N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Compagnons de table •• PV. Lysandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Compagnons de table •• PV. Lysandre Jeu 19 Avr - 14:48

La bibliothèque, c’était la source de tout, il y avait de tout et sur tous les sujets, surtout à Poudlard. Il y avait des bouquins plus ou moins intéressants, mais ceux qui l’étaient le plus était sûrement ceux de la réserve. Et elle était certaine que ce livre, celui qu’elle était en train de lire, était l’un deux, mais qui n’avait pas été remis à sa place. Celui-ci était tombé à ses pieds alors qu’elle se baladait dans les rayons, on aurait pu dire que c’était bizarre, mais bon, tout est bizarre ici.

Le livre était noir, avec quelques gravures argentées dessus. Il se nommait « La résurrection et les fidèles », contenant des pages plus ou moins vieilles, avec quelques photos de mages noirs par-ci par-là. Cela faisait très glauque ce qu’elle lisait, alors elle avait fait en sorte de prendre plein d’autres livres, ce qui faisait que seul celui qui était en face pouvait voir ce qu’elle était en train de faire. Non pas qu’elle s’intéressait à cette forme de magie, mais cela attisait sa curiosité... Et pourrait lui servir pour plus tard qui sait.

Elle remit une de ses mèches de cheveux en place, le coude sur la table et sa tête dans la paume de sa main, pendant que l’autre main tournait les pages. Elle ne bougeait pas d’un pouce, mais quelque chose fit du bruit, ou plutôt quelqu’un, comme des livres qui avaient bougé en face d’elle. Elle savait très bien qu’il y avait souvent quelqu’un en face d’elle, elle s’était toujours assise à cette table, vers le fond mais pas trop non plus. Et cette fois-ci, elle avait décidé de relever les yeux, par curiosité encore, afin de voir qui était le personnage en face d’elle.

Oh, un Serdaigle. Ils sont sympas eux. Vicky n’était pas comme la plupart des autres personnes de cette école, qui jugeait les gens par rapport à leur maison, du genre les Serpentard sont des fils à papa snobs et cruels et les Poufsouffle des bons à rien qui ne pensaient qu’à manger. Non, ce ne sont que des clichés. Elle connaissait pas mal de Poufsouffle en fait, et des Serdaigle, bien plus que ceux de sa maison, c’est un peu triste .. Mais c’est comme ça. Elle se pris alors à la fixer, sans rien dire, elle était dans ses pensées et le regardait sans vraiment le regarder.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Dim 22 Avr - 2:35

C’était effroyable quand même. Les examens qui se rapprochaient de plus en plus. Lysander avait pourtant l’impression que l’année venait à peine de commencer. En tout cas, il s’en rappelait comme si c’était hier. Bon ; Cette année était difficilement oubliable aussi. Comme toutes les autres. Enfin. Ce qui ne différait vraiment pas, c’était bel et bien ses venues presque quotidiennes à la bibliothèque. Qu’est-ce qu’il ferait sans en même temps. Il avancerait nettement moins vite dans ses devoirs en tout cas. Voir pas du tout. Et ce serait pire que tout. Il stresserait encore plus oui, comme s’il ne le faisait pas assez.

Il devait être là depuis un bon bout de temps, sans aucun doute plus d’une heure. Mais il avait pris un bon nombre de livres avec lui, histoire de ne pas devoir se lever toutes les vingt minutes. Il espérait juste qu’il n’handicapait personne à en prendre autant, mais au pire, il ne mordait pas hein. Et il prêterait sans aucun soucis un des livres tant qu’il ne travaillait pas dessus. Enfin. Mais là n’était pas la question, la question était plutôt les propriétés de Saturne. Intéressant en soi. Mais il en avait un peu marre de lire la même chose depuis trois chapitres et de ne rien trouver de nouveau.

Alors après un léger soupire, le Serdaigle avait un peu relevé la tête. Eeet, c’était un peu effrayant ça. Est-ce qu’elle le regardait ? Il n’en était pas vraiment certain. Aah, il la connaissait, elle faisait partie de son année, à Serpentard comme pouvait en témoigner son uniforme. Le brun s’était légèrement tourné, histoire de vérifier s’il n’y avait pas quelqu’un derrière lui qu’elle fixait. Mais non. Bon. Par contre, elle n’avait pas l’air de réagir beaucoup. Il avait essayé de ne pas faire attention, mais c’était vraiment perturbant. Alors il s’était un peu râclé la gorge.

« ▬ Hrm, tu…As besoin de quelque chose ? »

Ah bah on ne sait jamais. Ce ne serait pas la première fois qu’il rencontrait quelqu’un qui voulait poser une question ou avoir une information mais qui n’osait pas demander. Ceci dit, généralement il s’agissait de premières ou deuxièmes années.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Jeu 26 Avr - 18:04

Au fur et à mesure, Vicky commençait à vraiment le regarder, comme si elle sortait de ses pensées. C’est trop chou l’épi qu’il a, elle était sûre qu’il arrivait pas à s’en débarrasser, peu importe si il mettait de la laque ou si il se coiffait correctement. En fait maintenant elle regardait un peu au-dessus de lui, enfin ses cheveux quoi. Jusqu’à ce qu’elle remarque qu’il lui avait parlé et qu’il la regardait maintenant. Elle le regarda encore un instant, peut-être qu’elle avait rêvé, mais non, il lui avait bien parlé, et ça serait cool de lui répondre avant qu’il ne la prenne pour une muette attardée.

- Ah euh .. Non, pas spécialement, c’est juste qu’un bruit m’a surprise, c’est tout.

C’était pas très clair sa formulation, tout le monde aurait pu dire ça, mais de là à regarder voire fixer quelqu’un juste pour ça c’était un peu bizarre, donc elle allait continuer de parler, à voix basse qui plus est car ils étaient dans la bibliothèque.

- Et aussi je me disais bien que quelqu’un s’asseyait à la même table depuis un long moment, même depuis quelques années, ça fait un peu bizarre de relever la tête et de voir pour la première fois la personne. Enfin, c’est pas plus important que ça, c’est juste que c’est .. Intrigant.

Et par curiosité, elle jeta un œil à ce qu’il lisait. Oh, des trucs sur Saturne. Et puis .. Oh tous ces livres qu’il a pris, il va vraiment lire tout ça ? Il avait du courage, ce n’était pas un Serdaigle pour rien, m’enfin bon, il n’y avait pas non plus que les Serdaigle qui aimaient lire. Par exemple les contes et les nouvelles fantastiques étaient très bien quand on voulait passer le temps. Ses livres étaient tous restés chez elle, chez sa mère qui plus est, mais elle n’allait pas ramener toute son étagère non plus .. Elle n’avait en fait rien ramené du tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Jeu 26 Avr - 19:33

Aah, ça commençait vraiment à être gênant. Qu’est-ce qu’elle faisait. Qu’est-ce qu’il était sensé faire. Il pourrait arrêter de stresser sinon. Ou alors il allait refaire un burnout en moins de deux. Et il n’en avait pas envie à la presque veille des examens hein. Il y avait mieux à faire. Comme par exemple essayer d’agir normalement. Faire comme si de rien n’était.  Mais il avait quand même parlé. Il était trop intrigué. Mais bon. Ce n’était pas pour ça qu’il allait commencer à déranger tout le monde hein.

« ▬ Ah, désolé, je ne voulais pas te déranger, j’ai juste pensé que…Tu voulais peut-être quelque chose. »

Voilà, il allait un peu lui sourire, et rabaisser son regard vers le livre. Belle technique de fuite. Non mais il n’allait pas commencer à être outré ou quoique ce soit, parce qu’elle regardait dans sa direction.  Mais alors qu’il allait se reconcentrer sur son travail, elle reprit la parole, et il réfléchit un petit temps. Il n’avait jamais réellement prêté attention des personnes en face de lui. Juste à son travail oui. Ah bah il venait pas à la bibliothèque pour se faire une manucure hein.

« ▬ C’est vrai que…Je n’avais jamais vraiment fait attention à quii s’asseyait là, sans vouloir t’offenser bien sûr ! En plus on est…Dans la même année. Vicky…Podmore c’est bien ça ? Mas tu es aussi la capitaine de l’équipe de Serpentard ? »

Bon, il aurait pu trouver un autre moment pour faire ça. Il essayait de rester discret pour ne pas déranger tout le monde. Eet il s’était un peu plus penché vers elle, ce serait plus simple aussi.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Jeu 26 Avr - 21:29

Vicky allait elle aussi continuer de feuilleter son livre, car elle pensait qu’il n’allait pas lui répondre vu qu’il replongeait dans son livre .. Mais non, il reprit la parole. Et en plus il connaissait son nom, ce qui n’était pas plus mal, mais elle ne pensait pas que d’autres personnes connaissaient son nom, elle était du genre discrète.. Enfin cela dépendait d’avec qui elle était mais- AH LE QUIDDITCH OUI !

- Oui, enchantée, Vicky Podmore, toi je crois que c’est Lysander McGuier ? Le capitaine de Serdaigle ? Enfin de l’équipe de Quidditch je veux dire. Tu te défends super bien et votre équipe nous donne vraiment du fil à retordre, mais ça fait plaisir de voir que vous vous donnez à fond pour le sport. C’est mieux que d’affronter des branquignols. Et plus les matchs sont durs, plus c’est appréciable, on en chie, mais quand la victoire est là, c’est carrément un honneur.

Elle semblait s’être emportée sur le moment. Au départ à vrai dire, elle n’aimait pas le sport en général, et encore moins le Quidditch, elle trouvait ça beaucoup trop dangereux, surtout avec le cognard. Mais quand elle dû se défouler et que le professeur de vol lui ai enseigné les règles et l’art de ce sport, elle était devenue petit à petit accro, et s’améliora nettement, d’où son statut de Capitaine aujourd’hui. Elle aurait plus été le genre à rester dans les tribunes à encourager sa maison, mais être sur le terrain était complètement différent, et puis taper dans le cognard c’était cool, enfin quand ce n’était pas le cognard qui vous tape dedans hein.

Elle regardait toujours Lysander, son épi, puis se dit que finalement ça allait être gênant pour lui, alors elle allait regarder autre chose, comme un livre au hasard qu’il avait pris. Oh, intéressant celui-là. Ou du moins il en avait l’air. Et par la même occasion, cacher son livre sur les mangemorts serait pas mal aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Ven 27 Avr - 16:48

Ce n’était certainement pas le meilleur endroit là tout de suite pour commencer à parler, mais soit. Ils étaient quand même plus ou moins discrets. Alors tant que ça ne dérangeait pas les autres, c’était plutôt positif. Même très. Enfin, pour eux. Et puis, c’était intéressant ce qu’elle avait dire. Intéressant, et en plus ça lui faisait quand même plaisir. Ce n’était pas tous les jours que les gens faisaient attention fournis pour l’équipe hein. Et entendre quelqu’un d’extérieur le dire était vraiment différent qu’un jouur de l’équipe adverse. Capitaine qui plus est.

