N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

McGonochill


32 messages.
Inscrit le 01/09/2016.

Feuille de sorcier
Sang:
Année/ Métier:
Maison:



MessageSujet: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Mer 26 Oct - 15:32

Bon on sait plus ou moins décrire on dira -
( Puis pour l'ordre : Minerva- Terence- Hunsy - Ripley- Fingal- Icaca- Stan- Milly- Melvyn- Jaylene - Thaddeus - Nashira - Nicolaus - Earl)
Spoiler:
 


Minerva ne s’était jamais, ou presque plainte de son travail. En tout cas pas oralement. Et l’avait par conséquent rarement pensé. Il était nettement différent, et nettement plus amusant à son goût que celui qu’elle avait dû accomplir au ministère. Cependant, cela ne signifiait pas non plus que tout allait pour le mieux en tant qu’enseignant. Comme partout, il y avait des hauts et des bas. Et des tâches un peu plus contraignantes. Comme les réunions par exemple. Bien qu’elle comprenne parfaitement que le Directeur ne puisse pas y assister à chaque fois, et que cela ne la dérangeait pas le moins du monde de s’en occuper, ce n’était que très rarement de tout repos. Même si elles servaient à mettre les choses au clair et à améliorer la vie de tout le monde, principalement, il était assez difficile d’entendre tout le monde, et de faire en sorte aussi pour que tout plaise à tout le monde. Surtout que certains ne daignaient même pas se sentir concernés. Et qu’en plus de ça, tout le monde ne semblait pas prêt à mettre ses griefs de côtés. Pire que des enfants de trois ans. Même choisir une place semblait être difficile.

Ce pourquoi depuis quelques temps, elle avait eu l’idée on ne peut plus ingénieuse d’attribuer des places. Absolument pas définitives, ils changeaient à chaque fois. Places tirées au sort, comme ça personne ne pouvait se plaindre. Ce n’était que l’affaire de quelques heures après tout.  Pour couronner le tout, il s’agissait présentement de la première réunion de l’année. Officielle. Il y avait eu celle de départ pour accueillir les nouveaux et leur expliquer comment tout fonctionnait. Mais c’était différent. Très différent. Maintenant ils allaient tous avoir droit à un rapport détaillé des erreurs qu’ils avaient pu faire. Ahaha. Ce n’était jamais très beau à voir, mais autant dire les choses tout de suite et sincèrement. Afin d’éviter que cela puisse se reproduire. Soit. L’heure n’était pas encore venue de les faire.

La sorcière venait à peine d’entrer dans la salle des professeurs, dix minutes pétantes avant le début de la réunion. Inutile d’arriver trop tôt, surtout qu’il n’y avait rien à faire, elle avait déjà tout préparé au préalable. Elle détestait s’y prendre à la dernière minute, et ce même pas par question de stress. Elle avait l’habitude maintenant après tout d’organiser ce genre de réunions. Quoiqu’il en soit elle n’était pas la première dans la pièce, ce qui ne l’étonna pas non plus. Au moins, c’était assez rassurant de voir que certaines personnes prêtaient encore attention à l’heure. Alors ils eurent droit à un salut avec un sourire. Si ce n’était pas magnifique.

Ils étaient déjà quatre, assez rare, elle devait bien l’admettre de voir la salle aussi peuplée à l’avance. Mais visiblement en plus du professeur d’Arithmancie les nouvelles recrues avait décidé d’être bien à l’avance aussi. Ce qui n’était pas plus mal. Du tout. Maintenant il fallait encore espérer que le reste du personnel ne traîne pas. Malheureusement, contrairement lors des cours elle ne pouvait pas renvoyer de la salle le premier en retard. Dommage. Mais inutile d’y penser maintenant, et autant espérer que tout le monde serait à l’heure. L’espoir fait vivre fort heureusement.


« ▬ J’espère que vous avez passé une bonne journée, messieurs. »


Autant commencer avec légèreté tant que tout le monde n’était pas encore là. Posant délicatement ses feuilles, elle s’installa à sa place, croisant un instant les bras. Au moins, ça ne commençait pas trop loin.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Sam 29 Oct - 11:25

Pour assurer le bon déroulement de la réunion tardive, Kristopher s’était assuré de faire une sieste pendant le midi, ainsi que tout le long du dîner. Après tous, il ne mangeait pas, donc assister aux repas étaient totalement inutile si ce n’est pour faire croire son humanités aux élèves, vu que tout le personnel fort heureusement était au courant. En même temps si une seule personne venait à ne pas l’être, quelques questions gênantes allaient se poser. Comme par exemple pourquoi cela faisait dix ans que Kris n’avait pas changé d’un poil alors qu’il était censé avoir plus de soixante ans.  Par miracle il avait aussi été capable de faire une troisième sieste après son dernier cours, il n’avait pas été importuné par quelques élèves envahissant. Du coup, c’était frais comme un gardon que le vampire arriva dans la salle des professeurs. Une heure à l’avance.

Ce n’était pas dans ses habitudes d’arriver plus tard que trente minute avant les faits, même si il n’y avait pas de réunions. Déjà, parce qu’il devait faire son café habituel qui prenait beaucoup de temps, d’autant plus qu’à 21h, tous les professeurs n’allaient pas être aussi réveillé que lui, mais surtout parce qu’il avait simplement horreur d’arriver trop tard. Il trouvait ça impolie, et ne faisant jamais les choses à moitié, il terminait souvent par être le tout premier pendant très longtemps. Du coup, l’arithmancien pris son temps pour moudre les grains de café, laisser l’eau bouillir petit à petit,  préparant aussi la salle en positionnant correctement chaque tables et chaque chaises. Il s’amusait déjà à imaginer l’ordre du jour que McGonagall avait préalablement établi. D’ailleurs, il allait se retrouver à côté d’elle, juste devant la cafetière et en face du nouveau professeur d'astronomie.

Le temps passa donc, lentement, avant que la première personne n’arrive, le nouveau petit surveillant. Kristopher sourit largement en prenant une tasse d’un tiroir.

« Je l’ai fait bien serré ce soir, monsieur  Naßheuer, pas de sucre, c’est ça ? »

A vrai dire, le vampire aimait beaucoup Hunsy. Un jeune homme très agréable, et qui en prime venait de Durmstrang. Un merveilleux sujet de discussion sur lequel bavarder pendant des heures. D’autant que, très clairement, l’un comme l’autre avait autant à en apprendre. Et honnêtement d’ailleurs, Kristopher était plus que ravi d’être mis au courant de tous les changements survenu à l’école en plus de cinq cent années. Il se demandait si l’ambiance était toujours la même d’ailleurs. Ugh. Rien que d’y penser cela eu le mérite de lui donner des frissons. Jamais plus il ne remettrait un pied dans ce terrible endroit. En plus il y faisait froid. Très froid. Il en avait déjà assez d’être un cadavre ambulant, si en plus il devait vivre dans une morgue, non merci.

« En priant pour que cette réunion ne soit pas trop éprouvante, vous êtes notre seul surveillant après tout, le château à besoin de vous au meilleur de votre forme ! J’espère que vous n’êtes pas de nuit aujourd’hui, qu’ils vous épargnent au moins ça. »

Au pire, Kristopher était de ronde. Donc si le surveillant s’écroulait de sommeille au milieu d’un couloir, il le porterait jusqu’à sa chambre et ferai mine de ne rien savoir quand on lui demandera où se trouve Hunsy. Ou bien il prétendra l’avoir vu au tournant d’un couloir y a pas longtemps de ça.  Au bout de cinq petites minutes, deux autres de ses collègues arrivèrent, stoppant donc Kristopher et son dialecte allemand fort gracieux, leur servant immédiatement, toujours avec le sourire, du café à eux aussi, échangeant quelques banalités au fil des minutes. Il tourna aussitôt la tête en entendant pour la quatrième fois la porte s’ouvrir, et être gracié par un sourire ravissant de la sous directrice, à qui il servit aussi une tasse.

« Spectaculairement banale, Professeur McGonagall, un changement agréable à d’habitude depuis quelques temps je dois bien l’avouer. En espérant que votre journée a été elle aussi plaisante. »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Husky Fuyard


74 messages.
Inscrit le 08/09/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: Surveillant
Maison: Durmstrang



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Sam 29 Oct - 13:34

 Pour ne pas trop changer de d’habitude, le petit brun avait passé presque l’entièreté de sa journée à stresser sur des choses parfois totalement futiles, parfois plus importantes. Comme la réunion du soir même. La toute première officielle en quelques sortes. Après tout, la première avait consisté à leur montrer exactement ce qu’ils devraient faire et à les présenter en quelques mots aux autres. Bon. Ceci dit, même s’il ne pouvait s’empêcher de se faire un sang d’encre, il fallait bien qu’il se fasse une raison. Des quelques semaines passées ici, il n’avait pas non plus eu l’impression de faire une bourde intersidérale. Et puis le but de la direction n’était pas non plus de les enfoncer, n’est-ce pas ? Dans le pire des cas, on leur ferait des remarques gentiment. Pour le bien des élèves. Là était leur fonction première. Que tout aille bien pour tous les élèves. Ce qui était parfaitement impossible, mais autant ne pas partir trop défaitiste, comme il en avait l’habitude.

Car plus il y pensait, plus il partirait négatif, il le savait très bien. Et ce n’était absolument pas dans son intérêt. Tout ce qu’il espérait, c’était pouvoir être à côté, ou en tout cas proche d’une des seules personnes avec qui il avait familiarisé jusqu’à présent. Le Professeur d’Arithmancie, qui lui aussi avait ses études à Durmstrang. Et qui par chance parlait parfaitement bien l’Allemand aussi. Même si sur ce dernier point, Hunsy ne s’en faisait pas énormément, habitué à parler au fil des années à devoir s’adapter aux langues étrangères.

Quoiqu’il en soit, sa journée n’avait pas réellement énormément changé des autres, à devoir surtout déambuler dans le Château, sans directions précises, surtout dans le but de vérifier que tout allait bien, et que personne ne s’était fait mal ou autre. Mais généralement, la journée était nettement bien plus calme que les soirées, rares étaient visiblement les élèves qui décidaient de sécher des cours, et ceux ayant des trous en même temps, étant rarement plus d’une trentaine, généralement à la bibliothèque, ou dans leur salle commune.

Fort heureusement, à la vue de la réunion, la ronde était au départ assurée par les différents préfets. Ce qui lui avait permis de s’y rendre bien à l’avance. D’accord. Il y était arrivé avec 45 minutes d’avance. Ce qui était peut-être un peu beaucoup. Du coup, le brun se décida d’attendre un peu, à côté de la porte, persuadé qu’il n’y aurait encore personne. Mais après avoir eu la réflexion qu’il aurait l’air encore plus stupide d’attendre ici devant, lorsque quelqu’un arriverait, il préféra rentrer à l’intérieur de la pièce. Et eut l’immense joie d’apercevoir le seul Professeur dont il s’était le plus rapproché.


« ▬ Exactement ! Et merci beaucoup, cela ne pourra que nous faire le plus grand bien d’avoir une tasse de café, surtout préparé vos soins ! »


Un sourire sur les lèvres, le surveillant jeta rapidement un coup d’œil au placement à table. Ce qui était une bonne idée quand même, pour éviter de perdre du temps. Sauf que visiblement, il était entre deux inconnus et. En. Face. De. Buchanan. Magnifique réunion en perspective. Bah. Ce n’était pas non plus comme s’il avait pour habitude de fixer les gens en face de lui et les gens tout court. Donc bon. Il lui suffirait de regarder la table. Ou ses mains. Très bien. En attendant, il se contenterait de rester près du blond pour discuter. Très bonne initiative. Surtout qu’ils étaient seul pour le moment. En même temps, vu l’heure ce n’était pas tellement étonnant.


