N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Le mérite du calme I Pv: Rodo :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Dim 27 Nov - 23:09

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Une fin de semaine attendue. Et c’était plutôt rare qu’il soit dans cette optique. D’habitude le vendredi n’avait aucune signification particulière, si ce n’était que le lendemain, il pouvait organiser plus ou moins comme il le souhaitait sa journée. Mais là tout de suite, étonnement il n’avait pas une quelconque dissertation à finir en tête, ou on ne savait quel test à étudier. Non. Il y avait à peine quelques jours, il avait proposé à Rodolphus de se rejoindre dans la soirée du vendredi, histoire de passer du temps ensemble. Une des seules choses qui lui manquait du camp sans doute. Parce qu’arriver à se voir deux minutes par hasard dans un couloir, ce n’était pas génial. Et il avait nettement trop de respect vis-à-vis du Serpentard pour transformer leurs cours en boudoir. Ni l’envie non plus. Donc il s’était décidé à prendre les devants et à lui proposer cette soirée, dans le parc. Même s’il devait faire assez frais, à cette époque de l’année, il faisait noir assez tôt pour qu’ils ne soient pas non plus importunés par n’importe qui. Chose à éviter au plus haut point.

Quoiqu’il en soi, finissant de descendre les marches pour retrouver le Vert et Argent au rez-de-chaussée, après avoir daigné se délaisser de ses multiples affaires dans sa Salle Commune, il remarqua vite en arrivant, que le brun était d’ores et déjà là. Et il s’autorisa un sourire à défaut de ne pas savoir faire plus dans l’immédiat. A croire que des personnes étaient là uniquement pour leur mettre des bâtons dans les roues. Mais bon, ce n’était pas non plus en étant dans le Hall d’entrée qu’il espérait avoir un tant soit peu d’intimité. Ce qu’il avait par contre plus espéré trouver en allant dans le parc. La bonne blague. Ils avaient à peine fait cinq pas, qu’ils avaient été rejoints par ce qui semblait être un chien. Waw. Heureusement qu’il était à Serdaigle, sinon il n’aurait jamais pu deviner que les aboiements provenaient d’un chien et non du possible poulpe dans le lac.

Bon. Il aimait en général les animaux, sans en être totalement gaga, mais là, le timing était plutôt assez mal choisi. Même s’il était adorable et semblait vouloir jouer, il n’avait pas spécialement envie de s’y atteler là maintenant. Et il doutait que cela soit le cas du Serpentard aussi. Le pire était que, visiblement trop heureux de trouver des nouveaux partenaires, l’animal ne semblait pas prêt à les laisser. Jusqu’à ce que celui que Lysander pensa être le maître n’arrive, rappelant le chien à l’ordre, s’excusant, et leur conseillant de ne pas trop traîner dehors, au risque de trouver les portes fermées lorsqu’ils voudraient rentrer. Ouais. Au moins ils seraient presque certains d’être tranquilles si c’était le cas. Quoique. Si le professeur de soins aux créatures magiques laissait son chien sortir la nuit ou le matin, ce n’était pas vraiment le bon plan. Alors ils se résignèrent et tournèrent les talons. Magnifique sortie. Mais le préfet n’allait certainement pas baisser les bras. Ils allaient trouver point final.

Ceci dit, une fois rendus au septième étage, le cinquième année commença quand même un peu à désespérer. Ce n’était quand même pas trop de demander de n’avoir ne serait-ce qu’une pièce où ils seraient assurés d’être tranquilles, histoire d’éviter que des gens particulièrement stupides, comme certains de sa propre maison, ne commencent à balancer n’importe quoi. Ils firent même plusieurs allers-retours. Dans le même couloir. Sans doute que de l’extérieur, ils devaient avoir l’air particulièrement stupide. Stupide, c’est ce dont il se qualifia, en remarquant une porte non loin de lui après la troisième fois. Qui semblait un peu différente des autres. Comment était-il passé à côté ? Il n’en avait pas la moindre idée. Et ça ne ressemblait pas à une salle de classe. Bien. Il n’allait pas rester là comme un rond de flanc à la fixer gentiment.

L’ouvrant doucement, après un rapide coup d’œil, histoire de voir s’il n’y avait personne, ce qui frappa le brun fut l’ameublement de la pièce, extrêmement peu commun pour une pièce résidant dans une école. Bien que petite, elle avait l’air on ne peut plus confortable, tout comme le fauteuil en son centre. Et il pouvait clairement sortir une odeur de livres neufs à l’intérieur. Mais le meilleur fut sans doute le loquet qu’il aperçut. Seigneur. Une salle confortable. Qui se fermait. Quel était ce miracle. Un signe du destin ? Une invitation ? Il s’en foutait totalement en fait, il avait trouvé la pièce idéale, et n’allait certainement pas la laisse à qui que ce soit d’autre, oh.


« ▬ Rodolphus ? Je n’ai aucune idée d’où on est exactement, mais ça me semble parfait. »


Oui, ce serait peut-être bien de faire part de sa découverte plutôt que de rester là à admirer.




© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Lun 28 Nov - 19:48

...
... •••  Le vendredi était le jour le plus susceptible de plaire à Rodolphus. Particulièrement lorsqu'il était fatigué. Quoi de mieux que de savoir qu'il pourrait se reposer et rattraper les heures passées à faire autre chose que dormir. Quoi. Dormir, bien qu'essentiel à la santé, c'est surtout une perte de temps. Et puis de toute façon, le Serpentard n'était pas spécialement fatigué, aujourd'hui. Sa semaine avait été plutôt calme. Et il ne savait pas trop s'il devait s'en plaindre ou non. Mais vu qu'aujourd'hui il était d'une humeur particulièrement bonne, il ne se plaindrait de presque rien. Aujourd'hui, après les cours, il devait rejoindre Lysander au rez-de-chaussée. Et ce parce que ce dernier le lui avait proposé il y a de cela quelques jours. Surpris, il n'avait néanmoins pas mis longtemps avant d'accepter. Ça aurait été stupide. Bien sûr qu'il voulait passer le plus de temps possible avec le Serdaigle. C'était évident. Alors il n'allait pas rater une occasion pareille. De plus, la veille, il avait trouvé une bouteille qui traînait, alors qu'il descendait vers les cachots. Hm. Une bouteille de ce qui semblait être un très bon whisky, même pas ouverte. Oui, il avait trouvé ça bizarre, mais on aurait dit qu'elle était toute oubliée la pauvre petite, au pied des escaliers. Donc il avait décidé de la ramasser. Parce l'alcool, c'est toujours utile, et ça ne fait jamais de mal. Presque jamais.

Donc il n'avait pas perdu de temps en sortant de cours. Une fois arrivé en bas, il retourna son court sourire à Lysander, avant de le suivre. Le parc, ça serait très bien. Même s'il faisait frais, au moins, ils seraient au calme sans personne pour les enquiquiner. Enfin. C'était sans compter sur le chien du professeur de soin aux créatures magiques. Ah. D'accord. Bon. Bah ils ne s'étaient pas laissés décourager, et s'était mis à chercher un autre endroit plus approprier où même les animaux ne viendraient pas les déranger. Mais oui, c'était possible. Rodolphus y croyait. Bon, ça avait mis du temps, c'est vrai. À slalomer entre les élèves, c'était pas génial. Enfin bon, alors que Rodolphus était prêt à continuer son chemin, sans perdre espoir, il avait vu le Serdaigle s'arrêter. Eh. Il fait qu-Quoi ? Ça sort d'où, ça. Curieux, Rodolphus se rapprocha pour y jeter un coup d'oeil. ...Ah oui, effectivement, ça avait l'air vraiment sympa. Confortable, surtout. Vraiment, très accueillant. Par contre, en sept ans de scolarité ici, il était certain de ne jamais s'être rendu dans cette pièce. Peu importe, autant saisir l'opportunité tant qu'elle se présentait.

« En effet, parfait. Eh bien, après toi. »

Une fois qu'ils furent tous deux entrés, Rodolphus referma la porte. Au moins, ils pouvaient être certains qu'ils ne seraient pas dérangés. C'était presque trop beau pour être vrai. Mais il n'allait encore une fois pas se plaindre ! Donc après ça, il se mit à regarder un peu plus en détail l'arrangement de la pièce. Bon, il ne savait vraiment pas où ils étaient, pas la peine d'insister. Mais il était vachement content qu'ils soient tombés sur ça. Alors il laissa passer un sifflement admiratif. Bon, eh bah il supposait pouvoir aller poser ses affaires. Donc il se rapprocha du fauteuil et posa à côté son sac et sa robe, tant qu'à faire. Il ne faisait même pas froid. ..Oh. Oooh. Des verres. Des verres se trouvaient sur la petite table. Deux verres. Vraiment ? Encore plus improbables. Peut-être qu'il était en train de faire un drôle de rêve, tout simplement. Eh bien c'était un rêve plutôt sympa, pour le moment. Après s'être penché vers son sac, il en sorti sa trouvaille de la veille.

« J'ai trouvé ça, hier. Je ne sais pas si tu en as déjà bu, je suppose que non, mais il y a un début à tout et ça vaut la peine. Puis il y a deux verres, je sais pas si quelqu'un ou quelque chose essaie de faire passer un message, mais ça tombe bien. »

Donc avec un sourire, il versa un peu du liquide ambré dans les deux verres, puis posa la bouteille quelque part pas loin avant d'apporter un des deux verres à Lysander, puis d'aller s'asseoir dans ce fauteuil qui avait l'air sacrément confortable.

« Santé. »

© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Lun 28 Nov - 21:14

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
C’était quand même un peu bizarre que cette salle ne lui dise strictement rien. Enfin, même si le brun ne pouvait pas non plus prétendre connaître tous les recoins du Château, ni toutes les salles, c’était quand même un peu bizarre. Il avait l’impression d’être déjà passé dans ce couloir, et de ne jamais avoir croisé une telle salle. Autant dire que ce n’était pas non plus le genre de pièce qu’on avait tendance à oublier. Mais là tout de suite, étant donné son apparition plus que salvatrice, le Serdaigle n’avait pas vraiment envie de se poser des tonnes de questions. Après tout, ils cherchaient depuis un petit temps un endroit comme celui-ci. Et autant dire qu’il était même mieux que l’idée de base qu’était le Parc. Il avait l’air d’y faire même bon. Même le Serpentard avait l’air de la trouver parfaite, que demander de plus très sincèrement. Strictement rien ne leur interdisait l’entrée de cette salle à ce qu’il sache. Et puis même, il n’allait pas non plus vivre éternellement au pied de la lettre du règlement.

Une fois rentré à l’intérieur, Lysander fit asse lentement un tour sur lui-même, histoire d’observer un peu plus la pièce. S’il pouvait se rappeler de sa localisation, il s’y rendrait bien plus tard. Encore faudrait-il qu’il pense à faire assez attention en sortant. Ce qui ne devrait pas être trop difficile. Déjà, le préfet savait qu’ils se trouvaient au septième étage. Bah. Inutile une nouvelle fois de se creuser trop la tête, il se savait assez intelligent quand même pour se souvenir d’un chemin. Quoiqu’il en soit, son attention fut détournée lorsque Rodolphus prit la parole. Hm ? Où est-ce qu’il avait bien pu trouver une bouteille de…d’il ne savait même pas quoi exactement. Pas comme si le Serdaigle était vraiment un connaisseur, mais assez pour pouvoir affirmer qu’il ne s’agissait pas de jus de citrouille. Mais à vrai dire il ne savait pas ce qui l’intriguait le plus entre cette trouvaille et le fait que deux verres soient déjà présents sur la table basse.

Soit. Il n’allait pas commencer à faire sa vierge effarouchée ou son rabat-joie. Ce n’était pas non plus comme s’il avait quoique ce soit après ou qu’il était totalement inconscient. Même s’il n’avait pas vraiment la moindre idée de comment il allait réagir, ce n’était certainement pas un verre, même pas rempli, qui allait altérer son comportement. Ou en tout cas, pas énormément. Alors malgré son regard légèrement sceptique, Lysander ne se fit pas prier pour prendre le verre que venait de lui apporter le septième année.


