lui occupait l’esprit. Et là, il voyait le Serpentard mettre sa tête dans ses mains. Bon. Il aurait fait la même chose à sa place. Mais ce n’était pas de sa faute s’il ne savait pas mentir. Il n’avait jamais su. Surtout pas quand on le fixait et qu’il s’agissait d’une figure d’autorité. Alors là, il balançait tout et que les meilleurs fuient. Bon. Face à un inconnu, il y arriverait peut-être. Ou si cela dépendait de sa vie aussi.

Mais n’était-ce pas le cas juste là maintenant ? Peut-être bien que si. Si elle appelait encore leurs parents. … Et bien il allait mourir tout simplement. On allait le retrouver en petits morceaux un peu partout. Ou alors on le séquestrerait chez lui. Ce qui était bien possible connaissant son père. Mais ce n’était pas légal, si ? Il voulait continuer ses études, woh. Oui il s’était battu, mais n’était-ce pas le cas de beaucoup de monde pour le moment dans le Château ? Qu’elle n’essaye pas de leur faire croire, qu’ils étaient les seuls à ne pas savoir se tenir en se voyant et à en arriver aux mains. C’était tout simplement impossible.

Ceci dit il fronça légèrement les sourcils en entendant son voisin prendre la parole. Oh. Il admettait sa faute ? Bien. Très bien. Mais le Serpentard commençait à s’énerver. Oh. On va se calmer là. C’était pas non plus la fin du monde. Si Lestrange la cherchait, Lysander avait de quoi la lui donner. Si jamais il se remémorait de l’épisode de l’autre jour dans la Salle de bain. Là il aurait nettement plus de problèmes.


« ▬ Le problème n’est pas uniquement qui a commencé, mais aussi pourquoi vous vous acharnez à vous battre comme des enfants de 5 ans au lieu de régler ça à l’amiable. »



Ah bah oui bien sûr. Le gosse de 5 ans, il aurait déjà fini dans son cercueil s’il s’était retrouvé face à Rdolophus. Maintenant, il disait ça, il disait rien. Et qu’elle essaye de régler quoique ce soit à l’amiable avec lui. Bon. Il admettait. Quand il était énervé, et fatigué qui plus est, il n’avait pas la moindre envie de parler tranquillement. Et encore moins l’envie de faire tête basse pour qu’on le laisse tranquille. C’était un coup à ce que l’agresseur ne revienne encore plus fort.


« ▬ Vous êtes tous les deux le problème. Et visiblement vous vous fichez totalement des sanctions. Il vous faut quoi, créer une maison rien que pour vous deux, où vous seriez obligés de vous côtoyer jusqu’à ce que vous arrêtiez de vous taper dessus ? Ou alors vous pénaliser pour vos examens et vous interdire de les passer ? »


Pardon. Était-ce seulement légal ça ? Depuis quand on interdisait un élève de passer ses examens. Oh. Il voulait les passer. C’était le but ultime de sa vie d’accord. Et il était certain que c’était celui du Serpentard aussi. Il n’y avait pas de raisons que cela ne le soit pas. Durant un instant il hésita à répondre. Mais ooh. Zut. Il avait fait tomber un livre. Vraiment malencontreusement. Réellement.. Alors il fallait qu’il se penche pour le rattraper. Et il était à deux centimètres du pied de Lestrange. Encore heureux qu’il ne lui soit pas arrivé dessus tiens.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


250 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Mer 17 Aoû - 9:36

Eh bien en fait si, Rodolphus avait toutes les raisons possibles et inimaginables d’être en colère contre McGonagall. Depuis qu’il avait osé faire un peu de raffut il y a de cela quelques années, elle avait eu l’air de penser qu’il était le pire criminel que Poudlard n’ait jamais accepté. Et ça a beau ne pas être loin du compte, ce n’est pas encore le cas. Hey, il n’a jusqu’ici tué personne, même lorsque ça le démangeait, c’est tout de même un grand exploit. Peut-être aurait-il à y remédier en cette immonde journée ? Histoire que ça l’embellisse un minimum.

