N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Fouine Exaspérante


70 messages.
Inscrit le 08/10/2016.

Feuille de sorcier
Sang:
Année/ Métier:
Maison:



MessageSujet: Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo Sam 12 Nov - 23:40

Faut bien se divertir.
#Juliet&Rodo
Merlin. Qu’est-ce qu’il était heureux d’en avoir enfin fini avec ce camp. Retrouver enfin le confort habituel du Château. Qui était quand même moins bon que ce à quoi il avait l’habitude, mais soit. Au moins ce n’était pas dans la Forêt, dans une construction peu recommandable. Sans aucun courant d’air. Non. Il pouvait enfin se poser dans l’un des fauteuils de la Salle Commune. Et s’y étaler même. De tout son long. Nettement plus confortable que ce stupide tissage. Bon, au passage il avait demandé trèèès gentiment à des premières années de se bouger. Non mais sa place, elle était là. Point final. En tout cas, celle du jour. Il l’avait décidé. Bim. Puis il restait toujours de la place pour Rodolphus dans les fauteuils à côté, étant donné qu’il l’accompagnait. En même temps, ils avaient pas mal de cours en commun, en plus d’être dans la même Maison. Et là, ils avaient une heure de trou. Magnifique. Et vu qu’il avait de l’avance, le Serpentard pouvait parfaitement se permettre de ne rien faire pour le moment. Oh. Il fallait bien qu’il se remette de ces 5 jours à bien devoirs paraître là dans la nature et être soi-disant sympathique avec des gens qu’il n’appréciait pas plus que ça, voir détestait. Enfin. Heureusement il y avait eu Scalovin et Gilderoy pour remonter le niveau.

Mais ce n’était pas non plus comme si le camp avait été totalement plat de tout intérêt. Nooon. Il y avait eu un certain lot de rebondissements. Fort heureusement. Même s’il s’en serait peut-être bien passé de certains. Même si Evan appréciait dans un certain sens être au courant de pas mal de choses, surtout pour avoir un quelconque moyen de pression si jamais le besoin s’en faisait ressentir, il y avait quelques exceptions. Comme par exemple le jour des Olympiades, où il aurait volontiers trouvé un moyen de faire taire Scalovin et le blond qui l’accompagnait. Mais avec des professeurs un peu partout, il se serait très mal vu lui balancer quoique ce soit à la figure pour le distraire. Et le faire taire. Même s’il avait trouvé ses suppositions/ ragots plus que douteux, le préfet avait quand même fini par céder à sa curiosité. Mais même si c’était gros, sur le coup, avait préféré croire qu’il s’agissait d’une simple coïncidence. Oui Rodolphus et McGuire semblaient avoir tous les deux des traces on ne peut plus explicites et alors. Ils n’étaient certainement pas les seuls. Et il n’avait pas voulu creuser plus loin. Moins il en savait, mieux c’était. Tant que son homologue ne venait pas lui parler directement de quelque chose, il n’en tiendrait pas compte, voilà tout.

Mais quelques jours plus tard, le frère dudit homologue était arrivé, complètement perdu. Parce qu’il était malencontreusement tombé sur Rodolphus et l’autre là-bas en bleu. Difficile d’ignorer. Surtout qu’une deuxième personne vint à son tour lui en parler. Regulus cette fois-ci. Alors oui bon, il voulait bien croire aux coïncidences et fermer les yeux, mais là, il lui aurait juste manqué de les voir de ses propres yeux. Et bizarrement, ça ne le tentait pas plus que ça. Se mêler de la vie de ses amis proches, très peu pour lui. Surtout dans un cas comme celui-là. Pas vraiment besoin de faire un dessin. Mais Evan n’était pas non plus du genre à mentir à ses proches. Du coup il avait été demander directement à son homologue. Plus simple. Et histoire de lui dire qu’il était au courant aussi. Il n’avait pas envie d’éterniser le sujet, préférait même l’éviter, tant qu’il ne lui en parlait pas. Il était assez grand pour faire ce qu’il voulait. Et savoir ce qu’il faisait. Certes, c’eut été une autre personne Evan ne se serait privé de le juger. Fortement. Mais là, c’était totalement différent.

