N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Ven 19 Aoû - 23:32

▲▼ Don't be so sad.C’était plutôt une longue journée. Ce qui était certain, c’était qu’il allait bien dormir cette nuit. Il fallait juste espérer qu’il ne refasse pas une escapade nocturne . Inconscient. Mais il n’avait jamais fait de crise de somnambulisme. Il ne savait même pas pourquoi ni comment il avait réussi à en faire une. Le tout était de ne pas recommencer. Si possible. Enfin. Il allait bientôt pouvoir retourner à sa Salle Commune. Tranquillement. Enfin. En tout logique, il devrait peut-être s’avancer dans ses devoirs une fois rentrés. Devrait. Surtout que de base, il était déjà lent, ou plutôt paresseux et avait tendance à procrastiner, mais en plus s’il ne comprenait pas parfaitement ce qui était écrit, ou comment l’expliquer, c’était encore pire. Heureusement, la plupart des enseignants étaient compréhensifs. Pour la plupart.

Comme lors de l’autre soir. Le professeur Buchanan, qui l’avait raccompagné, avec le professeur Macnair. Bon. Qui s’était rétamé dans l’escaliers, et le roux avait été obligé de le raccompagner seul. Il avait fait un détour par la cuisine pour préparer ce qui ressemblait à une tisane. Bref. Il savait maintenant comment se rendre à la cuisine. Ce qui n’était pas forcément une bonne chose. Il s’était promis de ne pas y aller dans son propre intérêt, mais en cette soirée, qui était fraîche autant le dire, il n’avait qu’une envie, c’était de se prendre un chocolat chaud. Il espérait juste ne croiser personne dans ladite cuisine. Il n’était pas censé être là, si ?

Soit. Il s’y était donc rendu les cours finis, et après avoir avancé sa dissertation d’une ligne, magnifique, et les elfes de maison avaient été on ne peut plus sympathiques. Il les aimait bien d’ailleurs. Toujours accueillant, et faisaient extrêmement attention à tout le monde. Enfin. Tout s’était bien passé. Il avait juste à rentrer en faisant attention à sa tasse. A ne rien renverser. Ce serait dommage. Surtout pour ceux qui devrait nettoyer. Mais alors qu’il était en train de rentrer, passant près d’un couloir qui lui avait toujours fait peur, étant plus sombre que le restes des cachots, en voulant vérifier qu’il n’y aurait rien qui serait plausible de l’attaquer, il remarqua quelque chose. Ou plutôt quelqu’un. Une silhouette familière. Très familière.

Un Serpentard. De son année. Regulus. Une des personnes qui lui était le plus cher. Prenant son courage à deux mains, il n’hésita même pas à passer outre sa peur du mini couloir de la mort, y entrant, pour aller le rejoindre.


« ▬ Rregulus ? »


Il n’allait pas lui demander si ça allait bien. Il voyait bien que le plus jeune était en train de sangloter, et si ça se trouvait, il n’avait pas envie de parler. Alors il le prit doucement dans ses bras, lui faisant un câlin. Il ne savait pas vraiment comment le réconforter, alors il avait tenté le tout pour le tout. Puis, ce n’était pas non plus comme s’il ne le connaissait pas du tout. Après quelques instants, il se recula légèrement, juste assez pour pouvoir le regarder, et lui tendre sa tasse.


« ▬ Tu en veux ? »

Et oui. Il était prêt à sacrifier son chocolat chaud. Il n’en avait même plus envie maintenant. Non. Il voulait juste que le petit brun aille mieux. Et qu’il retrouve le sourire. Il l’avait déjà tellement aidé auparavant. Il pouvait enfin lui rendre la pareille.
© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Sam 20 Aoû - 3:11

Heart broke
Une journée terrible. Encore une fois, il venait de passer une journée atroce. Déjà, il s'était réveillé en retard, et avec des douleurs d'il y a de ça quelques nuits désormais qui ne voulaient définitivement pas passer. Il avait dû renoncer à son petit-déjeuner pour ne pas rater son premier cours du matin (Il avait à peine eu le temps de s'habiller proprement), et s'était presque endormi pendant le cours d'histoire de la magie (heureusement le professeur semblait l'apprécier assez pour ne pas lui faire de remarques.) Il avait aussi vu au déjeuner, son plus long amour d'enfance, qu'il gardait secret depuis qu'il s'en était rendu compte, roucouler auprès de sa petite amie, avec son groupe d'amis, dont il ne ferait sans doute jamais parti à cause de son âge.
Au moins, son cours de botanique de l'après-midi fut bref, lui. Et il avait même réussi à faire gagner quelques points pour sa maison.

Mais c'était sans compter sur la vision de son grand frère, encore entouré de son gang d'abruti, et du jeune préfet de leur maison accrochée à son bras, qui ternie tout de suite le peu de joie qu'il avait réussi à gagner pendant le cours du professeur Slyfield. En prime, son meilleur ami semblait avoir totalement disparu de Poudlard. Il n'était pas sûr de si lui aussi, passait tout son temps avec l'autre Gryffondor, ou bien s'il lui était arrivé quoi que ce soit.
Finalement, la journée si longue se termina après un cours de potion surtout théorique, et espérant vainement pouvoir se reposer après autant d'émotions éprouvante, il eut à peine le temps de rentrer dans sa salle commune, que la première chose entrant dans son champ de vision fut Rodolphus, évidemment, affalé sur le sofa, et sa cousine à ses côtés. Il n'avait pas attendu de voir quoi que ce soit de plus, même si elle était à côté de lui pour le castrer, ou le ligoter pour lui lancer une infinité de Doloris il ne supporterait plus rien. Regulus avait fait volte face plus rapidement qu'un battement de cil, et ses petits pas saccadés résonnaient dans  les cachots.

