N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Toujours plus haut [ pv : Rherhe ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Tamerlaputus


66 messages.
Inscrit le 09/08/2016.



MessageSujet: Toujours plus haut [ pv : Rherhe ] Mar 17 Jan - 23:41

How dit it even happened
dsl les fragiles ça comrpend pas la vie ••• Tamsin, elle est déjà lente à la détente. Ce n'est pas quelque chose de nouveau. Alors faut pas trop pousser et la mettre dans une situation trop compliquée. À supporter comme à comprendre. Parce que là, ça devait bien faire trois heures qu'elle se coltinait une sacrée migraine. Pourquoi ? P o u r q u o i ? HAH. Parce qu'elle avait fait quelque chose de stupide. Enfin, l'avait-elle vraiment fait ? Bah elle ne savait pas trop, justement.. Elle ne comprenait pas trop ce qu'elle avait fait de mal, pour une fois...  Ou peut-être que si ? Haaah ! Elle ne comprenait vraiment plus rien. Il y avait quelques heures, alors qu'elle était en compagnie d'Artur, pour ne pas changer, il s'était vraiment passé quelque chose de bizarre. Vraiment bizarre. Pas bizarre dans le sens effrayant, mais plutôt dans le sens inquiétant. Pour faire simple, même si c'était tout sauf simple, elle.. Eh bien elle avait dit à Artur qu'elle aimait son thé. Jusque là, c'était pas trop compliqué. Tamsin ne pensait pas à mal, au contraire, elle avait même penser à bien en faisant ça. Et puis elle avait même beaucoup hésité à le faire, parce qu'elle n'osait pas trop faire de compliments. Elle aurait mieux faire de se taire, effectivement ! Parce qu'après ça, Artur n'avait pas répondu. Pas totalement, en tout cas. Il avait répondu, en fait, mais en russe, quelque chose que Tamsin n'avait absolument pas compris. Mais alors rien de rien. En même temps, elle ne savait pas parler russe, elle. Ah, elle savait dire oui. Mais ce n'était pas trop compliqué. Enfin, quoi qu'il en soit, Tamsin craignait bien d'avoir vexé son ami, parce que c'était quand même une réaction bizarre, non ? Il avait eu l'air... Perturbé. Mais même si elle aurait voulu en savoir plus, elle n'aurait pas pu. Parce que quelques secondes après ce qu'elle considérait comme un désastre, tout le monde avait du retourner en cours. Eux y compris. Et ils n'étaient pas dans la même année, donc Tamsin n'avait pas eu l'occasion de recroiser l'autre Poufsouffle jusqu'à la fin de la journée. Et après ça.. Eh beh la jeune fille ne s'était pas rendue dans la salle commune comme elle le faisait habituellement. Parce qu'en réalité, elle ne voulait vraiment pas croiser Artur.. Eh, si ça se trouve elle l'avait vexé, ou pire, énervé ! Et elle ne voulait pas le revoir tant qu'elle n'avait compris, parce qu'il était quand même son meilleur ami, et il méritait des excuses correctes !  

Du coup, en espérant que son mal de tête finisse par occasionnellement s'en aller, mais surtout en espérant pour une fois comprendre ses erreurs, Tamsin s'était d'abord baladée dans le parc. Avant de se rendre compte que premièrement, il faisait froid. Oui. Bravo, brillante déduction. Mais ce n'est pas tout. Elle avait aussi compris qu'elle n'y arriverait pas toute seule. Réfléchir, c'est dur. Et elle allait avoir besoin de quelqu'un de confiance ! C'est difficile à trouver, des gens de confiance... Elle n'en connaissait pas beaucoup, en tout cas. Et c'est bête, parce que la première personne à qui elle pensait généralement, c'était Artur.. Heureusement qu'elle connaissait quelques autres personnes, elle ne serait pas allée loin dans la vie, sinon. Et alors, Tamsin avait fini par penser à quelqu'un d'autre, quelqu'un de très gentil aussi. Et intelligent. C'est toujours impressionnant, les gens intelligents ! Et là, il s'agissait de Vivian. Un très gentil Gryffondor qui avait un an de plus qu'elle, et que la jeune fille appréciait énormément. Et vu que c'était un garçon, il pourrait sans doute comprendre la réaction d'Artur ! Ou peut-être pas, mais elle devait tenter. Et elle avait tenté. Mais elle avait  du chercher Vivian, d'abord. Et le trouver. Ce qu'elle était finalement parvenue à faire. Eh bien, elle pouvait presque être fière d'elle. Une fois après l'avoir trouvé, elle lui avait bien sûr demandé si elle pouvait lui parler, dans un endroit calme de préférence. Ah bah oui, elle n'allait pas parler de ça devant tout le monde, non plus. Alors les deux élèves s'étaient rendus à la tour d'astronomie. Plutôt calme, en effet, en dehors des heures de cours. Et ils en étaient encore loin. De plus, la vue était très belle. Maintenant, la question était, allait-elle réussir à parler ? Oh, il le faudrait bien, si elle voulait de l'aide. Et elle était sûre que de toute façon, ça ne pouvait pas lui faire de mal d'en parler. Elle ne craignait rien. Juste que le professeur d'astronomie ne surgisse de Merlin savait où. Mais il dormait à cette heure-ci, non ?