Oh. Mais non. La professeure de métamorphose semblait bel et bien décidée à le briser dans son élan. Monstre. Sale Monstre puaaaaaant. Voilà. C’est tout ce qu’il avait à dire. Par pensées. Rodolphus n’était pas suicidaire au point d’avouer comme ça, sans pression, toute sa haine envers la femme. Même s’il en avait vachement envie quand même. Ce serait pour plus tard, une fois qu’il serait adulte et qu’elle ne pourrait plus le menacer de quoi que ce soit. Oh, qu’il avait hâte d’en être à ce moment-là de sa vie. Comme s’il avait absolument tout prévu. Ce qu’il n’est pas du tout le cas, non. Il n’avait pas du tout prévu de précipiter sa mort à la sale truie. C’est faux. Bah non, il n’était pas stupide au point de faire ça, il savait très bien qu’il serait un des premiers suspectés si jamais il osait passer à l’acte. Et Rodolphus n’était pas stupide à ce point. Il n’était même pas assez stupide pour se faire enfermer à Azkaban pour une quelconque raison. Au final, ils seraient tous enfermés et pas lui. Lui, il rirait au nez de tout le monde. Ça sonne pas mal comme programme, pas vrai ? Lui ça lui convenait bien.

« Mais c’est bien ça le problème, on ne s’entend pas, ça serait impossible de régler ça à l’aimable ! Et puis c’est pas comme si nous tapions sur quelqu’un d’autre, par Merlin… Pourquoi on ne peut pas régler ça comme on le souhaite ?! »

Parce qu’il était sûr que McGuire était d’accord avec lui à ce sujet, c’était quand même un bon défouloir non ? Bon. Presque sûr. Presque.. Pas trop en fait. Oui bah le septième année venait un peu de parler en leur nom à tous les deux, en supposant que l’autre garçon était du même avis que lui. Oops. Au pire l’autre n’avait qu’à le contredire si nécessaire, voilà.

Ah. Ahhh. Non. Pas les examens. On ne touche pas aux examens. S’ils étaient à l’école, c’était un peu beaucoup pour passer les examens. Surtout que c’était la dernière année de Rodolphus, il ne pouvait tout  simplement pas rater ça. Bah non. Il voulait les passer. Il voulait réussir et impressionner tout le monde. Alors le Serpentard se calma subitement, bien plus pâle qu’auparavant. Cette harpie immonde et sans cœur, elle ne pouvait pas faire ça pas vrai ? Ah. McGuire avait fait tomber son livre, Rodolphus sursauta. Et donna un coup dedans quand le Serdaigle essaya de le ramasser. Oops. Un spasme, ça lui avait échappé. Au revoir petit livre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Mer 17 Aoû - 10:07

Dire que tout avait bien commencé. Sa journée. Ses cours. Et maintenant il se retrouvait là. En face de McGonagall. Oh. Il n’avait rien de spécial contre elle. Sauf quand elle les convoquait tous les deux. Alors là c’était plutôt la fin du monde. Fiiin du mooonde. Surtout si elle parlait d’annuler les examens. Enfin soit. Il avait à peine écouté ce qu’avait dit le Serpentard. Oui. Impossible de faire ça à l’amiable. Tout simplement parce que. Parce que c’était Lestrange. Voilà tout. Et que lui était lui-même. Dans d’autres circonstances, ils auraient pu s’entendre, mais pas ici. Et très sincèrement, elle ne voudrait sans doute pas voir ce que cela donnerait s’ils s’entendaient. Soit. Il entendit répondre le professeur comme quoi se taper dessus n’était pas la solution, que on ne pouvait pas les laisser faire comme ils souhaitaient si c’était pour retrouver un cadavre et blaaah blaaah blaaah. Faire la morale quoi. Bon. Ce n’était pas dans ses habitudes de ne pas écouter et de limite s’endormir devant le professeur mais bon. Elle se répétait. Elle voyait bien que cela ne servait à rien non ?

Et puis. Personne ne s’était plaint. Aucun des deux. Il n’y aurait pas eu le mouchard qu’ils ne seraient pas là. Ils vivraient leur vie. Tranquillement. Comme s’ils étaient des êtres civilisés. Bref. Ce qu’elle attendait d’eux, non ? Et il n’y aurait pas de mort. Tout simplement parce qu’aucun des deux n’était assez stupide pour le  faire. Pas maintenant en tout cas. A voir dans quelques années et suivant la situation dans laquelle le monde serait.