« ▬ Merci. Il faut croire que ce quelqu’un ou quelque chose cherche à nous gratifier d’un certain confort et ce n’est certainement pas moi qui vais m’en plaindre. »


Personne ne le ferait sans doute. Enfin. Le Serdaigle n’allait pas rester là éternellement planté au milieu de la pièce alors que le fauteuil d’ores et déjà à moitié colonisé par Rodolphus lui faisait tout autant de l’œil. Après avoir passée l’entièreté, ou presque, de sa journée à un bureau, il n’allait certainement pas lui cracher dessus. S’y installant à son tour, dos contre un des accoudoirs, Lysander en profita pour étirer ses jambes, les posant au-dessus de celles du Serpentard. Voilà. Parfaitement confortable pour lui. Un peu fatiguant de se relever légèrement afin de pouvoir trinquer comme il se devait, mais le brun ne fut que plus heureux de retrouver sa position initiale.


« ▬ Santé. Ça arrive souvent de trouver ce genre de bouteilles en plein milieu du Château ? A ce qu’il paraît, il n’y en a pas dans les cuisines. »


Bien que le préfet connaisse parfaitement la localisation des cuisines depuis quelques années, il n’avait jamais réellement cherché non plus à y prendre de l’alcool, perspective totalement ridicule de son point de vue jusque-là. Mais il avait déjà entendu à quelques reprises certains élèves s’en plaindre par contre. Comme si cela allait arranger beaucoup de choses, si ce n’était lui rajouter des problèmes supplémentaires lors de rondes. Et même rajouter des problèmes tout court aux élèves qui en abuserait. Quoiqu’il en soi, après avoir admiré durant quelques instants la couleur du contenu de son verre, le brun se décida enfin à y tremper prudemment les lèvres. Pas mauvais. Pas mauvais du tout. Mais assez fort. Un peu trop au premier abord. Sans doute qu’après quelques gorgées, ça irait mieux. Mais il les gardait pour un peu plus tard. Là dans l’immédiat, il se contenterait de regarder Rodolphus, par flemme de tourner la tête, et parce qu’il était certainement plus beau et intéressant que le restant de la pièce aussi.


« ▬ Pas trop dure journée ? »


Magnifique question. Imagination au plus haut. Mais ça l’intéressait réellement, et jusqu’ici, n’avait pas vraiment eu l’occasion de le lui demander donc bon.



© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Mar 29 Nov - 22:32

...
... ••• Vraiment, il n'avait rien à redire quant au confort de la salle. C'était totalement parfait. Le fauteuil, dans lequel il avait l'impression de s'étaler chaque seconde un peu plus, il était beaucoup trop confortable. C'était peut-être pour cette raison qu'il s'y enfonçait. Même s'il n'était jusqu'ici pas fatigué, Rodolphus était certain de s'endormir s'il fermait les yeux. Mieux valait ne pas s'y essayer. À la place, il allait continuer d'analyser la pièce. Honnêtement, il espérait réussir à la retrouver, plus tard. Il trouvait d'ailleurs bizarre que, malgré le confort évident de cet endroit, il n'en n'ai jamais entendu parler. Peut-être que chacun gardait sa découverte pour soi. C'est ce qu'il comptait faire, lui. Se dire qu'il faisait peut-être partie des seuls à connaître cet endroit... C'était sympa. Vraiment sympa.

« Je ne m'en plaindrais pas non plus ! Il y fait meilleur que dans le parc, aucun risque qu'on ne vienne nous déranger, je ne pense pas qu'on aurait pu trouver mieux. »

Ou alors ils auraient certainement du chercher pendant plus de temps que ça. Et ça aurait été très agaçant, à la longue. Mais du coup, jusqu'ici, rien n'était agaçant. Et lorsque le Serdaigle vint aussi s'asseoir dans le fauteuil, Rodolphus le regarda faire, puis tapota gentiment sa jambe.

« Non, c'est bien la première fois que j'en trouve une. Peut-être qu'il y en a d'autres, mais des personnes plus rapides que moi ont très bien pu les trouver. Quant aux cuisines... Je ne m'y suis jamais rendu, donc je n'en n'ai pas la moindre idée. En même temps je pense qu'à part les adultes, personne n'est censé en posséder. »

Pauvre professeur qui avait du oublier sa bouteille. C'est bête, hein. Eh bien eux, ils allaient en profiter. Parce qu'il ne faudrait pas gâcher une si précieuse boisson. D'ailleurs, quand il y eut enfin goûté, Rodolphus put constater que c'était bon, vraiment. Alors il afficha un sourire satisfait. Décidément, tout allait pour le mieux, aujourd'hui.

« Du tout. C'était plutôt calme, même. Mais j'avais tout de même hâte que la journée ne soit terminée, pour.. Bah pour maintenant, en fait. Et de ton côté, tout s'est bien passé ? »

Il reprit alors une gorgée. Définitivement pas mauvais. Eh, il devait s'en assurer, hein.

« Et puis ça me fait plaisir de te voir, quand même. »


© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Mar 29 Nov - 23:57

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Le plus étrange sans doute devait être que la pièce donnait l’impression d’avoir été faite uniquement pour eux, pile sur leur chemin. Bon, ça l’arrangeait énormément, mais c’était quand même intriguant. Enfin. Intriguant ou non, ça n’allait pas l’empêcher d’en profiter. Ce serait plus que ridicule. Surtout s’ils n’arrivaient pas à retomber dessus par la suite. Soupirant légèrement, plus de bien-être qu’autre chose, le Serdaigle se détendit un peu plus, malgré l’absence de quelconques courbatures. Enfin. Visiblement les bouteilles orphelines étaient choses rares. Tant mieux dans un sens, même s’il devait bien avouer que là tout de suite il était plutôt content d’avoir son verre.


« ▬ Vraiment ? C’est pas très loin de votre salle commune apparemment, elle est juste derrière la grande peinture de la corbeille de fruits, il suffit de chatouiller la poire. Enfin, j’imagine que tu as déjà dû l’entendre, pas mal de monde a l’air d’en connaître l’entrée. »


En même temps, qui allait s’en priver. Le brun était presque certain que selon les horaires de chacun, au moins une bonne dizaine d’élèves étaient dans l’incapacité de se rendre dans la Grande Salle à l’heure du repas, et il fallait bien qu’ils se rattrapent d’une manière ou d’une autre. Et puis bon, ce n’était pas non plus comme si tout le monde pouvait se permettre d’avoir une réserve tout droite sortie de chez Honeyduckes près de son lit. Au moins là-bas, tout était  g r a t u i t. Bon. Ce n’était pas pour ça qu’il allait trop en profiter non plus.


« ▬ Pas mauvaise non plus. Rien de très intéressant, mais je préfère nettement ça à l’inverse, c’est plutôt pas mal la tranquillité. »


Même très bien. Il avait eu tendance à l’oublier ces derniers temps, mais il se rattraperait tout simplement. Souriant à la dernière phrase du Serpentard, il se redressa légèrement une nouvelle fois, pour cette fois-ci, l’embrasser sur la joue.


« ▬ Moi aussi, beaucoup. Surtout plus de cinq minutes d’affilées. »


Voilà. Mais même s’il ne devait ni se soucier du temps ni d’une quelconque interruption, il fallait bien qu’il se remette des efforts fournis pour s’être redressé. En reprenant du liquide ambré, parfaitement. Qui n’était vraiment pas mauvais, du tout. Il se laissait facilement déguster. Peut-être un peu trop même.


« ▬ En tout cas, je dois bien admettre que c’est délicieux, je vais finir par croire que t’as plutôt bon goût. »


Pour la peine, il posa sa tête sur son épaule. C’était presqu’aussi confortable qu’auparavant. D’ailleurs il était presque certain qu’il aurait été capable de s’endormir, mais il n’en avait pas la moindre envie. Du tout.


© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Mer 30 Nov - 20:01

...
... •••Ah, c'est sûr que vu le nombre de personnes en parlant, Rodolphus l'avait déjà entendu, et ce plusieurs fois. Mais il ne faisait pas partie de ces gens ayant une passion pour la nourriture. Tant que c'était comestible, et un minimum bon, ça lui convenait. Tant qu'il n'avait pas faim, aussi. Parce que s'il avait faim, eh bien... Il attendait généralement tout simplement que l'heure du  repas n'arrive. Il était patient lui, et ne comprenait pas pourquoi certains se jetaient sur la nourriture dès qu'ils en voyaient. C'était triste dans un sens, de ne pas savoir se retenir comme ça.. Enfin, ce n'était pas son problème hein, il s'en foutait lui hein.

« J'ai entendu dire, oui. Il y a certains élèves de ma maison qui s'y rendent, mais ce sont généralement ceux qui font le plus de bruit, donc j’entends bien. Mais je ne m'y suis jamais rendu, je me demande à quoi ça ressemble. Tu y as déjà été, toi ? »

C'était toujours intéressant à savoir. Comme ça, si Lysander y était déjà allé, le Serpentard pourrait enfin savoir à quoi ressemblait cette cuisine. Oui, il aurait très bien pu le demander avant à quelqu'un d'autre. Mais il n'y avait pas pensé avant maintenant, en fait. Mais ça changerait bien assez tôt, maintenant qu'il pouvait poser toute les questions qu'il souhaitait au Serdaigle et inversement. C'était très bien, comme ça.

« Je comprend. Au moins, tu peux maintenant être certain d'avoir de la tranquillité. Autant que tu le souhaites. »

Oh, il ne s'était pas attendu à ce que le Serdaigle fasse l'effort de se redresser pour l'embrasser sur la joue. C'était très mignon. Face à cet effort, il prit même la peine de sourire. Avant de reprendre une gorgée de la boisson, puis de la poser sur la table basse. Ça irait comme ça pour le moment, hm.

« J'approuve. Je pense qu'on a tout le temps qu'on veut, avec cette salle parfaite dont la seule porte se referme. »

Il n'y avait pour une fois rien capable de les déranger. Il n'avait même pas envie de rester sur ses gardes, non, mieux valait se détendre et profiter un maximum de tout ce confort à disposition. D'ailleurs, lorsque Lysander posa la tête sur son épaule, Rodolphus laissa reposer sa tête sur la sienne.

« Tu trouves ? Tant mieux. Enfin il ne faut pas trop en abuser, mais une fois de temps en temps ça ne peut pas faire de mal. La prochaine fois, j'essaierai de trouver autre chose, il faut goûter à tout. Et puis je suis parfaitement convaincu de mon bon goût. Je ne serais probablement pas ici avec toi, sinon. »

Ah, qu'est-ce qu'il s'y prenait bien pour faire des compliments subtils. Il était fier de lui, maintenant. Donc il affichait un petit sourire satisfait.  

« Mais si ça peut te faire plaisir, j'ai l'impression que tu as bon goût aussi. Et ce dans tous les sens du terme. »

Afin de vérifier son hypothèse, parce que oui il se devait de le vérifier, il tourna la tête puis embrassa le Serdaigle. Il n'avait pas l'occasion de le faire tout le temps, autant en profiter. Ahah. Léger goût de whisky, ça ne pouvait qu'être bon.

« Mais j'ai toujours raison, de toute façon. »

© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Mer 30 Nov - 23:11

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Tiens. En y repensant, même si le Serdaigle ne passait pas ses journées aux cuisines, il n’avait jamais croisé personne d’autres lorsqu’il y était allé. Pourtant, d’après ce qu’il pouvait entendre, ce n’était pas non plus le secret le mieux gardé du Château. Nettement moins bien que cette pièce en tout cas. Après, sans doute que personne n’avait vraiment envie d’être pris la main dans le sac, et toute personne se rendant dans ces cuisines devait être un minimum prudente et discrète. Bon après ce n’était pas son problème, lui l’était. Et ne comptait pas y aller par plaisir mais plutôt par besoin. Donc même si on le prenait sur le fait, il pourrait expliquer si besoin était.


« ▬ Hm, à quelques reprises. Quand je n’ai pas le temps d’aller manger surtout. C’est assez grand comme pièce, un plafond très haut. En fait, ça ressemble énormément à la Grande Salle, il y a aussi quatre tables, j’imagine que c’est là que les elfes déposent les plats quand ils les ont finis. Je me demande comment ils se procurent tous les ingrédients d’ailleurs. »


Il était plutôt bien placé pour savoir que ça ne tombait pas du ciel. Mais même s’il était facile de se dire qu’il suffisait simplement de se réapprovisionner à gauche et à droite, jamais le brun n’avait croisé qui que ce soit amenant des vivres aux cuisines. Question absolument pas existentielle ceci dit. Acquiescer face à la tranquillité et regarder Rodolphus sourire était nettement plus intéressant. Et non trouvable dans un quelconque livre de la bibliothèque aussi.