« ▬ C’est bien ça, echanté ! Ah merci beaucoup, j’avais un peu peur au début, on avait une équipe géniale l’année passée et pas mal de personnes ont eu leurs Aspics ! Mais votre équipe est assez forte aussi je dois dire, vous misez beaucoup sur l’attaque, non ? Aah oui c’est sûr, si on gagnait trop facilement, ça n’aurait plus aucun intérêt ! C’est…ta première année en tant que capitaine ? »

Oui bon, il n’avait jamais vraiment fait attention avant hein. On lui demandait d’attraper le vif d’or, pas de connaître la composition des équipes sur le bout des doigts. Mais maintenant qu’il était capitaine, il s’en sentait un peu obligé quand même. Et c’était plus pratique. Même si bon. Le port, c’était clairement pas son truc. Il avait été dans l’équipe pour ne rien regretter. Et pour pouvoir aussi mieux décrire à ses sœurs ce qu’il y avait ici. Enfin. Il avait un peu décroché de sa dissertation, mais il avait le nez dessus depuis un bon bout de temps, donc ça faisait quand même du bien.

« ▬ Tu fais un travail pour le cours de DCFM ? »

Bon il n’avait pas pu voir grand-chose, et il n’avait pas non plus envie d’empiéter et sur sa vie et sur son temps, mais ça l’avait un peu intrigué quand même. Et de ce qu’il avait pus voir du livre, c’était ce à quoi ça lui faisait penser.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Ven 4 Mai - 3:36

Si un jour on lui avait dit qu’on pouvait parler aussi tranquillement à la bibliothèque, elle l’aurait balancé dans les escaliers. Mais apparemment, c’était faisable, même très, car ce n’étaient pas que des mots là qu’ils s’échangeaient, c’étaient carrément des discours presque. Mais cela faisait toujours plaisir de faire connaissance avec quelqu’un, et puis en plus parler avec les gens intelligents, Vicky avait toujours trouvé ça intéressant. Elle hocha alors la tête quand il finit sa première partie, croisant les bras sur la table, à moitié sur le livre qu’elle lisait au passage, et lui répondait avec grand intérêt.

- Oui, la première année en tant que capitaine, et merci c’est gentil, mais bon, pour avoir les niveaux que l’on a, ton équipe comme la mienne, on n’a pas brassé dans le vide. Y’a de l’entraînement derrière ! .. Ah oui d’accord, mais je trouve que les nouveaux se familiarisent vite avec ce sport, et puis changer fait du bien à l’équipe, même si parfois c’est dommage… Tu es attrapeur c’est ça ?

Et assez vite, le jeune homme semblait avoir remarqué ce qu’elle était en train de lire .. En même temps, vu la gueule du livre, c’était pas étonnant que ça ressemblait à un truc du genre … sombre ? Ouais bref.

- Oui et non, aussi pour le développement personnel.


C’était pas faux, elle faisait ça pour se renseigner sur les mangemorts et leur maître là, mais aussi pour elle-même, pour plus tard, ça peut toujours aider pour se défendre d’en savoir plus sur l’ennemi. Et peut-être même qu’elle réussirait à créer de nouveaux sorts. Elle aimerait bien les apprendre à quelqu’un tiens, ça pourrait être bénéfique pour tous ceux qui le voudraient. Créer des sorts prenait du temps, mais quand ils étaient maîtrisés... Oui, Vicky en était fière, voilà.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Ven 4 Mai - 23:05

Bon, il allait un peu regarder autour, histoire de voir si ils dérangeaient quelqu’un ou non. Apparemment non. En tout cas personne ne regardait vraiment. Donc ils pouvaient continuer et au pire, ils pourraient totalement sortir d’ici. Il n’avait pas spécialement envie de gêner qui que ce soit non plus. Ce n’était pas du tout son but, parce qu’i n’aurait pas aimé êter à la place de quequ’un juste à côté hein, autant se l’avouer.Puis il préférait être un minimum respectueux aussi. Même beaucoup, le respect c’étaaait pas mal important. Tout le monde n’avait pas le même avis, mais soit. Il préférait s’en tenir à ses idéaux quand même.

« ▬ C’est vraiment…différent je trouve ? Enfin, c’est nettement plus stressant je trouve ! Surtout quand il a fallu faire les sélectiions, enfin…rembarrer les gens, c’était assez délicat ? Ils y mettent tous du leur, c’était tellement triste de devoir leur dire non..Ah, c’est sûr ! C’est dur de planifier tous les entraînements et tout mais uen fois qu’on y est arrivé, c’est tellement bien ; Et bien aussi de voir les progrès accomplis ! Mais oui, c’st assez impressionnant !  Je dois dire que la notre marchait spécialement bien. Ca faisait vraiment bizarre d’en changer. Et oui c’est bien ça ! Depuis la quatrième en fait. »

Il ne regrettait pas tous les membres non plus hein, fallait pas trop exagérer. Mais la plupart, oui, quand même. Même si tout le monde ne s’entendait pas à merveille, certaines avaient le don de faire peur à l’équipe adverse, ce qui était plutôt pratique.

« ▬ Oh ? ‘est rare de voir des gens qui prennent le temps d faire des recherches supplémentaires, mais ce n’est certainement pas quelque chose à proscrire ! »

Il aurait lui-même bien aimé en faire plus, mais seulement le temps qui lui était donné ne le permettait pas tellement.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Dim 6 Mai - 21:54

Ce qui est bien à Poudlard, c’est qu’il y a beaucoup de sortes de gens, comme des abrutis, des asociaux, des super sympas, des super cons, ceux qui mangent trop, ceux qui- Bref, la liste est très longue. Mais Lysander elle avait l’impression, ou du moins de loin il pouvait donner l’impression d’être sévère ou quoi, mais il faut juste lui parler en fait, il est cool, très cool. Honnêtement elle n’aurait pas pensé qu’il puisse l’être autant.

- Oui, les pauvres .. Puis t’as ceux qui arrivent comme une fleur sans entraînement et qui pensent que le poste est déjà dans leur poche alors qu’ils savent à peine suivre le vif d’or des yeux. Et tu sais ce qu’on m’a dit un jour ? Une fille était venue pour le poste d’attrapeuse car elle disait que c’était facile. Ben elle a même pas tenu deux minutes elle a perdu le vif d’or des yeux et avait failli se prendre le cognard en pleine tête si il n’avait pas été arrêté à temps. Je l’ai jamais revue sur le terrain depuis. Enfin c’est une anecdote comme une autre, y’en a plein !

Oh que oui y’en a plein, comme la fois où elle s’est pété le bras en regardant un gars se curer le nez, même Stanford devait très bien s’en souvenir. Son bras aussi s’en souvient, et elle avait fait attention après, très attention, même pas car ça faisait très mal, mais car la potion était archi dégueulasse.

- Oh que non ! Je souhaite être prof’ de DCFM plus tard, donc il vaut mieux que j’en profite, il y a plein d’ouvrage intéressants, dont celui là, mais il est bizarre. Hm. Et toi tu voudrais faire quoi plus tard ? Tu as l’air d’étudier énormément.. Tu n’es pas fatigué entre ça et le Quidditch ?

Dit-elle en regardant Lysander, elle n’avait même pas dévié le sujet, même si ça aurait été intelligent. Non, elle avait simplement envie de savoir, par simple curiosité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Lun 7 Mai - 1:00

Au final, c’était un peu comme une…Pause ? En tout cas, le Serdaigle se sentait un peu plus détendu qu’il y a quelques secondes. Il le savait, il ne prenait pas assez de temps pour lui, à force de le consacrer au bien des autres, et aux responsabilités qui lui étaient données. Il avait l’impression aussi d’avoir un peu défroncé les sourcils, mais en même temps, dès qu’il commençait à parler à quelqu’un, autre que pour un travail ou quoique ce soit de négatif, on lui avait déjà dit, ou en tout cas sa mère, que son visage avait tendance à un peu plus s’ouvrir aux autres. Il avait même légèrement souri en l’écoutant.

« ▬ Honnêtement, je pense que ce sont les pires, en plus ils sont généralement…Têtus ? Ils ne veulent rien admettre, surtout pas qu’ils n’ont pas le niveau, ou ne sont tout simplement pas prêt à s’entraîner pour s’améliorer. A-Ah, beaucoup pensent qu’il suffit juste de se jeter des balles, de taper dedans ou de l’attraper. Heureusement qu’elle ne s’est pas fait mal quand même ! Ah, c’est sûr ! Je n’aurais jamais pensé en faisant les sélections qu’il y ait autant de…Cas ? Certains refusaient même de mettre des protections, parce que soi-disant, ça les gênerait dans leurs mouvements. Autant certains comprennent vite, mais d’autres, surtout quand ils sont plus âgés c’est plus…Difficile ? »

Plus âgés, ou juste des gens qui se pensaient supérieurs. Même si ça c’était calmé, il y avait toujours un péquenaud ou l’autre prêt à venir lui faire une remarque sur son sang, ou son orientation sexuelle, toujours un énorme plaisir. Au moins, dans cette bibliothèque, on lui foutait généralement la paix. Ici, c’est bien différent. Il écoute son interlocutrice attentivement, il est fasciné par son projet, ou en tout cas, la motivation qu’elle y met. Elle y arrivera, c’est certain. Il est aussi intrigué par le livre, elle le dit bizarre, alors il penche très légèrement la tête sur le côté, avant d’entendre sa dernière question. Il tique très légèrement, mais préfère se redresser légèrement sur sa chaise juste après.

