N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Des cartes et des moutons {Libre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Maquilleur Lunatique


20 messages.
Inscrit le 28/09/2016.



MessageSujet: Des cartes et des moutons {Libre} Ven 2 Déc - 22:05


-Hum hum…

Siphyse était sur l’heure en profonde réflexion. Un feutre dans la bouche, assis en équilibre sur une chaise, il observait avec attention sa dernière trouvaille : le jeu de tarot. En un sens, c’était même surprenant qu’il ne l’ait pas trouvé avant. Peut être était ce dû au fait qu’il n’était pas enseigné à Poudlard ? Ou alors aux élèves des années supérieur ? Peut être était une spécificité française qui sait ? Il y avait marqué « De Marseille » sur la boite. Il était allé voir qui était ce Marseille et comment il avait réussi à inventer tout cela. Il s’était révélé que c’était en réalité une ville près de la mer, dans le pays de Beaubaton mais de l’autre côté. Fascinant.

-Hein hein, fit-il en retirant l’outil de ses dents avant de le faire rouler entre ses doigts.

On était le week-end, il faisait « beau » (ou tout du moins tout autant qu’il pouvait l’être pour la saison). C’était l’après midi et il avait eu pour projet d’aller étudier tout cela à la bibliothèque. Cependant, il avait failli croiser un professeur sur son chemin et avait dû donc modifier son chemin de la manière la moins suspecte qui soit. Il avait donc atterrit dans cette salle de classe vide comme si cela avait été son premier choix et avait eu la flemme de partir.
Il avait eu le pressentiment, en apercevant l’adulte au loin, qu’il aurait peut être une remontrance. Parce qu’il avait peut être (mais ce n’était qu’une hypothèse bien sûr) légèrement abusé sur l’eye-liner et le crayon. Et la dernière fois qu’il avait tenté de faire croire à un membre du corps enseignant que, non pas du tout, ses yeux étaient au naturel, il s’était pris une heure de colle et une beuglante de la part de sa mère. Il se pouvait également qu’il ait passé sa soirée d’hier à se faire des dessins aux vernis sur les ongles et qu’il fût désormais splendide. Mais il ne regrettait absolument rien : il avait des chats sur ses mains !
La fuite avait donc été la solution de sagesse.

-Donc, cette carte c’est le pendu et ça signifie…

Il aimait beaucoup le dessin et l’esprit de cette arcade. Il jeta un coup d’œil sur les quatre livres et le petit manuel qui étaient ouverts sur la table. L’un d’entre eux était son manuel de divination de l’an dernier. Deux autres étaient des livres qu’il avait acheté et le dernier, il l’avait emprunté à la bibliothèque la veille. La frustration le gagna rapidement :

-Mais bordel, pourquoi est ce qu’ils sont incapable de se mettre d’accord ? C’est la cinquième carte sur laquelle ça fait ca !

Il laissa retomber sa chaise et toisa le pendu d’un regard perçant :

-Qu’est ce que tu signifies toi hein ?

Il aurait presque voulu qu’elle lui réponde mais la carte ne bougeait même pas. Il avait une vague impression de s’être fait avoir quelque part, sans trop savoir où. Alors, soupirant, il reposa la carte, déboita le capuchon du feutre et rajouta une fleur sur son bras, comme ça. Et un mouton aussi, pour qu’il aille la manger. Ce n’était que le cinquième qu’il dessinait après tout (un par frustration).
Il était appliqué à faire les yeux quand il entendit la porte s’ouvrir. Il leva la tête et cligna des yeux. Oh, quelqu’un.

-Hey ! Tu veux que je te tires les cartes l’ami ?

Peut être que ce qui lui manquait en fait, c’était de la pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rocambolesque pupute


51 messages.
Inscrit le 11/08/2016.