Bref. Inutile de trop y repenser. Et plutôt s’étirer. Nettement plus important, nettement plus amusant. Mais alors qu’il s’apprêtait à parler, quelqu’un rentra. Enfin quelqu’un. Juliet Gerrish. Pas une élève qu’il connaissait particulièrement. Mais assez pour savoir qu’il s’agissait d’une Sang-Pur qu’il avait déjà croisé en dîner. Donc il prit la peine de se redresser et de s’asseoir correctement. En prenant son temps. Ils n’étaient pas pressés non, pas besoin de se comporter comme s’il s’agissait de la personne la plus importante au monde, oh.



© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Le Dragon à ne pas réveiller.


84 messages.
Inscrit le 15/10/2014.



MessageSujet: Re: Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo Lun 14 Nov - 19:27

La plupart du temps, Juliet, elle n'en n'a pas grand chose à faire des autres. Elle vit sa vie, ne s'embête pas, et fait ce que ses parents lui disent de faire. C'est pas compliqué, normal, Juliet n'aime pas vraiment se compliquer la vie. Simple et efficace, c'est comme cela que tout doit fonctionner. On lui laisse vivre sa vie, elle laisse les autres vivre la leur. Hm. C'est comme ça que tout fonctionne, généralement. Parce qu'il faut bien qu'il y ait des exceptions de temps en temps, pour confirmer la règle. Et ce qui la préoccupait aujourd'hui, c'était une exception. Oui. Ça ne la concernait pas, à vrai dire. Pas du tout, même. Alors pourquoi s'y intéressait-elle ? En voilà une bonne question. C'est juste qu'elle n'avait rien vu d'aussi inacceptable depuis bien des lustres. Et puis, ça concernait quand même un de ses rares amis. Mais oui, Juliet avait des amis. Parfaitement. Pas beaucoup hein. Puis chacun sa définition d'ami. Donc bon. Et puis, pas besoin de se justifier oh !

Bref, ce qu'elle venait de voir la perturbait au plus haut point. Rabastan. Donc, l'ami en question. Bref, déjà, il y a de cela un certain temps, elle l'avait vu agir étrangement avec un certain Poufsouffle qu'elle ne connaissait absolument pas. C'était leur chef de patrouille durant le camp scout, c'est tout ce qu'elle savait et croyait avoir besoin de savoir. Mais bon, elle avait laissé coulé. Qu'il fasse des câlins au premier abruti qu'il vient s'il le voulait. C'était son problème hein. Eh bah c'est ce que se disait Juliet jusqu'à aujourd'hui. Maintenant, même. Elle venait de revoir Rabastan et le Poufsouffle inconnu, sauf que cette fois-ci, ils s'embrassaient. Ah bah ça elle était pas au courant. Aux dernières nouvelles, le garçon était avec une Serdaigle blonde, non ? Au pire, rien à faire hein. Mais le truc. C'est est-ce que Rodolphus était au courant de ceci ? Voilà une bonne question. Probablement que non. Il n'aurait jamais laissé passé ça, le connaissant. Son frère qui se dégotait une Née-Moldue, et maintenant un Poufsouffle débile ? Qui sait s'il était Né-Moldu ou pas, lui aussi. Bon, lui faisait pire hein. Oui, Juliet savait tout. C'est pas parce qu'elle était discrète qu'elle ne savait rien, hein. Elle observait. En silence. Voilà. Donc. Maintenant, elle se demandait si elle devait en parler au septième année. Non, ça ne la concernait en aucun cas. Mais autant, mieux valait que Rodolphus soit au courant maintenant plutôt qu'il ne l'apprenne par lui même. Ça valait mieux pour Rabastan, en fait. Oui, regarder, Juliet s'inquiétait pour son ami. C'est rare, quand même. Parce que ses amis n'ont pas d'ennuis, généralement. Là, elle considérait très clairement que le Serpentard avait des ennuis.

