N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Hunsy Naßheuer ▬ Meh. [Done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Husky Fuyard


88 messages.
Inscrit le 08/09/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: Surveillant
Maison: Durmstrang



MessageSujet: Hunsy Naßheuer ▬ Meh. [Done] Jeu 8 Sep - 21:07






" Hunsy Naßheuer "

2034evah

Informations de bases • Je me nomme Hunsy Naßheuer, j'ai 27 ans et je suis Surveillant. Je suis un Sang-Mêlé et je le vis bien. Le Choixpeau m'avait envoyé à Durmstrang wesh . Ma baguette est composée de bois d'aulne, 25 cm, crin de licorne, souple. J'ai choisi Joseph Oda de The Evil Within pour illustrer ma face.

Et derrière l'écran • Tu peux m’appeler Dominique. J'ai 203 ans et j'écris depuis que je mange du boudin blanc froid ans. J'aime prendre de la compote comme plat principal et je déteste quand ma salade de tomates comporte des tomates. J'ai trouvé le forum sur un partenaire. Oui. Dessus. Mais je dirai pas le nom de la personne et je trouve que euh..wesh ?. J'ai hâte de jouer parmi vous :3 Et puis sans oublier que Pied poubelle dragée..


Caractère • Viens, on fait une tournée aux Trois Balais !
 

   
   
   

La première impression que pourrait donner Hunsy, est un certain malaise. Malgré lui, sa personne presque entière démontre sa peur de converser, ou plutôt, de s’attacher. Il reste assez distant, tout en essayant de ne vexer personne, s’en tenant aux politesses et à des légers sourires, son regard clair toujours fuyant. Inutile d’essayer de l’intercepter. Il y aura toujours autre chose que son interlocuteur pour l’occuper. Un point invisible au-dessus de son épaule, une dalle mal mise, une fenêtre. N’importe quoi l’intéressera tant que cela peut lui éviter de croiser le regard de n’importe qui.

Une sorte de protection supplémentaire de l’esprit. Même si on ne croise certainement pas des Legilimens à tous les coins de rue, autant ne pas se risquer. Il préfère de loin passer pour une personne effacée n’ayant strictement rien de spécial plutôt que de partager des souvenirs un peu trop personnels. Mais cela ne l’empêchera certainement pas d’écouter les autres, et même de les aider si besoin est. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il a une certaine confiance en lui, sait parfaitement prendre les choses en main. Une certaine maturité un peu trop tranchante, écrasant toute utopie, et toute pensée un peu trop positive. Espérer est loin d’être sa tasse de thé.

Il préfère de loin être pessimiste, quitte à avoir raison, ou alors à être heureusement surpris. Histoire de ne pas tomber de haut, tout simplement. Et pour avoir encore moins de problèmes, il évite de trop sociabiliser, tout simplement. Aussi loquace qu’une carpe lorsqu’il s’agit de faire des confidences, il semble pourtant avoir une culture assez large, dont il ne se vantera jamais. Si l’on supporte de ne pas être regardé, il est extrêmement facile de converser.

Bien que difficile à remarquer vu son effacement quasi permanent, une fois que l’on se rend compte qu’il ne fait pas partie de la tapisserie, lorsque l’heure s’y porte, on peut remarquer qu’il est un excellent Occlumens. Et un excellent duelliste. Chose qu’il se garde tout autant bien de dire, ne voyant pas l’intérêt de se vanter. Au contraire, il aura même parfois tendance à se rabaisser volontairement. Pour se rappeler que rien n’est gagné. Qu’il peut toujours faire mieux.

D’une douceur incomparable, il est assez facile de penser qu’il n’a aucune autorité, et qu’il se laissera marcher sur les pieds. Ce qui est légèrement le cas. Bien qu’il s’exécutera, en y pensant pas moins. Tiens. Penser est un de ses hobbys. Toujours à se demander ce qui aurait bien pu se passer dans un autre cas. Toujours à réfuter ses actes et ses paroles. A se dire qu’il aurait mieux fait de réagir autrement. Une de ses plus grandes faiblesses, ou en tout cas péché mignon sont les sucreries. Il en mange beaucoup plus qu’il ne veut l’admettre. Et il est quasiment impossible de le voir sans en manger une.

