N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Dîner Ambiancé ▬ Pv FRINGALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Mangetout Géant


237 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Dîner Ambiancé ▬ Pv FRINGALE Dim 8 Jan - 0:02

Aaah, les vacances de Noël avait enfin commencées. Et bizarrement, Icalurus n’avait juste tout simplement pas envie de rentrer chez ses parents. Enfin, par chance, depuis quelques années, il n’habitait plus chez eux. Non il avait sa propre maison, qui se trouvait être la boutique de son épouse, et en plus le blond désormais possédait ses propres appartements à Poudlard. Tant d’endroits, plus le temps d’aller chez ses parents hein, il fallait le comprendre. Et puis bon, pour quoi faire même. Discuter de son nouvel emploi ? Déjà fait. De sa réussite ? Déjà fait aussi. Donc il ne lui restait plus grand-chose, si ce n’était des futilités où quelques critiques par-ci par-là. Ah. Oui. Depuis le bal de l’école, une revenait assez souvent. Trop souvent à son goût. Comme quoi, il ne savait pas s’entourer. Bon. Très bien, il aurait certainement dû passer l’entièreté de son temps avec les jumeaux Selwyn pour faire plaisir à ses parents, sauf qu’il n’avait pas été mis au courant de leur venue, et en plus, arrivés en retard il avait espéré ne pas les voir du tout.

Bref. Le plus gros problème en fait, était que la famille de Fingal, on ne peut plus sympathique les avait invités à dîner. Tous. Autant Icalurus que ses charmants parents. Qui avaient été plus que ravis. Jamais il ne les avait vu aussi heureux. De sa  v i e. Du coup, il avait bien quand même dû les rejoindre à un moment, histoire de se rendre quand même ensemble là-bas. Parce que bon, s’ils étaient arrivés avant le blond, il était sûr et certain que l’ambiance n’aurait pas été au beau fixe. Donc autant supporter quelques instants de nombreuses remarques le temps de s’y rendre, et peut-être éviter qu’ils tirent totalement la tête et plombe l’ambiance. Des pros dans le domaine, vraiment. Surtout sa mère en fait. Qui n’allait certainement pas faire un seul effort pour paraître enchantée. Et qui s’acharnait encore plus sur lui que d’habitude. OuuIiiI sa robe était trop courte, ouiIiIii la prochaine fois il leur éviterait l’invitation. Et il irait tout seUL. Ce serait nettement plus amusant. Et nettement plus sûr aussi. Parce que bon. Vu sa relation avec Fingal, il valait nettement mieux pour lui que ses parents soient le moins au courant possible. Voir pas du tout. Il tenait un peu à la vie. En fait. Et c’était pas plus mal.

Mais il savait qu’il allait lui être difficile d’éviter d’agir comme d’habitude avec son homologue, agir comme s’il était un ami. Oui bien sûr, très courant de demander ses amis en mariage, il le faisait tous les jours. Et heureusement pour son compte en banque, ses seuls amis avaient été Fingal et Auriga. Bref. Maintenant, ils se retrouvaient pile devant chez les Buchanan. Jolie maison en soi, qui semblait posséder un potager. Bon, il visiterait bien plus tard, le jeune homme préférait là tout de suite toquer à la porte, en laissant ses parents un peu plus en arrière, vu qu’ils puaient, et que sa mère était trop occupée à juger apparemment chaque brin d’herbe sur son passage. Son père par contre, fit le vague effort de sourire très légèrement lorsque la mère de Fingal vint leur ouvrir. Bon au moins il avait visiblement compris que Moldus ou non il valait mieux faire un minimum bonne impression.

Donc Icalurus allait sourire de ton saoul, et s’était apprêté à prendre la parole, histoire de remercier de l’invitation, et de la saluer comme toute personne normale le faisait, mAIS ON LUI FOUTU UN COUP DE COUDE DANS LES CÔTES. Vile personne. Vile mère. Plus personne ne faisait de baisemain. En tout cas pas ici. Mais il tenait un peu à éviter d’avoir un bleu avant la fin de la journée, donc il allait le faire, ce stupide geste, le plus graaacieusement possible. Là. Tout le monde était content ? Pas lui.