MessageSujet: Re: Des cartes et des moutons {Libre} Mer 14 Déc - 20:13

Lorsque Scalovin avait du temps libre, et qu'il ne le passait pas avec Gilderoy, ce qui était déjà assez triste en soi, il décidait généralement de réviser. Ah bah oui, il fallait bien qu'il fasse ça de temps en temps. Comment est-ce qu'il parviendrait à conserver ses excellentes notes, sinon ? Ses notes qu'il n'avait plus vu baisser depuis pas mal de temps. Ah, c'était très bien, il ne se plaignait pas, loin de là. Ça lui faisait même extrêmement plaisir de constater tout ça. Enfin bref, aujourd'hui était un de ces jour où le Serdaigle avait décidé de s'assurer que ce phénomène peu étonnant puisse continuer. Oui bon, il allait réviser quoi. Et de préférence, dans un endroit où il était certain qu'on ne le dérangerait pas. Il aurait bien opté pour la bibliothèque, s'il ne savait pas que quelques élèves n'auraient sans doute rien à faire de rester silencieux, ou pas. Et Scalovin n'avait aucune envie d'assister à une quelconque engueulade une fois que le bibliothécaire s'en serait rendu compte. Donc il s'était dit, un des seuls moyens d'être seul, c'était de trouver une salle de classe vide. Il n'aurait pas pensé que ça puisse être aussi difficile, hein. Mais aucune ne lui avait convenu. Il allait même abandonner, si la dernière salle qu'il vérifiait ne lui convenait toujours pas.

Et puis il vit quelqu'un. Quelqu'un qu'il connaissait, depuis longtemps, et qui de toute manière était très facilement reconnaissable. Siphyse Flobiley. Qu'est-ce qu'il faisait là, d'abord. Il étudiait ? Il savait étudier ? Woah, s'il ne tenait pas la porte, il aurait applaudit. Mais non, l'autre Serdaigle ne semblait pas étudier. Ouf. Mais qu'est-ce qu'il faisait, al-... Des cartes. Pardon. Lui tirer les cartes.

« ..Tu sais tirer les cartes, toi ? »

Pas qu'il souhaite insulter Flobiley hein, mais il ne savait pas que-.. Ah oui, peut-être bien qu'il l'avait quelques fois vu avec des trucs du genre des cartes. Mais faut croire qu'il n'y avait pas trop fait attention. Enfin. Scalovin avait du temps à perdre. Non, ça ne l'intéressait pas particulièrement, mais ça pourrait être drôle. Il faut dire que Scalovin ne s'était jamais vraiment intéressé à Siphyse, même si ce dernier était dans son année et qu'il le connaissait maintenant depuis six ans. Il était un peu.. Bizarre ? Hm. Et Scalovin ne voulait pas avoir une mauvaise réputation parce qu'il parlait à quelqu'un comme ça, hein. Et puis il en avait vaguement entendu parler aussi, de par sa mère. La mère de Flobiley aussi était une Sang-Pur. Bien. Très bien. Bon, il n'en n'avait rien à foutre, très honnêtement, mais voilà. Et puis allez quoi, déjà que Scalovin n'était pas quelqu'un de particulièrement sociable, pourquoi irait-il parler à quelqu'un qui se dessine des trucs sur les bras si ce n'est pour s'amuser ? Et par ennui, aussi. Parce que bon, allez, il le connaissait très bien ce cours qu'il avait pensé réviser. S'il se permettait de ne pas étudier tout de suite, ça ne lui porterait pas préjudice. Alors avec un demi-sourire, Scalovin se rapprocha de la table où se trouvait Siphyse, tira une chaise, et s'installa en face de lui, croisant les bras. Allez, avec un peu de chance, il était pas si bizarre que ça. Enfin, Scalovin en doutait. Mais après avoir passé six ans à le croiser sans s'intéresser plus que ça à lui, peut-être qu'il était passé à côté d'une grosse opportunité, que ce soit une personne finalement bien ou justement quelqu'un digne de reçevoir les pires moqueries. Hm. Il était septique, en tout cas. Sérieusement, quel genre de garçon se maquillait. À l'école, en plus. Enfin soit.