Ses grands yeux étaient pleins de larmes, et il les frottait vivement du dos de sa main pour essayer de les faire disparaître. Malgré sa maturité que beaucoup de personnes dans son entourage admiraient et complimentaient, le jeune Black restait un pauvre petit garçon de quatorze ans, bien trop sensible et fragile pour rester immuable face à tant d'acharnement. Cette journée semblait presque le faire exprès ! Bien sûr, il était conscient que dans tous les rapports qu'il entretenait autour de lui, ils ne voulaient tout que son petit corps, ou son nom, et il savait aussi qu'il s'était mis dans cette situation tout seul depuis le début de l'année, qu'il ne faisait que s'y enfoncer de plus en plus profondément au fil des mois, mais, il en avait besoin, même si ça le détruisait, il avait tout de même besoin de ces relations toxiques.

Ses pieds sans qu'il n'y fasse attention l'avaient emmené un peu loin, et dans un couloir sombre, que personne ne prenait jamais, personne ne savait où il menait d'ailleurs, et bien, c'est là que le petit serpentard s'effondra en sanglot. Il ne retenait plus ses petits hoquets, ou essayait de chasser ses larmes. Ses épaules tremblaient, comme ses jambes qui semblaient vouloir lâcher à chaque instant.

C'est dans cet état qu'il se fit surprendre par une voix dans son dos, surtout un accent à couper au couteau, qui était unique en son genre à Poudlard. Il se retourna, ses yeux encore tout embués, et leva à peine le regard vers son nouvel interlocuteur qu'il se sentait enlacer. Il ne compris pas vraiment ce qui se passa, et il ne chercha pas non plus à repousser Artur, il s'enfonça juste entre ses bras, se blottissant contre son torse pour pleurer. Ses mains s'aggripèrent à lui, se faisant secouer de temps à autres par des soubresauts incontrôlables. Et il resta ainsi, contre son adorable camarade, pendant ce qui lui sembla être une éternité. Une éternité forte agréable. Tellement agréable qu'il réussi à calmer sa peine.
Le grand pouffy fut le premier à faire un pas en arrière, et avant même de dire quoi que ce soit, il fut coupé, par une tasse. Sous son nez. De chocolat chaud.

«Ah... N...non Artur... Je te remercie... (Il rit, reniflant.) Garde la, pour toi... »

Il passa un doigt rapide sous ses yeux, prenant une faible respiration pour s'empêcher de retomber en larme aussi tôt qu'il reprendrait la parole.

«Je... Je suis désolé... Ne t'inquiète pas pour moi, surtout, Artur... D'accord...? (Il posa doucement sa petite main contre celle de son interlocuteur.) Je.... Je... hm... (Il sentit une nouvelle fois ses yeux se remplirent de larmes, et les leva au ciel.) Ah... Tu... Tu ne veux pas... Retourner dans ton dortoir... ? Je... Je suis sûr que.. tu dois avoir... des choses importantes à faire, non...? »

Mais à nouveau repris par ses emotions presque égoïstes, les larmes se remirent a couler, et il ressera son emprise sur la main du grand russe. Il ne voulait pas qu'il parte lui aussi. Il voulait rester avec Artur. Il voulait qu'Artur le kidnappe et l'emmène loin de cette école, loin de sa famille, loin de toute les responsabilitées d'un Black. Plus simplement, il voulait dormir, longtemps, pour ne pas se réveiller, entre les bras de son ami, bien au chaud et protégé de tout.
Il pleurait donc de nouveau, il se sentait plus que pitoyable, répugnant même. Etre incapable de se contrôler, encore plus devant quelqu'un qu'il ne voulait pour rien au monde inquiéter... C'était lamentable.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Sam 20 Aoû - 9:55

▲▼ Don't be so sad.Visiblement, il avait visé juste avec son câlin. En tout cas, il l’avait senti se blottir conter lui sans esquisser le moindre mouvement pour partir. Ceci dit, même s’il avait tout fait pour se dépêtrer de son étreinte, il l’aurait laissé faire, sans vraiment être vexé. Il n’avait peut-être pas l’habitude de faire des câlins à tout le monde, mais il comprenait parfaitement qu’on pouvait ne pas en avoir envie lorsqu’on était mal. Tout comme on pouvait en avoir besoin. Mais dans le cas de Regulus, il ne pouvait pas tout simplement rester là et attendre sans rien faire. Bon. Vu sa position, il se doutait que de base, il n’avait déjà pas envie que qui que ce soit ne vienne le voir, mais cela lui faisait trop mal de le voir dans cet état. Et si le Serpentard n’avait pas été là, il ne s’en sortirait pas tellement dans les cours et serait perdu la moitié du temps. Avec lui, il avait même plus qu’un binôme assuré lors des cours, il avait aussi une présence rassurante, une personne avec qui il s’entendait plus que bien. Quelqu’un de doux, de patient. Alors il était hors de question de le laisser tomber.

