N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Night Owl ▬ PV: Rodo :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 29 Jan - 1:45

D’habitude, les rondes ne dérangeaient pas tant Lysander que ça, ou plutôt il n’avait pas spécialement hâte qu’elles finissent. Tout simplement parce qu’au final elles faisaient comme beaucoup d’autres choses parties de son devoir de préfet. Et que bon, pour ne pas mentir, cela lui accordait un certain pouvoir, et personne, ou presque ne cracherait sur un peu de pouvoir supplémentaire. Maintenant, il n’était pas rare que certains en fassent fi. Mais là n’était pas du tout la question. Pas aujourd’hui. L’heure actuellement importait nettement plus au Serdaigle qu’autre chose. Un mélange de stress et d’impatience. Tout simplement parce qu’au cours de la journée, vers la fin des cours, prêt à rentrer dans sa Salle Commune, juste durant quelques minutes le temps de poser ses affaires, il avait clairement senti quelqu’un lui mettre un bout de papier en main. Bon, sa première réaction fut légèrement d’être outré, prêt à faire remarquer que merci il n’était pas la poubelle du coin, qu’il pouvait garder son bout de parchemin puant, mais en tournant la tête il aurait juré apercevoir une certaine tignasse plutôt bien coiffée, bouclée passer non loin. Et vu le message, il n’avait plus vraiment aucun doute sur l’identité de la personne, se doutant qu’il n’y aurait pas non plus une dizaine d’élèves à l’attendre près de sa Salle Commune à la fin de sa ronde.

Autant dire que les deux dernières minutes, Lysander s’assit complètement dessus, préférant prendre déjà le chemin du retour. Magnifique, il était déjà au cinquième étage. Et monter jusqu’à la tour ne fut ni difficile, ni long, vu l’absence totale de personnes. Ou en tout cas, il ne vit strictement personne, ne cherchant pas spécialement non plus. Et dans le cas contraire, il aurait très certainement autre chose à f a i r e. Pas le time. Lui aussi avait une vie, parfaitement. Qui lui tendait les bras, donc aucune raison qu’il ne lui tourne le dos. Soit. Après avoir monté les marches menant au heurtoir quatre à quatre, le Serdaigle avait légèrement ralenti le rythme, premièrement pour pouvoir lancer un coup d’œil à l’endroit, le temps de trouver Rodolphus. Ce qui fut chose plutôt facile en fait, étant donné qu’il n’y avait strictement personne d’autre. Sans une once d’hésitation, le préfet afficha un léger sourire, avant d’aller l’étreindre. Autant en profiter maintenant qu’il en avait amplement le temps.


« ▬ C’est toujours un plaisir de te voir ici »


Tout court en fait. Mais il devait déjà s’en douter. Et là le plus important n’était pas vraiment de faire un monologue, mais plutôt de profiter du moment même. Parce qu’il était beaucoup trop bien là dans ses bras, même si ce n’était peut-être pas le meilleur des endroits. Déjà, ils risquaient d’avoir assez vite froid, et puis même si tout le monde ou presque était censé dormir, il n’était pas à l’abri d’un péquenaud décidant que le règlement ce n’était pas spécialement pour lui. Et il n’avait pas non plus spécialement envie qu’un péquenaud de première classe vienne tout gâcher. Autant ne pas lui donner l’occasion.


« ▬ Ceci dit, je pense qu’on sera mieux à l’intérieur. »


Sans blague. Au moins, une fois dans son dortoir ils seraient sûrs de ne croiser n’importe qui. Et à cette heure-ci, il n’y aurait personne non plus dans la Salle commune. Normalement. Mais une fois l’énigme répondue, et après avoir pris la main du Serpentard pour l’entraîner à sa suite, le brun put remarquer l’absence de toute personne à l’intérieur. Très bien. Aucunes embûches jusqu’au dortoir, lui parfaitement silencieux. Au moins, tout le monde avait visiblement eu la bonne idée de dormir. De toute manière, une fois son lit atteint, n’importe qui pourrait se lever, lui il ferait bon usage de ses baldaquins. Là. Et en plus, le lit, c’était aussi nettement plus confortable qu’être là debout en plein milieu d’un couloir. Pour la peine il allait lui refaire un câlin, et lui embrasser le cou maintenant qu’il en avait l’occasion.


« ▬ Tu sais que tu m’as beaucoup manqué ? »


Pas vraiment un secret au final. Mais il avait décidé de ne se plaindre de r i e n. Il n’en avait pas l’occasion là tout de suite de toute manière. Parce qu’il était trop occupé à regarder le Serpentard une fois la tête relevée, l’embrassant rapidement au passage. Pas de sa faute non plus s’il était aussi parfait.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 29 Jan - 3:24

C’est pas que Rodolphus avait beaucoup de courage ou quoi. C’est juste qu’il était déterminé. Le courage, ça ne sert pas à grand-chose, c’est pour les suicidaires. Et Rodolphus, c’est plutôt quelqu’un de prudent. Pourtant, on aurait pu considérer qu’il avait pris pas mal de risques en donnant ce mot à Lysander. Mais il avait fait attention à bien lui mettre dans la main, aussi. Histoire qu’il n’y ai pas non plus toute l’école qui les remarque. Pas qu’il était honteux, c’est juste qu’encore une fois, il n’était pas suicidaire. C’est juste qu’il en avait eu envie, c’est vrai que sinon il ne l’aurait pas fait. Mais il s’était dit qu’il n’y avait rien de mal à donner un rendez-vous à son petit-ami un soir, aussi. Nfin, petit ami, fiancé. Voilà, fiancé, donc raison de plus pour le voir encore plus souvent. Et puis, il n’apas besoin de se trouver des excuses, de toute façon. Il voulait voir Lysander, et il le verrait si c’était réciproque. Faut dire que si ça avait pas été réciproque, ça aurait été vraiment très triste. Mais il était plutôt confiant à ce sujet-là. Si ça n’avait pas été le cas, il ne se serait pas lancé.

Enfin bon, il l’avait fait. Et tout ce qu’il attendant, maintenant, c’était l’heure de rendez-vous. Après la ronde de Lysander. Ça ne durerait pas énormément de temps, non, il serait capable de survivre. Après tout, lorsque tout allait bien, Rodolphus était un garçon patient. Seulement quand tout allait bien. Et là, tout allait justement très bien. Donc il attendrait. Et calmement. En remerciant le destin de ne pas avoir fait venir d’autres élèves par ici. En même temps, à cette heure-ci, ils étaient justement censés tous être dans leur dortoir. Raison de la ronde, en fait. Gros spoil, attention. Eh bien voilà, il avait survécu. Il voyait Lysander arriver. Haha. Maintenant, il commençait à être impatient. Mais genre beaucoup. Fallait savoir ce qu’il voulait, hein. Mais là, dans l’immédiat, tout ce qu’il voulait, c’était Lysander. Voilà. Donc un grand sourire apparut sur ses lèvres lorsqu’il put enfin le serrer dans ses bras. Bah oui mais c’est rare de pouvoir faire ça, ok. Don qu’on le laisse être content.

« Hm, ça me ferait plaisir aussi si c’était à ta place. Mais je t’assure que c’est réciproque. »

Oh, c’est vrai que l’intérieur ne serait pas mal, du tout. Après tout, ce n’était pas pour rester ici que Rodolphus s’était décidé à donner un mot à Lysander. Quand même. Il aurait pu trouver un autre endroit, sinon. Mais c’est juste que bon, on ne va pas nier le fait qu’un dortoir, c’est confortable. Plus qu’un couloir sombre et froid. Donc il hocha la tête en souriant et se mit à suivre le Serdaigle. Toujours aussi belle salle commune, même dans l’obscurité. Mais bon, observer la déco, c’était pas non plus sa passion. Eh bien, il aurait cru qu’il y aurait des personnes réveillées, à vrai dire. Mais il fallait croire que la chance était de leur côté. En tout cas, gens réveillés ou non, ce n’est pas ça qui allait l’empêcher de profiter du nouveau câlin. Et du baiser dans le cou, parce que c’est toujours très agréable. Lui, il allait prendre la main de Lysander dans la sienne et caresser ses doigts.

« Moi aussi. C’est vraiment les moments les plus agréables de la journée, ceux où je te vois. Et je m’ennuie à chaque secondes où tu n’es pas là. Ou presque. Niais, pas vrai ? »

Mais il n’en n’avait pas grand-chose à faire. Tout ce dont il se souciait, c’était de Lysander. Qui embrassait très bien, décidemment. Peut-être que s’il s’asseyait sur le lit et le tirait contre lui, il pourrait encore mieux l’embrasser. À Tester. Oh. Oh bah il raison, c’est fou.  Haha. Fallait bien qu’il fasse ses propres expériences, non ? Si. Il faisait ce qu’il voulait, de toute façon.  Et il le voulait proche de lui. Voilà. Pas compliqué.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 29 Jan - 12:02

Voilà, maintenant il était plus que content. Bon, ce n’était pas trop difficile de le mettre de bonne humeur, une fois qu’on le laissait avec Rodolphus, seul qui plus est. Bon strictement personne ne les avait réunis en soi, ils avaient été assez grands, le Serpentard surtout, pour réussir à le faire tout seuls. Magnifique. Et vu l’absence d’autres personnes, ils pouvaient facilement se faire autant de câlins qu’ils le voulaient. Parce que bon, en pleine journée, ce n’était sans doute pas la meilleure de toutes les idées, en fait. Peut-être même une des pires. Peut-être que le brun se fichait généralement de l’avis des autres, mais pas à ce point-là non plus. Et puis, aussi parce que cela ne leur apporterait que des ennuis, en fait. Et bizarrement, il préférait les éviter. Ils avaient déjà réussi à en collectionner assez depuis le début de l’année. Même si ces derniers temps, ils s’étaient plutôt calmés. Magnifique. Bref. Il était parfaitement inutile de s’encombrer avec les pensées de savoir ce qui pourrait tourner mal, alors que ce n’était absolument pas le cas là tout de suite, Merlin merci. Il allait plutôt continuer de sourire parce qu’il était plus que content. Il allait finir par sortir un décret pour forcer il ne savait pas qui à leur attribuer une pièce où ils pourraient se faire autant de câlins qu’ils le voulaient.


« ▬ Même si ça n’était pas réciproque, ça ne m’empêcherait certainement pas de venir de trouver pour venir t’enquiquiner, même si ce serait un peu triste. »


Beaucoup, même. Mais bon, le Serdaigle imaginait bien que ce n’était pas juste par plaisir de dépenser que le septième année lui avait offert une bague. Enfin, ils n’allaient pas non plus rester éternellement dans le couloir, même s’il se sentait extrêmement bien entre ses bras, ce n’était pas parce qu’il avait fini sa propre ronde que plus personne n’en faisait. Et être repéré par quelqu’un qui insisterait sûrement pour renvoyer Rodolphus dans sa Salle Commune n’était bizarrement pas dans ses plans. Du tout. Au contraire. Sans doute qu’ils n’étaient pas censés ramener qui que ce soit d’autres maisons, ou année dans leur dortoir, mais ce n’était pas explicitement marqué dans le règlement, de ce qu’il se souvenait en tout cas, dommage, hein. Et puis dans le pire des cas, strictement personne une nouvelle fois ne viendrait leur dire quoique ce soit visiblement, étant donné que tout le monde semblait dormir. Ou essayer. Pas lui qui irait leur faire une remarque non plus. Là il était plutôt bien parti pour ignorer tout le monde si ce n’était le Serpentard à ses côtés. Qui était plus important et intéressant que qui que ce soit.


« ▬ J’aurais bien aimé approuver, mais ça risque d’être assez difficile à partir du moment où je pense pas mal de la même manière, et que ça me fait plus que plaisir de l’entendre. »


Par contre, le reste du dortoir, si jamais qui que ce soit était encore réveillé, n’avait pas spécialement besoin de l’entendre. Ce pourquoi Lysander avait été prêt à bizarrement prendre sa baguette et lancer un sort qui ne tuerait strictement personne, mais ses plans furent très vite déjoués pour la simple et unique raison qu’il n’avait absolument pas eu la foi de rompre le baiser une fois que Rodolphus s’assit sur le lit, en le tirant vers lui. Bah, si on ne l’aidait pas aussi. Ca attendrait bien encore quelques secondes, voire minutes, il n’allait certainement pas se mettre à hurler. Loin de là et il aurait même eu un peu de mal en fait. En tout cas, ce qui était sûr et certain, était qu’ils étaient nettement mieux installés ici. Et histoire de pouvoir pleinement se concentrer sur le Serpentard, le préfet finit par fermer les baldaquins du mieux qu’il le put, parce qu’il n’avait pas spécialement envie de s’éloigner plus que nécessaire. Du tout. Et maintenant qu’ils pouvaient bénéficier de plus d’intimité, il n’allait pas se priver pour profiter de la position et passer ses bras autour de son cou, voilà il arrivait à être encore plus proche de lui.


« ▬ J’espère pour toi que tu n’avais rien de prévu, parce que je ne compte pas te relâcher avant un bon bout de temps. »


Du tout. Et pour la peine, il allait lui enlever sa cape, parce que oui, ça allait certainement l’empêcher de partir s’il ne l’avait pas. Et puis bon, elle était parfaitement inutile là tout de suite aussi. Comme beaucoup d’autres choses. Mais chaque chose en son temps, il comptait bien profiter le plus possible de sa présence, plus qu’agréable. Rien de mieux qu’après une journée bien remplie en fait. Ou qu’une journée tout court même. Pour la peine, il allait légèrement se redresser et passer une de ses mains sur son dos, aucune utilité particulière si ce n’était le sentir un peu proche de lui. Tout ce qu’il recherchait en fait en plus de sa simple présence.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 29 Jan - 14:08

Hah, Rodolphus était sûr que même comme ça, il aurait été content. Parce que oui, c’est indéniable, quoi qu’il se soit passé il aurait fini par tomber amoureux de Lysander. Après, s’il l’aurait admis ou non dans une situation différente, c’est autre chose. Mais il se contentait très bien de cette situation là, en tout cas. Il n’aurait certainement pas pu espérer mieux. Parce que bon, lorsqu’on se sent aussi bien rien qu’en serrant quelqu’un contre soi, c’est qu’on ne peut pas espérer mieux. Mais il était content, à regarder en souriant le sourire de Lysander. Ça lui allait bien, de sourire. Mieux que de le voir énervé h24. Bien mieux. Il l’aurait bien embrassé, tiens.

« Et je suis sûr que j’aurai apprécié. »

C’est dit. Eh, il ne voyait pas pourquoi il n’aurait pas pu le dire, si c’était ce qu’il pensait. Personne ne les entendait, de toute façon. Enfin, normalement. Et puis même dans le cas contraire, ça lui importait peu. Ils n’étaient pas en train d’hurler des obscénités non plus, ils avaient juste une conversation normale que tout le monde pourrait avoir. Donc bon, que personne n’ait l’indécence de se plaindre, s’il vous plaît.

Et puis encore une fois, ils étaient tous censés dormir. T o u s. Si ce n’était pas le cas, il pourrait très bien lancer un quelconque sortilège assommant l’une ou l’autre personne. Ou un sort pour le silence, sinon. C’est bien aussi, et moins violent. Mais le truc, c’est qu’il avait la flemme. Il était vraiment bien installé, là.

« Je pourrais te le redire de temps en temps alors. Tu n’auras qu’à me dire quand t’en auras besoin. Évites de débarquer pendant mon cours de potion, de toute façon. »

Oh là là, il se mettait même à l’humour, c’est qu’il était en forme. En même temps, comment aurait-il pu ne pas l’être ? Il n’aurait pas pu, exactement. Mais ce qu’il pouvait faire, c’était continuer de l’embrasser, c’était pas compliqué. Et sourire en passant les bras autour de sa taille.

« Oh, pas de soucis, je ne comptais pas partir avant le matin. Quoique je serais capable de rester encore un peu plus en t’empêchant de partir. »

Parce qu’il était tellement convaincant, c’est bien connu. Enfin, s’il le voulait vraiment, il était sûr qu’il pourrait vraiment être convaincant. Ou faire usage de la force si besoin. Ah bah oui, c’était plus drôle. Mais pas besoin de ça maintenant. Il pouvait tout aussi bien lui enlever sa cape aussi, sans se presser. Parce que bon, une nuit c’est aussi court que long, quand on y pense. Donc ça voulait dire qu’il ne fallait pas non plus perdre trop de temps. Hm ? Une excuse  pour lui desserrer sa cravate et commencer à déboutonner sa chemise ? Non, pas du tout. Duuu tout. Pas de sa faute s’il était encore plus beau comme ça. S’il était beau tout le temps, en fait. Vraiment pas de sa faut. Pour une fois. Mais il ne s’en plaignait pas, loin de là. Mais cette fois-ci, il ne dirait rien. Faut savoir se taire, parfois. Et il voulait pas venir casser l’ambiance, non plus. D’ailleurs, pour une meilleure ambiance, il allait s’étaler sur ce lit qui n’était absolument pas le sien. Mais c’était plus confortable, aussi. Pas de sa faute. Jamais de sa faute. Et c’était très bien comme ça. Heh.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 29 Jan - 20:04

En tout cas, une chose était vraiment sûre et certaine, plus personne ne pourrait leur faire de remarques quant au fait de se disputer d’une quelconque manière. Oui, sans doute que là tout de suite, ils transgressaient aussi le règlement, en restant ici après l’heure du couvre-feu et de sa ronde, mais bon. Au moins, ici strictement personne ne se faisait mal. Du tout. Au contraire. Et ils n’embêtaient personne non plus. A ce qu’il sache. Donc amélioration. Donc, qu’on les laisse tranquilles. Parce qu’ils le méritaient, totalement. Ils avaient fait énormément de progrès depuis le début de l’année, ils mériteraient peut-être presque une médaille. Mais en fait, ils les méritaient toutes, parce qu’ils sauraient tout faire, point final.