Mais cela ne lui ramènerait pas son livre. Et n’enlèverait pas la menace des examens. Mais alors qu’il était prêt à reprendre ce live, si cher à son cœur, il. Il fut envoyé plus loin. Vraiment. Sérieusement. Pourquoi. Il allait le tuer. Maintenant. Adieu non cadavre. McGonagall serait servie. On. Ne. Touchait. Pas. Aux. Livres. Et il était censé faire quoi maintenant ? Se lever et aller le chercher ? Ce ne serait pas extrêmement poli.


« ▬ McGuire, vous pourriez faire au moins semblant d’être concerné plutôt que de lancer vos affaires. »


Pardon. Qu’ouï-il ? D’accord il n’avait pas l’air concerné, mais jamais il ne lancerait ses affaires oh. Faut pas non plus l’accuser de tout et n’importe quoi. Toujours abaissé, il lança un regard noir au Serpentard, avant de se relever. Et oups. Son pied avait glissé. Bizarrement sur celui de son aîné. Bizarre hein. Et oups. Il ne le retirait pas. Connard.


« ▬ Veuillez m’excuser, je n’avais pas prévu qu’une force extérieure ne l’éloigne autant. »


Force extérieure stupide. A cause de qui entre autres ils étaient là. Il allait lui cracher dessus un jour. Voilà. Au moins on ne l’accuserait pas de le taper.


« ▬ Si je puis me permettre, personne n’a dû aller à l’infirmerie, c’était…modéré ? »


Waw. Grande confiance en ses propres mots. Mais au final, il avait eu son gant non ? Donc tout était normalement parfait ?

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


250 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Lun 22 Aoû - 20:25

Non, il n'aurait pas du s'énerver. En fait, il n'avait absolument pas envie que ses parents n'aient à nouveau vent de ce qui s'était passé. Encore. Parce que non, il n'avait vraiment pas envie de revivre la même chose que la dernière fois. Ahaha, il s'en souvenait comme si c'était hier. Même si ça commençait à faire un petit moment, maintenant. Lui qui avait pensé que son père serait le plus calme de ses deux parents quant à ce problème. Mais ce n'est pas sa mère qui lui avait mis une baffe. Enfin pas tout de suite. Elle avait attendu qu'il soit rentré. Cette fourbe, elle lui avait fait espérer. Enfin, ce n'est pas une gifle ou deux qui allaient le tuer. Ses altercations avec McGuire le prouvaient. Bien qu'à l'inverse d'avec le Serdaigle, il ne pouvait pas frapper en retour. Enfin techniquement il le pouvait. Mais il n'était pas suicidaire. C'est juste que la simple pensée de décevoir ses parents lui donnait des frissons d'horreur. Il ne pouvait juste pas se le permettre.

Ah. Ahahah. Par contre il pouvait très bien se permettre d'emmerder McGuire sans que personne ne le voie. Eheh. Quoi ? Il avait qu'à aller le chercher, s'il tenait tant à ce bouquin. Oh. OOOH. OOOOH ELLE PENSAIT QUE MCGUIRE AVAIT VOLONTAIREMENT LANCÉ SON LIVRE. Hilarant. Bah oui McGuire, intéresse toi un minimum à la conversation ! Ah non mais là Rodolphus devait vraiment se retenir pour ne pas exploser de rire. Il prétexta une quinte de toux, et sourit tout en se couvrant la bouche. Et se mordit violemment la langue quand McGuire lui écrasa le pied. Oh le petit con. Tiens, prend ce regard noir dans ta gueule. Bon. C'est sûr qu'un regard noir ne pouvait pas être très efficace. La force extérieure trouverait bien un autre moyen de l'emmerde, ça ne semblait pas difficile.

Ah, oui, voilà quelque chose d'intelligent. Enfin. Le Serpentard commençait à perdre espoir. Mais il n'était pas certain que cette remarque ne convienne à McGonagall, malheureusement. Devait-il intervenir, ou ça ne ferait qu'empirer les choses ? Oh, au point où il en était... Où ils en étaient, même.