Et malgré les remarques de son homologue, il sentait bien l’emprise qu’il avait sur sa main. Ce qui le fit sourire légèrement. Il n’allait certainement pas partir. Et pour appuyer ses gestes, il balança légèrement sa tête de droite à gauche, faisant bouger légèrement en décalé sa longue queue de cheval.


« ▬ Rrien ne peut être plus omporrtant que de te rrevoirr sourrirre ! »

Il le relâcha quelques instants, gardant sa main dans la sienne, avant d’aller s’asseoir contre un mur et de le tirer vers lui. Ce serait beaucoup plus confortable. Et comme ça, il lui montrait aussi qu’il n’avait pas la moindre envie de bouger tant qu’il n’irait pas mieux. Et puis aussi comme ça, il se rapprochait un peu plus de sa taille. Et il pouvait le prendre pleinement dans ses bras.

« ▬ Tu sais, il parraît que le chocolat peut être trrès efficace ! »

Non il ne le lâcherait pas avec sa tasse. Tant qu’elle serait encore chaude, il la proposerait au Serpentard. Et si par malheur elle devenait tiède ou froide, il la prendrait. Il ne voulait pas risquer de lui donner quelque chose de moyen non plus. Alors de son bras libre, il continua de le serrer doucement contre lui et lui embrassa doucement la joue. Bon. C’était ce que sa mère faisait quand il était plus petit, mais sait-on jamais, cela pouvait totalement marcher.

De ce qu’il avait vu, son cadet avait juste besoin de compagnie, et d’attention. Ce qu’il était totalement prêt à faire. Ce n’est pas non plus comme si cela le dérangeait, bien au contraire. C’était même avec plaisir qu’il le faisait. Il L’appréciait, plus que tout, il était sans doute la personne qu’il appréciait le plus même dans le château. Alors non, il ne le laisserait certainement pas.

© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Dim 21 Aoû - 16:22

Heart broke
Un sourire et un léger gloussement quand Artur bascula sa tête d'un côté puis de l'autre réussi à illuminer son visage quelques secondes; surtout face aux mouvements de sa queue de cheval tanguant en retard comme un petit pendule derrière sa nuque. C'était, entre autre, un rire plus sincère qui sorti de sa gorge, pendant que ses larmes continuèrent de couler le long de son visage. La main libre du petit brun se pressa encore contre ses joues mouillées, tentant d'effacer ses pleurs autant que faire se peut. Artur était si gentil, tendre, et sans doute le seul prenant ainsi soin de lui si naturellement, sans rien vouloir en retour... Regulus était ému, et Merlin savait qu'il n'avait pas besoin de rajouter encore plus d'émotions sur son cœur déjà en pleine surcharge. Il sut néanmoins bafouiller quelques mots un peu confus en réponse à son ami.

«C'est gentil... Tu es trop gentil... Artur... Merci... (Il lui sourit encore un peu.) J'espère que tu ne dis pas ça parce que tu veux éviter de travailler, hein...?»

Ses petits hoquets à peine calmé, il se senti traîné à terre, et contre un mur, puis de nouveau termina entre les bras d'Artur. Il était trop faible pour résister ou réagir à quoi que ce soit, pas comme si il le voulait de toute façon. Le jeune serpentard se laissa simplement porter au file des mouvements de son interlocuteur. Il était toujours aussi bien, et il se permis même d'enrouler ses jambes autour de la taille du russe, enfouissant son visage au creux du coup d'Artur. Il recommençait à se calmer, en faite, il avait juste besoin de silence, d'un peu de tendresse, et surtout de ne pas avoir à parler. Sa respiration était à nouveau devenu tranquille, et même son camarade lui proposant une seconde fois sa tasse de chocolat chaud ne le fit pas retomber en sanglot. Ce qui aurai tout à fait pu être le cas, vu qu'il ne supportait émotionnellement presque rien sans vouloir pleurer. Il se sentait un peu engourdi, comme s'il allait s'endormir, là. Mais, ce n'était pas le moment! Et puis, le pauvre Artur avait déjà tellement subi de brimade dans le journal, si on le voyait un porter Regulus endormi à bout de bras juqu'à la salle des serpentards, on ne le lâcherai absolument plus. Il susurra enfin.

«D'accord...  Mais... On le partage, alors... Si non, je n'en boirai pas une goûte.. »

Du bout des doigts, après s'être repositionné sur Artur plus fonctionnellement, ne lui faisant plus face, il attrapa avec un peu d'hésitation le chocolat chaud. Il n'avait aucune confiance en ses mains toutes faibles mais il ne pouvait plus faire l'affront de refuser à son ami sa proposition. Il en pris donc une petite gorgée pour commencer, et heureusement, d'ailleurs, qu'il n'en pris pas une plus grosse, si non, le baiser du poufesouffle l'aurai tout fait recracher, ou avaler de travers. Déjà, il avait été pris par surprise, et en suite, les baisers, personne ne lui en donnait jamais, des vrais baisers tout gentil,  plein de bon sentiments.
Il ne fut pas sûr de si ses larmes disparurent immédiatement, ou si elles recommencèrent à couler à flot, mais ce qu'il savait, c'est qu'il avait rougit brutalement, et qu'il était devenu tout raide. Il ne savait pas d'où venait cette réaction non plus. Après tout, Artur était simplement un très, très bon ami, non ? Il était, comme un frère, pas vrai ? Et pourtant, son petit cœur qui s'enflamma ainsi, comme son visage tout entier... L'émotion d'une journée aussi catastrophique mettait-elle le chaos dans son esprits ?