« Épates-moi. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Maquilleur Lunatique


20 messages.
Inscrit le 28/09/2016.



MessageSujet: Re: Des cartes et des moutons {Libre} Sam 17 Déc - 0:26

-..Tu sais tirer les cartes, toi ?
-Oï ! Salut Oserion.

Il avait reconnu sans peine l'individu qui était entré et lui avait fait un grand sourire. Scalovin Oserion était un camarade de classe, d'année et même de maison si bien qu'ils s'étaient cotoyés pendant de nombreuses années aux dortoirs, sans réellement faire connaissance à part les banalités. Du genre, Osérion était doué et intelligent et il avait de jolis cheveux, ce qui était des qualités que Siphyse respectait. Et pour cette même raison, il le tenait à haute estime. Il n'avait juste eu aucune occasion de lui parler plus que cela jusqu'à maintenant. Aussi fut-il plus que content quand il répondit par l'affirmative à sa demande et vint s'installer devant lui.

-Pas vraiment. J'essaye d'apprendre là. J'ai lu dans un livre des informations à ce sujet et ça m'a donné envie de m'y mettre.

Il poussa les livres pour faire de la place devant lui tout en les gardant à portée de vue. Puis il rassembla les cartes et se mit à les mélanger, d'un geste distrait.

-Mais bon c'est un peu compliqué car les sources ne sont pas toute d'accord sur la significations des arcanes majeures.

Cela le fit un peu ricaner.

-Tant mieux ceci dit. Ce n'est pas amusant quand la réponse est simple. C'est... trop facile, ça n'a pas d'intérêt.

Il posa les cartes d'un air enjoué et les coupa de la main gauche.

-Du coup. Il y a plusieurs manières de tirer les cartes. Je tente celle en croix.

Il tira quatre cartes et les assembla telle que les instructions l'ordonnaient : droite, gauche, haut, bas, en laissant le milieu vide pour la synthèse.

-La première carte est... Oh ! La papesse. C'est la deuxième arcane. Celle là je la connais, c'est la sagesse, l'intellectuelle. Elle est à la place de ta situation présente. Dooonc...

Bonne question d'ailleurs. Donc quoi ? La réponse la plus simple aurait été de dire "Tu es un serdaigle". Oui mais voilà, c'était bien trop simple comme raisonnement, ce n'était pas DROLE. Non, non, il fallait mieux, quelque chose de plus marquant, surtout que c'était la première carte. Il le dévisagea et sourit :

-Tu es venu ici pour réviser, ou étudier. Quelque chose d'intellectuel en tout cas, lié à tes études.

Pur coup de bluff. Il espérait au moins avoir fait mouche. Il passa à la seconde carte.

-La seconde représente tes obstacles, ce qui t'en empêche et là c'est...

Pas lui, il espérait. Mais il était pratiquement sûr que cette pensée avait dû lui traverses l'esprit, ah ah.

-Oh ! Les amoureux. Sixième arcane. Et euh... Le dessin représente un jeune homme hésitant entre deux femmes : une sage et respectable, symbole de spiritualité, et l'autre jeune et jolie, symbole des désirs matériels. Donc sa signification doit avoir un rapport avec...

Il jeta un coup d'oeil à son livre à sa droite. Oui, il ne racontait pas trop de bêtises pour l'instant. Même si celui d'au dessus donnait encore d'autres significations. Il décida d'ignorer cela et de se concentrer là dessus.

-En plus tu vois ? Elle est retournée. C'est donc un signe négatif. Ce qui t'empêche de travailler c'est l'incertitude ou le fait de céder à la tentation.

Plus il parlait, plus il avait l'impression que c'était de lui que les cartes parlaient, ce qui était vraiment dérangeant comme lecture de carte. Suivante, suivante.

