N'attendez plus, rejoignez les Maraudeurs pour leur cinquième année à Poudlard!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

avatar

Ravissant cireur de pompes


401 messages.
Inscrit le 02/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème
Maison: Serdaigle



MessageSujet: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 1:21

Ceci est un event entre admins ( histoire si ça marche pour tout le forum dans le futur wesh! Donc en gros, tous les noms, adjectifs et lieux ont été piochés au sort. La bise! )

Artur ( qui doit être majestueux,wow) commence le rp qui se déroule avec Icalurus ( qui doit être libidineux, ... no comment mec) et enfin Fingal ( Qui doit être vulgaire. Ok. Why not.)

Vos mots à utiliser sont :

▬ Astéroïde
▬ Espagne
▬ Fosse
▬ Torpillage
▬ Somnambule
▬ Crime


BONNE CHANCE!

_________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accio-maraudeurs.forumgratuit.be

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 2:21

La nuit noire. C’est bien. C’est beau. N’est-il pas ? Ce serait encore plus beau si le Poufsouffle ouvrait les yeux. Parce que là, les yeux fermés, on ne pouvait pas voir grand-chose. Ceci dit, étant visiblement somnambule, il était très bien dans son pseudo rêve. Parfois il croisait des gens. Parfois des chats. Et c’était mieux dans le deuxième cas. Ils étaient plus sympathiques. Ils n’avaient pas besoin qu’on leur parle. Enfin. Là, que ce soit une personne ou chat, il s’en fichait pas mal, il parlait en russe. Point. Et bizarrement ils comprenaient. Ils saisissaient tout. Absolument tout. N’était-ce pas magique ? Si seulement cela pouvait être la même chose tous les jours, ce serait nettement plus simple. En particulier lors des cours. Plus aucun problème. Il aurait des meilleures notes. A coup sûr.

Soit. Il arrivait à éviter sans aucun problème tous les murs, tous les objets. Pratique. Comme s’il connaissait le Château par cœur. Ce qui était loin d’être le cas en vrai. Mais ses pieds ne trébuchaient même pas. Ils montaient chaque marche. Presque silencieusement. Et même, vu sa stature, on pouvait facilement le prendre pour plus âgé qu’il n’était. On n’avait donc pas besoin de l’interpeller. Et de lui demander de rentrer dans son dortoir.

Il était arrivé au cinquième étage, sans aucun encombre. Ou presque. Presque. Là. Tout de suite, il se prenait en boucle un tableau. Il voulait rentrer. Mais il n’y arrivait pas, parce qu’on ne le laissait pas passer. Mine de rien, il était têtu. Et il allait rentrer. La question ne se posait plus. On ne lui barrerait pas le chemin. Et après dix minutes, le portrait décida de se bouger. Sans doute qu’il en avait marre du Poufsouffle qui lui rentrait dedans depuis dix minutes.

Une fois entré, il se mit au milieu de la pièce, ou presque, semblant observer l’énorme baignoire. Mais il se tourna assez rapidement, faisant voleter sa longue chevelure derrière lui. En un beau mouvement. Presque au ralenti. Très majestueux. Une fois qu’il avait perdu cet air de martyr, et qu’il prenait un air un peu plus sûr, on aurait pu croire à une personne de la royauté. Ou un Sang-Pur. Voilà, c’était très bien un Sang Pur. Arturus Strugatsky. Ce serait juste parfait. On y verrait que du feu. Si on ne le réveillait pas. Petit problème.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


238 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 2:43

Caca. Voilà. C’était le seul mot qui lui venait en tête pour le moment. Est-ce que ça posait un problème à qui que ce soit ? Non. Il l’avait décidé. Et si on lui disait quoique ce soit, il frapperait. Point. Et la personne partirait dans un torpillage des plus harmonieux. Parce qu’il l’avait décidé aussi. Même si ses muscles étaient inexistants. Il n’était pas non plus une petite brindille. A force de marcher un peu partout, il avait des mollets d’enfer. Et ouais. Soyez tous jaloux. Mais il ne pouvait les montrer à personne. Strictement personne. Du coup, il était on ne peut plus déçu. Très déçu. Et quand Icalurus était déçu, ce n’était pas beau à voir. Soit il grommelait contre tout le monde et commençait à fixer les gens en marmonnant dans sa barbe, soit il fixait d’un air meurtrier, soit selon son humeur, il ferait bien comprendre ses manques. Aussi subtil qu’un dragon dans un magasin de porcelaine. Il n’aimait pas qu’on l’ignore, alors pourquoi il accepterait qu’on ignore ses besoins franchement.

Actuellement, son plus gros problème était sa femme. Ou plutôt l’absence de sa femme. Qui avait dû aller en Espagne, aller visiter on ne sait quelle partie de la famille. Psh. Bien sûr, il avait été invité, mais bizarrement, on le lui avait refusé, à cause de son travail. Sans blague. On n’allait pas le payer à aller visiter du monde à 4564 km de là. Les élèves avaient besoin de lui. Tout le monde avait besoin de lui. Peut-être, mais lui par moment avait besoin de sa femme voilà tout. Et après trois semaines, ça commençait à faire très long. Il ne devenait pas susceptible, mais devenait encore plus enquiquinant. Et trouvait n’importe quel moyen pour énerver les gens. N’importe qui. Ceux qui lui adresseraient la parole.

Et là. Il était de ronde. Avec Fingal. Waw. Meilleure idée du siècle. Il ne savait pas qui avait décidé de ça, mais il ne tenait pas à la vie du roux. C’était un fait. Au début de la ronde, il arrivait encore à être potable. Mais plus les minutes passaient, plus il se rapprochait de son homologue, lançant parfois des piques totalement vaseuses. Et il devenait de plus en plus graveleux aussi. Ce qui n’était pas vraiment dans ses habitudes. Mais c’était plus fort que lui. Même en se mordant l’intérieur des joues, il arrivait à l’ouvrir.

Puis ils arrivèrent au cinquième étage. Où il y avait un bruit sourd qui résonnait un peu dans tous les couloirs. Un peu flippant. En fait. Un esprit ? Tant que ce n’était pas Peeves, tout irait bien, non ? Mais un fantôme. Ne pourrait pas. Faire un bruit pareil. Merci Icalurus pour cette belle réflexion. Prenant son courage à deux mains, il avait tiré son binôme vers la source du bruit. Et en avait profité pour le prendre par le bras et se rapprocher de lui. Désolé. C’était la seule personne dans les parages.

Ou presque. Parce qu’ils venaient d’arriver face à un élève dans la salle de bain des préfets. Qui. Avait. Un certain. Charme. Avec ses cheveux virevoltants au vent de la sorte. Et il était grand aussi. Bon. Pas autant que lui. Mais il aurait presque pu rivaliser. Qui donc l’avait envoyé jusqu’ici, sur leur chemin.


« ▬ Il est préfet lui ? »


Oui, lui là-bas en jaune. Il devait être somnambule vu la pose qu’il arborait. Et les yeux fermés. Donc inutile de lui parler directement pour le moment hein.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


186 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 3:13

Fingal commençait à en avoir assez. De quoi ? De tout. Cette journée avait juste été immonde. Il y avait un élève qui avait fait une indigestion pendant son cours. Son cours, bien entendu. Ça n’avait pas pu être celui d’après, bah non. Il avait eu du mal à garder son calme, ne supportant pas la vue ou l’odeur du vomi. Et puis du coup, tous les élèves avaient décidé que ce serait une pause officielle, il avait dû taper violemment de la main sur son bureau pour réclamer le calme. Et surprise, il s’était fait super mal à la main. Mais ça, ce n’était que le début des horreurs. L’après-midi, il avait décidé d’aérer un peu, autant pour son bien-être que pour celui de ses élèves. Sauf qu’il n’avait pas fait attention à un petit détail, la porte. Elle était ouverte. Et cinq minutes auparavant, le professeur avait eu l’excellente idée de poser son chapeau sur son bureau. Et il y eu un coup de vent. Adieu, chapeau. Il s’envola presque gracieusement. Mais Fingal, il tenait à son chapeau. C’était un cadeau de son père, bordel. Il ne comptait pas le laisser s’envoler. Il dut alors interrompre son cours, à la grande joie non cachée de certains de ses élèves, et courut jusqu’à dehors. Après avoir mené une rapide enquête, il retrouva son cher chapeau en plein milieu du terrain de Quidditch. Le temps qu’il revienne, le cours suivant avait déjà commencé et ses élèves l’attendaient, probablement en espérant qu’il ne revienne jamais. Ces petits cons.

Bien sûr, le soir, comme si sa journée n’avait pas été suffisante, on le colla avec Macnair pour faire sa ronde. Super bonne idée, probablement venue de McGonagall. Sincèrement, au début il s’était dit que s’ils faisaient tous deux des efforts, ils s’en sortiraient très bien, et il n’y aurait aucun problème. Mais le truc c’est qu’Icalurus devint rapidement bizarre. Mais genre bizarre. Déjà, il se tenait encore trop proche, et Fingal avait envie de lui dire d’aller se faire foutre. En même temps il se disait que ce n’était pas une bonne idée, qu’il ne devait pas faire payer sa journée pourrie à son collègue. C’était sans compter les propos de l’asperge. C’était une tentative d’approche ça ? Et pourquoi lui, d’abord ? Ah, parce qu’il n’y avait personne d’autres aux alentours, probablement. Et merde. C’est ce qu’il se disait jusqu’à ce qu’ils ne tombent sur un élève ayant trouvé un moyen pas comme les autres de rentrer dans la salle de bain des préfets. Malin, lui. Eh, mais c’était pas un préfet, probablement ! Quand ils se rapprochèrent de l’élève en question, Fingal reconnut un Poufsouffle qu’il avait en cours. Strugatsky. Il était gentil. Un peu trop grand, mais gentil. Et non, il n’était absolument pas préfet. Avec un claquement de langue agacé, Fingal s’éloigna de quelques pas de l’autre professeur. Sérieux, qu’est-ce qu’il avait celui-là ? C’en devenait gênant.