« ▬ Je l’espère aussi ! Mais je ne vous cache pas qu’elle me stresse un peu, sans doute parce qu’il s’agit de la première. Et ne vous en faites pas je me contente souvent de peu de sommeil, faire les nuits m’occupe même ! Quant à vous, il s’agit de votre tour de ronde il me semble ? »


Il en était presque certain. Quoiqu’il en soit, après quelques minutes deux autres personnes décidèrent de se pointer. Ah. Aaah. Magnifique. Les deux autres nouveaux enseignants du premier étage. Encore ensemble. Tieens. Il était bizarrement temps qu’il regagne sa place, n’est-ce pas. Si. Totalement. Tout aussi discrètement qu’à son habitude, le brun alla avec sa précieuse tasse entre les mains s’installer à table, aussi raide qu’un piquet de grève. Mais une cinquième personne ne tarda pas à entrer à son tour, laissant place à l’organisatrice de ladite réunion, visiblement heureuse de voir plusieurs personnes à l’avance. Par contre, il aurait soudainement apprécié qu’un de ses voisins, même s’il lui était parfaitement inconnu, fasse son apparition. La place, qui lui avait été attribué le laissait entièrement seul face aux à ses homologues. Magnifique. Là. Il allait simplement répondre par un sourire à la formule de politesse transformée en question. Tout en fixant sa tasse, on ne peut plus belle, il fallait bien l’avouer.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Dim 30 Oct - 1:14

Aujourd’hui, Fingal avait été plutôt stressé. Voire vraiment stressé, à vrai dire. Et la raison en était plutôt simple, c’est que le soir même, une réunion regroupant tous les membres du personnel était organisée. La première de l’année, sans doute pour faire un point sur les évènements qui s’étaient jusqu’ici déroulés. Ahah. Très drôle. Franchement, le roux avait l’impression que depuis que l’année avait commencée, le sort s’acharnait sur lui. Enfin ça dépendait à quel niveau. Au niveau professionnel, en fait. Parce que le reste, ça allait, honnêtement. Mais le travail… Est-ce que les efforts qu’il fournissait étaient suffisants ? Lui en avait l’impression, il était vraiment satisfait par ce qu’il faisait, mais peut-être que ce n’était pas le cas de tout le monde. Il ne pouvait pas savoir, et c’est bien ce qui le dérangeait. Peut-être qu’on allait le renvoyer. Bon, il ne pensait et n’espérait pas. Il ne pouvait pas avoir fait de la merde à ce point. Et puis il doutait aussi du fait que ce soit le genre de chose qu’on annonce durant une réunion. Mais oui, il est con aussi à stresser pour rien. Du coup, sur le trajet jusqu’à la salle des professeurs, il n’avait su se retenir de souffler au moins dix fois en espérant que ça n’évacue son stress. Si seulement, il avait juste la tête qui tournait, actuellement. Il n’avait pas à stresser ainsi voyons, c’est stupide.

Heureusement, il était bien décidé à s’y rendre en avance. Ah oui, il ne faudrait pas décevoir qui que ce soit. AhemMcgonagallahEM. Lui, craindre l’autorité du professeur de métamorphose ? Du tout. Il avait l’esprit totalement tranquille. Elle ne devait être au courant d’aucune de ses erreurs. Hahah. On y croit, hm. Et puis heureusement aussi, il ne s’y rendait pas seul, non non, il était accompagné d’Icalurus. Pour changer. Non mais heureusement, il aurait encore plus stressé sur le chemin, sinon. Et ça n’aurait pas été génial, non.

« J’espère qu’on ne va pas se faire engueuler pour je ne sais quelle raison. »

Voilà. Partager son stress. C’est très sympa, hm ? En même temps, il n’avait pas l’impression d’être en mesure de faire autre chose. Lorsqu’ils arrivèrent, Fingal constata qu’il y avait déjà des personnes. Les viles. …Ils parlaient quelle langue là ? Mais oui, il était sûr d’avoir entendu une langue totalement inconnue et qui semblait plutôt barbare. Une conspiration contre lui ? Oulah, il allait se prendre comme Hilderley bientôt. Ça n’allait pas. Mais l’infirmier ne semblait pas encore être présent. La chance serait-elle pour une fois de son côté ? Il l’espéra bien. Bref, il ne tarda pas à saluer ses collègues, et remercier presque chaudement le professeur d’arithmancie pour le café qui était bienvenu. Sa place ? Elle lui convenait plus ou moins. Au moins, lui, il était pas à côté d’Hilderley. D’ailleurs, il vit McGonagall arriver, et essaya de calmer son inquiétude. Bien, elle ne semblait pas particulièrement énervée. Ce qui est une bonne chose. Un bon début. Mais lorsqu’elle parla, il ne sut qu’hocher nerveusement la tête avec un sourire crispé. Ouaiiis, excellente journée, vraiment. Il s’était é-cla-té, totalement décontracté. Haha. Non mais pourquoi il était venu en avance ? Fingal n’avait déjà qu’une envie, c’était d’aller se coucher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


225 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Dim 30 Oct - 1:38

Les troisièmes années, ce n’était définitivement pas ses classes préférées. Enfin. Une allait encore plus ou moins. Mais l’autre par contre. Pour une raison qui lui échappait ils avaient décidés de mettre les Gryffondors et les Serpentards, ensemble. Bah oui. Avoir des adolescents ayant fraîchement atteint l’âge bête ne suffisait pas. Noon, il fallait en plus lui mettre sur les bras les deux maisons qui s’entendaient le moins, et n’hésitaient pas à le faire comprendre, menaces ou non venant de sa part. Au final, trois élèves avaient fini dehors. Oups hein. Mais au moins le calme était revenu. Et ils étaient revenus après dix minutes. Nettement plus calmes aussi. Au moins ils avaient réussi à lui occuper l’esprit, et à oublier la réunion du soir même. Non pas qu’il était spécialement stressé généralement par ce genre d’évènements, mais tout simplement parce qu’il la sentait un peu mal là en fait. Un peu. Il était certain qu’on allait leur reprocher quelque chose. Ce n’était pas possible autrement. Mais il savait parfaitement bien adopter un profil bas, il retiendrait, et ne ferait plus les mêmes erreurs. Miraculeux, non ? Bah. Ils n’avaient pas non plus agis comme des personnes parfaitement inconscientes. Et la seule réelle chose qu’on pourrait leur reprocher était…La. Sortie. Ahaha. En plus il était certain que le directeur et la sous directrice avaient été mis au courant. Mais pour le coup, il n’était pas le seul en tort hein. Lui il avait essayé de se débarrasser d’une chose puante chiante.

Puis tout devrait bien se passer. Après tout, il n’était pas non plus entièrement seul. Il y avait Fingal. Et Christophe. Et Kristopher. Puis il n’était pas trop difficile non plus. Il demandait juste à ne pas devoir être juste à côté de l’infirmier. Pas difficile du tout. Il y avait l’embarras du choix. Mais ils pourraient choisir leur place, n’est-ce pas ? Il espérait. En tout cas ce serait nettement plus bénéfique pour son attention. Soit. Fallait-il encore arriver jusqu’à la salle. Et comme d’habitude, depuis quelques temps en tout cas, le blond en profita pour y aller en compagnie du roux. C’était très bien d’y aller à deux. Même mieux. En même temps ils étaient au même étage, donc ils pouvaient bien s’y rendre en même temps. …excuse ridicule, parce que suivant ce raisonnement, ils pourraient aussi s’y rendre avec McGonagall. Zuteuh alooors, elle n’était pas là lorsqu’ils étaient sortis bien trop tôt. Enfin. Un peu trop tôt.


« ▬ Je ne sais pas si on se fera engueuler, mais il est presque certain qu’on aura un magnifique débriefing sur la sortie. Enfin. Au moins on est quatre à être dans le même sac pour le coup. »


Bah oui. Au pire ce serait de la faute de l’infirmier. Tout. Toujours de sa faute. Eux, ils étaient tout gentils tout nouveau. Et se faisaient agresser par une langue inconnue en entrant dans la salle. Ah. Bien. Oui. Pourquoi comment. A la vue des deux personnes présentes, il devait s’agir d’Allemand, et heureusement son ancien professeur d’Arithmancie switcha assez vite pour de l’anglais. Là. Beaucoup mieux. Et en plus il leur servait un café. Que demander de pl…Euh. Si. Il avait quelque chose à demander de plus. Changer de place. C’était quoi ça. Qui avait foutu son nom juste à côté de celui de Hilderley. Allez. Ahha. Voilà, il avait ri, maintenant on pouvait cesser cette blague stupide. Et s’il agissait assez rapidement, il pouvait toujours changer deux papiers de place, non ? Mais les seuls à sa portée était là tout de suite, celui de Fingal, à qui il ne voulait pas non plus infliger ça, et celui de McGonagall. Ah oui, c’est certain elle ne remarquait rien. Sinon, lui là-bas au fond tout seul à sa place, qui n’a plus l’air de vouloir parler, il ne voulait pas échanger avec l’infirmier, non ?

Mais à peine eut il cette idée, qu’une nouvelle personne entra. L’ancienne Gryffondor. Bouse. Il n’allait pas pouvoir essayer de changer de place à temps visiblement. Autant lui rendre poliment sa salutation. Et s’asseoir. En se décalant trèèès subtilement vers son autre voisin, qui heureusement était Fingal. Bon. Ils étaient séparés par un vil coin de table, mais ce n’était pas ça qui allait l’arrêter.


« ▬ Assez tranquille pour ma part, mais je ne m’en plaindrai certainement pas. »

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Infirmier malaisant


64 messages.
Inscrit le 09/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: Infirmier
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Dim 30 Oct - 1:57

On essayait encore de lui prendre son temps. Impensable. Une conspiration, comme d’habitude. Il allait finir par ne plus se poser de questions hein. On avait décidé de le tester. Un peu plus chaque année. Ou alors on essayait tout simplement de le dégouter de son poste, pour qu’il parte. Et que cela devienne le chaos à l’intérieur même de l’école. En plus, ils ne survivraient pas trois jours sans un infirmier, il en était certain. Tous les jours des élèves venaient le voir avec des maux plus ou moins importants. Bon. Parfois ils venaient uniquement pour parler aussi ; ce qui ne le dérangeait pas en soi. Tant que ce n’était pas trop stupide. Et qu’il avait le temps aussi. Non mais il ne fallait pas croire que Stanford restait tout le temps dans son infirmerie. Il fallait bien qu’il bouge un peu. Et aille voir ce qui se tramait en-dehors. Ne jamais laisser de répit aux ennemis. Telle était sa devise. Enfin. Ils allaient en avoir là tout de suite, étant donné qu’il allait devoir assister à cette réunion. Pas trop longue il l’espérait. De toute manière, il n’avait pas grand-chose à dire. Et si ça ne l’intéressait pas, l’ancien Serpentard pouvait parfaitement quitter la pièce. Après tout, qui laisserait l’infirmerie sans personne. Même après le couvre-feu des élèves arrivaient à se faire mal. Soi-disant tous dans leur Salle Commune hein.

Soit. Il n’avait pas envie d’arriver trop en avance à cette réunion. Mais hors de question de s’y rendre trop tard. Cinq minutes d’avance, c’était le mieux. Comme ça il ne devrait pas trop attendre le début, si tout le monde daignait être à l’heure, et lui le serait. Mais vu les années précédentes, il doutait fortement que certaines personnes arrivent à se bouger à temps. Bizarrement. Mais il allait arrêter de médire sur tout et n’importe quoi. Pendant environ deux minutes. Le temps qu’il descende les escaliers. Ce qu’il détestait le plus faire. Monter était nettement plus facile et plus contrôlable. En plus, il fallait éviter ce stupide trou. Mais avant même qu’il n’ait pu l’atteindre, ile croisa une personne qu’il connaissait plutôt bien. Vraiment bien même. Qui n’était autre que l’actuel professeur de Divination. Qui malgré ses quelques -fausses- réticences, l’aida à descendre la fin des escaliers. L’aidant à aller un peu plus vite. Que la grâce de Merlin descende sur cet homme. Mais anonymement. Il n’avait pas envie qu’il sache de qui ça venait non plus.

Parlant de choses et d’autres, ils arrivèrent assez vite à la salle des professeurs, réussissant à ne pas être dans les derniers. Non. Il restait encore deux places, outre les leurs. Inutile de se poser énormément de questions quant à l’identité des personnes en question, hm. Et magnifique, il avait une place à côté du blond, qui l’avait aidé juste avant. Et magnifique², son deuxième voisin n’était nul autre que le fuyard qu’il n’avait pas encore réussi à coincer. Et qui s’était bizarrement décalé. Inutile de commencer les hostilités dès maintenant. Même s’il n’y voyait aucun inconvénient, ce n’était pas drôle du tout si personne n’était de son côté. Plutôt attendre une critique sur l’asperge, et puis l’enfoncer. Ca ce serait plus drôle. Et ça ferait peut-être passer le temps un peu plus vite.