« Dis, Vivian... Ça ne se fait pas de dire à quelqu'un qu'on apprécie son thé ? C'est.. Enfin.. J'ai dit ça à quelqu'un. Et je crois qu'il m'en veut.. Vraiment, est-ce qu'il y a quelque chose de mal à ça ? »  
© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fierté Tombante


19 messages.
Inscrit le 14/01/2017.



MessageSujet: Re: Toujours plus haut [ pv : Rherhe ] Jeu 19 Jan - 0:30


under the stars
she shine bright

Les choses peuvent prendre une tournure complexe. Et toi, tu peux lâcher un soupir exhaustif lorsque tout s'avère complexe. Mais cette fois, tu devras bien y faire face, parce qu'on a besoin de ta lumière, ta lumière sombre, Vivian. Toi qui hurle dans l'agonie lorsque quelque chose te barrait la route. Ces choses absconses qui peuvent venir enrayer ton sillon tracé. Les sentiments, si seulement pouvaient-ils être condamnés. Mais tu le savais, cela ne ferait plus de toi un humain dans sa splendeur. Tu pouvais briller oui.

Errant dans une serre de botanique, tu rempotais des plantes, les soignant si besoin était. C'était un exutoire, une purge. Tu y trouvais un certain réconfort, une sérénité qu'on ne t'offrait pas en général. C'était un maillon unique au milieu de cette chaîne que tu avais autour du cou et qui se resserrait lentement. Un jour, elle t’étouffera. Les parfums différents des plantes te laçaient dans une équanimité, une très profonde sérénité que tu en oubliais tout. Absolument tout.

Dès que tu avais posé le pied dans une serre, toucher une plante, tu avais ressenti une telle consolation, cela avait englouti tes moindres doutes, tes pensées, tes manques. Ton tout. Tout s'était fait la malle abruptement.

Tes mains s'enfoncent dans la terre, tes iris se sont atténuées, s'enduisent d'une vague de nitescence que tu ne peux jamais cacher ; il y a de l'amour dans ton regard. C'est si palpable que c'en est attendrissant. On trouverait ça certainement beau, d'une grâce qu'on effleure du bout des doigts. Cependant, tu es réveillé par une jolie voix, une voix familière. Tu clignes des yeux, te tournant vers  celle qui vient de t'appeler. Tu lui souris, affectueux en accédant à sa requête de te parler. Tu termines de rempoter la dernière plante que tu ranges, lavant tes mains avec soin.

Le ciel se teinte d'abysses désormais. Tu n'as pas vu le temps passer, tu étais immergé dans tes affaires. Oh oui. Il est tard. Vous arrivez à la tour d'astronomie, là où la vue est à couper le souffle toi qui adore les paysages. Ils resplendissent, ils s'implantent dans tes souvenirs et ne les quittent jamais plus. Et dire que ta chère mère est une native de ces coins, de ce bout de terre entouré de collines, de lacs, de brumes. Tu t'en sentais fier.

« Dis, Vivian... Ça ne se fait pas de dire à quelqu'un qu'on apprécie son thé ? C'est.. Enfin.. J'ai dit ça à quelqu'un. Et je crois qu'il m'en veut.. Vraiment, est-ce qu'il y a quelque chose de mal à ça ? »

Tu prends une longue inspiration, cherchant tes mots en fixant le ciel distraitement.

« Je ne pense pas que ce soit mal. Du tout. »

Tu baisses les yeux sur elle, un fin sourire rassurant dessinant tes traits vaporeux de fantôme, ta pâle maigreur rayonnant sous les quelques rayons de lune.

« Tu l'as dit à Artur, me trompe-je ? C'est lui ce ''quelqu'un'' ? »

Tu en vois des choses. Trop de choses. Des choses que l'on cache en soi, des secrets qui ne sont pas encore dévoilés. Cela te donne une avance sur le reste, mais tu voudrais quelques fois oublier cette perspicacité qui se transforme en poids. Elle est en droit de ne pas te répondre, car si elle t'a caché son identité, il doit y avoir une raison et tu peux sans t'en rendre compte par toi-même que ton nez peut s'enfoncer dans ces histoires un peu trop brusquement . Ça les bouscule, ça les désoriente. Tu inclines la tête, un petit sourire tirant tes traits devenus graves.