« ▬ J’aurais tout fait pour en tout cas. »


Parce que sans hésiter, le Serdaigle se serait plié en quatre pour Rodolphus. Et si la situation l’exigeait, il le ferait même tout de suite. Parce qu’il s’était bien rendu compte d’une chose depuis plusieurs mois. Que le Serpentard faisait partie des personnes à qui il tenait le plus. Qu’il était en fait la personne à qui il tenait le plus. Et quand il appréciait quelqu’un, il faisait tout généralement pour qu’il se sente bien. Soit. Là, il était plus que bien, et visiblement, à la vue du sourire de Rodolphus, il semblait l’être aussi. Donc bon vraiment besoin de s’inquiéter. De toute manière si quoique ce soit allait mal, il lui en aurait parlé, Lysander en était presque certain.

Mais visiblement, tout allait pour le mieux, ou presque. Voilà, il ferait en sorte que tout soit parfait pour l’autre brun. Aussi parfait qu’il l’était à ses yeux, ça devait bien être p o s s i b l e. En attendant, il allait continuer de sourire, quitte à se faire mal aux muscles à la fin. Pas non plus comme s’il se baladait à longueur de journée en souriant comme un abruti. Non, uniquement lorsqu’il était certain qu’il n’y avait que le Serpentard en fait. Et même s’il ne l’aurait pas voulu, il aurait sûrement difficile à le ravaler. Non mais s’il avait accepté, et il n’en était que plus heureux, d’être son fiancé, ce n’était pas non plus simplement parce qu’il le trouvait beau. Heureusement. C’était bien plus que ça. Beaucoup plus que ça. Et il espérait faire sentir aussi bien le Serpentard que ce dernier ne le faisait avec lui. Très français. Mais s’il devait tout lister, il y serait encore sans doute demain.


« ▬ Avec grand plaisir. Et quel dommage, je comptais m’incruster la semaine prochaine, en prétextant vouloir m’avancer. »


Ceci dit, il était presque certain que même en étant en binôme avec son partenaire, le Serdaigle arriverait à s’intéresser au cours, tout en profitant du moment supplémentaire à passer avec le septième année. Ceci dit, à choisir entre le voir durant un cours, ou après une ronde, le choix était vite fait. Très vite fait. Et les baisers de l’autre brun ne faisaient que confirmer son choix.


« ▬ Si ça ne tenait qu’à moi, je te garderai bien jusqu’à la fin de l’année, voir même plus. Et je serai plus que ravi que tu m’empêches de partir, restera à voir si tu seras plus convaincant que mon planning. »


La question ne se posait pas du tout. Mais juste pour la forme il ferait peut-être semblant de vouloir partir. Juste pour voir ce que le Serpentard ferait. Et si la réponse était rien, il abdiquerait ce plan plus que nul pour grappiller du temps supplémentaire à ses côtés, tout simplement. Parce que c’était tout ce qu’il souhaitait là tout de suite. Et même tout le temps. Voilà, il était devenu sa raison de vivre. Il exagérait peut-être un peu, mais à peine. Parce qu’au final Rodolphus méritait amplement ce rang et cette place. Car en plus d’être beau là, et parfait de son point de vue, il savait visiblement très bien quoi faire aussi. En même temps, à cette heure-ci, ni l’un ni l’autre n’aurait vraiment usage de leur uniforme. En plus, cette fois-ci, Lysander était aussi certain que strictement rien ne les forcerait le lendemain à porter un stupide tee-shirt, moche qui plus est.

Mais il n’avait pas le temps, ni même l’envie, de parler de ce qui avait bien pu se passer quelques semaines auparavant. A la place, il allait plutôt sourire une nouvelle fois en voyant son aîné s’étaler sur son lit, ne tardant pas à faire la même chose, mais sur lui, prenant quand même le soin d’y aller prudemment, histoire de ne pas l’écraser non plus ou lui faire mal. Ce qui serait triste et stupide. Parce qu’il était vraiment confortable. Nettement plus que son lit en fait. Sans doute parce qu’il était plus beau, plus vivant et plus chaud aussi. Mais au final, il valait mieux que son lit ne lui fasse pas cet effet-là, sinon il aurait un peu de mal à dormir. Même beaucoup. Autant parce qu’il ne voudrait pas, qu’il ne pourrait pas. Et là tout de suite, il n’était pas du tout fatigué. Pas le moins du monde, c’est fou. Après avoir profité quelques secondes de son nouveau matelas vivant, Lysander avait même trouvé le courage de se redresser pour pouvoir l’embrasser une nouvelle fois correctement, en laissant ses mains glisser le long du torse du Serpentard, jusqu’à arriver au bas de son pull. Ça, ça dégage. Très joli, et si on lui demandait son avis, il sentait bon hein. Mais il n’avait strictement rien à faire là. Du tout. Voilà, qu’il gît plus loin sur le lit. Très, très bonne place. Qu’il n’irait pas rejoindre parce qu’il était nettement trop bien. Installé là. Et trop de motivation en lui, il arriva même à faire coulisser le nœud de sa cravate, en lui embrassant la joue tout en souriant. Content. Beaucoup plus que content même. Il allait même resserrer légèrement les genoux, histoire d’être sûr et certain que le Serpentard ne parte pas, même si au fond, cela ne servirait pas à grand-chose, et au fond servait nettement plus à le rapprocher de lui qu’autre chose. Ce qui l’arrangeait tout autant au final.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Lun 30 Jan - 0:33

Il ne doutait bizarrement pas de ceci. Parce qu'il ne fallait pas grand chose à Lysander pour rendre Rodolphus heureux, c'est certain. Si rien que le fait de le voir le mettait de bonne humeur, ça n'allait pas être compliqué. Pfuh. C'est de la triche, non ? Si, bien sûr que si. Mais tant pis, qu'il triche s'il le voulait, tant qu'ils étaient tous les deux heureux au final, c'était bien là le principal.

« Ah ? J'aurais à te rendre la pareille, alors. J'espère que tu n'es pas trop difficile. Quoique, tu pourras me demander ce que tu veux, je veux bien faire un effort tant que c'est pour toi. »

Taaant de bonté en lui. Non, en fait, c'était juste normal. Il devait bien ça à Lysander, après tant de temps passer à le faire chier et à limite se défouler sur lui dès qu'il avait une contrariété. Il était con à l'époque, ok. Quoi, ça datait pas d'il y a si longtemps que ça ? Chut. Ça datait bien assez. Maintenant, il était content, et normalement Lysander aussi. Donc tout allait bien. Pour eux. Le reste, il n'en n'avait absolument rien à faire. Égoïste ? Peut-être. Et il n'en n'avait toujours rien à faire. Du tout.

Tout comme il n'en n'aurait pas grand chose à faire si quelqu'un dans ce dortoir se révélait être réveillé et leur demandait d'arrêter de parler ou de partir. Il ne s'énerverait même pas, il rigolerait peut-être même. Parce qu'emmerder les gens, c'est sûr que c'est drôle. Eh. Pour ça qu'il aimait bien taquiner Lysander. C'était toujours amusant, bien plus qu'avant, et il ne reviendrait certainement pas en arrière même si on le lui demandait.

« Si c'est à but productif, tu peux toujours essayer. »

Mais c'était toujours productif, avec eux. Parce qu'ils étaient intelligents. Beaucoup trop intelligents. Et même là, ils étaient productifs dans un sens. Difficile à croire ? Non mais ça se montrera utile un jour ou l'autre, faut juste un peu de patience. Et puis même si ça s'avérait ne pas être le cas, ce n'était pas grave. Ils pouvaient tous les deux bien profiter d'une nuit de repos, quand même. Ça ne tuerait personne.

« Jusqu'à ce qu'on ne nous décolle de force, en fait. Et ne t'inquiète pas, j'ai plein d'idées en tête, je peux même se faire un aperçu. Je doute qu'un planning puisse faire ça, par exemple. »

C'est à dire passer une main dans la nuque de l'autre brun et l'embrasser. Parce qu'un baiser, c'est simple et efficace. Mais ce n'est pas tout ce qu'il avait en réserve. Ça aurait été légèrement triste. D'abord, il allait sourire en le sentait s'étaler sur lui. C'était agréable, heh, et comme ça il pouvait le serrer correctement contre lui. Mais ça ne le dérangeait pas trop qu'il bouge, si c'était pour leur bien. Lui, il était parfaitement bien ici. Et puis il ne pouvait s'empêcher de sourire aussi. C'était assez terrible. Et presque ridicule.

« J'ai l'impression d'être un gosse à Noël. »

Et c'était comme ça à chaque fois qu'il pouvait passer du temps avec Lysander. Et il trouvait ça vachement beau, quand même. Presque aussi beau que Lysander lui même. Ce qui serait encore mieux ? Lysander sans rien, exactement. Mais pas seulement, parce qu'il allait pas lui arracher tous ses vêtements, non plus. Un minimum de décence, s'il-vous-plaît. Juste lui laisser le temps de lui enlever sa cravate et son pull à lui, puis faire de même. La chemise en plus. Gros effort. Et puis maintenant, le tirer contre lui une nouvelle fois. Mais c'était pas de sa faute si c'était juste vraiment trop agréable de le savoir près de lui, aussi. Avec sa jolie beau fine et douce qu'il aimait parcourir du bout des doigts. Ouais bon il ne le dirait pas non plus trop fort. Pas du tout, même. Parce que c'était assez flippant, dit comme ça. Et son but n'était pas d'être flippant. Au contraire. Enfin, quoiqu'il en soit, continuer d'embrasser le Serdaigle en ayant une main sur sa joue, c'était moins flippant. Il en était persuadé. Parce qu'un baiser, c'est une belle preuve physique et simple d'amour. Pas compliqué. Pas qu'il ne veuille pas se compliquer la vie hein, il ne ferait si c'était bénéfique à Lysander. Bien pour ça qu'il était à la base venu ici, juste pour que Lysander soit content et dorme dans ses bras. À la base. Mais il ne regrettait toujours rien hein, les imprévus c'était souvent drôle. Enfin, parfois. Et puis de toute façon, il finirait bien la nuit avec Lysander dans ses bras, quoi qu'il arrive. Quoi qu'il arrive. Donc après s'en être rendu compte, il se mit à sourire l'air de rien et glissa tout simplement ses mains dans le bas du dos de l'autre brun, sous son pantalon. Avec un léger sourire. Heh. Voilà. Problème ? Il se réchauffait les mains, absolument. Ça n'était pas encore interdit, jusqu'à preuve du contraire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Lun 30 Jan - 12:46

Pour le coup, il était sûr et certain que le Serdaigle ne serait pas difficile. Du tout. Après tout, déjà pouvoir être certain de passer du temps avec lui suffisait amplement. Même s’il ne s’agissait que d’une affaire de quelques minutes. C’était toujours ça de pris. Et puis même, dès qu’il l’apercevait, il commençait déjà bien souvent à sourire. Encore plus lorsqu’il ne s’y attendait pas. On le lui aurait dit en début d’année, le brun aurait très certainement émit l’hypothèse que la personne était juste bonne à se retrouver à Saint-Mangouste. Et encore.


« ▬ Trop de gentillesse en toi. Mais si monter jusqu’ici n’est pas trop difficile pour toi, ça ne devrait pas t’être trop compliqué, je peux même faire le trajet s’il le faut. »


Ce n’était pas non plus comme si Lysander ne connaissait pas le chemin où était incapable de se bouger jusque-là. Ce serait très triste si c’était le cas. Chose qu’il était loin d’être. Difficile en même temps vu la conversation qu’ils avaient, en plus du fait que la chance ait pour une fois décidé d’être de leur côté. Ou alors peut-être qu’il était juste passé à côté d’une quelconque personne réveillée, dont il se foutait et foutrait totalement pour la fin de ses jours. Il passait clairement une bonne partie de ses journées à minimiser les merdes de certaines personne de sa Maison, alors il avait bien un peu le droit d’avoir du temps pour lui. Pour eux plutôt. Parce que, hormis lorsqu’il étudiait, le reste de son temps libre, il cherchait généralement à pouvoir le passer en compagnie de Rodolphus. Ou s’arrangeait pour calquer ses heures de libres en connaissant celles du Serpentard. Certes, peut-être que tout ne tournait pas autour de ce dernier mais un peu beaucoup quand même du point de vue du préfet. Après il ne faudrait pas non plus qu’il devienne le centre du monde, parce que ça attirerait trop de gens, et les gens, c’était mal. Sauf s’ils continuaient de la fermer en se faisant oublier comme maintenant. D’ailleurs il allait immédiatement les chasser de son propre esprit. Nettement plus simple. Et ils n’avaient pas non plus à y avoir une place, surtout maintenant.


« ▬ Surtout que je vois assez mal le Professeur Slughorn refuser une telle chose. »


Bon, il pouvait se tromper, mais après tout, qui viendrait se plaindre d’avoir des élèves motivés et passionnés. Mais il verrait bien ça une autre fois. Un autre jour. Déjà parce qu’il n’allait pas le déranger en plein milieu de la nuit et qu’il avait bien mieux à faire. Surtout qu’il avait bien mieux à faire. Comme profiter de ce que son planning ne ferait jamais. Et que, même s’il en était capable, premièrement le Serdaigle le jetterait très loin parce que ça ferait un peu peur quand même, et dans le cas où il n’aurait pas la présence d’esprit de le faire, ce serait nettement moins agréable, il en était sûr et certain. Et puis planning ou non, personne en fait ne pourrait égaler Rodolphus. Tout était trop agréable.


« ▬ Tu doutes très bien, à sa place, je me ferais quand même pas mal de soucis, il a l’air bien parti pour se faire détrôner. »


Et puis au pire, ce ne serait que l’affaire d’un jour. Il n’allait pas non plus tout laisser tomber éternellement. De toute manière il avait déjà de l’avance sur les travaux à rendre, alors ça ne tuerait strictement personne. Au contraire. Par contre, s’il pouvait éviter de rire, ce serait peut-être pas plu mal. Mais ce n’était pas non plus de sa faute si son aîné était  d r ô l e.


« ▬ Moi aussi, et je t’assure que tu es le plus beau des cadeaux. Du monde. Qui plus est agréable et confortable. »


Multifonctions. Il l’aidait même à se déshabiller. Et ça, c’était plus que bien. Parce que c’était chiant en plus d’être fatiguant de le faire soi-même. Bon, maintenant, si quelqu’un d’autre avait ne serait-ce qu’essayé de le faire, le Serdaigle aurait certainement tenté de le transformer en charpie en moins de deux. Mais à la place, il était parfaitement bien installé une nouvelle fois sur le Serpentard, en ne pouvant s’empêcher de sourire, sans trop savoir ce qui lui faisait le plus plaisir. Le tout, voilà, très bonne réponse. Et tant qu’à faire, il allait aussi le débarrasser de sa chemise, parce qu’il devait avoir chaud, parfaitement. A la base, il avait prévu de le faire rapidement, mais arrivé à la moitié, il s’arrêta un instant. Certes, il savait faire plusieurs choses en même temps, ce qui était plutôt bien pratique, et répondre au baiser de Rodolphus tout en déboutonnant sa chemise avait même été assez simple, mais le brun ne s’était pas du tout attendu à la nouvelle position des mains de son partenaire. Pas désagréable du tout. Il arrivait même à sourire encore un peu plus. Très agréable en fait. Et il aurait eu du mal à se convaincre du contraire, étant donné que son corps aurait été là pour le lui rappeler. Il finissait réellement par avoir chaud, surtout dans le bas-ventre, rien de bien étonnant en même temps vu leur position sans oublier le fait que le Serpentard était plus que désirable. Encore plus sans sa chemise que Lysander finit par enlever. Voilà. Presque parfait. Maintenant il pouvait laisser ses mains se balader de tout leur saoul sur son torse. Bon, il les remonta assez vite vers ses épaules pour pouvoir être encore plus proche de lui, l’embrassant une nouvelle fois. Parce que ses lèvres lui faisaient envie. Mais en y réfléchissant un minimum, tout lui faisait envie, et ce serait dommage de faire un quelconque jaloux. Légèrement à contrecœur, il quitta ses lèvres, il pourrait forcément y revenir après, et bougea légèrement la tête pour pouvoir lui embrasser l’épaule, remontant lentement vers son cou. Ah. Il affectionnait particulièrement cet endroit, il ne savait même pas trop pourquoi, mais ça ne l’empêcherait certainement pas de s’y attarder en prenant tout son temps. Autant être sûr que ce soit correctement fait.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Mar 31 Jan - 21:53

Oh, et après c'est lui qui débordait de gentillesse ? Eh bien, si ça se trouve ils étaient tous les deux trop gentils. Hmmm. Qu'est-ce qu'il était drôle lui, parfois. Ahah. Gentils. Ils avaient plein de qualités, vraiment plein, mais pour sa part il ne se considérait pas spécialement comme quelqu'un de gentil. Pour Lysander, par contre, il ne s'était pas vraiment posé la question, mais il savait que Lysander était gentil avec lui. Et c'était bien comme ça. Parce qu'il était pas non plus trop gentil, ça serait ennuyant, sinon. Mais il était loin d'être ennuyant, il était juste parfait. Et c'était cool.