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Mer 2 Nov - 18:54

Christophe, à vrai dire, n’aimait pas particulièrement arriver en retard, pas plus qu’il n’aimait arriver à l’heure. Mais pas pour les raisons les plus évidentes. Non. Lui, il n’aimait pas arriver en retard, parce qu’après, les réunions finissaient avec au moins trente à quarante minutes de délais. Et déjà que les réunions  surtout celles sur les rapports étaient très longues et chiantes, Christophe n’avait pas franchement l’envie d’y rester jusqu’à minuit moins le quart. Il avait de bien meilleurs choses à faire, comme écrire des lettres à Ludlow, ou ramasser des herbes pour les mettre à sécher, ou bien s’occuper de ses tulipes, ou encore boire une bonne grosse bouteille de vinasse. Plein de choses très très importantes qu’il avait déjà du mal à laisser de côté pour deux heures, alors si s’en était trois parce qu’il avait eu le malheur d’arriver en retard de cinq minutes, non. Il partirait tout simplement à vingt-trois heures de la salle même si ils n’avaient pas encore parlé des sujets principaux. Ça faisait cinq ans qu’on lui répétait sans cesse les mêmes choses de toute façon, alors rater un énième ‘’Arrêtez de fumer devant vos élèves pendant vos cours’’ c’était pas le drame non plus.

Du coup, ne connaissant que trop bien le très long chemin jusqu’au rez-de-chaussée, comme sa propre allure de croisière qui était extrêmement lente, vu qu’il n’allait pas non plus se presser pour que Minerva le sermonne, fallait pas abuser non plus, il était parti vingt minutes à l’avance de sa salle. Il s’était allumé sa cigarette habituelle, enfumant chaque tableaux, avant d’arriver au troisième, et de voir une silhouette qu’il reconnaîtrait entre mille. Stanford tout à fait tétanisé devant les escaliers. Il était vrai qu’avec sa jambe, les descentes devaient être très épuisantes. Mine de rien, écrasant son mégot sur le sol avant de subtilement le jeter par une fenêtre, il attrapa par le bras l’infirmier en le saluant, et se mis à descendre lentement chaque marches, le soutenant juste assez pour qu’il n’ait pas de problèmes d’équilibre ou qu’il ne se fatigue rapidement, mais pas de trop pour qu’il se sente assister.
Après avoir parlé tout le long du chemin des potins de l’école comme deux midinettes, Christophe décida d’entrer avec discrétion et bonne manière, rallumant une clope et enfonçant la porte du pied, tout en lâchant un merveilleux et subtile ;

« Salut la compagnie. Vous allez bien ? Pas trop sommeil ? »

Avant de prendre place à sa chaise et saluer cette fois ci vraiment poliment Minerva et Kristopher, observant les deux chaises vides à côté. Ahah. On se demandait bien tous qui. Pourvu qu’ils arrivent dans les secondes qui suivaient si non ils allaient être mal. Tout du moins ce qu’il remarqua aussi fut le fait qu’Icalurus soit juste à côté de Stanford. Bon. Peut-être qu’au final il allait devoir s’occuper de quelque chose, pendant la réunion. Allez. On détend un peu l’atmosphère. Et on essaye aussi de faire fuir Stan à côté de Kris en l’enfumant des deux côtés.

« Ica, t’veux une clope ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Connard au Grand Coeur


95 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: Professeur d'Astronomie
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Jeu 3 Nov - 16:52

Melvyn n’avait pas eu à réfléchir très longtemps pour savoir que cette journée serait pourrie. Pire que les autres. Ce n’était pas non plus comme s’il y avait d’habitude quoique ce soit pour les illuminer, hein. Déjà on se refusait de lui amener à manger dans sa tour. Franchement. Ridicule. Les elfes de maison voulaient bien. Bon. Il les y avait un peu forcés, mais qui s’en souciait. Puis des gens stupides là s’en étaient mêlé, et depuis il était obligé de descendre là tout en bas s’il voulait pouvoir se sustenter. Ridicule. Totalement. Après on se demandait pourquoi les trois quarts du temps il était de mauvaise humeur, hm. Et puis en plus aujourd’hui, il devait descendre inutilement une nouvelle fois. Pour. Une. Réunion. Une putain de réunion inutile. Tout ça pour…Il n’en savait rien. Le sorcier ne savait même pas exactement à quoi elles servaient. Parce que personne ne changeait jamais rien. Enfin, lui ne changeait rien à chaque fois. Trop fatiguant. Rien que l’idée de devoir sortir de son bureau le fatiguait. Il était très bien lui, à moitié affalé dans son lit avec la dernière revue astronomique achetée il y a au moins trois semaines. Qu’il connaissait par cœur. Mais il avait la flemme d’aller en prendre une autre. Donc il faisait avec.

En tout cas, il était hors de question qu’il ne se bouge trop tôt. Aucun intérêt de devoir attendre trop longtemps dans cette salle. Où sa présence n’était sans doute pas utile. Non mais si on voulait lui faire des remarques, on ne pouvait les lui envoyer par hibou ? Ce serait plus rapide. Et plus efficace. Parce qu’il serait presque obligé de les lire. Là il pouvait très bien bâiller aux corneilles et ne pas écouter. Ce qu’il allait sans doute faire. Tiens. A force d’y penser, il avait perdu trop de temps. Etonnant. Bizarre. Quel dommage. Il allait devoir être en retard. Bon s’il se dépêchait, il ne le serait pas, mais il n’avait aucune envie de se dépêcher. Bien autre contraire.

Il se mit même en tête de compter les marches. Un chiffre qu’il ne connaissait pas encore. Alors qu’il pouvait s’avérer extrêmement important et intéressant. Mais il perdit le fil. Han. Il devrait recommencer la prochaine fois. Quel dommage. Il avait donc perdu du temps un peu pour rien. Un peu beaucoup. Tant pis. Il allait encore en perdre. Parce que là au loin, il avait aperçu Thaddeus. Ah. Lui aussi était en retard ? Très bien. Il allait donc l’attendre hein. Ce serait malpoli de ne pas le faire. Trop. Et il n’était pas de ce genre là. Pas du tout. Donc Melvyn attendit bien gentiment que son homologue arrive. En temps normal, il lui aurait bien hurlé que le dernier arrivé était une énorme mauviette, aurait couru jusque là en sachant avoir de l’avance, en claquant bien la porte derrière lui pour lui faire perdre plus de temps, mais dernièrement, il lui avait raconté plutôt de bons potins. Donc il lui pardonnait. Et ferait le chemin avec lui. Tant de bonté en cet homme.

Il entama même la conversation. Si ce n’était pas beau ça aussi. De toute manière il les voyait mal se tenir silencieux jusqu’à ce qu’ils atteignent la salle. Ce n’était pas dans leurs habitudes. Par contre ils étaient plutôt bien en retard. Presque un quart d’heure. Treize minutes exactement. Le brun soupirait déjà d’avance en sachant qu’on allait leur faire une remarque. Comme si cela allait les motiver. Ahahaha. Jamais. Bon, il accéléra légèrement le pas, pour être le premier à entrer dans la salle, tenant quelques secondes la porte pour son homologue.


« ▬ Mh, désolé, il a eu un problème, j’du l’aider. »


Que Thaddeus  se débrouille avec ça pour trouver une excuse. Pour une fois qu’il faisait semblant de ne pas être en retard pour rien. De toute manière ce n’était pas non plus comme s’il attendre que qui que ce soit fasse une remarque. Les mains dans les poches, il trouva rapidement sa place, s’y installant en étouffement un bâillement, étirant ses jambes sous la table. Oh. En tout cas, pour une fois, il n’aurait pas à se plaindre de son voisin. Magnifique.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Concierge de bas-étage


73 messages.
Inscrit le 09/10/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Concierge
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Ven 4 Nov - 1:48

Mais pourquoi. Quel était le but de tous ces gens, à part faire chier Thaddeus. Hein. C’était une sorte d’alliance contre lui ? À y réfléchir, c’était peu probable parce que ça emmerdait très probablement beaucoup de gens autres que lui. En même temps, les réunions ne sont pas connues pour être une partie de plaisir. Ça serait bien connu. Alors ouais, c’était peut-être bien de faire le point sur ce qui s’était passé depuis la dernière réunion, mais voilà, c’était chiant. De toute manière, il était certain que personne n’écouterait ce qu’il avait à dire. Pourtant, c’était super important. Parce que, étant concierge, Thaddeus avait le temps de se balader partout, et de tout observer. Et noter. Parce que c’était pas drôle, s’il ne notait pas ce qu’il y avait d’important, il allait oublier. Et ça serait con. Tant d’efforts pour ça. Ouais, ça le faisait souvent chier d’errer dans les couloirs dans le seul but de coincer des  élèves en train de faire des conneries. Parce que ça n’arrivait pas tout le temps, et c’était chiant. Fatiguant. Chiant. Inintéressant, la plupart du temps. Il n’y a que quand il les croisait à faire des conneries qu’il était content. Et dit comme ça, c’était triste. Bon, c’était triste d’un point de vue externe. Ah bah oui, vu que lui s’amusait. Tout ça pour dire que Thaddeus n’avait pas du tout envie d’aller à cette réunion. Alors c’est sûr qu’il n’avait pas été très motivé, aujourd’hui. Et donc fatigué. Et logiquement, lorsqu’on est fatigué on dort. Et c’est ce qu’avait décidé de faire le concierge. Une bonne sieste. Vu que la réunion allait très certainement l’ennuyer à mourir, et l’endormir.

Mais le truc, c’est qu’il avait vu un peu trop juste sur l’heure à laquelle il devrait partir. Un petit peu. Donc lorsqu’il s’était réveillé, il avait un peu paniqué. Enfin, paniqué était un bien grand mot. Il avait gesticulé, beaucoup gesticulé, et cherché ses lunettes un peu partout. Avant de les trouver sous sa chaise. Ah oui, si elles tombaient aussi souvent, il n’avait plus à s’étonner de les retrouver en aussi mauvais état souvent. Heureusement que la magie existait, hein. Bref, il était sorti lentement mais sûrement de son bureau. Il avait déjà du retard, ça ne servait à rien de se presser. En plus, sur le chemin, il avait croisé Melvyn. Parfait. Il était aussi en retard, en plus. Si ce n’est pas beau, à croire que le destin n’était pas tellement une pute que ça. Lorsqu’ils arrivèrent, Thaddeus ne releva même pas la tentative non vaine d’arriver en premier du professeur d’astronomie. S’il voulait se faire mieux voir, c’était son choix. Thaddeus n’était plus à ça près. Alors quand il entra, il soupira et chercha des yeux sa place. Vu qu’il n’y en avait plus qu’une.

« Problème de motivation, ouais. B’soir sinon. »

Voilà, il était assis. Et s’ennuyait déjà. Ça devait se voir et s’entendre. Qu’on le vire hein, lui n’attendait qu’une chose, c’était de rentrer et de dormir. Heureusement qu'il avait une bonne place, encore.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

McGonochill


32 messages.
Inscrit le 01/09/2016.

Feuille de sorcier
Sang:
Année/ Métier:
Maison:



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Ven 4 Nov - 20:47

Bizarre, mais Minerva avait l’impression de savoir déjà à l’avance exactement qui allait arriver en retard. Elle ne faisait pas que s’en douter, elle en était tout bonnement certaine. Après tout, pourquoi feraient-ils exactement un effort aujourd’hui ? Un jour, elle leur communiquerait une fausse heure. Voilà tout. Avec une heure d’avance. Et ils attendraient. Quoique. Non. Mauvaise idée, ils seraient parfaitement capables de partir en ne voyant personne. Ce serait encore pire, de leur donner une raison de ne pas y assister. Soit. De toute manière il n’y avait pas grand-chose à faire si ce n’était les attendre. Et les sermonner à leur arrivée. Ce qui ne changerait sans doute strictement rien. Mais elle ne laisserait couler en aucun cas. Ce n’était pas non plus comme si cela amusait qui que ce soit de devoir se réunir à une aussi tardive, et ce pour exposer les problèmes de tout le monde. Ce n’était pas non plus comme si elle appréciait particulièrement faire des remarques à tout le monde.

Minerva sentait bien que cela en mettait plus d’un sans doute mal à l’aise. La moitié de la salle actuellement. Et encore, elle n’était pas certaine, elle hésitait sur le cas de Macnair, qui extérieurement ne montrait aucun signe précis de stress. Pour le Professeur d’Arithmancie, elle s’imaginait bien que depuis le temps, il s’y était habitué. Et ce n’était pas non plus comme s’il faisait partie des personnes devant changer énormément de choses. Des plaintes à son propos étaient presqu’inexistantes. Puis il restait les deux autres nouveaux. Un dont la timidité maladive lui donnait juste envie de le secouer de temps à autres, l’autre dont une simple nervosité passagère semblait l’avoir touché. Bien. Ce n’était pas non plus comme si elle comptait s’acharner sur quelqu’un en particulier. S’acharner tout court. Quoique. Elle ne jurerait rien pour les retardataires. Ce n’était pas non plus comme s’ils n’étaient pas prévenus.