« ▬ Je pense aussi. Ce serait même pas mal s’il y en avait plusieurs. Mais l’avoir trouvée est déjà bien, surtout par pur hasard. »


Comme quoi ce même hasard pouvait bien faire les choses quand il le voulait. Même très bien. Parce que maintenant, Lysander était beaucoup trop bien installé. Il n’aurait pas pu demander plus, et de toute manière ne cherchait pas non plus à avoir plus. La salle entièrement vide, avec pour compagnie le Serpentard aurait été suffisant. Quoiqu’il en soit, même s’il appréciait pas mal la boisson ramenée par Rodolphus, il n’en prendrait certainement pas tous les jours. Mais bon. Là ce soir c’était différent. Totalement différent. Et il en avait envie aussi. Tout comme il eut envie de sourire au compliment.

Il pensa un instant à y répondre, mais vit ses lèvres être accaparées. Bah. Tout aussi bien, même mieux. Ça ne le dérangeait pas du tout de se taire si à la place il l’embrassait. Autant en profiter le plus possible, sans avoir à se prendre la tête. Du tout. Par contre, il commençait réellement à avoir chaud, alors il ne tarda pas à enlever sa robe, écoutant toujours le Serpentard, ne lâchant pas non plus son sourire.


« ▬ Continue comme ça, et bientôt tu ne sauras plus passer les portes. Bien qu’au fond devoir rester ici ne serait pas trop un problème. »


Le problème serait surtout de devoir en sortir. En attendant, il pouvait observer de tout son saoul la cravate de l’autre brun, et même la faire glisser entre ses doigts. Magnifique. Parfaitement la même que la sienne, hormis les couleurs.


« ▬ Et cette fois-ci, je peux t’assurer que tu sens bon. »


Vraiment. Bon, il l’avait déjà remarqué bien avant, mais n’avait pas eu l’occasion de la lui ressortir, triste. Mais il avait arrangé ça. Comme il allait arranger ce nœud de cravate un peu trop serré. C’est fou, ça l’avait rapproché, et une nouvelle fois il serait trop bête de ne pas en profiter pour l’embrasser à son tour. Vraiment agréable.


« ▬ Ravi d’être à ton goût, en fait. »



© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Jeu 1 Déc - 21:57

...
... •••Oh, eh bien maintenant il pouvait au moins se faire une petite idée de ce à quoi ressemblait cette fameuse cuisine. Parce que dans sa tête... Beh ça ne ressemblait à rien de spécial, dans sa tête. Rempli d'elfes de maison, c'est tout ce qu'il avait l'impression que c'était. Plutôt triste, en fait, une usine à elfes de maison. Bon. C'est peut-être l'alcool qui commençait à faire effet, là. Mais aussi vite ? Ça serait encore plus triste.

« Je vois. Et les elfes ne disent rien lorsque vous passez prendre des choses ? Parce qu'à la maison, j'en ai un qui se permet pas mal de remarques désobligeantes. Du coup je sais pas trop comment sont les autres. »

Parce qu'encore une fois, il ne s'était pas vraiment posé la question. Ce n'était pas particulièrement intéressant, donc il n'avait eu aucune raison de retenir une quelconque information là-dessus. Mais maintenant c'était différent, vu qu'il avait une discussion tout à fait intéressante avec l'autre garçon. Vraiment, il n'avait pas besoin de faire un quelconque effort pour se sentir intéressé par ce dont ils parlaient. C'était vraiment bien, tranquille, et ça faisait un bon bout de temps qu'il ne s'était pas senti aussi apaisé. C'était vraiment appréciable. Et il était bien d'accord avec Lysander, ce qu'il signifia par un hochement de tête. Pour une fois que le hasard faisait bien les choses. S'il pouvait recommencer à l'avenir, ça serait sympa. Il remerciait intérieurement Merlin savait qui du fait que cette pièce existe, et puis voilà.

C'est pas qu'il était spécialiste, mais Rodolphus avait l'impression que l'alcool commençait à faire effet chez le Serdaigle. En même temps, si c'était la première fois qu'il en buvait, c'était normal, et puis ça faisait effet différemment chez chaque personne. En tout cas, tout ce que le Serpentard savait, c'était qu'il était plutôt satisfait de sa propre résistance, la plupart du temps. Et puis c'est pas comme s'il buvait tout le temps, aussi. Mais ce n'était pas quelque chose de dérangeant, de toute façon. Ça faisait même sourire Rodolphus.

« Qui dit que ce n'est justement pas mon but ? Te garder enfermé ici, en empêchant tout être d'entrer ou de sortir grâce à la taille de mon ego. Ce serait brillant, la meilleure idée que je n'aurai jamais eu de toute ma vie. Surtout si tu approuves. »

Le Serpentard souriait, alors qu'il regardait le brun chipoter avec sa cravate. Surtout lorsqu'il entendit la petite remarque du Serdaigle quant à son odeur. C'est qu'il était mignon cet imbécile pas tant imbécile que ça.

« Ravi d'entendre ça, et que ça te plaise. Si tu veux tout savoir, tu ne sens pas mauvais du tout non plus. »

Du tout. D'ailleurs, Rodolphus répondit presqu'immédiatement au nouveau baiser, et passa une main dans le dos de Lysander pour l'attirer un peu plus près de lui. Une fois sa bouche libre, il sourit à nouveau, jusqu'à laisser échapper un léger rire.

« Tant mieux. Tout le monde est content, tout le monde sent bon. Mais c'est peut-être l'alcool, après tout. Ça n'a l'air de rien, mais c'est traître et ça peut faire dire des âneries. Quoi que je ne douterais jamais de tes paroles, tant qu'elles sont aussi agréables et que tu restes aussi souriant. »

Souriant légèrement lui aussi, il passa une main sur la joue du Serdaigle, la laissant ici pendant quelques secondes. Puis il fit remonter cette main, décoiffant un peu Lysander, puis il se rapprocha de son oreille.

« Voilà, t'es parfait maintenant. Bienvenue au club. »


© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Ven 2 Déc - 0:38

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
A vrai dire, Lysander n’avait jamais croisé énormément d’elfes de maison. Seulement ceux des cuisines. Sinon, tout ce qu’il savait d’eux venaient des livres, tout simplement. Mais même s’il avait plusieurs questions sur le sujet, il éviterait quand même de toutes les poser. Il y avait quand même nettement plus intéressant que d’en faire l’équivalant d’une dissertation. Même si le Serdaigle avait la nette impression, et la quasi-certitude que n’importe quel sujet abordé avec Rodolphus serait intéressant. Quoiqu’il en soit, même s’il avait été légèrement étonné lorsque le Serpentard avait mentionné la possession d’un elfe de maison, en y réfléchissant un peu plus, ça tombait sous le sens. Nettement plus que le fait qu’il se permette de faire des remarques.


« ▬ A vrai dire j’ai à peine le temps d’entrer qu’il y en a déjà deux ou trois à me demander ce que je veux, mais j’imagine qu’ils ont tous leur caractère propre. Ça ne lui pose pas de problèmes de faire des remarques ? Enfin, j’imagine qu’il doit être dans votre famille depuis un bon bout de temps, ils ont une belle longévité, non ? »


Franchement, le brun était presque étonné de ne pas avoir arrêté les hostilités plus tôt avec son interlocuteur. Surtout qu’il s’était déjà rendu compte à quelques reprises durant les derniers mois qu’il pouvait être plus qu’agréable de parler avec lui. Et facile. Bon. Par contre le facile, il le voyait surtout maintenant. En même temps, une fois arrêté d’essayer de s’insulter ou se taper dessus, c’était plus aisé. Nettement plus agréable aussi. Surtout que connaissant sa force incommensurable, il aurait encore réussi à finir dans le meilleur des cas par terre. Bizarrement il était sûr et certain que ce fauteuil et les jambes de Rodolphus étaient nettement plus confortables. Vraiment plus.


« ▬ Effectivement, pour le coup je ne peux qu’approuver. Magnifique plan. Pas autant que toi, et je ne dis pas uniquement ça pour que tu le réussisses plus vite. »


Bon, peut-être un peu beaucoup. Ou plutôt, il faudrait bien plus pour qu’il admette toute la magnificence du Serpentard. Oui, non là par contre il était juste ridicule. Même simplement à le penser. Au moins il s’en rendait compte, c’était presque le principal. Non, le principal était de  s o u r i r e  parce qu’il était conteeent. Définitivement une très bonne idée cette soirée. Alors il allait en profiter le plus possible. Là. Il riait même, très légèrement, mais n’arrivait pas à s’en empêcher. Et même pas parce que la situation était spécialement drôle. Juste très agréable. Il ne broncha même pas lorsque Rodolphus le décoiffa, une presque grande première. Et le Serdaigle était certain que de toute manière, même dans son état normal, il lui aurait pardonné de suite après. Riant encore un peu, Lysander finit par tourner la tête, déployant une certaine force pour regarder son vis-à-vis et non se remettre à l’embrasser. Ce qui était nettement plus pratique pour lui répondre.


« ▬ Hm, je pensais que c’était ton ego qu’il fallait faire gonfler. Même si j’apprécie énormément, surtout venant de toi. Et que ce soit ça, ou ton odeur, je t’assure que ce ne sont pas des âneries. Pour le dernier point, ça fait un certain temps que je le pense, ou remarque, mais ça n’aurait pas été vraiment crédible de l’avouer. »


Surtout la fois où leurs parents avaient été convoqués tiens. Au moins, il aurait été certain à ce moment-là qu’on l’aurait sorti et très certainement emmené à l’infirmerie. Pour ponctuer sa phrase, ou plus tout simplement parce qu’il en avait envie, le Serdaigle posa le bout de son index sur le front du Serpentard. Utilité ultime. Mais au moins grâce à ça, il remarqua que son propre verre était  v i d e. Il ne se souvenait même plus l’avoir fini, triste. Mais avant qu’un quelconque malheur ne se produise, il préféra se pencher un instant, tenant de sa main libre l’épaule de Rodolphus afin de s’assurer un certain équilibre, pour déposer son verre sur la table. Et prendre celui de son aîné. Qu’il comptait lui donner, tant qu’à faire, autant éviter de trop se bouger.

Cependant, une fois redressé, et le verre presque dans la main de l’autre brun, il changea d’avis. Non mais c’était bon et lui n’en avait plus. Alors il prit le reste. De toute manière si le Serpentard en voulait encore, il lui suffirait de se resservir. Cependant, le verre à peine finit, le préfet regretta légèrement son geste. Première et dernière fois qu’il agirait sans réfléchir au préalable. Déjà, tout boire d’un coup avait été stupide. Sauf qu’il n’était pas stupide et avait totalement réussi à ne rien recracher. Donc tout irait bien.


« ▬ Oops ? »


Non il n’était même pas désolé au final, et se contenta de sourire en regardant Rodolphus et en haussant vaguement les épaules. Soit. Pour que tout aille vraiment bien, il allait aussi reposer ce verre. Et éviter de se lever ou de marcher là tout de suite, ça tournait un peu. Mais drôle, donc ce n’était pas ça qui allait entamer son humeur. Rien actuellement. Surtout pas le fait de s'être remis près de son homologue et de caresser à son tour sa joue.


© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Sam 3 Déc - 23:00

...
... ••• Oh. Ça fait un peu peur, ça. Enfin dans la tête de Rodolphus. Et ça fait pitié, aussi. Très pitié. Mais bon, si c'était comme ça qu'ils étaient, personne n'y pouvait grand chose, hein. Certainement pas lui. Les elfes de maison servaient à... L'entretien de la maison. Et tout ce qui s'y rapporte. Voilà. C'est tout ce qui compte, au final.