« ▬ Ah oui ? Ca a l’air vraiment intéressant comme métier ! Tu comptes faire une formations dans les Brigades Magiques, essayer d’intégrer les rangs des Aurors, ou juste de spécifier dans les DCFM ? Bizarre ? Enfin, on trouve toutes sortes de livres, je crois qu’à force, plus rien ne m’étonnera d’ici quelques années ! A-Ah. J’aimerais beaucoup devenir Médicomage. Je sais que peu de gens y arrivent et que c’est un peu utopique comme métier mais j’ai quand même envie d’essayer. A-Ah, il faut bien. Mais, une fois qu’on a trouvé un rythme, on ne…ressent presque plus la fatigue. »

Ce qu’il a oublié par contre le Serdaigle, c’est qu’il est incapable de mentir. Que ce soit à ses parents qu’au premier passant qu’il croise. En tout cas pas correctement. Son sourire s’est figé, son regard s’est baissé, alors que normalement, il n’hésite pas à soutenir celui des autres pour montrer son intérêt. Mais à part sa famille, et Rodolphus bien évidemment, il avait tenu à ce que personne d’autre ne soit au courant de sa surcharge de travail et de stress. Surtout de l’espèce de burnout qu’il avait fait pendant les vacances de Pâques. S’il y avait bien une chose qu’il détestait, c’était que son corps lui rappelle qu’il n’était pas assez fort pour pouvoir suivre tout ce qu’il voulait faire. Ni même toutes ses émotions. Et que depuis deux-trois ans, il le surmenait sans se soucier vraiment des conséquences. Même s’il avait très bien senti son amaigrissement depuis le début de l’année, tout comme son stress grandissant, et pointant son nez de plus en plus rapidement. En même temps, s’il prenait le temps de s’y attarder, de se laisser du temps libre, il savait parfaitement bien que plutôt que d’être positif, les idées pessimistes l’assailliraient en premier lieu. Et il n’avait pas la moindre envie de craquer devant qui que ce soit oh. Il était assez âgé, assez grand, pour pouvoir se débrouiller. Du moins, dans sa tête il l’était. Mais depuis que le Serpentard avait quitté l’école, c’était quand même nettement plus difficile.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Lun 7 Mai - 23:34

Ce que voudrait bien admettre Vicky, c’était que Lysander était quelqu’un d’aimable, très aimable. Quand il parlait, il semblait sincère. Et le fait qu’ils aient les mêmes centres d’intérêts était intéressant aussi. Ils semblaient tous deux aimer le Quidditch et avoir une grande ambition, peut-être même trop pour Lysander qui semblait se tuer à la tâche, presque au sens propre du terme. Elle le trouvait fatigué et elle dirait même pâle. Comment il faisait pour tenir sur le balai ? Sa détermination sûrement qui devait prendre le dessus.

Elle lui fit un sourire et eût un léger rire discret quand il lui raconta à son tour une anecdote, enfin plus ou moins, sur les gens qui ne voulaient pas porter les protections, à croire qu’ils étaient vraiment inconscients ces gens. Vicky approuvait totalement le fait que généralement ce soient des gens de bonne famille qui avaient ce genre de comportement ou même des rigolos qui pensent que la popularité leur donne tout sur un plateau d’argent. C’est peut-être vrai lors des élections, mais le Quidditch, à Poudlard, c’était du sérieux, et la jeune sorcière était plutôt du genre à noter au talent ou à la détermination d’une personne plutôt que de son rang ou de sa popularité.

- Ils prennent surtout ça pour un jeu et non un sport. Il faut prendre l’esprit d’équipe et les risques en compte, sinon ce n’est même pas la peine. Et ceux qui se plaignent que c’est leur balai, ils n’auront qu’à demander à madame Clowes, crois-moi, elle va réussir à les faire tenir sur le balai, quitte à leur enfoncer dans le c- .. Enfin bref tu m’as comprise.

Elle avait ri, ne se rendant pas compte de comment elle parlait, ou trop tard souvent. Mais elle espérait juste ne pas avoir offensé Lysander avec ses manières, c’est juste qu’elle se sentait à l’aise avec lui, donc son cerveau se permettait aussi apparemment. Elle semblait réfléchir à ce qu’il lui disait. Auror, haha ha.. Non, sûrement pas avec ce qui lui arrive en ce moment, c’est fortement déconseillé, nope. Et les brigades magiques c’est pareil. Ben elle aura qu’à se tirer loin d’ici, retourner dans le monde moldu et devenir … Euh … Ouais, on va dire professeur aussi, hein.

- Ah non non, simplement spécialiste dans les DCFM, c’est très intriguant et si on souhaite vivre en tant que professeur plus d’un an ici, à mon avis il vaut mieux bien étudier.

Puis elle sembla intriguée par ce que voulait faire le Serdaigle .. Médicomage, c’est très dur, il faut connaître énormément de chose, mais la jeune fille aux cheveux noirs lui fit un sourire, sincère.

- Tu y arriveras, j’en suis certaine. Mais s’il-te-plaît … Ne te tue pas trop à la tâche, bien qu’il faut énormément étudier, fait attention à ta santé, et à tes proches aussi, de ne pas trop les mettre de côté.

Car elle avait bien remarqué son regard fuyant là. Elle le connaissait ce regard, elle l’avait fait pendant des années, à vrai dire elle se reconnaissait un peu en lui. Depuis que son père avait disparu, c’est-à-dire sa seconde année à Poudlard, elle avait fait des recherches, énormément de recherches, étudié des choses qu’elle n’aurait probablement pas du savoir, des choses qu’elle n’aurait probablement pas du savoir-faire, mais elle le faisait, car ça lui était cher, et peut-être que c’était ce que faisait Lysander, il était tellement motivé qu’il se stressait lui-même et mangeait moins, sautait des repas, fonçait à la bibliothèque, tombait peut-être plus facilement malade aussi. Si c’est ça, elle le comprenait parfaitement.

Mais l’erreur qu’avait fait Vicky, était qu’elle avait délaissé beaucoup de choses, ou du moins mis de coté beaucoup de choses, comme certains cours qu’elle trouvait inutile, ou même des personnes, comme ses amis qu’elle avait en première année. Il y avait seulement Becky a qui elle parlait toujours. Mais sinon, elle s’était complètement isolée, s’était enfermée dans sa bulle et plutôt que d’en parler, elle avait fait ses recherches seules et s’était attirée plus ou moins des ennuis, avec les mangemorts. Mais tant qu’elle ne trouvera pas la solution, elle n’arrêtera pas, elle n’en parlera pas, ne voulant pas mettre des proches en dangers, et si par malheurs elle rejoignait les mages noirs, elle n’en parlera à personne non plus, et s’éloignera encore plus.

Cependant Vicky, ce qui lui faisait tenir le coup, c’étaient justement ces personnes, de qui elle était proche, sa sœur, Becky et elle se faisait même des nouveaux amis, elle ne comprenait pas trop comment en s’éloignant des gens elle réussissait, mais peut-être que son côté assez sociable ressortait. Et puis maintenant il y avait Evan aussi, c’était totalement différent, il était du côté du seigneur des ténèbres, mais ... c’était différent, oui. Différent de ses amis ou de sa famille, elle le sentait, mais ce n’était pas le sujet. Ou peut-être que si.

- Lysander, si un jour ça ne va vraiment plus, raccroche-toi à quelqu’un, même si ça te semble impossible ou inaccessible, fais-le, je t’assure que ça fait un bien fou d’avoir quelqu’un à ses côtés, pas seulement pendant les bons moments, mais aussi dans les mauvais, si la personne tiens à toi, elle comprendra, ne te referme pas sur toi-même, d’accord ?

Lui avait -elle fait avec un sourire, mais elle semblait nostalgique, car sa période à elle semblait passer au fur et à mesure, c’était assez étrange, car elle avait l’impression d’arriver au but. Puis se rendu compte qu’elle s’était emballée toute seule et qu’elle lui donnait des leçons alors qu’ils ne se connaissaient qu’à peine.

- Ah hrm. Excuse-moi, je ne devrais pas me mêler de tes affaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Mar 8 Mai - 1:49

Ca devait bien faire des mois, voir même peut-être des années, qu’il n’avait pas délaissé de la sorte des livres qu’il était en train de lire, qui plus est à la bibliothèque, pour pouvoir parler à quelqu’un. D’habitude, la conversation ne s’éternisait pas, ou alors, avec ses rares proches ici il ne commençait pas à lire en même temps. Ce n’était pas le moins du monde poli de converser avec qui que ce soit, en ayant le nez plongé dans un livre. Et puis maintenant, il se rendait compte que ce n’était pas si compliqué d’engager une conversation Et même de la prolonger. Si ça se trouvait, il était passé à côté de plein de choses, dont pas mal de possibles amitiés, à force de rester dans son coin. Enfin. Le résultat ne l’avait jamais vraiment dérangé, et il savait très bien qu’il ne pourrait délibérément pas délaisser ses responsabilités plus de dix minutes, avant de commencer à stresser et se trouver parfaitement inutile.

Mais cet échange, en plus d’être agréable, pouvait lui apporter un bon nombre de choses. Même si ce n’était pas son but non plus. Il ne savait pas trop d’ailleurs lequel il était. Peut-être apprendre à un peu mieux la connaître ? Ca ne pourrait pas faire de mal d’ouvrir un peu les yeux sur les personnes qui l’entouraient et ne pas se limiter à une prise de parole quotidienne machinale. Ou uniquement leur adresser la parole parce qu’en tant que préfet, il devait leur faire une remarque.

« ▬ Oui, c’est totalement ça ! Enfin, c’est certain qu’on a pas le niveau d’une équipe nationale, et que plusieurs le font plus par plaisir qu’autre chose, mais c’est quelque chose de sérieux et à ne pas prendre à la légère. Ah, je te crois ! Je suis sûr que si déjà on lui demandait de faire une pré-sélection, ça en dégouterait pas mal, et on aurait moins de mal ! »

Il avait un peu ri aussi. Ah bah sa manière de parler ne le dérangeait pas du tout, il y avait bien pire qu’elle. Même s’il ne le ferait sans doute pas, parce qu’on lui avait toujours appris à ne pas le faire. Et que la majorité de ses sœurs prenaient exemple sur lui aussi, ça aurait pas mal été la foire. Et il n’allait pas non plus faire sa Vierge effarouchée, certainement pas pour si peu. Et qu’au fond, ce serait un peu hypocrite de sa part aussi. Soit. le côté brigade ne semblait pas l’attirer plus que ça.  Mais c’était en même temps lié à ce qu’elle voulait faire, tout comme très différents.  Assez bizarre en fait. Mais à choisir, il aurait aussi préféré se diriger vers la filière professorale.

« ▬ C’est vrai, c’est une branche tellement vaste, mais spécialement fascinante je trouve ! Elle peut apporter tellement de choses, et puis même après des années, on arrive encore à en découvrir des autres aspects. Oh, rien n’est impossible, j’ai envie de dire. Et puis, si quoique ce soit tourne mal, tu pourras toujours enseigner dans une université ou quelque chose dans le genre j’imagine ! »

Bon, ça ne serait pas la même chose, mais c’était une possibilité comme une autre hein. Il savait assez bien qu’il y avait une différence entre les rêves et la réalité, et que bien souvent, il fallait faire des concessions.  C’était devenu une habitude un peu pour lui, mais soit.  Mais le Serdaigle fut vraiment étonné de sa remarque. Parce qu’au fond, ils ne se connaissaient pas énormément. Bon, il se doutait que le fait qu’il passe le plus clair de son temps à travailler se remarquait, mais il faisait ce qu’il pouvait, ou presque pour que sa fatigue ne se retranscrive pas. Mais son corps ne devait pas tellement coopérer. Il avait essayé de garder son sourire, c’était quand même assez important, et puis il n’avait pas envie qu’elle prenne mal une de ses réactions ou quoique ce soit.