En attendant, deux autres de ses collègues étaient arrivés, en même temps. Bon. Elle se serait bien aussi passée du salut plus que familier du professeur de Divination. Mais dans un élan de gentillesse et de patience extrême, elle passa l’éponge. En plus, il prit la peine de la saluer plus poliment quelques secondes après. Par contre, l’encouragement de fumer en pleine réunion. Certes, pas interdit. Mais elle espérait bien que Macnair n’accepterait pas. Qui n’avait même pas l’air d’avoir compris que l’on s’adressait à lui en fait.

Enfin. Ce n’était pas le majeur de ses problèmes actuels. Le principal résidait dans le fait que certaines personnes étaient réellement en retard. Et ne semblaient même pas vouloir fournir le moindre effort. Un retard de deux trois minutes, elle pouvait encore comprendre. Mais plus de cinq. Il fallait le faire exprès. Ou ne pas avoir remarqué l’heure. Elle se contenta de fulminer silencieusement dans son coin, jusqu’à l’arrivée de la première personne. Très rapidement suivie de l’autre. Un problème. Vraiment. Ça ne l’empêcherait certainement pas de les fusiller du regard.


« ▬ Et si on manque de motivation pour vous attribuer votre salaire, vous daignerez enfin regarder l’heure ? »


Menace qu’elle était parfaitement capable de mettre à exécution, si cela pouvait porter ses fruits. C’est que ça commençait à bien faire. Et si elle n’avait pas su que ça les arrangerait, elle les aurait tout de suite fait sortir.


« ▬ Bien, histoire de ne plus perdre de temps inutilement, est-ce que quelqu’un a quelque chose à dire en particulier avant de commencer ? »


Non parce que personnellement, elle avait plusieurs choses à mettre au point. Même beaucoup. Alors autant faire passer les futilités avant, histoire de ne pas être coupée au beau milieu de sa lancée.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Dim 6 Nov - 14:38

Il dû avouer que la porte s’ouvrant soudainement par le pied du professeur de divination le pris par surprise, et qu’il avait sursauté en fêlant la tasse à moitié pleine qu’il tenait en main. Fort heureusement il avait réussi par un miracle tout à fait inconnu à ne pas la briser en millions de morceaux. Mais bon une tasse en moins c’était déjà très embêtant, malgré tous les sorts en existence pour réparer la vaisselle dont il ignorait les noms. Pour cette fois il la gardera pour lui.

Petit à petit, tout le monde était arrivé au final. Tout le monde ? Non. Ses deux voisins  en face semblaient être en retard. En très très grand retard. Non pas que cela dérange Kristopher, il était déjà là depuis plus d’une heure, avait toutes ses heures de sommeilles nécessaire pour carburer, et allait sans doute partir en dernier pour aider Minerva à ranger la salle, alors vingt-cinq minutes de plus ou vingt-cinq minutes de mois, bon. Il avait l’éternité devant lui pour les rattraper dans tous les cas. Après avoir donc posé les deux dernières tasses de café sur chaque place vide, il partit s’asseoir en croisant les jambes sous la table, attendant patiemment l’arrivé des deux retardataires. D’ailleurs l’agacement certain de Minerva était plus que flagrant, d’autant qu’il était difficile de l’ignorer en se situant juste à côté d’elle.
Kristopher aurai bien voulu tenter de la calmer avec quelques boutades appropriés pour l’occasion, mais à vrai dire il n’eût pas le temps de mettre son merveilleux plan en œuvre que la porte s’ouvrit pour laisser apparaître ses deux collègues, à qui pour toute réponse à leur bref salutation passant très probablement totalement inaperçu, il sourit poliment.

Et buvant son café dans sa tasse à moitié brisé en observant chacun de ses collègues, il écouta d’une oreille distraite la légère, très légère brimade de la sous directrice, puis sa demande pour ne probablement perdre aucuns temps pour le restant de la réunion. Evidemment il n’avait rien à dire, au bout de plus de vingt ans, il n’avait jamais rien à dire, et même à se faire reprocher. Non pas qu’il en était fier, ou que s’était une certitude, après tous chaque critiques l’aidait à s’améliorer comme professeur, et il en apprenait chaque jours un peu plus, mais bon, les faits étaient là.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Husky Fuyard


74 messages.
Inscrit le 08/09/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: Surveillant
Maison: Durmstrang



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Lun 7 Nov - 13:33

Bon. S’il restait là tranquille dans le fond de sa chaise, aussi droit qu’une planche, les pieds croisés, tellement retirés en arrière qu’il ne touchait plus le sol, tout irait bien, hm ? Le brun devait puer le malaise à coup sûr, à trois kilomètres à la ronde, au lieu des deux kilomètres de d’habitude. Au pire, sa tenue beaucoup trop rigide, il pouvait arriver à la mettre sur le dos de son éducation, nettement plus rigide à Durmstrang, mais les incessants craquements de doigts, le brun aurait plus de mal. Tiens. Il allait même prétendre qu’ils n’existaient pas. Il allait fixer une des fenêtres un peu plus loin. Et manquer de se claquer un muscle lorsque la porte s’ouvrit brusquement, pour laisser entrer deux de ses collègues, encore légèrement en avance. S’il ne voulait pas risquer de finir à l’infirmerie d’ici la fin de la réunion, il ferait mieux d’essayer de se détendre. Plus facile à dire qu’à faire. Il en aurait bien pris à son nouveau voisin, qui pour le coup, semblait être son total inverse. Voisin qu’il identifiait comme étant le professeur de Divination, d’après ce qu’il avait entendu. Cours qu’il n’avait jamais suivi. Il n’était même pas certain qu’il y était donné à vrai dire.

Puis même s’il ne doutait pas un seul instant qu’il s’agissait d’un cours honorable, Hunsy n’avait absolument pas confiance en la divination. Ou plutôt, dans les gens qui la pratiquait. Pour une raison plutôt simple. Il détestait ne serait-ce que l’idée de savoir quelqu’un capable de discerner ce qui pouvait lui arriver. Bon, en même temps, dès que quelqu’un était capable, ou essayait, de savoir quoique ce soit d’un peu trop personnel à son goût, il se sentait soudainement pris d’une envie irrépressible de se jeter par la première fenêtre venue. Et si cela pouvait se passer dans un des étages supérieurs, voir même une des tours, ce serait encore mieux. Bref. Pour toute réponse au salut général peu subtil de son voisin, l’autrichien arriva juste à esquisser une sorte de semi sourire bloqué. Magnifique. Avec un peu de chance, vu qu’il ne daignait toujours pas regarder qui que ce soit – la table était nettement plus intéressante-, il ne l’aurait même pas remarqué.

S’ensuivit une attente qui lui parut durer des lunes. Il ne fit même pas réellement attention à ce qui pouvait bien se dire, sentant l’atmosphère s’alourdir un peu plus à chaque minute. Bon. Si ses deux autres voisins daignaient arriver, cela arrangerait tout le monde. Au pire, ils avaient peut-être oublié et il allait falloir commencer sans eux ? Faux. La porte s’ouvrit une nouvelle fois. Magiiiie. Ils étaient enfin arrivés. En empirant l’odeur de tabac, déjà présente autour de lui. Génial, il allait pouvoir mourir asphyxié, et personne ne lui en voudrait. Mais s’il pouvait s’asphyxier rapidement, ce serait bien aussi. Reprenant sa tasse de café en main, il releva légèrement la tête en  entendant la sous-directrice prendre la parole. Quelque chose à dire ? Oui. S’il pouvait par exemple partir là maintenant, et ne plus jamais revenir à une réunion. Il fallait bien que quelqu’un continue de surveiller les élèves, non ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Lun 7 Nov - 18:19

Tout allait bien. Personne ne virerait personne. Enfin peut-être. Avec un peu de chance, ce ne serait pas Fingal qui se ferait virer. Allez, il espérait très fort. Il était là depuis si peu de temps... AaAah. Pourquoi ils ne vireraient pas l'infirmier, hein. Il faisait peut-être du bon travail, il était juste insupportable. D'ailleurs, maintenant, Fingal ne pouvait s'empêcher de le fixer. Oh, il aurait bien voulu que ce soit un regard méchant. Il aurait voulu un peu de crédibilité, ouais. Mais tout ce qu'il avait réussi à faire, c'était d'avoir la moue d'un enfant qui vient de voir son pire ennemi s'asseoir sur sa balançoire préférée. Ridicule. Parfaitement ridicule. Mais il était stresSÉ D'ACCORD ? Fingal soupira. Ça ne pourrait pas être si catastrophique que ça.

AaAaAah. Mais le professeur McGonagall semblait déjà agacée. P o u r q u o i. Ah, oui, il y avait des retardataires. Étaient-ils totalement stupides ? Se montrer en retard à une réunion... Mais c'est quoi ça, hein. Franchement. Impolis. Inconscients. Stupiiides. Ah, ils sont arrivés. C'est bien. Gentils. Enfin pas trop. Mais peut-être que maintenant, McGonagall serait moins agacée. Impossible à savoir. Il avait toujours eu du mal à comprendre cette femme, parce qu'elle dégageait beaucoup d'autorité, et que c'était parfois assez flippant. Comme actuELLEMENT. Hm. Elle demandait s'il quelqu'un avait quelque chose à dire. Est-ce que quelqu'un allait directement aborder le sujet du musée ?! Ah non hein. Non. La meilleure défense, c'est l'attaque, pas vrai ? Alors il tapa du poing sur la table. ...Très t r è s mauvaise idée. Il regrettait déjà amèrement. En plus, il s'était fait mal. Fantastique.  Bon, il devrait peut-être songer à parler, plutôt que de rester la bouche ouverte comme un poisson.

« Personnellement, j'apprécierais qu'on puisse parler du cas de Monsieur Hilderley. C'est intenable. Il est to-..Excusez-moi monsieur, vous êtes toujours dans le dos de tout le monde, à lancer des accusation injustifiée, et vous n'hésitez même pas à perturber des cours pour continuer de mener votre stupide petite enquête ! Vous êtes infirmier et non pas détective ! »

Voilà. Il l'avait dit. C'est à cause du stress, il n'avait pu se retenir de parler. Aaah. Aaah. De toute façon, c'est dit.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


225 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Lun 7 Nov - 19:04

Horreur. Enfer. Damnation. Ca venait d’arriver. Et ça venait dans son champ de vision. Bon. En même temps, il était son voisin, donc c’était parfaitement normal. Mais il n’aurait pas voulu être un nain, histoire que même assis, le blond n’ait pas à le voir ? Parce qu’il était moche, et il puait. V o i l à. Au moins, il y avait Christophe. Qui n’hésiterait pas à échanger de place avec l’infirmier, n’eeest-ce paaas ? Ah. Non. D’accord. Il allait pleurer alors. Ou plutôt fixer méchamment le mur qui lui faisait face. Oui. Très bien. Tout était entièrement et purement de sa faute. Il ne savait pas pourquoi ceci dit, mais il le sentait au plus profond de lui-même. Alors il croisa les bras, commençant de suite à activer sa capacité à ignorer tout ce qui se trouvait autour de lui, certain que le premier à lui parler directement serait sans aucun doute le brun à ses côtés. Raté. Mais il mit un temps avant de comprendre que le Professeur de Divination s’adressait à lui. A vrai dire, Icalurus ne le remarqua que grâce au regard que lui lança la sous directrice. oooOOh. Il n’avait encore rien fait. E n c o r e. Soit. Maintenant qu’il avait enfin compris la situation, il se balança légèrement sur sa chaise, histoire de mieux pouvoir parler au blond, sans avoir le truc au milieu.


« ▬ Avec plaisir. J’en aurai bien besoin. »


Bon. Il ne comptait pas l’allumer là tout de suite, mais autant avoir ses réserves. Au pire il pouvait avoir un spasme et la faire manger à Hilderley. Bim on ne pourrait l’accuser de rien et en plus, on ne pourrait même pas essayer de lui confisquer sa baguette ou il ne savait quoi parce qu’il ne l’aurait pas utilisée. Il espérait qu’il en serait de même pour McGonagall lorsque les retardataires arriveraient enfin. Non, vraiment, jamais il ne serait en retard à une quelconque réunion, promis. Il ferait toujours attention. Mais elle arriva à retenir ses pulsions meurtrières visiblement. Non mais si elle était aussi douée que lui pour viser, ça aurait pu atterrir sur l’infirmier, et il en serait  m o r t. Bon ce n’était pas gentil, il n’avait même pas commencé à parler. Pour le. M o m e n t. Depuis quand il devait être gentil en fait. Soit. Quelque chose à dire ? Hm. Oui. Rondes trop longues et puis tout un pavé dédicacé à HilderMerlin, est-ce que Fingal venait de taper sur la table. Il lui avait presque fait peur. Enfin. Il l’avait surpris, mais pas assez pour qu’il sursaute, il s’était contenté de le regarder d’un air étonné. Touut doux. Vraiment, il avait beaucoup changé depuis leurs années à Poudlard. Et il lisait dans ses pensées ? Il n’aurait pas su dire mieux. Il l’aurait bien applaudit même ,s’il n’était toujours pas en train de croiser les bras.