- Celle du haut est ce que tu désires. Ou alors ton futur, j'ai aussi lu cette variante, mais on va dire que c'est ce que tu désires. C'est euuuuh. La lune renversée ?

Siphyse attrapa le premier livre qui lui tomba sur la main. Celle ci, il ne la connaissait pas.

-Alors, la lune représente le passé, la tradition. Ce n'est pas vraiment une carte positive, même droite. "Mal orientée dans votre jeu, la Lune incarne la nostalgie, le crépuscule, le déclin, voire la tristesse et la solitude".

Siphyse tira une certaine tête en lisant le dernier mot. Il posa le bouquin d'un air dépité.

-J'ai l'impression que ces cartes m'embêtent là.

Splendide première tentative. Et dire qu'il restait encore une carte, sans compter celle de synthèse qu'il devait calculer...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rocambolesque pupute


51 messages.
Inscrit le 11/08/2016.



MessageSujet: Re: Des cartes et des moutons {Libre} Sam 17 Déc - 15:43

Hmhm. Donc Flobiley débutait. C'est.. Bien ? Enfin, c'est toujours bien de s'intéresser à de nouvelles choses. Scalovin s'y connaissait un peu en tirage de carte, bien qu'il ne l'ai jamais pratiqué. Parce que dans sa vie, il avait lu pas mal de trucs, et faut croire que la signification des cartes de tarot et tout le bazar là en faisaient partie. Mais ça n'avait pas vraiment capté son attention. Pas qu'il ai quoi que ce soit contre les différents arts divinatoires, mais la cartomancie n'était pas sa préférée. Normal, s'il ne l'avait jamais expérimentée. Mais pourquoi expérimenterait-il quelque chose qui ne l'inspirait pas plus que ça ? Mais bon, ce n'est pas laisser l'autre Serdaigle s'entraîner qui allait le tuer. Enfin, il espérait. Alors il regarda l'autre jeune homme mélanger les cartes, l'observant d'un air intrigué.

« Je suis d'accord avec toi sur ce point, la facilité n'est pas très intéressante. »

Bien. Ça montrait au moins que Flobiley avait un cerveau. Quoi ? Autant s'en assurer ! Bon. Prêter attention sur ce que faisait l'autre Serdaigle, ça serait pas mal. Qui sait, peut-être que Scalovin pourrait lui expliquer quelques trucs si ça se faisait nécessaire. Bon, il n'était pas non plus expert. Mais étaler son savoir, même si infime dans certains domaines, il aimait ça. Mais pour le moment, il n'avait rien à dire. Juste hocher la tête avec un léger sourire. Ce n'était pas difficile à deviner, qu'il était là pour étudier. Il avait au moins une tonne de livres en main. Et tout le monde était censé étudier en dehors des heures de cours. Mais soit. C'est un bon début. Il attendait de voir la suite.

Ahhh, c'était un peu plus intéressant. L’incertitude ? Mais Scalovin était toujours sur de lui. Mais sous certains angles, ce n'était pas totalement faux. Allez, aujourd'hui il était de bonne humeur, alors il rit doucement, et posa ses coudes sur la table.

« C'est possible. »  

Il allait le laisser continuer. Ah. La lune. Elle est nulle, celle-là. Enfin, c'est ce que Scalovin en avait retenu. Hah. La tristesse, la solitude, tout ça ? Comme si c'était quelque chose qui pouvait l'affecter. Alors il fronça les sourcils. Hm.

« C'est vrai que c'est embêtant. Mais j'ai lu quelque part qu'en troisième position, ça voulait signifier l'attente, le suspend, qu'il faut éviter les doutes. Mais j'ai lu ça il y a longtemps, je peux me tromper.. Enfin c'est pas un super bon présage, quoi. »

Il ne restait plus qu'une carte. Et la synthèse. Scalovin se demandait bien ce qui allait sort-.. Quoi. La roue de fortune. Bah, c'était pas trop mauvais, ça. Donc il retrouva bien vite son sourire.

