N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Beautiful Night ▬ Pv: Rheon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Fouine Exaspérante


75 messages.
Inscrit le 08/10/2016.

Feuille de sorcier
Sang:
Année/ Métier:
Maison:



MessageSujet: Beautiful Night ▬ Pv: Rheon Mar 17 Jan - 23:40

I'm dying to play
#Rheon
Jusqu’à maintenant, sa dernière année se déroulait plutôt bien. Même extrêmement bien. Et Evan n’en était pas spécialement étonné. Pas du tout même. Après tout, il ne faisait que déployer moult efforts pour y arriver. Aucune raison pour que cela ne paye pas, et ce à tous les niveaux. Bon. Ceci dit, il était presque sûr et certain que le Serpentard n’aurait fait que multiplier ses efforts s’il voyait bien que cela ne menait pas à grand-chose. Après tout le brun avait rarement lâché quoique ce soit. Soit il ne s’en souvenait pas, soit il ne l’avait jamais fait. Bref. Les vacances de Noël venaient de se terminer et il pouvait difficilement être plus heureux. Plus forcé de côtoyer ce qui lui servait de petite sœur. Ici, il arrivait très facilement à l’ignorer, ou encore mieux, trèèès discrètement l’emmerder. Sale chose moche inutile va. Ah. Et puis aussi ici, résidait pour le moment un certain blond. Et dire qu’il lui avait manqué durant ces deux semaines était un euphémisme. C’était que le préfet avait pris goût à ce qui à la base avait pu s’apparenter à un jeu. Bon. Un casse-tête pour être franc, cela n’avait pas été mince affaire d’essayer de mettre l’arithmancien dans sa poche, et d’arriver à le suivre presque comme son ombre, en apparaissant à n’importe quel détour de couloir, inventant multiples prétextes pour pouvoir lui parler le plus longtemps possible.

Cependant, là tout de suite, en longeant le lac, Evan ne pensait pas du tout y croiser l’enseignant. Il avait beau être têtu au plus haut point, il savait parfaitement s’arrêter de temps à autres, histoire de laisser quand même un peu de répit à l’adulte. Et puis même, il fallait bien aussi qu’en parallèle, il continue d’avoir une bonne moyenne, et un comportement soi-disant exemplaire aux yeux des autres adultes. Quoique, une nouvelle fois là tout de suite, loin l’idée de réviser un quelconque cours. Il aurait eu un peu du mal vu le manque de lumière, et même la température. Il passerait nettement plus de temps à se plaindre mentalement du froid qu’autre chose. Mais le Serpentard avait ressenti le besoin de sortir de sa Salle Commune. Trop de gens, et même il n’avait pas spécialement envie de parler à qui que ce soit, et ce qui semblait être un cinquième année squattait son siège préféré. Alors Evan avait tout simplement décidé d’aller prendre l’air pour une fois. L’heure n’était pas encore au couvre-feu, mais de toute manière, vu son statut, il pourrait parfaitement prétendre vouloir aider dans les rondes, même si son nom n’était pas inscrit pour ce soir-là. Le zèle pour ce genre de chose était toujours bien perçu.

Quoiqu’il en soi, après avoir longé les rives du lac durant quelques minutes, le préfet décida de s’installer dans ce qui semblait être de l’herbe. Pas très envie de se salir de trop non plus. Il était plus là pour profiter du calme qu’autre chose. Puis il se permit même de faire briller le bout de sa baguette, histoire de voir correctement quelque chose. De toute manière, il était majeur depuis peu donc strictement rien ne l’en empêchait, et il doutait fortement que cela soit considéré comme une énorme infraction. Au pire, il attirerait des insectes, et informerait de sa présence aux possibles élèves ou enseignants aux alentours. Et il osait espérer qu’il ne s’agirait pas de quelconques imbéciles se décidant à venir le voir pour une quelconque raison.




© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fierté Tombante


19 messages.
Inscrit le 14/01/2017.



MessageSujet: Re: Beautiful Night ▬ Pv: Rheon Mer 18 Jan - 13:39


bad moon on the rise

Tu abdiques finalement, relevant la tête. Ta nuque craque dans un bruit particulièrement dérangeant pour celle qui se trouve à côté de toi, tu le remarques à sa grimace, son regard flétri par les études. La toisant un instant, tu ne prêtes plus grande attention à elle ; ton regard s'éteint tandis que tes pensées deviennent disparates. Tu peux perdre facilement le fil de tes pensées, c'est l'instant où tout s'écroule : le monde se terni, il se voile en t'empêchant de l'admirer à nouveau comme si il t'emprisonnait en t'enchaînant. Il t'éloigne de lui.