« ▬ En tout cas, un énorme merci pour l’invitation. »


Là. Parce que juste fixer la maîtresse de maison en souriant c’était très peu pour lui hein. Mais bien évidemment, dès que cette dernière eu le dos tourné, et qu’ils entrèrent cette fois-ci son coude se fit sauvagement agresser par la main de sa mère pour changer. Suivi d’un soupir exaspéré de son père, comme ça commençait bien. Très bieeen. Bien, il allait pouvoir dire bonjour aussi à sa sœur qui…Ook, il avait bien vu, elle était mariée elle aussi. Donc il reparti pour un tour de ces singeries. L’empreinte du coude de sa mère était encore bien trop présente. Alors après un regard empli de résignation et un sourire désolé, Icalurus réitéra le baisemain. Aller, voilà fini, joie. En plus ça faisait mal au dos cette merde. Enfin. Il lui restait à saluer le père de Fingal, et ce dernier. Qui était sur un fauteuil plus loin. Avec un lapin beaucoup trop adorable sur les geNOUX. D’ailleurs lui-même avait dû laisser Wolodymyr à l’apothicairerie, parce qu’il n’aimait pas spécialement le transplanage, ni ses parents. Donc.


« ▬ Désolé d’avance avec…eux. Et il est beaucoup trop mignon ! Il s’appelle comment ? »


Gentil lapin. Tout doux. D’ailleurs le blond s’était légèrement abaissé pour pouvoir le caresser, et aussi être un peu plus à la hauteur de Fingal, pour mieux lui sourire. Plus pratique. Mais ce n’était apparemment pas du même avis que tout le monde.


« ▬ Par Merlin, tu veux bien cesser de te traîner partout et te tenir droit. …Bonjour. »


Par Salazar elle voulait bien le lâcher un peu et le laisser fAIRE CONNAISSANCE AVEC LE PINPIN UN MINIMUM OUI. Apparemment pas. Ne manquant pas de lever les yeux au ciel, il se redressa, mettant ses mains derrière son dos. Voilà, un magnifique piquet. Elle était contente au moins.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


184 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Dîner Ambiancé ▬ Pv FRINGALE Dim 8 Jan - 14:46

 Depuis ce matin, Fingal n’en pouvait plus. Il s’était levé trop. Trop tôt. Il aurait bien voulu se lever un peu plus tard que 5h hein, mais c’est qu’il y avait deux furies qui faisaient du bruit. Beaucoup de bruit. Deux furies qui étaient en réalité son père et sa mère, mais c’était peu utile de le préciser étant donné que sa sœur était elle aussi du genre à se lever tard. Mais c’est bien, s’il était réveillé, ça voulait dire qu’elle aussi. Bien, bravooo. Parce que s’il savait une chose sur sa sœur, c’est que l’un de leur seuls points communs était qu’ils étaient tous les deux très irascibles le matin. Alors il avait grogné pendant au moins une heure, ne se décidant à se lever que lorsqu’il sentit un poids sur son ventre. Ah. Petit chat. Il avait faim, sans doute. Avec un soupir, Fingal s’était redressé, avait caressé le chat pendant quelques secondes, le temps de se réveiller, parce que bon en une heure il n’avait absolument pas eu le temps de se réveiller, il avait été chercher le pâté du chat. Et il s’était rendu au salon toujours en grognant.