« N'est-ce pas ? Eh bien, on verra en temps voulu. Pour le moment, je propose de rester là, ça me semble bien. Très bien. »

Et très confortable. Non mais il s'en remettrait un jour, promis. C'est juste que c'était bien mieux que son propre lit, ici. Même si techniquement, c'était la même chose. Teeechniquement. C'était pas la même maison, voilà. Et puis, il n'avait pas besoin de se justifier. Il avait tous les droits d'être i-Ouais non. Mais on s'en fout. Il voulait être là, et il n'avait pas l'impression de déranger Lysander. Si c'était le cas il partirait peut-être, certes, mais ça serait quand même vachement triste. Quand même. Heureusement que tout allait bien, alors. Le Serpentard espérait que ça se passera comme ça pour toujours, alors. Mais il n'en doutait pas, et était plutôt positif à ce sujet. Heureusement, d'ailleurs. Parce que s'il commençait à être négatif déjà maintenant, ça allait pas le faire. Donc tout allait bien et il était très positif. Et heureux.

« C'est vrai. En même temps, je ne vois pas comment qui que ce soit pourrait te refuser quelque chose. » 

Lui ne pourrait pas. Il lui donnerait tout, si c'était possible. Mais en tout cas, il ferait de son mieux. Il ferait toujours de son mieux. Mais il n'avait pas besoin de le dire à voix haute, parce que d'abord ça devait se voit ou se sentir, et ensuite parce que sa réputation prendrait peut-être finalement bien un sacré coup. Enfin, sa réputation auprès de Lysander. Bon. Il le dirait peut-être un moment, parce qu'il ne se souciait plus vraiment de sa dite réputation lorsqu'il était en compagnie du Serdaigle. Heureusement, ça serait assez stressant, sinon. Enfin, faut pas trop déconner, il ne voulait pas non plus passer pour un gros cassos, hein. Pas trop.  

« C'est vrai ? Je vais essayer de prendre encore plus d'avance, alors. Autant ne pas prendre de risques. »

Alors il allait l'embrasser dans le cou. Plusieurs fois. Et puis il remonta bien vite vers ses lèvres, plus intéressantes, qu'il s'amusa quelques secondes à mordiller.

«  T'es tout aussi beau, je t'assure. On fait la paire, c'est beau quand même.Et merci bien, j'avoue être particulièrement bien installé. En tout cas, ça m'embêterait bien de devoir bouger. »

Donc il ne bougerait pas. Et de toute façon, Lysander était au dessus de lui, il ne pouvait pas bouger. Ahaha. Voilà. Paaas bouger du tout, il se sentait fébrile, voilà. Bon, c'est faux, à vrai dire il se sentait presque aussi en forme que reposé. Et c'était assez bizarre, quand même. Mais pas désagréable, non plus. En tout cas, il était assez en forme pour apprécier à leur juste valeur les mains de Lysander sur son torse, maintenant qu'il n'avait plus de chemise. Il ne faisait même pas froid, en plus. C'était tout simplement parfait. Beaucoup trop parfait. Et il pourrait en chopper mal aux lèvres à force de l'embrasser aussi fréquemment qu'il s'en ficherait, parce qu'au moins, il serait heureux. Et puis dans le cou aussi, c'était agréable. Tout était agréable. Heureusement qu'il n'était pas spécialement chatouilleux, par contre. Il aurait eu l'air fin, heh. Enfin bon, il ne l'était pas. Et il allait pouvoir remonter une main pour la laisser dans les cheveux du Serdaigle, les caressant distraitement. Il pourrait clairement rester comme ça pendant des heures, voir des jours. C'était à voir. Avec un léger sourire, et après légèrement resserré la prise de sa main en bas, il pencha la tête sur le côté pour embrasser la joue de l'autre brun.

« Une envie particulière, peut-être ? »

Parce qu'il était prêt à écouter n'importe quelle demande. Qui sait. Il n'était pas celui avec le plus d'imagination, ici. Mais il avait plein d'autres chouettes capacités. Cooomme serrer Lysander un peu plus contre lui et tracer des drôles d'arabesques dans son dos.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Mer 1 Fév - 1:47

Tant de plans pour le futur. Ça tombait bien, il était plutôt du genre à aimer lorsque tout était planifié. Ou presque. Il n’en était pas non plus encore au stade de névrosé qui commencerait à stresser dès la moindre seconde dépassée. Fort heureusement. Et il espérait bien ne jamais le devenir en fait. Alors il aimait bien ce qui était planifié, mais quelques imprévus n’avaient jamais tué qui que ce soit. Voilà. Surtout s’ils concernaient Rodolphus. Mais ils auraient bien tout le temps nécessaire pour organiser ce qu’ils voudraient, quand ils le voudraient. Autant profiter du moment présent. Où au final, le Serdaigle n’aurait pas vraiment pu demander mieux comme endroit. Bon, peut-être que si, parce que niveau intimité, il y aurait certainement mieux, mais en même temps, cela aurait pu être bien pire. Donc il ne se plaindrait pas. Pourquoi même. Il suffisait d’oublier les autres, aucune existence, prt, pas dans son champ de vision.


« ▬ Effectivement. Et personnellement j’ai tout ce qu’il me faut à ma portée, donc je suis totalement pour suivre ta proposition ! »


W o a w, le Serpentard allait pouvoir faire connaissance avec son lit et le brun lui montrerait même s’il le souhaitait son coussin préféré. Mais  tant que le Vert et Argent avait l’air bien installé, c’était le principal. Lui l’était en tout cas. Et n’aurait pas voulu être autre part. A vrai dire, il se sentait presque prêt à passer l’entièreté de ses soirées de la sorte. Même s’il savait parfaitement bien qu’à un moment ou à un autre, la fatigue, aussi vile pouvait-elle être, le rattraperait. Pour la peine si on le laissait faire, il ferait son travail de fin d’études sur une potion contre le sommeil, bim. Restait plus qu’à se pencher sur le problème, parce qu’il ne devait pas être le premier à y penser. Du tout. Eeet une nouvelle fois, il allait complètement s’en foutre actuellement. Bah. Il le notait dans un coin de sa tête, bien suffisant.


« ▬ Tu vas finir par me faire rougir. Mais c’est bien, tu ne risques pas de voir grand-chose ou de le remarquer. »


Bon, en vrai, il s’en fichait. Un peu beaucoup. Ce qui tenait de l’exploit, ou presque. A vrai dire, le préfet s’était rendu compte qu’il se fichait presque dans quel état le Serpentard pouvait le voir. Presque, fallait pas trop déconner non plus. Parce qu’il ferait toujours attention d’une manière ou d’une autre. Mais dans les cas extrêmes, il pouvait parfaitement imaginer ne pas fuir Rodolphus. Par exemple, il ne ressentait pas spécialement le besoin de devoir se réveiller le lendemain matin avec sa couette ou un coussin sur la tête, et de le garder jusqu’à ce qu’il ait eu le temps de passer à la salle de bain. Après, le préfet doutait quand même pas mal de la valeur du geste d’accepter qu’il le voie décoiffé, mais soit.

Et là tout de suite, il aurait bien pu avoir une invasion incongrue de n’importe quel animal ou objet, qu’il n’y aurait strictement pas porté la moindre attention. Parce que même si maintenant toute la possible tension accumulée au long de la journée avait totalement disparue, son esprit était uniquement focalisé sur le Serpentard, et ses gestes. Qui étaient chacun beaucoup trop agréable. Au moins il était déjà sûr et certain de ne pas faire face à un quelconque dilemme le lendemain, la réponse sur ce qu’il allait faire était déjà toute choisie. Lâchant un léger soupir lorsque les lèvres de Rodolphus parcoururent son cou, il se mit à sourire légèrement lorsque ces dernières retrouvèrent les siennes. Pour le coup, il pouvait continuer autant qu’il le souhaitait. Enfin, pas comme s’il aurait dû arrêter quoique ce soit depuis le départ, en fait.


« ▬ La meilleure des paires. Et ne t’en fais pas, je m’arrangerai pour que tu n’aies pas à bouger. Ou ne saches pas bouger. »


Parce que parfaitement, en étant là il l’en empêcherait s’il essayait. Et si qui que ce soit ou quoique ce soit voulait le dégager, il s’accrocherait. Au pire, c’était son lit, et il était le seul à décider. Point. Et il avait décidé de continuer de l’embrasser. Parce que c’était passionnant. Et qu’il le ferait autant qu’il le pouvait. Tant que l’autre brun appréciait. Sinon, il n’hésiterait pas à arrêter, même à contrecœur, pour trouver quelque chose qui lui ferait totalement plaisir. Ceci dit, il s’arrêta en le sentant bouger légèrement la tête, profitant autant de la main qui lui caressait les cheveux, que de son baiser sur la joue, le faisant à nouveau sourire.


« ▬ Quelques-unes, t’incluant toutes. Mais étant une personne civilisée, je vais d’abord te renvoyer la question, sauf si tu n’en a pas spécialement. »


Parce que tant que cela provenait de Rodolphus, rien ne le dérangerait en fait. Et que son but ultime était de lui faire plaisir. Et si son but à lui était de lui faire plaisir, et bien il lui ferait plaisir en lui disant ce qui lui ferait plaisir, CQFD. Ce qui pouvait se transformer en boucle infinie en fait, mais il éviterait quand même. Tiens, il commençait bien en le serrant un peu plus contre lui. Parce qu’un de ses buts était d’être le plus proche possible de Rodolphus, voilà. But désormais presqu’atteint. Et en sentant ses doigts se balader dans son dos, le préfet se cambra légèrement, plus par instinct qu’autre chose, frissonnant au passage. Fermant les yeux quelques instants, il resserra un peu plus ses genoux de part et d’autre du Serpentard, laissant le bout de ses ongles passer doucement le long de sa nuque, loin de là l’idée de lui faire mal. Surtout que lui-même n’aurait pu se sentir mieux. Parfaitement. La seule et unique raison presque pour laquelle il arrivait à le laisser faire ce qu’il lui voulait, était qu’il avait entièrement confiance en lui. Une confiance peut-être aveugle sur les bords, mais il l’avait totalement gagnée. Et Lysander ne pouvait qu’être totalement bien en sa présence.


« ▬ Je t’aime. »


Sorti complètement de nulle part. Mais il avait rouvert les yeux et il n’aurait pas pu être plus sincère. Il avait juste eu envie de le lui dire, comme ça. Comme après l’avoir regardé durant quelques secondes, il avait eu envie de l’embrasser langoureusement en laissant une de ses mains redescendre jusqu’à la taille de l’autre brun. Tout aussi parfaite que le reste de son corps, tricherie. Maintenant il avait encore un meilleur appui pour pouvoir se coller un peu plus à lui, si ce n’était pas magnifique.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Jeu 2 Fév - 18:54

Eh bien, s'ils étaient d'accord, c'était parfait. Absolument parfait, il n'avait aucun doute là-dessus depuis un bon bout de temps. Il n'arrivait vraiment pas à qualifier cette soirée autrement que par parfaite, en fait. C'est un bon point, non ? Et puis ça allait continuer comme ça, de plus. Vu qu'ils s'étaient mis d'accord sur le fait de rester ici. Il ne voyait pas pourquoi ils auraient à bouger, d'ailleurs. Donc il sourit, et caressa la joue du Serdaigle.

Ah, ça ne le dérangerait pas plus que ça de voir Lysander rougir. Ça ne le dérangerait même absolument pas. Il pourrait même essayer de le faire devenir cramoisi,ça serait sûrement très amusant. Et un bon défi, probablement. Mais qui disait qu'il n'aimait pas les défis ? Au contraire, il adorait les défis, absolument. Mais ce genre de défi, c'est pas tous les jours qu'on a l'occasion d'en relever. Donc raison de plus pour en profiter.

« Je peux essayer de te faire rougir jusqu'à le voir. Ça serait bien, hein ? Tu risquerais d'apprécier, de plus. »

Ah bah oui, ça ne serait pas drôle du tout, sinon. Il voulait faire plaisir à Lysander, quand même. Et rester comme ça, aussi bien installé, peut-être que ça aidait un peu. Il espérait, en tout cas. Mais il pouvait faire d'autres trucs, certes, mais pas question de changer de position ou de place. Il était trop bien, là, à l'embrasser et autres joyeusetés. Joyeusetés très joyeuses dont il n'avait aucune envie de se plaindre, d'ailleurs. Très sympathiques.

Et d'ailleurs, tant qu'il y était dans son cou, il pourrait peut-être bien en profiter pour descendre en l'embrassant vers sa clavicule. Pour lui faire une petite marque, tiens. Une toute petite, hein. Autant ne pas prendre trop de risques. Parce que bon, réitérer l'expérience du camp scout, non merci. Mais en même temps, il avait bien envie de le faire. Parce qu'il avait toujours aimé faire ça, en fait. Mais encore plus maintenant.

« Je n'en n’espérais pas moins venant de toi. Je n'ai aucun doute quand au fait que tu as les capacités de me restreindre physiquement. Heureusement que je ne comptais pas partir. »

Heureusement, oui. Ça serait con d'être venu à cette heure pour repartir aussi tôt. Un peu du gâchis, hu. Et il ne voudrait gâcher aucune seconde passée en compagnie de Lysander. Parce qu'il les aimait, ces secondes. Tout comme il aimait Lysander lui même, ce n'était plus un secret. Enfin, avait-il vraiment des secrets qu'il cachait à Lysander ? Certainement pas. Ou alors, il ne s'en souvenait plus. Mais il n'avait pas vraiment la tête à repenser à ça tout de suite, honnêtement. Il préférait continuer de regarder le Serdaigle en lui caressant les cheveux. Cheveux qui étaient si doux, d'ailleurs.

« Mh, je n'en n'ai pas de particulière, alors je vais t'écouter. Et dès demain, j'y réfléchirai pour la prochaine fois, où ça sera mon tour. Donc dis moi tout. Oh, et si t'as une idée plus drôle que les autres hésites pas. »

Parce que c'est bien, quant c'est drôle. Waw. Belle déduction, hein ? En même temps, il n'aurait pas été capable de mieux, en vrai. Parce qu'il était trop concentré dans sa nouvelle tâche qui consistait à continuer de dessiner distraitement dans le dos de Lysander. Qui sait, il pourrait se lancer dans une nouvelle carrière d'artiste, si ça se trouve. Ça lui plairait bien, en tout cas. Tant que c'était dans le dos de Lysander. Le reste, il n'en voulait pas. Voilà. Il ne voulait que Lysander. Exactement.

Et il ne pu s'empêcher de frissonner en sentant les ongles de l'autre brun effleurer sa nuque. C'était agréable, ça. Très agréable. Tout comme ces mots, là. Une phrase simple et courte, mais ça ne l'empêchait en rien d'être agréable et pleine de significations. Et quand on y pense, elle peut être compliquée, cette phrase. Mais là, elle était simple, et c'était tout simplement parfait.

« Moi aussi, Lysander. Je t'aime aussi. »

Parce que c'était mieux, quand c'était honnête. De toute façon, il s'était toujours promis à lui même d'être entièrement honnête avec Lysander. Jusqu'aujourd'hui, il y était arrivé. Parce que ça n'avait demandé aucun effort, il était juste comme ça naturellement, et il en était plutôt content et soulagé. Enfin soit. Au final, il était heureux. Et plus que ravi que de répondre au baiser. Et de pouvoir caresser ses hanches. Parce qu'il ne le nierait jamais, il appréciait énormément le corps de Lysander. Pas autant qu'il n'appréciait sa manière d'être, quand même, il n'était pas superficiel à ce point. D'ailleurs, il allait tout de suite l'embrasser sur le front. Puis retourner vers sa bouche, parce qu'il aimait quand même l'embrasser avec autant d'entrain. Et puis après ça, il allait l'embrasser sur le visage, un peu partout. Là où il arrivait à distinguer des grains de beauté, en fait.

« Tu es merveilleusement beau. Même dans l'obscurité. Sûrement un don. »

Et il le pensait. Ça arrêtait pas de le faire sourire, du coup. Il était content, pour changer. Content. Il ne comprenait même pas comment il pouvait être aussi heureux, mais il l'était. Et il allait en profiter, ça serait bien, plutôt que de s'embrouiller la tête à y réfléchir. Il devrait vraiment arrêter de réfléchir tout court, vraiment.    