« En effet. Ce n'est rien de grave par rapport à la dernière fois, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Nous savons très bien ce que nous faisons, ce n'est pas comme si nous étions des enfants. »

Bon. Seul Rodolphus avait la majorité. Mais bon, plus que deux ans et McGuire y était, non ? C'est rien du tout deux ans. Le Serpentard était sûr et certain que McGuire était assez responsable et mature pour assumer les conséquences de lorsqu'ils se tapaient dessus. Ah, aussi, il avait misé sur le fait qu'elle n'ait pas connaissance des divers bleus qu'ils puissent avoir pour assurer que ce n'était rien par rapport à la dernière fois. Il s'était dit que si ça pouvait leur permettre d'avoir moins de soucis, alors autant tout tenter.

« Là n'est pas le problème. Vous n'avez tout simplement pas à faire usage de la violence. Alors vous avez tout intérêt à trouver un autre moyen de ré-.. Je peux savoir ce que vous fabriquez encore ?! »

Quoi. Quoiii. Ah, elle avait vu le coup de pied extrêmement discret et très doux qu'il venait de donner à McGuire. Oops. C'est pas lui. C'est McGuire qui s'est frappé tout seul. Rodolphus se redressa sur sa chaise et haussa les sourcils d'un air très innocent. Trop innocent. Quoi ? Ca lui avait échappé. Encore un spasme. Il allait devoir penser à en parler à l'infirmier.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Mar 23 Aoû - 11:11

C'est ça, rigole tant que tu le peux paysan des fonds abyssal de l'imbécilité. Qui ne prends même pas la peine d'être un minimum discret. AHAHA. TIENS. Fais-toi mal tout seul maintenant. Pas de sa faute si son pied avait dérapé sur le sien. Il essayerait de faire encore moins attention à l'avenir. Nonmaisoh. C' est pas parce qu'on s'était trompé de victime qu'il allait rester sans rien faire non plus. Va tousser plus loin. Attrape réellement une maladie et meurt. Ce serait encore mieux s'il pouvait y assister mais dans le pire des cas tant qu'il mourrait, il s'en fichait.

Ah. Il avait failli acquiescer à sa phrase. Mais le début ne lui convenait pas. La dernière fois, en tout cas dans ses souvenirs, il ne l'avait pas frappé. Mais il pouvait se tromper. En tout cas, ils s'étaient moins frappés la fois d'avant. Et il avait eu moins mal le lendemain. Mais au moins il avait rendu les coups. Voilà. Minimum de fierté. Mais ils n'étaient pas des enfants, effectivement. Donc il acquiesça à moitié.

Comment ça pas avoir recours à la violence. Il fallait bien évacuer son stress de temps à autres. Et comme ils n'avaient pas de cours de sport, et bien voilà. Et le Quidditch, ce n'était pas en tant qu'attrapeur qu'il allait pouvoir se défouler. Puis bon il fallait bien aussi qu'ils biaaAAAH. ON VA SE CALMER TOUT DE SUITE AVEC CE GENRE DE COUPS DE PIED. Seigneur Jésus. Il avait pile touché un bleu en plus. Il allait mourir voilà. Le brun avait même réussi à se faire mal au coude à cause de cette stupide chaise au passage. Oh. Oooooh. Elle s'était levée. Peur.


« - Lestrange, vous le faites exprès ?! Si je vous demande de ne pas utiliser la violence, ce n'est pas pour que vous frappiez McGuire, juste en face de moi en plus ! »


BIM KARMA DANS TA GUEULE PETIT PÉTEUX. Le tout maintenant était de ne pas sourire. Ni de paraître trop victimisé. Normal. Voilà. Oh. Non. Ne t'approche pas. Sous aucun prétexte. Il était bien sur sa chaise et elle derrière son bureau.

« - Ça va aller ? Vous ne voulez pas aller à l'infirmerie ?


Quoi. Non. Jamais. Et qu'elle voit les autres bleus et le prenne pour un enfant battu, non. Qui demandait d'aller à l'infirmerie juste pour ça même. Oh. Peut-être qu'elle le prenait déjà pour un enfant battu à cause de l'autre jour et de sa magnifique marque.