Il savait très bien pourquoi ses parents étaient dans un tel état d’excitation. C’est parce que ce soir, il y avait des invités. Ah, ses parents adoraient inviter des gens. Il ne savait pas trop pourquoi, mais voilà. D’habitude,  ça ne le gênait pas plus que ça. Sauf que cette fois-ci, les invités, c’était Icalurus et ses parents. Oui. Parce que ses parents avaient eu l’excellente idée de tous les inviter, au bal. Génial. Enfin, ça ne le dérangeait absolument pas de revoir Icalurus, bien au contraire, ni ses parents d’ailleurs en soi, mais… Le problème, c’était ses parents à lui. Ce n’est pas qu’il en avait honte, mais… Il en avait honte. Très clairement. Entre sa mère qui aimait tout le monde et parlait, trop, beaucoup trop, qui risquait de dire beaucoup trop choses probablement embarrassantes sur  lui, et puis son père et son humour pitoyable, qui ne faisait rire personne, qui était beaucoup trop intrusif, et puis sa sœur ! Elle râlait depuis qu’elle l’avait appris, et Fingal était sûr qu’elle allait trouver un moyen de lui foutre la honte. Comme toujours. Enfin bon, malgré tout ça, Fingal avait fait de son mieux. Il s’était lavé les cheveux, prenant soin de les coiffer tout de même de manière un peu plus sophistiquée, décidant de laisser ses chapeaux dans une armoire et se promettant de ne pas y toucher avant le lendemain, il avait aussi fait attention à prendre des vêtements pas trop moches et surtout pas couverts de poils de chats. Voilà. Maintenant, il était tout beau tout propre, et il sentait b o n.  Après, il n’avait plus eu qu’à attendre. Enfin, c’est ce qu’il avait cru. Il ne s’était pas attendu à ce que sa mère lui demande de l’aide pour cuisiner. Eh bien il avait refusé. Parce qu’il ne voulait pas puer, maintenant qu’il était tout propre et qu’il sentait bon. Alors elle s’était à moitié fâchée, ce qui avait bien fait rire Ailis dans le fond, et lui avait demandé de faire le ménage partout, puisqu’il ne voulait pas se salir. Le pauvre petit roux avait accepté, résigné. Et  ça avait été comme ça toute la journée. Il n’avait pu se poser qu’en fin de soirée, exténué, avec son lapin sur les genoux. Il voulait déjà dormir, en fait. Mais non, ça aurait été trop simple. Parce qu’on avait toqué à la porte, ce qui l’avait sorti de son semi-sommeil. Aaaah. Il n’était pas prÊT. Déjà, il y avait beaucoup trop d’appréhension dans son regard lorsqu’il vit sa mère ouvrir la porte et glousser lorsqu’Icalurus lui fit le baisemain.

« Je vous en prie ! Vous êtes charmant, jeune homme !  Entrez donc ! »

Fingal avait donc regardé tout le monde se faire des salutations. Magnifique. Mais alors qu’il allait se lever pour en faire de même, il vit l’apocalypse commencer. Non. Déjà. Son père. Joe Michael Buchanan, l’homme le plus stupide d’Irlande. Il venait de faire le baisemain à la mère d’Icalurus. Bien , ça, ça passait encore. SAUF. QU’IL. VENAIT. DE. LE.  FAIRE. AUSSI. A. SON. P È R E. ET MAINTENANT IL RIGOLAIT TOUT SEUL. C’était à en pleurer, et Fingal avait à peine vu Icalurus s’approcher. Ça le fit sursauter, d’ailleurs.

« C’est moi qui m’excuse déjà.. J’en peux déjà plus. Hm, lui ? C’est Doudou ! On l’a trouvé un jour dans le potager, il détruisait tout. Mais il est très mignon, oui. »

Aaah. On lui avait dit bonjour. Souriant poliment et posant le lapin dans le fauteuil, il la salua également en lui serrant la main. Parce que le baisemain c’était trop bizarre pour lui. De toute façon, au point où ils en étaient..

« Bonjour. Merci d’être venus. Je tiens m’excuser du comportement de mon père, il est assez fatigué avec le travail. Puis-je vous débarrasser votre manteau ? »

Il stressait. Parce qu’il avait peur d’être ridicule. Mais en même temps, il ne voulait pas que les parents d’Icalurus ne le prennent pour un stupide moins que rien. Peut-être que c’était déjà trop tard. Ah. Il avait entendu un miaulement. Tournant légèrement la tête, il constata que c’était le chat, et qu’il avait visiblement compris qu’Icalurus était là, vu qu’il miaulait près du blond en essayant de  lui grimper dessus. Pas très étonnant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


237 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Dîner Ambiancé ▬ Pv FRINGALE Lun 9 Jan - 1:46

La première chose qu’il avait remarqué en entrant dans la maison était que l’ambiance y était nettement plus agréable et chaleureuse que chez lui. En même temps, rien qu’en voyant Kentavrus et Atria, il fallait se douter que ce n’était pas l’ambiance tous les jours chez eux. Soit. Ils semblaient être totalement l’inverse des parents de Fingal, en fait. Ce qui ne devait pas du tout être du goût de sa mère. Icalurus l’avait rarement vue satisfaite de toute manière. Donc il allait faire comme si de rien était eeeet entrer en faisant preuve de bonne humeur. Doublement. En plus la mère de Fingal, Beth s’il se souvenait bien était parfaitement adorable. Et il lui avait répondu avec un énorme sourire pour la peine.