Regulus balbutia pourtant en tentant de ne pas renverser de chocolat partout.

«A...Artur, tu ne devrais pas faire des bisous aux gens, comme ça sans demander tu sais... (Il n'osa pas le regarder directement dans les yeux.) Enfin... moi ce n'est pas grave mais, les gens souvent, ils n'aiment pas les bisous, même en étant très, très triste. (Il fini par esquisser un tout petit sourire, les joues encore rose.) ...Merci... »

Le serpentard toussota un peu, pour tendre juste après la tasse à son partenaire.

« Tu as passé une bonne journée, Artur ? et tes cours, tu as tout compris...? »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Ven 26 Aoû - 10:30

▲▼ Don't be so sad.Le rire, ou plutôt gloussement, qui franchi les lèvres du petit brun, bien que léger, suffit à le rassurer un peu. Au moins, il aurait réussi à en lui arracher un. Mais il ne s’arrêterait certainement pas là. Il était hors de question de le lâcher tant qu’il n’était pas sûr et certain qu’il était totalement consolé, et ce peu importe la raison de base. Il lui disait être trop gentil, mais n’était-ce pas normal ? Pour tout ce qu’il lui avait déjà fait après tout. Et puis même, il ne pouvait pas se résoudre à le laisser là. C’était un ami, auquel il tenait extrêmement fort, alors non, ce n’était pas trop gentil. A vrai dire, il serait capable de faire à peu près n’importe quoi pour lui. Même s’il s’entendait rarement mal avec quelqu’un, ce n’était pas pour autant qu’il placerait sa confiance en cette personne. Et au fur et à mesure de cette année, le Serpentard avait réussi à la gagner. En étant toujours à ses côtés, en l’aidant du mieux qu’il le pouvait. Même lorsque le journal était sorti. Enfin. Ce fut à son tour de sourire face à la remarque de son cadet.

« ▬ Même si c’était l’heurre du rrepas, je l’aurrais sauté pourr toi ! »

Waw. Belle remarque. Belle mentalité. Mais cela signifiait énormément pour lui. Chacun a son propre sens des priorités. Et pour rien au monde, ou presque, il ne se serait permis de sauter un quelconque repas. Sauf pour Regulus, auquel cas, il se serait rattrapé volontiers à un autre moment. N’était-ce pas une ultime preuve d’affection ? Venant du Poufsouffle, très certainement. Et puis en plus, si c’était pour avoir à la place, tout comme maintenant, un câlin du plus jeune, cela ne le dérangeait pas le moins du monde. Il le laissa s’installer, et remonta sa main libre dans les cheveux du plus jeune, les caressant doucement, se voulant rassurant. Puis il lui reproposa sa tasse de chocolat. Oui, il y tenait. Vraiment. Et cette fois-ci, le Serpentard accepta, en partie, ce qui fit sourire le Jaune et Noir.

« ▬ Aucun souci ! Même juste un tout petit peu, devrrait te fairre du bien ! »

Il avait décidé que cela lui réchaufferait aussi le cœur voilà. Et puis le chocolat, c’était toujours bon à prendre. Sauf en excès, mais ici il n’en était pas question. Mais apparemment il faillit tout recracher suite à son baiser. Oups. Ce n’était pas du tout la réaction qu’il avait voulue, à moins que la boisson ne soit simplement trop chaude ? Il n’en avait pas la moindre idée, attendant qu’il prenne la parole, pour l’éclairer, comme il l’avait toujours si bien fait, un air inquiet se peignit sur son visage, venant faire briller durant quelques instants ses yeux d’une certaine lueur. Et une fois les explications données, il secoua une nouvelle fois légèrement sa tête de gauche à droite, un peu plus rassuré. Au moins, il n’avait rien fait de mal. Son but n’était certainement pas de mettre encore plus mal à l’aise ou mal tout court le jeune Black.

« ▬ Générrlm…Souvent je n’en fais jamais. »

Il haussa légèrement les épaules, tout en penchant un peu sa tête sur le côté, comme pour réfléchir, ou mieux regarder son interlocuteur, et afficha un énorme sourire.


« ▬ Mais avec toi c’est différent ! …Mais je peux arrêter si tu veux ! »

Il perdit de son sourire, l’air inquiet refaisant surface sur son visage. Autant être fixé tout de suite, histoire de ne pas commettre à nouveau la même erreur. Ce serait un peu dommage. Et triste. Et il n’aimait pas ce qui était triste. Voilà.


« ▬ Assez longue, et je n’avais pas tout comprris en Etudes des Moldus, mais le Prrofesseurr est trrès gentil, il a rreprris quelques points pourr moi ! Et toi ? J’espèrre que tu as passé un…bon début de jourrnée ? »


Peut-être que le début s’était mieux déroulé que la fin ? En tout cas, pour ponctuer ses paroles, il le serra un peu plus contre lui. Si jamais il n’avait pas envie de répondre, il ne serait pas vexé le moins du monde.


© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Mar 30 Aoû - 4:18

Heart broke
« Vraiment… ? Tu l’aurais fait… ? (Il renifla tout en souriant un peu plus.) Et bien… Je ne t’aurai pas laissé, ce n’est pas bien de sauter les repas, Artur… Tu dois manger pour devenir fort et… Hm… Eh bien, pas grand, surtout fort…»

Il se senti fondre, ou voler, dans cette accolade. A vrai dire, c’était définitivement les deux en même temps. Tous ses tracas, il avait l’impression de les voir s’envoler, et puis, les mots si gentils et maladroits d’Artur, qui faisait tout ce qu’il pouvait pour lui remonter le moral… Regulus fut parcouru d’inattendus frissons quand la main de son aîné vint se glisser dans ses cheveux, des frissons agréables, très agréables. Peut-être même un peu trop. Son cœur était pourtant redevenu calme, comme sa respiration, mais malgré tout, il appréciait plus qu’il ne l’aurai dû, ce contacte.
Le petit serpentard s’efforça presque instantanément de sourire encore une fois quand le visage de son ami pris un air aussi concerné. Oh, sa réaction avait sans doute été… un peu trop violente. Mais après tout, il n’avait pas réussi à se contrôler, il avait été pris en embuscade par un baiser aussi doux ! Le jeune Black tenta au début d’éviter le sujet, se focalisant sur ce qu’il savait faire de mieux avec son camarade, l’aider à parler un meilleur anglais.

« Gé-né-ra -le-ment. (Il rit.) Généralement, Artur…  C’est un mot important, tu devrais t’entraîner… C’est très utile... (Mais évidemment, il ne pouvait non plus esquiver la fameuse question trop longtemps, ça serai louche. Ses joues rosirent une nouvelle fois, tandis qu’il baissa les yeux, presque embarrassé.) Ah… Je… Non… Je… J’aime bien, les bisous… C’…C’est juste que tu m’as… Surpris. »

Il avança sa paume vers le visage du poufsouffle, et la pressa contre sa joue, pour la caresser un peu timidement. Il ne voulait plus le voir avec une mine aussi inquiète. Déjà, ça ne lui allait pas, et puis, il ne méritait pas qu’il se fasse autant de mauvais sang, il ne le méritait de personne d’ailleurs. Il le voulait avec le sourire, encore. Il le voulait tellement, que son pouce glissa sur les lèvres de son interlocuteur sans qu’il y fasse attention, pour y tracer lui-même une moue plus heureuse. ‘’Tu es plus beau quand tu souris, tu sais ?’’ Cette phrase impromptue s’imposa dans son esprit comme la seule chose à dire, pendant que ses grands yeux noirs étaient perdus dans le vide. Ah, pleurer autant devait le fatiguer, il en devenait sot. Ce qui le fit revenir sur terre fut bien moins plaisant qu’un sourire d’Artur. Il lui posa une nouvelle question. Bien plus sensible. Bien plus… Difficile. Sa main retomba mollement, pendant qu’il l’avait écouté raconter sa journée. Il était… Au moins heureux de savoir qu’un professeur était assez indulgent avec lui, quand il n’était pas là pour prendre soin du russe. Heureusement que la tasse de chocolat était posé à terre.

« …Non… Ma... Ma journée n’a pas été très agréable… Du tout…  (Il sentit une nouvelle fois les larmes lui monter aux yeux, et enfouie son visage contre le torse de son aîné pour les cacher.)Elle était… Elle était très nulle, ma journée… (Une nouvelle fois, il renifla, resserrant l’emprise de ses petites mains tremblantes sur la chemise d’Artur.) Je suis content, que le professeur soit gentil avec toi, ça me rassure… Mais… Tu n’es pas un sang-mêlé, Artur… ? Tu ne connais pas bien les moldus… ? Je… Je veux dire, avec ma famille, tu sais, je ne peux pas me permettre de trop m’intéressé aux gens qui ne sont pas comme moi, alors… Je ne sais pas vraiment la relation que les sang-mêlé ont par rapport à leur seconde moitié... (Un son pathétique sorti de sa bouche, un soupir, une lamentation mélangée à un nouveau rire confus.) Je dois te paraître horrible… de dire des choses pareilles… Peut-être que tu parlais juste de ton anglais, pas vrai… ? Je suis vraiment un bon à rien aujourd’hui… Ah…»

Et Regulus se remis à pleurer lamentablement entre les bras du pouffy, hoquetant pathétiquement après s'être infligé une claque sur le front, il était abruti, idiot. Si quelqu’un le voyait dans un tel état, mon Dieu qu’il aurait honte. Il ne sortirait plus jamais de sa chambre, il se lancerai une trentaine d’oubliette et irait vivre une vie d’amnésique à Sainte Mangouste en paria. Comme ça, plus aucune pression de ses parents,  de la société, aucune inquiétude par rapport à la guerre, à ses sentiments, à son frère. Plus rien.

« Ton…Ton choco…lat… il… il va être… gl…glacé… Je… je suis… désolé… »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Lun 5 Sep - 18:24

▲▼ Don't be so sad.Sans une hésitation, il hocha doucement de la tête, une nouvelle fois, faisant quand même attention à ne pas lui faire mal. Pour lui, il l’aurait sauté, ce repas. Pour lui, et son chat. Voilà. Bon dans son esprit il n’y avait qu’eux, mais il était presque certain qu’en situation réelle, il le ferait pour presque tout le monde si on le lui demandait. Il n’osait pas refuser. Dès qu’on lui posait une question, il paniquait et finissait par répondre « oui ». Le premier mot qui lui venait en tête. Accepter, pour ne pas craindre les représailles. Technique ridicule, il se retrouverait à devoir faire plein de choses qui ne l’amusait pas. Pas du tout. Mais au moins, on ne lui reprochait rien. Et ça c’était plutôt pas mal.