« Non. Je sais pas ce qu’il fout là. Il a pas l’air totalement conscient… »

Il était probablement somnambule, le pauvre. Eh beh, les voilà avec une fameuse affaire sur le dos. Les sourcils froncés, le roux se tourné vers son collègue.

« On devrait le ramener dans son dortoir. J’ai jamais eu affaire à un élève somnambule. Putain, j’avais pas besoin de ça. »

Avec un soupir, il se rapprocha de l’élève. Woh, il semblait bien plus confiant comme ça qu’en temps normal. Doucement, il posa une main sur le bras du Poufsouffle dans l’espoir de l’entraîner vers la sortie. En espérant que ce soit facile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 11:08

Qu’on lui amène une couronne. Ce serait un crime même de ne pas le faire. Il la méritait. Il la desservait. Il avait accompli énormément de choses pour en arriver en haut de la hiérarchie du royaume des chats. Il les avait aidés. Et nourris. Surtout nourris. Ils étaient donc tous à ses pieds. Bon, le grand brun était un peu gêné et essayait de leur dire que ce qu’il avait fait était parfaitement normal, le tout en russe, pourquoi se faire chier hein. Mais ils étaient tellement adorables. Il ne voulait jamais les quitter. C’était désormais son peuple. Qu’il devait protéger quoiqu’il arrive. Et il était certain que son propre chat était fier de lui. Du haut de ses petits 15 centimètres. Il était fier et l’encourageait. Il l’avait encouragé.

Il faudrait qu’il pense à le dire à sa mère aussi, histoire qu’elle vienne visiter son nouveau royaume. Elle s’y plairait très bien. C’était spacieux. Très éclairé. Une herbe verte magnifique. Peut-être pourrait-elle s’installer ici ? Il ne voulait pas l’abandonner. Elle ne l’avait jamais abandonnée, alors pourquoi le ferait-il ? Il était prêt à partir tout de suite la chercher. Bon. Lui envoyer un hibou hein parce qu’il allait pas non plus faire 4854 km. Il était fatigué. Il avait eu une dure journée. Surtout lors de son cours de Sortilèges. Oh. En y parlant. Elle était où l’école. Le Château. Il avait disparu ?

Bon bah tant pis. Il avait ses chats. Son nouveau peuple. Eux au moins ne savaient pas lire de journal. C’était parfait. Oh. Il y en avait un qui venait le voir personnellement. Du moins il l’imaginait. Étant donné qu’il avait posé sa patte sur son bras. Oh mon dieu. Il était grand. Il était très grand. Pour un chat en tout cas. Que voulait-il ? Oh. Sans doute être adoubé. Il avait dû l’aider dans ses quêtes. Gentil. Il lui offrit son plus beau sourire. Celui que les gens qualifiaient de mignon. Et il lui posa sa propre main sur l’épaule, à défaut de ne pas avoir de sabre.

Que dire. Bon. Un message de félicitation hein. En étant encourageant. Pour l’avenir. Qu’il était fier de lui. Et qu’il était mignon aussi. Il lui donnerait une augmentation de croquettes. Meilleur discours du monde. Très solennel. Il espérait qu’il serait aussi fier de lui. Autant que ce soit réciproque.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


238 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 11:46

Oh. Ooooh. Si il se souvenait peut-être de lui. SI. SIII. Le grand là. Il ne parlait quasi pas, mais il écoutait et il était tout mignon à faire des efforts. Gentil Poufsouffle. Il avait plutôt des bonnes notes d’ailleurs. Et il semblait même heureux d’aller à son cours. Gentil. Très gentil. Bon. Et bien il fallait croire qu’il était somnambule. En attendant le roux semblait plus énervé que d’habitude, et ce même avant qu’il ne soit à ses côtés. Bon ben ce n’était pas de sa faute. Dans un sens dans mieux, dans l’autre dommage. Il aimait bien l’énerver. Sauf qu’ici, il ne le faisait vraiment pas exprès. Il ne cherchait pas spécialement à l’énerver, c’était juste plus fort que lui. Oh . Oooh. Il s’éloignait de lui. Non. Reviens. Il avait besoin de sa présence. Ne serait-ce que minime. Il s’était dégagé de son emprise. En plus. Voilà. Maintenant il commençait à être frustré. Oui juste pour ça.

Bon. Occupons nous du cas de l’élève alors hein. Y avait que ça à faire. Pf. Pftft. Voilà il en crachait mentalement. Effectivement. Il devait être somnambule. Arrivant à rester sérieux quelques instants, le blond se mit à réfléchir. A la meilleure des choses à faire. Oh. OH. IL AVAIT DIT PUTAIN. CHOQUE. Mais pas déçu. Il esquissa un sourire. Il commençait à être vulgaire le petit roux ? Il s’affirmait. Mon dieu que c’était mignon. Et aussi ça s’annonçait pas mal pour plus tard. Il était fier de lui. Bref. Alors qu’il allait parler, l’élève le fit à sa place en…En parlant dans un charabia. Bon. Quand c’était pas Christophe, c’était Strugatsky. Ah qui le tour ? Sans doute du russe. Vu le nom du garçon et l’écriture de son prénom.

Et pour une raison qui lui échappait, il avait posé une de ses mains sur l’épaule de son homologue. En lui offrant un énorme sourire. Si ce n’était pas aussi drôle à voir, il l’aurait trouvé mignon. Mais là, il était trop occupé à plaquer une de ses mains sur sa bouche pour éviter d’exploser de rire et réveiller le Poufsouffle. La dernière des choses à faire. Bon à la place il produisit une espèce de gloussement vaguement viril. Ridicule. Mais ça allait bien à la situation. Allez. Il fallait qu’il reprenne ses esprits. Inspirant profondément, il ferma les yeux quelques instants, avant de reprendre totalement contenance.


« ▬ Hrm. Y a deux solutions actuellement. Soit attendre ici que ça passe en lui évitant de se prendre un objet ou de tomber, normalement une crise dure maximum une demi-heure, ou alors le raccompagner jusqu’à son dortoir. Mais le problème c’est qu’on ne peut pas le forcer à faire quoique ce soit. S’il veut aller dans la tour voir des astéroïdes, on sera obligés de le suivre. »


Voilà. Il avait dépassé son quota de sérieux. Il avait étalé son savoir il était content. Maintenant l’heure de s’amuser était arrivée. Il se ré-avança vers l’ancien Poufsouffle, posant son coude sans trop s’appuyer sur l’épaule libre du roux, se penchant pour bien le voir. Et pour être plus proche en fait aussi. Son but premier.


« ▬ Vous êtes dans les cachots non ? S’il est déjà venu jusqu’ici, ça ne devrait pas prendre trop de temps pour qu’il se réveille. »


Bon. Il n’allait pas rester trop près non plus, trop longtemps. Il ne voulait pas risquer de se prendre la main du roux dans la figure si jamais le roux prenait trop confiance en lui. Mais le blond n’avait pas non plus envie de le laisser trop tranquille. Alors en se relevant, il en profita pour passer son index sur la nuque du roux, dégageant quelques mèches au passage, avant de se tourner vers l’entrée.


« ▬ D’ailleurs, comment il a fait pour rentrer. Vu son état, et qu’il ne parle même pas anglais, il n’a pas pu dire le mot de passe. »

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


186 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 13:55

Cela avait été stupide de la part de Fingal de penser que gérer cette situation serait facile. Stupide et naïf. Bonne définition d’un Poufsouffle, non ? En parlant de Poufsouffle, son élève agissait bizarrement. Enfin pas si bizarrement si l’on considérait le fait qu’il était en train de dormir. Mais sur le coup, quand Strugatsky posa sa main de géant sur l’épaule du roux, celui-ci sursauta. Non mais ces grands, là, ils sont chiants. Il était certain que s’il comparait la taille de sa main à celle de son élève, il allait en chialer de désespoir. Mais pour le moment, il cherchait juste un moyen de s’en sortir. Qu’est-ce qu’il disait lui ? Il ne parlait pas en anglais là. Du russe, probablement. Le problème c’est que Fingal, il ne connaissait pas le russe. Il ne connaissait que l’anglais, le gaélique, et il avait des bases en italien. Le reste, pour lui, c’était du chinois. Sans rire.

Moui, ce que venait de dire Icalurus n’était pas totalement con. C’était même totalement vrai et intelligent de sa part de dire ça, mais ce n’est pas quelque chose que Fingal allait dire tout haut. Il se contenta de hocher la tête et de froncer les sourcils, hésitant entre les deux options. Raccompagner le garçon semblait un peu trop dangereux. Les escaliers, c’était vraiment dangereux. Même lui, en étant parfaitement lucide, avait déjà failli se casser la figure lorsqu’ils bougeaient. Saloperie. Eh oh. EH OH. Il va enlever son coude de là lui ? Fingal n’était pas un foutu accoudoir. Il grogna même. Oui, il était de très mauvaise humeur. C’est bien de s’en rendre compte maintenant. Enfin bon, heureusement que la grande asperge disait des trucs intelligents. Il ne servait bien qu’à ça ce monstre.