Et le père avait aussi l’air sympathique. Famille sympathique, voilà. Ah. Par contre, lorsque Joe se décida à saluer Kentavrus, le blond manqua d’avoir une crise de fou-rire en voyant la tête de son père, qui essayait de rester impassible le plus possible, se refusant visiblement de dire quoique ce soit. Quant à sa mère, son visage s’était décomposé en une fraction de seconde, et avait lancé un regard de quelques secondes vers la porte, avant de le reporter sur son fils. Il n’avait absolument pas eu de spasmes non. Rien du tout. Cooonsterné. Trèèès consterné. Il rirait une autre fois aux agissements de Joe, promis. Allez on respire et on évite de s’attirer des ennuis. Le plus possible en tout cas. Et là. Petit lapin. Trop mignon. iL VOULAIT LE CARESSER VOILA.


« ▬ De toute manière ils auraient été imbuvable quoique vous puissiez faire. C’est adorable comme nom ! Il faut croire qu’ils aiment ça, détruire les jardins. Ils doivent y trouver quelque chose de spécial. Vous avez beaucoup d’animaux d’ailleurs ici ? »


Bah oui. Dès qu’il y avait des animaux ça l’intéressait. Très fort. Et il aurait bien voulu continuer de s’occuper là de Doudou trop parfait pour ce monde, mais les paysans en avaient décidés autrement. Les non paysans plutôt. Bon, si sa mère avait pu au moins ne pas grimacer autant lorsqu’elle avait daigné serrer la main du roux, ça aurait été un peu mieux. Il n’avait pas la gale non plus. Non, vraiment la prochaine fois il réussirait à venir en l’absence de ses parents. Ce serait nettement mieux.


« ▬ Hm. Nous sommes tous dans le même cas. Et avec grand plaisir. »


Bon, définitivement, contrairement à son mari, Atria avait décidé d’opter pour le silence total. Mais ça valait peut-être mieux. Beaucou…Qui avait miaulé. Qui quand où pourquoi. AaAAH. LA. JUSTE A SES PIEDS. Le petit chat roux qu’il lui avait donné à Noël et qui était tout siMPLEMENT ADORABLE. Plus qu’adorable. Et il essayait de lUI MONTER DESSUS ? Merlin. Il voulait bien faire un minimum d’efforts pour ses parents mais là, il n’allait quand même pas l’ignoRER. Il n’était pas totalement un mONSTRE. Alors le blond s’accroupit pour pouvoir lui gratter derrière les oreilles sans tarder, en lui souriant, avant de le prendre dans ses bras, assez doucement pour pouvoir le caresser plus proprement sans «  se trAINER PARTOUT PAR TERRE » HEIN.


« ▬ Oooh, mais c’est qu’il est là aussi le beau poupou ! Il a l’air de bien se plaire ici, je le comprends d’ailleurs. »


Parce que ce chat au moins savait réellement se tenir et qu’il avait sûrement bon goût. Tiens. D’ailleurs Icalurus en profita pour lui donner un des biscuits qu’il gardait normalement pour Wolodymyr. Il n’en saurait rien, voilà. Et il le méritait aussi là avec sa toute petite bouille.


« ▬ Poupou ?»


Oh. Sa mère avait retrouvé la parole. Allez tgt un peu, qu’on le laisse au moins saluer correctement les animaux ici. Et il n’allait pas le lâcher de sitôt. Il l’avait demandé, quand même. Et personne de sensé ne le rembarrerait. Même pas sa mère qui était prête à léguer son cinquantième manteau du mois. Ou quelque chose dans le genre. Bien, lui aussi pouvait feindre la surdité quand ça l’arrangeait. Et toujours en tenant l’animal dans ses bras, le blond se tourna vers le maître de maison, souriant toujours.