« Je vois. Au moins, ils ont l'air de faire de leur mieux. Eh bien, ça lui en apportait au début. Ma mère n'appréciait pas vraiment. Mais je pense qu'il n'en n'avait rien à faire, et au final ma mère non plus. Eeet mon père a jamais fait gaffe à lui, je pense pas qu'il l'entendait. J'ai bien essayé d'y changer quelque chose, mais celui-là avait un vrai problème, je crois. Mais bon, je ne le vois pratiquement jamais. Donc c'est pas comme si j'en avais quelque chose à faire, maintenant. Et oui, c'était l'elfe de maison de la famille de ma mère, avant. Donc ça fait bien des années qu'il est là, depuis leur mariage. Je sais pas trop combien de temps ça vit, mais visiblement plutôt longtemps ! »

Comme la mauvaise herbe. Mais bon, ce n'était pas la plus grosse des préoccupations de Rodolphus, hm. Et puis pour le moment, il avait plus intéressant à quoi penser. Comme d'être satisfait de se retrouver ici en compagnie de Lysander. C'était très bien comme ça, voilà. Un léger rire lui échappa en entendant justement le Serdaigle.

« Mais c'est pourtant bien ce qui va arriver, si tu continue comme ça, flatteur. Merci, en tout cas. »

Ah bah, oui, il aimait bien les compliments. Qui n'aimait pas ça, aussi ? Bon, certes, il y avait effectivement des personnes qui n'aimaient pas particulièrement ça. Mais bon. Rodolphus n'en faisait pas partie. Ça lui faisait du bien d'entendre des compliments, voilà tout. Et tant pis pour les autres si ce n'est pas le cas. Donc il souriait toujours. Non, il n'avait pas de raison de ne plus le faire, après tout.

« Mais je ne dis pourtant, moi aussi, que la pure et simple vérité. Mais si tu dis vrai, alors je n'en suis que plus heureux. Mais oh, ne t'inquiètes pas, tu peux me le dire quand tu le souhaites, ça ne me pose aucun soucis ! »

Le Serpentard avait bien sûr dit cela en souriant. Et en riant juste après, à cause du doigt du Serdaigle sur son front. Oui, c'était drôle, d'accord. Qu'on le laisse s'amuser comme il le souhaitait, non mais oh. Par contre, c'est vrai qu'il reprendrait bien un peu de son verre, donc lorsque Lysander le lui tendit, il le prit avec pl.. Ah. Ah bah non, il eut pas le temps de le prendre, parce que... Parce que le Serdaigle venait de finir son verre lui même ? ..Ah, comme ça ? Rodolphus ne s'y était pas attendu. Il avait les yeux grands ouverts, maintenant. Et puis il éclata de rire. Oops ? C'est tout ce que ce jeune fourbe avait à lui dire ? Merlin, il en avait mal au ventre à force de rire. C'était très beau. Vraiment très beau. Et lorsque Lysander se mit à lui caresser la joue, il riait toujours un peu par spasmes.

« Eh bien, tu me surprendras toujours Lysander ! J'aurai presque envie d'applaudir, là je ne m'y attendais vraiment pas. Finir comme ça un verre de whisky... Plus résistant qu'il n'y semble le garçon, hm ? »

Avec un nouveau sourire, Rodolphus tira doucement le Serdaigle vers lui, l'entourant de ses bras, puis posa un baiser sur son front.

« Mais j'avais malheureusement terriblement soif, je me vois donc dans l'obligation de te garder dans mes bras pour une durée indéfinie. Puis il faut bien que je t'empêche de te mettre à danser sur la table ou à chanter je ne sais quoi. »

Ah bah oui. ...Quoi que ce serait drôle. Mais le Serpentard était quelqu'un de responsable qui ne laisserait jamais McGuire se ridiculiser de la sorte, même en ayant tous les deux bu, pas vrai..?
© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Dim 4 Déc - 1:23

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Finalement, Lysander regrettait presque de ne pas avoir pris le cours de Soins aux créatures magiques. Bon après il n’était pas certain qu’ils y auraient vu les elfes de maisons, sans doute pas, mais ça aurait pu être intéressant. Même s’il n’en doutait, mais préférait ne pas trop y penser, au risque de vouloir soudainement rattraper deux ans de cours. Et perdre tout temps libre et sommeil aussi. Très mauvaise idée. Au pire il lirait des l i v r e s. c’était tout aussi bien, point final. Et s’il voulait en savoir plus sur les elfes de maison, il pourrait toujours demander à Rodolphus. Même si au final, ses anecdotes l’intéressaient plus que les faits purs et durs.


« ▬ C’est fou l’attachement qu’ils portent à leur famille. Et ce serait intéressant de voir comment les premiers sorciers se les sont…procurés ? »


Pour le coup il n’était pas sûr du tout du terme à utiliser exactement, mais tant que le brun se faisait comprendre c’était bel et bien le principal. Maintenant cela ne tenait pas non plus de la question existentielle. Loin de là, il pourrait totalement vivre sans. Pas comme les rire du Serpentard, voilà.


« ▬ De rien, ce serait stupide de ma part de ne pas y participer. »


Certainement pas dans son intérêt en tout cas. Parce qu’une nouvelle fois, il était bien, réellement bien ici. Le meilleur endroit du château, voilà il l’avait décidé. Avec le meilleur des accompagnements, et la meilleure des compagnies. Ceci étant dit, même si en cherchant un peu, le Serdaigle était certain de trouver des éloges à la pelle à faire à son vis-à-vis, il ne s’était pas évertué durant des années à l’insulter et à complètement renier ses sentiments pour en arriver là non plus. Même s’il n’arrivait plus à s’empêcher de sourire, ou même de ne pas dire ce qui lui passait par la tête.


« ▬ J’pourrais continuer encore longtemps, mais même si je t’aime beaucoup, beaucoup, beaucoup…Beaucoup, ce serait niais. Et quand c’est trop niais…Bah ça pue. »


Voilà. Ça c’était de l’argumentation. Très réfléchie, mais pour lui, ça tombait sous le sens. Ou presque. Parce que là tout de suite, il avait du mal à comprendre exactement pourquoi ça ne le dérangeait pas de lui faire des compliments, alors qu’en temps normal, après un ou deux il aurait arrêté, si ce n’était pas ponctué d’une quelconque insulte ou pique modérée. Bah. Le plus important avait été qu’il ait eu encore à boire hein. Et que ça avait visiblement amusé le Serpentard. Alors il était fier de lui, voilà. Après tout, il ne l’avait encore jamais vu rire de la sorte, et initié par lui était encore plus gratifiant.

Han. Il doutait de sa résistance. A vrai dire, Lysander lui-même en doutait actuellement, mais il réussit à l’omettre oralement, se contentant de tirer la langue au septième année, avec toute la grâce dont il était actuellement capable de faire preuve. V o i l à. Bon, ceci dit, il ne le fit pas extrêmement longtemps, ne se faisant pas du tout prier pour se retrouver dans les bras de l’autre brun. Qui étaient vachement confortables eux aussi. Enormément même. Là, il allait changer d’avis, c’était ici le meilleur endroit tout court. Et il ne tarda pas non plus un lâcher une espèce de pouffement face aux dires de Rodolphus.


« ▬ Ca me donnerait presque envie de faire ça plus souvent si ça me permets de rester ici. Et malheureusement pour toi, je ne vais certainement pas danser, si je me lève là tout de suite, je vais surtout me prendre la table, puis j’suis trop bien ici. Je pourrais chanter, même essayer n’importe quoi si ça te dit, comme de l’opéra, mais tu regretterais. »


Et lui aussi d’ailleurs s’il s’en souvenait plus tard. Une chance qu’il ait encore un minimum conscience de certaines choses. Etonnant aussi. Parce qu’il était presque incapable de réfléchir un tant soit peu sur ses gestes. Là par exemple, il n’avait pas du tout demandé à ses mains de bouger, et pourtant, maintenant le brun se retrouvait  toujours contre le Serpentard, à étirer légèrement les coins des lèvres de ce dernier avec ses indexs.


« ▬ Beau-couuup. »


Waw. Il l’aimait ce mot aussi. Le pire sans doute était qu’il était vraiment fier de lui. Presqu’autant que la semaine dernière lorsqu’il avait réussi à décrocher un O. Sauf que la semaine dernière, et fort heureusement, il n’arborait pas le sourire de la débilité mentale hein.



© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Dim 4 Déc - 19:03

...
... ••• En fait, Rodolphus avait actuellement l'impression de ne pas se poser suffisamment de questions intéressantes. Peut-être qu'il devrait y songer, maintenant qu'il savait qu'il aurait des occasions de parler d'un peu de tout avec Lysander. En temps normal, Rodolphus ne s'intéressait qu'à ce qu'il était certain de lui être utile. Mais il pouvait désormais bien faire des concessions. Parce qu'au final plein de choses pouvaient être utiles. Enfin.


« C'est vrai. J'aimerai bien le savoir, maintenant que tu en parles. J'essaierai de me renseigner en ce qui concerne le mien. »

Non, il n'aurait pas l'air louche lorsqu'il demanderait ça à ses parents, ou bien encore à l'elfe lui même. Mais ce n'était pas grave, il pouvait très bien faire cet effort pour satisfaire la curiosité de Lysander. Et la sienne aussi, par la même occasion. Eh oui.


« Toi, faire preuve de stupidité ? Ça peut arriver ? J'en ai toujours douté. »

Absolument. Même s'il y a de cela quelques mois, il aurait été prêt à tout pour assurer l'inverse. Eh, seuls les imbéciles ne changent pas d'avis. Et vu que ni lui ni Lysander n'étaient des imbécile, il devait bien faire de son mieux pour le prouver.

Ah. Encore une fois, il avait été plutôt surpris. Mais toujours agréablement. Il ne savait pas si c'était à cause de l'alcool, que ce soit chez un ou chez l'autre, mais Rodolphus trouvait le Serdaigle absolument adorable. Si bien que le Serpentard avait envie de lui appuyer sur les joues. Allez savoir pourquoi. Mais c'est ce qu'il finit par faire. C'était tentant eh, à force de voir l'autre brun sourire comme ça.


« Je t'aime beaucoup beaucoup beaucoup aussi. Et t'as bien raison, quand c'est trop niais, ça pue. Mais on est de toute façon parfaits. Donc tout va bien. »

C'était logique, après tout. Dans sa tête, en tout cas. Et il était certain que sa tête allait très bien. Même s'il avait encore envie de boire un peu. Il savait très bien où étaient ses limites, et il en était en ce moment loin. Mais quoi qu'on dise, garder le Serdaigle dans ses bras était quand même mieux que tout. Très confortable, même pour lui. D'ailleurs, il prit la peine de s'étaler un peu plus dans le fauteuil, toujours avec l'autre garçon dans les bras. De toute façon, c'est pas comme s'ils allaient encore beaucoup bouger, hein.


« Ah oui ? Je veux bien prendre le risque de regretter, alors. Je suis sûr que tu as un iiincroyable talent pour ça. »

Et comme ça, il pourrait bien le lui rappeler jusqu'à la fin des temps. Bon il allait peut-être un peu loin. Mais ça serait drôle, quoi. Et histoire de motiver le Serdaigle, il lui embrassa le nez. Voilà. Meilleure motivation au monde. Mais il avait encore mieux.


« Tu pourras même ravoir un verre si c'est bien. »  

© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Dim 4 Déc - 22:28

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Ce qui était bien, même très bien, était que le Serdaigle avait l’impression de pouvoir parler d’à peu près tout avec Rodolphus, alors que d’habitude, il préférait garder ses idées et opinions pour lui-même. Non pas que Lysander pense qui que ce soit pas assez bien, pour comprendre la subtilité de la chose, ou autre, mais tout simplement qu’il n’avait ni envie de perdre son temps, ni de le faire perdre à qui que ce soit. Puis aussi, rares étaient les personnes avec qui il restait généralement plus de cinq minutes. Ayant toujours quelque chose à faire. Mais il préférait de loin avoir quelques personnes sur qui compter, peu nombreuses qu’un amas de connaissances restant à moitié inconnues.


« ▬ Merci ! Je doute que cela soit fort utile, mais bon. Ça m’intrigue pas mal. »


En même temps au train où il allait, strictement tout l’intriguait et il serait peut-être prêt à essayer de connaître les moindres secrets de l’Humanité. En vain. Même dans cet état, il s’en rendait compte. C’était pour dire. Mais bon. Tout pouvait attendre actuellement. Ce n’était pas non plus comme si quoique ce soit reposait expressément sur ses épaules.