Alors la jeune fille avait fait son choix. Elle allait informer Rodolphus de ce qu'elle venait de voir, et voilà. Tant pis si elle trahissait d'une certaine manière son ami. C'était pour son bien, voilà tout. Par contre, ou pouvait être le frère de son ami ? Elle n'en n'avait aucune idée. Peut-être avait-il cours. Mais elle n'était pas sûre. En tout cas, elle, elle n'avait pas cours pour le moment. Joie. Peut-être pouvait elle commencer par la salle commune. Ça serait un bon début. Heureusement pour elle, elle avait visé juste ! Bon, il n'était visiblement pas seul. L'autre était Rosier, si elle ne se trompait pas. Bah, elle n'allait pas le chasser. Elle ne voyait absolument pas l'inconvénient à sa présence, de toute façon. Donc Juliet vint s'asseoir en face des deux garçons, l'air très sérieuse, et croisant les bras.

« Désolée de vous déranger, mais je dois te parler, Lestrange. Pour faire court, je viens d'apercevoir ton frère et un Poufsouffle complètement débile, de ton année il me semble, en train de s'embrasser. Je sais pas si un de vous deux était au courant, mais c'était au cas où. Ça m'a un peu surprise, sur le coup. »

_________________
Thx Gilou WinkWinkWink:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


248 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo Mar 15 Nov - 22:06

PS : Prévoir de taper des gens
... •••En ce moment, Rodolphus allait se coucher tôt, parce qu'il était encore crevé à cause du camp scout. Oui. Quand est-ce que ça lui passerait ? Dieu seul peut répondre à ça. Mais il était fatigué, ok. Et il n'y pouvait rien, c'est bien ça qui est triste. Il avait bien pris quelques trucs revitalisant, mais rien n'avait le même effet qu'une bonne nuit de sommeil. Sauf que là, on était en plein milieu de la journée. Et il ne pouvait décemment pas dormir. Non mais oh, il n'était pas faible non plus, il saurait tenir quelques heures de plus. Mais oui, tout irait bien.

Alors il lisait.  Voilà. Dans sa salle commune, avec la compagnie plus que respectable d'Evan. Ce n'est pas très fatiguant, lire. Ça faisait passer le temps. Surtout qu'il lisait en diagonale, à vrai dire. Oui bah c'était juste pour passer le temps et ne pas s'endormir. Non mais sérieusement, il n'arrivait pas à se concentrer sur une seule phrase. Une seule phrase, quoi. Une phrase de maximum quinze mots. Woh. Encore faudrait-il qu'il parvienne à rester assez conscient que pour répondre si jamais quelqu'un le sollicitait. Mais ça n'arrivait pas pour le moment. Donc touuut allait bien. Il n'allait pas fermer les yeux,  non. Aller, garder les yEUX OUVERTS.

Hah. Quelqu'un venait d'entrer dans la salle. Et il avait eu peur. Si bien qu'il avait manqué d'en lâcher son livre. Ce qui aurait été triste. Mais non. Encore une fois,tout allait bien. C'est pas comme si le nouveau venu allait venir déranger Rodolphus. ...Ah. La nouvelle venue. Et oui, elle venait bien déranger Rodolphus. Qu'est-ce qu'on lui voulait encore. Pour une fois qu'il faisait chier personne et qu'il était juste en train d'essayer de lire. Ah. Ok. Frère. Débile. Non, il n'était pas au courant que son frère était débile. Quoique ces derniers temps... Ah. Ah mais elle ne disait pas ça, en fait. C'est triste hein, il n'arrivait même plus à comprendre ce qu'on lui disait hahah-...HA. Pardon. Mais non. Comment ça, un Poufsouffle débile de son année. Ouais, ça lui disait quelque chose. Comment ça, Gerrish avait vu son frère embrasser cet abruti. Ah non. Non. Là, il lâcha son livre.