« ▬ Vous travaillez dans quoi exactement ? »


Ah, ça l’intéressait. Pas comme ses parents qui, sans doute ne sachant pas réellement où se mettre et ne voulant pas non plus, plus que ça se mêler à eux, chercheraient à le coller jusqu’à ce qu’ils repartent. Ridicule. Ils n’allaient pas non plus se décider à les manger, et ce seraient plutôt à la famille de Fingal d’avoir peur, vu la tête de leurs invités.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


184 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: Dîner Ambiancé ▬ Pv FRINGALE Ven 3 Mar - 0:55



« On aura essayé, au moins. Eh bien, on a le lapin, et sûrement quelques rats que le chat n’a pas pris la peine de chasser. On les aime bien eux aussi, ma mère leur laisse souvent des graines.  Je crois que mon père a parler de prendre un chien, mais ils hésitent parce que ma mère a eu une promotion mais aussi plus d’heures de travail, du coup ils ne sont pas sûr d’avoir assez de temps à consacrer au chien. Puis ma sœur a clairement dit  qu’elle ne voulait rien avoir à voir avec cette histoire, donc bon. »

Chiante, sa sœur. Très chiante. Qui pouvait décemment refuser de s’occuper d’un animal, à part quelqu’un dépourvu de sentiments. D’ailleurs, il allait lui jeter un petit regard mauvais, pour la peine. Sale rousse dépourvue d’âme, huh. Il avait de la chance d’en avoir une, lui. Une grande âme, il était sûr de ça. Ah, il n’allait pas se considérer comme un connard, non plus, il se savait être quelqu’un de relativement bien. Quand même, quoi.

Ce n’est pas que Fingal avait peur des parents d’Icalurus. Ça aurait été un peu triste, voire beaucoup. Mais il n’irait pas les enquiquiner s’il avait le choix. Mais ça, c’était sans compter sur ses parents à lui, hein. Parce qu’il leur manque sûrement quelques neurones. Surtout à son père, en fait. Parce qu’en soi, sa mère n’avait pas fait grand-chose de mal. Elle faisait de son mieux, et ça se voyait. Donc il n’allait pas l’insulter inutilement, la pauvre. Il lui ferait un câlin plus tard, voilà. Mais son père, son père bon Dieu. S’il n’avait été que seul à recevoir la famille Macnair, ou bien encore avec sa mère, il était certain que tout se serait bien passé. Ou plus au moins. Mais ça n’aurait pas été aussi pitoyable et catastrophique. Il n’allait certainement pas s’en remettre. De la grimace de la mère d’Icalurus non plus. Maiiis il allait ranger les manteaux, hein. Lentement mais sûrement. Très lentement, histoire d’être sûr de ne pas les abîmer. Ça serait super con, ça. Et il ne s’appelait pas Joe, il n’était pas con. Vraiment pas.

Enfin, il n’y aurait quand même pas que du négatif à cette soirée. Comme ça, par exemple. C’était très mignon à regarder, en même temps si ça concernait un chat, surtout celui-ci, c’était forcément mignon à regarder. Il l’aimait, ce chat, et il ne remercierait probablement jamais assez Icalurus. Qu’il aimait beaucoup aussi, même plus que le chat. Ouais bon, contraire aurait été  triste et inquiétant. Il aurait pu les regarder pendant des heures, parce que c’était quand même assez drôle.

« Je pense que c’est le cas, oui. En tout cas, je t’assure qu’il dort et mange bien ! »

Oui, le poupou. C’est mignon, comme surnom. Ça lui allait bien, très bien. Tout irait bien à ce petit trésor. Il n’arrivait plus à se retenir de sourire, maintenant.

« En parlant de manger, je vous propose de vous installer à table, c’est bientôt prêt ! »

Ah oui, la table qu’ils avaient mis tant de temps à dresser. Il allait attendre que tout le monde soit assez, et écouter ce qui se disait. En espérant que ça ne dégénère pas, hein.

« J’enseigne la physique à Cambridge, et mon mari est avocat ! Ca fait bien longtemps que nous faisons ça. J’ai cru comprendre que vous êtes le collègue de Fin’, et que vous vous connaissiez depuis que vous êtes élèves ? C’est fantastique, le monde est quand même petit ! »

Oui, très petit. Mais c’est qu’elle parlait un peu trop, cette femme. C’était donc d’elle qu’il tenait ça. Fascinant. Non mais, pourquoi elle se tournait vers les parents d’Icalurus, maintenant ? Ce n’était pas nécessaire !