« - Non merci c' est gentil. »


Oups. Il avait peut-être répondu un peu trop rapidement pour paraître parfaitement normal et totalement innocent. Elle n'avait rien remarqué hein ? Prions là dessus.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


250 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Ven 26 Aoû - 13:44

Bon. Il n'aurait peut-être pas dû tenter cette attaque absolument pas discrète. Ou alors il  aurait pu attendre d'être en dehors du bureau de McGonagall, certes. Mais c'est moins marrant comme ça. D'ailleurs, il aurait presque ri. Mais bon, il avait eu pas mal peur quand elle s'était levée. Mais soit. Personne ne pouvait le savoir, ça. Faisons comme si tout allait bien. Voilà. Pas peur. Ah bah oui mais bon, les spasmes ça ne se contrôle pas, il n'y pouvait pas grand chose ce pauvre Rodolphus. C'est lui qui aurait eu besoin d'aller à l'infirmerie ! D'ailleurs, il trouvait que ça serait une très mauvaise idée d'y emmener McGuire. Qu'est ce que ça serait quand on finirait par remarquer les autres marques, hein ? Bah. Le Serdaigle pourrait toujours prétendre une mauvaise chute au Quidditch, non ? En tout cas, ça ne concernerait en aucun cas Rodolphus. Et il n'aurait aucun soucis. Voilà. De toute manière, l'autre avait refusé d'y aller. Très bien. Continuons donc cette discussion sans intérêt, et finissons-en au plus vite. Il y a des gens qui ont cours, hm. Quoi. Pourquoi elle les regardait comme ça. Non, arrête, vile dame. Non. Nooon.

« Je préfère que vous y allez. Je vous accompagne. »

Hah. Hahaha. Cool, bonne chance McGuire hein. Bon, est-ce que Rodolphus pouvait retourner en cours pendant ce temps ? Trouvons un moyen de s'éclipser discrètem-..

« Lestrange, vous venez aussi. Hors de question que je ne vous surveille pas. Allez, debout ! »

Pardon. Paaardon. Le Serpentard se mit à fixer McGuire tout en se levant, avec un regard à peine inquiet. Mais non, voyons. Il n'y avait pas de quoi être inquiet, pas vrai ? De toute façon il ne lui avait frappé que la jambe. Aujourd'hui en tout cas. Hahaha. Non mais cette journée est une blague en fait, c'est ça ? Bon. McGonagall avait l'air très sérieuse. Ils n'avaient d'autre choix que de la suivre. Haha. S'il se jetait du haut des escaliers, il aurait plus de soucis, si ?  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Ven 26 Aoû - 15:47

Oh. Eh bien, on pouvait dire que tout ne se déroulait absolument pas comme prévu. Mais genre vraiment pas. Non il n’avait pas besoin d’aller à l’infirmerie. Il allait bien. Parfaitement bien. Il pouvait totalement gambader. Devant elle si elle le souhaitait, même si cela incluait de perdre le peu de dignité qu’il lui restait devant le Serpentard. Bon d’accord. Peut-être pas devant Rodolphus. Il pouvait très bien sortir quelques secondes, le temps qu’il les sauve, de SA MERDE. Ah oui. Pour le coup c’était celle du Serpentard. S’il avait été discret, rien de tout cela ne serait arrivé. Rien du tout. Ils auraient pu continuer de s’envoyer des coups sous la table durant un bon bout de temps. Oh et puis s’il n’avait pas envoyé balader son pauvre livre, ils seraient juste en train de lui parler, à McGonagall maintenant à côté de lui, qui le poussait à aller à l’infirmerie.

Insister pour ne pas y aller ? Ce serait ridicule. Il ne voulait en aucun cas la voir s’énerver. Qu’est-ce qu’il s’était dit déjà ? Faire profil bas devant elle ? Bien. Il se contenta de se lever, et en profita pour aller rechercher son livre alors qu’elle faisait une remarque à Rodolphus, qui devait aussi les accompagner. AHAHA. BIEN FAIT. Quoique. Cela n’allait-il pas empirer la situation ? Vu le regard que lui lançait son aîné, si. Et il le lui rendit d’ailleurs. Non, là tout de suite, il n’avait bizarrement plus envie de le tuer. Juste de fuir. La porte était même ouverte maintenant. Mais il se voyait mal partir en courant d’un coup. Pour aller où même ? La seule solution était de la suivre. Au moins, elle s’était mise devant eux. Toutes ses affaires en main, il commença à la suivre, silencieusement dans un premier temps.