« ▬ M-merci. J’essaye, mais c’est assez difficile de…partager son temps équitablement. »

Il avait préféré reporter son attention sur la couverture d’un de ses livres, qu’il caressa du bout des doigts, plutôt que de repenser à sa famille. C’était sans doute ce qui lui déchirait plus le cœur en venant ici, c’était de les laisser derrière, alors qu’il avait toujours vécu avec eux. Il aurait aimé revenir les week-ends, si seulement c’était possible. Mais même pendant les vacances, il en profitait souvent pour travaillr aussi une bonne partie du temps, histoire de pouvoir aider un minimum financièrement ses parents. Et il ne se passait sans doute pas un jour sans qu’il n pense à eux, au manque laissé.

Mais même lors des rares moments où ils se retrouvaient tous ensemble, il sentait bien que ça avait changé. Qu’il était devenu bien trop différent, surtout aux yeux de son père. Son père qui l’évitait la plupart du temps, qui n’avait pas dû lui adresser plus de trois phrases de suite depuis qu’il avait été mis au courant pour ce stupide journal là, il y a un peu plus d’un an.

Ce n’était pas vraiment un regard méprisant qu’il portait sur lui, du moins Lysander n’en avait pas l’impression, mais plutôt de…Déception ? Incompréhension ? Le brun se doutait qu’il aurait préféré avoir un fils totalement banal, normal. Bon, il en était même certain, il le lui avait clairement dit. Pas que devant lui d’ailleurs. Même s’il détestait en parler, et avait préféré taire le sujet, il était déjà arrivé que le Professeur McGonagall ne vienne le voir, assez rarement, pour lui demander des nouvelles. En même temps, se trimballer trois jours avec la marque de la gifle de son père, l’année dernière, ça n’avait pas dû aider. Enfin, ce n’était certainement pas un tyran non plus, comme lui avait dit sa mère, il avait sûrement peur pour lui et le retranscrivait à sa manière, mais Lysander s’en serait bien passé.Alors il essayait d’y penser le moins possible, en continuant sans cesse d’occuper son esprit.

« ▬ N-Non, non ne t’inquiètes pas, c’est très…Gentil de ta part de t’en soucier, vraiment. D-Désolé, j’ai pas vraiment l’habitude…D’en parler. »

C’est qu’il était devenu champion pour renvoyer les questions généralement aux personnes et éviter d’y répondre. Il aurait pu le faire d’ailleurs là tout de suite. Mais il ne s’y était tellement pas préparé que ça avait dû lui échapper. Ah, il était touché par ce qu’elle avait pu dire. Parce que bon, outre sa famille et Rodolphus, rares étaient les gens ici qui lui posaient ce genre de questions, lui donnaient ces conseils. Il ne faisait pas grand-chose pour non plus hein.

« ▬ O-oui. Enfin, je veux dire, j’ai quelqu’un sur qui compter, je lui ferais confiance aveuglément, mais…C’est pas toujours facile d’arriver à se voir, et par hibou, c’est loin d’être la…même chose. »

Bien loin. Involontairement, il avait commencé à faire un peu tourner la bague que lui avait offerte Rodolphus, ralentissant par moment son rythme, le regard encore un peu dans le vide. En même temps, il n’allait pas lui raconter sa vie, ça ne l’intéresserait sans doute pas. Maintenant, si comme la plupart des gens ici depuis quelques années, elle avait pris la peine de lire ce foutu journal, elle avait dû en saisir les grandes lignes.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Mar 8 Mai - 3:01

Oh que oui, la Serpentard comprenait totalement son voisin d’en face, cela faisait un peu étrange, elle avait l’impression d’être avec son reflet, et que seulement le physique était différent. Elle savait que c’était un Né-Moldu, il devait déjà s’en prendre plein la tronche, et peut-être que c’est aussi une des raisons pour laquelle il s’était renfermé ? Et chez lui ça se passait comment ? Parce que si ça ne se passait pas bien chez lui avec sa famille, et qu’en plus ici on l’emmerdait, il ne serait pas étonnant qu’il se replie sur lui-même.

- Oui, en effet … Au début on se dit que l’on va ouvrir deux trois livres et qu’on en aurait marre, mais malgré nous, on se plonge tellement dans nos objectifs qu’on l’en oublie de vivre, c’est assez triste, et au fur et à mesure, on préfère être seul et .. s’isoler, comme maintenant.

Peut-être qu’elle essayait plus ou moins de lui faire comprendre qu’elle le comprenait et qu’elle était plus ou moins dans la même situation que lui, sans que ce soit intentionnel. Elle aimait beaucoup parler, mais pas forcément d’elle-même, sauf quand on la lançait sur le sujet, mais là, c’était Lysander qui l’inquiétait, elle voulait à tout prit le lui faire éviter ce qu’elle a enduré et endure encore.

La question de l’isolement lui faisait rappeler de mauvais souvenirs, que par exemple quand elle n’était pas encore à Poudlard, quand elle entendait son beau-père arriver, elle courait dans les escaliers à s’en essouffler.. Pour remonter dans sa chambre. Si seulement elle avait pu faire en sorte qu’il parte de chez elle, mais maintenant ils étaient mariés, lui et sa mère, donc ça devenait beaucoup plus compliqué, de plus qu’elle était à Poudlard et « n’avait pas son mot à dire ».

Au début, elle l’aimait bien, elle était assez naïve, donc quand il commença à habiter avec elle en leur ramenant des pâtisseries de la boulangerie ou même des petits cadeaux, elle y croyait, elle voulait y croire. Il ne serait jamais son père, mais il était gentil et ça lui faisait plaisir au fond qu’elle puisse faire sa vie avec quelqu’un de bien. Puis au fur et à mesure, cela se dégradait. Il ne leur donnait plus rien et commençait à s’avachir dans le canapé un peu trop souvent, et Vicky se prenait des remarques comme quoi elle ne savait rien faire à part de la magie, et que sans ça, elle était inutile.

Ensuite, ça a été à table, lorsque sa mère le servait en premier au lieu de ses enfants, se servait elle-même, ils prenaient à leur guise dans les plats en laissant à elle et à sa sœur le restant. Parfois pas assez pour deux, mais la jeune sorcière feignait qu’elle n’avait pas faim et donnait sa part à sa petite sœur pour qu’elle se nourrisse correctement et soit en bonne santé. A la fin, le beau-père devenait très autoritaire et avait fait comprendre qu’il préférait largement sa sœur à elle. Ca encore, elle s’en fichait un peu, mais quand il vous fait des remarques, en vous insultant presque, et que votre mère vous fuit du regard, comme si vous n’existiez pas .. C’est alors pour ça que Vicky avait décidé que pour eux, elle n’existerait plus. Donc elle s’enfermait dans sa chambre des journées entières, à dessiner, à lire, à s’entraîner avec ses mini dons magiques. Au fil du temps, sa sœur était nettement plus gâtée qu’elle, que ce soit aux anniversaires ou même comme ça, pour faire plaisir, mais sa sœur ne s’en vantait pas ou très peu, car elle ne voulait pas faire de mal à Vicky. Et que même si maintenant sa petite sœur avait des amies, elle, elle ne voulait pas l’oublier, c’est sûrement pour ça qu’elles s’envoient des hiboux au moins trois fois par semaine.

Elle n’avait alors plus que son père entre autres, à qui elle se confiait, avec qui elle riait, faisait des sorties, et même si celui-ci avait très peu de moyens, il leur faisait plaisir et leur donnait autant d’amour qu’un père pouvait donner à ses enfants.  Il avait toujours été là pour elle, même dans les moments les plus durs. Elle se rappelle cette fois où elle l’avait appelé en pleurs car elle n’en pouvait plus, et qu’il était venu la chercher. Elle était restée chez lui plus d’une semaine.

Alors quand on lui avait appris sa disparition, cela lui avait fait comme un vide et était devenue presque un automate pour faire aboutir ses recherches à bien. Elle avait été détruite en partie. Certains lui avaient dit qu’il était surement mort depuis le temps, mais elle n’y croyait pas, et ne voulait pas y croire. Elle allait continuer, jusqu’à ce qu’elle ait une preuve, c’était peut-être un lien, mais elle sentait qu’il était encore en vie, au plus profond d’elle-même.

Mais elle n’essayait pas d’y penser. Elle avait même froncé un peu les sourcils, essayant de se concentrer sur son interlocuteur qui semblait lui bien concentré sur autre chose aussi, une belle bague, il pensait sûrement à .. Ah. Oui, cette rumeur dans le hibou crâneur. Comme quoi il sortait avec Rodolphus Lestrange, il était en septième année l’année dernière donc .. Cela devait lui faire beaucoup de peine, c’était compréhensible. Surtout si c’est la seule personne de son entourage à ne pas le délaisser

- Ce n’est peut-être pas la même chose mais votre lien est toujours aussi fort non ?

Elle en été convaincue, rien qu’à voir le regard qu’avait le Serdaigle en regardant sa bague, il était amoureux, c’était certain, même très.

- Ne te dis pas que je crois tout ce que dit ce foutu journal, je ne crois que ce que je vois et que j’entend de la bouche des concernés. Si tu me dis que c’est faux, alors je te croirais, et si tu me dis que c’est vrai, eh bien, je te dis que c’est tant mieux pour vous, je suis totalement pour cette relation, il ne faut pas que tu t’arrêtes pour les dires des gens, sinon crois-moi, tu n’es pas sorti.


Vicky posa son coude sur la table, posant sa tête dans le creux de sa main et sembla penser, cependant elle s’adressait toujours au brun. Elle le regardait même. Rodolphus était l’ami d’Evan en plus il lui semblait donc .. Ca lui faisait vraiment bizarre quelqu’un dans la même situation qu’elle.

- Au début tu te dis que tu t’en fous, que t’as autre chose à faire, et puis le moindre truc te le rappelles, c’est énervant au plus haut point. Puis en y repensant, aux moments passés ensemble, ça te fait sourire niaisement .. Comme des jeunes mariés. Je ne peux même pas te dire si c’est pitoyable ou non.