« Et dans quel contexte le lui as-tu fait savoir ? »

Tu veux tout savoir, dans le moindre détail. C'est un défaut qui frappe le fer contre une enclume ; ça surprend. Ta curiosité dissimilée fait surface lorsque tu es piqué à vif, comme un réveil soudain, auquel on ne s'attend pas. C'est bien ça qui te rend imprévisible.
dashkarii



_________________
© OMEGA
monster under your bed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Tamerlaputus


66 messages.
Inscrit le 09/08/2016.



MessageSujet: Re: Toujours plus haut [ pv : Rherhe ] Ven 20 Jan - 19:49

How dit it even happened
dsl les fragiles ça comrpend pas la vie •••Ah. Donc ce n'était pas quelque chose de mal, ce que Tamsin avait fait. Il avait même dit "du tout". Elle était rassurée. Mais ça n'expliquait alors pas la réaction d'Artur.. Enfin, chaque chose en son temps. Il ne fallait pas se précipiter. Même si elle aurait bien aimé tout savoir d'un coup. Elle saurait attendre, pour une fois que la situation était sérieuse et importante.  C'était toujours important, quand ça concernait Artur ! Peut-être pas sérieux, par contre. Mais là, ça l'était. Tout simplement. ..Oooh, ça se voyait tant que ça ?! Maiiis. Tamsin ne sut s'empêcher de rougir. Parce qu'elle ne savait pas que ça se saurait aussi facilement ! Est-ce que ça voulait dire que tout le monde savait ?! Peu probable, peut-être que seul les gens se trouvant dans la salle commune à ce moment là le savaient.  Et tant mieux. Tout le monde n'avait pas besoin de savoir que Tamsin était une totale quiche. Ils devaient bien assez s'en douter comme ça pour la plupart.

« ..C'est bien possible, oui. »

Voilà. C'était dit. Mais pas totalement. Parce que Tamsin avait toujours un peu honte de s'être lancée comme ça et de s'être comme ramassée un mur. Alors qu'elle aimait juste le thé. C'est quand même terrible, non ? Oui. C'est terrible. Affreux. Elle avait envie d'aller se cacher sous son lit. C'était un peu loin, maintenant. Allez, elle pouvait tenir. Elle était en compagnie de Vivian maintenant, et tout allait bien.

« Ehm... Il nous restait un peu de temps avant que les cours ne reprennent. Alors on a été dans la salle commune, et il m'a proposé un thé ! Alors j'ai dit oui, bien sûr, j'avais encore jamais goûté à son thé ! Et puis vu que c'était bon, je me suis dit que ça serait quand même bien que je le fasse savoir, comme une personne normale. Mais quand je lui ai dit, il a eu l'air tout bizarre, et... Je ne crois pas qu'il ait pris ça pour un compliment ? Enfin, il a parlé, en russe sans doute ? J'ai rien compris, et j'ai vraiment cru l'avoir vexé.. Puis les cours ont repris. Et.. Eh bien me voilà. »

Elle avait l'impression de s'être emportée. D'avoir trop parlé. D'être trop ennuyante, une fois de plus. C'était sûrement le cas, pourquoi ça ne le serait pas ? Après tout, elle ne savait pas remercier proprement pour une simple tasse de thé, il serait normal qu'elle soit trop inintéressante. En fronçant les sourcils, la jeune Poufsouffle soupira.

« ..Je suis désolée, je m'emporte, je dois t'embêter avec mes histoires, c'est pas très intéressant, je m'inquiète peut-être pour rien... Ta journée à toi s'est bien passée ? »

C'est vrai ça, elle se faisait peut-être des idées... Alors, elle se faisait des idées, et venait embêter son ami juste pour ça ? Elle était vraiment stupide. Et elle préférait savoir si Vivian, vers qui elle avait tourné les yeux en souriant, avait passé une bonne journée plutôt que de s'enfoncer dans sa stupidité et sa gène. Même si c'était trop tard. Hrm. Le plus important, c'était qu'elle ne perde pas son sourire.

© 2981 12289 0

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Toujours plus haut [ pv : Rherhe ]

Revenir en haut Aller en bas

Toujours plus haut [ pv : Rherhe ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Et elle remonte, remonte, toujours plus haut, tête vers le nord, pour mieux tomber plus bas, toujours plus fort ☺☻ Harmony } U.C'
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Tours :: Tour d'Astronomie-