« ▬ Hm, tout dépend de la personne à qui tu demandes je pense, mais je préfère dire que ça n’arrivera j a m a i s. Et puis maintenant, j’ai un des meilleurs exemples sur lequel m’appuyer. »


Exemple qu’il ne lâcherait pas, voilà. De toute manière, il était beaucoup trop bien installé maintenant. Et s’il bougeait, était certain de ne pas avoir autant de confort, ni même la bonne température. Si. Bouger allait tout changer. Par contre, ce qui n’allait pas changer, c’était son sourire, qu’on appuyer ou non sur ses joues. Nah, il était encre plus content. Il ne savait pas pourquoi et ne chercherait pas pourquoi. Il lui arrivait de tirer la gueule sans raison, alors pourquoi il lui en faudrait une pour sourire maintenant.


« ▬ Parfaitement bien. J’ai jamais été aussi bien je crois. »


Si. Ça valait quand même la peine qu’il le dise. Et même s’il s’était senti bien à plusieurs moments, il n’avait pas eu l’impression d’avoir atteint une telle plénitude. Voilà, il allait fermer ses yeux tout en passant ses bras autour du cou du Serpentard, pour encore mieux profiter. Même s’il ne craignait pas franchement de tomber ni quoique ce soit d’autre. Juste encore plus confortable. Et le sourire du brun s’élargit encore un peu plus en sentant qu’on l’embrassait sur le nez, le faisant rouvrir les yeux par la même occasion. Il allait finir par avoir des crampes à force.


« ▬ La dernière fois, même mon chat est parti en courant et ma sœur a été priée d’arrêter de « beugler dans toute la maison ». Tu parles d’un talent. »


Même si sur le coup, ça avait été plutôt drôle que malgré les protestations ô combien nombreuses d’Elizabeth, son père n’avait pas démordu un seul instant, refusant très certainement de croire son fils capable de produire un tel son. Fils qui bizarrement s’était réfugié derrière un livre devenu passionnant. Et fils à qui on proposait un nouveau verre. Intéressant. Très intéressant. Mais peut-être pas conseillé. Dilemme. Qui devait se voir sur son visage. Là. Il réfléchissait. Intensément. Trop. Mais peser le pour et le contre, c’était difficile.


« ▬ Hm… J’ai pas envie de finir par terre, mais c’est bon. Trop. Alors un demi-verre, une anecdote sur toi et un baiser, j’irai pas plus bas. »


© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Lun 5 Déc - 22:12

...
... ••• Bon, c'est vrai que l'utilité de savoir d'où venaient les elfes de maison laissait à désirer. Mais le truc, c'est qu'il n'en n'avait rien à faire. Il savait que ce serait un minimum utile, pour la curiosité de Lysander, et ça lui suffisait amplement. Ah, il ne se serait pas cru capable d'efforts du genre il y a quelques mois. Mais les temps changent, encore une fois. Et ça lui convenait parfaitement. Il ne se serait pas gêné pour dire le contraire.

« J't'en prie, ça ne me dérange pas du tout. »

C'est vrai quoi, il avait déjà accompli bien plus difficile dans sa vie que de demander à quelqu'un d'où venait cet impertinent d'elfe de maison. Donc Rodolphus n'avait aucun doute quant à sa réussite. Puis faut toujours être confiant, voilà. Bon, i avait pet-être l'impression de surestimer l'importance de cette tâche. Mais il avait dit qu'il le ferait, alors oui, il le ferait. Aussi simple que ça.

« Oh, je n'en doute pas. C'est que j'en viendrais même à penser que tu est plus intelligent que moi. »

Presque hein. Pour pas faire perdre espoir au Serdaigle, il l'embrassa sur la joue. Maigre consolation certes, il se savait capable de mieux. Un peu plus tard, peut-être. En attendant, appuyer sur ses joues, c'était suffisamment drôle comme ça.  

« Je peux dire la même chose. T'es vraiment une chouette peluche. Meilleure des peluches, même. »

Oui, une peluche. Woh. Il commençait vraiment à dire de la merde, hein ? Il ne s'en rendait pas vraiment compte. Ou plus vraiment, en tout cas. Mais ce n'est pas ça qui l'empêcha de raffermir sa prise autour du Serdaigle. Ah bah non. Ça aurait été très triste, sinon. Et Rodolphus commença même à rire, encore, lorsqu'il entendit Lysander parler de ses fameux talents en chant. Eh beh, c'était triste ça. Mais très drôle. Et il avait particulièrement envie d'entendre ça. Alors, lorsque l'autre garçon proposa son prix, il fit mine de réfléchir un moment.

« Dur en affaires, à ce que je vois. Mais ça me va. Par contre, l'anecdote... Eh bien... J'en ai pas mal, mais toutes plus inintéressantes les unes que les autres. Je ne sais pas dormir tant que je n'ai pas lu un certain nombre de page de n'importe quel bouquin sur ce sur quoi je travaille, par exemple. Parce qu'après, j'ai le sentiment de ne rien avoir fait de constructif de ma journée, et c'est assez désagréable. Je t'assure qu'un jour je me suis relevé en plein milieu de la nuit pour terminer un chapitre du manuel de potions. Et s'il y a de la lumière non plus, je ne sais pas dormir. Et le matin mes cheveux sont toujours dans un état plus catastrophique qu'autre chose. À toi de choisir ce que tu trouves de plus intéressant. »

Après ça, et avec un léger sourire, il se redressa, plutôt à contre coeur, et se rapprocha de la table basse. D'ici, il remplit son verre, et de moitié celui de Lysander. Une fois ceci fait, il revient dans le canapé, tendant un des verres au Serdaigle puis posant le sien juste à côté, prenant soin de ne rien renverser, puis, toujours en souriant, prit entre ses deux mains le visage de l'autre garçon pour finalement l'embrasser, et correctement. Ah bah oui, il était certain que si le Serdaigle n'était pas satisfait, il en redemanderait un autre. Ce qui ne gênerait en rien le Serpentard, certes. Mais question de principe. Après un moment, il finit par le relâcher, et son sourire s’agrandit.

« J'ai accompli ma part du marché. »
© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Lun 5 Déc - 23:46

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Magnifique, il allait peut-être du coup avoir une réponse à ses questions ô combien existentielles. Après, le Serdaigle ne savait pas exactement ce qu’il ferait de la réponse, mais savoir que sa curiosité serait satisfaite était déjà un très bon point. Ceci dit, même s’il détestait rester sans réponses, il n’était pas certain qu’il eut été très frustré si jamais les réponses à propos des elfes de maison n’arrivaient jamais. Il y avait bien plus important. Mais Lysander serait content s’il les avait. Voilà. Positiver. Ce qui lui était extrêmement plus facile que d’habitude actuellement. Même s’il n’était pas non plus du genre à ne retirer que le négatif des situations, il essayait généralement d’être neutre. Essayait. Mais là, premièrement il n’avait aucune envie d’essayer de l’être, et deuxièmement, il était presque sûr et certain de ne pas y arriver. Donc inutile de perdre son temps. Il n’avait aucun intérêt à l’être non plus.


« ▬ Un jour, peut-être, je ne perds pas espoir ! »


Bon, même s’il en doutait assez fortement. Parce que strictement rien ne pouvait rattraper le fait qu’il était plus vieux, et que par conséquent, rien qu’ici, savait nettement plus de choses. De toute manière, ce n’était pas un concours, même si il y a quelques mois, il aurait bien voulu lui prouver d’une manière ou d’une autre sa supériorité intellectuelle par tous les moyens. Ce qui au final, n’était peut-être juste que preuve de stupidité. En tout cas de frustration. Bah. Là, concours ou pas, le Serpentard l’embrassait sur la joue, et il ne pouvait pas être plus heureux voilà. Comme quoi il ne lui fallait pas grand-chose. Et être décrété comme peluche lui allait aussi.


« ▬ Tant que c’est la tienne, et que tu ne me baves pas dessus, j’accepte le titre, même si j’imagine qu’acceptation ou non, je l’aurais quand même été. »


Parce que à la base, une peluche ça parlait pas en fait. Et bien t a n t   p i s. Le brun allait révolutionner l’ère des peluches, point final. Quoique. Si ça se mettait à parler, ça ferait un peu peur. Beaucoup. Ouais, autant laisser tomber. Et voir si oui ou non son pseudo chantage allait fonctionner. Bon. Chantage, s’était vite dit. Il n’allait pas non plus se ridiculiser à moitié consciemment sans rien demander en échange. Et il n’avait pas non plus demandé énormément, même si visiblement Rodolphus était en train de considérer son offre. Et finit par l’accepter.

Oh. Oooh. Il avait même droit non pas à une, mais à trois anecdotes. Il n’en avait pas demandé autant, mais ce n’était pas pour ça qu’il allait se mettre à râler, bien au contraire. Il était plus qu’heureux. Autant il se fichait totalement de la vie des 99% des gens peuplant le Château, autant il pouvait être intéressé par un rien quand ça concernait un de ses proches. Surtout que dans le cas du Serpentard, il n’avait jamais réellement pris la peine de lui demander ce genre d’informations. Mais il allait pouvoir se rattraper désormais.


« ▬ Absolument tout. Compte sur moi aussi pour retenir, c’est toujours utile ! »


Sans blague. Non, il lui avait demandé pour oublier la seconde d’après tiens. Enfin. Il le laissa quand même se redresser, histoire une nouvelle fois d’éviter de faire tomber quoique ce soit. Ce serait un peu dommage. Surtout qu’il remplissait leurs verres. Une très bonne chose en somme. Et il serait plus que nul de gâcher du whisky, aussi. Dont rien que la bouteille avait l’air de coûter trois fois plus cher que son uniforme de seconde main. Bon. Ses efforts faillirent tous partir en fumée lorsque Rodolphus l’embrassa. Non pas qu’il ne s’y attendait pas, mais il lui avait été très difficile de se concentrer en même temps sur la tenue de son verre. Pourquoi il embrassait si bien aussi. Bon, il n’allait pas s’en plaindre non plus. Et en aucun cas, il ne regrettait sa demande. Sauf au moment où il dû y mettre du sien. Mais il n’allait pas pouvoir fuir plus longtemps, de toute manière, il avait donné sa parole. Quoique. Il n’en était plus certain de l’avoir fait. Mais le Serpentard avait effectivement rempli sa part du marché, et lui n’était pas du genre à ne pas tenir ce qu’il disait.


« ▬ Donne-moi juste deux minutes. »


C’est que ça demandait beaucoup de courage. Ou plutôt, même dans cet état il se rendait compte que ce serait ridicule, et hésitait à le faire. Mais il n’hésita pas à prendre une gorgée de son verre. Bon. Une seule, parce qu’il aurait été loin d’être prêt à le prendre cul-sec ce qui aurait été une idée encore pire que celle de chanter.


« ▬ Et c’est bien parce que c’est toi. »


Parce qu’autrement, il aurait clairement envoyé la personne voir ailleurs. Ceci dit, c’était le Serdaigle lui-même qui avait amené le sujet sans le faire exprès aussi. Mais jusqu’à maintenant le nombre de personnes devant lesquelles il avait chanté montait à une. Six, si on comptait le reste de la maison, mais une seule heureusement avait été consciente de l’identité dudit chanteur. Lâchant un vague soupir, Lysander finit par fermer les yeux et prit une grande inspiration avant de commencer. Bon, il ne s’entendait pas chanter, et c’était sans doute mieux comme ça. Par contre, il n’allait pas faire l’effort de faire la chanson entière, fallait pas pousser non plus. Voilà. Il daigna enfin rouvrir les yeux.


« ▬ Oses en parler à qui que ce soit et je t’assure que la peluche va devenir enragée. »


Ça c’était de la menace. Qui ne devait absolument pas faire peur au final, vu qu’il n’arrivait toujours pas à s’arrêter de sourire.



© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Mar 6 Déc - 21:44

...
... ••• Bien sûr que non, il ne baverait pas sur Lysander. Voyons. Il était un minimum respectueux, même avec les peluches. Ceci dit, il n'avait jamais eu de peluches. Il n'en n'avait jamais vu l'utilité. Et même s'il avait eu le malheur d'en vouloir, ses parents auraient très certainement refusé. Mais oui, les peluches, c'est pour les faibles, après tout. Aaah. Eh bien là, il se fichait totalement d'être faible ou non, tant qu'il avait sa peluche humaine. C'est pas tout le temps qu'il avait cette occasion hein.