Tu ne remarques pas qu'elle te regarde à son tour, le malaise se ressent dans son regard car ton regard la transperce. Désorientée, elle patauge entre deux alternatives : partir ou t'éviter le temps de terminer ce devoir qui semble interminable. Durant de longues minutes, tu ne bouges pas, tu la scrute, insipide. Le malaise la ronge, tandis qu'elle te fuit, évitant ton regard qui s'abat sur elle, comme le marteau du jugement sauf que là, il n'y a rien. Asthénique, tu n'exprime rien. Elle te sort finalement de ton néant en s'éclairant la voix, visiblement fuyarde, incapable de te regarder droit dans les yeux. Elle bégaye, inconstante, sa voix se perdant dans les tréfonds de sa gorge, comme si tu la nouait, l'étouffant doucement.

Tu soupires de lassitude, refermant ton bouquin du bout des doigts qui se clos dans un bruit étouffé assourdissant. Elle ferme les yeux, attendant sa sentence. Tu ne lâches qu'un simple « désolé » en te relevant, la fixant de haut.

Tu quittes la bibliothèque sans te retourner, ton livre sous le bras.

Tu erres jusqu'à ton dortoir où quelques âmes se reposent sur les canapés, en discutant. C'est souvent bruyant dans cette salle commune, et non pas que tu ne le supportes pas, mais cela ne t'aide pas. Les maux de crânes sont souvent tes problèmes en ce lieu censé détendre. Tu déposes ton livre sur ta table de chevet, passant ton manteau sur toi. Tu comptes bien te rendre dehors, malgré le froid piquant de l'hiver, lequel ne te dérange pas le moins du monde. Quelques petites friandises en poches, tu te diriges vers le bord du lac, où tes pieds dénudés se glissent dans l'eau glacée, marchant le long de la berge jusqu'à lassitude.

Le ciel s'assombrit lentement, tandis que tu observes l'horizon, installé sur la branche épaisse d'un grand chêne. Le sol craque non loin de toi, une silhouette tranchant l'espace vide. Ne silhouette que tu reconnais bien : un corps svelte et élancé, une démarche typique qui ne fait pas défaut. Evan Rosier. Ta vue ne te fait aucun défaut, elle s'adapte à l'air nocturne qui doucement voile le ciel. Un petit sourire sournois embellit ton visage.

Tu quittes ton perchoir, glissant entre les broussailles taillées avec précision, vil serpent prêt à cracher ton venin. Arrivé derrière lui silencieusement, tu t’accroupis humectant tes lèvres pâles, murmurant mielleusement à son oreille.

« C'est dangereux de se balader le soir, tu sais. »

Evan, doux poison qui anime ton être. Ton corps devient soudainement fébrile à l'entente de son nom, ou de sa simple vue. Tu souris en attendant un quelconque signe de sa part. Bon ou mauvais, cela n'a aucune importance. C'est l'effet que tu lui vas lui procurer qui s'avère plus intéressant que tout le reste.
dashkarii



_________________
© OMEGA
monster under your bed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fouine Exaspérante


75 messages.
Inscrit le 08/10/2016.

Feuille de sorcier
Sang:
Année/ Métier:
Maison:



MessageSujet: Re: Beautiful Night ▬ Pv: Rheon Jeu 19 Jan - 1:51

I'm dying to play
#Rheon
Ah. Finalement, Evan regrettait quand même de ne pas s’être habillé un peu plus chaudement. Mais de toute manière ce n’était pas non plus comme s’il comptait la faire trop longue. Il savait qu’il ne tarderait pas à revenir à ses affaires presqu’habituelles. Il fallait dire qu’il détestait tout autant la routine que de passer des heures à tenir le crachoir avec des personnes qu’il n’appréciait pas spécialement. Certes, il lui était bien utile de faire semblant. Même très, très utile. Cependant, ce n’était pas pour autant qu’il appréciait le faire. Ce qui l’amusait nettement plus, c’était de faire marcher les gens, les mener en bateau. Un hobby d’une intelligence et distraction extrême. Mais ses ambitions étaient bien trop grandes pour que le Serpentard se permette trop d’écarts. Et même si ces derniers étaient tentants, le brun préférait y toucher le moins possible. Briller par ses résultats était nettement plus bénéfiques, et puis même, ce ne serait pas non plus quelques heures, voir minutes passées à emberlificoter une quelconque personne qui l’aiderait à s’occuper des cas de certains nés-moldus, voir Aurors. Par contre, une combinaison de sorts bien maitrisée, nettement plus.