« Oui. On va rester ici. Mais lâche-moi. »

À sa grande joie, sa joie plutôt modérée en fait, Icalurus se recula e- OH STOP. Encore une fois, Fingal sursauta et se retourna vers Icalurus, le regardant comme s’il avait commis un crime. Il en avait eu des frissons. Non mais c’est quoi son problème aujourd’hui ?!  Il ne lui avait encore jamais fait ce coup là. C’était encore plus flippant que d’habitude.

« J-J’en sais rien. Il a dû l’entendre quelque part, ou alors le tableau en a eu marre de voir un imbécile rester devant lui sans bouger. »

Il n’en savait rien du tout. Mais bon, c’était fait, et maintenant ils devaient le surveiller. Fantastique, pas vrai ? Avec un soupir, le professeur irlandais entraîna l’élève un peu plus loin de la baignoire.

« Ce serait con qu’il s’étale dans la baignoire. J’ai pas envie de l’emmener à l’infirmerie à cette heure-ci. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 14:37

Oh. Il avait entendu un drôle de bruit au loin. Un chat qui observait la scène, comme beaucoup d’autre, sauf qu’il avait l’air de rire. Et de faire en sorte à ce qu’on ne l’entende pas trop. Un chat assez grand, sans doute un Maine Coon vu sa grandeur. A l’air assez fourbe. Plait-il ? Ici, on ne voulait pas de problèmes. Il espérait qu’il allait rester tranquille et bien se tenir. Parce que même s’il semblait être le roi de tous ces félins, il ne se sentait pas capable de faire face à une rébellion. Quoique. Aujourd’hui il se sentait plus brave et courageux que jamais. Était-il en train de devenir un autre homme ? Il se pourrait bien. Il se sentait plus confiant. Capable de porter un certain poids sur ses épaules. En y repensant, il releva un peu plus ses épaules, se tenant plus droit que jamais, ayant l’habitude de rentrer légèrement sa tête entre les épaules.

Sans doute pour éviter de se faire trop remarquer. Ce qui était un peu raté. Sauf pendant les cours où il arrivait à se fondre avec le décor. Mais ici, pas besoin de se fondre, toute l’attention était portée sur lui. Et entièrement sur lui. …Ca faisait un peu peur en fait. Même très. Mondieuquestcequilavaitfait. Il lâcha de suite l’épaule du chat en face de lui, qui s’était retourné pour une raison quelconque. La fuite. Il pourrait le faire maintenant. Quand on ne regardait pas. Mais c’était dangereux. Ils étaient nombreux. Ils pouvaient l’attaquer. Même si c’était leur chef. Non. Ne pas montrer sa peur. Jamais.

Mais alors qu’il réfléchissait à quoi faire, on lui prit le bras. Assez doucement pour le traîner plus loin. Oh. Un allié. Qui allait lui expliquer sans doute le plan à suivre. Il avait toujours peur mais il devait faire comme si de rien était. De sa voix la plus distinguée, il lui demanda donc la démarche à suivre, s’il savait quoi faire. Puis il remarqua qu’ils étaient suivis. Un fourbe ? Peut-être, alors il se tut rapidement, avant de se tourner vers ce chat sans doute louche. On ne la lui faisait pas à lui non mais.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


238 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 15:00

Trahison. Disgrâce. Il lui demandait de le lâcher. Jamais. Jamais de sa vie dans qu’il serait près de lui. C’était son but ultime dans la vie. Le suivre et lui faire comprendre qu’il lui était indispensable. Ou pas. Mais on s’en fout. Du point de vue de l’ancien Serdaigle, il appréciait le roux. A sa manière. Et il le lui faisait comprendre. Bon. Vu la tête de son homologue il le faisait mal comprendre mais c’était le but aussi hein. Mais il n’empêchait qu’il avait réussi à lui faire de l’effet. Et il était on ne peut plus fier de lui-même. On pouvait d’ailleurs le lire sur son visage, avec son sourire. Très très fier. Malgré le regard noir qu’on lui lançait, il faisait semblant de rien. Il était content. Il en ronronnerait presque. Mais ce n’était pas suffisant. Loin de là. Ce n’est pas ça qui allait lui redonner le moral.


« ▬ Ou alors il s’est tapé contre lui ? Ca pourrait expliquer le bruit bizarre. Regarde s’il a pas un bleu ou autre chose, j’suis trop grand pour ça. »


Voilà. Là il s’enjaillait un peu plus. Et son sourire ne fit que s’accentuer. Que c’était bon d’être lui vraiment. Mais là les deux Poufsouffles s’en allaient plus loin. Loin de lui. Ca n’allait pas. Alors il les suivit. Sans aucun problème. Sans aucune pression. Au passage il regarda la baignoire immense dont parlait le roux . Il n’avait jamais pu y aller. Quelle tristesse. Oh. Ooh il parlait de l’infirmerie. Et de l’infirmier qui faisait un peu peur. Bon il s’en serait foutu si il ne le harcelait pas pour qu’il lui montre ses bras.


« ▬ Même en pleine journée je n’aurais pas voulu. Désolé d’ailleurs pour l’autre jour, j’ai cru que tu allais suivre le mouvement quand il est arrivé. Mais il me bassine depuis des jours en prétextant que je suis un demi-géant qui complote avec les Mangemorts. Parfaitement ridicule. »


Ah oui totalement ridicule hein. Heureusement que presque tout le monde le prenait pour quelqu’un de sénile. Sinon il n’en mènerait pas très très large. Pas du tout même. Oh. OH. ON VA SE CALMER. Là d’un coup l’élève somnambule s’était tourné vers lui. Qu’est-ce qu’il lui voulait ? Il n’avait rien fait. Il fronça légèrement les sourcils avant de faire un détour pour se retrouver à nouveau à côté de Fingal. Puis passa derrière lui. Extrêmement proche. Et se retrouva de l’autre côté de l’élève, posant doucement une main sur son épaule, espérant que cela l’aide à s’asseoir.


« ▬ Il serait mieux assis non ? Il risque moins de se prendre quelque chose ou de se faire mal. Mais bonne chance pour essayer de le lui faire comprendre sans le réveiller. »


Mais, le génie qu’il était avait peut-être une idée. Peut-être. Alors il étendit son bras de libre pour atteindre l’autre épaule de l’élève, et oh bizarrement, il avait englobé le professeur en même temps. Bizarre hein. Très bizarre. Comment le roux avait bien pu finir là. Il fallait juste espérer que l’élève ne tarde pas trop non plus à s’asseoir, parce que la position n’avait rien de bien confortable au final. Un jour il arrêterait d’avoir des idées de merde pour faire chier tout le monde. Ou alors elles n’incluraient plus une position inconfortable.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


186 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 20:16

C’est quoi ce sourire. Sérieux. Il a quoi. Peur. Très peur. Il avait bu ? Ou fumé ? C’est à force de traîner avec le prof de divination, ça. Il est louche. Tous louches. Enfin non, pas tous. Il n’allait pas devenir comme l’infirmier  bizarre qui accusait tout le monde sans raison apparente. Mais comment ça se faisait que l’ancien Serdaigle pose des questions pertinentes tout en étant un imbécile profond ? Après s’être éloigne, Fingal vérifia effectivement si l’élève n’avait rien. Et merde. Il avait une bosse. Là. Juste en plein milieu du front. Comment il avait fait pour ne pas remarquer ça ? Il ressemblait limite à une licorne. Ou un rhinocéros, vu le gabarit. Il n’y avait pas besoin de l’amener à l’infirmerie pour ça, pas vrai ? Mais nooon. Ils allaient s’occuper de lui et faire attention à ce qu’il ne se fasse pas mal.

« C’est rien. C’était juste un chiant. Il a l’air un peu bizarre, il aurait pas des troubles de la mémoire ? »

Un Mangemort. Comme si Icalurus pouvait être un Mangemort. Pfuh. Pour le demi-géant, il était d’accord. Mais pour un Mangemort… Il savait Icalurus fourbe et un peu con, mais pas au point d’entrer dans un truc si dangereux et flippant. Il en leva les yeux au ciel. Et il fronça à nouveau les sourcils lorsque l’autre professeur passa derrière lui. C’était vraiment louche. Et gênant. Mais il n’était pour le moment plus derrière lui, Fingal allait donc éviter de se poser plus de question. Le Poufsouffle recommença à parler dans sa langue bizarre, et Fingal fronça les sourcils.

«Je ne comprends pas, Strugatsky. Et il faudrait essayer oui. Mais je.. J’arriverais pas à l’asseoir. Trop grand. »

Il n’aimait pas admettre ça. Qu’il était petit. Tout petit. Rah. C’est chiant. C’est même insupportable. Et puis oh. Oh. Il faisait encore un truc bizarre. Est-ce que ça allait devenir lassant ? Probablement.

