N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Une petite soif [PV : libre].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar



9 messages.
Inscrit le 09/10/2018.

Feuille de sorcier
Sang: Né-Moldu.
Année/ Métier: 4ème année.
Maison: Gryffondor.



MessageSujet: Une petite soif [PV : libre]. Mar 13 Nov - 22:59







Une petite soif.

Les Trois Balais. Vous savez, ce petit pub faisant également office d'auberge, à Pré-au-Lard ? Et bien, c'était à cet endroit qu'Aigneas se rendait, aujourd'hui ; pour changer du parc du château et du terrain de Quidditch, deux des endroits extérieurs où la sorcière passait le plus clair de son temps. Les mains repliées au fond de ses manches pour ne pas qu'elles se gèlent et son écharpe rouge et or bien enroulée autour de son cou, quelques Gallions et Mornilles brillantes – elle aime quand elles sont scintillantes, c'est un signe qu'elles sont propres – et pesantes dans sa sacoche ; dedans se trouvait également une paire de multiplettes pour les matchs et entrainement de Quidditch, ainsi que « La Bible du batteur » de Brutus Scrimgeour, des parchemins pliés et quelques cartes de Chocogrenouille. En ayant en double voire en triple ou quadruple, elle se disait qu'elle devrait en échanger certaines contre d'autres qu'elle ne posséderait pas encore, histoire d'élargir sa collection. Du petit trafic de cartes de sorciers et sorcières célèbrent, derrière une colonne extérieure, ni vu, ni connu.

La Gryffondor avait amené sa baguette de sycomore avec elle, au cas où. Après tout, cela pourrait s'avérer très utile : Qui disait qu'il n'y allait pas avoir une personne bourrée qui commencerait à lancer des sortilèges aléatoires dans tous les sens ? Il fallait tout prévoir, dans la vie. Enfin, c'était l'idée qu'elle se faisait du petit pub de Pré-au-Lard . . . Peut-être que sa vision des choses était plus que fausse.

Et elle était bien évidemment accompagnée de son fidèle félin, au pelage qui lui rappelait la fumée épaisse d'une cheminée, d'une partie emmitouflé dans l'écharpe, étant bien au chaud dans les bras de sa maîtresse, sa queue bougeant de gauche à droite. Il était porté de manière à ce que son visage soit tourné vers l'arrière d'Aigneas ; il regardait donc le grand château du collège s'éloigner de plus en plus d'eux, tandis qu'ils arrivèrent dans les rues du petit village sorcier. La batteuse était heureuse que ses parents ait signé l'autorisation de sortie pour qu'elle ait le droit de s'y rendre ; elle était venue peu de fois, mais elle adorait, tout simplement. C'était magique ! Sans aucune blague derrière, évidemment.

Honeydukes et la poste étaient les deux endroits qu'Aigneas avait déjà visité auparavant ; le premier, pour s’acheter quelques confiseries, et le second, pour envoyer des lettres à ses parents moldus, histoire de leur donner de ses nouvelles et de leur raconter toutes les découvertes qu'elle faisait chaque semaine. L’Écossaise leur avait même, une fois, envoyé une photo magique d'elle, sur son balai de Quidditch, après un match entre sa maison et une autre.

La sorcière de quatrième année continua d'avancer dans la rue principale, admirant les façades des boutiques et leur vitrine pour la énième fois encore, et croisant des adultes à grands chapeaux pointus ; en passant devant un petit groupe, Aigneas supposa qu'ils parlaient de Gringotts, comme elle avait entendu ce mot fuiter. Mais également, elle aperçut d’autres élèves de Poudlard ; elle ne connaissait aucunes des têtes, malheureusement ; hors ceux de Gryffondor. Il y avait certains jeunes qui avaient l'air gentils, cependant, elle se retenu d’aller leur adresser la parole : Les Trois Balais, Aigneas ! Pense, les Trois Balais !

Elle s'arrêta net en se retrouvant devant l'épaisse porte du pub sorcier, son chat toujours dans les bras, tous deux commençant à sentir la bonne odeur s'émanant du bâtiment ; Glas ronronna faiblement, le nez pointé vers le fumet qui excitait ses narines. Elle poussa l'huis, et entra, s’essuyant vigoureusement les chaussures sur le tapis et en ré-arrangeant sa sacoche d'une main, portant son chat avec l'autre.

Les yeux écarquillés, son nez assiégé de plusieurs délicieuses odeurs venant de çà et là de la grande pièce, un brouhaha incessant présent mais qui faisait le charme du lieu : C'était les Trois Balais. Inutile de préciser que c'était la première fois que la Née-Moldue se rendait ici. Elle avança, assez timidement, jusqu'à une table encore inoccupée – une chance ! – ; elle se posa sur la banquette, son sac fermé juste à côté d'elle et son chat sur ses genoux. La quatrième année savait déjà ce qu'elle voulait commander : La fameuse Bièraubeurre dont on lui avait si souvent parlé. Aigneas voulait tester, bien évidemment ! Et puis, c'était une boisson qu'elle pouvait consommer, à son âge, malgré la présence du mot « bière » dans le nom.