Soit. Rien de tout ça ne l’importait vraiment dans l’immédiat. Son futur, Evan aurait tout le temps d’y penser, et de toute manière il était déjà presque complètement tracé. Et touut allait pour le mieux, vraiment. Il pouvait bien s’autoriser un moment à regarder simplement la surface presque plane du lac. Contemplation qui aurait pu durer encore un petit temps, si seulement une voix ne s’était pas faite entendre, pile derrière lui, faisant au passage dresser quelques cheveux sur sa nuque, son regard se figeant un instant. Bien qu’assez peu attentif à ce qui l’entourait, le Serpentard avait été presque sûr et certain de n’avoir vu personne aux alentours. Une chance qu’il ne soit pas franchement adepte des expansions de sentiments, ni des spasmes.

Quoique, foutre involontairement sa main dans la figure ce qui devait forcément être Bolton, vu la voix, ne l’aurait pas fortement dérangé. Juste à moitié, parce qu’on ne savait pas très bien où il avait traîné et que le préfet ne voulait pas non plus se rabaisser à toucher cette chose. Il n’avait même presque pas envie de tourner la tête pour voir la sienne. Bien évidemment, de tous les élèves de l’école, il avait fallu que ce soit le Gryffondor qui campe dans les alentours. Uh. Une chance qu’il ne soit pas dans son année quand même. Il avait déjà assez de tache comme ça, inutile de le rajouter. La surprise passée, le Serpentard lâcha un léger soupir, avant de finalement tourner la tête vers son nouvel interlocuteur, un regard plus que blasé. Ah. Pourquoi il était aussi proche lui aussi. S’éloigner ? Certainement pas, d’une manière ou d’une autre cela arriverait à faire plaisir à son cadet, ou à lui faire penser qu’il en avait peur. Il aurait bien préféré se lever et au passage le pousser dans le lac en espérant qu’il ne sache pas nager, mais l’étendue d’eau était un peu trop loin, et pour le coup, le brun était sûr et certain de se ramasser pas mal d’ennuis s’il le faisait.


« ▬ Woah, merci de l’information. C’est sûr qu’avec une personne pareille dans les parages, il me suffirait de crier assez fort pour qu’un membre du corps professoral entende et me prenne pour victime. Avec un peu de chance, c’est ce qui les décidera à te renvoyer. Sinon, t’as pas autre chose à faire ? Ce n’est pas l’heure où vous vous rassemblez tous devant votre Salle Commune en espérant vous rappeler du mot de passe ? »



© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fierté Tombante


19 messages.
Inscrit le 14/01/2017.



MessageSujet: Re: Beautiful Night ▬ Pv: Rheon Ven 20 Jan - 0:12


bad moon on the rise

Tu le frôles presque, tandis qu'il se tourne vers toi, la surprise l'ayant effleuré l'espace de plusieurs secondes. Même si il y avait du venin dans vos paroles, tu ne pouvais t'empêcher de sourire, un sourire pernicieux qui tirait tes traits. Si lui ne pouvait te supporter, toi tu te complaisais dans cette situation, provocant spontanément ton homologue. C'était un plaisir particulièrement déplacé. Ce n'était aucunement sain de venir toi-même poser les pieds dans cette abîme dont l'exhalaison était méphitique ; malfaisante. Tu souffles de la vapeur brûlante entre tes lèvres, ton corps aussitôt enflammé.

« Mais je t'en prie, crie pour moi ne te gêne pas. »

Car tu en tireras une immense satisfaction, même si tu te retrouvais renvoyé. Tu continueras de lui sourire en tenant tes bagages, ne cachant point ton triomphe. Tu ne bouges pas, tu restes là où tu es, plongeant volontiers dans son regard. Malgré ta complaisance, tu sens en toi une certaine envie de lui arracher les boyaux et tu imagines parfois l'étrangler avec ; c'est une tension qui te tire des deux extrêmes ton corps en suspension sur un fil beaucoup trop tendu. Tu sais qu'un jour, tu vas sombrer, mais en attendant tu profiteras de chaque instants. Tu t'en délecteras, le goût de tes lèvres sur la langue.

« Tu sais que tes paroles brisent mon pauvre cœur ? Je suis fragile, chaton. »

Tu rapproches ton visage de quelques millimètres encore, détruisant son espace personnel, brisant sa bulle.

« Oh oui, quel dommage de ne pas avoir la même mémoire que la tienne, en effet. Pauvres de nous... »

Tu libères un petit ricanement médisant. Tu fractionnes tes paroles, ni malveillantes ni tendres. Tu sais trouver le ton idéal à ce genre de petit jeu pour en savourer toute la saveur de vos rencontres agressives.