« ▬ Avec un peu de chance, il sera en train de fouiner dans le parc, j’ai l’impression de le voir un peu partout où je vais, il ne peut pas se dédoubler quand même, si ? »

C’était beau de rêver non ? Et puis de tenter de détendre un minimum l’atmosphère avant de se lancer dans la gueule du loup. Et fort heureusement, l’enseignante devant eux ne semblait pas prêter grande attention à leurs paroles. Oui, bon. Il avait aussi évité de gueuler comme d’autres auraient réussi à faire. La discrétion, il fallait croire que c’était un peu comme l’ironie. Pas donné à tout le monde. Enfin. Là, à se balader dans les couloirs en pleine heure de cours, ils étaient tout sauf discrets.

Mais une fois arrivés à destination, le brun du bien reconnaître une chose en entrant. C’était que malheureusement, l’infirmier était bel et bien là. Même pas dans son bureau. Non. Dans la salle principale. En train de soigner une autre personne visiblement. Bien. Qu’il prenne tout son temps. Ils pourraient repasser. Dans cinq ans. Quand ils auraient tous les deux quitté Poudlard, pour être sûr.

« ▬ ….Je t’initiais au rugby, c’est ça ? »

Non mais il n’allait quand même pas bêtement leur sortir qu’il était tombé dans les escaliers. Ce serait peut-être un peu trop gros. Et un peu trop commun aussi.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


250 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Mar 30 Aoû - 16:06

Merlin, qu'avait-il fait. C'est l'Apocalypse, là. Et encore, Rodolphus aurait préféré que ce soit ça. Parce que là, si jamais McGonagall voyait les autres marques et qu'elle réfléchissait un minimum... Non, mieux valait ne pas y penser. Même si l'heure de la fin approchait, autant profiter du peu de temps de vie qui lui restait. Qui leur restait, peut-être ? Non, Rodolphus serait sans doutes celui qui se ferait  le plus engueuler. Parce que la  vie elle pue. Comme McGonagall. Voilà. Tout et tout le monde pue. Même l'infirmerie. Surtout l'infirmerie. Leur seule chance serait qu'effectivement, l'infirmier ne soit pas là-bas.

« Oui. Si pour une fois il pouvait se montrer utile et ne pas être là... »

Si seulement. Sérieusement, pourquoi il n'avait su se retenir de donner un coup à McGuire, il était con ou quoi ?! Non, il ne faut pas dire ça. Après, le Serdaigle se rendrait compte que Rodolphus se sous-estimait et il en profiterait pour étaler son intelligence, comme tout à l'heure quand il avait eu la chance de faire gagner des points à sa maison. Non, le Serpentard ne s'en remettrait jamais de ça. Il irait se plaindre, pour la peine. Cherchait encore à savoir chez qui. Huh. Il trouverait. Si ça revenait à rabaisser McGuire, il pouvait tout trouver. Enfin, pour le moment, mieux fallait faire profil bas. Et même faire un effort pour ne pas être hostile envers McGuire. Parce que bon, c'est un peu une situation de crise là.

Oh. Oh non. L'infirmier était bel et bien là. Juste au moment où il ne fallait pas, sérieusement. C'est quoi cette malchance. C'est quoi cette journée, même. C'est quoi cette école. Sa dernière année, il comptait la vivre tranquillement et sans encombres, alors pourquoi est ce qu'il avait l'impression que toutes les merdes du monde lui arrivaient ? Le karma est vraiment une salope, alors ?

« ..Ouais. Le rugby. Et puis... »

Et puis quoi. Quelle connerie serait-il encore capable de sortir. Là, il en prévoyait une grosse. Une énorme. Il devait se retenir. Il pouvait le faire, juste ne rien dire, et... Et merde.