Possédant une excellente mémoire et un apprentissage assez rapide, il arrive à parler plusieurs langues, sans laisser transparaître un quelconque accent. Mais légèrement fainéant sur les bords, il ne prendra la peine de se pencher sur l’étude du sujet que si nécessaire. Désillusionné par un bon nombre de chose, il est difficile de les lui faire voir sous un autre angle. Et tout comme il peut être extrêmement patient envers les autres, il vaut mieux l’être avec lui aussi. Sans quoi il ne fera rien d’autre que de se braquer encore plus. Mais une fois sa confiance gagnée, non sans efforts, il est une personne sur laquelle on peut compter. Possédant une loyauté sans égale.
 


Histoire • J'suis encore à cours de Poudre de Cheminette !


   
   
   
C’est à Westendorf, par un beau jour d’automne que Hunsy vit le jour. Petit dernier de la famille jusqu’alors composée de trois personnes, il la compléta formant un chiffre pair. D’un père sorcier, et d’une mère moldue, il aurait pu ne jamais être au courant des gènes de son paternel, si seulement son frère aîné n’avait pas d’ores et déjà démontré des signes de magie, lui assurant presque le même destin. Le petit brun en eu la confirmation, alors qu’en train de gazouiller joyeusement dans le jardin après une nuit pluvieuse, toutes les limaces autour de lui se mirent à gonfler et à voleter autour de lui. Ce qui provoqua une certaine euphorie chez le jeune enfant. Jusqu’à ce qu’elles explosent toutes sans prévenir. Incompréhension. Peur. Et inconsolable. Jusqu’à ce que le reste de sa famille daigne mettre quelques croix dans le jardin et fasse un semblant de prière pour les feues limaces. Fort heureusement, de tels incidents ne se réitérèrent pas, sa magie se contenant de s’exprimer en faisant voler d’autres objets, généralement inoffensifs.

Le jour de ses onze ans, il reçut sa lettre, afin d’aller étudier à Durmstrang. Heureusement, son frère étant âgé seulement de trois ans de plus, il n’allait pas être complètement perdu. Il fallait dire que ce n’était pas vraiment la porte à côté non plus. Et la première chose qu’il remarqua, ce fut le froid. Très froid. Bon même s’il vivait à la montagne, ce n’était pas la même chose. Quoiqu’il en soit, il arriva malgré tout à trouver assez vite ses marques. Bon élève, il n’avait pas trop de mal à suivre les cours, et se lia vite d’amitié pour deux de ses congénères. Anya et Mark.

Très rapidement inséparables, et chacun ayant ses spécialités, il lui fut encore plus simple de réussir ses examens. Il n’avait à la base jamais été bon en duel, mais fort heureusement Anya, nettement plus douée avait poussé presque tous les jours ses deux amis à s’entraîner avec elle. Mark lui, avait nettement plus de facilité pour le beau parlé. Fort utile lors des rédactions, examens oraux, ou encore présentations tout simplement. Quant à Hunsy, nettement plus logique d’esprit, les aidait à planifier leurs emplois du tout, ou encore pour tout ce qui était théorique. Un trio qui fonctionnait on ne peut mieux, et qui devint très rapidement prometteur. Peut-être un peu trop pour leur bien. A un tel point qu’il leur fut impossible de travailler individuellement.

Mais ils n’eurent pas assez de recul pour s’en rendre compte. Au contraire, chacun voyait le côté positif. Ainsi que la puissance qu’ils pouvaient avoir. Doublé à ça la fougue et l’insouciance de la jeunesse, une fois leurs études finies à Durmstrang, ils décidèrent de ne pas se lâcher et au contraire, d’avancer ensemble. Des idées plein la tête, ils furent vite confrontés à un problème de marge : l’argent. Hunsy avait mis tout ce qu’il pouvait dans le loyer de leur maison, et il en était de même pour les deux autres. Et grâce à ses superbes plans, qui parfois énervaient Anya et Mark, le brun savait exactement combien il leur restait et combien ils pouvaient dépenser. Il leur fallait rapidement trouver quelque chose avant de sombrer dans le rouge.