« Et si je me souviens bien, la position de celle-ci incarne le futur, symbolise le changement, et une potentielle réussite des projets. C'est mieux que la précédente. Maintenant, il ne reste que la synthèse qui... Neuf. Neuf, donc normalement... L'Hermite ? »

Ça lui revenait petit à petit. Par contre, il ne se souvenait plus vraiment de sa signification en synthèse, à cette carte. Mais pas grave hein, le but de tout ça était que Flobiley apprenne, non ? Dooonc il allait le laisser regarder dans son livre. Voilà. Ah, il était d'une si grande aide. Par contre, quelque chose le perturbait. Et il n'arrivait pas à savoir quoi. Ça concernait les c-... Oh. Oooh.

« ..C'est moi, ou ce sont les cartes du professeur Gachet ? Je suis certain de les avoir vues dans sa salle de classe. Certain. »

..Il y en avait beaucoup, des cleptomanes chez les Serdaigle ? Enfin, si ça se trouve, il se trompait et ce n'était qu'un deck acheté récemment par Siphyse, ou un truc comme ça. Mais autant s'en assurer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Maquilleur Lunatique


20 messages.
Inscrit le 28/09/2016.



MessageSujet: Re: Des cartes et des moutons {Libre} Dim 18 Déc - 16:25

-C'est vrai que c'est embêtant. Mais j'ai lu quelque part qu'en troisième position, ça voulait signifier l'attente, le suspend, qu'il faut éviter les doutes. Mais j'ai lu ça il y a longtemps, je peux me tromper.. Enfin c'est pas un super bon présage, quoi.
-Tu sais tirer les cartes ?

Siphyse le regarda avec des yeux ronds qui se remplirent d'un coup d'admiration envers son camarade. Oserion était réellement intelligent alors (et il n'y avait aucun sarcasme dans cette pensée, mais réellement du respect). Il but donc littéralement ses paroles sur la carte suivante. La roue de la fortune ? Ce n'était guère étonnant.

- Et si je me souviens bien, la position de celle-ci incarne le futur, symbolise le changement, et une potentielle réussite des projets. C'est mieux que la précédente. Maintenant, il ne reste que la synthèse qui... Neuf. Neuf, donc normalement... L'Hermite ?
-Je cherche ! s'exclama-t-il, ravi de pouvoir finir.

Il s'empara du premier livre qui lui tomba sous la main et feuilleta jusqu'à cette carte. Il était en train d'essayer de comprendre la carte quand il l'entendit se remettre à parler :

-..C'est moi, ou ce sont les cartes du professeur Gachet ? Je suis certain de les avoir vues dans sa salle de classe. Certain.
-Hum ?

Siphyse releva la tête de son livre. Il essaya de comprendre le sens de la phrase quand cela fit tilt.

-Oh ! Tu veux dire que le professeur Gachet sait tirer les cartes lui aussi ?

Ce n'était probablement pas la bonne réponse.

-Je devrais surement aller lui demander alors. Ou squatter les cours des années supérieur. Quoi que je ne sais pas s'il apprécierait.

Il ne savait pas trop pourquoi mais il avait toujours eu la vague impression que le professeur ne l'appréciait pas beaucoup. Mais c'était probablement lui qui se faisait des idées, il n'avait jamais été très doué pour comprendre les gens. D'ailleurs il ne comprenait pas du tout le sous entendu que son collègue lui faisait.

-Enfin, ça me rassure, c'est que cela doit être un bon paquet. Comme c'est quelqu'un qui me l'a offert, je n'étais pas très sûr.