« C'est une blague ? »

Il ne connaissait pas vraiment Gerrish, mais elle n'avait pas l'air du genre à faire des blagues.

« Et étaient-ils ? »

Histoire qu'il ailla remettre les idées de ces deux imbéciles en place. Il allait devoir avoir une discussion sérieuse avec Rabastan au plus vite. Maintenant, c'était parfait. D'ailleurs, il s'était levé. Toute fatigue avait disparu, bizarrement remplacée par de la rage.
© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fouine Exaspérante


70 messages.
Inscrit le 08/10/2016.

Feuille de sorcier
Sang:
Année/ Métier:
Maison:



MessageSujet: Re: Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo Mar 15 Nov - 23:20

Faut bien se divertir.
#Juliet&Rodo
Ooooh. Il était bien là lui à s’étirer, donc si elle venait leur parler, ça avait intérêt à être plus ou moins intéressant. Et justifié. Sinon. Il. Se recoucherait. Voilà. Ça c’était de la menace de haut niveau. Bientôt on le craindrait avec tout ça. Mais la jeune fille avait l’air sérieux. Peut-être même un peu trop. Quoi. Quoi encore. Ce n’était pas la fin du monde non plus. Si ? Sans doute pas. Ah. Bah de toute manière elle voulait parler à Rodolphus. Pas son affaire. Donc il pouvait tranquillement se remettre confortablement dans le fauteu…Pardon. C’était une blague ? N’est-ce pas ? Mais venant d’elle, Evan en doutait. Alors il lâcha un léger soupir. C’était quoi leur problème ces derniers jours. Sérieusement. Il n’avait pas signé pour ça. Jamais même. A la base, il était venu ici pour faire des études, pas pour entendre les drames romantiques de plus ou moins tout le monde en cinq jours. Allez, un peu plus. Franchement, pour le coup, il ne comprenait pas ce que Rabastan avait bien pu p…Ah. Si. Peut-être. Mais ce serait plus ou moins stupide. Même beaucoup.

L’autre jour, malgré son air totalement perdu, il avait assuré que son frère lui avait mentit. Une histoire de revanche ? Son cadet aurait très bien pu faire ça, en sachant parfaitement que si l’aîné l’apprenait, il n’allait certainement pas apprécier. Pourtant, ce n’était pas vraiment dans le caractère du plus jeune. Du moins, de ce qu’il connaissait. Même s’il en était quand même proche, il n’allait pas prétendre le connaître sur le bout des doigts. Quoiqu’il en soit, si son but avait été d’énerver Rodolphus, ça semblait plutôt bien parti. Ceci dit, mis à part l’aveu de la Serpentard, il n’avait rien. Non pas qu’il l’accuse de mensonge, mais ils n’avaient pas grand-chose comme informations. Un Poufsouffle – il ne savait même pas ce qui était pire entre ça ou un Gryffondor- de leur année. Cela réduisait quand même énormément la population du Château, mais en même temps, difficile d’avoir une seule personne en tête. Posant son coude sur l’accoudoir, et laissant sa joue se reposer sur sa paume, le Préfet leva les yeux vers son homologue.


« ▬ Inutile de s’enflammer trop vite, surtout qu’ils ont certainement déjà eu le temps de partir. »


Ou alors ils étaient encore plus stupides qu’il ne le pensait. Mais il ne voulait pas non plus rabaisser Rabastan à tant de stupidité. Quoique. Peut-être qu’elle était contagieuse. S’il traînait avec ce Poufsouffle depuis un bout de temps, il avait peut-être commencé à être infecté. Horreur. Mais se précipiter n’était certainement pas la meilleure des solutions. Autant réfléchir un minimum avant. Et laisser les Rouge et Or agir sans utiliser le peu de matière grise qu’ils avaient encore.