« Macnair, à quoi tu joues ? J’en ai déjà ras-le-cul de devoir m’occuper d’un élève somnambule, si en plus tu t’y met et commence à faire de la merde.. »

Enfin bon. Essayant de ne pas se laisser déconcentrer trop facilement, il se retourna vers le russe, toujours en lui tenant le bras, appuyant un tout petit peu pour aider Icalurus à l’asseoir. Espérons juste qu’il se laisse faire, ce grand machin qui s'apparentait à un nounours, un peu.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 21:40

OH. OOOOH. LE CHAT FOURBE. IL RIGOLAIT MOINS HEIN MAINTENANT. Ah. Il semblait s’être assagit. Enfin il espérait parce qu’il semblait passer derrière lui. Mais il ne voulait pas se retourner. Il voulait lui laisser une chance. Lui montrer qu’il lui faisait confiance. Et on aurait dit que c’était en train de payer. Tout simplement parce qu’il pouvait sentir une pression sur son épaule. Mais il n’avait plus l’impression qu’il s’agissait de la patte d’un chat. Non. Juste une pression. D’où venait-elle ? Était-elle divine ? Était-il l’Elu ? L’Elu de quoi même. Il n’en avait pas la moindre idée. Mais on ne crachait jamais sur le fait d’être un Elu. Sauf si c’était pour être sacrifié.

En plus il entendit son nom. D’une voix qu’il connaissait. Mais qui. Qui bon Dieu. Il ne pouvait pas s’en souvenir. C’était assez triste. Une personne gentille ? Oui. Il en avait l’impression. Il fallait suivre ce qu’elle disait. C’était souvent bien. Une voix de bonne augure. Était-ce possible ?  Elle parlait encore, mais il ne saisissait pas. Tant pis. Par contre il y avait de plus en plus de poids sur ses épaules. Celui du Monde ? De l’Humanité ? Peut-être. Il devait faire attention. Mais c’était lourd. Très très lourd. Alors il se décida à s’asseoir. Lentement. Histoire de ne rien brusquer. De ne rien faire tomber.

Puis bon. Il avait un trône rien que pour lui alors pourquoi ne pas en profiter ? Ce serait dommage. Et il était confortable. Très confortable. Il sentit même le poids se lever. Disparaître. Il avait fait le bon choix en s’asseyant visiblement. Il y avait même des coussins devant lui. Quelle était donc cette perfection. Sans aucune hésitation, il se laissa retomber en avant. Ce serait une honte de ne pas en profiter. Et il vexerait certainement plein de personnes.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


238 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 22:04

Ah ben voilà. Lui aussi il le trouvait bizarre l’infirmier. Encore heureux. Parce que sinon le blond serait un peu dans la merde. Un peu beaucoup. Heureusement qu’ils étaient tombés sur un illuminé. Gentil hein. Il ne disait pas le contraire. Mais un peu illuminé. Il se demandait bien comment il en était arrivé là. Ah non en fait. Ahahaaaaaaaa. C’était entièrement de sa faute. Il s’était un peu foutu tout seul dans la fosse aux lions. Et les lions étaient tous des Stanford. Il venait de faire ses débuts chez les Mangemorts, et il l’admettait la mission était un peu partie en couille. L’Auror n’était pas censé être là. Pas du tout. Du coup Icalurus avec un peu paniqué. Un peu. Et il avait mal visé. En même temps il n’arrêtait pas de bouger. Mais inutile d’y repenser. Cela ne servait à rien d’avoir des remords. Ou même de s’apeurer. Le calme s’était bien. Très bien.


« ▬ Oui. Ou alors il a dû avoir un certain traumatisme. Aucune idée duquel, il a l’air gentil au fond. Je suis certain qu’il fait bien son travail mais bon. Il fait quand même un peu peur. »



Juste un peu hein. Mais bon. Le roux ne semblait pas du tout convaincu du fait qu’il était un Mangemort. Bah tant mieux hein. C’était beaucoup mieux de la sorte. Enfin. Maintenant toute l’histoire était d’arriver à faire asseoir Strugatsky. Ils pouvaient le faire sans doute. Même si le roux semblait un peu trop petit, ils pourraient y arriver. Il le sentait se baisser d’ailleurs. Doucement. Parfait. Il allait pouvoir le laisser le faire tout seul. Et s’occuper de Fingal. Oh. A quoi il jouait ? C’était assez simple. Et son sourire revint en l’entendant. Le roux avait définitivement changé. Plus franc. Beaucoup mieux que lorsqu’il se laissait simplement faire. Gardant son bras autour de lui, il posa ses mains sur les épaules respectives de son homologue, le regardant toujours en souriant.


« ▬ J’adore quand tu t’énerves et que tu essayes de t’affirmer, c’est vraiment… »


Mais le roux ne saurait en tout cas pas de suite la fin de sa phrase. Du coin de l’œil, Icalurus avait perçu un mouvement. L’élève là. Il était en train de tomber. De se laisser clairement tomber vers l’avant. Et il allait faire une rencontre dangereuse avec le sol si on ne faisait rien. Quittant à contre cœur la proximité avec son homologue, il se rue presque vers le Poufsouffle. Ou plutôt, il s’abaissa à une vitesse presque inhumaine, en tout cas pour quelqu’un de sa taille. Depuis ces quatre dernières années, il avait eu le temps de parfaire ses réflexes. Qui étaient presque parfaits. La situation le démontrait très bien.

Vu l’urgence, il n’avait réussi à le rattraper qu’in extremis, mettant sa main gauche sous l’épaule de l’élève, et avait allègrement écrasé son propre genou sur le sol dans la précipitation. Génial. Position la plus confortable au monde. Et s’il bougeait, il le sentait, il allait le faire tomber, et sans doute que lui avec. Grimaçant allègrement il ferma quelques instants les yeux.



« ▬ Par contre, si tu pouvais m’aider avant que je le lâche, ce serait gentil, surtout pour lui. »



Et pour son bras gauche surtout. Qui était tendu sous le poids de l’élève. Bon sang. Il ne pouvait pas se réveiller ? Ou alors se redresser ? Simplement arrêter de mettre tout son poids vers l’avant ? Ne serait-ce que penser au poignet du blond ? Qui s’il était doté de parole, l’insulterait, même en russe pour qu’il comprenne ?

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


186 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Ven 12 Aoû - 22:37

Mouais. Il n’était pas convaincu, Fingal. L’homme boiteux lui avait quand même pas mal fait peur. Il ne lui avait même pas laissé de temps de manger sa pêche… Une pêche quoi. Une foutue pêche. Une putain de pêche de merde. Espèce de taré va. C’est pas comme si tous les roux avaient pour but d’assassiner les gens avec des pêches. C’est pas une très bonne arme.

« J’en sais rien. J’ai pas envie d’y aller, en tout cas. »  

Voilà. Normalement, le Poufsouffle endormi ne devrait pas trop tarder à se réveiller. Pas trop. Tant mieux, parce que Fingal commençait à être fatigué. Il aimerait bien aller se coucher, et s’éloigner de tout le monde. Rester seul, un peu. Seul avec son chapeau. Non, non il ne dormait pas avec son chapeau. Il l’aimait bien et il y tenait, c’est tout.

Ce qu’il aimait moins, c’était la manière qu’avait Icalurus de sourire. C’était louche, il cachait quelque chose. Quelque chose de louche. Est-ce que louche serait son deuxième prénom ? Fort probablement. Si l’ancien Serdaigle souriait, lui fronçait les sourcils et essayait d’un peu mieux se cacher sous son chapeau. Non mais c’est bon, l’autre avait certainement bu. Il adorait quand il s’énervait ? Non mais ça va pas ? Et un coup dans la gueule, ça lui plairait aussi ?

« Je n’essaie pas de m’affirmer. Tu me fais juste chier pour le moment et je suis crevé. Et quand je suis fatigué, je suis vulgaire. Voilà. Focáil leat. »  

Et quand il était fatigué, il jurait. En gaélique. Comme son père. Une des premières expressions injurieuses qu’il apprit, d’ailleurs. Et puis de toute façon, il l’avait lâché. Peu importe. Quand Fingal se retourna, il fut agréablement surpris de constater qu’Icalurus avait eu un sacré reflexe. Il avait empêché Strugatsky de s’éclater la tête contre le sol. Ah, il faisait enfin quelque chose de bien ? Étonnant. S’il était de mauvaise foi, Fingal dirait que c’était suspect. Mais il n’était pas trop de mauvaise foi, alors il se contenta de hausser les sourcils. Il ne réagit que quand l’autre lui demanda de l’aider, et hocha la tête en se rapprochant rapidement. Se plaçant derrière l’élève, il saisit ses épaules et le tira le plus fortement possible. C’est qu’il n’avait pas énormément de muscles, il faisait au moins la moitié du Poufsouffle en épaisseur. Mais à force d’essayer, ils réussirent à faire basculer l’élève. En arrière. Le roux eut tout juste le temps de mettre ses mains sous la tête du Poufsouffle. Woh. C’était juste. Ils avaient eu de la chance.

« …Il devrait bientôt se réveiller non ? »  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 0:31

Ces coussins avaient tellement l'air confortables. II n'avait plus qu'une seule envie. Celle de s'y plonger et d'y rester à jamais. Là où personne ne pourrait le trouver. Il serait entouré de coussins voilà. Même sur lui. Avec juste un petit espace pour respirer. Et de quoi manger à sa portée. Très important. Puis de quoi boire. Une tanière de coussins. Le paradis. Tout simplement. Il était certain que beaucoup le suivrait sur cette voie de la simplicité. Parce que tout le monde s'aimerait. Tout serait parfait. Et puis quelques cours aussi. Ce serait bien. Histoire de ne pas être totalement stupides. Et tant qu'on ne lui demandait pas de parler tout irait bien.