Ce qu’il se refusait. Après avoir quitté la maison familiale en mode « Je vais conquérir le monde sans votre aide, adieu je vous enverrai des lettres et vous verrez quand on sera connus wesh. » il n’avait pas la moindre envie de revenir même pas un deux mois plus tard. Ils essayèrent alors d’instaurer un nouveau système. A défaut de ne pas trouver des petits travails où ils seraient à trois, ils montèrent une espèce d’agence à tout faire. Mais ce fut nettement plus dur que ce qu’ils pensaient. Difficile de se faire connaître, et tout le monde n’avait pas besoin de leurs services. Mais bon. Cela leur permit d’avoir une légère rentrée d’argent. Toujours pas assez pour pouvoir aller découvrir et conquérir le monde. Surtout le découvrir.

Leur but final était de faire une sorte de tour du monde, et d’observer les mœurs de chacun. Autant le trajet, ne coûterait rien grâce au transplanage, il restait quand même énormément de frais à côté. Et Anya n’avait plus envie d’attendre. Nettement plus impatiente et fougueuse qu’Hunsy, elle n’avait qu’une seule idée, faire accélérer les choses. Et le meilleur moyen était très clairement de braquer une banque. Une petite pour commencer. Mais Hunsy restait sur la réserve, plus prudent et retenu par son habituel sens moral. Mais après une dizaine de jours, à être assailli toutes les minutes par ses deux homologues, il finit par accepter. Il les aiderait pour l’observation, les plans et les horaires. Point final. Le jour J il resterait tranquillement chez eux. Et pourrait essayer de se convaincre qu’il ne faisait strictement rien de mal. Après tout, il n’avait fait que passer devant cette banque et écrit. Rien d’interdit. Du tout.

Leur plan fonctionna à merveille. En même temps, ayant commencé par un petit établissement, moldu qui plus est, il avait été assez facile de les berner. Même un peu trop. Ce qui redonna confiance au groupe. Une nouvelle fois, en excès. Pas totalement stupides non plus, ils se décidèrent d’opter pour une solution plus simple, leur permettant par la même occasion d’éviter de se faire repérer. Une tente. Magique bien sûr. Ce n’était pas donné non plus, mais avec leur premier butin, ils avaient réussi à en dégoter une plutôt pas mal. Bon. Elle puait la mort. Mais le marché noir n’avait jamais été ce qu’il y avait de plus conseillé.

Ils continuèrent donc durant quelques mois, changeant souvent d’endroit, ne s’attirant aucun ennui. Et très sincèrement, ils auraient pu enfin accomplir leur idée de départ, et faire ce tour du monde, sans trop se soucier d’un niveau financer. Et ils comptaient s’y lancer, après avoir fini en beauté. Nouvelle magnifique idée d’Anya. Supportée une nouvelle fois par Mark. Seul le brun, une nouvelle fois essaya de freiner la chose. Pourquoi avoir plus que nécessaire ? Mais il ne s’y opposa pas très longtemps, la jeune rousse le prenant par les sentiments.

Il avait toujours préféré se taire à ce propos, mais il ne faisait aucun doute qu’elle lui plaisait. Mais le brun était certain qu’il en allait de même pour Mark, et par pure politesse avait préféré faire comme si de rien était. Sauf que cette fois-ci, elle était venue le voir, en lui disant clairement qu’elle le préférait. Ne prenant pas trop la peine de réfléchir pour une fois, et trop heureux, il avait donc changé de position. Dans le cas contraire, il se serait juste fait passé pour un couard et un crétin fini. La dernière des choses qu’il souhaitait aurait été de la décevoir.

Stupide.

Rendu alors en Angleterre, ils commencèrent comme à leur habitude à tout planifier. Ce qui leur prit pas mal de temps. Autant être sûrs. Et cette fois-ci, Hunsy avait même décidé d’être totalement de la partie. Ils ne cracheraient pas sur une personne de plus pour distraire. Et le jour tant attendu arriva. Ce que Hunsy espérait être leur dernier méfait. Et il eut raison.