« ▬ J’approuve totalement. Bien que je comprenne totalement cette envie de vouloir protéger et de se rendre un peu utile, ce n’est pas une raison pour venir déranger à tout bout de champ, tout le monde sans aucune raison. Encore moins durant les heures de cours. »


Il ne l’avait toujours pas avalé, le coup de son aîné, à se ramener tranquillement à l’un de ses cours, tout ça pour…Il n’avait même plus envie d’y repenser. C’était parfaitement ridicule. Et autant rester calme. Ce n’était pas non plus comme s’il était seul à défendre son camp.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Infirmier malaisant


64 messages.
Inscrit le 09/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: Infirmier
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Lun 7 Nov - 20:09

Voilà, il était assis depuis plus de trente secondes, ils allaient la commencer cette réunion ou attendre d’être ensevelis sous une couche de poussière. Stanford était une personne extrêmement occupée, oh. Ils devaient lui être reconnaissants de leur accorder de son temps. Et si Christophe pouvait arrêter de fumer pile à côté de lui, ce serait encore mieux. Mais il se retiendrait de faire une remarque, il l’avait aidé il n’y avait même pas cinq minutes. Et ce n’était pas non plus comme si son autre voisin allait lui aussi fu…Pardon. Ah parce que l’asperge fumait aussi. Depuis quand. Il ne l’avait jamais remarqué. Et il n’aimait pas ce qu’il ne savait pas, point. Alors soit il s’agissait d’un fumeur occasionnel, soit il faisait uniquement ça pour l’enquiquiner. Enfin. Faudrait déjà qu’il remarque qu’on lui parle. Malpoli. Mais il ne tarda pas à réagir. Et à accepter. Ok. C’était pour l’enquiquiner. Là pour la peine il le fusillerait du regard. Mais il allait faire un effort et se taire. Qu’on lui attribue une médaille. Tout de suite.

Pas comme aux deux glandus là qui venaient d’arriver en retard. Stupides. Voilà. Mais maintenant, on allait enfin pouvoir commenc…Pardon. Pourquoi il tapait sur la table le nain là-bas. Coutume irlandaise ? Peut-être qu’il voulquoi. T r a h i s o n. Il s’agissait du seul nouveau dont il avait décidé qu’il était peut-être bien innocent – après lui avoir fait subir un interrogatoire- et il venait remettre en doute ses pratiques. Vraiment ? Et il avait quoi lui exactement comme diplôme pour l’accuser de la sorte ? Est-ce que des gens prenaient la peine de faire attention à ce qu’il se passait à l’intérieur du Château ? Non. Ou presque pas. S’il n’était pas là, ce serait un vrai moulin. Et le blond s’y mettait aussi. Et si fichait de lui en plus. On verrait qui serait utile le jour où on retrouverait ce truc mochement teinté dans son infirmerie pour une quelconque raison.


« ▬ Je vous félicite, vous venez de regagner votre place sur la liste des gens non-fréquentables. »


Bon, oui, il savait qu’on ne pointait pas du doigt normalement mais prout. Il faisait ce qu’il voulait. Alors il pointait le Professeur d’Etudes des Moldus s’il le voulait. Et pour pousser le vice plus loin, il bougea son bras pour viser son voisin. Bon. Tête trop haute et il avait la flemme de lever plus son bras, mais il comprendrait.


« ▬ Et vous… Votre cours il était nul de toute manière. »


Si c’était de l’argumentation. Mais il fallait bien qu’il trouve quelque chose à dire. Parce qu’au fond il savait parfaitement bien qu’il n’avait rien à faire dans sa salle de classe pendant qu’il donnait cours. Quoique. Ce n’était pas marqué dans le règlement. Voilà. Rien ne le précisait. Donc il avait le droit, n’est-ce pas ? Sinon, quand exactement est-ce que c’est gens se rendraient compte qu’il faisait ça pour le bien de tout le monde ? Sans doute jamais. Ignorants. Ils allaient finir par le fatiguer.


« ▬ J’ai énormément de choses à dire, toujours les même que d’habitude, mais visiblement personne ne semble prendre la menace qui nous entoure au sérieux. Des agents infiltrés, il y en a partout, peut-être même juste là. »


Allez, parce qu’au final c’était drôle, il rebougea son bras et pointa quelqu’un d’autre du doi…Oh. Il ne l’avait pratiquement jamais vu, lui. Il avait même presque oublié son existence. Merlin. Il avait laissé passer ça. Il l’avait vaguement vu à la réunion de présentation et parfois dans quelques couloirs mais sinon, jamais remarqué. Un surveillant ? L’agent parfait. Juste sous ses yeux.


« ▬ Vous êtes qui, même. »


Autant demander hein. Voyez, il était civilisé. Presque. Mais on était dans une situation de guerre oh.

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Lun 7 Nov - 22:37

Le malaise. Tout à fait. Le gros malaise quand Icalurus ne daigna même pas le regarder. Et il resta le bras tendu et le paquet ouvert en étant penché avec toute beauté derrière Stanford à moitié balancé sur sa chaise pendant des minutes qui lui semblèrent durer des heures. Il était d’ailleurs prêt à se rétracter quand enfin, son cadet le remarqua et accepta. Au moins il ne s’était pas pris un énorme vent. Au pire il proposerait toujours une cigarette à Thaddeus ou Melvyn. Ou encore l’autrichien assis à côté de lui là. Qui semblait être entrains de se chier dessus. En fait non c’était pas une bonne idée de lui proposer quoi que ce soit ou même de lui dire bonjour, vu sa tête il allait se replier sur lui-même comme une tortue et disparaître sous la table.
D’ailleurs, quand les retardataires arrivèrent enfin, Christophe eût beaucoup de mal à ne pas ricaner comme un gamin à la pique assez violente de Minerva. Il n’avait pas ri déjà parce qu’il savait qu’il allait aussi s’en recevoir plein la gueule et qu’il n’était pas vraiment à la bonne place pour se moquer des autres, mais surtout parce qu’il voulait soutenir ses pauvres collègues. Lui non plus il voulait pas venir après tout.

Toute cette bonne rigolade pris fin quand le jeune professeur d’étude des moldus, ou quelque chose du style, frappa du poing sur la table après la demande de Minerva, demande à laquelle Christophe voulait répondre en toute simplicité par une bonne vieille blague pipi caca. Et. Il s’avérait que le nain roux, s’attaquait à Stanford. Avec beaucoup de véhémence qui plus est. Une action très surprenante venant de cette petite chose pourtant si molle et complaisante d’habitude. Enfin, le peu de fois où il avait eu l’occasion de le croiser en traînant avec Icalurus.

En soit, si le rouquin avait été le seul à parler, suivi par un lourd silence plein de gêne, le voyant aurai continué de fumer tranquillement sa cigarette et passer l’éponge en se disant qu’il était jeune, et qu’il était vrai que par moment, Stanford pouvait être extrêmement dur à appréhender et gérer, d’autant plus quand on était tout nouveau, et tout jeunot, puis en quatre ans, l'ancien auror s'en était pris des vertes et des pas mûres plus d'une fois. Mais ce qui le fit se crisper et réagir quasiment au quart de tour, ce fut les commentaires d’Icalurus. Très. Très mal placé dans le cas présent. Certes. Christophe voulait bien le protéger, lui comme son tatouage très cool, contre l’inquisition de l’infirmier, mais qu’il ose ainsi faire de tels remarques, non. Juste non.

« Stanford, s’il te plaît n’empire pas la situation c’est inutile. Et baisse ton doigt c’est mal poli tu vas faire peur à Hunsy. »

Il soupira, bruyamment, un grognement, massant sa tempe en jouant avec sa clope fumante de sa main libre pour ne pas frapper les trois gamins à sa droite.

« Je trouve que vous êtes très dur avec notre infirmier, Icalurus, Buchanan. »

Finalement, il laissa ses yeux se fixer sur les deux interpellé, devenu effrayamment sérieux en à peine quelques secondes.

« Il est vrai que Stan, peut être très excessif et maladroit dans ses façons d’opérer, comme il peut clairement manquer de tact quand il s’adresse à ses collègues. Vous oubliez tout de même une chose messieurs, il a été auror, a perdu sa jambe à cause d’un mangemort, et a dû se résigner à travailler comme infirmier à Poudlard, un changement de carrière, vous me le concédez j’espère, qui en plus d’être inattendu et brutal, n’est pas le rêve d’un jeune homme de trente ans ayant à peine eu le temps de vivre son travail idéal. Il est évident qu’il lui reste certains reflexes, certaines habitudes et manies de son ancien métier. Tout comme, une embuscade, un accident, peu importe ce qu’il s’est passé lors de l’attaque, laisse énormément de séquelles. Comment vous appelez ça, déjà ? PTSD ? D’autant plus que comme nous tous, il fait ça dans l’intérêt principal de protéger les élèves. »

Il tira finalement, très longuement sur le filtre de sa cigarette, avant de souffler en laissant ses cendres tomber dans le cendrier approprié que Kristopher avait préalablement mis en face de sa chaise.

« Si le danger n’était pas réellement présent, que les serviteurs de vous-savez-qui n’étaient pas aussi nombreux, et qu’il n’y avait pas, de manière très claire, déjà de futurs mangemorts parmi nos élèves quoi que vous puissiez dire, pourquoi est-ce qu’à mon arrivé j’ai reçu un exposé de plus de deux heures sur le danger que ceux-ci représentaient et comment les appréhender  si j’avais le malheur d’en identifier un à l’intérieur de l’école ? Ce que je veux dire c’est que, oui, Stanford et ses interrogatoires comme ses demandes constantes peuvent être très intrusives et abusives. Mais elles restent justifié, donc ne vous acharnez pas sur lui alors que vous ne travaillez dans cette école que depuis  à peine trois mois. Si vous n'êtes pas satisfait, parlez-en au Directeur, ou aller enseigner à Durmstrang ou BeauxBâtons. Cela fait quatre ans qu'il est infirmier ici, et agis de la sorte, s'il devait être renvoyé, il l'aurai été il y a déjà longtemps.»

Voilà. Il avait fait de son mieux pour rester objectif, même si ça s’était prouvé fort compliqué dans la situation où il adorait les deux parties. Mais quatre ans d’entre aide et d’amitié, ça pesait toujours plus que quelques mois de bonne entente, aussi merveilleuse pouvait-elle être. Christophe soupira une énième fois, plus pour se calmer et se relaxer qu'autre chose, avant de sourire finalement amicalement.

« Quand vous aurez enduré cte maniaque pendant plus de quatre ans revenez me voir et on rediscutera de ses stupides petites enquêtes, Buchanan, Icalurus. »

Et enfin, pour conclure toute cette folle aventure, il ramena la cigarette à ses lèvres, pour dire, braquant ses yeux sur Minerva.

« Enfin bref, ce que je voulais dire moi c’était que j’avais très envie d’aller pisser, mais bon tout le monde s’en fout maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Connard au Grand Coeur


95 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: Professeur d'Astronomie
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Mar 8 Nov - 12:43

OoooOoh. Ca va hein. Ils étaient quand même venus. Et ils auraient pu être encore plus en retard. C’était quoi même cette menace. Il ferait comment sans revenus. Il avait aucune femme et aucun enfant à nourrir, mais une réserve de clope à entretenir. Oui parce que bon, il devait bien admettre que même sans argent à Poudlard il avait un toit et de quoi manger. Mais il n’allait certainement pas donner cours si ce n’était pas rémunéré. Voilà. Pour toute réponse il haussa vaguement des épaules en étalant totalement ses jambes sous la table et en regardant le plafond. Yeeek. Y avait des crottes de mouche là. Et là. Et l…Ah non ça c’était un mini trou. Tout aussi intéressant. Nettement plus que de suivre ce qui allait se pass…Quoiiii. Qui avait tapé sur la table assez fort pour le retirer de sa contemplation silencieuse du plafond en essayant de faire un début de sieste. Q u i. Et pourquoi personne ne semblait prendre tout de suite la parole. Ah. Le roux là-bas il avait l’air bizarre. Ouais. Définitivement lui qui avait tapé sur la table. Quel était son but. Oh. Oh. Oui. Il était nouveau. Il n’y avait qu’eux pour s’attaquer de la sorte à Hilderley en même temps. Tous les autres, dont lui avaient abandonné. Il en verserait presque une larme à l’entendre. Oh. Oooh. Un autre surenchérissait. Intéressant. Est-ce que le troisième nouveau là qui avait l’air plus mort que vivant allait s’y mettre ? Non ? Vraiment ? T a p e t t e va. Mais il y avait déjà de l’animation. Alors Melvyn était content. Conteeent. Surtout que l’infirmier bien évidemment s’y mettait. Merlin. Ca lui avait manqué. Clairement plus amusant de le voir s’énerver et s’attaquer à d’autres que lui. Posant son coude sur la table, il se pencha vers Thaddeus, un sourire aux lèvres.