« ▬ Il faudrait essayer peut-être d’en parler avant tout avec Rabastan, histoire de voir si ce n’est pas simplement de la provocation. »


Bon il comprendrait de quoi il parlait, surtout que ce n’était pas spécialement subtil. Et qu’il avait déjà été lui dire que Rabastan était venu le voir il y a quelques jours de cela. Heureusement d’ailleurs. Evan se serait mal vu tout déballer maintenant. Il aurait eu l’air très fin tiens. Surtout devant Gerrish. Quoiqu’il en soi, durant un court instant de réflexion, le Préfet fronça légèrement les sourcils. Un Poufsouffle. Particulièrement débile. Si ils étaient tous débiles, mais certains plus qu’autres.


« ▬ Par contre s’il s’agit de Rhys, provocation ou pas je te suis tout entier pour aller lui refaire la face. »


Depuis le temps qu’il en rêvait tiens. Insupportable ce mec. Toujours à foutre la merde en cours et à parler. Sans cesse. Une des rares personnes qu’il daignerait frapper. Mais bien évidemment il fallait que ce con soit plus grand que lui et se fiche totalement de ses menaces. Bah. A deux, voire trois dans le cas où Gerrish voulait y mettre du sien, il devrait pouvoir atteindre son but. Mais restait à savoir s’il s’agissait bien de lui.


© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Le Dragon à ne pas réveiller.


84 messages.
Inscrit le 15/10/2014.



MessageSujet: Re: Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo Lun 28 Nov - 22:24

Ah. Ah bah oui c'était une blague, bien sûr. Juliet avait décidé d'exercer son humour, depuis le temps qu'elle ne l'avait utilisé. Bien sûr. Super come back, hein, bientôt elle pourrait faire plein de spectacles et tout. Tadam. Bon. Vu la tête que tout le monde tirait, elle aurait préféré que ce soit une blague. Mais non. Elle ne plaisanterait pas sur un sujet aussi sérieux. Vraiment, ce n'était pas son truc. Alors elle secoua la tête. Et puis, Rosier avait raison. Ça ne servait plus à rien, ils étaient forcément partis. Mais oui. Allez, elle ne voulait tout de même pas d'un meurtre sur la conscience. Parce que Lestrange semblait particulièrement énervé. En même temps, à quoi s'attendait-elle ? Elle savait bien qu'il n'allait pas se mettre à danser de joie et sauter partout. ...Ce serait carrément effrayant, en fait.. Ew. Elle ne voulait certainement pas voir ça. Donc bon.

« Je ne sais pas précisément ou c'était..? Mais j'ai vu l'autre partir, donc c'est de toute manière trop tard. »

Voilà. Donc il allait se rasseoir, et Juliet n'aurait pas de soucis à se faire quant à une quelconque culpabilité qu'elle serait censée ressentir. Tout à fait. Et puis, en tout cas, maintenant, ça ne la concernait plus, hm ? Elle pouvait partir si elle le voulait. Parce qu'elle avait communiqué l'information, donc son boulot ici était terminé. Mais le truc... C'est que ça l'intéressait un minimum, à vrai dire. Voir comment ça allait tourner, tout ça tout ça.

« Ça ne ressemblait pas à de la provocation, de mon avis. Enfin, je ne m'y connais pas non plus spécialement, mais Rabastan semblait s'accrocher à lui comme si sa vie en dépendant. C'était... Ridicule. »

Bon. Peut-être qu'elle exagérait un petit peu, hm. Peut-être. Mais ça valait la peine, non ? Bon, promis, elle ne recommencerait pas. C'était juste pour voIR. Ok. Faut bien qu'elle s'amuse, de temps en temps. Par contre, elle ne pensait pas moins que c'était totalement ridicule. Elle était déçue, voilà.