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Jeu 2 Fév - 23:15

Rarement, ou en tout cas, il en avait l’impression, le prend s’était plaint de sa vie. Même s’il n’était pas spécialement optimiste, il essayait de ne pas non plus tomber totalement dans le négatif. Mais il n’aurait pas pu imaginer un jour se sentir aussi bien. Il aurait bien dit que c’était magique, si ça n’aurait pas eu l’air totalement ridicule vu qu’ils étaient des sorciers en fait. Dans sa tête ça ne sonnait pas ridicule. Donc voilà, il continuerait de le penser. Comme il continuerait de penser qu’il était beaucoup trop bien actuellement. Et ce, grâce au Serpentard. Alors que la plupart du temps, il ne comprenait pas grand-chose aux relations, il pouvait certifier que jamais il ne s’était senti aussi proche de quelqu’un. Et jamais il ne s’était aussi bien senti dans une quelconque relation. Certes, il y avait quelques très rares autres personnes avec qui il était proche, composées à 99% de sa famille, mais c’était différent.  Totalement différent. Voilà, il pourrait passer sa vie ici en fait.  Et il avait au moins dû se le dire une bonne dizaine de fois depuis qu’il avait rejoint Rodolphus aussi.

Ah, ce défi, il n’était pas contre. Pas contre du tout. Après, il savait parfaitement qui le gagnerait.  Il se connaissait quand même un minimum, et savait que dans certains cas, il rougissait facilement. Quoique. Ces derniers temps, le brun avait eu l’impression de le faire de moins en moins. Si ce n’était pas magnifique. Au moins, il ne donnerait pas tout de suite la victoire au Serpentard. Ce qui serait assez triste. Même très. Au pire, il pourrait se concentrer. Il en était totalement capable. En même temps, Lysander savait aussi très bien que l’autre brun le connaissait sûrement très bien aussi. Au moins, ce serait un véritable défi. Et il était bon d’en faire de temps en temps.


« ▬ Pourquoi pas. Bonne chance en tout cas, et je ne doute pas un instant qu’en plus d’être bien, j’apprécierai au plus haut point. »


En même temps, il y avait un peu de la triche quand même. Parce qu’il appréciait déjà au plus haut point la soirée. Et ne voyait vraiment pas ce qui pourrait détruire son humeur. Si. Le départ de Rodolphus. Mais le préfet avait l’impression qu’il ne comptait pas le quitter de sitôt. Et tant mieux. Parce qu’il s’agissait clairement d’une des meilleures soirées de sa vie. Ah. Celle où il l’avait demandé en mariage aussi. Elles seraient à égalité. Voilà. Tout simplement. Tous les moments qu’il passait en sa compagnie étaient à égalité. Pourquoi il n’avait pas encore pensé à changer de maison pour passer plus de temps en sa compagnie, et en plus cela lui éviterait de devoir s’occuper de certains cas ici. Peut-être parce que c’était interdit. Quoique. Ce n’était pas spécifié dans le règlement. Sans doute parce que c’était assez logique. Tant pis. Il vivrait bien avec. Même plus que bien, voilà. Ils savaient quand même s’organiser. Comme aujourd’hui. Et c’était totalement parfait.

Même de plus en plus parfait. Ah. Le Serpentard pouvait faire autant de marques qu’il le voulait, le brun était même prêt à porter un col roulé tout le restant de la semaine. Ou même de sa vie. Ça le vaudrait bien. Et ce n’était pas sacrifier grand-chose, ce serait peut-être même plus confortable que la chemise d’uniforme qu’il s’évertuait à beaucoup trop fermer depuis sa première année. Et en plus, les cols roulés, ça se repassait plus facilement. Bel argument.


« ▬ Je m’en serais voulu de devoir exercer ma force sur toi, et de risquer de te faire mal. Si tu tiens à la voir, je préfère la démontrer sur quelqu’un d’autre. »


Comme par exemple sur un bonhomme bâton dessiné par ses propres soins sur une jolie feuille. Au moins il ne risquerait pas grand-chose. Et son seul très grand problème en fait serait de faire un dessin qui ressemblait à vrai bonhomme bâton. Il aurait tout le temps de s’entraîner plus tard. Là il préférait embrasser la joue du Serpentard. Nettement plus intéressant. Tout comme il allait inlassablement passer ses mains sur le corps de Rodolphus. Et il finirait par le connaître par cœur. Il commençait déjà. Mais il savait aussi très bien qu’une fois fait, il ne se lasserait pas de continuer. Du tout. On était jamais certain de connaître quoique ce soit par cœur, voilà. Alors si en plus le sujet était autant agréable qu’à la vue qu’au toucher.


« ▬ Oh, je pense qu’on sait plus ou moins tous ce que vaut mon humour. Je t’aurais bien proposé d’en profiter pour t’entraîner sur ton magnifique instrument, mais je crains que ce ne soit pas réellement du goût de tout le monde, et je les préfère nettement endormis. »


Sans blague. Il n’allait pas non plus mettre un panneau entrée libre. Ceci dit, il restait toujours l’option de lancer un quelconque sort. Mais sa baguette était un peu trop loin. Et il ne voudrait certainement pas avoir à se bouger. La dernière chose qu’il voudrait même.


« ▬ Hm, plus sérieusement ce qui me fait le plus envie, c’est de te voir continuer de sourire. Et te faire sourire aussi. Rester près de toi, être plus proche de toi. Ne jamais te laisser quitter ce lit aussi. Eeet j’avoue avoir un énorme faible quand tu m’embrasses dans le cou, ou même tout court, je sais pas si on te l’a déjà dit, mais t’embrasses vraiment bien. »


Autant le dire. Ce n’était pas non plus comme s’il avait à cacher quoique ce soit. Surtout ça. Et puis même, il ne voyait pas l’intérêt de ne pas être sincère. Du tout.  Mais il n’allait pas non plus lui faire la liste entière de ce qu’il appréciait. Ce qui serait un peu trop long. Beaucoup trop long. Mais il pourrait résumer. Avec toute la sincérité dont il était capable. Et d’ailleurs, la réponse l’avait fait sourire. Une nouvelle fois. Mais en tout cas, il n’avait jamais autant souri. Ce qui ne l’empêcha pas de bien vite se remettre à l’embrasser. Parce que c’était trop agréable. Et que c’était un magnifique passe-temps. Couplé des caresses du Serpentard, c’était une nouvelle fois parfait. Pas d’autres mots, voilà. En fait, dès qu’il agissait, c’était parfait. Inutile de chercher plus loin.


« ▬ Merci. Don mis à découvert uniquement en ta présence. Certainement grâce à ta beauté. Ou même toute ta personne en fait. »


Parce qu’il était indéniable que Rodolphus était la plus belle personne de cette planète. Voilà. Sur tous les points. Il pourrait passer ses journées à le regarder en fait. Bon, ça deviendrait un peu lassant à la fin et surtout le reste des personnes finiraient par trouver ça un peu bizarre aussi. Sauf qu’il se fichait du reste du monde. Seul le Serpentard comptait. Si ce n’était pas magnifique. Là, il allait se recoucher sur lui parce que c’était vraiment confortable, et lui mordiller légèrement le lobe de son oreille, histoire d’éviter de lui faire mal. Tout en laissant une de ses mains se balader.


« ▬ Et j’ai très envie de cette personne aussi, en fait. »


Autant être sincère jusqu’au bout. Et profiter aussi du temps qu’ils avaient ensemble. Même s’l profitait déjà au maximum. Ceci dit, il n’avait certainement pas envie de regretter de ne pas avoir fait quoique ce soit plus tard dans sa vie, ou en tout cas de ce qui aurait pu le rendre foncièrement heureux. Et il savait parfaitement aussi qu’il ne regretterait rien de ce qu’il ferait en compagnie de Rodolphus, si ce n’était pas magnifique. Ce qui était aussi magnifique était sûrement une quelconque légère fatigue, parce qu’il se doutait bien qu’il ne lui aurait certainement pas dit ça en pleine journée. A moins que ce ne soit le fait de se savoir, ou plutôt, se sentir seuls. Tout, une nouvelle fois, voilà. Parce que le tout avait bon dos. De sa faute aussi si sa main avait glissée vers le bas-ventre du Serpentard et le caressait doucement par-dessus son pantalon. Et si ce n’était pas de sa faute, ce serait un véritable mystère, voilà.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Ven 3 Fév - 22:20

En fait, il devrait passer plus de temps à découvrir ce qui pourrait plaire le plus à Lysander. Ça serait bien, utile. Mais genre, passer toute une journée à essayer d'en savoir plus. Il ne considérerait même pas cela comme du temps perdu, loin de là. Ça serait plus que productif. Il en était persuadé. Et il avait toujours raison. Voilà. Et puis il faisait ce qu'il voulait de son temps libre, hein. Donc il n'avait plus qu'à attendre de trouver un jour où il n'avait rien de particulier à faire. Parce qu'il voulait vraiment s'y atteler pendant au moins toute une journée. Il faudrait au moins ça pour le faire correctement. Et il aimait faire les choses correctement, c'est pas nouveau. Encore plus si ça concernait Lysander, maintenant.

« Je tâcherai de ne pas te décevoir, alors. Bonne chance à toi. »

Parce que maintenant, il était déterminé. Mais il n'était pas complètement stupide non plus, il n'allait pas tout faire d'un coup, ça ne serait pas drôle. Le faire progressivement et attaquer au moment où le Serdaigle s'y attendrait le moins, C'était clairement plus amusant. Ceci dit, ça ne l'empêchait pas de pouvoir commencer. Et puis vu que ça ne semblait pas déranger Lysander que le Serpentard lui fasse cette marque, il allait en faire une autre un peu plus visible. Mais rien de plus, promis. ..Ouais bon, jamais deux sans trois, hein. Est-ce qu'il dépensait son troisième chance maintenant, ou qu'il la gardait pour plus tard ? Hm. Dilemme. Il allait se contenter de lui embrasser le cou pour le moment. Ça serait déjà bien.

« Ah oui ? J'aimerais bien voir ça, je n'oublierais certainement pas de te rappeler d'en faire usage, alors. J'espère bien que ce sera grandiose. »

Entre ladite force du Serdaigle et ses bisous sur la joue, Rodolphus craignait fort de préférer ces derniers. C'était trop mignon et agréable.Et il ne pouvait s'empêcher de sourire lorsqu'il le faisait. À ce train là, il allait encore se chopper des crampes aux joues, pour au moins la cinquième fois. Il allait finir par ne plus compter, à force. Ça vaudrait mieux, en fait.

« Moi j'aime bien ton humour. Mais je pourrais essayer un autre jour, c'est certain. Je devrais pouvoir retrouver cet endroit isolé, de la dernière fois. Et je pourrais jouer de mon merveilleux instrument à ma guise. Si ça te va, bien sûr. »

Parce que bon, si ça ne lui allait pas, il se retiendrai. Il n'était pas stupide. Pas à ce point, en tout cas. Et puis c'était terriblement confortable là-bas, de ce qu'il se souvenait. Parce qu'il avait quand même vachement bu, la dernière fois. Et il ne se souvenait peut-être pas de tout, mais assez pour se souvenir qu'il s'était bien amusé, et que c'était grave confortable.

« Ça me va. T'es pas très difficile, c'est mignon. Donc aucun soucis, je peux te sourire toute la nuit si c'est ce que tu souhaites. C'est pas difficile, il suffit de te regarder. Et oui, je crois qu'on me l'a déjà dit. Mais c'est parce que c'est toi, tu donnes envie qu'on t'embrasse. Je sais pas si je devrais m'en inquiéter, d'ailleurs. »

Parce qu'il ne voudrait pas que quelqu'un d'autre n'ai le plaisir de pouvoir embrasser Lysander. Non mais oh. Tout comme il gardait sa bouche réservée au Serdaigle. C'était normal, tout de même. Soit, il allait exaucer les voeux de l'autre garçon en recommençant à l'embrasser dans le cou, pour commencer. Parce qu'à y réfléchir, bien que ça ne demande pas beaucoup de réflexion, il aimait bien le faire aussi.

« Hm, je suis sûr que c'est grâce à toi. Un cercle vicieux, donc. C'est vachement beau. »

Et tout ça grâce à eux deux en même temps. Heh. Ils pouvaient être fiers d'eux. Enfin, de toute façon, ils pouvaient tout le temps être fiers d'eux. Parce qu'ils étaient justes géniaux, à deux, simplement.

« Je ne l'aurais pas deviné.. Mais ça fait plaisir à entendre. Surtout que c'est réciproque. »

En même temps, il ne voyait pas comme ça pourrait ne pas être réciproque. Surtout si le Serdaigle continuait ce truc avec sa main, là. Très agréable. Il n'avait presque pas fait exprès de pousser contre la main en soupirant. Presque. Le soupir était totalement involontaire. Parce que c'était vraiment agréable. En même temps, c'était un peu le but. Un peu, hein. Et le but, c'était aussi de rendre la pareille au Serdaigle. Ça ne serait pas vraiment juste, sinon. Alors il allait faire un peu plus, il allait déboutonner le pantalon de l'autre brun d'une main, et y glisser cette même main, la faisait bouger doucement. Et gaspiller son dernier bon pour une jolie marque dans le cou. Le bas du coup, pour être certain qu'elle serait plus facile à cacher, étant donné que cette marque était plus grosse. Il n'avait pu s'en empêcher. Et il était de toute façon assez peu désolé. C'est pas comme si c'était grave ou regrettable, de toute façon. Surtout s'il l'embrassait après. Avec entrain, comme d'habitude.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Sam 4 Fév - 20:11

Si on l’autorisait à rester ici jusqu’à la fin de sa vie, il le ferait sûrement. Après tout, ce n’était pas vraiment le genre d’opportunité à rater. Bon, après il faudrait bien qu’un jour où l’autre, ils se décident à se bouger, ne serait-ce que pour aller chercher à manger en fait. Mourir de faim n’était pas dans ses plans. De fatigue non plus. Mais bizarrement, Lysander n’avait aucun doute sur le fait d’arriver à s’endormir entre les bras du Serpentard. L’inverse était nettement plus difficile. Il e posait même la question parfois de comment il y arrivait. Parce qu’il n’avait pas trop le choix en même temps. Mais ici, ils avaient toute la nuit, voir même un peu plus, donc c’était parfait. Un bon départ pour accomplir son but, qui était de passer le plus de temps possible en compagnie de Rodolphus. Tant que ça ne dérangeait pas ce dernier en fait. Parce que ce n’était pas son but, et en plus, ce serait assez triste. Mais triste était loin d’être l’adjectif qualifiant le mieux la soirée. Ou en tout cas le début. Et le brun doutait que la fin ne tourne vers une quelconque tristesse. Il ne l’espérait pas en tout cas.


« ▬ Tu ne l’as jamais fait jusqu’à ce jour, et je doute que tu commences aujourd’hui, ni même un jour. Et merci beaucoup. »


Est-ce que même un jour il arriverait à l’énerver. Sûrement s’il était réaliste. Mais pour le moment, il n’arrivait pas non plus à l’imaginer. Il avait sûrement dû déverser trop de sa haine auparavant sur lui, et maintenant il devait bien se rattraper, voilà tout. Et puis comment il pourrait lui en vouloir pour quoique ce soit. Déjà parce qu’ils étaient très certainement assez grands pour savoir parler et mettre au plat et calmement les choses, même s’il y a à peine quelques mois de cela, ils préféraient tous deux visiblement les insultes et autres, et deuxièmement le Serpentard saurait bien vite se faire pardonner s’il lui embrasserait le cou de la sorte.

Mais actuellement ce ne serait pas mal non plus de faire un minimum attention et surtout de lui répondre. Parce qu’il disait ne pourrait qu'être autant intéressant qu’important. Ce qui en plus ne l'empêcherait pas du tout de profiter du moment actuel. Magnifique lui aussi était multifonction. Une médaille en plus à leur décerner. Bientôt une pièce entière ne leur suffirait pas à tenir tous les trophées dont ils devaient et devraient acquérir. Pas spécialement de leur faute non plus s'ils avaient la chance d'arriver à exploiter le maximum de leurs capacités contrairement à d'autres.


« ▬ J’espère que tu supporteras autant de violence, même si tu as déjà eu la chance d’avoir un aperçu auparavant. »


Et en fait, il devait être le seul à avoir eu l’énorme chaance, de voir toutes ses capacités. Le seul sur qui il avait essayé aussi de les utiliser. Chose qu’il ne referait plus jamais sans doute. Surtout s’il lui disait aimer son humour. Enfin quelqu’un d’intelligent, même s’il n’en avait jamais douté. Soit. Retrouver cette pièce était un bon plan d’ailleurs. Dommage qu’ils y soient arrivés totalement par hasard. Parce que là, ils étaient totalement certains d’avoir tout le calme du monde. Mais fort heureusement, ils sauraient s’occuper autrement qu’en s’entraînant pour leur soi-disant concert.