« Promis, j'essaierai de me retenir de baver. Mais c'est bien parce que t'es la meilleure peluche du monde, hein. Et bien sûr que non, tu n'aurais pas eu le choix. Il faut bien que je prouve mon autorité de temps en temps. »

Il n'aurait certainement insisté, en réalité. Mais autant faire genre, hm. Autorité. Haha. Il savait en avoir lorsqu'il en fallait, mais là, ce n'était certainement pas nécessaire. Tout ce qu'il fallait faire, là, c'était se détendre. Et profiter du confort, du calme. De tout. Et juste du bien-être, quoi. Un léger rire lui avait échappé.

« Peut-être qu'avec le temps, je t'en dirai de plus en plus. De quoi remplir un carnet entier. »

Et puis il essaierait d'en tirer quelques unes au Serdaigle, aussi. Histoire de lui aussi pouvoir remplir un carnet. Ils pourraient même en faire un commun, en fait. Enfin bon. Ils verraient ça plus tard, ce n'était pas le moment. Parce que là, Rodolphus était tout prêt à écouter avec attention le Serdaigle.

« Pas de soucis, prends ton temps. »

Il sourit en le voyant boire. C'est vrai que ça aide à se décider, boire un coup. Surtout du whisky. Ses sourcils se haussèrent à la remarque du Serdaigle. Eh bien, il en était honoré. Et il avait hâte. Puis ça finit par venir. Et honnêtement, le Serpentard fut surpris. C'était vachement bien, en fait. Et la surprise devait bien se lire dans ses yeux grands ouverts. Han. Il fut presque déçu lorsque ce fut fini. Clairement  déçu, en fait.

« ..C'était vraiment bien. T'as bel et bien un talent. Aaah, je sais même pas comment tu fais. Je t'aime. Encore plus qu'avant. Voilà. »

Et du coup, après avoir bu une gorgée de son verre, il regagna son sourire et embrassa l'autre brun sur la joue. Il méritait au moins ça.

« Ceci dit, je ne prendrais pas le risque de voir la peluche dans un tel état. Tant qu'elle est heureuse, ça me va tout à fait. »
© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Mer 7 Déc - 1:51

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Bon par contre peluche ou non il allait continuer de rire hein. On ne lui en voudrait certainement pas. Et puis de toute manière ce n’était pas vraiment non plus comme si le Serdaigle allait gêner qui que ce soit là tout de suite, étant donné qu’à part Rodolphus, strictement personne ne pouvait sans doute l’entendre et le voir. Tant mieux d’ailleurs. Parce qu’il devait avoir l’air un peu pitoyable comme ça en fait. Tant pis. Lui ne s’en rendait pas compte dans l’immédiat et c’était le principal. Et ça ne semblait pas non plus gêner son interlocuteur. Auquel cas, ce serait un peu triste.


« ▬ En même temps, la meilleure peluche du monde ne pouvait pas être détenue par n’importe qui non plus. Tu as vraiment besoin de la prouver ? T’en as déjà naturellement. »


Bah, au touuut touuuuuuut début, il lui faisait peur. Et avait visiblement aussi avec les deux Pousouffles durant le camp. Mais une nouvelle fois, ce n’était pas ça qui allait le déranger. Nettement mieux de son point de vue en tout cas que quelqu’un se laissant marcher sur les pieds.

AaAaaah. Maintenant il voulait en savoir plus. Là tout de suite. Mais changer les termes comme ça en un claquement de doigt, ça ne se faisait pas. Et il était un minimum éduqué. Bon, certes il se disait ça en étant parfaitement affalé dans un fauteuil, sans même savoir filtrer exactement ses paroles, ne réfléchissant pas non plus exactement à ce qu’il faisait ou disait.


« ▬ Des livres, des liiivres entiers ! J’aimerais bien avoir pleins de bibliothèques. C’est beau. Et pleins de livres, mêmes s’ils sont vierges, c’est tout joli et c’est agréable. »


Et puis s’il pouvait pas en avoir, le Serdaigle se contenterait de squatter une librairie, et s’assoirait dans un coin. Il ne prendrait pas beaucoup de place et pouvait même ne pas parler s’ils voulaient. Sinon, il pouvait tout aussi bien aller à la bibliothèque de l’école. Mais il n’avait pas tellement confiance en le bibliothécaire. Triste, parce qu’il aimait bien cet endroit. En tout cas, ce ne serait certainement pas là-bas qu’il aurait pu, et qu’il pourrait s’entraîner à, ou tout simplement, chanter. Déjà c’était interdit, et puis il était hors de question qu’il le fasse. Sauf maintenant vu qu’il l’avait promis.

Et soit le Serpentard était plus poli que Rösti, soit ils avaient une ouïe totalement différente. Mais il avait l’air…Surpris. Avant de se rependre, et de lui dire que c’était bien. Vraiment ? Il n’avait pas de raison de ne pas le croire après tout, mais bon. Le principal était qu’il l’aimait encore plus, voilà il venait de le lui dire. S’il savait comment faire, il aurait ronronné.


« ▬ Merci, mais je ne sais pas trop ce que je ferais de ce talent. Outre gagner de ton affection, ce qui me suffit amplement. Donc la peluche est plus qu’heureuse. »


Parfaitement. Et elle allait rester bien tranquillement à sa place aussi. Ou presque. Parce que soudainement, le Préfet avait ressenti le besoin de comparer la taille de sa main à celle du Serpentard. Nouvelle question existentielle du moment. Et quand il arriva enfin à mettre sa paume contre celle de Rodolphus, il ne fut pas extrêmement étonné de voir que celle de l’autre brun était plus grande. Han. Mini déception quand même.


« ▬ T’as des looongs doigts, tu devrais avoir un peu plus facile au piano. »


En fait il en savait strictement rien il n’en avait jamais touché un seul de sa vie. Et aucun souvenir d’en avoir vu un autre part qu’en vitrine de magasin. Mais soit. Ce n’était pas pour ça que ce serait totalement faux. En attendant, il allait s’approprier la main, et le bras tant qu’à faire. De toute manière, le Serpentard avait son verre dans l’autre donc ça ne devrait pas trop le déranger. Puis il faisait une pelucheception s’il le voulait. A moins que ce ne soit une doudouception.



© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Jeu 8 Déc - 17:48

...
... ••• Oh, ça, ça faisait sourire Rodolphus, encore une fois. Lui, de l'autorité naturelle ? Ça serait possible, ça ? Oh. Mais non, voyons. Du tout. Enfin, ça lui faisait plaisir d'entendre ça. Parce que c'est toujours plaisir d'entendre ce genre de choses. Qu'on a une autorité naturelle. Ah bah oui, ça faisait d'autant plus gonfler son ego. Il allait finir par exploser, à force. Enfin. Il eut un léger rire, et un air plutôt fier. Ouais bon ça changeait pas grand chose à d'habitude quoi. Mais il était quand même un peu plus heureux. Considérablement plus heureux, même.

« Si tu le dis... Je vais finir par croire que tout m'est permis, attention. »

C'était déjà un peu le cas. Mais Rodolphus savait se montrer raisonnable lorsqu'il le fallait ! Lorsqu'il le fallait, hm. Mais pour le moment, tout ce qu'il voulait de toute façon faire, c'était se reposer. Et là, il y arrivait parfaitement, grâce à la présence du Serdaigle. Il aurait voulu tomber sur meilleur endroit, il n'aurait pu. C'était vraiment une des meilleures fins de journées qu'il avait vécu depuis longtemps.

Ah, il était entièrement d'accord avec le Serdaigle. Les livres, ça sent bon. Il aimait particulièrement cette odeur quand il était petit. Bon, il avait appris à se calmer avec le temps. Sinon il serait toujours, ou presque, vu en train de sniffer un livre. Pas très classe, hein. Mais en même temps, c'était une odeur agréable comme tout.

« Je suis bien d'accord. Même s'ils ne sentent pas aussi bon que toi. En tout cas, je saurai quoi t'offrir pour Noël. Plein de livres, tous plus intéressants les uns que les autres ! »

Après, faudrait encore qu'il les trouve, ces fameux livres susceptibles d'intéresser Lysander. Ça ne devait pas être très compliqué, mais s'il le faisait vraiment, il voulait que les livres soient parfaits. Et ça, c'était un peu plus compliqué. Mais Rodolphus était confiant, et en ce moment même encore un peu plus que d'habitude.

« C'est vrai. Et puis je ne serai qu'encore plus honoré si tu n'affichais ce talent qu'en ma présence, ça me rend exclusif, encore une bonne nouvelle pour mon ego, merci. »

Il souriait toujours, toujours aussi heureux. Qu'est-ce qu'il était content, bon sang. Il embrassa à nouveau la joue du Serdaigle, pour la peine. Serdaigle qui semblait très bien s'amuser avec leurs mains. Si ça l'amusait, eh bien qu'il continue de s'amuser, c'est pas Rodolphus qui allait l'en empêcher.

« Tu trouves ? J'aurais pu jouer du piano, si je me souviens bien il y en a un dans le bureau de ma mère. Puis je peux faire plein d'autre choses, avec ces longs doigts. »

Comme chatouiller légèrement le Serdaigle en souriant une fois que celui-ci eut capturé son bras. Il arrêta cependant assez tôt, son but n'étant pas totalement d'embêter Lysander. À la place, il remit son bras près du Serdaigle, se contentant de lui tapoter dessus.

« On pourrait même en faire quelque chose. Toi au chant, moi au piano. Boom, riches et célèbres. »
© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Ven 9 Déc - 0:07

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Le Serdaigle allait finir par se taper, histoire de ne plus avoir à parler. Seulement, cela lui demanderait un éclair de lucidité nettement trop long actuellement pour pouvoir le faire. Alors il se contenterait de regretter le lendemain. Et penserait peut-être à se bâillonner. Ou plus simple, démentir. En attendant, il ne pouvait faire autre chose que de sortir tout ce qui lui passait par la tête. Bon. Presque tout. Des trucs disparaissaient encore plus vite qu’ils n’arrivaient donc le brun avait trop de mal à suivre. Et n’avait pas envie de se prendre la tête à propos de quoique ce soit. Il allait bien gentiment continuer de sourire. Tant pis s’il avait des crampes après, c’était soit ça, soit il en aurait là tout de suite à essayer de le réprimer. Sans même avoir la confirmation d’y arriver. Puis ça ne l’handicapait franchement en rien là tout de suite.


« ▬ Oh, j’étais pourtant persuadé que tu le pensais déjà. Même si là tout de suite, je pourrais pas du tout ne serait-ce qu’essayer de te remettre à ta soi-disant place. »


Et il ne le voulait pas non plus de toute manière. Non, à la place, il posa son index sur son n e z. Pouic. Voilà. C’est le bruit que ça aurait pu faire. Dû faire. Devrait-il faire une réclamation parce qu’il ne l’avait pas entendu. Non. Il allait plutôt caresser l’arête du nez de l’autre brun. Plus intéressant et agréable. Aaah. Un autre compliment. Qu’il appréciait aussi. En même temps, capable de mettre deux heures à se préparer s’il en avait le temps, et à passer les trois quart sous la douche, ça serait assez triste qu’on lui dise qu’il pue. Très triste. Et vexant.


« ▬ Wooh, tu sais vraiment me prendre par les sentiments, c’est encore mieux qu’une demande en mariage ! Je vais finir par ne plus arriver à t’insulter, ce serait assez dommage. »


Très dommage. Mais vu comme le Serdaigle avait réagi lorsque Rodolphus lui avait cédé son ancien cahier de notes, le préfet était certain qu’il ne serait pas spécialement mieux s’il lui offrait des livres. Enfin. Même si le brun lui offrait un vieux mouchoir, il serait touché, tout simplement parce que cela venait de sa part. Enfin ceci dit, rien que pouvoir profiter de sa présence lui suffisait amplement et était un des meilleurs cadeaux qu’il pouvait avoir. Et il ne pouvait non plus rêver mieux qu’une soirée comme celle-ci. Lysander était vraiment bien.