..Ah. Ah, Rhys, ça lui disait quelque chose. Vraiment, là, ce n'était pas pour exagérer ou quoi, elle était certaine d'avoir entendu ce nom. Et bizarrement, ça sonnait bien avec la tête du débile en question.

« Je crois que c'est lui ! »

Oui mais on avait parlé de ne pas allez tuer qui que ce soit, hm ?

« De toute manière il doit être dans sa salle commune, maintenant, ça ne servira pas à grand chose d'aller le chercher. Un autre jour, peut-être. »

Voilà. Tout le monde allait rester c a l m e. Enfin calme mais pas trop. Assez pour décider de rester ici, mais critiquer, c'est toujours marrant, hm.

« Enfin bon, j'espère ne pas causer trop de soucis en disant tout ça. »

Parce que tout le monde le sait, elle partait d'une bonne intention.

_________________
Thx Gilou WinkWinkWink:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


248 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo Mar 29 Nov - 19:57

PS : Prévoir de taper des gens
... ••• Il allait finir par frapper quelqu'un, s'il ne se calmait pas. Qui ? Ah, il ne savait pas encore, lui. Mais il allait le faire. Pourquoi pas le petit première année, là-bas, qui les regardait avec un air légèrement inquiet. C'est ça, détourne le regard, sale moche. Victime, va. Enfin bon, le mieux était de se calmer, comme l'avait proposé Evan. Il n'arriverait à rien s'il ne gardait pas son calme. Donc même s'il avait très envie d'aller frapper quiconque avait osé toucher à son frère, stupide personne, Rodolphus fit le choix de se rasseoir.

« Hm. »

Communication à son plus haut niveau. Mais c'est qu'il hésitait encore quant à quoi faire. Trouver l'abruti en question c'est sûr. Mais maintenant, ou plus tard ? Aaah. Il était vraiment furieux. Qu'est ce qui avait pris à Rabastan? Si c'était de la provocation, alors c'était bien con de sa part. Mais si ça n'en n'était pas, ce serait certainement encore plus grave... Et son cadet ne pouvait pas être stupide à ce point, Rodolphus le saurait depuis longtemps sinon. Parce qu'il s'était tant occupé de lui, plus que leurs parents, et... Ah. Il n'aimait pas ça du tout.

« Je ne sais pas ce qui est le pire. Mais... C'est sans doute l'autre qui l'a contaminé avec sa connerie, j'en sais rien, Rabastan ne ferait pas cette erreur de lui même quand même ! Je le connais. »

Ou alors, il le connaissait. Et Rabastan avait eu le temps de changer, pendant que Rodolphus avait tourné la tête. Et bah ça le faisait chier. Et il avait encore envie de se lever et d'aller en coller une au Poufsouffle dont ils ne connaissaient même pas l'identité. Et à Rabastan, aussi, histoire de lui remettre les idées en place.

...Par contre, si c'était Rhys, là, il n'était clairement pas d'accord. Mais vraiment pas. Et oui, il voulait très très fort aller lui en coller pas qu'une. Lui refaire la face, ça ne serait pas assez. Faire en sorte qu'il ne se relève jamais, là, peut-être que ça irait. Sur le coup, il avait bien failli se relever.

« Putain ! Mais qu'est-ce qu'ils sont cons ! »

Mais c'est vrai que ça ne servait à rien de se déplacer si Rhys était de retour dans sa salle commune. Mais il était vraiment prêt à prendre la peine de le faire, et de frapper jusqu'à ce qu'on lui ouvre.

« Un autre jour ? C'est vrai que ça ne changera rien, j'irai quand même en tuer au moins un si pas les deux. Vraiment, c'est la pire chose que j'aurais pensé pouvoir arriver. »

Et il exagérait à peine. Mais bon, le mal était fait. Alors il lâcha un long soupir.

« Non, ce n'est pas comme si tu y pouvais quelque chose. »

Parce que si quelqu'un d'autre avait à voir avec cette catastrophe, il pouvait se préparer à mourir aussi.