Il se rappela brutalement. De la raison pour laquelle cela devait faire deux trois mois que ce coffret dormait au fond de sa malle mais qu'il n'y avait toujours pas touché, ni ne s'en était intéressé. Parce que c'était son beau père qui lui avait offert pour ses 16 ans et qu'il n'avait tellement pas su comment réagir (pourquoi il lui offrait quelque chose alors qu'il avait été furieux tout l'été pour ses notes ? Qu'est ce qu'il lui voulait ? Qu'est ce qu'il était censé faire ? Qu'est ce qu'on attendait de lui ?) qu'il avait fait l'autruche jusqu'à en oublier son origine. Et là, brutalement, il avait de nouveau envie de fuir aussi changea-t-il de sujet très vite.

-Sinon, j'ai trouvé pour l'hermite. Elle est censée représenter un symbole très positif : c'est la sagesse, la capacité de juger par soi même. "En synthèse, L'Hermite est la petite lumière sur le chemin qui permet d'éclairer n'importe quel problème pour le résoudre. C'est la prudence alliée à la réflexion. La construction lente, sereine mais sûre. Apport de bons conseils et lumière sur la connaissance encore cachée. " et à côté ils disent "Elle évoque une austérité qui doit rappeler au consultant l’idée d’agir avec maturité et précaution". Donc c'est l'idée. Et du coup on a fini.

Il rassembla les cartes et remonta le coffret qu'il avait posé sur une chaise à côté de lui pour ne pas rajouter du bazar à la table. Fort heureusement pour lui, on voyait qu'il venait à peine d'être déballé. Il allait les ranger quand une idée lui vint en tête.

-Tu veux me les tirer ? proposa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rocambolesque pupute


51 messages.
Inscrit le 11/08/2016.



MessageSujet: Re: Des cartes et des moutons {Libre} Mer 4 Jan - 2:03

Hmmm. Scalovin était presque sûr que s’il le souhaitait, il parviendrait à faire croire à son homologue que oui, il savait tirer les cartes à la perfection, et qu’il était professionnel dans ce domaine. Ça serait un défi plutôt distrayant. Mais en y réfléchissant, le Serdaigle se rendit compte qu’il n’était pas d’humeur à faire ce genre de petit jeu. Il allait donc rester honnête.

« Ce n’est pas que je sais tirer les cartes, c’est que j’ai lu beaucoup de livres sur le sujet, et que je suis avec une grande attention les cours de divination. »

Pas son cours préféré. Mais ça ne l’avait pas empêché d’avoir été quelques fois poser des questions au professeur Gachet, afin de mieux comprendre le fonctionnement de la cartomancie, histoire d’être sûr de bien tout comprendre. Et ce n’était pas si compliqué. Mais bon, si l’autre Serdaigle commençait tout juste à s’y intéresser, c’est vrai que ce n’est pas en un jour qu’il allait devenir professionnel. Et c’est normal. En tout cas, il semblait plutôt déterminé et engagé, et c’était bien. Tant que Scalovin ne se trouvait pas en face d’une loque, tout irait bien. Il laissa donc le temps à Flobiley de chercher dans ses livres.

..Hm. Oui. Bon. Il s’était peut-être un peu avancé. Un professeur de divination qui ne savait pas tirer les cartes n’aurait pas servi à grand-chose, tout de même. Alors Scalovin eut un demi-sourire, et haussa un sourcil.

« Heureusement, oui. Mais c’est vrai que tu pourrais aller lui demander, après tout c’est un professeur. »

Ah, l’autre Serdaigle n’était donc pas un cleptomane. Soulagement. Parce que bon, il y en avait déjà une dans cette maison, et c’était tout à fait suffisant.

« Ah ? Eh bien c’est un beau cadeau ! Tu en as, de la chance. »

L’hermite, donc. Ah oui, c’est vrai, maintenant que Siphyse le disait à haute voix, ça lui revenait ! Oh, pourquoi avait-il oublié ça ? Ce n’était pas si compliqué, pourtant. Mais bon.