Un brasier te consume jusque dans tes os ; tandis que tu peux sentir le souffle qu'il exhale à chaque respiration, ton corps impulse. Sensation d'ivresse qui serait presque érogène. Tu as envie de le provoquer pour de bon, scrutant dans son regard ce qu'il serait susceptible de l'atteindre. Tactique simple que tu désires expérimenter. Une de tes mains se lève alors, étirant ton bras pour l'agripper fermement à l'épaule la plus éloignée, le ramenant vers toi. Les personnes comme Evan sont intactiles avec ceux qui leur sont extérieurs et ça, ça te plonge en pleine effervescence.

« Tu veux toujours autant crier, chaton ? Tu veux pas passer un moment en tête à tête avec moi ? »

Qu'il le veuille ou non, c'était déjà prévu que tu le colles ce soir. Le calcul avait été fait depuis que tu avais entraperçu sa silhouette. Tu pouvais être insistant, impulsif et irascible. Tu t'amusais bien, pourquoi quitterais-tu les lieux en laissant cette pauvre âme ici, seule dans la pénombre. Rien ne pourrait te faire changer d'avis, tu pouvais être une plaie lorsque tu pouvais t'y mettre. Un véritable poison. Il voulait une soirée tranquille ? Dommage, il devra te supporter et il serait incapable de te semer. On ne s'échappe pas de tes crocs acérés. Ou très difficilement, quitte à s'entailler sous la pression de ta mâchoire tranchante.

Oui, il était dans une situation délicate, grâce et à cause de toi. Tu étais responsable du probable futur carnage de cette soirée. Mais tu aimes ça n'est-ce pas ; les tempêtes sont la source d'une curiosité accablante chez toi.
dashkarii



_________________
© OMEGA
monster under your bed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fouine Exaspérante


75 messages.
Inscrit le 08/10/2016.

Feuille de sorcier
Sang:
Année/ Métier:
Maison:



MessageSujet: Re: Beautiful Night ▬ Pv: Rheon Sam 21 Jan - 21:32

I'm dying to play
#Rheon
Mais c’est qu’il allait bientôt regretter d’être sorti de la Salle Commune. Bon, en fait Evan le regrettait déjà. Cependant il se refusait tout simplement de repartir là tout de suite. Après tout, ce n’était pas non plus comme s’il s’agissait de la première, et sûrement pas de la dernière fois où il devrait faire face au Gryffondor. De toute manière ce n’était plus qu’une question de mois après le Serpentard quitterait l’école et la seule et unique raison pour laquelle il le reverrait, ce serait pour s’occuper de son cas, Sang-Pur ou non, une erreur pouvait être si vite arrivée. Après il devait quand même s’assurer que cela n’allait pas lui apporter trop troop d’ennuis. Ni lui demander trop d’efforts non plus. Il n’allait certainement pas commencer à se casser la tête pour ça. Il y avait bien mieux à faire. Pas pour le moment certes. Malheureusement. Cependant, le préfet se demandait si cela valait ne serait-ce que la peine de répondre. Ceci dit, maintenant qu’il avait déjà commencé à lui répondre, il était parfaitement inutile de se transformer en mur, surtout que le brun s’imaginait parfaitement bien que son interlocuteur n’en resterait pas là.


« ▬ Tu fais tellement pitié que j’hésiterais presque à le faire. »


Ugh, maintenant il était bel et bien obligé de soutenir son regard depuis qu’il l’avait croisé. La prochaine fois il penserait à prendre des œillères avec lui, ça lui éviterait de s’abîmer trop la vue au passage. Une chance que le soleil se soit couché. A l’entente du surnom, le Serpentard ne se gêna pas un instant pour grimacer. Malgré ses magnifiques talents d’acteur incomparable, il était sûr et certain qu’il aurait pu en régurgiter son dîner sans fournir aucun effort. Ce qui aurait pu être magnifique, en fait vu le rapprochement du Gryffondor. Rapprochement qui ne le dérangeait uniquement que par l’identité de la personne. Après tout, il ne pouvait pas trop parler à ce point-là, étant donné qu’il ne se gênait pas non plus pour faire exactement la même chose généralement. Et c’était peut-être bien ça qui l’exaspérait au plus haut point. Leurs similitudes.