Woh. WOH. SES RÊVES BRISÉS. D'un seul coup. Genre. Il était tout près de ses coussins et on l'avait retenu. Une force surhumaine. Évidemment il était l'Elu. À quoi s'attendre d'autre. Puis les coussins tombèrent. Et disparurent. Adieu. Il se jura de les retrouver un jour. Un jour. Et il ne les quitterait pas. Jamais. Il leur jurerait fidélité.  Et ce n'était pas rien. Il se sentit se redresser. Puis retomber en arrière. Et sa tête ne retomba même pas. Bizarre. Mais il ne se posait plus de questions. Après toutes ces aventures. Il était juste fatigué. Très fatigué. Alors même si le ciel au-dessus de lui semblait très attirant, il ferma les yeux. Et essaya de s'endormir.


Mais il entendait toujours des voix. Familières. Mais non reconnaissables. Assez triste histoire. En même temps il n'avait pas de mémoire auditive. Sinon il n'aurait plus d'accent depuis longtemps. Très longtemps. Et ça de saurait très vite aussi. Bref. Les voix là. Ça l'empêchait de dormir. Mais il était trop fatigué pour le leur dire. Et il aurait fallu le dire poliment. Trop compliqué. Il ne savait même pas quelle langue elles parlaient.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


238 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 1:14

Au moins l'infirmier servait à les mettre d'accord. Si ce n'était pas beau ça. Moins ils le verraient mieux ce serait. Icalurus était peut être joueur mais pas suicidaire non plus hein. Il tenait un minimum à sa place. Que ce soit en tant que Professeur ou en tant que Mangemort. Et s'il perdait l'un il risquait de se faire enfermer ou tuer. Waw. Magnifique. Jamais de la vie. Il ne laisserait pas une telle chose se passer. Il ne laisserait personne prouver qu'il était un Mangemort et surtout pas ce Stanford. Joli nom ceci dit en passant.

C'était donc la fatigue qui le faisait devenir vulgaire ? Intéressant. Très intéressant. Il aimait avoir ce genre d'infos. Surtout sur le roux. Un rien l'intéressait. Et puis c'était drôle de le voir jurer et râler. Quoiqu'il puisse dire, il aimait vraiment ça. Appréciait plutôt. Nettement plus que lorsqu'il baissait la tête et menaçait de faire un AVC.

Mais. Il n'avait pas eu le temps de profiter. Ksh il le ferait une autre fois, trouverait une autre occasion. La provoquerait au pire. Oops. Par hasard. Sans le faire exprès. En attendant il s'était bien fait mal au genou. Et au reste de la jambe aussi en y réfléchissant un peu. Mais le poignet et le genou étaient clairement les pires. Fourbes. Heureusement son homologue arriva assez vite, pour l'aider .

Et après quelques instants, Strugatsky était sauvé. Alléluia. Il grimaça une nouvelle fois, le lâchant enfin et faisant mollement tourner son poignet. Voilà. Il avait mal. Bravo. Bon ce n'était pas la pire de ses blessures hein. Bien au contraire, mais il sentait qu'il allait se la traîner un petit temps. Un peu comme son genou. Ce qui lui fit lâcher un léger grognement. Voilà. Il était de mauvaise humeur. Parce que bobo. Moments assez rares où il valait mieux fuir pour sauver sa peau.


« - Devrait. S'il ne se dépêche pas, je te promets que je lui colle une baffe. »


Et il hésita réellement durant un instant. Avant de se dire qu'il aurait encore plus mal. Et que ce serait encore plus triste. Toujours le genou à terre, il se releva quelques instants plus tard, se passant une main dans ses cheveux.


« - Alors comme ça, je te fais chier ? »


Ah. Voilà. Il avait retrouvé son sourire habituel. Magie. Lui même se rendait bien compte qu'il valait mieux rebondir sur son chiantisme habituel que de s'énerver et s'emporter. Ce serait un peu dommage. Mais il détourna assez vite son regard émeraude du roux, se dirigeant vers la baignoire, prenant un essui qui traînait par là, il fit couler de l'eau, avant d'en faire des glaçons, qu'il plaça dans ledit essui. Merci le cours de Sortilèges.

Il fit un noeud, emballant le tout, avant de le lancer vers son homologue. Encore fallait il espérer qu'il sache le rattraper. Mais le Serdaigle n'avait jamais joué au Quidditch et pourtant il se savait capable de le rattraper.


« - Tiens, mets-lui ça sur sa bosse quand il se réveillera, sait-on jamais que ça l'aide.»


Qu'on ne vienne pas lui dire qu'il ne se préoccupais pas de ses élèves après. Soit. Il alla s'asseoir un peu à côté du roux, ramenant sa jambe vers lui, relevant son pantalon, afin de voir l'ampleur des dégâts. Ah. Oui. Quand même il avait un énorme bleu. Immonde. Un peu comme s'il s'était pris le bord d'un trampoline en fait.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


186 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 2:34

Ah non hein. Il était hors de question qu’il ne laisse qui que ce soit frapper un élève pour le réveiller. Surtout un de ses élèves. Surtout un Poufsouffle. Et oui, même vue la carrure de l’élève en question. C’était un gentil garçon, et les deux professeurs pouvaient très bien faire l’effort d’attendre un peu plus longtemps. Au pire Fingal ferait une sieste. Quoique, il n’avait pas l’impression que ce soit très sûr. Avec Icalurus dans les parages, on ne sait jamais. Heureusement que son chat n’était pas ici, d’ailleurs. Ce chat effrayant.

« Ce serait dangereux de le réveiller de force. On ne sait pas comment il réagira. Et s’il commence à devenir violent en se réveillant, je ne pense pas survivre très longtemps. »

Non mais c’est vrai quoi. Il se prenait un coup perdu et c’était fini, il terminait inconscient. Dans le coma. À tout jamais. Il n’avait étrangement pas envie d’expérimenter ça. Bizarre, hein.
Ah, il avait relevé ça, l’autre. Oops, Fingal se souvenait à peine d’avoir dit ça. C’est que ça lui avait échappé, pas d’sa faute. Voilà. Et puis ce n’est que la vérité. Il était honnête. Voilà.

« Oui. »

Il était honnête, ça ne voulait pas pour autant dire qu’il comptait expliquer à Icalurus tous les problèmes qu’il causait à son pauvre cerveau. Il y tenait à son cerveau, sans lui il n’aurait certainement pas un emploi à Poudlard. Enfin, maintenant qu’il y pensait, avoir un cerveau pour en finir là à surveiller un russe somnambule…  Mouais. Bof. Fingal eut tout juste le réflexe de rattraper le sac de glaçons improvisé que venait de lui lancer son collègue. Eh beh, il était vraiment bizarre aujourd’hui, le Serdaigle. Fingal ne l’aurait pas pensé si prévenant. Bon, en même temps c’était son job, l’irlandais oubliait qu’il ne le connaissait presque uniquement que par toutes ces années à se faire martyriser.

«  Bonne idée. »

Un sourcil  haussé, il avait hoché la tête en le regardant s’asseoir pas loin. Et oh. Oh c’est moche. C’était très moche. Et ça avait l’air vraiment douloureux, en prime. Voilà pourquoi il serait dangereux de réveiller Strugatsky. Avec un soupir, Fingal se pencha vers l’autre professeur en lui tendant le sac de glaçons, fixant d’un air presque méfiant l’énorme bleu.

« Tiens, en attendant. »

Voilà. Lui aussi il pouvait faire des efforts, même s’il était fatigué et de mauvaise humeur. Il n’était pas un connard, quand même. Il était très gentil en temps normal. Mais là, sa journée avait été trop pourrie pour qu’il soit gentil. Il était juste compatissant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 13:36

Maintenant il dormait. Du moins essayait toujours. C’était assez bizarre en fait. Il avait les yeux fermés, avait réellement l’impression de dormir, mais ne se reposait pas. Le sol était soudainement devenu froid, provoquant un frisson. Et ce n’était plus aussi confortable. Il avait l’impression d’être sur le sol. Un sol froid. Du carrelage ? Bien possible. Mais son lit n’était pas fait de carrelage. C’était à n’y rien comprendre. Son lit était douillet. Un peu petit pour lui certes, mais douillet. Mais là il avait toute la place. Vraiment incompréhensible. Si quelqu’un pouvait lui expliquer ce qui se passait, il serait content. Histoire de ne plus être perdu.

Quelque chose clochait. Trop pour qu’il reste endormir indéfiniment. Bah. De toute façon, il ne comptait pas non plus rester endormi toute sa vie hein. Il fallait bien qu’il se réveille un jour ou l’autre. Ne serait-ce que pour manger. Il vivait pour ça de base. Durant quelques minutes qui lui semblèrent être des heures, il se débattit mentalement pour sortir du coton dans lequel il se trouvait. Et finit par  y arriver. Il ouvrit les yeux, lentement. Lumière pas belle. Enfin. Lumière c’était un grand mot. Mais il ne reconnaissait pas le plafond. Mon dieu.