« ..Madame, pas besoin d'aller à l'infirmerie. Oui on s'est encore battu, oui c'était pire que la première fois, et oui nous sommes des imbéciles. »

..Oups. Au moins, il était certain pour le fait d'être un imbécile. Bah, chacun son tour de craquer sous la pression. Il y pouvait pas grand chose. Il espérait juste qu'ils n'auraient pas trop d'ennuis, parce que s'il avait craqué, c'était aussi pour éviter au plus possible de se faire engueuler. Bon, il ne doutait pas que ça finisse par arriver. Mais autant le faire au plus vite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander] Mer 12 Avr - 17:32

Bon. Il allait devoir peut-être changer de comportement. Drastiquement si possible. Parce que pour tout dire, il n’avait jamais, mais alors jamais eu autant de problèmes. Il ne les cherchait pas spécialement non plus. A quoi bon. Mais c’était plus fort que lui. Il n’allait pas non plus laisser la première personne qui passait l’insulter ou insulter sa famille. Il ne l’avait jamais laissé passer. Pas depuis sa troisième en fait. Mais jamais il n’y avait eu de conséquences à ça. Aucunes même. Il n’avait pas trop compris d’ailleurs pourquoi. Comment cela se faisait-il qu’à chaque fois qu’il avait réussi à se faire insulter que strictement personne n’était intervenu. Peut-être tout simplement parce qu’ils n’en étaient pas venus aux mains. Sûrement même. Uuh. Pourtant il était certain d’être intelligent, et le Serpentard l’était sûrement aussi. Il n’en faisait aucun doute. Mais sur le coup, il se sentait un peu tout sauf intelligent. Il regrettait. Vraiment. Non pas pour sa santé ou quoique que ce soit, les bleus, il s’en fichait totalement. Mais des conséquences. Si jamais ses parents étaient au courant de ça, il allait tout simplement mourir. De manière très lente et douloureuse, il le sentait.

Ah. Aaah. Lui aussi il avait craqué. Comme quoi personne n’était invincible. Strictement personne. Et il ne pouvait pas lui en vouloir, il l’avait fait bien avant lui. En fait. Maintenant ils allaient certainement mourir en fait. Il s’y attendait. Il s’était sentit encore un peu plus pâlir. Peut-être qu’il allait faire une chute de tension bientôt. Non. Il devait survivre. Il s’était déjà bien rendu ridicule. Là. Il allait baisser un peu la tête. Hooonte.

« ▬ Et bien voilà ce n’était pas difficile. Mais maintenant qu’on y est, inutile de faire demi-tour. Ca ne vous coûtera rien et ça nous permettra de mesurer l’ampleur des dégâts. »

Hm. Non. Pas besoin en fait. Il ne savait plus exactement ce qu’il avait fait mais. Maais. Il était certain de l’avoir mordu en fait. Pourquoi encore. Est-ce qu’il s’était sentit une âme de chien ou bien. Uuuh. Il n’avait pas la moindre envie d’entrer dans cette infirmerie, mais il n’avait pas trop le choix. Surtout que maintenant, le professeur était en train de mettre au courant l’infirmier. Magnifique. Promis, il allait changer son comportement. Il ferait tout pour. En attendant, il allait devoir s’asseoir sur un des lits et…Remonter ses manches. Bon. Ses bras ne devaient pas être le pire. Si ça se limitait à ça, ça devrait aller. Voilà. Très facile à faire. Un peu moches quand même en fait.

« ▬ …Certains sont dû à l’entraînement de Quidditch. »

Ok. Un en fait. Maiiis ils étaient pas obligés de le savoir. Il aurait dû traîner plus près de Fowth en fait. Pour une fois ça aurait vraiment servi à quelque chose.

« ▬ Merci, je sais encore faire la différence entre les deux. Vous en avez autre part ? »

Peut-être que oui, peut-être que non. Surprise.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: [Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander]

Revenir en haut Aller en bas

[Event] La Possibilité des Imbéciles [ Rodolphus/ Lysander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 03. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis (terminé)
» Une ******* dans le potage [Quête pour imbéciles, Lou et moi]
» Louve B. Kaffman -- Méfie-toi toujours des imbéciles, ils sont plus dangereux que les loups.
» Assouvir le monde. Quoique non, y a trop d'imbéciles - Feat Night Fury.
» A SUPPRIMER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Sixième Etage :: Cours d'Arithmancie-