« ▬ L’exposer n’était pas du tout dans mes plans de toute manière. Et je me tuerai sûrement pour t’avoir dit ça, on dira que c’est pour le bon fonctionnement du plan, mais tu es, et pourrais être, exclusif sur plein de points. »


Bon maintenant fallait pas trop pousser non plus et il le laisserait les trouver s’il en avait envie comme un grand. Il l’était bien assez pour ça. Lui il était trop occupé à profiter. C’était encore meilleur que Noël en avance, voilà. Et si le Serpentard pensait qu’il allait céder face à ses chatouilles, il…Ah visiblement, il aurait raison pour cette fois-ci. D’habitude le préfet arrivait parfaitement bien à se retenir de rire, persuadé qu’il ne s’agissait que d’une histoire de mental au fond, mais ici il avait cédé après les deux premières secondes, se rétractant légèrement. Après tout, il ne l’avait pas fait très longtemps ni trop insisté.


« ▬ C’est très alléchant, mais pour pouvoir y arriver on devrait partir d’ici. Et ne même pas essayer de revenir, à cause du succès, on nous suivrait un peu partout. Et c’est très triste. »


Trop triste. Et trop enclin à la réflexion aussi. Trop dur. Là. Faire un câlin c’était beaucoup mieux. Et pas qu’au bras. Même si ça lui demandait un léger effort de le faire, il n’abandonnerait p a s son but. Là. Cââââlin.


« ▬ On pourrait e m m é n a g e r carrément ici. Bim, plus de problèmes de réveiller trop de monde le matin ou le soir. »


Et une meilleure compagnie aussi.


© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Ven 9 Déc - 23:49

...
... ••• Oh, mais c'était presque triste ça. Ça aurait pu être triste, en temps normal. Mais là, ils n'avaient qu'à se reposer sans songer à enquiquiner gentiment l'autre. Et c'était très bien. Mais c'était sans doute grâce à l'alcool qu'ils étaient plus calmes, d'ailleurs. Eh bah ça ne dérangeait en aucun cas Rodolphus. Voilà. Pour une fois, il n'avait à se plaindre de rien. Et ça, c'était vachement chouette, quand il y pensait.

« Hm, peut-être bien. Je pourrais en profiter si tu n'en n'as vraiment pas la force, je vais devenir le roi du monde à ce train là. Tu voudras une place sur le trône, peut-être ? »

Tant de générosité en lui, il se choquerait presque. Il se choquait tout court, même. Mais il s'en fichait, voilà. Maintenant, il avait la tête qui tournait, et c'était très drôle. C'était super drôle. Hi-la-rant. Il commença même à rire comme ça.

« Ah ouais ? Eh bah un jour je te ferais une demande en mariage avec une super bague faite de plein de minis livres. Pas sûr que tu m'insulteras, à ce moment là, mais je devrais m'en remettre. »

Voilà. Il allait la noter, cette idée. Et le faire. Parce que dans sa tête, ça sonnait vachement cool. Eheh. Il était tout fier, maintenant. Et puis il était encore plus fier en entendant qu'il était exclusif. Ah, ça sonnait bien à l'oreille, exclusif. Il voulait bien l'être. Carrément, même. Alors il sourit et cacha son visage dans les cheveux du Serdaigle pour y sourire. Il était bien là. Très bien. Nouvelle maison.

« C'est vrai, on pourrait trop vivre ici. C'est ultra confortable, on est que tous les deux, et on pourrait parler touuuuut le temps. Le seul problème c'est qu'après j'aurai plus jamais envie de partir. Jamais. Et c'est pas très bien ça, faut bien voir la lumière du jour de temps en temps ! Faut dire, tu serais comme le soleil. Le soleiiil. »

Le soleil. Hein. Mais qu'est ce qu'il était en train de raconter, en fait. Oh et puis c'est pas grave hein, il était très content, Lysander avait l'air de l'être aussi, et c'est tout ce qui importait. Voilà. Donc il resserra un peu son emprise autour de l'autre garçon, et sourit.

« Mais en tout cas moi je suis d'avis à ne pas sortir avant demain matin. Trop confortable. »

Voilà. Au moins, il l'avait dit. Restait à voir si le Serdaigle était de son avis ou non. Et puis s'il l'était pas, bah Rodolphus le kidnapperait. Voilà.

© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Sam 10 Déc - 0:59

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Tout compte fait, même si Lysander appréciait énormément la boisson gracieusement offerte par un peut-être non inconnu, dont ils ne découvriraient sans doute jamais l’identité, il ne regrettait en rien de ne pas l’avoir goûtée auparavant. Ou d’en prendre autant en tout cas, ce qui aurait été à vrai dire une très mauvaise idée. Elle le restait, sans nul doute, mais il préférait sortir ce qu’il prétendrait être des inepties dès qu’il aurait repris ses esprits, au Serpentard qu’à qui que ce soit d’autre. Bien que, il n’aurait par conséquent peut-être sorti que des banalités affligeantes. Tant pis. Il ne le saurait jamais. Personne ne le saurait.


« ▬ Que tu en sois le souverain ne me dérangerais pas du tout, j’en viendrais presque à être fier de toi. Eeet, je suis plutôt difficile. Je préférerais sans doute tes jambes. »


Il pouvait carrément même essayer maintenant, s’il en avait la foi. S’il faisait un petit effort. Ce n’était pas si loin que ça. Ses jambes y reposaient déjà. Allez, motivation. Rassemblant ses forces le Serdaigle finit par réussir à se bouger des quelques centimètres nécessaires, faisant sa place avant de daigner lancer un quelconque verdict.


« ▬ …Oui, définitivement sur tes genoux, ce sera sûrement plus confortable. »


Parce qu’un trône à moins de n’avoir des coussins, ça ne devait pas être très agréable. Et puis même, coussins ou non, ça ne lui apportait pas la proximité de Rodolphus. Alors que Rodolphus, si. Waw. Meilleure logique du jour. De l’année. Le brun aurait bien essayé de s’en souvenir, pour pouvoir se dire lorsqu’il pensait avoir une mauvaise idée que ce ne serait jamais pire que celle-ci, mais son attention fut trop vite détournée. Une bague avec plein de minis-livres. O u i. Il en voulait une maintenant.


« ▬ J’aurai toujours un crétin en réserve en cas d’urgence. Je ne voudrai prendre aucun risque, surtout pas ce jour-là. Et…Eeet si jamais j’arrive pas à le dire, tu sauras que c’était dans mon intention. V o i l à. Même si au fond en même temps, je penserai que t’es le meilleur. Bien que tu le sois déjà pour avoir trouvé l’idée. »


Bah il deviendrait le meilleur meilleur, tout simplement. Ou meilleur meilleur meilleur, s’il gagnait d’ici là un stade. Au pire il gagnerait tous les meilleurs du monde. Et il continuait de le faire rire. Chose que le préfet essayait de ne pas faire trop non plus, ne voulant pas risquer de trop bouger la tête et de faire mal ou de déranger le Serpentard de son nouvel emplacement. Jamais.


« ▬ Alors si je suis le soleil, tu serais la fenêtre ! Et comme ça, plus du tout besoin de partir d’ici ! Bon pour les cours ce sera plus difficile mais…mais pour les soirs, week-ends et les vacances ce sera paaarfait ! »


Voilà. C’était chez eux. Leur petite maison qui se résumait à une pièce avec un fauteuil une table et deux verres. Magnifique. Le minimum vital pour le moment. Donc ça lui suffisait amplement. Et il ne pouvait qu’approuver l’avis de Rodolphus. Là. Une nouvelle fois il acquiesça. Fervemment.


« ▬ Tout à fait. Et puis maintenant le couvre-feu doit être tombé. Et on peut paaas être dans les couloirs à cette heure. In-ter-dit. »


Magique il avait encore une trace du sens du devoir et du règlement. Enfin. Outre ça, le brun était presque certain aussi de ne pas pouvoir se rendre actuellement jusqu’à sa tour. Et ne demanderait pas non plus au Serpentard de le porter jusque-là. Même si ça aurait pu être drôle.


« ▬ Puis de toute manière, couvre-feu ou pas, j’veux rester avec toi. »


Raison nettement plus logique. Il n’allait certainement pas cracher sur du temps supplémentaire en sa compagnie. Certainement pas. C’était le but premier de la soirée, en fait. Là. Pour la peine, il l’embrassa, parce que c’était tout aussi agréable que sa compagnie.


© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Dim 11 Déc - 0:10

...
... •••Ah, mais ça ne le dérangeait pas du tout si le Serdaigle préférait ses jambes. Ça serait d'autant plus confortable, et pour eux deux. Donc ça serait parfait, et puis voilà. Ils gouverneront le monde entier. Et puis d'autres planètes, aussi. Et puis tout l'univers. Et puis voilà. Magnifique projet, pas vrai ? Lui ça lui plaisait bien en tout cas. Il serait l'homme le plus heureux de la terre, après ça. C'était à se demander s'il ne l'était pas déjà, en fait. Il en avait bien l'impression.

« Tu verras, t'auras plein de raisons d'être fier de moi. Ça sera encore plus parfait que maintenant. Et vu que là, c'est déjà très parfait, ça sera super parfait parfait. J'ai hâte. »

Oh oui, très hâte, surtout si Lysander se préparait déjà. Parce que oui, monter sur les genoux de quelqu'un, ça nécessite énormément de préparation. Absolument. Il aurait presque applaudit, mais honnêtement, il avait vraiment la flemme. Donc il se contenta de sourire d'un air absolument débile. Et ça le contentait entièrement.

« Je me demande bien sur qui le titre de Crétin de Réserve tomberait. Parce que ça sonne bien, mais soyons sincères, c'est trop de la merde d'être un crétin de réserve. En tout cas, Souverain, c'est bien plus classe. Et puis je sais bien, que je suis le meilleur. Ça se voit sur mon visaaage. Mon magnifique visage. Je devrais en remercier mes parents, un jour. Et tu devrais remercier les tiens, parce qu'ils ont vraisemblablement fait de l'excellent travail. J'admire. »

Une fenêtre, c'est pas très classe. Mais rester ici, c'était génial. Donc, le septième année était un peu perplexe. Et puis il finir par faire un bruit que l'on pourrait qualifier d'incarnation de la stupidité, accompagné d'un maaagnifique sourire. Ah, mais il gâchait son somptueux visage, comme ça. Ce qui est loin d'être cool.

« C'est vrai ! Et puis personne ne saura qu'on est là, et c'est vachement cool. On est des ninjas. »

Ah c'est vrai, être dans les couloirs la nuit, c'est paaas permis. Mais quelque chose tracassait le Serpentard.

« Je ne pense pas que nous soyons autorisés à nous trouver ici, d'ailleurs... Mais on s'en fiche. C'est notre nouvelle maison ici, et personne ne nous en sortira. Et puis moi aussi, tout ce qui m'importe, c'est de rester avec toi. On dirait p't'être pas, mais je t'aime bien. »

Beaucoup, même. Sinon il n'aurait pas accueilli le baiser avec tant d'enthousiasme. Non mais embrasser allait devenir sa passion. Mais que Lysander, parce que sinon, bah c'est pas bien. Mais là, c'était très bien. Très très bien. Mais Rodolphus n'était plus vraiment concentré sur quoi que ce soit, donc.. Il fit tomber son verre. Ah bah bravo. Tout ce qui restait de son verre, pouf, disparu dans le fauteuil. Nooon. Ça, c'était très triste. Mais il réussi à bouger assez vite pour se mettre à l'autre extrémité du fauteuil, fixant la petite flaque d'un air mécontent, et tenant toujours fermement Lysander comme s'il sentait que la flaque allait tenter d'agresser sauvagement le Serdaigle.

« Je contrôle parfaitement la situation. »

Et d'un geste vif, il sortir sa baguette d'il ne savait même pas où, et pouf, plus de flaque. Enfin, il aurait bien aimé la faire disparaître hein. Ou bien la faire réintégrer son verre. Mais à la place, elle vola pour aller se répandre plus loin. Bon, eh beh on va dire que ça allait comme ça hein. Alors il afficha une mine satisfaite, et retourna embrasser le Serdaigle. Parce que c'était clairement plus intéressant.
© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Dim 11 Déc - 1:28

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Woow. Plus parfait que là maintenant tout de suite ? Était-ce seulement possible. Le brun n’en avait pas l’impression, mais après tout, il n’allait certainement pas râler s’il voyait qu’il avait tort en le pensant. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il aimait bien se sentir bien. Personne n’aurait pu le deviner. Comme personne n’aurait pu deviner, et sans doute qu’il était dans les premiers de la liste, comment cette soirée allait se dérouler. Nettement mieux que s’ils l’avaient passée dans le parc en tout cas. Pas qu’elle aurait été nulle, ça Lysander ne pourrait sans doute jamais le savoir, mais il se doutait qu’elle aurait été en tout cas moins bien. En même temps, tout était réuni pour que ce soit l’endroit parfait.