Un peu trop même.

Tout se déroulait à la perfection. Du moins c’était ce qu’il pensait. Avant de remarquer, une fois à son poste, occupant l’une des secrétaires, que quelque chose clochait. Ils avaient changé leurs horaires. La veille. Et à ce moment même, Mark qui aurait dû se trouver face à un couloir vide, avait fait la rencontre d’une armoire à glace. Oups. Il aurait simplement pu se faire arrêter. Même tous les trois. Avec son esprit d’équipe, Hunsy était prêt à se rendre en même temps. Mais un coup d’œil lancé à Anya lui fit comprendre qu’il était préférable de faire comme s’ils n’étaient pas liés.

Sauf qu’à la place, Mark désormais coincé dans la pièce principale, entre plusieurs gardiens, tenta une manœuvre parfaitement stupide. Sans doute à cause du stress. Au vu de son geste, il avait tout simplement essayé de brandir sa baguette. Alors rangée à sa taille. Et le plus jeune des gardiens réagit au quart de tour. Ayant visiblement des réflexes parfaits. Mais un peu stupide aussi. Ou alors trop stressé, lui aussi, si cela se trouvait, c’était son premier jour. Une détonation, un corps, apuMark. Oups².

La police moldue fut la première sur les lieux, et leur posa à peine quelques questions. Mais le temps que le ministre de la Magie ne découvre qu’il s’agisse d’un sorcier et n’envoie quelqu’un, ils étaient déjà repartis. Depuis belle lurette. On vint quand même les trouver, une fois l’identité de Mark découverte, mais ils nièrent tout en bloc. Peut-être qu’ils avaient été proches, mais eux, se trouvaient juste à Londres depuis quelques jours pour découvrir, et camper non loin. Magnifique paysage hein.

Hunsy se pensait tiré d’affaire, bien que totalement perdu et totalement affecté par la perte de Mark. Il était hors de question de faire ce tour du monde sans lui. Mais il était aussi impossible pour lui de reprendre une vie totalement normale. La meilleure des choses à faire était sans doute de suivre Anya, il n’avait plus réfléchi à quoique ce soit seul depuis des lustres. A deux non plus d’ailleurs. Ils réussirent juste à s’embrouiller, et Anya fini par transplaner en pleurs. Oups³. C’est magique le transplanage. Rapide. Efficace. Et on ne sait absolument pas où la personne va.

Il était donc en plein milieu d’un pays qui lui était presque inconnu – Si. Il y connaissait par cœur une banque, magie.- avec pour seul héritage de ces dernières années, une tente trop grande pour lui. Qui puait toujours. Magnifique. Rentrer chez ses parents ? Ahaha. Jamais de la vie. Ils se douteraient de quelque chose ce n’était pas possible autrement. Il y avait eu un article sur la mort du sorcier, qu’ils savaient son meilleur ami. Mais il ne pouvait pas tout simplement errer sans but.

Après quelques jours, il se décida à trouver une alternative, un travail, ne serait-ce que pour s’occuper l’esprit. Et il tomba sur une annonce dans la Gazette du Sorcier. Ils recherchaient un surveillant dans une école de Magie en Ecosse. Pourquoi ne pas tenter sa chance ? Enfin. Il était plus ou moins motivé. Jusqu’à se retrouver face au directeur. Qui avait l’air de vouloir l’analyser aux rayons X. Malgré ça, il réussit l’entretient. Un vrai miracle. Il allait pouvoir dormir dans un lit.


© Halloween






_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Hunsy Naßheuer ▬ Meh. [Done] Sam 10 Sep - 0:37

FICHE VALIDÉE!
Comme le dirait un vieux monsieur qui arrivera bientôt, tu veux un petit café? Very Happy

SOIS LE BIENVENU SALE THUG
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas

Hunsy Naßheuer ▬ Meh. [Done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Passage Obligatoire :: Parchemins d'Identité :: Validées-