Il s’était passé quoi exactement. Il était dans son dortoir tranquillement, et là d’un coup il était autre part. Quoi. Quoi. Il avait au passage été visiter le royaume des Chats. L’avait-il emmené ici ? Et même ici c’était quoi. Le brun se redressa. Vite. Trop vite. Aïe. Bobo tête. Bobo partout en fait. Mais surtout à la tête. Elle le lancinait maintenant. Jésus Christ. Qu’avait-il fait. Il aurait bien porté sa main à sa tête, mais elle lui tournait tellement qu’il était forcé de plisser les yeux. Il voyait vaguement une baignoire. Une immense baignoire. Pardon. Il ne se souvenait pas d’un endroit pareil. Il avait réussi à quitter Poudlard ? Était-ce un rêve ? Wo. Si ça continuait, il allait faire une crise. Il ne savait pas de quoi, mais il allait en faire une.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


238 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 14:05

Heureusement qu’il s’était occupé l’esprit. Sinon il aurait répondu à son homologue de manière peu sympathique. Et pas dans le but de l’énerver. Non. Il ne mâchait pas ses mots d’habitude, mais si on avait réussi à l’énerver, ou s’il avait réussi à s’énerver tout seul, comme dans ce cas-ci, c’était encore pire. Puis en plus, le Poufsouffle l’aurait certainement pris pour un bipolaire dangereux. Ce qu’il était peut-être sur les bords, il l’admettait. Mais ce n’était pas non plus spécialement de sa faute s’il avait la capacité de changer d’humeur à la seconde. Il ne faisait rien pour l’arranger, mais en même temps, s’il y faisait attention, il était certain que ce serait pire. Et puis au moins, ça le rendait imprévisible. Soit. Il avait réussi à se changer les idées. Miracle.

Et le roux n’hésitait pas à lui répondre franchement. Ce qui le refit sourire. Voilà. Tout était presque normal. Si on oubliait le lieu et l’élève somnambule près d’eux. Soit. L’Irlandais avait eu le bon réflexe d’attraper le sac de glaçon. Bien. Au moins il avait ça. Heureusement. Sinon il l’aurait peut-être reçu dans la tête. Et il n’avait pas envie de se retrouver avec une personne inconsciente en plus sur les bras. Ce serait un peu problématique. Juste un tout petit peu. Le blond lâcha un léger rire, face au compliment de l’ancien Poufsouffle.


« ▬ Ça t’étonnes que je puisse en avoir ? »


Sans blague. Il ne lui avait jamais non plus vraiment montré la facette studieuse et intéressée qu’il pouvait avoir. Y compris pour les différents sorts. Et les livres. Mais il avait envie de continuer de la taquiner. Plus gentiment qu’avant quand même. Il fallait bien le lui admettre. Ceci dit, il ne s’était pas attendu à ce qu’il lui tende son sac de glaçons. Il aurait pu attendre. Mais en même temps l’élève n’était toujours pas conscient. Et mieux valait lui éviter de le réveiller surtout avec de l’eau gelée.


« ▬ Merci. »


Par Salazar. Il était sincère. On aurait presque pu croire que ça venait du cœur. Il lui prit donc le sac improvisé, le mettant sur son bleu. Ah. Ca faisait vraiment du bien en fait. Bon. Il n’était pas certain que ça aide à la guérison, mais tant pis. Ce n’était pas non plus la fin du monde. Heureusement. Il était certain de pouvoir marcher presque normalement. Juste une légère douleur.


« ▬ Je suis désolé. Je ne me suis jamais rendu compte que j’étais aussi chiant. C’était plus de l’amusement de mon point de vue. Bon sauf cette année, là c’était exprès, j’admets. »


Voilà quand il le voulait, il avait aussi ses moments de lucidité. Et il pouvait admettre ses torts. Pas tous les jours, mais de temps en temps. Et il l’avait même regardé en disant ça. Qu’on lui donne un trophée tout de suite. Bon. Ceci dit, s’il lui avait vraiment fait vivre l’enfer pendant ses sept ans de scolarité, il ne s’attendait pas non plus à ce qu’il lui pardonne de suite. Ce n’était pas non plus son but. Mais quelques instants plus tard, il vit l’élève bouger et essayer de se redresser. Wow. Il était pas bien lui il voulait mourir en tombant dans les pommes maintenant ? Mais il n’y était pas pour grand-chose.

Remettant correctement son pantalon correctement, il rendit le sac de glaçons au roux. Il aurait pu le garder et le mettre lui-même sur la bosse de son cadet, mais le blond avait jugé plus intelligent qu’une personne lui explique d’abord la situation. Sait-on jamais qu’il panique en pensant qu’il veuille l’attaquer avec ce truc bizarre en main. Se relevant, juste pour marcher quelques mètres, il alla s’accroupir non loin du quatrième année, posant doucement sa main sur son épaule.


« ▬ Vous nous avez fait une belle frayeur, Mr Strugatsky. Et une belle crise de somnambulisme aussi. Vous vous êtes retrouvé à la Salle de bain des Préfets, mais vous n’aurez aucune sanction. »


Il avait utilisé le ton qu’il gardait généralement pour les premières années perdues dans son cours, mais en même temps, il était calme et légèrement plus lent que d’habitude. Ce qu’il valait mieux vu l’état de l’élève qui ne devait pas être spécialement bien réveillé. Et qui en plus ne parlait pas à merveille anglais.



« ▬ Enfin, si vous êtes d’accord avec ça, Professeur Buchanan. »



Après tout, il ne pouvait pas décider de la non sanction tout seul. Ce serait un peu égoïste hein. Bien que là dans l’immédiat, son ton laissait un peu à désirer soudainement. Le ton qu’il avait l’habitude de prendre lorsqu’il était volontairement lèche-cul. Oops.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


186 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 16:14

Hah, mais pourquoi il était d’aussi bonne humeur lui ? À cette heure-ci ? Il n’était pas fatigué ? On n’aurait pas dit. Fingal, lui, devait se forcer à garder les yeux ouverts. S’il les fermait plus de trois secondes, c’était fini. Il avait vraiment envie que ça passe, et qu’ils puissent raccompagner Strugatsy aux cachots.  Dit comme ça on dirait qu’ils comptaient l’enfermer. Ce n’était pas dans les projets du professeur roux, en tout cas. Bah non, vu qu’il voulait seulement aller se coucher. Oh bon sang, s’ils descendaient jusqu’aux cachots, ça allait encore mettre du temps… Et encore un peu plus pour remonter au premier. Par Merlin. Il allait se noyer dans la baignoire si ça continuait.

« ..Pas tellement,  t’as toujours été créatif. »

Suffit de voir ses cheveux. Et puis il avait été à Serdaigle, paraît qu’ils ont de l’imagination là-bas. C’est sûr qu’Icalurus avait dû en avoir besoin, pour trouver le moyen de faire chier Fingal pendant sept ans. C’est quand même pas mal long quand on y pense. Enfin, l’important était d’y avoir survécu. Nan, on ne va pas penser à ce début d’année. Pas maintenant.

Oh, il avait dit merci. C’était possible ? Fingal avait haussé un sourcil mais sans plus. Et puis même, pourquoi le remerciait-il ? Ce n’était pas le roux qui avait fait ce sac. Alors pourquoi il continuait de lui parler, même ? Non mais. Le Né-Moldu ne demandait pas grand-chose, juste un peu de tranquillité. Il savait bien que l’autre ne l’appréciait pas, il n’avait pas besoin de faire semblant de vouloir être courtois, c’est pas comme si ça servirait beac-.. Oh.

Oh mais non, il est malade. C’est bon. Totalement. Icalurus, il s’excusait ? Fingal le regarda comme si une deuxième tête de l’apparence de Dumbledore lui poussait. Ce qui aurait été totalement effrayant. Mais ça aussi ça faisait peur. L’irlandais hésita même à lui demander si tout allait bien, s’il n’avait pas mangé quelque chose de bizarre ce soir. Il se retint en entendant la dernière phrase. Ah oui, ça il avait cru remarquer. Mais ce n’était pas la même chose que lorsqu’ils étaient à l’école. C’était difficile d’oublier ça, hein. Et même s’il était assez satisfait que l’ancien Serdaigle s’excuse, il ne pouvait pas être certain que celui dise la vérité. Quoique.  Il l’avait regardé dans les yeux en le disant, la question était est ce qu’il était quelqu’un capable de mentir en regardant dans les yeux ? Fingal ne le savait pas, parce que lui ne mentait pas. Même s’il le voulait, il était sûr qu’il ne saurait pas le faire. Encore moins en regardant la personne dans les yeux. Mais alors qu’il cherchait quelque chose à répondre, il vit du mouvement. Hoh ! Le Poufsouffle se réveillait ! Joie !  Fingal se leva d’un bond. Il allait enfin pouvoir aller dormir, si c’est pas fabuleux. Bien sûr que c’est fabuleux. À pas rapides, il se rapprocha de l’élève peu après Icalurus, attendant que celui-ci finisse ses explications. Et fronça les sourcils.

Naturellement, qu’ils n’allaient pas le sanctionner ce pauvre élève. Ce n’était pas de sa faute, le sanctionner aurait été totalement injuste. Alors Fingal regarda Icalurus l’air presque exaspéré. Il est sérieux lui ?

« Bien sûr, vous n’y pouvez rien Strukatsky. Vous ne serez donc pas sanctionné. Par contre, vous avez une sacré bosse sur le front… »

Le roux se baissa et mit le sac contre la tête de l’élève. Doucement, il ne voulait pas non plus que celui-ci ne fasse une quelconque crise. Il devait déjà assez en avoir bavé comme ça.

«  Nous allons vous raccompagner jusque votre dortoir, histoire qu’il ne vous arrive rien. »

Oui, « nous ». Il ne laissait pas le choix à l’autre professeur. Eh, il n’avait pas envie de se balader seul la nuit avec un élève dont il ne pouvait pas assurer l’état de santé. Surtout la nuit quoi. Imaginons qu’il fasse un malaise pour une raison ou une autre. Fingal n’arriverait juste pas à le trainer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 19:26

Jésus. Encore une fois. Où était-il. Pourquoi son Professeur d’Histoire de la Magie était présent. Il le regarda, l’air perdu, écoutant ce qu’il avait à dire. Oh. Des explications. Donc. Répétons. Il. Avait fait une crise de somnambulisme. Plausible. Il en avait déjà fait quelques-unes, mais généralement cela se limitait à se lever et à parler autour de lui. Rien de bien méchant. Méchant du tout. Il était monté jusqu’au cinquième étage ? Comment. En pleine journée il était déjà essoufflé après s’être rendu au deuxième. Et comment il avait fait pour ne pas tomber avec un escalier capricieux ? Mais voyons le bon côté des choses, il n’aurait aucune retenue. Heureusement. Il se sentait déjà assez mal comme ça d’avoir brisé le couvre-feu à son insu.