Il ne fallut attendre trop longtemps pour qu'une serveuse arrive vers elle, pour prendre sa commande. Néanmoins, en plus de la boisson très populaire du monde magique, elle commanda également un sirop de cerise soda avec boule de glace et ombrelle. Un nom assez long, mais qui avait su piquer l'attention de la lionne rouge et or ; cela comptait comme un sorte de dessert. Pour patienter l'arrivée de ses commandes, elle sortit du sac son « La Bible du batteur » et le feuilleta, l'ayant déjà lu une bonne dizaine de fois. Après tout, batteur, c'était son poste, dans son équipe de Quidditch ! La rousse le referma d'ailleurs quand la même dame revint, la fameuse boisson que tout bon sorcier qui se respecte a déjà bu au moins une fois dans sa vie dans une main, qu'elle déposa devant la jeune sorcière.


Merci ! Elle salua la serveuse en souriant grandement, puis attrapa sa choppe en verre de Bièraubeurre avec les deux mains, regardant ensuite son chat, qui était en train de se lécher paresseusement une patte. Toi, tu penses que c'est uniquement de la bière avec du beurre ? Ou bien qu'il y a d'autres choses dedans ?


Glas fixa sa maîtresse, ne comprenant pas ; puis, quelques secondes après, il miaula. Aigneas considéra ce petit bruit pour une approbation ; elle haussa des épaules et amena la boisson à sa bouche. Une mimique joyeuse fit son apparition sur son visage, balançant ses pieds sous sa chaise. La boisson était chaude, à la température idéale pour la Gryffondor. C'était sucré . . . Avec comme . . . Un goût lui rappelant du caramel écossais . . . Ce qui faisait qu'elle aimait encore plus ! Elle reposa la choppe contre la large table de bois, un peu de mousse autour de la bouche, qu'elle enleva en un coup de langue plutôt efficace. La MacCulloch reprit ensuite le gros verre à bière et le plaça au niveau de Glas, penché de façon à ce qu'il puisse boire dedans. Ça ne la gênait pas, que son chat ait passé sa langue dans son verre.


Allez, Glas, goûte ! C'est super bon ! Et ça a le goût de caramel comme chez papa et maman !


Le gros félin gris ne comprenait toujours pas ce qu'elle disait, ne parlant pas le langage humain, mais comprit que vu l’emplacement de la choppe, il devait boire. Il s'approcha donc, lentement, et passa sa petite langue dans le verre. Lui aussi, il trouvait ça bon ! Aigneas rit devant son chat qui semblait méfiant au début, était en train de savourer la Bièraubeurre. Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, elle replaça sa boisson sur la table. Un persan frustré, un ! Elle rit de plus belle devant la tête que tirait Glas avant de boire une nouvelle gorgée, inspectant la grande salle de ses yeux verts. Il y avait vraiment beaucoup de monde ; les Trois Balais avait un succès fou !


Je pense que la prochaine fois qu'on vient à Pré-au-Lard, on devrait aller à la Cabane hurlante ! Il parait qu'on y entend des hurlements, des fois ! Que c'est donc un lieu hanté ! Et puis, on devrait aussi passer chez Zonko ! Tu sais, la boutique de farce et attrape, à côté ; je l'ai vu en passant. Je me demande à qui je pourrais jouer des tours . . . L’Écossaise leva la tête pour ainsi fixer le plafond. Il faut également que je pense à envoyer des nouvelles à papa et maman . . . Mais ça, encore, ce sera pour la prochaine fois. Je dois avant tout bosser sur mon devoir pour le cours de métamorphose de lundi . . . Mais il n'est pas spécialement compliqué, alors je pense que je l'aurais bouclé rapidement !


Tandis qu'elle continuait de papoter toute seule à voix haute, listant les devoirs qu'elle avait à faire pour les prochains jours, entrecoupé par ses gorgées de Bièraubeurre, la grosse bête se léchait les babines, pour ainsi tenter de récupérer le maximum de la boisson sucrée qui s'était perdue dans ses poils autour de la gueule.

Codage par Libella sur Graphiorum


_________________

Oh, come on, smile! Or I use the strong way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une petite soif [PV : libre].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une petite soif [LIBRE]
» Petite pêcherie ( Libre ; une personne )
» Petite Balade Matinale [LIBRE]
» Pagaille et petite bagarre [RP libre - TERMINE]
» Petite réparation *libre*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Autres Lieux :: Pré-au-Lard :: Trois Balais-