« ▬ Bien sûrr ! Et…il y a toujourrs pirre que moi. »

Oui. Bien sûr. Il n’avait croisé qu’une seule personne plus grande que lui. Et ça lui avait fait peur. Il s’était demandé si c’était possible. Bon. D’autres semblaient presque l’égaler aussi, mais ça, ça faisait moins peur. L’autre là-bas en blond, devait avoir encore un bon dix centimètres supplémentaires. Peur. Très peur. Mais là n’était pas le problème pour le moment. Et heureusement. Il avait déjà assez fait face à ses peurs aujourd’hui. En allant dans le petit couloir, oui parfaitement. C’était un énorme effort. Bon maintenant il y était bien hein. Puis il était plus intéressant pour le moment de s’occuper du Serpentard. Nettement plus important aussi.

Il eut une légère moue en l’entendant. Ce mot était beaucoup trop compliqué. Peut-être important, mais il se débrouillerait pour ne jamais avoir à l’utiliser. Voilà tout. Ca pourrait se faire non ? Si ce n’était qu’un seul, tout était possible. Mais il ne pouvait tout simplement pas sortir ça à Regulus. Il n’oserait le dire à personne d’ailleurs. Il n’était pas fou non plus. Il s’entraînerait un autre jour. Voilà. En attendant, il était soulagé. De savoir que ce n’était pas trop grave. Qu’il ne l’avait pas vexé, ou autre.

« ▬ Désolé…Je ferrai plus attention la prrochaine fois ! »


Mais ce qui finit de lui faire du mouron, fut le Serpentard, venant lui caresser la joue, avant que son pouce ne vienne se poser sur ses lèvres, les étirant. Voulant l’aider, il sourit légèrement. Mais visiblement, sa question venait de gâcher un peu beaucoup ce qu’il cherchait depuis le début. Là il pouvait reprendre sa moue inquiète ? Voyant qu’il renfouissait son visage contre son torse, il se remit à lui caresser les cheveux, comme pour le rassurer, baissant légèrement la tête, pour être plus proche de lui. Pourquoi il avait posé cette question aussi hein. Stupide. Stupide géant joufflu.


« ▬ Tu es tout sauf un bon à rrien, Regulus ! Errh…Si je peux faire quelque chose, pourr toi, n’hésite pas à demander… Et…C’est un peu compliqué, depuis que je vis avec ma mèrre, elle utilise tout le temps la Magie, et quand j’étais en Rrussie erh… On a pas vrraiment la même technologie. »


Ahahhahahaha. Technoquoi. Ca se mange ? A ses premiers cours il avait été étonné. Peut-être même plus que par ce qui était magique. Assez triste à dire. Très triste à dire. Mais ce n’était pas non plus comme s’il y pouvait grand-chose. Il haussa doucement les épaule face à ce qui adviendrait de son chocolat. Non, pour le moment il s’en fichait un peu. Beaucoup. Pour une fois. Il posa tout aussi doucement son menton sur le haut de sa tête, bougeant légèrement ses bras pour mieux l’avoir contre lui. Le réchauffer, voilà.


© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Mer 19 Oct - 11:51

Heart broke

Et à nouveau, les bras et la chaleur apaisante de son camarade calmèrent presque immédiatement les pleurs du petit Black, qui ne fit que se blottirent un peu plus contre lui, s’il continuait il allait finir par rentrer en symbiose avec le corps du russe. Il calma sa respiration, doucement, écoutant les mots d’Artur avec attention, son cœur comme ses battements régulier aussi, tout près de son oreille, et Regulus ferma les yeux pendant quelques secondes. Il se tut aussi, il garda ses phrases pathétiques à l’intérieur, bien profond, il était enfin redevenu serein, alors il n’allait sûrement pas laisser des penser négatives encore une fois tout ruiner. D’autant que son ami ne semblait pas avoir mal pris ses mots maladroits, au contraire même, il faisait de son mieux pour le rassurer.

« Ta mère est sorcière alors… ? (Finalement, Regulus repris un peu le sourire en frottant son nez.) Nous n’avons jamais vraiment parlé de nos familles maintenant que j’y pense… »

Enfin, Regulus n’avait rien à dire sur sa famille, surtout pas à Artur qui était bien le seul à ne pas s’intéresser aux Black contrairement à la moitié de l’école. De toute façon, aucunes informations sur eux n’étaient réellement intéressantes. Ils étaient juste une famille de noble sorciers tout ce qu’il y a de plus commun, rien d’extraordinaire méritant d’être noté. Peut-être son elfe de maison qu’il adorait depuis son plus jeune âge, et qui était une perle, mais rien de plus. D’ailleurs, ils n’avaient jamais non plus beaucoup parlé de leurs goûts personnels, ce qui lui sembla très étrange. Ils passaient énormément de temps ensemble après tout, et ils étaient entre autre très proches désormais, par rapport à énormément de choses. Bon, ça serai toujours une énorme masse de sujets de conversation à sortir s’il y avait un quelconque blanc légèrement trop long.