« ▬ Merci, rares sont les personnes à le dire. En tout cas, si tu arrives à le retrouver, ce serait plus que merveilleux. Et bien sûr que ça me va, je m’en voudrais d’empêcher un talent aussi prometteur de s’entraîner. »


Et priver du monde d’un aussi grand talent par la même occasion. Quoique. Tant que lui pouvait en profiter, ce serait le principal hein. Les autres il s’en fichait totalement. Les autres, ils étaient moches en plus. Mais ce n’était pas la question du jour. Mignon, et puis quoi encore. Est-ce qu’il avait une tête à l’être. Ceci dit, l’entendre de la part de Rodolphus lui faisait plaisir, alors il ne dirait rien. Voilà. Et allait surtout continuer de sourire. Sans doute qu’il n’arrêterait jamais tant que le Serpentard serait dans les parages.


« ▬ C’est plutôt dur d’être difficile avec toi. Je ne voudrais quand même pas que tu aies une crampe, alors si jamais ça commence à te faire mal, je t’autorise à arrêter, ou à fermer les yeux. Je ne pense pas que tu ais à t’en faire, je peux t’assurer que mes lèvres te sont réservées. Comme tout le reste. Tant que tu me laisses aller en cours, tu pourras faire ce que tu veux le reste du temps. »


Waw. En y repensant cette phrase était un peu immonde. Tant pis. Autant faire comme si de rien n’était et appuyer ses paroles en l’embrassant une nouvelle fois, tout en continuant de le caresser, histoire de profiter encore un peu plus du contact avec sa peau. Soit. Pour le brun se garder uniquement pour Rodolphus était une évidence. Même plus qu’une évidence. De toute manière il n’avait besoin de personne d’autre, et ne voulait personne d’autre. Peu importe la personne. Aucun intérêt, contrairement aux baisers du Serpentard dans son cou. Qui ne faisait que renforcer cette envie d’exclusivité.


« ▬ Il faut croire que tout l’est quand ça nous concerne, peut-être que nous sommes à l’origine de la beauté et la perfection, ça expliquerait pas mal de choses. »


Il repasserait un autre jour pour la modestie. De toute manière il n’en avait pas réellement besoin là tout de suite donc bon. Et pour une fois qu’il se mettait en valeur, on n’allait pas s’en plaindre non plus. Inutile de chercher très loin d’où lui venait cette confiance. Il n’avait aucune idée d’où le Serpentard avait bien pu la lui faire sortir, mais il lui en serait très certainement éternellement reconnaissant.


« ▬ Tu m’en vois plus que ravi, dans ce cas. »


Et ce qui pouvait encore plus le ravir, était la réaction de l’autre brun. Qui lui donnait la confirmation qu’il appréciait, et le Serdaigle ne se gêna pas pour rendre son geste plus insistant. Et il ne se serait pas arrêté quelques instants, sans l’intervention de Rodolphus. Ah. Oui. C’était vraiment très agréable. Très, très agréable. Il en déglutit en sentant le Serpentard venir marquer son cou, remontant sa main libre pour venir plonger ses doigts dans sa chevelure, la caressant, imitant de l’autre le geste de Rodolphus. De toute manière, il était presque certain que cela n’aurait été qu’une question de secondes avant qu’il ne se décide à lui déboutonner à son tour son pantalon, venant d’abord timidement caresser son membre, avant d’y aller plus franchement. Il n’allait pas non plus soudainement à faire la Sainte-Nitouche. Il aurait même eu beaucoup de mal face au nouveau baiser du Serpentard auquel il répondit avec enthousiasme, finissant par lui mordiller la lèvre inférieure. Voilà, il ne la lâcherait plus jamais non plus. Et ses cheveux trop parfaits non plus. Et ce serait trop stupide de prendre ne serait-ce qu’un risque de s’éloigner. Alors il se pressa un peu plus contre sa main, venant accompagner son mouvement. Là aussi ,maintenant le temps pouvait s’arrêter.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 5 Fév - 15:06

Voilà qui le rassurait. Habituellement, Rodolphus ne craignait pas tant de décevoir. Simplement parce qu'il était sûr de lui, c'était juste impossible qu'il puisse décevoir. Enfin, ça dépendait de qui. Parce qu'il se fichait un peu de décevoir ou non les personnes dont il n'avait clairement rien à foutre. Normal, en même temps. Il allait pas s'emmerder avec des conneries pareilles, hein. Autant se concentrer sur les personnes qui en valaient la peine. Comme Lysander, par exemple. Il valait toute la peine du monde, Lysander. Parce qu'il était parfait, tout comme cette soirée. Alors si en plus il lui disait qu'il ne l'avait jamais déçu, c'était tout ce qu'il pouvait rêver entendre. Et il en avait certainement déjà rêvé. Alors que dire de plus à part qu'il était heureux.

« Merci à toi de me dire ceci. »

Eh bien, s'il continuait à remercier comme ça, il allait remplir son quota de remerciement pour l'année. Voir pour les deux prochaines années. Mais ça ne l'empêcherait pas de continuer à remercier Lysander dès qu'il en aurait l'occasion. Parce que c'était bien, et il se sentait bien en le faisant. Parce qu'il se sentait bien tout le temps, quand il était en compagnie de Lysander.

Même si ça avait pu ne pas être le cas avant. Il devait être vachement con avant, en fait. Oui, il n'avait aucun doute là-dessus, il était complètement débile. À préférer l'insulter et autre plutôt que de le garder contre lui à l'embrasser. Vraiment totalement stupide. Mais bon, même s'il regrettait pas mal le temps perdu, et occasionnellement ses actes, il n'allait pas passer la soirée à s'excuser. Ça serait encore du temps perdu. Après tout, le Serdaigle devait bien avoir compris que Rodolphus était désolé, non ?

« Oh, je pense survivre. Et de ce que je me souviens, c'était remarquable. J'ai hâte de pouvoir à nouveau admirer ça. »

C'était même plus que de la hâte. Mais tant qu'il pouvait profiter du moment présent, il était certain d'avoir la patience nécessaire. Ça ne devrait pas être compliqué, s'il était distrait comme ça. Ah, mais c'était de la bonne distraction ! Il ne voudrait en changer pour rien au monde.

« C'est parce que les autres sont un peu trop stupides, je pense. Eh bien je m'y emploierai dès demain. Ça serait bête que quelqu'un d'autre ne la trouve et décide de se l'approprier. Je suis presque certain qu'elle nous était destinée, de toute façon. »

Oooh, trop de bonté en lui. Mais c'était trop tard, il sentait déjà une petite douleur dans les joues. Mais il s'en fichait, parce qu'il n'arrivait même à s'arrêter. Et il n'en n'avait pas envie. Il était heureux comme ça, avec son début de crampe.

« C'est bien gentil ! Et me voilà rassuré. Mais tu ne devrais pas dire ça, je vais te prendre au mot. »

Il serait bien capable d'attendre Lysander devant la classe de celui-ci en attendant qu'il finisse son cours pour l'emmener Merlin savait où rien que pour l'enlacer comme il le faisait et l'embrasser, que ce soit sur la bouche ou dans le cou ou bien même autre part. Il verrait de toute façon bien en temps voulu.

« T'as peut-être bien raison oui Je suis bien content de l'apprendre, du coup. Et c'est vrai que ça serait logique. »

En plus, il rendait le Serdaigle ravi. Parfait. Totalement parfait. S'il en avait l'occasion, il pourrait passer des heures à ravir l'autre brun. Et il avait des heures devant lui, justement, non ? Si. De toute façon, c'est ce qu'il comptait faire à la base. Le voilà rassuré de ne pas avoir à changer de plan. Il aurait eu du mal, parti comme ça. Encore plus si Lysander l'imitait. Ah, il faisait même mieux. Eh bien le Serpentard n'allait pas s'en plaindre, loin de là, il allait même signifier son contentement en bougeant un peu les hanches. Et après ça, de sa main libre, il allait faire comme il l'avait fait plus tôt, et la glisser bien en bas du dos du Serdaigle. Il n'y pouvait pas grand chose, si Lysander avait une peau si d- Oui non là ça devenait bizarre. Il allait arrêter de penser de la merde et baisser un peu plus le pantalon de son homologue, histoire que ses deux mains aient plus de place. Là. Et puis il avait une très belle vue, d'ici, s'il se redressait un peu. Et tandis qu'une de ses mains semblait bien  s'amuser à pétrir le fessier du Serdaigle qu'il continuait d'embrasser avec application, son autre main se montra plus audacieuse qu’auparavant et entama des mouvements de vas-et-viens dont la vitesse alternait selon la concentration qu'il portait à regarder ce qu'il voyait du visage de Lysander. Il aurait bien aimé avoir la capacité de tout faire en même temps, en fait. Mais c'était compliqué, plus qu'il ne l'aurait espéré. Ceci dit, ce n'est pas ça qui allait l'arrêter, loin de là. Il risquerait bien d'y mettre plus de coeur, même en ne sachant toujours pas se retenir de soupirer de contentement pendant le baiser.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 5 Fév - 21:29

En y repensant, même juste un peu parce qu’il n’allait pas s’amuser non plus à commencer à se poser des questions existentielles là tout de suite, il avait énormément changé d’était d’esprit. Sur certains points. Et en bien. En tout cas, alors qu’il pensait ne jamais changer de position, il y a à peine quelques mois, il n’aurait pas hésité à dire que lors de son temps libre, il préférerait nettement bouquiner que de perdre du temps avec qui que ce soit. Et il l’aurait fait aussi. Parce que les gens, ça puait. Bon, il le pensait toujours un peu. Mais il y avait quelques exceptions. Et la plus grande était juste là. La plus grande et la plus importante. Il ne pensait jamais le dire, mais bien que comptant de manière extrêmement différente, le brun avait la nette impression que Rodolphus importait plus à ses yeux que même sa famille, ou en tout cas, à égalité. Il était certain par contre que jamais personne ne l’avait autant fait sourire en si peu de temps. Et fait sentir aussi bien aussi.


« ▬ Avec grand plaisir, et c’est normal, c’est ce que je pense et très certainement ce qu’il en est. »


Bon après, le but n’était pas non plus de lui mettre la pression. Du tout. C’était même le contraire en fait. Mais ce n’était pas comme s’il avait été toujours été très doué pour exprimer quoique ce soit ne sortant pas d’un livre. Ceci dit, il s’améliorait. Doucement, mais sûrement. Et c’était bien mieux que rien. Puis un jour ce serait tout simplement parfait. Voilà. Bon. Pas autant que le Serpentard. Mais il n’était pas du tout certain d’arriver un jour à ce niveau. Enfin. Il ne commencerait pas non plus à faire une espèce de concours pour voir qui serait le plus parfait. Déjà parce qu’il avait déjà la réponse, et deuxièmement, ce serait parfaitement ridicule. Il préférait de loin embrasser une nouvelle fois son partenaire, vu qu’ils avaient tout le temps pour le faire. Et qu’il serait dommage de laisser passer cette occasion.


« ▬ C’est qu’on a le cœur bien accroché, dis-moi. Il ne me restera plus qu’à trouver ma nouvelle victime. »


Ah bah oui. Parce qu’il ne comptait pas se remettre à taper le Serpentard. Ce serait vraiment triste. Mais même s’il pouvait tenir une liste assez longue des personnes qu’il n’aimait pas spécialement, ce n’était pas non plus pour ça qu’il allait commencer à les agresser. En fait, dans son esprit, jamais il n’avait agressé qui que ce soit, ou en tout cas pas consciemment. Et si c’était le cas, et bien dommage pour eux. Et aussi il n’avait pas trop envie de s’attirer d’ennuis, parce que ça, ça puait un peu. Même beaucoup. Et il avait eu sa dose depuis le début de l’année aussi.


« ▬ Je n’aurais pas pu dire mieux. Et si qui que ce soit se l’approprie, il suffira de le dégager d’une manière ou d’une autre. Elle ne pouvait pas être une simple coïncidence. Et si jamais tu as besoin d’aide pour la retrouver, je suis certain de trouver du temps pour. »


Il en trouverait pour tout, voilà. Tant qu’il était à consacrer au Serpentard. Qui une nouvelle fois le fit légèrement rire. Il ne regrettait pas de l’avoir dit du coup.


« ▬ Oh, ça ne me déplairait pas le moins du monde. Pas du tout, si je le répète, il y a plus de chances pour que tu le fasses ? »


Très clairement, passer plus de temps en sa compagnie était devenu un de ses nouveaux buts. Qu’il allait réaliser, voilà. Après tout, ce ne serait pas spécialement compliqué. Avec de la volonté, tout pouvait se faire. Ou presque. Mais ça, très certainement.


« ▬ Peut-être qu’il faudrait mettre le reste du monde au courant, on ne sait jamais que cela puisse en aider quelques-uns, mais bon. Je ne suis pas certain qu’ils le méritent. »


Parce qu’ils ne méritaient en tout cas pas la moindre attention venant de Rodolphus, bim. Il aurait bien dit la vouloir toute entière, mais ce n’était pas forcément possible. Et puis en plus il n’avait pas non plus envie de lui interdire toute liberté. Ce serait ridicule. Le principal était qu’il apprécie sa présence, et surtout le moment présent. Et le Serdaigle allait tout faire pour qu’il en profite. Autant que lui en profitait si possible. Il ne savait même pas comment il arrivait encore à réfléchir un minimum. Bon maintenant si on lui demandait de résoudre un calcul, il n’essayerait sans doute même pas. Et enverrait plutôt chier la personne en fait. Fortement de préférence. Mais ce n’était pas le cas. Du tout. Et tout ce dont il avait à se soucier était d’éviter de faire un geste un peu trop brusque dans le feu de l’action. Et de faire trop de bruit aussi, ce serait bien. Mais entre les mains de Rodolphus, ses baisers et ses soupirs, il ne put s’empêcher de laisser s’échapper un léger gémissement, descendant sa main libre dans son dos, y enfonçant légèrement ses doigts. Et tentant plus mal que bien de retenir quelques coups de reins. Il avait beau avoir envie d’être encore plus proche de lui, il n’avait pas pour autant envie de risquer de lui faire mal à la main, ni qu’il n’arrête. Parce que c’était trop agréable. Tout l’était. Fermant les yeux, et continuant de l’embrasser fervemment en se serrant un peu plus contre lui, son autre main toujours on ne peut mieux placée reprenant ses mouvements, un peu plus impatients et désordonnés. Rompant un instant leur baiser, il en profita pour pencher la tête un instant, le marquant à son tour, choisissant plus ou moins soigneusement l’endroit. Pas de raisons qu’il soit le seul à l’être non plus. Mais pas une raison non plus de trop s’y attarder parce qu’il se languissait déjà de ses lèvres, qu’il alla rejoindre assez rapidement.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Lun 6 Fév - 21:12

Eh bien. Si ça continuait comme ça, lui aussi allait devoir sortir une tonne de remarques appréciables à Lysander. Une tonne, oui. Mais il ne les dirait pas pour rien, non, il n'était pas du genre à faire des choses pour rien, ce serait des compliments totalement mérités, parce qu'il avait de toute façon plein de choses à dire sur le Serdaigle. Vraiment plein. On lui aurait dit ça quelques mois plus tôt, il n'y aurait absolument pas cru. À croire que toutes ces qualités, il y avait été totalement aveugle. Et c'était bête. Très bête. Mais il l'avait bien compris, ça.

« Moi je pense surtout que tu est trop gentil. Mais ne changes surtout pas, j'ai bien envie de dire que tu est parfait. »

Parce que c'était sans doute le cas. Et il était bien content d'entretenir une telle relation avec la perfection même. C'était vraiment un honneur, et un chouette.

Oh, s'il le voulait vraiment, Rodolphus pourrait se concentrer et effectivement trouver des victimes propice au châtiment que serait la violence ultime de Lysander. Il y avait plein de gens nuls qui méritaient d'être violentés. Des gens carrément nuls, pourris, chiants, insupportables, tout ça. Et ça serait drôle, même extrêmement drôle. Il avait hâte d'y être. Et il trouverait certainement un moyen pour enregistrer tout ça.

« Hmmm, on trouvera certainement quelqu'un. Ça ne doit pas être très compliqué. Plein de gens méritent ça, vu qu'ils ne sont pas aussi biens que nous. »

Ah bah oui, logique. Enfin bon, mis à part ça, il était plutôt content de savoir que Lysander comptait  l'accompagner. À deux, ça serait bien moins ennuyant que tout seul. Et il n'aurait même plus aucune raison de se plaindre même s'il cherchait bien. Et là, on ne pourrait pas dire qu'ils ne l'avaient pas mérité, l'accès à cette merveilleuse salle assez... Magique, quand on y réfléchissait un peu. Mais bon, ce n'était pas le moment pour commencer à philosopher sur cette salle, aussi merveilleuse puisse-t-elle être. Il trouverait bien un autre moment pour ça.