« Et vous, en quoi consiste votre métier ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


237 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Dîner Ambiancé ▬ Pv FRINGALE Dim 19 Mar - 16:52

Mais c’est qu’ils avaient plein d’animaux en fait. Bon, ce n’était pas non plus un zoo ou une ménagerie, comme devait certainement le penser sa mère. Tant pis pour elle. Fort heureusement le faux blond n’avait pas hérité de son non amour des animaux. Aucune idée de qui il le tenait d’ailleurs. Parce que mis à part un chien qu’ils avaient eu quand il était plus jeune et dont son père semblait s’occuper avec grand plaisir, rien du tout. Et Wolodymyr semblait rarement être l’invité le plus attendu. Ils ne savaient pas ce qu’ils rataient, voilà tout. Soit. Il était quand même assez dommage que la sœur en question du roux n’ait pas voulu s’occuper du possible futur chien. Même si c’était compréhensible, ce n’était pas non plus un énorme sacrifice. Mais soit. Ce n’était franchement pas dans ses habitudes de juger donc il n’allait pas commencer aujourd’hui. Lui il était même plutôt content d’être dans cette maison, voilà. Même s’il aurait clairement préféré que cela se fasse sans ses parents. Mais bon. Inutile de s’attarder sur le négatif, il y avait nettement mieux à faire.

Comme continuer de gratouiller et caresser l’adorable chat roux. Beaucoup trop mignon pour cette terre. Mais peut-être qu’il allait devoir le reposer avant d’aller manger. Même s’il avait pour habitude de manger avec son propre animal sur ses genoux , il savait quand même un minimum se tenir. Et savait aussi plus ou moins ce qui se faisait ou non. Donc là. Gentiment par terre en le gratouillant une nouvelle fois. Puis direction la table. Très mignonne elle aussi. Voilà. Tout serait mignon. Et strictement personne n’allait mal regarder les couVERTS. Franchement, à ce point-là, il ne savait pas qui était soi-disant mal élevé. Bon maintenant il exagérait un peu. Elle n’était pas non plus h24 sur son dos. Fort heureusement. Quoique, elle le serait peut-être encore si jamais il n’avait pas déménagé.

Donc il s’était assis un peu hasard. Un peu. Visiblement il n’y avait pas franchement de places alors autant faire ça comme ça lui plaisait. Mais bizarrement, il se trouva très vite une voisine. Bon, au moins si Atria était entourée de son mari et lui-même, elle devrait éviter de faire trop de dégâts. Juste peut-être de passer pour une asociale. Pas très grave, c’était sans doute le cas. Plutôt s’intéresser à ce que faisait les Buchanan.

« ▬ Ca a l’air intéressant ! Et en effet, nous étions dans la même année, nous avons eu plusieurs cours ensemble ! Mais je ne m’attendais pas du tout à le retrouver en début d’année en tant que collègue ! »

Bon sûrement qu’ils n’étaient pas régis par les mêmes motivations. Mais il n’allait certainement pas se plaindre de ce travail. Il l’appréciait. Nettement plus que d’être tout le temps à devoir écrire des rapports et autres. Enfin. Face à la nouvelle question, il n’allait certainement pas prendre la parole à qui que ce soit. Ce qui valut quelques secondes de silence. Magnifique, merci.

« ▬ Et bien, en ce qui me concerne, je travaille au Ministère, au département de la justice. Quant à Atria, elle est traductrice. C’est assez prenant. »

Bel effort une nouvelle fois. Mais Icalurus ne comptait pas franchement laisser un autre blanc s’installer. Pas trop envie en fait. Donc il allait s’en occuper comme un grand. Il était sans doute le plus grand de toute la pièce donc voilà.

« ▬ Ce n’est pas trop long de faire le trajet tous les jours jusque Cambridge ? Enfin, j’imagine qu’en même temps vous êtes habitué à cette maison, vous l’avez depuis longtemps ? »

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Dîner Ambiancé ▬ Pv FRINGALE

Revenir en haut Aller en bas

Dîner Ambiancé ▬ Pv FRINGALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petite fringale au milieu de la nuit. [Elanore d'Odelian]
» Fringale nocturne et poêle à crêpes [PV Derek]
» [Octobre 1990] Fringale nocturne - ft Raivis ~
» Fringale de nuit (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Autres Lieux :: Autres-