« ▬ J’te donnerai plein de gommettes ! Sauf si tu préfères les médailles. Alors je me débrouillerai pour en dénicher. J’ai plutôt du mal à imaginer quelque chose de plus parfait que maintenant, mais je ne demande qu’à voir, au plus vite. Quoique, avec des moments pareils, je pourrais me montrer patient. »


En même temps, surtout là tout de suite, il fallait très peu pour le contenter. Et en arrivant sur les genoux du Serpentard, il avait eu l’impression d’atteindre le summum de la joie. Si ce n’était pas magnifique. Et surtout ridicule sans doute d’un point de vue extérieur, qui n’existerait jamais, voilà. Très content. Et très confortable. Il resterait là sans doute un très gros bout de temps. Le plus de temps possible très certainement. Après tout pourquoi ne pas en profiter s’il en avait l’occasion.


« ▬ Oui, totalement merdique. Mais si ça peut te rassurer, tu ne risques pas de l’être, tu occupes trop bien la place de Crétin en Chef. Mais on peut s’arranger pour caser le titre de souverain quelque part si tu y tiens. Et bien trop magnifique. Je vais réquisitionner une photo pour pouvoir le voir p a r t o u t. Et on ne pourrait jamais les remercier assez, tous les quatre. »


Mais le brun se voyait assez mal les féliciter quand même. Il le ferait mentalement, ce serait tout aussi bien. Il allait même dire mieux. Mais il le ferait à un autre moment. Il avait besoin de toute son attention et sa concentration pour la nouvelle contemplation du sourire de son aîné. Beaucoup trop passionnant.


« ▬ Totalement. Des ninjas sorciers. Le monde ferait mieux de bien se tenir et de ne jamais nous trouver. Mais du coup, on devrait avoir des sabres-baguettes ? »


Wo, ça avait l’air pas mal dangereux ça par contre. Mais ce n’était peut-être pas plus mal. Histoire de montrer qu’ils n’étaient pas n’importe qui non plus. Et comme ça on n’oserait rien leur dire, même si qui que ce soit se rendait compte du coup qu’ils étaient en train de squatter ici la nuit. Prout hein. Le préfet n’allait pas partir de cette superbe cachette de sitôt.


« ▬ De toute manière, personne saura rentrer ici, donc c’pas très grave. Puis ils ont pas à venir chez nous, oh. Ça ne se fait pas, faut qu’ils apprennent la politesse un peu. Et c’parfait alors, on restera ici et on s’aimera jusqu’à la fin des temps. Plus d’autres options. »


Voilà. Et le baiser ne faisait que renforcer son idée parfaite et absolument pas réalisable. Mais le dernier point, il l’ignorait tout simplement. Et préférait se concentrer sur ce baiser, de toute manière difficile pour lui présentement de penser à autre chose. Parce que c’était encore plus agréable. Même s’il fut interrompu par la chute du verre. Et surtout de son contenu. Adieu. On t’aimait bien aussi, peut-être un peu trop. Mais heureusement, Rodolphus était là pour sauver la situation. Déjà il avait eu la bonne présence d’esprit de changer de place, sans le lâcher. Restait cette flaque qui… qui vola. Un spectacle assez fascinant. Non mais, de la m a g i e. Oui il était peut-être ici depuis cinq ans, mais ça ne l’empêchait pas de continuer de s’émerveiller. Emerveillement interrompu par le Serpentard, mais ce n’était pas Lysander qui allait lui en vouloir. Loin de là. Toujours aussi agréable, et il doutait pouvoir s’en lasser un jour. Jamais, voilà. Bon, il allait poser son verre plus loin contre le dossier du fauteuil en attendant, et allait pouvoir profiter pleinement de ce baiser maintenant. Tout en passant ses bras autour de son cou. Là. Très confortable.


« ▬ Tu l’as toujours bien contrôlée. »


Bon, réponse à retardement, mais il avait eu mieux à faire, pas de sa faute. D’ailleurs, il allait recommencer, en l’embrassant consciencieusement sur la joue. Tout plein de fois, parce qu’il en avait envie, point.


© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


251 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Dim 11 Déc - 20:10

...
... ••• Oh, des gommettes. Il n'en n'avait jamais eu... C'est triste. Très triste. Mais c'était trop parfait pour que Rodolphus ne soit vraiment triste, là. Il n'allait pas gâcher l'ambiance parce qu'il n'avait jamais reçu de gommettes. De toute façon, apparemment, il en aurait bientôt plein ! Donc il était juste content. Très content.

« Ah ouais, je veux plein de gommettes ! Tout plein ! Les médailles c'est bien aussi, mais les gommettes, on peut les coller partout, c'est plus drôle. Si j'en ai je t'en collerai plein sur la tête. Et tu deviendra une gommette, toi aussi ! Et je te collerai sur moi comme ça on sera toujours ensemble, et ça sera drôle. Voilà. Et c'est vrai qu'il sera difficile de faire plus parfait, mais on y arrivera, parce qu'on est géniaux. »

Tout à fait. Ça lui semblait logique en tout cas. Très logique. Touuuut était logique. Même Crétin en  Chef ça avait l'air absolument logique et normal. C'est plutôt cool, comme titre. Il aimait bien, en tout cas.

« Moi je veux bien être Crétin en Chef, c'est trop cool. Et toi, ça serait quoi ton titre, Emmerdeur Premier ? Ça t'irait bien, je trouve. Tout t'irait bien, c'est presque pas juste. Mais c'est pas grave, si t'aime bien mon visage. »

Pas grave du tout, vu qu'ils étaient tous deux de très bonne humeur et que touuut était parfait. Et qu'ils allaient devenir de fantastiques ninjas-sorciers. Avec, effectivement, des sabres baguettes. Ça sera trooop cool.

« Ouais, des sabres-baguettes ! Mais c'est vachement dangereux, j'ai l'impression. On va devenir des criminels tu penses ? Ça serait classe, mais bon. J'veux pas trop finir en prison pour ça, moi. »

Ah bah non. Quitte à aller en prison, autant que ce soit plus glorieux que ça. Ils méritaient mieux, en tout cas.

« C'est vrai ça, faudrait pas qu'ils se croient tout permis. Parce que c'est que nous qui pouvons faire ce que nous voulons, voilà. J'approuve totalement, jusqu'à la fin des temps. Et ceux qui approuvent pas, bah c'est des jaloux. Voilà. »

En même temps, à leur place, il serait pas mal jaloux aussi ahah. Mais là, il n'avait à être jaloux de personne. Parce qu'il était content, et voilà. Si en plus le Serdaigle continuait de faire des commentaires aussi appréciables, il serait encore plus content, et.. Bah il serait content, voilà.

« Je sais bien. »

Aaah. Est-ce qu'il devenait chatouilleux de la joue ? Il en avait l'impression. Mais c'était très agréable, et il n'avait pas la moindre envie de se plaindre. Donc il allait se faire, et apprécier en silence, et en souriant. Content.

« J'ai peut-être un peu trop bu, ça ne m'empêche pas de savoir que t'es vraiment trop adorable et cool et parfait et tout. Et puis c'est drôle de boire de toute façon. »

Et tout parfaitement. Alors lui aussi il embrassa quelques fois la joue de Lysander, et lui caressa l'autre joue aussi. Parce qu'il avait les joues toutes douces, c'est drôle.

« T'as la peau toute lisse. C'est magique. »

Oui, il avait ressenti le besoin de le lui faire savoir.
© 2981 12289 0

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


350 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D Dim 11 Déc - 22:33

Rodolphus ▲▲


Petit up à Thadd et sa clique pour la musique lel.
Où est ce qu’il allait bien pouvoir trouver des gommettes maintenant. Ceci dit, Lysander n’était pas certain que ce soit difficile à trouver. Il en avait eu tout plein lorsqu’il était en primaire d’ailleurs. Bon. Presque jamais pour l’entente avec les autres, mais ce n’était pas de sa faute s’ils étaient trop stupides et qu’il ne voulait pas partager ses livres non plus hein. Mais il était certain qu’il serait assez facile de s’en approprier. Même plus facile que les médailles. Surtout qu’avec des médailles, il ne pourrait pas rester collé sur le Serpentard, donc c’était moins bien, CQFD.


« ▬ C’est plus léger aussi et plus facile à transporter ! Par contre, je préviens je veux pas être une gommette rose. Je ferai de mon mieux pour te coller dessus le plus looongtemps possible ! Puis comme est géniaux, on y arrivera, mais on fera plein de trucs trop cools. Tout plein. Je suis presque sûr qu’on pourrait accomplir presque tout ce qu’on aurait comme idées en fait. Bon peut-être pas maintenant là tout de suite. »


Assez mauvaise idée, surtout si cela demandait une certaine pratique de la magie. Il valait mieux que sa baguette reste tranquillement où elle était pour le moment, afin d’éviter de détruire un mur. Ce qui serait vraiment dommage, parce que l’endroit était extrêmement bien et confortable. Donc aucune destruction nécessaire.


« ▬ Va pour Emmerdeur Premier, ça sonne plutôt bien ! Puis si tu l’as choisi, ça pourrait pas être mieux. Et de quoi tu te plains, t’es parfait, et tu le sais, on te confonds pas avec ta sœur au moins, toi. »


Après, il ne se plaignait pas tant que ça de sa propre tête, même si arriver à dompter ses mèches rebelles parfaitement ridicules lui plairait bien. Peut-être un peu plus que devenir ninja-sorcier. Ce qui avait l’air quand même l’air très dangereux. Mais pouvait s’avérer quand même être pratique à certains moments, il ne pouvait pas non plus le nier.


« ▬ Je pense aussi, imagine tu te blesses avec le sabre quand tu veux jeter un sort, ou alors t’en lance un sans le faire exprès en voulant utiliser le sabre. Mais ça me tente pas de finir en prison tout court, fait froid et ça pue. Et humide. Personne aime les endroits humides qui puent et froids. Je crois. »


Chacun ses goûts, il ne dirait rien là-dessus, mais alors qu’on lui laisse son avis. Et qu’on les laisse faire la loi. Tout se passerait bien mieux si c’était le cas, tout simplement.


« ▬ De toute manière, ils p u e n t. Certains plus que d’autres, mais voilà. Mais sinon on peut les ignorer aussi. »


Ce qui serait peut-être plus pratique. Mais il savait très bien que dans certains cas, il ne pourrait pas y arriver. Triste hein. Quoique. Il y arriverait bien à un moment ou à un autre, il en était certain. Et il n’allait pas se prendre la tête plus longtemps avec ça. Parce que la joue de Rodolphus était nettement plus intéressante. Et ce qu’il disait aussi. Là. Il avait encore réussi à le faire rire, même si le brun ne savait plus exactement pourquoi il riait.


« ▬ J’suis content de savoir que tu penses ça. Beaucoup. Et je le ferais pas tous les jours, mais c’est vrai que c’est drôle. Sans toi j’aurais certainement pas essayé, alors merci ! »


Là il lui ferait un gros poutou pas baveux en guise de remerciement. Si c’était bien d’abord. Puis il allait profiter aussi. Encore. Et sourire. Encore aussi. Ravi de savoir que sa peau était lisse.


« ▬ C’qui est magique c’est que t’es touuut confortable et chaud, je vais t’embaucher comme bouillote bientôt. »


Une bouillote qui marche d’elle-même. Pratique. Et qui parlait en plus. Et câliner aussi. Puis en tournant la tête pour pouvoir souffler sur la main de l’autre d’assez près, il pouvait faire des bruits de pets. Ewi. Amusement total et mature, si. Totalement.



© 2981 12289 0

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Le mérite du calme I Pv: Rodo :D

Revenir en haut Aller en bas

Le mérite du calme I Pv: Rodo :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Bill Clinton et Wyclef reçoivent l'Ordre national Honneur et Mérite
» Finalement le calme est revenu.
» La fin d'une lecture calme [ Sue ]
» tout est calme, reposé....
» Un truc qui calme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Septième Etage :: Salle sur Demande-