Elle avait légèrement rougit, car elle y repensait oui, mais ça l’avait fait rire, un léger rire, mais qui en disait peut-être long sur son ressenti.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Mar 15 Mai - 15:51

La solitude, en tout cas à Poudlard, ne l’avait jamais vraiment dérangé. Perturbé, oui. Très fortement, parce que même s’il y avait du bruit, c’était très différent de chez lui. Et il préférait aussi nettement ses sœurs. C’était plus sympa. Enfin. Il n’avait jamais cherché non plus à se raccrocher à qui que ce soit spécialement. Si ce n’était Rodolphus, Ben et Darius. Et deux d’entre eux n’étaient plus là, ça réduisait pas mal son cercle d’amis.  Mais il avait toujours préféré être peu entouré, de personnes sur qui il pouvait vraiment compter, qu’une panoplie de gens qu’il connaissait à peine. Et bon. S’il allait en cours et qu’il était dans cette école, c’était pour travailler, pas faire n’importe quoi et s’amuser à tout bout de champ.

« ▬ Oui ! Mais bon, c’est difficile quand même d’en avoir marre d’un ou deux livres. Voir même d’une dizaine, c’est toujours fascinant. Enfin, de toute manière, sauf si on veut s’occuper d’un travail en binôme ou même plusieurs,  c’est plus pratique d’être seul quand même. »

Totalement. Enfin. Il avait conscience, totalement conscience, que généralement, les gens aimaient passer du temps ensemble, la plupart du temps, maais ce n’était pas son cas, et il ne changerait sans doute pas aussi facilement, il préférait de loin être ici, dans cette bibliothèque, mêêêême si il avait bien compris que celui qui la tenait n’aimait pas les Nés-Moldus, ce n’était pas ça qui allait s’empêcher de ‘y asseoir et d’y passer tout le temps qu’il voulait.

C’était un peu devenu un refuge, parce que bon, la salle Commune, il y avait trop de gens, trop de bruit. Et pas que des gens sympas non plus hein, autant se le dire tout de suite. Il y avait bien le dortoir, mais travailler sur son lit, c’était pas génial, il avait vite mal au dos. Et qu’en plus il n’arrivait pas à écrire correctement non plus.

Puis ça l’empêchait de trop penser à autre chose aussi. Comme par exemple le fait qu’il n’avait pas l’impression d’être chez lui ou que ce soit. Parce que bon. Il passait la moitié du temps à se faire dire ici qu’il n’avait rien à faire dans cette école, et l’autre à sentir que son père le trouvait bien trop différent du reste de la famille et appréciait peu le fait qu’il était un sorcier oui. Il avait essayé de se faire une raison, mais ce n’était pas spécialement facile.

Encore moins quand il se rendait compte qu’l avait encore un an et demi, plus ou moins à faire ici, avant de pouvoir vivre de manière à voir plus souvent Rodolphus. Il avait d’autres plans dans la vie oui, mais c’était quand même un des plus importants à ses yeux. Après, cette relation, il n’aimait pas forcément trop en parler. Bien qu’elle était parfaite, ou presque, à ses yeux, il savait pertinemment que moins de gens seraient au courant, mieux ce serait. Chose un peu ratée là avec le journal en fait. Mais tant pis.

« ▬ C’est sûr mais…Même s’il est fort, c’est pas souvent évident de ne pouvoir communiquer que par hibou. Enfin, on peut se voir une fois par mois mais…Voilà. Enfin, je ne veux certainement pas me plaindre. »

Du tout, il n’avait pas à se plaindre d’ailleurs non plus. Il passait beaucoup trop de temps à se morfondre et trouver des points négatifs, alors qu’il avait quand même une belle vie et qu’il y avait nettement plus malheureux que lui.  Bon ; par contre parler de sa relation, il avait pas non plus l’habitude, et en plus,  dès qu’il l’avait fait,  ça avait généralement mal tourné. Il s’était légèrement raclé la gorge en relevant un peu son regard.

« ▬ Tu…voudrais pas qu’on aille voir un peu plus loin ? Enfin, hrm, je pense qu’il vaudrait mieux sortir, avant de…déranger les autres. »

Et que au moins, ils pourraient trouver un endroit où il serait certain que personne d’autre les écouterai là hein. Paaarce qu’il n’avait pas envie que qui que ce soit de mal intentionné n’apprenne quoique ce soit. Il avait repris assez rapidement ses livres en lui souriant un peu, parce qu’il n’avait pas non plus envie d’être malpoli, eet en remettre certains avant d’attendre la jeune fille à la sortie.

« ▬ Enfin, que tu le crois ou non, ce n’est pas vraiment le problème. Enfin…Merci, c’est..plutôt rare les personnes qui pensent ça. Mh. Le problème c’est pas tellement les gens, on…Apprends à passer au-dessus, mais…Les personnes plus proches c’st plus difficile à…encaisser. »

Après, certains ne portaient pas trop d’attention à ce que pouvaient dire leurs parents mais ce n’était pas son cas. Du tout même. En même temps se confier comme ça, il avait l’impression que ça l’aidait un peu, maiis il ne voulait pas non plus ni l’embêter, ni totalement se confier alors qu’ils ne se connaissaient pas tant que ça au final.

« ▬ C’est pas faux.  Enfin, je ne sais pas si tu…as été ou est dans cette situation,  mais le pire, c’est au début quand ça te tombe dessus, et que tu n’as…rien demandé, puis tu te rends compte petit à petit que quoique tu fasses, tu ne peux penser qu’à cette personne. Je…dirais bien que ça ne l’est pas, au fond, tant qu’on est…Heureux, c’est le principal, non ? Je suis désolé, je ne suis pas très observateur, mas tu…Tu as quelqu’un ? Enfin, je ne veux pas être intrusif, te sens pas obligée de répondre. »

Ah bah il n’allait pas insister non plus hein. Au moins, ils étaient bien ici. Mieux qu’entouré de plein de gens.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Mar 15 Mai - 17:53

En entrant dans cette bibliothèque, elle n’aurait jamais pensé pouvoir parler à quelqu’un comme ça et aussi longtemps, surtout à un autre Capitaine de Quidditch, mais il y avait encore mieux ! Ces deux-là semblaient avoir des similitudes, surtout à ce qui touchait à la famille et à leurs façons de réagir aux évènements.

Elle l’écoutait et approuvait par des hochements de tête, faisant parfois des sourires comme pour le rassurer. Ils commencaient à avoir une longue conversation, et pour ne pas déranger les autres il préféra se retirer. Bon, c’est vrai qu’ils pouvaient déranger et puis pour l‘instant ils semblaient avoir abandonné ce qu’ils étaient en train de faire.

- Ouais, on ferait mieux de partir avant de se faire gueuler dessus ou on ne sait quoi.

Elle emporta alors les livres qu’elle avait emprunté, en remettant certains en place rapidement tandis que celui qu’elle lisait elle.. Non, finalement elle le reposa, si quelqu’un la voyait avec et se mettait à lui poser des questions, ce n’est pas qu’elle ne saurait pas répondre, mais ça la ferait chier. Donc elle suivi Lysander en dehors de la bibliothèque, s’étirant pendant qu’elle l’écoutait.

Oh, il ne le voyait qu’une fois par mois ? C’était assez triste tout de même, car Lysander avait vraiment besoin de repos et peut-être que de voir son petit ami lui ferait quand même du bien. Peut-être qu’il ne connaissait pas l’existence des passages secrets ? Ou juste qu’il n’était pas du genre à enfreindre le règl- Ah il est préfet c’est vrai. Il ne voulait peut-être pas se plaindre, mais sa situation en restait compliquée, sûrement pas la plus triste, mais elle le restait tout de même.

- Si vous avez le temps vous pourriez vous voir à Près-Au-Lard. Je t’aurais bien conseillé les passages secrets mais … Voilà. Et tu sais c’est déjà ça d’avoir des hiboux, ça montre au moins qu’il tient à toi !

Lui fit-elle en souriant, elle faisait ce qu’elle pouvait pour le rassurer, mais la suite était beaucoup plus délicate, elle ne s’attendait pas à ça, ou du moins elle aurait pensé que ça famille serait compréhensive, mais peu de personnes sont ouvertes elle avait l’impression, donc ça n’arrangeait pas les choses. Quand cela vient de la famille, c’est déjà beaucoup plus dur de passer au-dessus comme il dit, car ce sont des gens proches à qui on porte une confiance particulière et l’on s’attend la plupart du temps à être heureux pour nous, alors quand c’est le contraire .. C’est assez difficile à encaisser.

- Je vois… Peut-être qu’avec le temps ils se feront à l’idée que c’est ta vie et pas la leur et que tes choix ils devraient tout de même plus les respecter…


Ahhh il est trop chou, elle avait envie de le prendre dans ses bras, c’était tellement injuste ce qui lui arrivait alors qu’il faisait de son mieux pour réussir dans la vie. Les gens sont vraiment des débiles mentaux. Pensa-t-elle en le regardant, elle détestait l’injustice, et encore moins envers les personnes qui ne le méritaient pas, comme Lysander qui était loin d’être méchant. Après elle ne le connaissait pas tant que ça, c’est vrai.

Et Vicky se reconnu totalement dans ce que disait le Serdaigle, ça l’avait même surprise, elle l’avait regardé en faisait une tête … Ben surprise. Puis hocha la tête positivement quand il lui posa la question.

- Oui, en effet. Au début je ne pouvais pas le saquer, il me prenait la tête et j’avais l’impression qu’il était partout tout le temps, c’était énervant. Puis à force de le voir et d’apprendre à le connaître, je sais pas, ma façon de penser a changé et puis ben ... On en est là quoi. Si tu me dis que toi aussi, je te fais un highfive.

Elle s’était mise à rire puis tilta.

- Oh, ben tu dois le connaître en fait, il s’appelle Evan, il était en septième l’année dernière et préfet de Serpentard ! Au fait tu-

Mais elle se fit interrompre par une bande de … Serdaigle ?? Quiiii.. Semblaient les toiser du regard, surtout Lysander, et voulaient apparemment leur bloquer le passage. Ils se regardèrent tous d’un air complice avec un air fier sur le visage, dont un sourire amusé assez malsain.

- Heyyyy mais c’est Lysander ! Comment ça va mon poulet ? Le fait que tu sois gay ne t’as toujours pas tué ou fait envoyer à Azkaban ? Ils devraient faire ça tiens, ça éviterait aux gens comme toi de faire  h o n te  à notre maison.


Et ils se mirent à rire comme des idiots. Mais c’est pas comme si Vicky allait les laisser faire non non. Elle avait froncé les sourcils et s’était rapprochée d’eux, d’un pas tout au plus.