« ▬ Je vais bientôt finir par ne pas regretter d’être venu tiens. »


Bah oui. Animation. Il lui manquait du pop corn. Il leur en aurait lancé dessus. Histoire de les exciter un peu et d’éviter qu’ils arrêtent. Oh. Pause. L’infirmier avait parlé d’un cours nul de la part de l’asperge au fond. Ca lui disait vaguement quelque chose. C’était lui Macnair ? Sans doute. Même s’il avait qu’à moitié la tronche d’un Sang-Pur. L’autre soir, à un cours des…deuxièmes ? …quatrième ? Aucune idée. A un cours il avait entendu les élèves parler d’une altercation entre les deux. Et de l’intervention d’une troisième personne qu’aucun ne connaissait. Triste pour la troisième personne. Qui au choix devait être le roux, où le bigleux qu’on venait sérieuseMENT DE TRAITER DE MANGEMORT ? Il en lâcha un de ses superbes rires qu’on essaye d’étouffer mais qui au final ressemble nettement plus à une espèce de vieux bruit de pet. Magnifique. La quintessence de sa personne ressortait. Ils allaient finir par le faire pleurer. Et l’infirmier ne savait même pas qui il soupçonnait. Triste vi…Non mais il avait raison c’était qui en fait le troisième nouveau. Si ça se trouve il n’était pas nouveau il n’y avait juste pas fait attention. Bon. Bah tant pis. Lui il ne voulait pas que son animation se termine.


« ▬ Certainement pas celui qui a traité Macnair d’incompétent. Et c’pas moi qui l’dit c’était les mioches y a une semaine. »


Tant que ça pouvait rajouter de l’huile sur le f.. ooOH. CHRISTOPHE TU TE TAIS. Non mais qu’il fasse peur à ce..Hoonsi. C’était quoi ça. Un nom ? Un surnom ? Un animal ? Prt. Qu’il continue de lui faire peur c’était drôle. Et là le blond semblait prêt à être. S é r i e u x. Non mais il demandait à s’amuser pas à assister à l’apocalypse. Depuis quand il était sérieux même. Wesh. H a n. Il prenait la défense de Hilderley. Vraiment. Oui, vraiment. Et s’en était presque touchant. Sauf que Melvyn se fichait totalement de la vie de l’infirmier. De toute le monde en fait. Lui il voulait faire passer le temps plus vite. Alors il bâilla de manière ostensible. V o i l à. Et lorsque le professeur de divination eut fini son laïus, il lâcha un soupir. Oh. Tiens. C’est vrai qu’ils avaient des feuilles soi-disant pour prendre des notes. Ahahaaa. Bonne blague ça aussi. Mais le blond semblait être revenu à la normale. Merlin merci. Prenant une desdites feuilles, Melvyn en fit une boulette, qui lança en cloche sur Christophe. Allez bim. Au moins il avait réussi à viser pour une fois.


« ▬ T’as niqué l’ambiance, t’assumes et tu te casses pas. Puis on s’en est toujours foutu de ta vie, en fait. »


Méchant. Enfin il fallait espérer qu’ils continuent de se disputer là-bas. Sinon lui-même n’aurait plus de raison de rester.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Concierge de bas-étage


73 messages.
Inscrit le 09/10/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Concierge
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Mar 8 Nov - 21:07

Woooh. Thaddeus se sentait un peu agressé. Beaucoup, même. Elle s'était levée du mauvais pied, la vieille ? C'est pas comme s'il y pouvait quelque chose, lui. Il allait pas venir lui chanter des berceuses, il était concierge, pas vétérinaire. Trop compliqué comme études ça.

« Faites vous plaisir, j'ai de toute façon pas assez d'argent pour me prendre une horloge. »

Ah bah, s'il dépensait tout en alcool et autre, c'est sûr qu'il ne lui restait plus grand chose. Surtout que oui, parfois, il achetait d'autres choses. Des chaussures. Parfois, des vêtements. ...Bon, ok, ces deux cas étaient vraiment rares. C'est juste qu'il savait pas gérer son argent, et qu'en alcool, ça partait vachement vite. Enfin il espérait quant même que le professeur de métamorphose ne mettrait pas sa menace à exécution, en fait. Il avait juste pas voulu perdre la face devant elle. Ce qui était stupide, est-ce que quelqu'un avait déjà réussi à donner tort à cette femme ?  Si c'était le cas, Thaddeus aurait bien aimé le féliciter.

Enfin pour. Pour le moment, il allait se contenter de froncer les sourcils dans son coin hein. Enfin, ça ne dura pas bien longtemps. Jusqu'à ce que McGonagall ne demande se quelqu'un avait quelque chose à dire. Thaddeus, il n'avait pas grand chose à dire. Ce serait plus pour se plaindre qu'autre chose. Et puis ses plaintes étaient bien souvent les mêmes. Il doutait que quiconque ne veuille les entendre.

... Certainement pas le roux là bas. C'est qui, d'abord. Thaddeus avait l'impression de ne l'avoir croisé que rarement. Peut-être qu'il faisait partie des nouveaux. Comme le blond à côté, là. Ils s'attaquaient donc à l'infirmier ? C'est marrant ça. Ils sont bien courageux. Ou cons. Quoi, lui avait déjà tenté ? Il n'avait jamais nié le fait d'être con, aussi. En tout cas, il était d'accord avec Melvyn. Ça valait le coup, tout compte fait. Il ricana comme une hyène, pour la peine.

« C'est vrai que ça s'annonce intéressant. Peut-être que je ferais l'effort de venir un peu plus tôt, la prochaine fois. »

Peut-être, il avait bien dit. Ça dépendait de comment cette situation là tournait. Eh beh. Ça tournait bien, visiblement. Comme il l'avait bien pensé, l'infirmier ne se laissait pas abattre, même si son dernier argument était un peu pourri. Le cours qui était nul. Bien sûr. Enfin, de toute manière, c'est pas quelque chose que Thaddeus pouvait savoir. Il en avait rien à branler de la manière dont les professeurs de cette école donnaient cours. Il comprenait même pas comment Hilderley pouvait perdre du temps à ça. Il ferait mieux de se concentrer sur des preuves tangibles que sur la manière dont le grand truc là-bas donnait cours. Même s'il était plutôt d'accord sur le fait que cette enquête n'avait pas grand intérêt. Pourquoi est-ce que des Mangemorts s'emmerderaient à venir à Poudlard, d'accord ? Ils avaient pas mieux à faire ? S'ils voulaient, Thaddeus pouvait même témoigner de la nullité qu'était de rester ici. Vraiment très nul. ..Quoi. Oh. Oooh, retournement de situation Christophe défendait l'infirmier. Nul. Il est pas dans le bon caaamp. Enfin, il n'y a pas de bon camp, en fait. Pour une fois que Thaddeus était objectif, faudrait songer à le féliciter. Hoooh ? Mais il en apprenait de belles chaque jour, en fait. Il en aurait presque applaudit, s'il ne venait pas de croiser les bras et de se pencher en avant sur sa chaise.

« Mais enfin Christophe, on dirait une mère qui protège son enfant. Je suis certain qu'Hilderley peut très bien se défendre tout seul. »

Oh. Oh, Melvyn savait très bien viser. C'était magnifique. Il avait vraiment envie d'applaudir, maintenant. Mais c'est pas très sympa. Donc il se contenta de pouffer de rire. Parce que bon, même s'il appréciait Christophe, c'était d'autant plus drôle de le voir se prendre une boulette de papier sur la tête. Puis la phrase qui avait accompagné la feuille volante, littéralement, avait été toute aussi belle que le lancer lui même.

« Ah, moi je suis content de le savoir. En fin de réunion je vais pouvoir faire l'analyse de la personnalité de chacun ici, c'est super. Merci à tout pour votre coopération. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

McGonochill


32 messages.
Inscrit le 01/09/2016.

Feuille de sorcier
Sang:
Année/ Métier:
Maison:



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Mar 8 Nov - 23:11

Oh. Vraiment. C’était Buchanan qui allait commencer à parler ? On aurait bien dit. ..A moins que taper sur la table ne soit sa nouvelle lubie. Mais il avait l’air de vouloir prendre la parole. Faire semblant de rien ? Attendre ? Ah. Si. Une demande. Une réflexion plutôt. A laquelle elle se retint de soupirer. Allons bon. Qu’est-ce qui s’était encore passé. Certes, Stanford était un homme compétent dans son domaine et jamais personne ne s’était plaint de ses soins. Par contre à côté de ça, il y avait souvent des plaintes sur son comportement. Comme maintenant. Et même si elle avait l’habitude d’entendre qu’il était sur le dos de tout le monde, le fait que son voisin mentionne une perturbation de cours était plus rare. Chose soutenue par Macnair, donc définitivement quelque chose lui avait échappé. Et elle saurait rapidement quoi, maintenant que le sujet avait été étalé sur tapis.

Bon, elle aurait su plus rapidement quoi, si l’infirmier n’avait pas réagi à son tour. Et ne semblait même pas démentir cette histoire de cours. Bon. Il allait vraiment devoir tirer cette affaire au clair et… Eviter d’accuser à tour de bras. Surtout la personne qui semblait être le plus mal à l’aise de la salle. Elle en aurait pres…Non, elle en avait pitié. Si même Hilderley ne prenait plus la peine d’écouter à la réunion de présentation, elle se demandait bien à quoi cela pouvait servir d’en faire. Sincèrement. Mais alors qu’elle allait répondre, un des retardataires se permit une remarque, suivi du professeur de Divination qui la devança. Bien. Etant donné qu’elle était polie, et ne pointait pas les gens du doigt, elle allait écouter.

…Elle aurait peut-être dû intervenir et le couper au final. Si elle avait demandé que chaque personne fasse des remarques sur ce qui n’allait pas, c’était bel et bien pour gagner du temps. Pas en perdre en écoutant un exposé sur comment un ancien auror avait pu devenir paranoïaque. Oh, magnifique. Tout partait déjà dans tous les sens. Elle en lâcha un soupir, fermant les yeux quelques secondes, avant de les rouvrir. Bon autant commencer par le commencement. Premièrement, d’un coup de baguette, elle enleva les quelques feuilles du Professeur d’Astronomie. Ca en ferait plus pour elle, voilà. Deuxièmement, elle se racla la gorge, assez fort, histoire d’avoir une chance d’obtenir le calme. Bien qu’elle ne doutait pas de le créer presqu’immédiatement.


« ▬ Doit-on vous rappeler que vous êtes tous des adultes ayant sous votre responsabilité des élèves et non l’inverse ? Je note vos remarques, Fingal, Icalurus. Vous n’êtes pas les premiers à en faire, mais même si les intentions de Stanford sont parfaitement louables et compréhensibles, il serait bien d’arriver à ne pas soupçonner tout le monde à tout bout de champ, quel que soit son passé. Tout le monde est parfaitement conscient de ce qu’il se passe, des mesures sont prises, et je doute très fortement qu’un Mangemort soit arrivé à atteindre l’enceinte du Château, encore moins ce cher Hunsy. Si vous êtes ici, c’est que vous avez confiance en Albus, et inversement. Si cela vous gêne trop, la porte vous est aussi ouverte. »


Et ce, pour n’importe qui. Si on commençait à discuter les choix de Dumbledore, elle aiderait même ladite personne à sortir. Bien. Il restait encore un point à éclaircir, avant de commencer.


« ▬ Et puis-je savoir quelle est cette histoire d’intrusion de cours, et d’incompétence ? Une seule personne à la fois et que personne ne coupe qui que ce soit. »

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Mer 9 Nov - 4:04

Kristopher ne savait plus vraiment qui suivre, écouter, ou regarder. Entre son voisin tapant du poing sur la table comme un forcené pour s’attaquer à l’infirmier comme bien d’autres avant lui, suivi par Icalurus, suivi par le concerné de toutes ses attaques réagissant comme un enfant, et le professeur de divination imitant une maman avec son petit dans une sorte de très belle synchronisation avec Stanford, suivi des deux retardataires se permettant moult commentaires désagréables. C’était à la limite du ridicule. Enfin. Non. En fait. C’était totalement ridicule et dépourvu de sens. Tellement ridicule qu’il en avait du mal à ne pas rire, de manière extrêmement nerveuse soit, mais tout de même.