« Je ne vais certainement pas refuser, ça serait stupide de ma part. Merci, en tout cas. Ça sera plus facile de la trouver à deux, je pense. »

Il en était même presque persuadé. C'était un peu logique, quand les deux personnes en question étaient Lysander et lui même. Ils ne mettraient sûrement pas plus d'une heure à la trouver, débrouillards et intelligents qu'ils étaient. Et ils s’amuseraient très certainement rien qu'en cherchant la salle, même sans avoir bu, cette fois-ci. Ils n'avaient pas besoin de boire pour s'amuser, c'est vrai, mais la dernière fois ça avait quand même été super drôle. Il s'en souvenait encore, comme si c'était hier. Mais si c'était hier, il aurait une sacré gueule de bois, et ne serait sans doute pas aussi souriant.

« Peut-être bien, oui. Tu devrais essayer, on ne sait jamais. »

Ça serait sans doute très concluant, comme test. Il ne refuserait rien à l'autre brun, de toute façon. Rien du tout. Mais on le savait déjà, ça.

« Hm, c'est sûr, qu'ils ne le méritent pas. Ils ne méritent même pas d'avoir le droit de nous regarder, de toute façon. Mais bon, ça serait assez compliqué de tous les virer d'ici. On devrait quand même essayer, un jour. Parce qu'il n'y aucun doute là dessus, on est mieux qu'eux. »

Beaucoup mieux. S'ils n 'étaient pas mieux, eh bah.. Rien, parce qu'ils ne pouvaient pas être autre chose que mieux. Surtout Lysander, il était encore mieux que mieux. C'est bien pour ça qu'il aimait passer du temps à l'embrasser. Et autre. C'était bien aussi, autre. Et ça avait l'air de plaire à Lysander aussi. Tant mieux, parce que c'était quand même un peu beaucoup le but. Il passait avant, c'est sûr. Il aurait bien aimé que le Serdaigle puisse faire plus de bruits pareils, en fait. Mais il était trop bien lancé que pour prendre sa baguette qui devait maintenant traîner Merlin savait où. Et Merlin n'avait rien à faire ici. Pas une personne de plus, hooo. Enfin bon. Quoiqu'il en soit, ça lui plaisait énormément aussi. Et ça devenait toujours plus dur de ne pas faire de bruit, il n'allait certainement pas blâmer Lysander. Et il allait même au contraire répondre au baiser avec plus de passion. Et pencher la tête en arrière après ça, lui laissant plus de place. Et avant de profiter d'un nouveau baiser, il humidifia rapidement quelques de ses doigts, ce qui pouvait toujours être utile hein, puis fit retourner sa main là où elle était avant. Puis alors qu'il profitait du baiser plus qu'agréable et de la plaisante sensation dans son bas ventre, sa main commença à effleurer l'intimité de l'autre garçon, préférant plutôt demander l'autorisation avant de se lancer dans un truc pareil. Mieux vaut prévenir que guérir, voilà. Et aussi, son autre main n'hésita pas à accélérer un peu le rythme comme Lysander l'avait fait, pendant qu'il se perdait toujours un peu plus et mieux dans le baiser.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Lun 6 Fév - 23:33

Le soir avait bien souvent été son moment préféré de la journée. Et ce n’était certainement pas à cause d’aujourd’hui qu’il allait changer d’avis. Du tout. Bon maintenant, il était certain que ceux où le Serpentard ne serait pas à ces côtés seraient nettement moins bien, mais au moins, on lui foutrait nettement plus la paix qu’en journée. Au final, mener une vie d’asocial lui conviendrait très bien. Encore plus s’il avait droit de garder avec lui la compagnie de Rodolphus. Si c’était le cas, on ne le reverrait sans doute plus jamais. Parce qu’il se trouverait un endroit bien tranquille. Et ne bougerait plus jamais de là. Du tout. Sauf peut-être pour aller faire des courses et sortir un peu parce qu’il ne supporterait pas non plus d’être enfermé pendant des mois sûrement. Et il se doutait que le Serpentard devait être dans le même cas.

« ▬ Si en plus ça te conviens, je ferai en sorte de ne jamais changer. Par contre, j’espère qu’il y a plusieurs places quant au titre de parfait, auquel cas, tu la gagnes sans aucune discussion. »

Parce qu’il n’y avait strictement rien à redire sur Rodolphus, voilà tout. Ou alors il fallait au choix être de mauvaise foi, ou bien ne pas ouvrir correctement les yeux. Ce qu’il avait fait tout un temps. Mais magie, il avait réussi à utiliser son intelligence assez bien pour pouvoir s’en rendre compte. Et il était plus que content de se retrouver là maintenant à pouvoir distraitement lui caresser les cheveux, en parlant tranquillement. Et en se retrouvant dans une des positions les plus confortables aussi.

« ▬ C’est sûr que si on doit s’en prendre à toutes les personnes plus médiocres, on aurait à faire. Peut-être même jusqu’à la fin de l’année. Mais je préfère me porter sur ton choix, ce sera encore mieux si c’est une personne que l’on dénigre tous les deux. »

Il devait bien y en avoir. Peut-être même plus que ce qu’il ne pensait. Après, ce n’était pas non plus comme si Lysander connaissait vraiment énormément de monde, ou en tout cas, assez pour dire qu’il les détestait du plus profond de son être. La plupart du temps, c’était neutre, ou une légère exaspération. Mais certains mériteraient parfaitement bien d’être remis à leur place, voilà. Bon par contre s’il pouvait plutôt essayer de faire ça alors qu’ils n’avaient pas la moindre idée de sa présence, de dos, en ayant la possibilité de fuir ou au moins bien se cacher après, ce serait parfait. Tiens. S’ils trouvaient la salle, il pourrait se cacher là-bas, bim. Elle semblait avoir quelque chose d’assez spécial, donc personne ne le trouverait là, n’est-ce pas ? Hormis Rodolphus mais c’était devenu une telle évidence qu’il n’était pas certain qu’il soit nécessaire de le préciser. De toute manière il serait avec lui et dans le pire des cas, ils se retrouvaient tous les deux là-bas, voilà.

« ▬ Et tu es loin d’être stupide. Je pense aussi que ce sera plus facile, surtout qu’on peut déjà éliminer pas mal d’étages. En fait, on devrait plutôt retomber assez facilement dessus, à moins qu’elle n’apparaisse qu’à une certaine position des étoiles ou de la lune. Là ce serait plus embêtant. »

Et au final ça ne l’étonnerait même pas que ce soit le cas. Avec cette école, rien ne pourrait vraiment le surprendre il avait l’impression. En tout cas jamais plus que lorsqu’il avait découvert que les peintures en plus de bouger, parlaient et se permettaient de faire des commentaires aussi. Trop grand choc culturel. Soit. Cette future soirée, même s’ils la passaient à chercher la salle s’annonçait bien aussi. Tant de beaux moments en prévision. Qui allaient très certainement encore plus le motiver pour ses BUSEs. Il était déjà bien parti, mais ça lui donnait une nouvelle motivation. Et détermination. Celle de démontrer que le meilleur des professeurs était Rodolphus.

« ▬ Je peux même essayer de le formuler un peu autrement. Dès la fin des cours je suis à ton entière et unique disposition. »

Bon, après il avait ses entraînements, mais qui duraient rarement plus d’une heure. Quant à ses études, le brun était certain de pouvoir les faire en compagnie du Serpentard. Qui sait, ça le motiverait peut-être même encore plus une nouvelle fois. C’était même une belle perspective. Comme beaucoup d’autres en fait. Trop de bonheur, mais il était certain d’arriver à le gérer. A la perfection même.

« ▬ Assez compliqué, malheureusement comme tu dis. Et puis il faut bien leur laisser une chance d’essayer de s’améliorer ne serait-ce qu’un minimum. J’imagine que les ignorer ou supporter doit être nettement plus facile que d’être à leur place. Je ne supporterais pas de voir des personnes inconsidérablement meilleures que moi tous les jours. »

Pour le coup il en savait plutôt bien quelque chose. Mais magie, une nouvelle fois, maintenant il n’avait plus aucune raison d’en vouloir à Rodolphus s’il était plus doué que lui. Non, il avait décidé de trouver ça plutôt impressionnant. Voilà. Et il avait absolument tout pour qu’il continue de le voir de cette manière. Et comme étant la meilleure personne du monde. Et il pourrait aussi ajouter un bon nombre de qualificatifs. Tous les positifs qu’il pourrait trouver. Et il était motivé à le faire à chaque seconde supplémentaire. Quoique, il méritait mieux qu’une liste de qualificatifs. Bien mieux. Il méritait le meilleur. Et le brun trouverait comment le lui offrir, voilà. Là il allait plutôt s’appliquer à l’embrasser le plus parfaitement et longuement possible, ce qui avec un peu de chance, l’empêcherait de faire trop de boucan. Au pire, ils n’étaient pas les seuls à pouvoir lancer un quelconque sort. Et dans un énorme élan de gentillesse, il ne comptait même pas reporter les personnes qui le feraient, parce qu’en fait, l’utilisation de la magie était sans doute interdite pour eux ici. Lui il était beaucoup trop occupé à profiter du moment, laissant une nouvelle fois sa main libre parcourir librement le dos du Serpentard, il y avait de quoi faire, et bizarrement tous les endroits lui convenait.

Tout comme le cou de Rodolphus, surtout maintenant que ce dernier avait légèrement bougé la tête. Ce qui l’avait motivé et décidé à y rester un peu plus longtemps que prévu. Et puis ça l’empêchait aussi de faire trop de bruit, donc tout était parfait, une nouvelle fois. Et il n’aurait pas su dire ce qui était plus agréable entre ça, ou l’embrasser. Tant mieux, il n’avait pas à prendre de décision là-dessus. D’ailleurs, durant un instant, il avait été prêt à se concentrer totalement sur ce baiser, et s’appliquer encore un peu plus fin de le rendre plus agréable, si c’était possible, mais fut distrait par les mains du Serpentard. Dont aucune des deux ne le dérangeait, loin de là. Si ça se trouvait, elles étaient destinées à être là. Ou pas. Mais ça ne l’empêcha pas de se cambrer légèrement poussant un peu contre la main à son arrière. Il faisait rarement preuve d’impatience, mais il arriverait très mal actuellement à cacher un tant soit peu son désir. Ce qui n’aurait aucune utilité non plus. Même moins qu’aucune. Et puis autant laisser son instinct parler pour une fois. En partie, ce serait mieux pour ceux qui les entouraient. Même si Rodolphus occupait une partie nettement plus considérable de son esprit. Arrêtant un instant sa main dans son mouvement, à l’extrémité, il opta pour la caresser assez lentement du pouce a départ, avant d’accélérer légèrement la cadence, refusant à peine de lâcher par la même occasion ses lèvres. Se fichant presque des quelques légers gémissements lâchés entre deux baisers. Et qu’il ouvre ou non les yeux ne changeait pas grand-chose, si ce n’était s’extasier une nouvelle fois sur le physique de son partenaire, qu’il pourrait admirer encore durant des heures sans y trouver ne serait-ce qu’un seul défaut.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Mar 7 Fév - 22:55

Aaah, il le flattait trop. Beaucoup trop. Mais mieux vaut trop que pas assez. Ça serait triste, de ne pas recevoir assez de compliments. Il s'en ferait lui-même, si c'était le cas. Mais ce n'était pas le cas, parce qu'il avait de la chance et que Lysander était quelqu'un de fantastique qui lui faisait assez de compliments pour le rendre heureux. Et c'était bien, ça. Vraiment bien. Parce qu'il avait beau ne pas être quelqu'un de particulièrement négatif ou quoi, ça ne l'empêchait pas d'être content de savoir qu'il était apprécié. Enfin bon, heureusement que Lysander l'appréciait, ça serait un peu triste, sinon. Et puis lui il aimait bien Lysander aussi. Il l'aimait tout court, d'ailleurs.  C'était bien, hein ? Ouausi. Il était heureux.

« Je continuerai de t'aimer même si tu changes, tu sais. Je pense qu'il y en a juste deux, ça tombe bien hein ? Ça nous ira super bien, j'en suis sûr. »

Certain même. Parce que depuis qu'il était avec Lysander, il avait l'impression d'être encore plus parfait qu'avant, c'est quand même dire. Plus parfait que tout le monde, à part Lysander. Parce qu'il était arrivé à la conclusion, il y a quelques temps, qu'au final, le plus parfait, c'était bien le Serdaigle. Il se souvenait même du moment même où il s'en était souvenu. C'était en plein cours, il devait avoir eu l'air bien con à relever la tête avec l'air d'avoir trouvé le sens de la vie. C'était peut-être bien le cas, en fait. Il était bien simple, alors.Ah, mais il ne s'en plaignait pas, au contraire. C'était très bien comme ça.

« Merci. Tu es loin de l'être aussi, c'est peut-être bien pour ça qu'on s'est trouvés. C'est pas faux. Eh bien je vais devoir sérieusement y réfléchir, autant choisir quelqu'un de vraiment insupportable. Ça serait bête de prendre quelqu'un d'innocent et sans intérêt, quand même. »

Quoique, il s'en fichait un peu, à vrai dire. Tant qu'il était avec Lysander, peu importait encore énormément. Et donc ils la trouveraient, cette salle. À deux. Parce que c'est vrai qu'il était intelligent. Et le Serdaigle aussi. Donc même objectivement, il était impossible qu'ils ne retrouvent pas cette salle.

« Ah, c'est vrai que ça serait embêtant, ça. Mais même avec cette difficulté, on trouvera. Je n'ai aucun doute là-dessus. Parce qu'on est doués, voilà tout. Très doués. »

Les plus doués. Non mais promis, un jour il arrêtera et acceptera juste le fait qu'ils soient parfaits et qu'il n'y ai rien redire sur eux. Un jour. Il ne savait pas encore quand, mais préférait ne pas s'en soucier tout de suite. Est-ce qu'il avait d'ailleurs encore de se soucier de quoi que ce soit ? Non, vraiment pas.

« J'apprécie. C'est bon à savoir, et ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. »

Il avait sourit, et embrassé la joue de Lysander. Et le Serpentard notait bien ce qu'il venait d'entendre. Il aurait peut-être dû l'enregistrer, sait-on jamais. Mais il ne doutait pas du fait que son partenaire ne tienne sa parole.

« Tu as sûrement raison. Et puis j'ose à peine imaginer le sentiment que ça doit procurer. Ew. Enfin, au moins, on peut être sûr que ça ne nous arrivera jamais. On pourra rester dans notre supériorité ultime »

Exactement.  Et ils l'étaient déjà, en fait. Il s'en rendait bien compte. C'est pas parce qu'il fermait à moitié les yeux et qu'il était de moins en moins connecté à la réalité qu'il était complètement con. Il savait encore ce qu'il faisait, c'était pas comme l'alcool. C'était mieux que l'alcool, même. Bien mieux. La main de Lysander dans son dos y étant sûrement pour quelque chose. Ses deux mains, en fait. Par contre, c'est officiel, il avait clairement oublié la possible existence d'autres personnes dans cette chambre. C'est pas plus mal, étant donné qu'ainsi, il pouvait vraiment se concentrer sur Lysander. Et noter avec intérêt la manière dont il avait un peu poussé contre sa main. Et pour répondre à la réaction positive, il pressa un peu plus son doigt, progressivement. Et il fallait croire qu'il commençait à devenir multifonctions, car il avait même réussi à doucement mordiller la lèvre du Serdaigle, pour finir par tranquillement la suçoter pendant quelques secondes, avant de retourner à un baiser plus simple mais pas moins intéressant. Et par contre, de son côté, même s'il appréciait de plus en plus les bruits plus ou moins discrets émis par l'autre garçon, il avait de plus en plus de mal à garder son bassin tranquille. Là, il ne dirait pas que ce n'était pas de sa faute, parce que ça l'était quand même un peu beaucoup. Il n'avait qu'à apprendre à se contrôler, hein. Mais bon. En guise de dédommagement, l allait accélérer le rythme de sa main. Enfin, de ses deux mains. Et changer de tactique pour le baiser, s'éloignant à contrecœur des lèvres qui lui faisaient tant envie pour à peine les frôler, se contentant de sourire. C'est qu'il trouverait n'importe quelle occasion pour se montrer chiant, hm ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Mer 8 Fév - 19:26

Combien de temps exactement il lui faudrait pour commencer à en avoir marre. Un problème auquel il aimerait bien répondre que cela n’arriverait pas. Jamais. Ce qui était peut-être le cas. En même temps, qui pourrait en avoir marre d’être en présence de la personne qu’il aimait, et en plus ne lui disait que du positif. L’inverse aurait été assez triste en fait. Mais en même temps, il ne voyait pas pourquoi il commencerait à lui dire du négatif. Sauf s’il s’agissait de critiques construites et justifiées. Qu’il ne prendrait pas mal. Le Serpentard avait beau dire ce qu’il voulait, il était parfait, pas le bleu et bronze. Mais il n’allait pas commencer à réfuter ses paroles non plus. Ce qui ne servirait pas à grand-chose. Et puis il était quand même bien mieux que certains autres, voilà.