« J'attendrai Rabastan alors. Dès qu'il mettra un pied ici... Je lui parlerai. »
© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fouine Exaspérante


70 messages.
Inscrit le 08/10/2016.

Feuille de sorcier
Sang:
Année/ Métier:
Maison:



MessageSujet: Re: Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo Jeu 1 Déc - 14:16

Faut bien se divertir.
#Juliet&Rodo
Voilààà. Rodolphus s’était rassis, et tant mieux. Parce que premièrement, ils avaient la confirmation que le trucmuche jaune pisse et noir était parti, puis deuxièmement Evan avait un peu la flemme là tout de suite de se lever pour partir à la recherche d’un élève sur les 598454 qui habitaient ici. Bon. Il exagérait un peu, surtout qu’ils avaient des indices sur la personne, mais ça ne serait pas pour autant plus facile de la trouver. OooOooh. Et puis qu’est-ce qu’ils avaient tous à détruire son hypothèse, qui aurait, fallait-il bien l’avouer, arrangé tout le monde. Tout le monde étant lui actuellement, mais comme il se fichait généralement totalement du reste de la planète, ce n’était pas très important. Un simple détail. Mais là tout de suite, cette conversation lui en rappelait beaucoup trop deux autres. Il failli en renifler de dédain. Même si la situation le méritait. Un Poufsouffle, et puis quoi encore.

Quoiqu’il en soit, le Préfet failli acquiescer aux dires de son homologue. La contamination par la connerie était une très bonne explication elle aussi. Parce que Rabastan était loin d’être stupide quand-même. Mais assez difficile de parler de l’erreur en question. Il allait bien gentiment passer son tour et ne pas donner son avis. Il était parfaitement inutile d’envenimer la situation, même si c’était en général drôle à faire. Quand on ne connaissait pas les personnes concernées en fait.

Pardon. Comment ça «  Oui, je crois que c’est lui. ». Non. Il avait dû mal entendre. Tout simplement. Ça ne pouvait pas être ça. Le brun espérait sincèrement qu’elle se soit trompée de nom. Quoique. Si ça lui donnait une bonne raison de s’acharner sur l’autre débile, il était partant. Bien qu’il n’ait pas vraiment besoin de raison pour le faire, le fait qu’il existe et soit dans leur année était déjà bien suffisant. En attendant, il se contenterait de soupirer.

Soupir qui faillit s’amplifier. Certes, sur le coup, ils étaient cons. Mais ce n’était pas les seuls. Cependant, étant un être empli de bonté, respect, et toutes ces autres merdes dans le genre, mais surtout d’envie de vivre, Evan se contenta de garder cette pensées, et toutes les remarques qui pouvaient l’accompagner, pour lui-même et préféra admirer un instant le plafond. Magnifique. Pas assez pour l’empêcher de penser que ce n’était peut-être pas la pire des choses. Même s’il s’agissait de Rhys, ce dernier n’était pas un sang-de-bourbe. Rester en vie on a dit. Se concentrer sur l’action de la jeune fille, qui était très certainement bonne. Après tout, il valait peut-être mieux que son voisin évite de l’apprendre en prenant sur le fait les deux concernés. Il le valait mieux pour la santé de ces derniers en tout cas.


« ▬ De toute manière, et malheureusement, tu auras toutes les occasions possibles pour croiser Rhys. Ou presque. Encore faut-il qu’il se pointe aux cours. Parce qu’entre ses renvois et séchages. »


Bon il se contredisait un peu dans la même phrase, mais prout.



© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo

Revenir en haut Aller en bas

Confessions Intimes ▬ Pv: Juliet/ Rodo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.
» Les jumelles - Confessions Intimes
» » Confession intime « || pv. Menthe Poivrée
» Confessions intimes [PV Tetsuya]
» Sacrements, Pastorale, Confessions à toute heures, Bureau de Gwendoline Von Wittelsbach.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Cachots :: Salle Commune Serpentard-