« ▬ Une chance plutôt. Je ne veux même pas imaginer à quel point vous l’utiliseriez mal. Comme quoi il y a bel et bien une certaine justice en ce bas monde. »


Maintenant il allait espérer que son interlocuteur ne se souvienne vraiment pas de son mot de passe et aille mourir de froid, peut-être de fin, dans un des recoins du château. Tant que ce n’était pas près de sa salle commune, et encore moins de son dortoir. Ou alors, il pouvait toujours essayer de le pousser dans le lac. Avec un peu de chance une espèce de merde quelconque qui y habitait le prendrait en otage et ne le relâcherait jamais. Oui, non, par contre s’il pouvait le lâcher ce serait bien, il n’avait jamais demandé à devoir le supporter d’encore plus près avec en plus sa main sur son épaule. Immondice. Comme si un Gryffondor pouvait se permettre autant de familiarités. En plus, il n’y était pas allé de main morte. Et il n’était pas certain de savoir se débarrasser aussi facilement de son emprise. Peut-être qu’un manque de réaction suffirait à le faire lâcher. Bien qu’il en doutait assez fort. Et que son propre regard ne devait pas tromper sur son exaspération.


« ▬ Pas vraiment, non et pour tes deux questions. Par contre pour le tête à tête tu peux toujours demander au calmar géant, je suis certain que tu seras son genre. »




© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fierté Tombante


19 messages.
Inscrit le 14/01/2017.



MessageSujet: Re: Beautiful Night ▬ Pv: Rheon Mar 14 Mar - 18:32


bad moon
on the rise

La provocation. Ça se glisse en toi, c’est un poison qui s’insinue entre vous, tu vas le chercher, tu viens l’essayer, franchir les limites. Evan est un jouet, un morceau de viande comme un autre.

C’est cruel pour quelqu’un de plus humain, cette façon de penser. Cependant toi, tu n’es personne. Tu n’es qu’un être sombre. À la limite du monstre.

Tu ne peux t’en empêcher. Evan est une source de plaisir intense, de souffrance également. Tu as bien remarqué qu’il grimace sous la pression de ta main sur son épaule, ton autre main attrape sa mâchoire, le poussant à se rapprocher de toi, encore un peu plus, ton souffle empoisonné effleurant ses joues. Ton regard plonge dans le sien.

« Ah. Vraiment ? Quelle tristesse, il n’y aurait que lui qui profiterait de moi. » vous avez tant en commun, tu le sais mieux que quiconque et c’est un vice de vous torturer à ce point. Un jeu dangereux s’immisce entre vous. Il a beau te dégoûter, te faire sortir de tes gonds, tu ne peux pas renier cette nature provocatrice qui a germé en toi. C’est viscéral. Tes doigts glissent de sa mâchoire pour se serrer autour de son cou. Tu observes tes doigts un instant, ton regard vidé de tout, comme si il n’y avait plus rien. Tu souris par la suite, replongeant dans son regard, de nouveau animé d’une étincelle obscène. Il pourrait te repousser, tu reviendrais toujours, maladivement à lui. Ça a quelque chose de plaisant. Ça fait de toi un être vivant. Que tu sois toxique, ce n’est pas important, ce qui compte reste ton plaisir personnel. Tu repères, tu joues, tu délaisses. C'est ainsi que tu procèdes. Tu ne changera pas. C’est en toi, ça s’est enchaîné. Vos lèvres sont proches, mais ne se frôlent pas pour autant. Tu ne cherches pas ça en particulier, juste cette proximité malfaisante qui, si du jour au lendemain disparaissait, tout serait maussade. Cela n’aurait plus aucun goût amer. Si il n’y avait plus Evan, tu serais morose. « Si je sortais de ta vie, avec qui tu te chamaillerait ? » tu avais besoin de lui comme il pourrait avoir besoin de toi. Qu’il soit ton ennemi ou non, ce ne serait pas normal si l’un de vous se retrouvait seul, sans la provocation de l’autre. C’est difficile à avouer, mais cela te semble bien vrai. C’est une fatalité. Mais la fierté et l’orgueil freinent cette vérité que tu peux assumer. Au fond de toi uniquement.

Tu le lâches alors, soulevant les épaules, sortant un bonbon de ta poche. Tu tends au Serpentard un petit paquet, « Tu veux ? » qu’il accepte ou refuse, tu t’en moque pas mal ; c’est le geste qui compte.  
dashkarii



_________________
© OMEGA
monster under your bed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Beautiful Night ▬ Pv: Rheon

Revenir en haut Aller en bas

Beautiful Night ▬ Pv: Rheon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Beautiful night at the cemetery (Pv Jezy)
» It's a beautiful night, isn't it ?
» Such a beautiful night. ♡
» Wednesday Night Raw # 60
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Extérieur :: Lac Noir-