- C’est vous qui faîtes honte à votre maison à parler sans savoir et dire des horreurs dans ce genre. Vous avez pas autre chose à foutre bande d’abrutis finis ? Je vous aurais bien envoyé à Azkaban pour isolement et discrimination, avec un détraqueur au cul. Vous connaissez le sort au moins pour vous en débarrasser ? Lysander oui, il a des années lumières d’avance sur vous en connaissance, alors quand vous aurez muri vous pourrez revenir lui parler.


Sur ce, elle attrapa le poignet de Lysander et poussa les autres en mode bulldozer pour qu’ils les laissent passer. La jeune femme semblait vraiment contrariée de ce qu’avaient dit les gens au Préfet, un P r é f e t  en plus. Non mais ils se croyaient où en fait ? Elle espérait simplement que ce ne soit pas souvent comme ça envers Lysander, sinon elle postulerait bien pour devenir son garde du corps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Jeu 17 Mai - 20:53

C’était assez rare quand même de tomber sur des gens qui écoutaient. D’habitude, c’était lui qui faisait ça, en même temps, il avait pris l’habitude, avec ses sœurs, particulièrement les petites, d’écouter et d’essayer de retenir afin d’éviter quelques caprices.  Mais ça lui plaisait, réellement. Il aimait bien savoir ce qu’elles avaient fait, et ça lui manquait quand même de ne pas pouvoir faire ça tous les jours, mais bon, il y avait aussi les lettres.  Heureusement.  Enfin. Il avait acquiescé, l n’avait vraiment pas envie d’avoir des problèmes pour avoir parlé dans la bibliothèque. Puis ils seraient vraiment mieux dehors. Déjà ils pourraient parler moins bas, puis il pourrait se dégourdir les jambes aussi. Mine de rien, il était resté assis très longtemps. Puis y avait moins de gens, c’était moins oppressant.

Moins oppressant, et ça le permettait de penser un peu à autre chose. Même si penser à quelque chose de plus personnel le stressait un peu, c’était un stress moins grand que celui de savoir que dès qu’il dirait un mot, ça pourrait aller dans tous les sens. Et visiblement déranger des personnes avec des bribes de sa vie. Mieux encore, certains pensaient indéniablement devoir intervenir et lui donner son avis. Sinon il s’en fichait de ce qu’ils pouvaient dire et faire. C’était sa vie et non la leur.

« ▬ Ah, oui, dès qu’il y a une sortie, on…Essaye de se voir. Je n’a pas non plus envie de lui prendre trop de temps et…c’est très gentil, mais vu ma capacité à mentir, je pense qu’il vaut mieux que je ne sois pas au courant de leur emplacement. Oui c’est sûr ! Enfin, maintenant qu’ils fouillent le courrier aussi, il faut faire attention à ce qu’on peut écrire. »

Parce que bon, il tenait quand même à garder un minimum d’intimité. Le plus possible même.  Et qu’il préférait aussi être positif dans ses écrits. Inutile d’affoler inutilement Rodolphus à la première occasion aussi. Même s’il avait été plus qu’heureux de le voir pendant les dernière vacances, grâce à sa mère d’ailleurs. Une chance qu’elle soit de leur côté, sinon, il ne saurait vraiment pas ce qu’il aurait fait. Il aurait peut-être juste attendu qu ça se soit étouffé et se serait écrasé le plus possible aussi.Peut-être que ça aurait été mieux.

« ▬ C’était ce que je m’étais dit, mais..Je ne pense pas que ça changera.  Enfin, ce n’est pas très grave non plus, ce n’est pas comm si..On m’avait jeté hors de chez mois non plus. »

Oui bon, ça n’avait pas dû passer loin, mais sa mère avait dû s’interposer, heureusement. Et peut-être aussi le fait qu’il était mineur avait joué. Mais soit. Il était inutile d’y penser, vu que ce n’était pas arrivé. Et que de toute manière, dès qu’il serait sorti d’ici, il ferait tout pour se trouver quelque chose, soit une quelconque colocation, soit dans le meilleur des cas, quelque chos avec Rodolphus, mais bon, il préférait ne pas se faire trop d’idées.

« ▬ Et bien, je pense qu’on peut s’en faire un ! Je pourrais même pas te dire le nombre de retenues qu’on a du avoir au début à force de..Bah de s’attaquer directement quand on se voyait à peine. Mais je me suis rendu compte que s’il m’énervait, c’était surtout…Parce que je l’admirais depuis le départ. »

Un peu plus que ça, mais voilà. Par contre, il avait très légèrement froncé les sourcils en l’entendant. Elle parlait clairement de Rosier là. Ah bah génial, trois ans ou plus à se faire charrier dès qu’il était avec Darius, pour qu’il ne suive même pas ses idéaux. Mais ce n’était pas le genre à dire quoique ce soit. Après tout, il n’était personne pour leur dire quoi faire. Mas ça aurait pu le rapprocher encore un peu plus de la jeune fille, s’il n’y avait pas eu cette horde d’il ne savait quoi là. Ah, il les connaissait, ce n’était pas la première fois qu’il avait droit à leurs remarques. Très…Pertinentes. Il en avait soupiré.  Bon, le meilleur à faire, c’était d’ignorer, et il s’était apprêté à juste faire demi-tour, pour mieux les éviter, mais ça n’était pas dans les plans de la Serpentard.

AaAh, il avait un peu baissé la tête et peut-être bien que ses joues avaient légèrement rougi. Parce qu’il n’avait pas vraiment l’habitude qu’on fasse l’éloge de ses savoirs ou quoique ce soit.  Il ne s’était pas non plus attendu à ce qu’elle lui prenne le poignet pour continuer leur chemin, mais il avait suivi. Bon il avait très bien entendu le sifflement qui s’était ensuivi de la part de l’un d’eux mais il allait juste continuer son chemin hein. Ce serait très bien. Et attendre qu’ils soient assez loin pour parler aussi.

« ▬ …Merci. T’étais pas obligée de perdre du temps pour eux, mais  c’était très gentil  Et au moins ça l’air de les avoir un minimum calmés. »

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Mer 23 Mai - 21:12

Non mais vraiment, les gens se croyaient où à déblatérer des conneries pareilles ? Mais ce qui l’avait interpellé aussi était le fait qu’il allait ne rien dire et peut-être faire demi-tour. Elle n’aimait pas trop, elle n’avait pas envie qu’il s’écrase, même si c’était son choix, même si l’on dit que l’on répond aux idiots par le silence, parfois il vaut mieux l’ouvrir, pour leur faire comprendre qu’ils ne sont pas maîtres sur les autres. Ah et elle avait fait un magnifique doigt d’honneur à celui qui avait sifflé.

Elle lâcha le poignet de Lysander, car son but n’était pas de le blesser non plus, puis se tourna vers lui en fronçant légèrement les sourcils, ben si il la regardait comme ça aussi elle ne pouvait pas l’engueuler, c’était impossible. Donc elle prit un ton plus doux.

- Lysander, tu dois leur faire comprendre qu’ils ne peuvent pas te parler comme ça, tu es le préfet en plus, pourquoi tu ne leur mets pas des retenues pour propos diffamatoires ? Je t’assure que je vais vraiment leur envoyer un détraqueur si ils continuent à t’emmerder.

Bon, peut-être qu’elle ne le fera pas, mais c’était pour lui faire comprendre que si elle les reprenait sur le fait, ils allaient douiller. Elle connaissait à peine Lysander mais ils parlaient de tout et de rien et elle commençait à s’attacher à lui. C’est peut-être pour ça aussi qu’elle évitait de parler aux gens, car elle s’attache trop vite, et quand on la lâche, ben ça fait mal. Tiens, ça lui faisait repenser en première année, elle avait plein d’amis, oh oui, des tas, mais au bout d’un moment, tout le monde partait de son côté, la lâchaient pour d’autres ou l’avaient simplement prise pour un bouche-trou. En deuxième année aussi, mais moins. Elle était heureuse d’ailleurs que Becky ait été la seule qui soit restée à ses côtés, et peut-être quelques rares personnes dont elle ne se souvient plus trop, ou dont elle n’avait pas envie de se souvenir.

Bon, ils parlaient de quoi déjà ? Ah oui, elle allait lui demander si il connaissait Evan, ce qui serait très probable, elle connaissait bien Rodolphus. Même si ils ne s’aimaient pas vraiment hein. Voire pas du tout, mais bon, ce n’est pas le sujet. Enfin si, mais pas trop.

- Tu le connais ? Oh, et highfive alors ! Je ne pensais pas que vous vous détestiez à ce point au début… Ils étaient du genre à emmerder les gens non ? Si tu me dis qu’ils te faisaient chier aussi je t’assure que la prochaine fois que je le vois je le décoiffe.

Et même pire que ça, elle lui ébouriffe les cheveux, et le pincerait. Parce qu’elle savait qu’il avait horreur de ça. Au moins il paierait un peu de ce qu’il aurait fait à Lysander hein. Non mais, ces sales gosses. Elle tilta aussi qu’il avait parlé des hiboux surveillés, ah bah oui, c’était beaucoup moins drôle.

- C’est pour ça que c’est mieux de les voir en face à face, on risque moins d’attirer l’attention. Oh… Est-ce que tu sais que Rodolphus c’est un .. Enfin tu vois.

C’était un sujet sensible, enfin en ce moment, mais elle préférait le mettre en garde au cas où il ne le saurait pas. Elle n’avait pas envie que Lysander se mette en danger, surtout pour lui hein, mais peut-être qu’il voulait pas en parler non plus, elle n’avait pas vraiment envisagé cette possibilité. Mais bon dans tous les cas il lui dira si c’est le cas.

- Pardon, c’est pas par curiosité, c’est pour toi que je demande ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Mer 23 Mai - 22:07

C’était loin d’être la première fois qu’un évènement de ce genre se passait, et e ne serait sans doute pas le dernier non plus. Ah bah, ça changeait un peu de se faire insulter sur son rang, c’est sûr, mais il n’était pas tellement certain de préférer. Et ce n’était pas non plus parce qu’il ne réagissait pas spécialement qu’il cautionnait, loin de là. Ni même qu’il s’y était habitué, heureusement dans un sens. Il espérait bien ne jamais s’y habituer que de banaliser la chose, mais ce n’était pas non plus comme s’il allait réussir à agir de manière révolutionnaire contre eux.