« Effectivement. Eh bien, merci ! Je peux le faire oui, si tu le souhaites. »

Scalovin rassembla donc soigneusement les cartes, puis les mélangea avant de les couper. Bien. Donc, il en piocha quatre, en les plaçant en croix avant de les retourner.

« Bien. Donc, pour commencer, il s’agit de la tempérance. Ce qui signifie que tu te sens bien, en gros. C’est un bon début. Ensuite… L’Étoile… »

Rêves irréalistes, non ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Maquilleur Lunatique


20 messages.
Inscrit le 28/09/2016.



MessageSujet: Re: Des cartes et des moutons {Libre} Lun 20 Fév - 19:36

-Effectivement. Eh bien, merci ! Je peux le faire oui, si tu le souhaites.

Ces simples mots firent revenir la bonne humeur de Siphyse à vitesse grand V. Il fit disparaitre le souvenir compromettant à grand coup de pied dans son cerveau. Voilà, c'était mieux ainsi. Ne garder que les souvenirs heureux et se débarrasser de ce qu'il ne pouvait supporter émotionnellement. Et se concentrer sur un mystère pour le distraire, ou juste sur la présence de son camarade de classe.
Il observa Scalovin s'occuper des cartes et les placer. Qu'allait on donc bien pouvoir lui prédire ?

-Bien. Donc, pour commencer, il s’agit de la tempérance. Ce qui signifie que tu te sens bien, en gros. C’est un bon début. Ensuite… L’Étoile…

Siphyse cligna des yeux au "en gros". Ce n'était guère précis ça ! Et cela manquait d'enrobage à son gout. Mais quelque chose lui disait que c'était grossier de le faire remarquer. Surtout qu'il avait accepté de lui tirer les cartes. Pour la seconde cependant, il eut un peu du mal à comprendre ce qu'elle faisait ici. Car l'étoile c'était...

-Des rêves irréalistes, non ? Mais vu la position cela signifierait que c'est ce qui m'empêche d'être bien ? J'ai pas spécialement de rêve. Quoi que, elle est à l'envers. Je vais peut être chercher si ça ne te dérange pas.

Il ouvrit le livret qui trainait encore sur la table. Ah oui, peut être n'aurait il pas dû ranger toutes ses affaires du coup. Mais bon, c'était trop tard pour y songer. Ses yeux se posèrent directement sur ces mots. "Des attentes irréalistes". Oh. Etait ce réellement ce qu'il avait ? Attendait il trop des autres ? Cette pensée le rendit triste et il reposa le livre en marmonnant "mouais okay". Cette carte était belle mais elle le rendait tellement triste. Il soupira et retourna la carte suivante.

Le pendu.

Le hasard fait bien les choses n'est ce pas ? C'était celle sur laquelle il se débattait tantôt, alors que son camarade arrivait. A quoi cela correspondait déjà ? Il n'en avait gardé qu'un souvenir de frustration, lié au fait que tant de sources racontaient des choses différentes. Quel était la pourcentage de chance que cette carte revienne là encore dans sa prédiction, après avoir été tiré tout à l'heure ? C'était un signe du destin ! Même si un esprit rationnel aurait rétorqué que 5 chances sur 22, ce n'était pas totalement improbable. Mais il n'était pas rationnel ni mathématicien, il était un Romantique et donc il déclara mentalement pour lui même que cette carte la poursuivait !

Et sa position indiquait "ce qu'il désirait". Il ne put s'empêcher de laisser s'échapper :

-Est ce que cela signifie que j'ai envie d'être pendu ?

Non, probablement pas. Même, surement pas. Mais c'était toujours amusant à dire.

-C'est drôle tu sais, mais j'étais justement en train d'examiner cette carte quand tu es entré tout à l'heure.

Et il n'en savait toujours pas son sens.

-Qu'est ce que cela signifie selon toi ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Des cartes et des moutons {Libre}

Revenir en haut Aller en bas

Des cartes et des moutons {Libre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Sixième Etage :: Salle de Classe Vide-