Il n’avait jamais vu de crêpage de chignon aussi enfantin entre adulte depuis extrêmement longtemps. Se faisait-il trop vieux ? Ou bien la nouvelle équipe était-elle trop jeune ? En passant une main contre son visage pour essayer de calmer ses nerfs, le professeur soupira. Un peu trop bruyamment à son goût. Non pas qu’il était excédé (bien qu’il aurait eu tous les droits de l’être.) ou que ses nerfs craquaient, mais simplement parce que cela le désolait de voir un tel acharnement de tous les parties sur les autres, comme de vrai bambins. En plus Minerva semblait elle aussi tout à fait désœuvré face à tant d’actions et de drame. Le vampire n’osait même pas imaginer ce que cela allait être pendant le débriefe de la sortie, c’est-à-dire le cœur de leur convocation à tous ici. Du moins, il reprit toute sa consistance et sa posture correcte quand le calme revint enfin, suivi par la voix de sa collègue mettant les choses aux claires de manière très orthodoxe et égal, sans aucunes surprises venant de la sous directrice. Après un léger silence, il prit la parole.

«Professeur McGonagall, si vous me permettez. »

Après quelques secondes en attente d’un acquiescement, il se redressa légèrement, posant ses mains contre la table, passant ses yeux sur tous ses collègues, évitant le pauvre Hunsy visiblement mourant d'envie de disparaître dans un vortex et ne plus jamais en ressortir.

« Messieurs, je pense qu’il est inutile de vous enflammez, pour quelques raisons que ce soit ainsi. Nous avons tous ici plus de dix-neuf ans,  et sommes supposément en capacité de ne pas nous jeter à la gorge les uns des autres comme des loups affamés parce que nos avis divergent. Ou que certains trouvent la réunion trop peu rythmé. De plus si vous décidez de partir ainsi au quart de tour pour une simple broutille concernant monsieur Hilderley, dont ceux ici travaillant à nos côtés depuis plus de deux ans au moins devraient avoir l'habitude et l'intelligence de ne pas répondre ou encourager un quelconque débat sur le sujet. Je doute que qui que ce soit ne sois réellement préparé pour la suite de la réunion. Comme l’a très bien dit notre sous directrice, si la manière dont est géré Poudlard par monsieur Dumbledore ne vous satisfait pas, la porte est par là, personne ne vous retiendra.»

Il reprit place sur sa chaise, en souriant enfin.

« Si vous continuez ainsi, nous allons être contraint de rallonger ladite réunion, et je suppose que nous avons tous de bien meilleurs choses à faire que de rester ici jusqu’à minuit et demi.  Enfin, je voulais simplement ajouter que si quelqu’un reveux du café je vous en servirai avec joie, même si au vu de toute votre énergie déployé, je doute que qui que se soit n'en ai réellement besoin. Merci Minerva. Je suis désolé de vous avoir interrompue.»

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Husky Fuyard


74 messages.
Inscrit le 08/09/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: Surveillant
Maison: Durmstrang



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Mer 9 Nov - 11:43

S’il avait été plus petit, il aurait peut-être pu plus facilement sortir de cette salle sans que personne ne le remarque. Plutôt un bon plan. Non, vraiment il aurait encore préféré que cela soit un face à face avec le Directeur ou la sous-directrice. Il aurait été mal à l’aise, certes mais nettement moins longtemps. Ils auraient pu aller à l’essentiel. Directement. Non pas que les plaintes de ses homologues ne l’intéressent pas, ou l’ennuie, loin de là. Par contre la dispute qui en découla, c’était une toute autre affaire. Enfin. Côté positif. Personne ne criait encore. Et on ne l’acc…Pardon. Quel était ce doigt soudain qu’il voyait clairement du coin de l’œil pointé vers lui. Un agent infiltré ? Jésus non. Non, non, non. Il devait pointer un de ses voisins, le brun regardait juste mal et…Et non il le pointait vraiment du doigt en fait et semblait même le dévisager. Agir normalement, faire comme si de rien n’était, inspirer, expirer. Même s’il doutait que sa pose ait quoique ce soit de naturel actuellement, fixant une nouvelle fois intensément sa tasse, essayant d’ignorer. Il se contenterait de respirer, hm. Mais difficile de feindre l’ignorance plus longtemps, étant donné que l’infirmier lui demanda son i d e n t i t é. Ah. Il ne l’avait pas vu à la réunion de présentation. Une histoire de check up à Saint Mangouste s’il avait bien retenu. Mais il allait vraiment devoir parler là tout de suite ? Il n’en avait pas la moindre envie.


« ▬ Eh… »


Oui parfaitement il n’était pas muet et comptait répondre en fixant le fond restant de son café. Enfin. C’est ce qu’il aurait fait si une autre personne n’avait pas pris la parole. Oui très bien, changez de sujet. Il n’était pas là, n’existait pas, était une décoration. Et pouvait même partir si jamais quelqu’un voulait sa chaise. Il serait sans doute le premier à partir dès que quelqu’un l’autoriserait. Et…comment. Coooomment. Pourquoi son voisin connaissait son prénom. Qui où quand pourquoi à qui comment². Il préférait encore le doigt pointé sur lui en fait que de savoir comment il le connaissait. Ah. Bah peut-être justement grâce à la réunion de début d’année. Mais il semblait dormir. Un procédé spécial de divination, étant donné qu’il n’avait aucune base là-dedans, Hunsy ne pouvait même pas savoir si c’était logique ou non. Ou alors en lisant sur le papier pour les rondes aussi. AaaaAaa. Qu’on arrête de parler de lui, tout de suite. Oui. C’est ça. Plutôt parler du duo là-bas au loin et leur faire la morale. Que quelqu’un au passage aussi apprenne au blond à s’habiller correctement en dehors des heures de cours tiens.

Bon, tant qu’on ne lui demandait pas de prendre un camp tout irait bien. Et tant qu’il ne se recevait pas de boule de papier dessus non plus. Quoique. Il feindrait une nouvelle fois l’ignorance. Alors tant qu’elle n’allait pas dans sa tasse tout irait bien. Mais son sur voisin semblait savoir viser. Tant mieux. Mais s’il pouvait éviter de…Ah. Merci. Finalement, même si elle lui faisait quand même vachement peur, il l’aimait bien, McGonagall. Sans doute une des seules à savoir reprendre la situation en main, avec Kristopher. Qui y mis aussi du sien. Gentils. Surtout le blond. Parce qu’il reproposait du café. Rien que pour s’occuper les mains il aurait accepté. Et puis parce que son café était extrêmement bon aussi. Mais il préférait mourir là tout de suite plutôt que de prendre la parole pour demander du café. Alors il continuerait de fixer sa tasse vide assis d’une manière beaucoup trop guindée.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


177 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Mer 9 Nov - 21:20

Voilà. Fingal le savait, il n'aurait jamais dû parler. Il n'y avait qu'à voir la manière dont on le regardait, maintenant. C'était sans doute parce qu'il avait tapé du poing du la table. Pourquoi il avait fait ça, aussi.  Mais qu'est-ce qui lui avait priiis. Bon, heureusement, Icalurus avait également pris la parole. Ce qui était normal, car Fingal venait de défendre sa cause. En même temps, il se serait très mal vu se taire quant à l'attitude plus qu'intolérable de l'infirmier. Infirmier qui venait de le pointer du doigt. Woh. Woooh, il va se calmer tout de suite. Fingal avait haussé les sourcils, surpris. Bon, en même temps, à quoi s'attendait-il après avoir attaqué le sujet de l'infirmier directement. Enfin bon. Il préféra savoir qu'il ne faisait plus partie des gens tolérables plutôt que d'entendre que le cours d'Icalurus était nul. Non mais il recommençait ?! Mais bon sang. C'est quoi cet argument, sérieusement. Il avait quel âge ? C'était totalement ridicule. Fingal soupira, et posa ses coudes sur la table, avant d'éclater sa tête dans ses mains. Merlin, qu'il en avait marre.

« Vous n'avez visiblement pas pris la peine d'observer correctement son cours lorsque vous vous y êtes introduits. C'était donc juste pour déconcentrer le professeur Macnair ? Je ne comprend pas tout. »

Voir rien du tout. De plus, il avait bien sûr fallu que le professeur de divination ne prenne la défense de l'infirmier. Bien, bien.  Si Fingal avait dit ça, c'était pas pour entendre qu'il était dur avec Hilderley. Dur ? Ce qui était dur, c'était de supporter d'entendre certaines des accusations de cet homme, surtout lorsque celles-ci était justes. C'était.. Stressant. Enfin, ça devait encore plus l'être pour Icalurus lui même. C'était la le moment pour le lui demander, en tout cas. Vu que Gachet semblait déterminé à prouver qu'il avait raison. Bon. Bah Fingal se tairait, alors. L'avis d'un professeur enseignant ici depuis plusieurs années valait sans doutes plus que celui d'un nouveau venu. Il se demandait bien pourquoi il était venu à cette réunion. Parce bon, observer et se taire parce qu'on a de toute manière tort, ça a pas le plus grand intérêt au monde. Il aurait du s'y attendre.


« Je ne m'acharne pas sur lui. C'est que justement, en trois mois, je trouve ça bizarre de ne déjà plus supporter un collègue. Mais c'est certain, si ça continue ainsi, ne vous inquiétez pas, je songerais à changer de lieu de travail. »

Ah. Il avait encore parlé. Bon bah merde hein. Au point où il en était. Il soupira. Fantastique. Vraiment, il adorait le concept. Et devinez quoi ? Maintenant, il avait envie d'aller se coucher. Et de partir de cette école, comme on l'y avait invité. Enfin soit. Le professeur McGonagall avait demandé une explication quant à ce qui s'était passé au cours. Haha. Bien.

« Eh bien, vous voyez, j'étais en train de corriger des copies. Mais j'ai entendu du bruit, dans la salle de classe qui fait face à la mienne, du genre de personnes qui haussent le ton, et j'ai trouvé ça bizarre car je ne pense pas Icalurus susceptible de hausser le ton de cette manière sur des élèves, surtout que j'ai reconnu deux voix d'adultes. Alors j'ai été voir, pour m'assurer qu'il ne se passait rien de grave. Et sur qui suis-je tombé ? Monsieur Hilderley, dont la présence injustifiée au cours du professeur Macnair semblait agacer ce dernier. Ce que je peux comprendre, étant donné que ce n'est pas la première fois qu'Hilderley semble suivre de trop près Macnair. Et bon, pour faire court, c'est bien rapidement que l'infirmier a déclaré que la manière de donner cours qu'utilisait le professeur était ridicule. Ce qui n'est déjà, je trouve, pas normal. Monsieur n'est pas un professeur, et je ne pense pas qu'il ait fait des études d'histoire de la magie. De plus, il a donné des informations incorrectes aux élèves, et, devant eux, a traité Macnair d'incompétent. Et je peux vous assurer qu'il se trompe. Et on aurait dit qu'il faisait tout pour le pousser à bout. Et bon, je ne sais pas, je suis peut-être nouveau et je manque sans aucun doute d'expérience, mais je trouve cela intolérable. Et je ne pense donc pas qu'il s'agisse de broutilles. Ça tiendrait bientôt du harcèlement.Voilà. Mais vu que ce sujet ennuie tout le monde, on pourrait aborder celui du bal qui approche, si je me souviens bien. »

Il était presque essoufflé. Mais surtout agacé. Et stressé. Il venait d'accidentellement froisser sa feuille de notes. Notes qu'il comptait prendre, en plus. Peu importe. Vu la manière dont la réunion tournait, il n'avait pas l'impression que prendre des notes serait utile.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


225 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Mer 9 Nov - 23:52

Euh. Comment dire. …Non ? Déjà, il appréciait assez peu ce bras là devant lui, pour pouvoir pointer Fingal, qui en plus se tourna vers lui par la suite. Sinon, ils avaient des noms en fait. Ce qui justement était très pratique si on ne voulait pas devoir à chaque fois pointer tout le monde du doigt. Ou tout simplement les regarder ça marchait aussi. Très bien même. Et depuis quand le roux était-il quelqu’un d’infréquentable. Ceci dit, vu les goûts et le caractère de l’infirmier, qu’il le dise était plutôt rassurant. De même pour son cours. Icalurus espérait qu’il l’ait détesté et trouvé nul, de sorte à ce qu’il ne revienne jamais y mettre les pieds. Puis cours était un bien grand mot, il lui avait sauté à la gorge après cinq minutes. Stupide. Même lui préférait faire preuve de ce qu’il appelait de la maturité et se contenta d’ignorer. De toute manière, quoiqu’il ait pu répondre, son voisin de gauche l’aurait attaqué et critiqué dessus, il en aurait mis sa main au feu. Ceci dit, Fingal reprit la parole, prenant une nouvelle fois son parti. Gentil. Il arriverait presque à lui ôter toute envie d’avoir un spasme et de bizarrement frapper l’infirmier de manière totalement innocente.