« ▬ De toute manière, j’essayerai de ne le faire qu’en bien. Ou au moins, je sais que j’aurai quelqu’un pour me remettre sur le droit chemin. Et magnifiquement bien même. Puis il n’y a aucun doute je pense au final. Je ne vois pas spécialement qui d’autre pourrait les porter. »

Personne, voilà. Au pire ils les personnifieraient. Parce qu’en plus d’être parfaits, ils étaient originaux. Et ouais. Bon, peut-être pas les plus originaux non plus, fallait pas trop pousser, mais assez pour pouvoir bien se défendre quand même. En attendant, il était toujours plus qu’heureux d’avoir trouvé Rodolphus. Et surtout d’avoir pris la peine de réfléchir à sa situation. Assez rapidement. Parce qu’auquel cas, il ne savait pas spécialement comment il aurait réagi lorsque le Serpentard avait eu le courage de lui dévoiler ses sentiments. Il ne l’aurait déjà en tout cas pas clairement remballé, en tout cas pas devant le concierge et l’infirmier. Sans doute qu’il aurait essayé de le faire gentiment une fois qu’il aurait récupéré ses esprits.

Mais au final, la question ne se posait même pas. Lysander avait plus que bien fait de répondre positivement. Il n’avait rien regretté. Du tout. Et l’aimait encore plus que ce qu’il avait pensé, c’était pour dire. Il passerait bien des heures à le lui dire, mais il y avait plus passionnant quand même. Parce que même s’il pouvait aussi le complimenter encore longtemps, le Serpentard risquerait de s’en lasser. Et ça, il n’en avait pas spécialement envie. Du tout.

« ▬ Et je suis plus qu’heureux qu’on se soit trouvé. Sans doute une des meilleurs choses qui me soit arrivée. Et assez bête en effet. Enfin, ceci dit ça le serait encore plus de prendre quelqu’un avec une force physique bien supérieure. »

Pas totalement suicidaire non plus. Surtout maintenant. Il ne voulait pas quitter Rodolphus aussi tôt, pour n’importe quelle excuse. Voilà, s’ils étaient ensemble, tout irait bien. Parfaitement bien. Peut-être moins que maintenant si ça les forçait à se bouger mais bon.

« ▬ J’approuve, et puis si on a réussi à tomber dessus une première fois, il n’y a aucune raison pour qu’elle disparaisse à jamais. Et il doit bien y avoir une trace ou l’autre dans le pire des cas à la bibliothèque, de cette salle. »

Parce que c’était bien connu, la bibliothèque était la réponse à tout. Ou presque. En tout cas elle l’avait bien aidé, et ce à plusieurs reprises. Nombreuses. Très nombreuses. Et puis s’il arrivait à trouver un coin tranquille, c’était un endroit très agréable. Bon moins agréable que lorsque Rodolphus l’embrassait que ce soit sur la joue ou autre part, mais bon. Là, ça l’avait une nouvelle fois fait sourire. Il allait finir par prendre l’habitude à ce train-là.

« ▬ Merci surtout à toi de le prendre en compte et d’y faire attention. »

Se dévouer au Serpentard pouvait aussi être un de ses futurs buts en fait. Après tout, cela devait être parfaitement faisable. En tout cas, il s’agissait d’une idée à garder. Et à ne surtout pas mettre de côté.

« ▬ Mh, pour tout t’avouer, je l’ai ressenti un temps envers toi, mais même si de mon point de vue tu es incontestablement meilleur, c’est nettement moins frustrant. Encore plus en sachant qu’en équipe, on est imbattables. »

Ce qui était totalement irréfutable. Bon ils n’avaient pas encore fait grand-chose d’époustouflant, mais ça ne saurait tarder. Surtout si le Serpentard était toujours aussi agile avec ses mains, ce dont le brun ne doutait pas un instant. En même temps, il faisait absolument tout pour l’en convaincre actuellement, consciemment ou non. Même s’il ne savait pas du tout comment il faisait pour arriver à tout suivre presque totalement, ça ne l’empêchait pas de continuer de sourire. Encore plus s’il portait un peu plus attention au baiser de Rodolphus. Il ne savait même pas comment cela se faisait qu’il ait les lèvres aussi douces. Et si agréables. Bon, il n’y avait pas que ça qui était agréable. Absolument tout. Et il ne pouvait pas s’empêcher de bouger des hanches à un rythme de plus en plus régulier. Pas comme s’il essayait de se retenir en fait. Il n’essayait plus depuis quelques minutes en fait. A quoi bon de toute manière. Ca ne finirait que par le frustrer, ce qu’il était loin d’être pour le moment. Difficile en même temps. Quoique. Il le fut légèrement en sentant les lèvres de son partenaire s’éloigner. Hm, non pas maintenant, là, léger grognement, bientôt il pourrait se lancer dans une carrière de doubleur.. Il en remonta même la main dans le dos de Rodolphus, pour pouvoir la mettre à l’arrière de sa tête et l’amener à lui à nouveau. Il aurait très bien pu s’avancer lui-même, mais non. C’était très bien comme ça aussi. Et en plus il pouvait en profiter pour recommencer à lui caresser les cheveux au passage. Mais s’il voulait, il pouvait aussi très bien rentrer dans son jeu en laissant son autre main recommencer à le caresser et à faire de lents vas-et-viens. Très lents, ce serait dommage qu’il se fasse mal au poignet. Et plutôt aussi lui caresser la joue plutôt que les cheveux, parce qu’elle était tout aussi douce et agréable. Et que ses traits étaient simplement parfaits.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 12 Fév - 0:29

Personne d'autre, c'est bien vrai, n'entrait dans les critères pour être considéré comme quelqu'un de parfait. C'était triste, peut-être, mais c'était comme ça. Et puis Rodolphus ne trouvait pas ça triste, lui. Il s'en foutait. Parce qu'il ne faut pas oublier que lui il l'était bien, parfait. Avec Lysander. Il n'oublierait pas Lysander, non non. Jamais il ne l'oublierait. Ça serait vraiment stupide, ça. De commencer à l'oublier maintenant alors qu'il n'avait fait que penser à lui depuis qu'il le connaissait. Quasiment. Les autres, par contre, il voulait bien les oublier. Ça ne le dérangeait pas, mais alors pas du tout. Mais ça, tout le monde ou presque devait s'en douter.

« C'est bien dangereux de me faire autant confiance, mais j'en suis flatté. Je ne pense pas que ça vaille la peine de chercher quelqu'un digne de ce titre, ceci dit. Une perte de temps, à mon avis. »

Énorme perte de temps. Et ils n'avaient pas trop de temps à perdre, eux. Suuurtout pas aujourd'hui, encore moins ce soir là. Il préférait rester avec Lysander plutôt que d'aller chercher un quelconque demeuré. Plutôt que de faire quoi que ce soit d'autre.

« Tu sais, je pense bien que c'est littéralement la meilleure chose qui me soit arrivée. Mais vraiment. J'ai beau réfléchir à ce qui aurait pu être mieux, mais je ne trouve pas. Et ça ne me dérange pas, loin de là. Et je t'en suis reconnaissant. »

Peut-être qu'il se répétait un peu ce soir, mais c'est parce qu'il avait l'impression de ne pas le dire assez souvent, parce qu'il trouvait ça assez nécessaire quand même.

« Mais sinon, je suis du même avis. Je veux bien faire face à plus petit que moi, mais c'est tout. Après on aura des soucis, et ça serait bien con. Et on est pas cons, contrairement à plein d'autres gens. »

Pas un secret non plus. Eh bien, ce soir, c'était la soirée des évidences. Wouhou, ils allaient bientôt pouvoir sortir le champagne ! Quoique, il n'avait pas vraiment envie de champagne pour le moment, et doutait en avoir vraiment besoin un jour. Envie, peut-être. Si l'ambiance s'y prêtait. Mais bon, ils n'y étaient de toute façon pas encore, et il avait toujours en tête de profiter du moment présent, hein.

« Exactement. On la trouvera, quoiqu'il arrive. Et de rien, c'est normal que tu le saches, heh. Mais tu ne devrais pas y repenser, rien ne peut te rabaisser maintenant. Et c'est sûr. On est la meilleure équipe. Je suis fier de nous.  »

Parce que é v i d e n c e. Il y tenait, hein. Tout comme il tenait à précautionneusement embrasser Lysander. Parce que ça, c'était cool. Très cool et très agréable, il n'en n'avait pas douté une seule fois. S'il en avait douté, il ne serait certainement pas en train de maudire sa respiration nasale beaucoup trop bruyant pour ce qu'elle était, ni en train d'accélérer les mouvements qu'il avait tout juste commencé avec son doigt, parce qu'il lui avait semblé recevoir une réaction positive. Peut-être même commencer à rapprocher un deuxième doigt, ça serait pas mal. Tiens, il avait failli rire en entendant le son de mécontentement qu'avait émis le Serdaigle. Alors, il n'était pas content? Ça serait vite arrangé, oui, mais ce n'en n'était pas moins drôle. Ah bah voilà, il avait même résolu le problème tout seul. Ça lui plaisait bien, à lui aussi. Par contre, c'était pas aussi drôle si Lysander se mettait aussi à ralentir. Mais c'était juste. Et c'était même très agréable, il commencerait presque à un peu onduler des hanches. Alors il ne s'en plaignit pas, et sourit durant quelques secondes, frottant presque doucement sa joue contre la main qui était contre. Si même ses mains étaient merveilleuses, eh beh... Enfin, après un petit moment où il s'était permis de rouvrir correctement les yeux pour les fixer dans celui de Lysander, bizarrement sa main s'était remise à accélérer, presque subitement, et peut-être bien un peu plus vite qu'avant. Effet de surprise, eh ouais, il voulait bien miser là dessus. Ça l'amusait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 12 Fév - 22:57

Dangereux de lui faire autant confiance ? Pas de son point de vue. Du tout.  A vrai dire, il pensait bien qu’il s’agissait de la personne la plus digne de confiance. De sa confiance en fait. Si qui que ce soit d’autre essayait de lui donner sa confiance, il lui cracherait dessus, voilà. Quoique. Il savait parfaitement bien aussi que s’il se mettait à suivre le Serpentard ce ne serait certainement pas pour surveiller qui il fréquentait. A la base, on parlait justement de confiance. Non, parce que s’il commençait à le suivre, ce serait tout simplement pour pouvoir passer plus de temps avec lui. Parce que très clairement un des seuls problème qu’il avait là tout de suite, c’était de ne pas avoir passé assez de temps à ses côtés à son goût. Fort heureusement il y avait bien moyen de rattraper tout ça. Tant que ça n’embêtait pas non plus le Serpentard. Sinon ce serait un peu triste.

« ▬ Je continuerai de vivre dangereusement alors. Et tu as sans doute raison. Ce n’est pas comme si on avait trop de temps à leur consacrer, autant l’utiliser correctement pour pouvoir être le plus productifs possible. »

Et bien évidemment il ne faisait aucun doute que les seuls moments où le Serdaigle serait le plus productif, ce serait en compagnie de Rodolphus. Deux cerveaux valent bien mieux qu’un après tout. Surtout les leurs. Mais en attendant il allait une nouvelle fois continuer de sourire en l’entendant. S’il continuait comme ça, il allait très vite être heureux jusqu’à la fin de sa vie. Bon, il était déjà sûr et certain presque de l’être tant qu’il serait à ses côtés. Ce qu’il comptait définitivement faire faire en fait. Là, il allait une nouvelle fois lui embrasser la joue et poser sa tête sur son épaule, parce que c’était on ne peut plus confortable en fait.  

« ▬ Merci beaucoup. Et en y réfléchissant, c’est réciproque. Je n’aime pas spécialement faire de comparaisons mais même si ta rencontre n’est pas la seule des bonnes choses qui me soient arrivées, c’est clairement la meilleure de toute. Au risque de me répéter une nouvelle fois, tu es le meilleur. »

Il pourrait le répéter à longueur de journée. Très facilement. Mais il y avait quand même bien mieux à faire. Et d’autres louanges à lui faire aussi un peu plus recherchées que celle-là.

« ▬ Dans ce genre de situation, la simplicité a du bon quand même. Et ça c’est sûr, les seuls soucis qu’on a pu avoir, auparavant sont maintenant réglés, et ce sans l’aide de personne. »

Bon une partie était réglé, mais une nouvelle fois le reste n’était pas aussi important. Tout simplement parce qu’il ne concernait pas Rodolphus, parfaitement. Il fallait bien imaginer en tout cas que le reste du dortoir dormait, auquel cas ils auraient sûrement eu une ou deux remarques. Tant mieux, parce qu’il n’était pas du tout d’humeur à écouter qui que ce soit d’autre en fait. Et ignorerait peut-être tout simplement. La meilleure et la plus simple des choses à faire, définitivement.

« ▬ De toute manière, ça ne sert à rien de partir négatifs. Et elle n’a pas pu disparaître comme ça du jour au lendemain non plus. Ceci dit, y repenser me permets de voir encore plus ô combien je suis heureux maintenant à tes côtés. Et ça ne fait aucun doute. Je ne pensais pas pouvoir un jour atteindre un si haut niveau de perfection. Qui ne fera qu’augmenter, j’en suis certain. »

Parce qu’il n’y avait aucune, mais alors aucune raison pour que soudainement, ils se mettent à régresser. Pourquoi même. Impossible. Ils continueraient dans leur perfection, tout simplement. Et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. En tout cas pour eux, ce qui était clairement le plus important. Les autres pouvaient bien se débrouiller tout seuls un peu. Lui par contre, il ne pourrait pas y arriver tout seul, alors il allait devenir un assisté. Voilà. Très bon plan. Nettement moins bon que celui qui était en train de se dérouler et qu’il n’avait pas du tout planifié non plus mais bon. Il s’en fichait royalement au final, tant qu’il pouvait profiter du moment. Et il n’aurait pas pu rêver mieux. Ses soupirs rapprochés ponctuant chaque mouvement du doigt du Serpentard le prouvait certainement.  Et il n’avait même plus aucune raison de râler ne serait-ce qu’un tant soit peu, étant donné qu’il avait réussi à régler son pseudo problème plutôt rapidement. Et sa pseudo vengeance avait apparemment un effet plutôt positif, pas comme s’il allait s’en plaindre non plus. Il allait continuer de l’embrasser en lui caressant la joue. Et se serait bien perdu aussi dans son regard, si lui-même n’avait pas fermé les yeux en sentant l’accélération soudaine de Rodolphus, le faisant gémir une nouvelle fois par la même occasion. C’était très loin d’être déplaisant. Finissant par relâcher sa main et la remontant jusqu’à la taille du Serpentard, il opta plutôt pour se rapprocher un peu plus de lui et se frotter à lui, d’un geste assez lent comme pour pouvoir mieux tout ressentir, même si il avait clairement un peu plus de mal à tout suivre. Passant parfois quelques secondes entières contre ses lèvres, étouffant un nouveau bruit, trop occupé à se concentrer sur son mouvement. Mais en restant un minimum multitâche quand même, fallait pas trop pousser non plus.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Mar 28 Fév - 22:57

Alors Lysander pouvait continuer de vivre dangereusement, et Rodolphus continuerait de l’inciter consciemment ou pas à faire ça.  Il n’aurait à se  plaindre de rien,  s’il faisait ça. Déjà qu’il ne trouvait aucun défaut à la soirée. Il ne voulait pas prendre la peine de chercher, il savait qu’il ne trouverait absolument rien. Donc pas la peine d’essayer. Il pourrait s'y remettre demain, occasionnellement. S'il en avait envie. Maiiis il avait dit pas réfléchir, donc il n'y réfléchirait pas du tout, et puis c'est tout.

«Je ne peux que t'admirer, alors. Vivre dangereusement, c'est bien courageux ça. Impressionnant. Courageux et intelligent, que demander de plus ? J'ai tout ce qui me faut pour être heureux, il semblerait. On va finir par devenir les personnes les productives de ce château si ça continue. »

À moins que ce ne soit déjà le cas. Il n’en doutait pas, bizarrement. À croire que tout était  parfait, et ce à tous les niveaux. Rodolphus n’avait aucune difficulté à y croire, par contre. Vraiment aucune. S'il n'avait besoin que de ça pour être heureux, ça lui allait parfaitement. Totalement et parfaitement. Ah, ça faisait vraiment plaisir d'entendre ça venant de Lysander. Venant d'un autre, il n'en n'aurait clairement rien eu à faire. Mais alors, c'est limite s'il aurait remarqué que quelqu'un lui parlait, en fait. Triste ? Non, il ne trouvait pas. Vu qu'il s'en foutait mais alors totalement.

« Ah ? Eh bien... J'en suis heureux. Vraiment, merci de dire ça. T'es parfait. Je suis sûr qu'on en vivra d'autres, des moments comme ça qui nous marqueront. Ça ne me dérangerait absolument pas. Puis le meilleur, c’est juste toi. »

Il ne voyait pas pourquoi ça serait dérangeant, en fait. Il n’allait pas se plaindre pour rien, quand même. Ca serait con. Très con, il n’avait pas envie de jouer au con, ce n’était pas dans son intérêt, ni dans celui de Lysander, donc inutile, totalement.