Oh. Il y avait aussi le Professeur d’Etudes des Moldus. OH. C’ÉTAIT DONC LUI LA VOIX QU’IL ENTENDAIT. Il la reconnaissait. Durant un instant un éclair de lucidité passa dans son regard, et il se mit à sourire, avant de se dire que cela n’intéresserait en rien les professeurs à ses côtés. Qui devaient être de ronde. Ou alors auraient dû finir mais n’avaient pas pu à cause de lui. Aaahahaa. Pensons à la première option. Quoi. Une bosse. Il fallait croire, vu que le plus petit de ses voisins lui mettait un sac de glace sur la tête. Bon il n’allait pas le déranger plus longtemps avec ça. Il y porta sa main, le tenant désormais.


« ▬ Merrci beaucoup. Je…Désolé, je ne vous pas vous causer d’ennuis. »


Ou quelque chose dans le genre. Il n’était pas certain de sa phrase. Il n’était plus sûr de rien à vrai dire. Ah si. D’une. Il ferait mieux de regagner son dortoir. En compagnie des professeurs, qui étaient assez sympas pour le raccompagner jusque-là. Tenant toujours les glaçons contre son front, il se releva doucement. Bon. Il avait son équilibre, ce qui était déjà ça. Il n’était toujours pas au meilleur de sa forme, mais il se sentait d’attaque pour commencer à marcher. Commencer hein.


« ▬ Je me suis arrêté autrre part qu’ici ? »


Autant se renseigner hein. On ne savait jamais ce qui avait pu arriver auparavant. Histoire de voir s’il avait fait du mal à quelqu’un aussi. D’ailleurs. Comment s’était-il fait cette bosse ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


238 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 19:55

Woow. On va se calmer. C’était quoi ce regard exaspéré d’un coup. Il n’avait preeeesque rien fait. Presque. Regard auquel il répondit par un sourire en penchant la tête. Un peu à la manière d’un chat. Il avait presque la tête d’un chat d’ailleurs. Un siamois. Assez fourbe et gardant la tête haute en même temps. Qui se fichait de mettre le bordel partout. Sauf qu’ici pour une fois il avait fait un énorme effort. Et il s’était même excusé. En ne regrettant pas. Les excuses étaient méritées, non ? Il avait peut-être mis quatorze ans à réellement comprendre, et à les formuler, mais c’était toujours mieux que rien. Il fallait se dire ça. Il ne voyait pas non plus ce qu’il pourrait faire d’autre. Après tout ce n’était pas non plus dans son habitude de faire ce genre de choses. Il n’avait pas grand-chose à excuser. Il admettait rarement ses erreurs. Ou alors celles qu’on mettait sous son nez. Et justement les gens avaient tendance à ne pas le faire.

Alors que le roux lui donnait les glaçons, et que le brun s’excusait, il fit un léger mouvement de la tête, comme pour lui indiquer que ce n’était rien. Et c’était le cas. Après tout, l’élève ne contrôlait rien dans ce cas-là. Mais ne pouvait-il pas être dangereux pour les gens dans ses alentours ? Peut-être bien. Il n’avait pas fait de recherches profondes sur le sujet. Tristesse.


« ▬ Ne vous en faites pas, ce n’est rien. Mais j’imagine qu’il vaudra mieux en toucher un mot au Professeur Dumbledore. Je le ferai si tu préfères, Buchanan. »


Oups. La familiarité lui avait échappée. Mais il avait beaucoup trop l’habitude de le tutoyer et de l’appeler comme ça. Ce serait ça ou Fringale hein. Et il valait mieux éviter devant l’élève. Même s’il ne connaissait pas vraisemblablement bien l’anglais. Le pauvre. A sa place, il serait déjà retourné en Russie. Le voyant se relever, il l’imita, sauf qu’ayant l’habitude de le faire en s’appuyant sur un de ses genoux, il avait eu la merveilleuse idée de le faire de la main gauche. Ah oui. Très intelligent. Il allait guérir vite tiens comme ça. En plus, en essayant d’étouffer l’exclamation, qui s’était transformée en un grognement extrêmement bizarre, il s’était mordu la langue. Yuk. Il détestait le goût du sang. Ce goût ferreux totalement immonde. Légèrement surpris, il s’était retourné vers un mur, mettant sa main devant sa bouche. Bon. A voir qui allait se faire le plus mal entre lui et Strugatsky maintenant. A qui il avait foutu un vent du coup. Sans doute que Fingal lui avait répondu. Du moins il espérait. Au moins maintenant il était prêt à partir.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


186 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 21:22

 Fingal ne put s’empêcher de sourire en retour à l’élève. Il ne savait pas vraiment pourquoi celui-ci souriait, mais dans cet état il ne devait pas vraiment savoir ce qu’il faisait. Et vu que Fingal était complètement crevé, il voulait bien sourire. C’était pas trop compliqué, même si ça faisait mal aux joues. C’est parce qu’il n’avait pas trop eu l’occasion de sourire, ces dernier temps. Pour approuver les propos d’Icalurus, il hocha la tête.

« Ce n’est pas de votre faute. Et j’aimerais bien s’il te plaît, Macnair. »

C’est vrai, il ne pouvait pas blâmer le garçon. Même s’il avait un peu envie de blâmer tout le monde pour son manque de sommeil. Il n’était pas totalement de mauvaise foi. Il était juste fatigué. Fa-ti-gué. C’est pour ça qu’il n’avait pas relevé le tutoiement et qu’il y avait répondu de la même manière. Bon. Il aurait bien voulu aider l’élève à se relever mais il avait l’impression que s’il l’avait fait, il se serait juste éclaté en avant. Crevé, il avait encore moins de force physique qu’à l’habitude.

« Devant la salle de bain. Nous ne savons pas comment vous avez réussi à y entrer, d’ailleurs. Il faudra voir ça avec le tableau, si tous les élève peuvent y entrer, ça ne sert plus à rien… »

Bon. Ils allaient y aller, non ? Oui. Du coin de l’œil, le roux vit son collègue.. Qu’est-ce qu’il faisait déjà ? Il avait fait un bruit bizarre. De loin. Bah. Il était bizarre depuis que la ronde avait commencée. Soit. Il semblait en  vie, c’est déjà ça. Fingal se dirigea vers la sortie. Une fois en dehors, il fronça les sourcils. Argh. Ses yeux n’étaient pas encore habitués à l’obscurité. Ca allait être beau, tiens.

« Je vous conseille de vous tenir aux rampes. Pas sûr que ce soit une partie de plaisir. »

Et c’est ce qu’il fit, il s’avança vers les escaliers et commença à descendre en se tenant à la rampe, regardant derrière lui pour vérifier que l’élève ne se casse pas la figure. Pour vérifier qu’Icarulus ne tombe pas non plus, ça serait tout aussi embêtant.

 « En espérant qu’ils ne décident pas de bouger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Majestueux Martyr du Forum


79 messages.
Inscrit le 27/10/2014.

Feuille de sorcier
Sang: Mêlé
Année/ Métier: 4 ème année
Maison: Poufsouffle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 21:44

Il les aimait. Voilà. Tous les deux. Ils étaient trop gentils même avec lui. Le méritait-il ? Il ne le savait pas. Mais il n’allait certainement pas s’en plaindre. Ca faisait du bien de temps à autres de rencontrer de telles personnes. Mais le meilleur dans tout ça devait être qu’il n’avait rien dû expliquer. Vu qu’il avait été inconscient, ils avaient compris la situation pour lui. Et ils allaient même prévenir le directeur pour lui. Il ne devrait même pas le voir. Heureusement. Non pas qu’il lui faisait peur, mais il avait peur de ses capacités. Il savait son anglais peu parfait, et n’avait pas envie de se rendre ridicule devant le directeur en personne. Bref. Buchanan et Macnair étaient gentils. C’était tout ce qu’il retenait. Et ils étaient même gentils entre eux. Ils semblaient se connaître d’ailleurs. Même s’ils n’avaient pas l’air vieux et que l’année n’était pas si entamée que ça. Des amis d’enfance peut-être. Qui s’entendaient depuis leur plus jeune enfance. Si ce n’était pas beau ça. Mais il se faisait sûrement des histoires. Tant pis, il s’en tiendrait à ça. Tout était beau et joli point.

Bon. Il était allé devant la salle de bain, il s’était cogné et avait réussi à entrer ? Comment. Effectivement il faudrait voir ça. Il n’avait jamais été mis au courant du mot de passe. Il acquiesça, donnant raison au roux, pendant que l’autre enseignant…Il ne savait pas trop ce qu’il faisait en fait. Il avait fait un bruit qui ne ressemblait pas du tout à un chat là. Il fallait qu’il arrête avec ses chats. Son rêve était fini après tout. Soit. Il calqua son pas sur celui du plus petit, suivant aussi ses consignes. Oui. C’était bien les rampes. Il n’avait jamais eu confiance en ses escaliers. Heureusement qu’il était aux cachots et pas dans une de ses tours là-haut. Ca devait être fatiguant en plus.