Il savait très bien aussi qu’il n’avait pas à avoir honte de ce qu’il était ni quoique ce soit, mais ça ne l’avait pas empêché de baisser un peu la tête. S’il s’écrasait, comme lors de ses premières années, c’était parce qu’il espérait que ça allait passer un peu plus vite aux gens s’il ne réagissait pas. Et que si jamais il faisait encore du grabuge, ça ne plairait pas à son père, encore moins si ça touchait à ce point. Sans doute que son paternel ne serait pas non plus très d’accord sur le fait qu’il les laissent faire, mais quitte à ce qu’il ne soit pas content, autant qu’il ne soit au courant de rien, voilà.

« ▬ J’ai…déjà essayé en fait. Mais quand ils sont autant c’est…L’enfer. Et, hrm, c’est encore pire quand je donne des retenues, depuis…Depuis la rumeur là, avec l’enseignant. Et…on va pas se le cacher, ce ne sont pas les pires non plus. Ce n’est pas l’envie de leur répondre qui me manque, mais je ne peux pas me permettre d’être encore une fois mêlé à une quelconque affaire. »

Sinon, il était certain de voir la place de préfet-en-chef lui passer sous le nez, définitivement. Déjà qu’elle n’était absolument pas gagnée pour le moment. Alors autant s’écraser le plus possible et essayer de ne faire entendre que le positif à ses supérieurs. De toute manière, ils ne pourraient pas faire grand-chose non plus. Ils ne pouvaient définitivement pas le surveiller tout le temps, il ne le voudrait pas d’ailleurs, ni même agir à la moindre personne l’insultant, ou lui balançant un livre. Ca ne ferait qu’encourager très certainement ses détracteurs à multiplier leurs efforts. Et il n’avait pas très envie de finir par ne sortir que le moins possible de son dortoir, à raser les murs, en priant que personne ne vienne l’emmerder. Même si c’était déjà un peu le cas en fait. Mais il préférait ne pas le remarquer, c’était nettement mieux de fermer les yeux sur ce fait.

Alors plutôt que de continuer de broyer du noir là, il allait profiter de parler de Rosier, même s’il n’aurait pas pensé un jour pouvoir parler tranquillement de son cas aussi. Bon, contrairement à Rodolphus, il n’arrivait pas à s’entendre parfaitement bien avec lui. Il n’avait pas vraiment fait d’efforts non plus hein. Mais soit. Au moins ils savaient être dans la même pièce sans s’entretuer.

« ▬ Un peu oui. Aah, si tu n’as même pas idée. Je ne sais pas si tu te souviens, mais le jour où on a retrouvé des balais cassés dans les vestiaires, mh, c’était nous, des dommages collatéraux on va dire.  Mais on a commencé à être plus subtils après que le Professeur McGonagall ait convoqués nos parents, ça calme vraiment.  Et ça leur prenait oui. Pas tout le temps non plus, mais la plupart du temps.  Oh, je pense que tu as plutôt intérêt à ne pas me mentionner. »

Il avait un peu souri, il doutait que l’ancien préfet soit vraiment heureux de savoir qu’elle s’entendait bien avec lui. Bon, ils n’en étaient pas rendus au stade de meilleurs amis non plus, mais elle était vraiment sympathique. Et n’avait pas non plus l’air de juger. Sinon, il n’en aurait pas non plus dit autant sur lui-même.

« ▬ Oui, c’est nettement mieux. Enfin, il faut encore trouver un endroit où être plus ou moins tranquilles. Mh ? »

Ah pour le coup, il s’était senti un peu con. Parce qu’il avait à peine refermé la bouche qu’il avait compris le sens de sa question. Ah pour le coup, oui il était au courant. Ca ne l’enchantait pas plus que ça, mais il n’était personne en fait pour dicter à Rodolphus quoi faire et quoi choisir. Certainement pas.

« ▬ Ah, ne t’inquiètes pas. Et…Oui. Je sais que c’est un peu…ironique et bizarre mais il a ses raisons et on vient de mondes totalement différents. »

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Jeu 24 Mai - 0:01

Ohhhh lala, oui, cette rumeur elle l’avait complètement oubliée, et aurait voulu l’oublier à tout jamais, comment ils pouvaient dire des choses aussi … Dégueulasses sur les gens. Franchement, il leur manquait plus d’une case à ceux-là hein, elle avait bien envie d’étrangler celui qui écrivait ce genre de chose, mais surtout celui qui avait propagé la rumeur.

- C’était juste ignoble de te faire ça, vraiment. Il sert à rien leur journal de merde de toute façon, faut brûler tous les exemplaires. Le pire je pense que ce sont les abrutis qui croient à ce qu’il y a marqué dedans.

Elle avait presque levé les yeux au ciel, exaspérée par les gens en général. Elle marchait en même temps, allant dans un endroit un peu mieux pour parler, tiens, le banc en pierre dans le couloir était libre et le couloir était désert, alors elle alla s’y asseoir, laissant de la place pour le Serdaigle tout de même. Elle croisa les jambes et fit une mine étonnée quand il parla des balais dans les vestiaires.

- Hein c’était vous ? Mais pourquoi vous vous battiez dans les vestiaires aussi ? Et je pense que le professeur a bien fait, au moins ça les a calmés. Et je m’en fous, si je m’en souviens je lui en toucherais deux mots, même si c’est du passé tout ça … Mais voilà, ça me saoule que des gens s’en prennent à toi comme ça gratuitement, et SEULEMENT à cause de rumeurs, ils ont quoi dans le crâne hein ?

Vicky soupira, toujours exaspérée et laissa son dos s’appuyer sur le mur derrière. Ah, et peut-être qu’il s’y attendait pas, elle lui fit le highfive aussi, en lui souriant, et en ayant une tête un peu moins souriante, ou du moins ça semblait un peu plus triste, lorsqu’il confirma le fait qu’il soit au courant. Elle pensait à peu près la même chose que lui, se disant que de toute façon il faisait ses propres choix, et elle avait rien à y faire, sauf si vraiment dangereux hein, faut pas déconner. Et il était vrai qu’ils étaient pas du même monde, rien qu’elle et Lysander, c’était un peu différent. Ca l’était pour tout le monde même, mais dans le monde des sorciers, elle avait l’impression que c’était plus prononcé.

- C’est ça, et puis tu peux rien y faire non plus, c’est juste que, fais attention à ce qu’on ne te prenne pas pour complice ou quoi de choses douteuses. Mais bon c’est comme ça on y peut rien.

Elle le regarda ensuite et répondu à la remarque qu’il avait faite avant, comme pour dévier le sujet, mais surtout pour éviter les oreilles indiscrètes. La Serpentard eu un léger sourire encore une fois.

- Tu peux demander à Rodolphus de vous faire transplaner autre part pour être tranquille, car souvent c’est la merde à Pré-Au-Lard et c’est pas mal surveillé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Jeu 24 Mai - 18:35

Ignoble. C’était bien le mot en fait oui. Mais ce n’était pas comme si Lysander avait pu y faire quelque chose. Il n’avait pas non plus compris pourquoi le journal s’acharnait sur lui en particulier. Bon, peut-être parce qu’il était un né-moldu, certes. Mais quand même certains ne s’en étaient pas pris autant dans la figure. Enfin, il n’allait pas chercher très loin, parce qu’il n’avait pas envie de trouver. Ni d’y repenser.  Mais ça avait du mal à passer quand même. En même temps, il ne savait pas trop si quelqu’un pourrait s’y habituer.

« ▬ Mh.  Je ne sais pas ce que ça a bien pu leur apporter.  Je suis bien d’accord. Ou alors qu’ils trouvent d’autres sujets plus pertinents. Mais je doute que l’envie leur en prenne un jour.  C’est sûr. Mais si un jour ils se retrouvent avec leur nom à l’intérieur, ils changeront sûrement de comportement. Enfin qu’ils y croient c’est leur problème, mais qu’ils évitent de faire des commentaires tout haut, ce serait sympa. »

Surtout les subtils qui se pensaient malins et se permettaient n’importe quoi. Comme luiii proposer d’avoir un moment intime en échange d’argent, parce que ouiii, fallait pas oublier qu’il était pauvre et qu’il allait accepter n’importe quoi hein. Enfin. C’était même avec plaisir qu’il gagna le banc et s’asseyant dessus en soupirant un peu encore une fois.

« ▬ Eeet oui. C’était vraiment pas voulu. Je crois qu’un de ses amis lui avait demandé d’aller chercher une affaire oubliée, sauf que pile quand il est arrivé, j’ai ouvert une des portes du placard sans le voir et il se l’est prise. On aurait voulu le faire exprès qu’on y serait pas arrivé.  Ah, pour le coup ça nous a bien calmés oui. Et on a pu aussi se rendre compte que nos parents s’entendaient aussi bien que nous, enfin. Ah, si tu y tiens, je ne vais certainement pas t’en empêcher !  Je me le demande aussi. Ils ne doivent pas avoir d’autres occupations.  Mais bon. Plus qu’un an et quelques mois, et ça s’améliorera. »

Il doutait qu’il y ait beaucoup de gamineries en fait dans les études de médecines. Et puis au pire, il aurait vraiment autre chose à penser et ne devrait pas vivre avec eux pendant des mois.  Aah, il avait été un peu surpris par son geste, mais il avait réussi à lever la main juste à temps. Voilàà. Ca l’avait fait un peu sourire.  Qui se perdit assez rapidement parce que bon, ce n’était certainement pas un sujet vaachement amusant, ça.

« ▬ Oh, ça ne risque pas je pense. De toute manière, tout le monde se doute qu’un né-moldu n’a pas sa place…ss côtés. Enfin. Ca…Fait longtemps que tu es avec Rosier ? »

Il n’était pas spécialement curieux, mais pourquoi ne pas demander, et porter un peu l’attention de la conversation sur elle aussi.

« ▬ Oh, c’est vrai que je n’y avait pas spécialement pensé ! C’est vrai que ce serait nettement plus sympa et moins oppressant. »

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Jeu 24 Mai - 19:23

- Non mais c’est ça, ils pourraient faire des sujets plus intéressants pour tout le monde, c’est à ça que sert un journal de base en plus. Oh, c’est une bonne idée ça, mettre leurs noms et des ragots complètements bidons sur eux, et prendre leur tête en photo à ce moment là. Qu’est-ce qu’ils peuvent être cons, franchement, y’a des claques qui se perdent.

Totalement même, et elle demanderait bien à les jeter du haut de la tour d’Astronomie. Ou même les pendre par les pieds depuis l’horloge. Quelque chose comme ça, pour leur faire comprendre qu’ils ne sont pas tout-puissants et qu’ils font du mal à beaucoup de gens avec leurs conneries.

Par contre pour l’histoire de la porte, elle s’était mise à rire, non mais là il y avait de quoi rire, c’était dignes de spectacles comiques. Et ça devait faire mal aussi. Mais bon il en avait pas fait exprès aussi, fallait pas s’en prendre à lui autant, juste gueuler un peu, mais le laisser tranquille quoi.