AaaaAaaa. Non là il n’avait plus envie de frapper. Comment il aurait pu oublier ne serait-ce qu’une seconde en ayant Hilderley sous les yeux, qu’un Mangemort lui avait pris sa jambe. C o m m e n t. Bon, personne, strictement personne à part lui, Fingal et quelques-uns de ses potes à capuches à la mode étaient au courant. Mais ce n’était pas l’heure de céder aux états d’esprits. Lesquels même. Il ne pouvait pas vraiment se permettre d’en avoir là-dessus. Il devait juste se ficher totalement de la carrière brisée de cette personne, de ses rêves anéantis et…Ok c’était entièrement sa faute, maintenant on pouvait passer à autre chose, histoire qu’il évite de finir par paraître trop suspect ? Bon. Ce qui risquait fort peu d’arriver. Voir jamais même. Surtout depuis qu’il connaissait exactement la personne dont il avait pris la jambe. Elle ne l’aidait pas vraiment à se faire des remords, et tant mieux. Oh. Il n’avait pas fait exprès non plus de le rater. Il devait avoir tout autant de séquelles que lui, p o i n t.

Oh. Oooh. Magnifique. Bien évidemment il fallait enchaîner sur ce sujet. Des futurs Mangemorts, ici ? Prt. Non. Jamais vus. Menace ? Jamais vue non plus. Il en bâillerait presque. Inutile de stresser, même s’il l’était au fond et se retenait de taper nerveusement du pied. A quoi bon si ce n’était une nouvelle fois paraître suspect. Mais non, vraiment, il n’arrivait toujours pas à ressentir ne serait-ce que la moindre once de regret de ce qu’il avait pu dire sur Hilderley. C’tait pas lui qui avait commencé non plus. A la base, il comptait tout simplement l’ignorer. Mais non. Il avait fallu que l’autre crétin se sente obligé de le suivre à la trace, comme un peu tout le monde fort heureusement. Mais oui, il allait en parler au directeur en lui disant qu’il le mettait un peu mal à l’aise, surtout avec son si beau tatouage. Mais il n’avait du tout l’intention de bouger ses fesses aussi loin, satisfait ou non de Poudlard. Il ne savait même pas se faire à manger, fallait pas non plus espérer qu’il change de pays. OoooOooh. Et Fingal en ferait de même, pas vrai ? Siii. Non, mais sinon il ne savait pas ce qu’il allait faire sans lui. Finir par taper Hilderley déjà s’il se ramenait encore une fois à un de ses cours. Mais alors qu’il allait répondre à son tour, une boulette de papier perturba son attention. Ah. Parce que ça les amusait là-bas au fond. Aremenculésarem. Ah. Minerva allait intervenir. Bonne chose. Ouiii. Aucun Mangemort dans l’enceinte du Château. A u c u n. Et oh, c’était quand même plus qu’une simple broutille. Non il ne voulait pas rallonger la réunion, mais quand même, s’il pouvait à l’avenir donner cours sans qu’un crétin fini ne vienne dire que la civilisation égyptienne avait disparu en - 30.

Bon. Des explications. Très bien, il…Allait laisser Fingal parler. Après tout, il ne savait même pas comment il avait réussi à remarquer leur disp…Ah. Les portes étaient ouvertes. D’accord. Tout s’expliquait. Oh. Oooh. Au risque de se répéter, gentil. Très gentil. D’ailleurs lorsqu’il eut fini, le blond glissa son pied jusqu’à celui de son voisin. Assez doucement, de sorte à ni lui faire peur, ni lui faire mal, juste pour attirer son attention et lui adresser un sourire sincère en guise de remerciement. Qu’il ne garda pas éternellement.


« ▬ Je n’ai strictement rien à ajouter, je tiens juste à dire que je me fiche totalement de ce que peut faire Mr Hilderley durant son temps libre, grand bien lui fasse de continuer ses interrogatoires, qu’il vienne même dans ma salle si ça lui chante, mais qu’il se contente alors de se taire plutôt que de dire des inepties sur des faits historiques. Et me traiter d’incompétent, même s’il le pense de tout son être. »


De toute manière, ce n’était pas non plus comme s’il apportait de l’importance aux pensées de cet individu. Ah. Oui. Le bal. Bah, tant qu’on ne le forçait pas à rester toute la soirée avec une personne qu’il n’aurait pas spécialement choisie, tout lui allait en fait.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Infirmier malaisant


64 messages.
Inscrit le 09/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: Infirmier
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Jeu 10 Nov - 15:20

Normal qu’il ne comprenait pas lui là-bas. Il avait une tête à ne rien comprendre. Bon il allait arrêter de le critiquer quand même, même mentalement, parce qu’il avait été bien un des seuls conciliants à lui montrer ses bras. Ce qui ne l’excusait pas et ne l’autorisait pas à remettre en cause ses enquêtes de plus haut niveau. Oh. Faut pas exagérer non plus. Quoi. Quoiii. Pourquoi il devait baisser son bras aussi. La cible semblait tout déployer pour l’ignorer, alors non il ne comptait pas baisser son doi…Très bien, vu la tête de ladite cible, il admettait qu’il devait lui faire peur vu sa position et sa tête. En espérant pour lui qu’il ne soit pas naturellement comme ça. Bah. Ce n’était que partie remise. Il se mettrait bien tôt ou tard, surtout tôt à le rechercher et le retrouver pour savoir qui c’était exactement.

Quoiii. Quoiiii. Du taaact. Ca servait à rien. Strictement à rien. Pourquoi il fallait en faire preuve, d’abord. S’il en avait eu, il aurait dû prendre la peine de remercier le connard qui lui avait pris sa jambe aussi peut-être ? Hors de question.  Puis ses Pommes de Terre Sous Durite, il pouvait les garder, il n’avait a u c u n e séquelle. Si ce n’était sa jambe. Avec ou sans, il serait toujours en train de chercher le mal partout. Est-ce qu’il râlait pour la forme ? Sans doute. Mais il se calma assez vite. Ah. AAh. Enfin quelqu’un ce censé. Oui il y avait de futurs mangemorts et certainement un ou des mangemorts tout court. Merci Christophe. Pour la peine il afficha un sourire satisfait en calant son dos sur son dossier. C’est ça. Qu’ils partent.


« ▬ Je ne suis pas un maniaque. Et elles ne sont pas stupides. »


Même la boulette qui venait d’être lancée était d’accord ok. Aaaah. Minerva intervenait. Pas étonnant. Et comment pouvait-il faire pour ne pas accuser tout le monde, en partant du principe que justement n’importe qui pouvait être méchaant. Ridicule. Complètement. Des mesures prises. Ahaha. Lesquelles, trois sorts de protection ?  De toute mani…Pardon. Est-ce qu’on l’invitait à dégager peu subtilement à ? Ce n’est pas qu’il ne faisais pas confiance à Dumbledore, simplement qu’il n’avait pas…confiance en…certains choix voilà. Et il avait tout son temps au final. Donc ça ne le dérangeait pas le moins du monde de rallonger la réunion ni de… Mais c’est que le roux remettait une couche. Bon en même temps on le lui avait demandé des explications. Moooosieur n’est pas un professeur. Et. Alors.  Ca ne l’empêchait pas d’avoir un avis et de le dire. Du harcèlement maintenant. Magnifique. Et bien évidemment, ils étaient encore de mèche. Enfin. Vu que le plus petit avait pris le parti de la girafe ça n’avait rien d’étonnant.


« ▬ C’est bon, je me suis trompé de 400 ans, on va pas en faire tout un plat. Et ça ne vous tuera pas d’avoir un avis extérieur. Après tout, je ne suis pas celui qui menace un enfant totalement inconnu en plein milieu d’un musée, ni celui qui en perds ou qui lâche les jambes d’un élève qui a perdu conscience. Mais si vous préférez parler du bal, la seule chose que j’ai à dire pour l’instant est de ne pas laisser les portes d’entrées ouvertes, si on leur laisse le Parc, il ne faudra même pas 10 minutes avant que la moitié ne s’y retrouve, et au moins 10 dans la Forêt Interdite. »


Il avait un peu autre chose à faire que d’aller les rechercher. Et soigner les gens assez stupides pour aller jusque là aussi.

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité.
Invité


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ] Dim 13 Nov - 23:59

Jésus Christ, Buchanan semblait réellement décidé à défendre Icalurus, ou alors c’est qu’il haïssait vraiment Stanford. Pauvre de lui. Ça aurai presque fait peine à Chris. Presque. Fallait pas non plus déconner, hein, les jeunes nouveaux qui étaient pas content contre l’infirmier, c’était pas ce qu’il y avait de plus rare. En espérant qu’il s’y fasse vite. Ou bien qu’il parte, oui. Une boulette de papier sauvage le tira hors de sa réflexion, pile sur sa tête. Okay. Bon. Il aurait bien voulu défendre Melvyn si jamais besoin était, mais vu comme ça, en fait, non. Il l’aimait bien quand même, mais il avait ses limites. Et se recevoir une boulette de papier sur la tête par un retardataire qui n’allait même pas participer à la réunion parce que franchement dans tous les cas il avait rien à dire, s’en était une. Très spécifique oui.

« Niqué l’ambiance ? Bah toi Mel t’a niqué ton passe-droit à une clope gratos. Oups hein ? C’est fou la vie parfois. Puis c’pas de ma faute si Stan est incapable de se défendre tout seul sans pointer du doigt et sortir des arguments dignes d’un gamin de trois ans, pas vrai vieux croûton ? »

Christophe tapota du coude son voisin fier comme un paon d’avoir été défendu avec autant de ferveur. L’ambiance, elle allait très rapidement revenir de toute façon, au vu du fait que cette réunion allait surtout être un gros débriefe de la sortie désastreuse.

« De toute façon j’me casse si je veux au risque de pisser dans mon fut’. Sauf si ça t’as des fétiches bizarres dans quel cas mieux vaut le faire en privé. Si tu veux nous rejoindre Thadd je t’en prie te gêne pas. M’enfin bon contrairement à certain tu m’as pas agressé physiquement. Attrape trou duc’»

Avec adresse le professeur de divination envoya une cigarette suivie de son briquet au concierge qui atterrirent tous deux aussi parfaitement que la boule de papier qu’il avait reçu sans merci un peu plus tôt. Il se tut néanmoins en voyant Minerva prendre la parole. Ahah. Bon. Il s’en reprenait dans la gueule, mais fort heureusement pas uniquement lui, et il était d’ailleurs celui qui s’en recevait le moins, Dieu soit loué. Il crut s’étouffer en avalant sa fumer de travers quand la sous directrice mentionna le fait qu’il n’y avait aucuns mangemort dans le château. Non. Nooooon. Bien sûr que non que y en avait pas. Quelle idée totalement farfelue Christophe avait eu hein. Tellement farfelue qu’il finit par en rire sous couvert de tousser. Et après avoir ricané quelques secondes, le voyant se redressa pour écraser son mégot dans le cendrier et s’étendre en regardant sa collègue.

« Scusez’ le langage, professeur McGonagall. Promis je me calme. »

De toute façon il n’avait plus rien à dire vu que le débat était clos, d’autant plus clos que Kristopher s’y était lui aussi mis pour cesser le feu. Et il était vrai qu’avec Minerva couplé au professeur d’arithmancie, plus personne n’oserait se remettre à se disputer avant au moins. Un quart d’heure, aller. Et le plus drôle dans cette affaire, ce fut le petit rouquin qui s’énervait encore. Un peu plus et il allait finir par fumer des oreilles et taper Stanford. Ce qui, en soit, serai extrêmement drôle à regarder. D’autant que d’expériences, Christophe savait parfaitement bien que l’infirmier tapait. Très fort. Du moins. Oui. Il avouait que son collègue avait été trop loin dans le cas présent. Mais eh. Ce n’était que de la faute d’Icalurus de s’être fait engagé. Maintenant il partait ou il assumait jusqu’au bout, peu importe le but qu’il avait dans l’école pour toute sa clique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ]

Revenir en haut Aller en bas

Tous au rapport [ PV: Le personnel qui pue un peu ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Joyeux noel à tous!
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» rapport de bataille apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Rez-de-Chaussée :: Salle des Professeurs-