« Elle est comment ta maman, Artur… ? Elle est gentille ? Enfin… C’est bête comme question, je suis certain qu’elle est adorable. »

Une nouvelle fois, le serpentard rit de bon cœur en sortant enfin de l’accolade, pour s’asseoir en tailleur à côté du pouffy, reprenant la tasse de chocolat pour en boire à grandes gorgées. Il était totalement revigoré désormais, et même heureux. Vraiment, son aîné avait un don, Regulus devait apprendre le code de sa salle commune pour s’incruster dès qu’il avait un coup de mou dans la chambre du grand châtain et parler chocolat chaud et chocogrenouille. Un très bon plan. Il avait tout oublié de ses mésaventures de la journée, et était même incapable d’arrêter de sourire, dodelinant légèrement de la tête.

« Ton chocolat, il est vraiment délicieux ! (Reposant la tasse au sol, il fouilla dans la poche de sa cape, pour en sortir une grosse boîte de dragées surprises, la jaugeant quelques secondes.) Je l’avais acheté il y a une semaine, mais je n’ai pas encore eût le temps de l’ouvrir, tu veux bien l’inaugurer avec moi ? »

Après tout, rien de mieux que de manger autour d’un chocolat chaud, et puis les dragées surprises étaient toujours un bon moyen pour rire et détendre encore plus l’atmosphère. Il n’en avait plus mangé depuis au moins sa seconde année d’ailleurs, en deux ans Regulus ne trouvait jamais l’occasion d’en acheter, comme beaucoup d’autres friandises. Et puis, avec toutes les attentes venant de partout, autant sur lui, son avenir, que sa maturité, le jeune sorcier se sentait un peu mal de se laisser tenter par des bonbons qui la plus part du temps étaient considéré pour les enfants. Il en était encore un, après tout, et ça lui manquait de ne plus pouvoir agir comme tel. Artur était bien le seul à avoir le droit de le voir ainsi, comme il était réellement.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Ven 18 Nov - 17:14

▲▼ Don't be so sad.Finalement, ce couloir n’était pas si terrifiant que ça. Bon il n’allait certainement pas s’y aventurer tout seul non plus. Mais en compagnie de Regulus, il pouvait définitivement dire qu’il ne faisait plus aussi peur. Il daignerait peut-être passer à côté de lui sans s’écarter. Un bel effort. Après, peut-être pas non plus le soir, fallait pas trop pousser non plus. Mais il éviterait les détours désormais. Ou alors essayerait de ne pas y faire attention. Parce que pour le moment il était bien, très bien. Faire des câlins ne l’avait jamais dérangé. Mais bon, dans un endroit qu’il pouvait considérer comme apocalyptique de son point de vue, ne comprenant jamais exactement ce qu’on lui voulait, ni même ce que disait la plupart des gens, il lui était devenu rare d’en faire. Fort heureusement, Regulus lui avait proposé son aide. Chose qu’il n’aurait jamais osé demander seul. Premièrement parce qu’il avait peur de s’aventurer et deuxièmement parce qu’il avait un sacré poil dans la main aussi et que si on ne faisait pas la moitié des choses pour lui, il y avait peu de chance pour qu’il s’y mette. Est-ce qu’il avait essayé de changer ce point ? Non pas vraiment. Il ne l’avait même pas encore considéré. Quoiqu’il en soit, le Serpentard semblait se calmer petit à petit, et commençait même à sourire. Rien de mieux que pour faire sourire à son tour le Poufsouffle.


« ▬ Oui ! Au déparrt, comme je n’avais eu aucun signe de magie, elle n’avait rrien dit. Et…pas vrraiment c’est vrrai. La tienne aussi est une sorrcièrre du coup ? »


Même s’il le lui avait déjà dit, il avait oublié. Mais en même temps ce n’était pas réellement le genre de choses qui l’intéressait. Enfin. La famille, si, c’était intéressant. Mais le statut du sang, il s’en fichait comme de sa première chaussette. Il n’en voyait même pas l’intérêt. Ce n’était pas comme si qui que ce soit avait fait quoique ce soit pour mériter ses rangs. En tout cas, dans son esprit. Mais maintenant il était curieux à propos de Regulus. Et visiblement, c’était aussi réciproque. Souriant encore un peu plus, il ne put qu’acquiescer face à ses phrases.


« ▬ Trrès gentille ! Et patiente aussi. Puis courrageuse. Enfin, je pourrrais continuer longtemps, mais je ne suis pas sûrrr que ça te plairrait non plus et je rrisque de…Eh…Ne pas trrouver les mots. En tout cas, elle t’apprrécierait ! Elle serrait contente de te connaîtrre ! Mais j’imagine que tu rrentres chez toi pourr les vacances. »


Elle serait même plus que contente de voir qu’il invitait quelqu’un. Chose qu’il n’avait jamais faite depuis qu’il était à Poudlard. Et même déjà en Russie. Enfin, ce n’était qu’une chimère pour le moment. Enfin, autant tenter, on ne savait jamais. Et il lui ferait un chocolat chaud. Voilà. Même plusieurs. Une des seules choses qu’il savait faire. Mais maintenant que son cadet souriait, il ne pouvait s’empêcher d’en faire de même. Voilà. Content. En plus, il proposait même de prendre des dragées. Bon. Lui, dès qu’on lui proposait de manger il était content.


« ▬ J’ai été le cherrcher à la cuisine, les elfes de maisons étaient trrès sympathiques ! Et avec plaisirr, si ça ne te dérranges pas ! C’est toujourrs mieux de les prrendre à plusieurrs ! »


Bon, il devait très certainement en avoir dans sa salle commune si jamais. Et bien d’autres. Il pourrait très bien aller en chercher si jamais ils avaient encore faim après. Mais là tout de suite, s’il pouvait éviter de bouger, c’était plutôt bien. Ils semblaient tous les deux bien installés, alors pourquoi prendre la peine de se bouger ?



© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ] Mer 30 Nov - 3:37

Much Better

Les sourires d’Artur ne firent qu’amplifier ceux du jeune Black, tout comme sa bonne humeur, pendant qu’il écoutait avec beaucoup d’attention son ami parler, se balançant légèrement d’avant en arrière au fil des minutes, avant de se faire légèrement surprendre par la réciproque de sa question. Il était vrai une nouvelle fois qu’ils n’avaient jamais vraiment parlé de sa famille. Après tout, ce n’était pas un sujet important du tout, ou en tout cas, ça ne l’était jamais devenu ni même subtilement évoqué, et ça ne le deviendrait probablement jamais dans tous les cas avec son interlocuteur fort heureusement. Ce fut donc en tournant ses yeux vers le plafond qu’il fit une légère moue, récitant comme à un peu tout le monde la même litanie qu’il avait appris par cœur depuis son plus jeune âge.

« Oui, mes deux parents sont sorciers, comme leurs parents avant eux, et leurs grands parents, et leur grands grands parents… Il n’y pas de moldus, dans ma famille, il n’y en a jamais eu, et il n’y en aura sans doute jamais, comme de sangs mêlés. Il paraît. C’est ce que me disent ma mère et mon père en tout cas. »

De toute façon, les traîtres ont les brûlaient hors de la tapisserie, et les sangs mêlés ils n’existaient même pas, sauf quand il y avait besoin de dénigrer les choix de tel ou tel Faux-Black qui avait décidé de trahir leur nom sacré, sans oublier des moldus dont Regulus n’avait jamais de sa vie entendue parlé une fois. Mais ce n’était certainement pas le moment de penser à ses histoires de familles, et de sangs, et tout le tintouin qu’il subissait déjà dès qu’il rentrait chez lui, ou qu’il allait dans les dîners et les bals. D’autant qu’Artur s’était remis à parler de sa vie, et de sa mère, qui était nettement, nettement plus intéressant que quoi que ce soit d’autre au quel Regulus pouvait penser dans l’instant présent. A l’arrêt assez soudain de sa phrase, du moins, le petit serpentard fut assez déçu. Il voulait en savoir bien plus maintenant, au pire, il aiderait son aîné à trouver ses mots, et puis voilà !

« J’aimerai bien que tu continues, Artur, aussi longtemps que tu veux, ou que tu peux. Ça me fait vraiment plaisir d’entendre parler de ta vie ! »

Le brun soudainement se remis à rougir, ou rosir pour être plus précis. Est-ce que. Artur venait de lui proposer ouvertement de passer du temps chez lui ? Il devait rêver. Ou interpréter les choses très mal comme il avait souvent l’habitude de faire. Il ne savait même pas pourquoi il en était devenu légèrement rouge. Ou pourquoi il avait perdu son sourire. Après tout, ce n’était qu’une invitation d’un ami à un ami, alors il n’y avait aucunes raisons de se mettre dans des états pareils !

« Les vacances… ? »

Bien vite pourtant, Regulus reposa pied à terre. Les vacances, oui, il les passait toujours systématiquement chez lui, ou au mieux s’il réussissait à négocier, chez les Rosier. Problème étant qu’Artur n’était pas un Avery, ou un Malfoy, ou un Burke, ou un Flint, ou tout autre famille partageant le même rang de sang pur que lui. Il n’était même pas anglais. Ce qui allait être extrêmement compliquer à expliquer à ses parents. Déjà, parce qu’il n’était pas Sirius, qu’il n’avait pas le culot ni l’irrespect de défier ainsi des gens qui lui avaient tout donné et qui avaient en lui une confiance aveugle, qui plus est du fait que Regulus était désormais bel et bien le dernier héritier mâle des Black sans affiliation ni mariage, et qu’il était donc encore plus impensable qu’il gâche son temps précieux chez un sang de bourbe. Mais, le jeune garçon voulait vraiment y aller, chez Artur. C’était bien la première fois que quelqu’un l’invitait sans aucunes idées derrière la tête, ou sans préalablement se connaître depuis des années et être comme frères.

« Je… Je vais voir ce que je pourrais faire, j’aimerai… beaucoup la rencontrer pour de vrai, moi aussi. »

Voilà. Pas de promesses intenables ou quoi que ce soit. La pure vérité, qu’il devait bien à son interlocuteur. Il se remis même à sourire un peu en sortant de toutes ses sombres réflexions, pour piocher dans sa boîte de dragée et en sortir une, l’observant avec attention. Bon. Au vu de la couleur, il y avait plusieurs choix qui s’offraient à lui. Au mieux, c’était sans doute chocolat, et au pire…

« Urgh ! Crasse de nombril, quelle horreur ! »

Qu’il recrachât presque immédiatement dans sa main, avant de s’essuyer la langue vivement pour retirer la plus infime trace de ce goût acre et tout à fait répugnant, finissant par éclater de rire en tendant la boîte à Artur.

« Même avec les bonbons je n’ai pas de chance aujourd’hui ! »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ]

Revenir en haut Aller en bas

La Campagne des Larmes [ PV Regulus ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» campagne skaven
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.
» Une campagne d’alphabétisation, est-elle opportune maintenan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Cachots :: Couloirs-