- Pff, mais en tout cas ça vous fait un beau souvenir. Ou pas. Et pour ce qui est des années à rester ici, on va peut-être les regretter un moment et se dire que c’était cool Poudlard. Et pour ce qui est de tes études de Médicomage,  si tu es vraiment motivé tu y arriveras, il faudra juste ne pas baisser les bras c’est tout. Et je suis sûre que tu en es capable de toute façon.

Elle avait un peu peur de ce qui allait se passer après, elle allait devoir aller à l’université non pour étudier les DCFM ? Et elle aussi, elle allait tout faire pour y arriver, même que, elle ira à Poudlard, eh oui. Pour le coup elle était sûre d’elle, enfin pour une fois. Oh, ça dévie un peu sur la relation, ben, elle n’avait pas grand-chose à dire, enfin si, mais elle était un peu réservée sur le sujet. Mais avec Lysander elle avait l’impression qu’elle n’avait pas à l’être. Et au passage elle était contente qu’il ai répondu à son Highfive.

- Non, vraiment pas longtemps. C’est tout récent.

Bon, elle ne savait pas quoi dire d’autre, donc elle avait simplement souri, surtout à la remarque qu’il lui avait faite par rapport au transplanage. Il va falloir qu’elle apprenne d’ailleurs, ça la démangeait de savoir le faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Ven 25 Mai - 13:44

Le pire, c’était que l’idée d’un journal scolaire n’était pas si nulle que ça. Vraiment pas. Parce que ça pouvait faire une bonne activité extrascolaire. Mais ils pourraient plutôt donner des conseils sur les cours, organiser des aides, plein de choses dans le genre nettement plus constructives que d’aller mettre son nez dans les affaires des autres. Et de littéralement aller fouiller chez les gens hein. En même temps, personne n’aurait pu deviner pour ses lettres ou quoique ce soit, sans avoir fouillé dans ses affaires.

« ▬ Je suis bien d’accord, ce serait nettement plus utile. Et éducatif si on s’en sert bien. Une bonne idée, je ne sais pas, mais ça ne pourrait pas leur faire de mal je crois. C’est certain, mais quoiqu’on puisse faire, il y en aura toujours quelques-uns, c’est certain. »

Autant se faire une raison plutôt que de rêver. Parce que ce n’était pas ça qui les ferait avancer non plus hein. Et il n’avait pas le temps de s’attarder sur leur cas, il avait pas mal de choses à faire oui. Et à accomplir. De préférence sans eux. Autant se concentrer sur les personnes plus positives comme Vicky par exemple. Il avait un peu souri en l’entendant rire. Ah sur le coup il était loin de rire, il s’était quand même un peu senti mal pour le Serpentard. Jusqu’à ce qu’il s’énerve et commence à le frapper. Bon qu’ils commencent à se frapper, la belle époque où il préférait riposter plutôt que de s’écraser. Mais bon. Ici au moins, il ne finissait pas à l’infirmerie. Et ça faisait nettement moins mal aussi.

« ▬ C’est vrai ! Bon, il se serait passé de s’en sortir avec une dent au moins je pense. Mh ? Oui…Peut-être. Merci ! Ce ne sera pas facile, mais, pas impossible, oui. Comme tu dis, avec de la motivation, tout ira bien. Et bon courage pour toi aussi, mais on y arrivera, c’est certain ! »

Il n’était pas vraiment certain un jour de regretter ses années ici en fait. Bon, certains points oui, certaines personnes aussi. Mais il se disait souvent qu’il aurait préféré passer ces années normalement, avec sa famille. Mais ce n’était pas comme s’il allait pouvoir changer quoique ce soit maintenant. Enfin, c’était plutôt bien de changer un peu de sujet aussi.

« ▬ C’est vraiment chouette pour vous en tout cas !  J’espère que ça durera longtemps pour vous ! »

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Ven 25 Mai - 18:40

Et encore heureux que Lysander soit assez intelligent et n’ai pas foncé dans le tas, il se serait sûrement pris plus de dommages que ce qu’il faisait maintenant, il laisser couler, enfin il paraissait, mais Vicky se disait que ce n’était pas sympa.. Est-ce qu’il traînait avec des gens déjà ? Il ne lui semblait pas, elle l’avait rarement vu avec d’autres personnes. Et là c’est sûr, maintenant qu’elle le connaissait, et qu’il était sympa, elle n’allait pas le lâcher, il semblait digne de confiance de plus. Elle avait l’impression qu’ils avaient des … similitudes. Elle lui avait répondu un « hm » quand au journal plus intelligent qu’ils auraient pu faire, c’est certain que le journal évoque la mentalité de ceux qui l’écrivent, mais bon. Si elle pouvait parler d’autre chose que ces gens qui s’amusent à l’emmerder, ça l’arrangerait, et lui aussi sûrement.

Oh mais si il lui disait ça aussi, comment elle allait faire pour ne pas rigoler, il avait perdu une dent, sérieusement ? C’est qu’il avait de la force Lysander. Elle s’était mise à rire du coup oui, un peu plus que la première fois, même si la suite ne devait pas être drôle.

- Pardon, je ne devrais pas rire mais c’est juste le fait d’ouvrir le placard à ce moment là, c’est vraiment du jamais vu, ou dans les dessins animés ou trucs comiques.

Est-ce qu’il connaissait les dessins ani- Ah bah oui. Elle allait se sentir bête de dire ça à quelqu’un qui ne connaissait pas le monde des moldus, mais ce qui était bien aussi avec Lysander était le fait qu’elle pouvait faire des références moldues sans qu’on ne la regarde bizarrement. Enfin si il ne comprend pas, là c’est elle qui le regarderait bizarrement pour le coup. Mais pour la dernière chose qu’il avait dite, elle avait clairement rougi et mais lui avait souri, elle espérait aussi que ça dure, et il n’y avait aucune raison pour que ça ne le fasse pas, hein ?

- Merci, pour toi aussi Lysander… Qui sait quand on sera plus vieux on se dira « Heyyyy toujours ensemble les vieux croutons ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Préfet Thug (maispastrop)


451 messages.
Inscrit le 03/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Né- Moldu
Année/ Métier: 5ème année
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Dim 27 Mai - 0:00

Ca faisait quand même beaucoup de bien de se poser là, et de juste parler. Sans se soucier de quoique ce soit, de quel cours il avait encore à travailler, de quel devoir avancer et tout ça.  D’arrêter de se prendre la tête un instant.  Il aurait bien fermé les yeux un instant. Ca aurait pu être bien. Mais il aurait eu l’air ridicule, et en plus il aurait risqué de s’endormir. Ce qui aurait été vraiment nul. Et peu conseillé. Très peu conseillé. Parce qu’après il dormirait moins bien, et mettrait plus de temps à s’endormir aussi. Ce dont il n’avait pas besoin du tout. Bon. Ce dont il avait certainement besoin, c’était d’une journée de repos entière sans penser à rien d’autre que d’être tranquillement dans son lit. Mais c’était un peu égoïste comme programme. Il ne tiendrait jamais hein. Vraiment pas. Après dix minutes passées à glander, il se lèverait et ferait autre chose.

« ▬ Oh, ne t’inquiètes pas, c’est vrai qu’avec du recul, c’est….Un peu ridicule. Ca ne t’es jamais arrivé ce genre de situation ? Enfin, tellement improbables que si ça n’était pas arrivé, tu n’aurais jamais pu les imaginer ? »

Bon la question était un peu débile, mais il était un peu curieux. Peut-être beaucoup mine de rien, quand il s’y mettait. Mais il laissait rarement ce côté ressortir, parce que ça faisait perdre pas mal de temps. Beaucoup de temps, qui était beaucoup trop précieux. Et qu’il aimerait bien apprendre à mieux gérer. Et à en avoir plus si possible.

« ▬ Merci ! Ah, ça serait merveilleux.  J’espère que ce sera le cas ! On devrait presque l’écrire quelque part et le ressortir dans quelques années. »

Bon après il doutaiiiiit mieux s’entendre avec Rosier au fil des années hein. Mais l’ignorance ça allait très bien.

_________________




Uh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



246 messages.
Inscrit le 16/04/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Sang-Mêlé
Année/ Métier: Cinquième
Maison: Serpentard



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre Dim 27 Mai - 1:22

Au fur et à mesure de la conversation, Vicky se détendait, ses muscles faisant de même, ce qui fit qu’elle paraissait moins crispée. Elle s’était même un peu plus tournée vers Lysander. Quant à ce qu’il disait, elle y réfléchissait, et elle eu un truc simple à raconter, mais peut-être que ça l’intéresserait .. Ou pas.

- Hm … Un lézard est venu dans ma poche en première année sur le Chemin de Traverse, et il m’a adopté, il s’appelle Speedy. Là il doit être je ne sais où encore, peut-être dans les dortoirs.

Ou elle en sait où encore, peut-être dans sa robe de sorcier aussi. Elle mis ses mains dans les poches mais ne sentit rien à part sa baguette, donc non, il n’était pas là. Elle fit une légère moue puis fit un sourire à ce que disais le Serdaigle.

- Bonne idée ! Je sais pas où on écrirait ça, mais ça serait cool ! Histoire d’en rire plus tard !

Elle était un peu perplexe en fait, cela faisait peu qu’elle était avec Evan, elle ne pouvait pas non plus dire que c’était l’amour de sa vie, même si elle aimerait que ce soit le cas. Mais elle allait rester positive et- Une araignée tomba entre eux deux, une araignée noire et ENORME. Un peu plus petite qu’une paume de main. La sorcière chercha au début ce qu’était ce petit mouvement qui- PUTAIN QUELLE SALOPE. Elle avait fait un bond hors du banc, étant maintenant à presque cinq mètres du dit endroit. Elle avait sorti sa baguette par réflexe et était complètement en panique.

- ELLE SORT D’OU CETTE PUTE ?!

Bon oui elle se montrait vulgaire quand elle avait peur ou était surprise, mais bon, là pourquoi ce steak était tombé du plafond aussi, encore heureux qu’il ne lui soit pas tombé dessus, ou même sur Lysander, d’ailleurs elle allait le regarder. N’ayant pas envie d’être ridicule à paniquer seule non plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: Compagnons de table •• PV. Lysandre

Revenir en haut Aller en bas

Compagnons de table •• PV. Lysandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» Les bonnes manières de table
» Rapport de Bataille table #3 en cours
» table de jeu grotte
» Un parchemin sur la table

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Quatrième Etage :: Bibliothèque-