Il sentait la présence du deuxième professeur derrière lui, et durant un instant espéra que personne n’arrive face à eux. Vu les lumières et leurs positions, cela devait être assez effrayant. Bon. Il admettait aussi qu’un rien ne l’effrayait. Mais ce n’était pas de sa faute s’il était trop prudent, n’est-ce pas ?


« ▬ Il parraît qu’ils ont leur proprre…carractère ? »



Miracle il avait pris la parole. Pour parler. A des professeurs qui plus est. Enfin en même temps, si on prend la parole, c’est pour parler. En toute logique.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Mangetout Géant


238 messages.
Inscrit le 05/08/2016.

Feuille de sorcier
Sang: Pur
Année/ Métier: Professeur d'Histoire de la Magie
Maison: Serdaigle



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 22:38

Bon il irait voir à un moment ou un autre le Directeur. Quand il arrêterait de se faire stupidement mal. Au moins, les deux Poufsouffles n’avaient pas l’air d’avoir remarqué. Tant mieux. Et ils étaient en train de sortir. En quelques enjambées, il les rejoignit, regardant un instant la rampe, et de la renier complètement. On ne savait pas qui l’avait touchée auparavant. Enfin si. Les deux derniers il pourrait facilement le deviner. Mais les autres. Non. Et puis il devrait légèrement se pencher pour l’atteindre. Ce n’était pas très pratique. Voir pas du tout. Donc prout hein. Totalement prout. Et malgré l’obscurité, il arrivait à distinguer le principal. Bon. Leur ronde allait bientôt être terminée. Et le plus drôle ? Il était toujours aussi frustré qu’au départ. Génial. Il voulait un câlin. Voilà. Au minimum. Vu le gabarit de l’élève juste devant lui, ça n’aurait pas été un problème, mais leur rang respectif et le caractère du quatrième année posait un autre problème. Il ne voulait pas non plus le choquer à vie. Quant à Fingal. … Il allait le frapper non vu son état, et s’il essayait quelque chose dans le genre ? Bon. Il n’avait pas très peur des poings de Fingal. Mais s’il avait pris la peine de s’excuser ce n’était pas pour tout détruire deux minutes après.

Et il allait faire quoi après hein. Faire un câlin à Wolodymyr ? Ce serait un bon début. Mais pas suffisant. Il lâcha un léger soupir, avant d’écouter le Poufsouffle parler. Hm. C’était assez rare non ? Il ne semblait pas l’avoir déjà entendu durant les cours. Il était de nature plutôt silencieuse. Et réservée. Ou plutôt timide. Voilà. En bon prof qu’il était, il allait l’encourager et répondre à sa question. Qui après tout était plutôt logique. C’était assez difficile à dire.


« ▬ Oui, ils sont dotés de leur propre personnalité en quelques sortes. Après, certains disent aussi que selon la personne, ils peuv… »



Il détestait ne pas regarder la personne à qui il s’adressait. Alors d’un pas assuré le blond s’était avancé assez rapidement, arrivant avec une certaine vitesse sur la même marche que l’élève devant lui, et avait dans un temps record baissé de taille. Il n’aurait su dire si c’était lui ou le grand brun qui avait eu le regard le plus effrayé en voyant ce retournement de situation.

Sentant une douleur à sa cheville, il ne mis pas beaucoup de temps à comprendre ce qui arrivait. La marche. La MARCHE AVEC CE STUPIDE TROU. D’habitude il y faisait attention. Il ne parlait pas en même temps. Heureusement, il n’avait pas les mains dans ses poches. Comprenant assez vite la situation, et tombant en avant, il eut le temps de mettre ses bras en avant. Un peu trop tard en fait.

Arrivant à plat ventre près de Fingal, belles chaussures au passage, le plat de ses mains s’éraflèrent allègrement sur le bord d’une marche, avant qu’il n’ait la grande joie de pouvoir profiter d’une descente en luge sur les escaliers. Sans luge. S’il retrouvait la personne qui lui avait lancé un mauvais sort, il allait la tuer.

Toujours grâce à ses réflexes presque miraculeux, et sentant que ses mains ne servaient à rien, il préféra se protéger la tête hein. On va éviter de faire une commotion si possible. Heureusement, cela ne dura pas trop longtemps. En même temps difficile de connaître le temps dans un moment pareil. Voilà. Maintenant que c’était fini, il voulait mourir. Il avait mal partout. Vraiment partout. Il lâcha un léger soupir. Magnifique. Meilleure soirée de sa vie. Il était frustré et complètement éclaté. Sans avoir bu. Dire qu’on l’avait prévenu des dangers de devenir Mangemort, mais pas celui de devenir Professeur. La prochaine fois, il laisserait quelqu’un d’autre faire la ronde à sa place.

Cette fois-ci, il laissa un grognement nettement plus audible que le soupir, en tentant de se relever, et abandonnant très vite, préférant s’asseoir d’abord. Bieeen. Il s’était totalement niqué une paume de main et son genou gauche, il valait mieux ne pas en parler hein. Il allait finir comme Stanford. Voilà. Mais suspecterait les escaliers. Oh. Il avait besoin de sa motricité pour lui échapper. En parlant de lui, il avait eu l’intelligence aujourd’hui de couvrir la presque totalité de son bras gauche d’un bandage, merci mais il ne réitèrerait pas l’histoire de Christophe, et on ne pouvait rien voir de sa marque. Non. Il avait juste l’air d’un gros débile qui ne savait pas marcher et qui était blessé de partout. Magnifique.


Relevant la tête vers les deux autres, il remarqua qu’il en avait dévalé une bonne partie. Bon et bien au moins ce serait ça de moins à faire. Et puis, cela confirmait sa théorie. Ou presque. Si les escaliers obéissaient selon la personne, ils devaient bien l’aimer, ils s’étaient tous mis en ligne droite. Sinon, il aurait disparu et serait disloqué sur le sol tout en bas là. Bon. Peut-être pas disloqué, mais rien qu’à cette pensée, il perdit le peu de couleur qu’il avait. Mort à cause d’un trou dans un escalier.

_________________


   
   
   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Fringale Nocturne


186 messages.
Inscrit le 05/08/2016.



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal] Sam 13 Aoû - 23:33


Oui, c’est très bien comme ça. Mieux valait que ce soit Icalurus qui réponde aux questions de Strugatsky, parce que Fingal était certain que s’il s’en occupait, il allait raconter de la merde. Mais genre vraiment. Il avait déjà à peine compris la question de l’élève. C’était certainement à cause de l’accent. Mais il aurait bien fait un effort, s’il n’était pas aussi fatigué. Après tout, ce n’est pas souvent qu’il entendant le Poufsouffle parler, c’était un bel effort fort appréciable. Lui, il pouvait continuer de se contenter de descendre les escaliers en faisant attention à chaque marche, le regard fixé dessus. Surtout cette marche fourbe là, avec le trou. Il faudrait penser à réparer cette merde, depuis le temps qu’elle était là ! Il avait failli se la prendre durant son premier jour à Poudlard en tant qu’élève, il s’en souvenait encore. Quoiqu’il en soit, Icalurus avait répondu à la question de Strugat.. Ah. Il avait commencé à répondre. Il ne répondait plus. Pourquoi, d’ailleurs ? Alors que Fingal se tournait pour voir s’il y avait un problème, il écarquilla les yeux en ne voyant plus Icalurus. Bordel, il était où ? Il n’avait pas disparu quand même ! Ah, non. Non, il était étalé dans les escaliers et.. Merde. Les escaliers, c’est en pente. Les yeux toujours écarquillés, il le regarda dégringoler les marches. Putain, il aurait pu essayer de le rattraper, s’il en avait eu le réflexe. Mais il était beaucoup trop fatigué pour avoir un quelconque réflexe. Oups. OUUUPS. Vraiment oups. Même s’il avait toujours une certaine rancœur envers le professeur d’histoire de la magie, il ne voulait pas non plus sa mort. Comment il serait censé l’expliquer au directeur ça ? Ah bah je sais pas, oops il a glissé et bam il est mort ! Non, ça n’irait pas. Et puis même, il n’avait jamais détesté quelqu’un au point de vouloir le voir mort.

Mais heureusement, le blond s’était redressé. Il était en vie ! Joie. Presque joie. Fingal se hâta de descendre le reste d’escaliers qui lui restaient, faisant attention à ne pas tomber lui aussi. C’aurait été con, vraiment con.

« Ça va ?! Non, bien sûr que ça ne va pas, je suis con. Mais, tu veux aller à l’infirmerie ? »

Oui, il était prêt à emmener Icalurus voir l’infirmier flippant s’il y avait besoin. Disons que ce serait en remerciement de s’être excusé plus tôt. Non mais sérieusement, Si l’autre professeur allait vraiment mal, Fingal finirait par se sentir mal et culpabiliser. Après tout, c’est lui qui lui avait implicitement demandé d’également venir jusqu’aux cachots ? Rah. C’est vraiment con. Enfin bon, ce qui est fait est fait. Il lui tendit une main, histoire de l’aider à se relever si nécessaire. Il pouvait bien faire ça.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .



MessageSujet: Re: [Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal]

Revenir en haut Aller en bas

[Event] La valse d'un Malade [PV Artur/ Icalurus/ Fingal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sujets similaires

-
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» mais il est malade !!
» le chef est malade......(pv fumée et la lieutenante ^^)
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accio Maraudeurs! :: Le Château :: Cinquième Etage :: Salle de Bain des Préfets-