« C’est vrai. Après on va se compliquer la vie, et c’est chiant ça. Donc on n’aura plus de problèmes, jamais. Je peux te l’assurer. »
Ca devrait pas être trop compliqué. Du tout. Tout comme trouver à nouveau la géniale salle où ils avaient pu passer un super bon moment.

« Mais oui. Et même si jamais tu l’oubliais, je m’arrangerais pour te le rappeler de n’importe quelle manière possible. Et on sait tous que j’y arriverai. »

En tout cas, lui le savait. Il en savait, des choses, pas vrai ? Il savait visiblement comment faire plaisir à Lysander, et c’était quelque chose de bien. Et vu que l’embrasser semblait leur plaire à tous les deux, il n’allait pas s’en priver. Et l’embrasser partout tant qu’à faire, c’était bien aussi. Tout était très bien, il n’en doutait pas. Et maintenant, c’était presque par automatisme que son majeur bougeait, et qu’il décida de finalement y joindre son index et d’aller un peu plus vite. Ce n’était pas une question de perdre du temps ou pas, juste de ravir le Serdaigle. C’était très bien, ça. Lui, ça lui plaisait bien comme idée. Tout comme le fait que le Serdaigle en question ne se frotte contre lui ainsi. C’était agréable ça, très agréable. Et il ne se retint pas non plus de faire aller ses propres hanches à sa rencontre tout en lâchant quelques soupirs et grognements. Il ne ressentait pas le besoin d’accélérer, parce qu’il était persuadé que c’était très bien ainsi.

« J’espère que tu n’as rien de trop important demain. »

Reflexion stupide, on a toujours des trucs importants à faire. Surtout lorsqu’on est élève. Mais c’est peut-être le 0,30% de son cerveau stupide qui avait parlé. Dans le pire des cas, il passerait pour un imbécile prévoyant. Et c’était bien aussi. Si ce n’était pas le cas, il pouvait toujours l’embraser l’air de rien hein.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Dim 19 Mar - 23:07

Il allait lui devenir de plus en plus difficile de choisir un seul moment parfait. Pourquoi devrait-il en choisir un, au fond. Et si qui que ce soit le lui demandait, il répondrait uniquement par Rodolphus.  Le synonyme de la perfection à ses yeux. En même temps la place avait été libre longtemps, voir même toujours. Ceci dit, il doutait que quelqu’un d’autre que le brun serait arrivé à la prendre. Et Lysander n’en était que plus heureux. Tout comme il ne pouvait être plus heureux que maintenant. Là, il en était sûr et certain. Et il n’arrivait toujours pas à arrêter de sourire.  Il ne cherchait de nouveau pas à l’enlever. Tant qu’il n’y avait que le Serpentard, il s’en fichait totalement.

« ▬ Ce n’est pas déjà le cas ? Et ça tombe bien, j’ai aussi tout ce qu’il me faut pour l’être. Je ne pensais pas que ce serait aussi facile, à moins que ce ne soit toi tout simplement, qui est beaucoup trop fort pour rendre ça facile. »

Voilà. Peut-être que s’il n’avait pratiquement jamais fait de réels compliments à qui que ce soit, c’était pour pouvoir se rattraper maintenant. Et il ne regrettait pas. Du tout. Et son aîné méritait tous les compliments du monde aussi. Il ne pensait pas s’attacher aussi fort à quelqu’un , et encore moins à lui en particulier. Comme quoi, rien n’était défini. Maintenant il voulait juste rester près de lui et ne jamais le quitter si c’était possible. Voilà, il allait un peu plus se mettre contre lui. En l’écoutant occasionnellement. Déjà, parce que c’était plus poli, sa voix était beaucoup trop agréable et puis ça l’intéressait vraiment. Enfin, des compliments, il n’allait pas cracher dessus, même si le Serdaigle ne savait jamais vraiment où se mettre dans ces moments-là.

« ▬ Merci à toi surtout. Et chaque moment en ta compagnie est marquant.  Tu as un don, vraiment. Et ce n’est certainement pas à moi que ça déplaira. Bien au contraire. »

Pour la peine il lui embrassa une nouvelle fois la joue. Il ne s’en lasserait jamais non plus. Comme sourire. Tant pis pour les crampes. Plus de problèmes. C’était une très belle perspective d’avenir. Parfaite. Le restant de sa vie le serait, et ce n’était pas discutable. Puis il ferait tout en son pouvoir pour que celui de Rodolphus le soit aussi. Le reste, hormis sa famille, il s’en fichait totalement.

« ▬ Effectivement, personne n’en doutera. Et si tu veux, je serai ton plus fervent supporter. »

Bon ce qui n’avait pas trop de sens. Mais tant pis. Ce n’était pas vraiment le moment d’y penser. Du tout. Il aurait énormément de mal à penser à quoique ce soit de négatif. Vraiment. Profiter des baisers du Serpentard était nettement plus facile. Profiter de tout même. C’était beaucoup trop agréable. Il avait beau être stressé de nature, il n’avait jamais été aussi détendu, sans doute de toute sa vie. En même temps, Rodolphus avait su le mettre à l’aise. Auquel cas, il ne serait certainement pas là en fait. Il fit même l’effort d’aller enfouir sa tête dans le cou du Serpentard, dans le minime espoir de faire un tant soit peu de moins de bruit. Et puis c’était aussi une très bonne place pour pouvoir profiter des soupirs et grognements du Vert et Argent. Duquel il calquait les mouvements. Et tant qu’à faire, autant en profiter pour lui embrasser à nouveau le cou. Sans trop faire de marques, fallait pas non plus trop exagérer.

« ▬ Je ne pense pas que…Quoique ce soit puisse être plus important que mon fiancé. »

Bon, s’il avait réussi à parler un tant soit peu correctement, il pouvait très bien faire un autre effort, celui de tendre un de ses bras, et de prendre sa baguette. Juste quelques secondes, et ça éviterait à qui que ce soit de réveillé de les entendre. Là. Parfait. Maintenant il pouvait la relâcher tout aussi rapidement et reporter toute son attention sur le Serpentard. Et lui dégager quelques mèches de sa figure en scellant leurs lèvres. Puis redescendre le long de son cou.  Jusqu’à atteindre son torse, un peu trop immaculé à son goût. Pas très grave, il allait pouvoir arranger ça très vite. Tout de suite même, si ce n’était pas magnifique.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Luxe & Vanité


254 messages.
Inscrit le 11/07/2015.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Pur
Année/ Métier: 7e année
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Ven 14 Avr - 0:51

Oh, Rodolphus pensait bien que si, c’était déjà le cas. Parce que de toute façon, à ses yeux, il n’y avait que peu de personnes qui comptaient, et ses personnes –là étaient des personnes qu’il n’hésitait pas à complimenter. Pour commencer, lui-même faisait partie des premiers sur la liste. Mais c’était plutôt compliqué, de savoir quand est-ce qu’il s’appréciait ou pas. Parce que, vraiment, il appréciait son caractère, il se savait avoir une personnalité et c’était très important. Il avait de l’ambition, ne se laissait pas faire, il avait logiquement tout pour réussir dans la vie. Et ça, c’était déjà pas mal. Mais après, il ne savait pas trop. Parce qu’en soit, il savait qu’il y avait une part de lui qui n’était pas totalement « lui ». Parce qu’après tout, ce qu’il faisait, c’était bien souvent ce que ses parents voulaient qu’il fasse. Mais ce n’est pas que ça le dérangeait, c’est juste qu’il le savait bien, et il ne savait pas trop quoi en penser. Mais soit, il n’était pas le seul sur cette liste, heureusement. Et puis on s’en foutait pas mal, de cette liste. Parce que la seule personne dessus qui importait, c’était la première, et c’était ce formidable Serdaigle juste à ses côtés. Parfois, Rodolphus se demandait comment il avait pu pendant autant de temps « prendre plaisir » à l’emmerder volontairement pendant aussi longtemps. C’est juste immonde, maintenant qu’il y repesait. Mais il ne devait surtout pas repenser ààààaaah et voilà il y avait pensé, ce fichu jour ou pour s’amuser il avait encore  fait chier Lysander, mais que celui-ci avait fini par pleurer. Horrible, grfueh. Mais il n’avait pas besoin de penser à ça m a i n t e n a n t, c’était stupide. Il avait juste à profiter de l’instant présent.

« Peut-être bien que si, maintenant que tu le dis. Et puis tu sais, je pense qu’on est tous les deux assez forts et qualifiés, donc c’est pour ça qu’on fait de l’aussi bon travail à deux. »

C’est sûr, Rodolphus était absolument certain que depuis qu’il était avec Lysander, il était nettement plus productif et motivé dans ce qu’il faisait. Il était sûr d’avoir encore plus de chance de réussir dans la vie. Pourquoi ? La réponse était assez simple, et niaise. Le bonheur. Ouais bon à ce train là, il allait vomir des arcs-en-ciel bientôt. Et il n’en n’avait pas la moindre envie, donc il allait se remettre à sourire tout simplement, hein.

« Je te dis, plutôt merci à toi. Je propose qu’on passe toute notre vie ensemble, comme ça on sera sûr d’être heureux toute notre vie et de passer des tonnes de moments ensemble. »

Des tonnes oui, il était en tout cas très motivé pour. Ah, mais rien ne l’arrêterait, dans cet état d’esprit. Parce que si en plus il avait droit à des bisous sur la joue, ça n’allait plus aller. Du tout. Lui aussi allait lui en faire, pour la peine, histoire de ne pas être le seul à être content pour si peu. Enfin, peu, si les bisous étaient accompagnés de paroles telles que celles que venaient de prononcer le Serdaigle, ça n’allait toujours plus.

« Bien sûr que je le veux, j’allais te le proposer si tu ne le disais pas toi-même. »

Ce qui était fantastique, c’est que Rodolphus ne s’ennuyait absolument jamais lorsqu’il était avec Lysander. Qu’ils parlent, longtemps ou pas, il ne s’en lassait absolument jamais. C’était toujours très intéressant, quel que soit le sujet, et ça c’était vraiment génial. Tout comme actuellement.  C’était très bien, il était content. Difficile de ne pas être heureux dans ce genre de situation aussi, tout était fait pour passer un bon moment. Il ne cessait d’embrasser l’autre brun là où il pouvait, et dès qu’il le pouvait.

« Hm. Tant mieux, parce que je t’aurais sans aucun doute demandé de passer ton temps en ma compagnie. Fiancé. »

Parce qu’il ferait tout pour avoir ne serait-ce que quelques minutes avec Lysander. Qu’elles soient aussi agréables que celles-ci ou pas. Et il n’avait absolument aucune idée de comment Lysander avait eu le courage de prendre sa baguette et de leur permettre de faire du bruit s’ils le souhaitaient. Parfait, non ? Ca voulait dire que du coup, il pouvait totalement soupirer en sentant son torse être marqué. Ca ne lui déplaisait absolument pas, loin de là. Une de ses mains bougea alors, remontant pour caresser le côté du cou du plus jeune, calmement, alors qu’il avait un sourire presque paisible. Ça ne dura cependant pas éternellement, car cette même main redescendit bien assez vite pour aller fermement serrer les fesses de son petit ami.

« ..J’ai envie de toi. Enfin t’avais déjà dû le remarquer, ça. »  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


351 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D Sam 15 Avr - 2:05

Il allait regretter de plus en plus de ne pas être dans l’année du Serpentard. Bon, depuis un petit temps, il le regrettait. Même si la septième année, il voulait y être depuis un petit temps. Là, c’était différent. Parce qu’il savait parfaitement qu’ils auraient pu faire un très bon binôme. Même plus que bon. Et ils auraient pu avoir d’on ne peut meilleures notes en fait. Sauf que ce ne serait pas vraiment possible sauf en dehors des cours. Maiiis, il y avait toujours un peu plus de reconnaissance avec les points et autre. Enfin, pas comme s’il en avait réellement besoin. Surtout pas là tout de suite. Au final, tout ce qui comptait, c’était qu’il soit avec lui. Peu lui importait pour quoi. Et quand. Juste être avec lui. N’était-ce pas magnifique. Même s’il s’était souvent dit qu’il se contentait d’un rien, ce qui n’était pas faux, il n’avait jamais été aussi heureux qu’en sa présence.  Il ne pouvait jamais s’empêcher de sourire en le voyant. Et juste de vouloir passer encore plus de temps avec lui. Sans doute qu’il se transformait en une espèce d’adolescente prépubère. Fort heureusement, il ne gloussait pas encore. Jamais.  Plutôt mourir.

En tout cas, quoiqu’il arrive, le Serdaigle ne pouvait qu’approuver la proposition de Rodolphus. Oui. Vivre ensemble pour toujours. Meilleure des idées du monde. Il aurait toujours de la place pour d’autres bons souvenirs. Et il commencerait par ajouter cette soirée déjà. Qu’il ne voulait pas finir. Jamais, il était beaucoup trop bien contre lui. A tous les niveaux. En fait, il pourrait totalement vivre éternellement dans cette position. Bon en bougeant un minimum quand même. Parce qu’il ne pourrait pas s’empêcher de continuer de l’embrasser. Ou de lui parler et le caresser aussi. Qu’on les laisse tout simplement ici, et que strictement personne ne vienne les déranger. Sous aucun prétexte. Ils étaient assez grands pour pouvoir décider de leur vie désormais, non. Si.

« ▬ J’adhère totalement.et je tiens à te laisser le plus de bons souvenirs possibles. Et même si une déchetterie m’irait comme maison tant que tu es là, je ferai tout pour t’en laisser plus que ne puisse le faire ou l’imaginer. »

Chose peu facile étant donné le visible don du Serpentard pour le rendre heureux. Rien que ses baisers, il ne savait même pas comment l’autre brun faisait pour qu’ils soient si agréables. Il ne s’en lasserait jamais. Quitte à avoir beaucoup trop mal aux joues. De toute manière, il était prêt à endurer tous les maux pour lui, même si celui-là n’était pas spécialement dur. Du tout. Rien ne l’était au final. Il avait beau avoir bougé toute la journée, il ne ressentait plus une seule once de fatigue. Et il était prêt à tout faire pour Rodolphus, absolument tout ce qui pouvait lui passer par la tête.

« ▬ Parfait. Je peux même essayer de te faire des banderoles. Ca renouvellera un peu la décoration du château. »

Et il allait un jour ou l’autre finir par se taire aussi. Peut-être pour profiter encore un peu plus du moment, si c’était possible. Mais il aimait beaucoup trop la voix de son partenaire. Et il n’allait pas non plus le laisser parler dans le vent, ce serait beaucoup trop triste. Et il ne voulait rien de triste actuellement. Il aurait beaucoup de mal à imaginer ne serait-ce qu’une once de tristesse là tout de suite. Surtout s’il continuait à lui dire de telles choses.

« ▬ Je ne peux pas vraiment dire autre chose que je ne demande qu’à passer mon temps avec toi. »

Pas un grand mystère. Mais ça méritait sans doute d’être dit. Tout comme cette mèche méritait d’être replacée. Même si elle n’avait en rien changé la beauté du septième année. Enfin, il n’avait pas non plus tout son temps à lui accorder, il avait plein d’autre chose à faire. Ce serait dommage que Rodolphus attrape soudainement froid, parce qu’il ne s’en était pas assez bien occupé, oh. Surtout que maintenant, ils avaient tout le loisir de faire ce qu’ils voulaient sans que personne ne les entende. Donc il allait continuer de l’embrasser un peu partout où il le pouvait. En essayant de rester discret dans ses marques quand même. S’arrêtant un instant en sentant sa main dans son cou, le regardant en souriant un peu plus. Sourire qui ne se perdit pas lorsqu’elle redescendit, au contraire. Il en profita même pour se rapprocher encore un peu plus de lui. Bon, bientôt il ne saurait plus, mais autant en profiter tant que c’était possible. Et remonter une de ses mains dans ses cheveux, jouant un instants avec quelques mèches, avant de redessiner du bout des doigts ses lèvres. Fascinant.

« ▬ Vraiment ? »

Riant légèrement quelques instants, il ne put s’empêcher de l’embrasser une nouvelle fois. Plus longuement que les autres fois. En se bougeant un peu pour mieux s’installer sur lui en lui caressant distraitement le torse, trop occupé à le regarder.

« ▬ Tout aussi surprenant pour toi sans doute, j’ai très envie de toi, ça tombe très bien. »

Magnifique, une nouvelle fois. Et il n’allait pas se priver pour lui mordiller légèrement la lèvre inférieure, descendant un peu plus sa main, avant de se laisser légèrement retomber sur le côté, tout en le serrant contre lui. Hors de question de laisser trop d’espace entre eux. Une chance que le lit soit assez grand, histoire d’éviter de se retrouver par terre. Mais il resta très confortablement sur le matelas, sa nouvelle position lui permettant même de passer ses jambes autour de la taille de son partenaire. Très confortable.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Night Owl ▬ PV: Rodo :D

Revenir en haut Aller en bas

Night Owl ▬ PV: Rodo :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Tours :: Salle Commune Serdaigle :: Dortoirs des garçons-